AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Napoleon et la chance rates de l\'Europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Napoleon et la chance rates de l'Europe   Mer 06 Jan 2010, 01:39

Je suis en train de lire « l’histoire d’un conscrit de 1813 » des Auteurs Erckmann Chatriand

Ces deux auteurs franco-allemand, sont contemporain de Napoleon Bonaparte et ont ecrit tout une epopes autour de cette periode, vut par les Alsacien-Lorrain.

Ca commence avec les soldats de l’an 2, ca finit a Waterloo. Mais en 5-6 bouquins evidement
Ces deux auteurs sont renommes dans l’est de la France et en Allemagne.


Il ne sont pas monarchiste pour un liard, et son plutot revolutionnaire, dans le sens ou la revolution amenat une constitution a la France et la reconnaissance des droits de l’homme.

Par contre, s’il reconnaisse la grandeur et les actions des debuts de Napoleon, ils sont plutot critiques sur la suite.

Et je vous mets ci dessous un passage du livre « le conscrit de 1813 » ou le jeune Joseph, malgre qu’il soient boiteux, se fit enroler car apres la defaite de Russie et la pertes de la grande armee, les armees francaise manquait desesperement d’homme.

Bon, Joseph est en Allemagne, dans un bled nommes Shweinheim, et en route pour le front, sur les bords de la Saales. L’ennemi est russes, autrichien, hongrois et allemand.

Par dessus, et surtout, les temps ont changes depuis 1805

Page 134-136

Le maître de poste se plaignait amèrement des Français.

Le pasteur disait que c’était une nation vaniteuse et peu chaste, et que, par ces motifs, toute l’Allemagne allait se lever contre nous ; qu’on était las des mauvaises moeurs de nos soldats et de l’avidité de nos généraux, et qu’on avait formé le Tugend-Bund pour nous combattre.

« Dans les premiers temps, me disait-il, vous nous parliez de Liberté ; nous aimions à entendre cela, et nos voeux étaient plutôt pour vos armées que pour celles du roi de Prusse et de l’empereur d’Autriche ; vous faisiez la guerre à nos soldats et non pas à nous ; vous souteniez des idées que tout le monde trouvait justes et grandes, et voilà pourquoi vous n’aviez pas affaire aux peuples, mais à leurs maîtres. Aujourd’hui, c’est bien différent ; toute l’Allemagne va marcher, toute la jeunesse va se lever, et c’est nous qui parlerons de Liberté, de Vertu, de Justice à la France. Celui qui parle de ces choses est toujours le plus fort, parce qu’il n’a contre lui que les gueux de tous les pays, et parce qu’il a pour lui la jeunesse, le courage, les grandes idées, tout ce qui vous élève l’âme au-dessus de l’égoïsme, et qui vous fait sacrifier la vie sans regret. Vous avez eu cela longtemps, mais vous n’en avez plus voulu. Vos généraux, dans le temps, je m’en souviens, se battaient pour la Liberté, ils couchaient sur la paille, dans les granges, comme de simples soldats : c’étaient de terribles hommes ! Maintenant, il leur faut des canapés, ils sont plus nobles que nos nobles et plus riches que nos banquiers. Cela fait que la guerre, la plus belle chose autrefois – un art, un sacrifice, un dévouement à la patrie –, est devenue un métier, qui rapporte plus qu’une boutique. C’est toujours très noble, puisqu’on porte des épaulettes ; mais il y a pourtant une différence entre se battre pour des idées éternelles et se battre pour enrichir sa boutique.

« Aujourd’hui, c’est notre tour de parler de Liberté, et de Patrie : voilà pourquoi je pense que cette guerre vous sera funeste. Tous les êtres qui pensent, depuis les simples étudiants jusqu’aux professeurs de théologie, vont marcher contre vous. Vous avez à votre tête le plus grand général du monde ; mais nous avons la justice éternelle. Vous croyez avoir pour vous les Saxons, les Bavarois, les Badois et les Hessois ; détrompez-vous : les enfants de la vieille Allemagne savent bien que le plus grand crime et la plus grande honte, c’est de se battre contre ses frères. Que les rois fassent des alliances, les peuples seront contre vous malgré ces alliances ; ils défendent leur sang, leur patrie : ce que Dieu nous force d’aimer et qu’on ne peut trahir sans crime. Tout va vous tomber sur le dos ; les Autrichiens vous massacreront s’ils peuvent, malgré le mariage de Marie-Louise et de votre Empereur ; on commence à voir que les intérêts des rois ne sont pas tout en ce monde, et le plus grand génie ne peut pas changer la nature des choses. »

Ainsi parlait ce pasteur d’un ton grave »


Ca donne a reflechir non ??



Je vous mets un autre passage, page 220.

Voila, le Joseph a ete blesses et a ete envoye a Leipzig se faire soigner. Il a rencontre un gars de son alsace, Zimmer, vieux grognard devant l’empereur qui lui fait visiter la ville en lui racontant les gloires de la campagne de 1806 et de l’acceuil des allemands :



« Il se souvenait de tout, ayant déjà vu Leipzig en 1807, avant la bataille de Friedland, et ne cessait de me répéter :

« Nous sommes ici comme à Metz, à Strasbourg, ou partout ailleurs en France. Les gens nous veulent du bien. Après la campagne de 1806, toutes les honnêtetés qu’on pouvait nous faire, on nous les a faites. Les bourgeois nous emmenaient parfois par trois ou quatre dîner chez eux. On nous donnait même des bals, on nous appelait les héros d’Iéna. Tu vas voir comme on nous aime ! Entrons où nous voudrons, partout on nous recevra comme des bienfaiteurs du pays ; c’est nous qui avons nommé leur électeur roi de Saxe, et nous lui avons aussi donné un bon morceau de la Pologne. »



Ca me fait pensee quelques part que Napoleon avait gagnes, oui, il avait gagnee l’Europe

Non pas a SA cause propre, non pas a l’empereur, mais aux idees francaises de la revolution, de la constitution, des droits de l’hommes.

Un pasteur qui raconte « vous faisiez la guerre à nos soldats et non pas à nous » incroyable non !

Le probleme est que Napoleon n’est pas Washington, ni benjamin Franklin. Il n’a pas sut s’arreter et n’a pas sut comprendre d’ou lui venait son support populaire. Bon, il faut dire aussi que ce n’est pas evident du tout.
c'est un militaire apres tout, pas un humaniste

La grosse erreur a ete de faire des princes et des rois, et pas une republique

Napoleon n’aurait JAMAIS du etre empereur, mais President. La france de 1805 n’aurait jamais du etre un empire, mais une democratie europeenne.

C’etait sans doute trop nouveau comme concept a l’epoque



Et l’europe n’etait deja plus une jeune nation, comme en Amerique ou tout etait possible.


Vive l’empereur quand meme, meme s’il a tout bazarde par vanite


Dernière édition par Bill le Ven 08 Jan 2010, 14:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Mer 06 Jan 2010, 11:01

Ne confondrais tu pas par hasard république et démocratie cher Bill?
Le Consulat n'est pas beaucoup plus démocratique que l'empire. Il l'est peut-être moins si l'on considère que au moment du consulat les oppositions étaient plus grande et que donc Napoléon se devait de tenir en main le pays. Il y a des républiques qui sont d'authentique dictature et l'empire britannique ou encore le Second Empire après 1869 est beaucoup plus démocratique que bon nombre de république.

Du reste la fameuse théorie: "il n'a pas su s'arrêter" je la connais. Elle est en très grande partie fausse. Ce qui pousse Napoléon a poursuivre la guerre après le traité de Schonbrunn en 1809 (enfin, pas de suite après, la campagne de Russie ne débute qu'en 1812) alors que toute l'Europe est a ses pieds c'est qu'il sent bien que sa victoire si elle est éclatante militairement reste fragile diplomatiquement. Il se rend bien compte que les monarchies européennes n'ont qu'un seul désir: mettre fin a ce Bonaparte qui apporte dans ses bagages les droits de l'homme, le code civil,... bref les valeurs révolutionnaire. La Russie a commencé a grondé et selon la vieille technique de Napoléon il a décidé d'attaquer les Russes avant qu'ils n'arrivent au coeur de l'Europe et que la Prusse, l'Autriche,... ne change d'alliance. Il n'avait évidement pas prévu la campagne de Russie sinon il est clair qu'il aurait attendu l'arrivée des Russes sur des terres proches de la France et qu'il connaissait bien.

De toute manière quant on étudie cette période on se rend compte que c'est plus complexe que ça. L'empire s'il est autoritaire est un véritable symbole de la révolution. Car Napoléon est un homme de la révolution et l'empire conserve les grands principes révolutionnaires (d'ailleurs si on lit la Charte de 1814 on se rend compte que dans la tête de Louis XVIII et donc des royalistes, il n'y a pas de différence entre l'Empire et la Révolution).
L'empire est loin d'avoir tout "bazardé" comme tu dit simplement faire ce qu'a faire Napoléon avec une république démocratique aurait été impossible. N'oublions pas que la France est en grande partie monarchiste. L'aspect autoritaire de l'Empire rassure, autant les Français que les puissances étrangères. D'ailleurs si Napoléon n'avait pas été Bonaparte, mais Bourbon ou Orléans ou Condé, sans doute que les puissances continentales n'auraient pas été a ce point opposés a l'Empire. Pour le Royaume Uni, c'est différent.

Petite erreur: les auteurs ne sont pas contemporains de Napoléon. Ils sont nés juste après sa mort. La seule révolution qu'ils aient connu est celle de 1848. Je pense qu'un des problèmes est qu'ils ont analysés (enfin n'exagérons rien: ce n'est ni Michelet ni Guizot. Ca reste des auteurs de feuilleton romanesque) le premier empire au travers des évènements de leur époque. Je rappelle tout de même qu'a cette époque, Louis Napoléon Bonaparte avait détruit la république pour faire naitre le Second Empire. Remarque, c'est peut-être ce qu'ils ont voulu, en tant qu'opposant a Napoléon III de critiquer le régime du second Napoléon en faisant une pseudo critique du premier napoléon. Je sais pas si je suis clair.
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Mer 06 Jan 2010, 12:23

je reponds en vitesse, je n'ai pas trop le temps la

sinon, oui, la situation de 1809-181 est fragile, mais ce n'est pas en remettant des tetes courronnes comme il l'a fait que ca pouvait rendre le peuple envahis content.

aussi, Napoleon nous a legues le concordat et un code penal et civil restes inchanges fort longtemps.

mais quand meme. de toutes manieres les Russes ont finit par arriver a Paris

sinon, Erckman Chatriand etait auteur de Roman, oui, eact, de la meme maniere que Victor Hugo qui n'a rien fait d'autres fort longtemps pour vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Mer 06 Jan 2010, 14:00

Je répond vite sur un point, j'attend ta réponse plus complète:
certes Hugo a vécu de ses livres mais ne le compare pas a ces deux. Hugo était juste un génie. Un des plus grand auteur qui ait vécu (bien que je lui préfère Flaubert) dont on peux discuter des engagement politique mais quand même c'est autre chose que Erckman Chatriand. D'ailleurs il écrivait des romans, eux des feuilletons littéraire, comme Dumas du reste.

Par contre tu m'expliquera ce que tu entend par "remettant des têtes courronés". Au fait je te rappelle, la majeure partie de la population européenne était monarchiste. Elle était pour la démocratie mais les gens qui étaient pour la république étaient rare en 1810.
Revenir en haut Aller en bas
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5388
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Mer 06 Jan 2010, 16:52

Que Napoléon ait perdu l'Europe est certain... Cependant, je pense que son action a marqué l'ensemble de l'Europe, que ce soit chez nous ou nos adversaires... Sur nos territoires que ceux conquis..
Napoléon a marqué les esprits même après sa disparition, et dans de nombreux pays, son image n'est pas vue seulement comme celle d'un envahisseur... à part peut-être chez les amis de Bill... Mais laissons-les sur leurs îles...
L'ensemble des pays européens ont un point commun proche historiquement (je m'abstiendrai de parler des conflits modernes ou de la révolution soviétique), et c'est bien l'Empire Napoléonien avec ce qu'il a apporté. Et c'est bien notre culture à tous qui en est marquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Mer 06 Jan 2010, 17:58

Pour ma par, je trouve que la légende sur Napoléon à été l'une des plus grande escroquerie de l'histoire de France!

Ce n'était qu'un tyran, qui s'était reconstituer une sorte de petite monarchie absolu à la Louis XIV, au service de sa vanité et de ses désires de conquête!
Le soi-disant "Roi Soleil" avait domestiquer les nobles, le monarque, soi-disant "républicain", lui préférera crée de toute pièce une noblesse d'empire pour flatter et récompenser ses courtisants!

Le royaume Unit était infiniment plus proche d'une vraie démocratie, que le régime de Tartuffe qu'il y avait en France à cette époque !
Revenir en haut Aller en bas
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 32
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Mer 06 Jan 2010, 18:12

vautour a écrit:
Pour ma par, je trouve que la légende sur Napoléon à été l'une des plus grande escroquerie de l'histoire de France!

Ce n'était qu'un tyran, qui s'était reconstituer une sorte de petite monarchie absolu à la Louis XIV, au service de sa vanité et de ses désires de conquête!
Le soi-disant "Roi Soleil" avait domestiquer les nobles, le monarque, soi-disant "républicain", lui préférera crée de toute pièce une noblesse d'empire pour flatter et récompenser ses courtisants!

Le royaume Unit était infiniment plus proche d'une vraie démocratie, que le régime de Tartuffe qu'il y avait en France à cette époque !

C'est vrai que nos républiques, deuxième, troisième ou quatrième du nom elles sont belles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 05:21

exactement, la Revolution a echoues en fait

sinon, voila le lien pour telecharger quelques bouquins d'Erckmann Chatrian. Il y en a beaucoup moins qu'avant, je ne sais pas pourquoi,
http://beq.ebooksgratuits.com/vents/index.htm



Concernant les reputation de Victor Hugo ou d’Erckmann Chatrian, il n’y a rien a remettre en cause

Victor aussi etait romancier, et il faut recconnaitre une certaine lourdeur et des rallonges inutiles seuleument explicable par le besoin de rajouter des pages pour faire durer le plaisir et la paye ! si tu a lut Notre Dame de Paris en sa version integrale, tu seras d’accord avec moi !

Pour Erckman Chatriand, le probleme est que ces auteurs sont tres regionnaux, et ils sont un peu coinces dans ce qui fut leurs grand succes « l’ami Fritz » qui sent quand meme pas mal la fraise et la rose.



Je te conseille de lire plutot la saga Napoleonienne, qui te donneras un recit de grognard, ce que Hugo ou Flaubert ne se sont jamnais donnes la peine de faire.



Marie Louise

le conscrit de 1813

Waterloo

l'invasion



Tu as raison pour ce qui est de democratie et de republique, j’avais tendance a confondre. Ont peut avoir une monarche parlementaire ou democratique jusqu’a un certain point.

L’Europe etait monarchiste ? oui, mais il y eut la revolution quand meme, et la republique

Si les Francais se sont remuer les fesses a l’an II pour mettre les monarchie Europeenne a la porte, c’etait pourquoi sinon ?

Si la Revolution a eut un tels echos dans l’histoire, c’etait pourquoi alors !



Non, je crois en fait que la revolution a echoues. Il manquait un GeorgesWashington et un Benjamin Franklin, la constitution et le code civil n’a pas suffit.



ensuite, le point de vue sur Napoleon, oui, bon, quoi, tu peut mettre le meme sur n'importe quels roi, president, dictateur, liberateur ou revolutionnaires qui a un tant soit peu guerroye. Et c'est bete, mais l'histoires ne retient qu'eux !

bon, d'accord, il y eut Jesus, mais malgre qu'il marchait sur l'eau, il a ete cloues quand meme


Dernière édition par Bill le Ven 08 Jan 2010, 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 11:21

Bill a écrit:

ensuite, le point de vue sur Napoleon, oui, bon, quoi, tu peut mettre le meme sur n'importe quels roi, president, dictateur, liberateur ou revolutionnaires qui a un tant soit peu guerroye. Et c'est bete, mais l'histoires ne retient qu'eux !

Raison de plus! pour que, en France ont arrête de considérer ce salopard, comme un grand homme envers lequel la nation devrait être reconnaissante!
Le code civil, les Français l'ont payer beaucoup trop cher (sans parler de tout ce qu'ont déguster les peuples voisin).

Dire qu'il s'est trouver des historiens pour ce plaindre, que le bicentenaire du sacre de ce tyran, n'ait pas été officiellement célébré en France !

Eric a écrit:
vautour a écrit:
Pour ma par, je trouve que la légende sur Napoléon à été l'une des plus grande escroquerie de l'histoire de France!

Ce n'était qu'un tyran, qui s'était reconstituer une sorte de petite monarchie absolu à la Louis XIV, au service de sa vanité et de ses désires de conquête!
Le soi-disant "Roi Soleil" avait domestiquer les nobles, le monarque, soi-disant "républicain", lui préférera crée de toute pièce une noblesse d'empire pour flatter et récompenser ses courtisants!

Le royaume Unit était infiniment plus proche d'une vraie démocratie, que le régime de Tartuffe qu'il y avait en France à cette époque !

C'est vrai que nos républiques, deuxième, troisième ou quatrième du nom elles sont belles...

C'est vraie hélas, que trop souvent, la différence entre l'Empire et les dite République qui suivie, c'était ça:

- - - Empire: = "Ferme ta grande gueule, sinon ... !"
République: = "Cause toujours, tu m'intéresse !"

Mais bon! entre la peste et la varicelle, je préfère encore subir ce qui cause le moins de désagrément ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 13:39

bah, ne t'inquiete pas vautour

au final, la France ne retient que:
trafalgar
Berezina
waterloo
Alesia
.....

et Celebre Camerone et renomme ses bateaux avec des noms comme Dixmude qui est l'exemple meme d'une branlee prise courageusement

je ne mentonnerai meme pas la branlee de 1940 ni Mers el Kebir et le reste !!!!!

des fois je me demande comment ca se fait que la France existe encore ou n'a meme jamais exister du fait du nombre de branlee qu'elle a prise, sans que personne ne soit capable de se rappeler une victoire !!!

et encore, quand un idiot mentionne une victoire, il parle de Verdun !

C'est aussi ca le probleme francais, l'auto-flagellation national !

Et zut, vous direz ce que vous voudrez, mais meme les allemands ont trouvez des moments de la WW2 ou meme encore aujourd'hui ils sont fier ! au point d'avoir nommer un bateau Rommel !

Vautour, je te conseille de lire "histoire d'un conscrit de 1813" tu vat aprecier un auteur humaniste

la revolution a echoues, le soldat de l'An II, celui qui se battait pour la libertes, la republique et les droits de l'homme a ete trahis.

Aujourd'hui, quand ont parle de droits de l'Homme c'est pour honnir le pere Noel qui est antisemites a cause de l'etoile du sapin, et pour te dire que meme les mot "noir" "brun" "jaune" sont a bannir en attendant que violet, et vert trouvent un preneur !

alors en memoire des gognards, ceux d'Austerlitz, de Wagram ou de Waterloo, pour tous ceux la, j'aurais voulus que quitte a ce que deja ils y aillent, et que si deja ils ont recus un acceuil comprehensif et attentif des populations qu'ils allaient envahir, Allemands, autrichiens ou Russes, j'aurais voulut que la democratie ai une chance.

ca au final, ces idees ont essaimes partout dans le monde. La Marseillaise est vue encore comme le chant de la revolution et il n'est qu'en france qu'elle n'est siffles . meme a tien an men en 89 elles a ete chantes !

Les russes qui ont occupes Paris apres avoir avoir battus Napoleon sont revenus en Russie avec des ideees nouvelles. Lisez Troyat pour vous en rendre compte.

Il y eut un moment rates
napoleon en est une cause, mais pas la seule, loin de la. ce sont toutes les tetes courronnes europeennes qui se sont ligues la dedans.

Lit donc Marie-Therese d'Erckmann Chatriand. Tu y liras un veteran de la Landwer, qui s'est battus pour le prince de Prusse pendant 20 ans, le soldat decores et coutures de partout, expliques au maire de son patelin qu'il donnes toutes les preuves de loyaute et de courage que l'ont pouvait attendre d'un soldat, pour finir sergent avec une pension miserable, car les postes d'officier n'etaient reserves qu'aux nobles.

mais qu'en voyant les armees revolutionnaire, ou meme le Marechal Ney sortait d'une famille pauvre, et etait suivit par ses soldats qui ne defendait pas un pays, mais leurs libertes, il aurait voulus pouvoir les suivre en sont temps. et au lieu de finir sergent misereux, il aurait put devenir colonel, general, ou etre mort, allez savoir, mais pas pour un prince de Prusse, pour sa famille et sa libertee


Dernière édition par Bill le Ven 08 Jan 2010, 01:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 18:51

Citation :
Raison de plus! pour que, en France ont arrête de considérer ce salopard, comme un grand homme envers lequel la nation devrait être reconnaissante!

Ca me parait un peu sévère comme jugement. Napoléon était certes un dictateur et il a certes recréé une noblesse d'empire pour flatter l'égo de ses courtisans (mais ca n'a pas marché apparament car pas mal l'on laissé tombé), mais il nous a apporté le code civil, le franc germinal, a répandu les idéaux de la révolution à travers toute l'Europe et à puissament contribué à faire prendre conscience aux allemands ou aux italiens qu'ils appartenaient à la même nation (la lutte contre la France révolutionnaire et impériale est incontestablement un des vecteurs des unifications de ces deux pays).

Pour faire un parallèle, les anglais célèbrent bien la reine Victoria, sous le règne de laquelle les anglais ont entre autres massacré les cipayes (qui s'était révolté pour défendre leur culture du prosélytisme des missionnaires anglais), annexé l'Egypte et envahit les républiques boers d'Afrique du sud (même si celles-ci étaient esclavagistes). Cela fait-il pour autant des premiers ministres (car la reine ne gouverne pas en fait) des salopards qu'il faut vouer aux gémonies?
Et Frederic II est très populaire en Allemagne, mais est autant un tyran que Napoléon (un tyran éclairé reste un tyran). Alors si on doit jeter Napoléon aux oubliettes de l'histoire allons jusqu'au bout, mais dans ce cas il ne restera plus grand monde à louer dans les livres d'histoire (car des personnages historiques ou des régimes totalement blancs et purs il doit pas y en avoir des masses).
Poirot à raison l'Angleterre victorienne est plus démocratique que la plupart des régimes contemporains, cela ne l'empêche pas de soutenir les régimes les plus réactionnaires d'Europe (Russie, Prusse, Autriche), doit on pour autant la vouer à la haine des générations futures.

Ce que je veux dire c'est que tout les "hommes illustres" de l'histoire ont une part sombre plus ou moins importante, mais que cela ne doit pas pour autant nous pousser à les rejeter totalement, car ils font parti de notre mémoire commune, ils contribuent à faire l'identité d'une nation. Et je rejoint Bill sur la tendance à l'autoflagelation en France (qui me tappe sérieusement sur le système), un pays qui ne se souvient que de ses défaites est un pays qui va très mal. Nous devons retenir et célébrer les pages glorieuses de notre histoire (ce qui ne veut pas dire oublier ou ignorer ses pages sombres).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 21:15

Eagle_Eye a écrit:
Citation :
Raison de plus! pour que, en France ont arrête de considérer ce salopard, comme un grand homme envers lequel la nation devrait être reconnaissante!


Ce que je veux dire c'est que tout les "hommes illustres" de l'histoire ont une part sombre plus ou moins importante, mais que cela ne doit pas pour autant nous pousser à les rejeter totalement, car ils font parti de notre mémoire commune, ils contribuent à faire l'identité d'une nation. Et je rejoint Bill sur la tendance à l'autoflagelation en France (qui me tappe sérieusement sur le système), un pays qui ne se souvient que de ses défaites est un pays qui va très mal. Nous devons retenir et célébrer les pages glorieuses de notre histoire (ce qui ne veut pas dire oublier ou ignorer ses pages sombres).
+1
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 21:48

Paroles pleines de sagesse enfin c'est normal d'un professeur d'histoire géo lol!

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 21:51

lol! Merci les gars, ca me rassure, les cours de l'IUFM n'ont pas seulement servi à avoir le concours
Revenir en haut Aller en bas
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 32
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 21:59

Eagle_Eye a écrit:

... mais dans ce cas il ne restera plus grand monde à louer dans les livres d'histoire (car des personnages historiques ou des régimes totalement blancs et purs il doit pas y en avoir des masses).
[...]Ce que je veux dire c'est que tout les "hommes illustres" de l'histoire ont une part sombre plus ou moins importante, mais que cela ne doit pas pour autant nous pousser à les rejeter totalement, car ils font parti de notre mémoire commune, ils contribuent à faire l'identité d'une nation..

Churchill, Roosevelt pour ne citer qu'eux...

Bill a écrit:
bah, ne t'inquiete pas vautour

au final, la France ne retient que:
trafalgar
Berezina
waterloo
Alesia
.....


C'est aussi ca le probleme francais, l'auto-flagellation national !

Ca ca fait des années que tout le monde le dit, ca a un peu changé mais guere...

Citation :


et encore, quand un idiot mentionne une victoire, il parle de Verdun !


Une victoire morale :) sur l'adversaire

Plus globalement, oui en France on a un problème de mémoire et cela ne date pas d'hier, on ne se rappelle et on se ressort que le mauvais, à une époque où notre pays doit se recentrer pour ne pas rater le virage, cela n'aide pas.

Par contre la bagnole la téle le tiercé...

Tiens, une belle victoire par exemple: Bir Hakeim, personne ne sait ce que c'est. Au lieu de cela on retient juste que la France a perdu la bataille de la métropole en 40 mais oublié les 97000 soldats tombés rien que sur celle là.

…...







De toute façon, moi je ne retiens que deux choses :

-D'abord que ceux qui ont fait et qui font la France, ils sont dans l'ombre au profit de tartuffes.

-Ensuite: cela: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cap%C3%A9tiens

Neuf siècle à la tête du pays, avec une ou deux minables coupures.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 22:35

Citation :
Bir Hakeim, personne ne sait ce que c'est. Au lieu de cela on retient juste que la France a perdu la bataille de la métropole en 40 mais oublié les 97000 soldats tombés rien que sur celle là.

Dans le même genre quand je fais la 2nde guerre mondiale et notamment la campagne de France avec mes premières (fait, disons survole) à chaque fois je suis surpris de voir la plupart de mes élèves persuadés que l'armée française à jeté les armes au premier coup de canon et s'est enfui comme un seul homme devant l'armée allemande. Je dois leur expliquer (difficilement) que non, l'armée française ne s'est pas effondrée au premier coup de canons, que beaucoup de soldats se sont battus bravement et que la défaite est plus due à de grosses erreurs du commandement et à un déficit de pensée stratégique qu'à un manque de courage de la part des soldats français.

Citation :
-D'abord que ceux qui ont fait et qui font la France, ils sont dans l'ombre au profit de tartuffes.

Pas tout à fait d'accord. Philippe-Auguste, Henri IV, Richelieu, Louis XIV, Napoléon (I et III), Clémenceau, De Gaulle et j'en passe ont contribués à "faire la nation française", et je ne me hasarderai pas à les traiter de tartuffes, ca ne me parait pas très objectif.

Citation :
Alesia

Le cas d'Alesia est intéressant dans le sens où c'est une défaite et une victoire à la fois. Défaite car c'est la fin de la Gaule libre, victoire car grâce à cette défaite la "civilisation romaine" va pouvoir se diffuser dans le pays et le sortir de la "barbarie". Cette analyse n'est pas de moi, mais je l'a trouve très intéressante et assez pertinente.
Revenir en haut Aller en bas
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 32
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Jeu 07 Jan 2010, 22:47

Citation :

Citation :
-D'abord que ceux qui ont fait et qui font la France, ils sont dans l'ombre au profit de tartuffes.

Pas tout à fait d'accord. Philippe-Auguste, Henri IV, Richelieu, Louis XIV, Napoléon (I et III), Clémenceau, De Gaulle et j'en passe ont contribués à "faire la nation française", et je ne me hasarderai pas à les traiter de tartuffes, ca ne me parait pas très objectif.

C'est pas cela à quoi je voulais faire penser, surtout pour tes exemples...
Non cela à quoi je faisais référence, c'est que la France s'est faite et surtout se fait grâce aux travailleurs de l'ombre. Techniciens, ingénieurs, médecins, scientifiques, c'est eux qui supportent les contraintes, c'est leur France que l'on connait et que l'on aime à l'étranger, mais chez nous le devant de la scène est occupé (crotté?) par des Zidane,Thuram,Noah,Manaudou et pleins d'autres "artistes" à deux francs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Ven 08 Jan 2010, 01:58

Eagle_Eye a écrit:
Merci les gars, ca me rassure, les cours de l'IUFM n'ont pas seulement servi à avoir le concours

moi, je n'ai pas apris, juste vecu


ensuite oui, l'auto flagellation national, avec a cote les perpetuels polemiques ridicules sur le sens du vent et autres fadaises, tandis que le peuple n'est juste que vautres devants sa teloche car le soir il y a foot avec un pack de Kro et une marseillaise a siffler

Ont diras ce qu'ont voudrat sur Napoleon, mais il a sut les remuer ces veaux !
mais il n'avait quand meme pas besoin d'aller sur la Moskova s'y glacer les pieds!

tiens, je vous remez un passage d'Erckmann Chatriand:
Ceux qui n’ont pas vu la gloire de l’Empereur Napoléon dans les années 1810, 1811 et 1812 ne sauront jamais à quel degré de puissance peut monter un homme.
Quand il traversait la Champagne, la Lorraine ou l’Alsace, les gens, au milieu de la moisson ou des vendanges, abandonnaient tout pour courir à sa rencontre ; il en arrivait de huit et dix lieues ; les femmes, les enfants, les vieillards se précipitaient sur sa route en levant les mains, et criant : Vive l’Empereur ! vive l’Empereur ! On aurait cru que c’était Dieu ; qu’il faisait respirer le monde, et que si par malheur il mourait, tout serait fini. Quelques anciens de la République qui hochaient la tête et se permettaient de dire, entre deux vins, que l’Empereur pouvait tomber, passaient pour des fous. Cela paraissait contre nature, et même on n’y pensait jamais.


MARRE

La France merite MIEUX que ce que nous avons aujourd'hui !!!!

je ne parle pas de Nicolas, de la folle du poitou, de Chirac, Fabius, du berger de Millau, Mitterrand ou de tous les autres pitres que nous nous trainons depuis 30 ans

mais de tous ca reunis !

Le soldat de l'an II a ete trahis

aujourd'hui, combien de marins, de technicien, d'ingenieur, de profs... de gens competents quitte le pays pour aller sous d'autres cieux !

des cieux pas forcement meilleurs, mais ou ont y est fier et ou ont y construit


Dernière édition par Bill le Ven 08 Jan 2010, 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Ven 08 Jan 2010, 07:37

Citation :
moi, je n'ai pas apris, juste vecu

Comme on dit chez nous "a pratica vale a grammatica"

Citation :
tandis que le peuple n'est juste que vautres devants sa teloche car le soir il y a foot avec un pack de Kro et une marseillaise a siffler

Ca ce n'est pas propre aux français, je peux t'assurer que les anglais font la même chose, et dans les autres pays européens je suis à peu près sur que beaucoup de télé sont allumées les soirs de foot. Aux Etats-Unis c'est le Superbawl, le basket et le base-ball, et même en Chine je suis à peu près certains que tout les chinois ne passent pas leur soirée à lire des bouquins d'histoire ou de science politique ou de je ne sais quoi.

Citation :
aujourd'hui, combien de marins, de technicien, d'ingenieur, de profs... de gens competents quitte le pays pour aller sous d'autres cieux !

des cieux pas forcement meilleurs, mais ou ont y est fier et ou ont y construit

Tu pointes un problème grave (à mon avis) de la France contemporaine, le fait qu'on ne puisse être fier de son pays sans passer pour un facho-nationalo-conservato-je ne sais quoi. Le patriotisme n'est de mise que lors des matchs de foot ou de rugby. Par contre je ne pense pas que les gens compétents dont tu parles quitte le pays à cause de ca (même si ca peut être une raison), la raison principale à mon avis est plutôt économique (perspectives de meilleures places, de salaires plus élevés, de vie moins chère, d'administration moins lourde et plus compétente).
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Ven 08 Jan 2010, 13:08

oui, certes les francais sont des veaux, les anglais des rats, les amerlos des cons, les teutons.... des teutons !

Ceux qui partent, les techniciens, les ingenieurs, les marins et les autres, oui, il y a tout ce que tu mentionnes et plsu encore !
l'expatriation quand tu commence petit, ce sont des debuts tres dur, des tempetes parfois des nauffrage, mais l'horizon est large, et ce qui ne te tue pas te rends plus fort

partir pour trouver une administration plus competente.... euh.... tu te mets le doigts dans l'oeil jusqu'au nombril mon bon ! ce qui ne veut pas dire non plus que la Francaise soit la meilleure !

cela dit tu as raison, le type qui veut etre fier de son pays, ont vat lui rabacher toutes les horreurs, en oubliant le reste. ca ne pousse pas a rentrer au pays !

on assene la colonisation, mais si j'ai vut des maisons des ecoles, des industries et des trains en afrique, c'etait parce que ca a ete installes par les francais

ont assene les droits de l'homme et le racisme !! ca se saurait si la france etait raciste a ce point ! pour commencer le president ne serait pas hongrois ! ni des ministres senegalais ou algerien !! de quelques bords qu'il puissent bien etre !

c'est normal de siffler une Marseillaise, mais aller donc essayer de siffler un autre chant nationnal, et vous allez voir !!

alors le type qui pense comme ca, d'office c'est un fachos !

bon, ont derive du topic de depart non ???

baste, m'en fiche

VIVE CAPET !
VIVE le soldat de l'An II

Ils ont fait la France, alors que tant d'autres la detruisent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Ven 08 Jan 2010, 13:16

Bill a écrit:
bah, ne t'inquiete pas vautour

au final, la France ne retient que:
trafalgar
Berezina
waterloo
Alesia
.....

et Celebre Camerone et renomme ses bateaux avec des noms comme Dixmude qui est l'exemple meme d'une branlee prise courageusement

je ne mentonnerai meme pas la branlee de 1940 ni Mers el Kebir et le reste !!!!!

des fois je me demande comment ca se fait que la France existe encore ou n'a meme jamais exister du fait du nombre de branlee qu'elle a prise, sans que personne ne soit capable de se rappeler une victoire !!!

et encore, quand un idiot mentionne une victoire, il parle de Verdun !

C'est aussi ca le probleme francais, l'auto-flagellation national !

Et zut, vous direz ce que vous voudrez, mais meme les allemands ont trouvez des moments de la WW2 ou meme encore aujourd'hui ils sont fier ! au point d'avoir nommer un bateau Rommel !

Vautour, je te conseille de lire "histoire d'un conscrit de 1813" tu vat aprecier un auteur humaniste

la revolution a echoues, le soldat de l'An II, celui qui se battait pour la libertes, la republique et les droits de l'homme a ete trahis.

Aujourd'hui, quand ont parle de droits de l'Homme c'est pour honnir le pere Noel qui est antisemites a cause de l'etoile du sapin, et pour te dire que meme les mot "noir" "brun" "jaune" sont a bannir en attendant que violet, et vert trouvent un preneur !

alors en memoire des gognards, ceux d'Austerlitz, de Wagram ou de Waterloo, pour tous ceux la, j'aurais voulus que quitte a ce que deja ils y aillent, et que si deja ils ont recus un acceuil comprehensif et attentif des populations qu'ils allaient envahir, Allemands, autrichiens ou Russes, j'aurais voulut que la democratie ai une chance.

ca au final, ces idees ont essaimes partout dans le monde. La Marseillaise est vue encore comme le chant de la revolution et il n'est qu'en france qu'elle n'est siffles . meme a tien an men en 89 elles a ete chantes !

Les russes qui ont occupes Paris apres avoir avoir battus Napoleon sont revenus en Russie avec des ideees nouvelles. Lisez Troyat pour vous en rendre compte.

Il y eut un moment rates
napoleon en est une cause, mais pas la seule, loin de la. ce sont toutes les tetes courronnes europeennes qui se sont ligues la dedans.

Lit donc Marie-Therese d'Erckmann Chatriand. Tu y liras un veteran de la Landwer, qui s'est battus pour le prince de Prusse pendant 20 ans, le soldat decores et coutures de partout, expliques au maire de son patelin qu'il donnes toutes les preuves de loyaute et de courage que l'ont pouvait attendre d'un soldat, pour finir sergent avec une pension miserable, car les postes d'officier n'etaient reserves qu'aux nobles.

mais qu'en voyant les armees revolutionnaire, ou meme le Marechal Ney sortait d'une famille pauvre, et etait suivit par ses soldats qui ne defendait pas un pays, mais leurs libertes, il aurait voulus pouvoir les suivre en sont temps. et au lieu de finir sergent misereux, il aurait put devenir colonel, general, ou etre mort, allez savoir, mais pas pour un prince de Prusse, pour sa famille et sa libertee
Heu, je te rappellerait que le système Napoléonien, c'est: "je réserve les meilleurs morceaux à ma famille, puis je distribue le reste à mes courtisans et à ceux qui pouvaient renforcer mon pouvoir et servir mes rêves de conquête!".

Les Alter egos Français du "vétéran de la Landwer", ne pouvaient espéré une part du gâteaux, que s'ils rentraient dans ce schémas mafieu!
Sinon, comme lui ils ne pouvaient que se contenté des miettes!
Quand aux soldat Nopaléonien qui croyaient défendre leur liberté en mettant à feu et à sang les pays voisin, ils n'étaient en réalité que les "chairs à canons" d'un voleur mégalomane de grande envergure, qui voulait se tailler un empire digne de celui de Charles Quint!
Ils ont été aussi les exécutants du massacre des défenseurs de Jaffa, sous l'ordre de leur maître, alors que ses derniers s'étaient rendus contre la garantie qu'ont leur laisseraient la vie sauve!
Leur maître avait aussi (entre autre forfait) rétablis l'esclavage.
De ça aussi il ont été les complices (ex:l'expedition contre Haïti) !

Quand à rappeler un peut plus le souvenir des victoires, je suis d'accord avec ce principe, mais à condition qu'elle n'aient pas été obtenus dans des guerres de conquête!
Si soudain il prenait soudain l'envie aux allemand de fêter ostensiblement leur victoires de la guerre de 1870, et l'annexion de l'Alsace-Lorraine, sous prétexte que cela avait permis de cimenter la réunification de l'Allemagne, ne croie tu pas que cela blesserait beaucoup de Français, et surtout d'alsacien!

Ex: Une victoire comme celle de Dakar en 1940, est pour moi, beaucoup plus honorable que celle d'Austerlitz!
Le premier cas, même si il étaient au service d'un régime detestable, les marins ne faisaient que se défendre contre un agresseur, qui avait déjà tuer plus de 1300 des leurs!
Dans le deuxième cas, les soldats de la grande Armée étaient surtout des agresseur au service d'un régime qui ne vallait guère mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Ven 08 Jan 2010, 13:25

euh... pardon, je me suis emmeles les pedales Vautour


le gars de la Landwehr n'est pas dans le conscrit de 1813

mais dans "Marie Therese" de 1792-94 si je me souviens bien
a l'epoque, Napoleon etait proprement inconnus et les armees en questions etait celle de Valmy, celle de la republique de 1789, pas de l'empire
je ne crois pas que meme toi tu aurais quelques chose a leurs reprocher a ceux la

souviens toi juste que j'ai dit et repetes que le soldat de l'An II a ete trahis.
Napoleon a detruit un Ideal revolutionnaire en fait

il y a un passage dans les conscrit de 1813
"les fils de ceux qui se sont battus pour abolir la noblesse et les privileges ont ete sacrifies pour mettre en place une nouvelle noblesse"

lis le livre d'Erckmann Chatriand, tu seras surpris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Ven 08 Jan 2010, 14:10

Alors c'est que tu n'y comprend rien: la victoire d'Austerlitz qui a lieu un ans, jour pour jour après la proclamation de l'empire, est la victoire avant tout de la démocratie et des valeurs révolutionnaires sur les puissances absolutiste et conservatrice européenne. On peut discuter de la valeur des victoires napoléonienne contre les coalitions suivantes, mais Austerlitz en tant que première grande victoire Napoléonienne a permis la diffusion des idées révolutionnaires (un historien dont j'ai oublié le nom avait fait un long article a ce sujet). Si l'europe est sortie de l'ancien régime c'est grace a cette victoire.
Du reste, sur le plan militaire, ne comparons pas cette éclatante victoire symbole du génie militaire de Napoléon qui entraine un boulversement de l'europe a une petite victoire par hasard qui n'a somme toute rien changé
Par ailleurs tu trouve que la france se glorifie des victoires napoléoniennes? QUand? Lors des 200 ans d'austerlitz, pas un seul soldat français n'a été envoyé participer aux comémorations, pas un officiel n'a fait le déplacement, alors que même les anglais sont venus. Par contre après ont a envoyé le fleuron de notre marine pour fêter Trafalgar et des officiels français sont allés fêter la victoire de Waterloo. Sauf que ce ne sont pas des victoires Françaises.

Pour l'esclavage, on oublie toujours de rappeller que Napoléon a définitivement supprimé l'esclavage lors des 100 jours, mais bon...

Si les allemands désirent fêter la bataille de Sedan, moi je n'ai rien contre. Chaque pays a le droite de fêter ses victoires. Les autrichiens et les Russes fêtent bien Waterloo... pourtant l'autriche et la russie de 1815, a côté la france de Bonaparte était un pays ultra démocratique (la russie surtout).

Les alter ego du "vétéran de la Landwer" comme tu dit s'appelle la Garde Impériale. Sache que a cette époque tout le monde n'était pas vénal. Et puis tu oublie la personnalité de l'empereur. Jamais les soldats Français n'ont autant aimé leur chef (il suffit de lire les témoignages de l'époque ou encore de regarder ce qui s'est passé au moment du retour des cendres de l'empereur).

Tu semble aussi oublier que a Jaffa ce n'est pas Napoléon mais Bonaparte qui commendait l'armée (et oui, ce n'était pas l'empire encore), que la promesse a été faite par son fils adoptif et non par lui et que ce massacre a été motivé par des raisons tactiques. Mais je pose une question: quelle guerre s'est faite sans massacre?

Par ailleurs moi je commence a en avoir assez des jugements moraux sur les régimes du passé. Moi je m'interdit cela pour la simple raison que en faisant cela, on oublie n'est tout sauf objectif dans son jugement. Même la russie stalinienne ou l'allemagne Nazi doit être abordée sans jugement moral.

Je suis d'accord, le problème de la France est l'autoflagellation, mais pas seulement. Il y a un véritable problème de "défrancisation". Le sondage des personnalités préférés des Français donne un résultat brillant: les 3 premiers ne vivent pas en France (je passe aussi sur le fait que jadis on aimait une personne ayant fait voeux de pauvreté alors qu'aujourd'hui ce sont des personnes très très riches...). Et après comment dire aimer la France quand les célébrités vous disent: c'est beau la france, mais c'est tellement mieux ailleurs. Comment faire aimer la France a un jeune d'origine algérienne quand toute les stars "issus de l'imigration" mettent en avant leurs origines. Si vous ajoutez a cela ce désir d'expiation de la colonisation (j'ai pas encore bien compris le principe... doit-on faire payer aux romains la colonisation de la Gaule?) vous obtenez le résultat brillant de jeune français, qui portent des drapeaux algériens, soutiennent l'équipe d'algérie et sifflent l'hymne Français. Moi je les comprends tout a fait.
En même temps, c'est vrai qu'on dérive du sujet initial, mais c'est ton fil bill, c'est toi qui choisi les sujets qui sont valide ou non.

Moi je dirait plutot vive la l'empereur que vive ses soldats. Je pense que eux auraient été offensés de lire cela, vu la vénération qu'ils portaient a l'empereur. Moi je dit plutot: lit un livre d'historien sur Napoléon et aussi évidement le poème de Victor Hugo: il neigeait.
Quand j'entend dire de Hugo: lourdeur et longueur, je me pince pour ne pas rire: ça s'appelle le style et c'est ce qui fait la différence entre Eugène Sue et Gustave Flaubert, bref entre la littérature et l'écriture. Mais c'est bien Eugène Sue. Il vaut tout de même mieux lire Erckmann et Chatriand que christine angot ou marc lévy, au moins c'est écrit dans un français chatoyant et ça permet de se cultiver.
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Ven 08 Jan 2010, 14:33

hello Poirot

je n'ai pas bien compris si tu repondais a mes post ou a ceux de Vautour ?
au deux sans doute ???

tu as certainement lus de connaissance que moi sur la periode Napoleonniene je te l'accorde.
j'espere que tu auras 5 minutes pour lire erckmann chatriand quand meme

Napoelon etait le plus grand general de son epoque, c'est un fait

Il a remontes une France et en a fait un empire, c'est un fait aussi

certes, cela n'a pas ete le but de la Revolution de se faire recuperes, et les soldats de l'An II, ceux qui ont gagner Valmy, l'ont fait pour la republique, pas pour l'empire. mais au final, quelles est la revolution qui ne s'est pas fais recuperes ??

ne pas oublier non plus que napoleon fut une des premiers soldats, meme si ce n'etait pas a Valmy.

a porter a son compte
l'independance de la France
le code civil
l'abolition de l'esclavage
des routes !
une fierte nationnal jamais eteinte

Vive l'empereur !!!

a son decompte:
L'abandon de la republique qui partait peut etre a vaux l'eau, et la creation d'un empire
la mise en place d'une nouvelle noblesse
des guerres de conquete injustifies, d'accord, la meilleur defense, c'est l'attaque, mais faut pas pousser non plus.


pour le debat actuel
Napoleon, qu'ont soit pour ou contre, qu'il ais eut tord ou raison, est une icone francaise, un chef d'etat reel et sans concurrent
il est regrettable que nous n'avons pas feter ou commemorer austerlitz, d'autant plus que le CDG est allez pour Trafalgar
ce n'est meme pas regrettable, c'est honteux, ridicule et malsain

nous avons commemorer Verdun main dans la main avec les allemands

nous aurions put ET DU le faire a Austerlitz !

je suis convaincus que les allemands ne se generaient pas pour commemorez Stalingrad, meme si c'est une branlee, elle a ete a leurs honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   Ven 08 Jan 2010, 15:10

Oui je faisais une réponse groupée, c'est plus rapide mais moins lisible je suis d'accord.

Citation :
la meilleur defense, c'est l'attaque, mais faut pas pousser non plus.

Tout a fait d'accord, d'ailleurs le résultat a été la tragique campagne de Russie.

Et puis la grande armée est la première armée européenne.

Tu as aussi raison: Napoléon et les guerres napoléonienne ont données une très grande fièrté a la France. D'ailleurs toute l'histoire du XIXeme siècle est marquée par cela et si louis XVIII fut tant detesté en son temps, c'est parceque, après Napoléon, il faisait fade. Tout les monarques français ont essayé de jouer sur le prestige Napoléonienne: Charles X a lancée l'expédition d'Alger pour se donner une victoire, Louis Philippe a achevé la construiction de l'arc de triomphe, fait procédé au retour des cendres de l'empereur, et que dire de Napoléon III et de la guerre de crimée, de la campagne d'italie (avec 2 victoire: Marengo et Solférino) et de l'expédition du mexique qui s'est terminée desastreusement. Il faut bien comprendre que c'est cet orgueil français lié a l'empire avec lequel ont essayé de renouer les monarques du XIXeme en france pour indirectement se couvrir de la gloire du Ier empire. Comment expliquer le triomphe de Louis Napoléon aux élections de 1848 (75%): son nom qui immédiatement renvoyait a l'empereur, a une france gigantesque, a Iéna, a Austerlitz, a Wagram,...

Et d'ailleurs paradoxalement, même dans la défaite, l'empire a été prestigieux car il a donné a la france un sentiment d'invicibilité. Il faut bien voir que pour mettre a genoux napoléon toute l'europe avait du se mettre contre lui et en attaquant de tout les côtés (Wellington, a l'époque qui portait encore son vrai nom: Sir Arthur Welesley, remontant de l'espagne, les austro-prusso-russe venant de l'est, les autrichiens tentant aussi de passer par l'italie,...). Bref tout le monde a eu l'impression en France que certes Napoléon avait perdu, mais contre toute l'europe. C'est aussi ce qui explique la désillusion et la soif de revanche française suite a 1870: jamais la france n'avait été écrasé par une nation seule. Jamais l'armée Française n'avait perdu sans avoir gagné avant et en plus 2 régions française depuis plusieurs siècles avaient été perdu, du jamais vu. Et indirectement c'est cela qui explique la grande guerre: les Français n'ont jamais digérés la défaite de Sedan et ont toujours voulu venger cet honneur militaire hérité de Napoléon bafoué en 70.

Un autre point amusant: les allemands et les autres puissances n'ont digéré Napoléon (paradoxalement, ceux qui ont le plus apprécié Napoléon après coup, ce sont les anglais et en 1830, il y avait un véritable culte de l'empereur outre manche. D'ailleurs Louis Napoléon Bonaparte était rejeté de toute l'europe mais en angleterre il été adulé). Et si vous remarquez bien, qu'a fait Hitler en 1940, juste après la victoire? Il est venu visiter Paris avec ses généraux, comme s'il voulait répondre a Napoléon qui avait avec ses Maréchaux, visité Berlin après avoir écrasé la Prusse et conduit son roi a s'enfuir avec son gouvernement sur une autre partie de son territoire (Koenigsberg). D'ailleurs l'une des première chose qu'a visité Hitler a Paris, ce sont les invalides.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Napoleon et la chance rates de l\'Europe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Napoleon et la chance rates de l\'Europe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vostok Europe K3 submarine
» coup de gueule
» vostok europe
» Peut-on travailler en boutique et habiter le Val d'Europe ?
» Championnat d'Europe TT 1/10 à Vienne en Autriche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: La Cambuse-
Sauter vers: