AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5104
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN   Mer 30 Juin 2010, 17:50

il y a au moins deux types de paravanes

les paravanes de dragage des mines effectivement à orins avec un système de cisaillement gréé sur un flotteur dont la forme et les appendices l'écartent du navire.
Ces paravanes sont établies à hauteur de la passerelle et reliées à la base de l'étrave (d'où souvent sur les photo de croiseurs notamment britanniques -je pense à 2 très connues du Kent et du Devonshire les chaînes tendues verticalement le long de l'étrave lorsque les paravanes ne sont pas gréées). Les talons d'étrave comportent souvent un plaque percée pour fixer les élingues de paravanes.

La vitesse tenue avec paravanes sur le Richelieu était de 10/12 noeuds au delà les paravanes émergent et puis vu la traînée engendrée par la drague et les câbles immergés il doit y avoir de quoi tout casser si le bâtiment navigue trop vite

En revanche il existait un autre type de paravanes à but ASM tractées derrière le navire à immersion préréglée environ 35 kilos d'explosif et sensées détonner au contact d'un sous marins détecté à l'ASDIC et là cette paravane peut être tractée jusqu'à 25 noeuds

A mon avis Jean Lassaque aura mélangé les deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN   Mer 30 Juin 2010, 17:54

Merci pour la précision pascal thumleft

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Paravanes   Mer 30 Juin 2010, 18:56

pascal a écrit:

il y a au moins deux types de paravanes […]

En revanche il existait un autre type de paravanes à but ASM tractées derrière le navire à immersion préréglée environ 35 kilos d'explosif et sensées détonner au contact d'un sous marins détecté à l'ASDIC et là cette paravane peut être tractée jusqu'à 25 noeuds

A mon avis Jean Lassaque aura mélangé les deux

Ça paraît en effet très vraisemblable.
Le système des paravanes divergentes a été utilisé jusqu’aux escorteurs du programme naval des années cinquante.
Les plans mis en ligne par le Service historique de la Défense (SHD) en montrent des exemples évidents, à partir des aménagements des plages arrière. C’est le cas pour les escorteurs rapide (voir :
http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/02fonds-collections/banquedocuments/planbato/planbato/Plans/LE%20CORSE%201952/LE%20CORS1952C027.tif) ou les escorteurs d’escadre (voir :
http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/02fonds-collections/banquedocuments/planbato/planbato/Plans/FORBIN%201955/DUPERRE1955C035.tif)
Sur tous les ER et EE, ces équipements lourds et encombrants ont été débarqués à la fin des années soixante et remplacés par des bruiteurs électriques d’origine US (TMk6 Fanfare) bien plus petits et d’autant plus maniables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN   Mar 31 Aoû 2010, 20:07

Bonjour à tous,
Jean Lassaque n'a rien mélangé du tout....
Le paravane C4 dont étaient dotés les croiseurs n'étaient pas un matériel destiné au traitement des champs de mines mais au "dragage d'auto-protection contre les mines", d'où leur conception destinée à tenir l'immersion à grande vitesse en sorte d'écarter la mine de la trajectoire du navire. Le point faible de la méthode était le contact juste sur l'étrave, le croiseur en était -au moins en théorie- protégé par la force de refoulement latéral produite par la vitesse du navire. L'Emile Bertin était encore moins un dragueur qu'un mouilleur de mines.
Les autres matériels mentionnés sont les invraisemblables "torpilles antisous-marines Ginnochio" remorquées concues en 1914-18, la remorque étant censée entrer en contact avec le sous-marin et amener la torpille au contact. Inutile de préciser que cette arme redoutable n'a jamais fonctionné, mais elle restait en service jusqu'à la fin des années trente.... L'Emile Bertin a été épargné.
Quant à relever le nom de l'Emile Bertin, n'y comptez pas trop. Lors de la sortie de mon livre, j'avais formulé le même regret auprès d'un grand nom de la marine et obtenu une réponse catégorique : "Vous n'y pensez pas ! Un bâtiment sur lequel il y a eu une mutinerie...." tandis qu'une petite brise soufflait sur l'île d'Yeu.
J. Lassaque
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN   Mar 31 Aoû 2010, 21:52

Voilà une énigme de résolue et bienvenue à bord monsieur.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6591
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN   Mar 31 Aoû 2010, 21:58

bienvenue à bord M LASSAQUE et j'espère voir un jour l'EMILE BERTIN renaître.....

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN   Mer 01 Sep 2010, 08:30

Merci Mr LASSAQUE pour ce beau livre sur ' l' Emile ' et d autres
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
FRANCE CROISEUR LEGER EMILE BERTIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» EMILE BERTIN
» MARINES D'OR 2010 (8) : MEILLEUR CROISEUR LEGER
» Croiseurs-cuirassés Kleber-Desaix-Dupleix
» USN DESTROYERS CLASSE MAHAN
» MARINE INDONESIENNE DU PASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: