AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE INDEFATIGABLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5105
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE INDEFATIGABLE   Sam 24 Avr 2010, 12:53

Citation :
Toujours assez étonnant de voir que certains croient encore que les
croiseurs de batailles étaient des navires vulnérables à cause de leurs
dispositions (et épaisseur) de blindage....


Absolument on est face à un double problème de conception et d'utilisation

Pour exploser le Hood a-t-il été percé par un obus de gros calibre ou non ? on ne peut pas dire qu'il était surgavé de munitions ...

Il en va de même pour le Lion et du Tiger dont les tourelle Q furent littéralement décalottée par des obus de 305 mm

Les explosions catastrophiques sur les CdB britanniques ont toutes pour origine le percement d'un blindage conçu pour résister le plus souvent à un calibre 152 voir plus sur des zones très particulières. Que les règles élémentaires de sécurité n'aient pas été respectée
peut-être (on a peut être insisté aussi sur cet argument pour protéger le
concept CdB quant à ses vices réels) mais à la base on retrouve le faible nombre d'impacts et le perçage des zones les plus sensibles du navire

Citation :
(3 invincible, 3 indefatigable, 2 +1 lion, 1 tiger) étaient vulnérables aux
obus de 283-305 (qui pouvaient percer leurs blindages)....et alors ????

Là tu cites tous les croiseurs de batailles britanniques sauf trois

Ce
qui coula les croiseurs de batailles anglais au jutland
, c'est pas
le manque d'épaisseur de blindage (ou la mauvaise position de celui-ci) !

Je pourrais te répondre que si ce blindage n'avait pas été percé (par des obus d'un calibre auquel ils étaient sensé pouvoir résister) les navires n'auraient pas sauté (Indefatigable touché par du 11 pouces)

Ton argumentation est quand même contestée par le fait qu'après guerre les brits et les japonais n'eurent de cesse de renforcer le blindage horizontal de leur CdB et de leur navires de ligne. Alors même que les premiers résultats des tests de l'USN et de l'Army sur les bombardements aériens n'avaient pas rendu tous leurs résultats.



Le gros problème de croiseurs de bataille c'est qu'on leur fit rencontrer une artillerie contre laquelle ils ne pouvaient au final pas grand chose le cas exemplaire étant le Hood; mais aussi l'Invincible premier de la série et quasi prototype.

Tu donnes l'exemple du Roma; c'est spécieux car ce bâtiment fut coulé par un engin totalement inconnu en 1935 à savoir un engin guidé de 2000 livres arrivant sous un angle supérieur à 75°
Et contre çà on avait rien prévu
On pourrait étendre cet exemple à l'Arizona (bombe de 2000 livres largée en vol horizontal)
Le Yamato a périt sous un déluge et surtout du fait d'une 20 aine de torpilles frappant sous la cuirasse, et là on aborde la question de l'obsolescence du cuirassé face à la frappe aérienne.

Mais là tu cites des actions aériennes avec des munitions aériennes frappant quasi à la verticale ou bien largement sous la flottaison

Le all or nothing il faut le savoir est la résultant d'un constat. A quoi bon disposer une cuirasse mince juste bonne à être percée par les obus de plus en plus performants et perforants ? Cette cuirasse permettant en outre aux obus de détonner à leur rencontre.

C'est toujours étonnant ...
Mieux valait offrir de gros blindages aux zones vitales et rien ailleurs. Il y a moins à craindre d'un obus qui perce sans détonner plutôt que d'obus qui détonne et déclenche une forte ignition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE INDEFATIGABLE   Sam 24 Avr 2010, 14:21

+1

Ont peut aussi comparé les dégâts subit par le Richelieu avec ceux du Dunkerque, face aux obus de 380mm à l'époque de "Catapult"!
Certes le cuirassé n'en n'avait encaissé qu'un seul, contrairement au croiseur de bataille qui s'en était mangé trois, mais il est significatif de constater que celui qui avait frappé le BB n'avait causé que des dégâts insignifiant (des cloisons ravagé dans les poste d'équipages, au dessus du pont blindé) alors que deux de ceux qui avaient toucher le CB, avaient causé individuellement de grave dégât dans les entrailles du navire (entre autre à plusieurs chaudière)!
Il y aussi un exemple qui prouve que les procédure de sécurité ne peuvent pas tout faire: la Fin comparer du Repulse et du Prince of Wales.
L'équipage du vieux croiseur de bataille était beaucoup plus expérimenté que celui du cuirassé!
Et bien cela n'empêchera pas le Repulse de couler 11 minute après avoir été toucher par 5 torpille, alors que le Prince of Wales, toucher d'abors par 2, puis 4 torpilles, métra plus de 2 heures avant de couler!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: HMS AUSTRALIA EN 1913   Jeu 12 Jan 2012, 18:52

Deux belles photos prises à bord du HMS AUSTRALIA.
J'ai mis des vignettes car elles sont de grandes tailles.

HMS AUSTRALIA DANS LA LUMIERE.
Visite du Roi George V et du Prince de Galles le 30 juin 1913 à Spithead (près de Portsmouth). Ils sont au 2e rang autour du gros monsieur en civil que je n'ai pu identifier (probablement une haute autorité australienne). A la droite du roi se trouve l'amiral Edwin Patey qu'il décora du Royal Victorian Order ce même jour.


HMS AUSTRALIA DANS LA NOIRCEUR.
Embarquement de charbon lors du voyage vers l'Australie en 1913.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: HMAS AUSTRALIA   Ven 13 Jan 2012, 18:13

12 AVRIL 1924, LE HMAS AUSTRALIA EST REMORQUE ET ESCORTE VERS SA DERNIERE DEMEURE.
J'ai placé une vignette car la photo est d'une grande taille.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Commémoration du HMS New Zealand   Dim 15 Jan 2012, 11:13

Une enveloppe commémorative néo-zélandaise (31 mai 1978) de la participation du HMS New Zealand à la bataille du Jutland.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE INDEFATIGABLE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE INDEFATIGABLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE INDEFATIGABLE
» ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE RENOWN
» ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE LION
» ROYAL NAVY DESTROYER D'ESCORTES CLASSE HUNT II
» ROYAL NAVY CROISEURS LOURDS CLASSE COUNTY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: