AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 FAIREY GANNET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: FAIREY GANNET   Mar 02 Mar 2010, 17:39

FAIREY GANNET
(ROYAUME UNI)


Un Fairey Gannet de la Marineflieger _L'Aéronavale allemande_

Avant propos

Dès son apparition, le sous marin posa des problèmes aigus de détection. Bien entendus ses capacités exactes n'allaient être connues que durant la premier conflit mondial mais les plus perspicaces savaient que ce fragile navire qui faisait tout ce qu'un navire normal faisait jamais (à savoir couler) pouvait bouleverser la guerre navale.

Ils en eurent la confirmation quelques années plus tard quand les sous marins allemands firent des ravages dans les convois, mettant la Grande Bretagne au supplice. On testa toute arme pouvant stopper ce navire qu'il s'agisse des bâteaux pièges (Q-Ships), de champs de mines, des grenades ASM mais en l'absence de détection, la chasse au submersible était du domaine de l'aléatoire.

Le déploiement de nombreux hydravions sur les côtes d'Angleterre, de France et d'Irlande apporta une certaine sécurité aux convois. L'ASDIC faisait ses débuts à bord des navires de surface mais pour les hydravions, rien n'existait encore.

La lutte ASM fût le parent pauvre durant l'entre-deux-guerre. Faute de budget mais aussi de volonté, les amirautés se préoccupaient plus de reconstituer leur corps de bataille, de se dôter de puissants croiseurs et de destroyers et parfois de porte-avions plutôt que de constituer de solides unités d'escorte.

Résultats durant les premiers mois, l'U-Boowafe de l'amiral Doenitz se montra largement à la hauteur de leurs glorieux ainés, infligeant des pertes considérables aux convois en dépit des efforts des britanniques et des américains dont la neutralité devient chaque plus fictive.

C'est ainsi que jusqu'en juin 1943 (mois où les U-Boot coulent un tonnage inférieur à celui lancé par les chantiers américains et britanniques) s'engage une terrible bataille qui peut décider du sort de la guerre car le contrôle de l'Atlantique est vital pour faire passer les troupes américaines de l'Europe en vue de la reconquête de l'Europe.

Chaque camp ripostant aux parades des autres. Les navires naviguaient en convois ? Les sous marins attaquaient en meutes (Wolfpacks), les sous marins attaquaient en surface et de nuit ? Le radar fût généralisé sur les escorteurs qui utilisaient également des fusées éclairantes pour illuminer la zone et surprendre un soum' en surface. Le capitaine Frederick Walker avait ainsi inventé l'opération «Bouton d'or», un largage massif de fusées éclairantes qui avait également l'incovénient d'attirer sur lui tous les sous marins du coin.

Le radar se généralisant, les sous marins attaquèrent en plongée et furent bientôt équipés de détecteurs d'alerte radar mais les escorteurs furent ensuite équipés de HF/DF, leur permettant de répérer les émissions radars et radios des sous marins.

Dans la défense des convois de l'Atlantique, l'avion joua un rôle vital. Non seulement les avions basés à terre pouvaient traquer les sous marins jusqu'à proximité de leurs bases de départ toutes situées dans le golfe de Gascogne et en Bretagne (Brest, Lorient, St Nazaire, La Pallice et Bordeaux) mais ils pouvaient couvrir les convois notament les Consolidated Liberator.


Le Focke Wulf Fw200, les yeux des sous marins allemands

L'utilisation par les allemands d'avions de patrouille maritime Focke Wulf Fw200 Condor pour guider les sous marins sur le convoi (même si en raison de rivalités entre la Kriegsmarine et la Luftwafe, le système n'était pas aussi efficace qu'escompté) poussa les alliés à une parade. Après les temps héroïques, des Hurricat, un avion installé sur une catapulte sur un navire marchand (CAM-Ship) qui n'avait pas d'espoir de retour, les alliés inventèrent le porte-avions d'escorte qui à la tête de groupes de soutien se révéla une arme redoutable, les chasseurs (généralement des Wildcat) éliminaient la DCA permettant aux avions ASM de larguer des charges de profondeurs mais aussi la première torpille autoguidée acoustique, la Fido qui fût l'un des secrets les mieux gardés de la seconde guerre mondiale.


Première réponse aux Condor : les CAM-Ship et les Hurricat

L'avion était efficace mais ne pouvait être utilisé sur les escorteurs de taille trop réduite or l'après guerre avait vu la naissance dans la droite ligne des sous marins allemands type XXI, des sous marins rapides comme les Tang américains, les Porpoise anglais ou les Narval français, des sous marins bien plus rapides que les escorteurs qui pouvaient attaquer et se replier avant la riposte des escorteurs.


Le USS Tang, navire éponyme d'une classe de sous marins issus des type XXI

Cela nécessitait des escorteurs plus rapides et plus puissants (vitesse supérieure à 20 noeuds) mais surtout pouvant attaquer à distance, plus loin même que les Hedgehog et Squid. En attendant l'invention du missile ASM (Asroc, SS-N-14 Silex, Ikara, Masurca), on trouva la parade idéale avec une arme balbutiante, l'hélicoptère qui avait l'avantage de décoller et d'apponter sur des surfaces réduites et pouvait traquer un sous marin pendant une longue durée.

En dépit de l'apparition de l'hélicoptère, l'avion n'avait pas dit son dernier mot pour la lutte ASM tactique. Dans la guerre froide naissante, les alliés craignaient que les centaines de sous marins soviétiques ne se lancent dans une réedition de la bataille de l'Atlantique et comme l'envoi de renforts américains et canadiens nécessitait une succession de convois, les alliés prévoyaient d'utiliser des porte-avions ASM notament les Essex américains ou les Colossus et Majestic de la Royal Navy et des marines alliées (Canada, Pays Bas, France) au sein de groupes de chasse ou Hunter Killer Groups et qui dit porte-avions ASM dit avion ASM.


Le USS Essex. Les navires de cette classe terminèrent leur carrière comme porte-avions ASM comme cette photo montra le CVS-9 avec des Tracker parqués à l'arrière

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mar 02 Mar 2010, 17:56

Genèse du Fairey Gannet

Durant le second conflit mondial, la Fleet Air Arm (FAA) utilisa deux types d'avion ASM embarqués à bord de leurs porte-avions : le Fairey Swordfish et le Grumman Avenger, deux appareils qui conçus comme des avions torpilleurs terminèrent leur carrière comme avion ASM.


Le Fairey Swordfish (ci-dessus) et le Grumman Avenger (ci-dessous) furent les deux principaux avions ASM embarqués de la Fleet Air Arm


L'aviation évoluait rapidement aussi dès 1945, la Fleet Air Arm lança un nouveau programme, le programme GR.17/45 pour un avion ASM embarqué. A l'époque, les systèmes électroniques encore dans l'enfance et particulièrement encombrants ce qui n'était guère compatible avec un appareil embarqué.


Le Grumman Guardian fût le dernier appareil à appliqué le concept Hunter Killer........

L'US Navy avait résolu le problème en mettant au point le concept Hunter-Killer avec un avion pisteur («Hunter») portant un détecteur d'anomalie magnétique et des bouées acoustiques et un avion d'attaque («Killer») portant les torpilles, les grenades ASM voir les roquettes. Le premier appareil à appliqué ce concept fût le TBM-3 Avenger suivit par le Grumma AF-2 Guardian qui fût le dernier appareil à appliqué ce concept, le Grumman Tracker étant le premier appareil ASM américain embarqué embarquant capteurs et armes.


........Et le Grumman Tracker le premier à lui tourner le dos

Le nouveau programme britannique était bien plus ambitieux puisqu'il réclamait un appareil biplace embarquant capteurs et armes. Deux entreprise britanniques soumirent des propositions : Fairey et Blackburn et en août 1946, elles reçurent un contrat pour la réalisation de deux prototypes.

Le prototype de Fairey reçut la désignation de Fairey 17 (Fairey Q pour son constructeur) et effectua son premier vol le 19 septembre 1949. C'était un appareil ventru à ailes médianes propulsées par un turbopropulseur Mamba. L'appareil n'eut que quelques rares maladies de jeunesse, rapidement corrigées. Les tests sur porte-avions commencèrent au printemps 1950, le Fairey 17 en appontant sur le HMS Illustrious le 19 juin 1950 entra dans l'histoire comme étant le premier appareil turbopropulsé à le faire.


Plan trois vues du Blackburn B-54

Le prototype de Blacburn désigné Blackburn B-54 (YA7 pour son constructeur) était d'une facture semblable à celle de son concurrent mais fût d'abord propulsé par un moteur à piston Rolls Royce Griffon avant de recevoir un turbopropulseur. Le Blackburn B-54 effectua son premier vol le 20 septembre 1949, un jour après son concurrent.

Quelques temps plus tard, l'Amirauté changea l'objectif du programme en demandant également un nouvel appareil de veille aérienne avancée triplace. Blackburn proposa le YA-8 aussi connu sous le nom de B-88 propulsé également par un Double Mamba qui effectua son premier vol le 19 juillet 1950 avec une île de forme particulière. Fairey proposa également un troisième prototype qui effectua son premier vol le 10 mai 1951.


Le Blackburn B-88

Les performances des deux appareils étaient assez semblable mais au final c'est le Fairey 17 qui fût sélectionné recevant comme nom de baptême le nom de Gannet et étant commandé à cent exemplaires. A noter que les trois prototypes du Blackburn furent utilisés pour des essais divers pendant les trois années suivantes. C'est la version ASM (Gannet AS.1) qui effectua son premier vol en octobre 1953, entrant en service en 1955 soit près de dix ans après la première demande.


Un Fairey Gannet de lutte ASM au sol, les ailes repliées

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mar 02 Mar 2010, 18:12

Carrière opérationnelle

Les Gannet de lutte ASM

Fairey Gannet de lutte ASM

Au final, 181 Gannet AS1 furent construits pour la Fleet Air Arm. Le pilote d'un avion turbopropulsé étant assez différente d'un avion propulsé par moteur à piston, une version d'entrainement baptisé Gannet T.2 fût construite à 38 exemplaires après un premier vol réalisé le 16 août 1954.

A partir de 1956, une version améliorée du Double Mamba est installé sur les Gannet, les appareils opérationnels étant baptisés Gannet AS.4 et les appareils d'entrainement Gannet T5 avec un premier vol réalisé en 1957. Un total de 75 AS4 et de 8 T5 furent construits, un certain nombre d'AS.1 et de T.2 étant mis à ce niveau.


Un Gannet AS4 en vol

Dès la fin des années cinquante alors que les Gannet venaient à peine d'entrer en service, la Fleet Air Arm compris l'utilitié et la plus grande souplesse des hélicoptères comme le Westland Whirlwind dans la lutte ASM. Aussi les AS.1 et AS.4 furent retirés de leur mission de «chien de garde» de la flotte au milieu des années soixante.

Leur carrière opérationnelle n'était cependant pas terminée, un petit nombre d'AS.4 furent transformés en appareil d'entrainement à la guerre électronique et désignés ECM.6 (AS.6 selon d'autres sources). D'autres furent transformés en appareils COD (Carrier on Board Delivery) et rebaptisés COD.4. Une version AS.7 est parfois mentionnée mais sans détails précis ce qui semble prouver qu'il s'agit d'une coquille. Ces appareils servirent fidèlement au sein de la FAA jusqu'à la fin des années soixante.

Un total de vingt squadrons ont été équipés de Fairey Gannet ASM plus un squadron de réserve.

Les Gannet d'alerte aérienne avancée


Un TBM-3W et un TBM-3S français

En 1953 pourtant dans le cadre du Mutual Allied Defence Plan, la FAA va recevoir des TBM-3S et W de lutte ASM. 100 appareils baptisés Avenger Mk III (TBM-3S) et Avenger AS Mk IV (TBM-3W) furent livrés à la Fleet Air Arm qui en équipa les squadrons 767 814 815 820 et 824, le temps que les Fairey Gannet soient prêts et dès 1955, les Avenger furent transferés à la réserve (squadrons 1841 et 1844) dans laquelle ils servirent jusqu'en 1957/58 avant d'être transferés à la France. Quelques appareils ont poursuivi leur carrière jusqu'en 1962.

Dans le cadre du Military Assistance Program (MAP), la Royal Navy et plus précisément sont aéronavale, la Fleet Air arm fit l'acquisition de 50 Douglas AD-4W Skyraider, la version de veille aérienne avancée du «Spads».


Des Skyraider de veille aérienne de la FAA

Les Skyraider AEW Mk1 furent tous utilisés par le squadron 849, les différents porte-avions britanniques recevant des détachements de quatre appareils. L'un de ces détachements participa à l'opération Mousquetaire en novembre 1956 à bord du HMS Bulwark. Le squadron 778 était lui chargé de l'entrainement des équipages à Culdrose.

L'utilisation d'Avenger et de Skyraider était donc une solution d'attente, le temps que les Gannet AEW.3 soient prêts. Le premier prototype de la version de veille aérienne avancée du Gannet effectua son premier vol en août 1958.


Un Fairey Gannet AEW Mk3

44 exemplaires du Fairey Gannet AEW.3 furent produits jusqu'en 1961, année de l'absorption de la firme de Hayes par Westland. Le dernier appareil de série fût livré en décembre 1962, le dernier Gannet étant le dernier aéronef à ailes fixes produite par Fairey et par Westland. 349 Gannet (prototypes inclus) ont donc été construits.

Les Fairey Gannet servirent au sein du squadron 849 de RNAS Culdrose et à bord des porte-avions Ark Royal et Eagle via des détachements de quatre appareils jusqu'en 1977, année de désarmement de l'Ark Royal qui refermait six décennies depuis les premiers essais à bord du Furious.

Une fois les appareils retirés du service, les radars AN/APS-20 furent récupérés, installés sur d'aussi antiques Shackleton AEW.2, une solution qui montre la misère du budget de la défense britannique avant les Malouines. Ce système antédéluvien fût remplacé par 6 puis 7 Sentry AEW.1 (Boeing E3D) livrés à partir de décembre 1986

Utilisateurs étrangers

ALLEMAGNE DE L'OUEST

Des Fairey Gannet allemands en vol

La Marineflieger commanda quinze AS.4 et un T.5 d'entrainement. Ces appareils livrés à partir de 1958 furent naturellement utilisés depuis la terre, faute de porte-avions allemand. Leur carrière fût des plus brèves puisqu'ils furent remplacés dès 1965 par des Bréguet Atlantic.

AUSTRALIE

Un Fairey Gannet australien préservé

La Royal Australian Navy commanda 40 Fairey Gannet à la fin de 1952 avec des livraisons qui commencèrent en 1955. Seulement 36 appareils furent livrés (33 AS.1 et 3 T.2), opérant au sein des squadrons 724, 725, 816 et 817 embarqués sur le porte-avions HMAS Melbourne et depuis des bases à terre. Ces appareils servirent jusqu'en 1967 avant d'être remplacés par des Grumman S2 Tracker.


Un Fairey Gannet australien à bord du porte-avions américain CV47 USS Phillipine Sea

INDONESIE

A la différence de l'Australie et de l'Allemagne de l'Ouest, les 16 AS.4 et deux T.5 livrés à l'Indonésie en 1959 étaient des appareils reconstruits issus des stocks de la Royal Navy. Pas d'information sur leur sort ultérieur

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mar 02 Mar 2010, 18:18

Versions


-Fairey Gannet AS Mark 1 : appareil triplace de lutte ASM. 180 exemplaires construits

-Fairey Gannet T Mark 2 : variante d'entrainement du précédent.34 exemplaires construits

-Fairey Gannet AEW Mark 3 : version d'alerte aérienne avancée. 44 exemplaires construits

-Fairey Gannet AS Mark 4 : appareil triplace de lutte ASM munie d'un turbropulseur plus puissant. 75 exemplaires construits

-Fairey Gannet COD Mark 4 : AS Mark 4 adapté pour les missions COD

-Fairey Gannet T Mark 5 : version d'entrainement de l'AS 4. 8 exemplaires construits

-Fairey Gannet ECM Mark 6 : version d'entrainement à la guerre électronique.

Caractéristiques Techniques (Fairey Gannet AEW Mk3)


Appareil monomoteur monoplan embarqué de veille aérienne avancée

Masse à vide 7421 kg chargé : 11400kg

Longueur : 13.41m Envergure 16.57m Hauteur : 5.13m

Appareil propulsif : un turbropulseur Armstrong Siddeley Double Mamba ASMD4 de 2890ch entrainant deux hélices à quatre pales contrarotatives pour éliminer l'effet de couple.

Performances : vitesse maximale 402 km/h distance franchissable 1127km autonomie 5 à 6h Plafond opérationnel 7600m

Equipage : trois hommes

Armement : aucun


Sources

-Encyclopédie des armes éditions Atlas Tome 5 «L'aéronavale de l'après guerre» P1081-1100

-Ressources internet diverses dont Wilkipedia et Air Vectors

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : CUIRASSES CLASSE TEGETTHOFF


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mar 02 Mar 2010, 20:09

félicitations !!!
en fait ton introduction est trés utile si quelqu'un peut créer un topic pour parler de la lutte ASM, puisqu'il montre vraiment une partie historique d'avant le devloppement des tec ASM ainsi que les premiers pas pour le faire ..
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mar 02 Mar 2010, 20:59

J'aimais bien la façons dont les ailes se pliaient ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mar 02 Mar 2010, 21:44

@Jolly Rodgers

justement bonne remarque ... quand on sait la masse que représentent les charnières vérins et verrous de tels dispositifs on imagine la charge utile perdue !

C'était la rançon de la faible hauteur des hangars de PA britanniques tant décriés après guerre.

Pour mettre un gros avions comme le Gannet dans un hangar de Victorious il fallait des dizaines de kilos d'axes et de renforts supplémentaires pour mettre les ailes en accordéon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mar 02 Mar 2010, 22:35

Merci de vos coms les gars.

@Hamidolik : j'essaye de le faire pour tous mes articles, de parler du contexte historique. Par exemple pour les Tegetthoff à venir, j'ai résumé l'histoire de l'Autriche Hongrie avant de parler de la marine austro-hongroise et des cuirassés qui les précèdent.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mer 03 Mar 2010, 20:45

Oui je connaissais cette etat de fait des PA des British
Quand on regarde trop pres des sous ... on risque de se prendre la tête avec le reste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Mer 03 Mar 2010, 20:59

C'est même pas vraiment une question de pognon

http://www.navweaps.com/index_tech/tech-030.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   Jeu 04 Mar 2010, 19:52

J'ai dis ca pour rire ... a une epoque il me semble qu'il y avais un dicton sur les british un peu trop pres de leur poche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FAIREY GANNET   

Revenir en haut Aller en bas
 
FAIREY GANNET
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Trumpeter] Fairey Gannet
» [REVELL] Fairey Gannet T5
» [Revell] Fairey Gannet T.5
» FAIREY GANNET
» FINI [Revell] Fairey Gannet As mk 1/4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Royaume uni-
Sauter vers: