AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Lun 04 Jan 2010, 20:17

pascal a écrit:
@MIKE
Où as tu trouvé ces chiffres relatifs au Hiei ? Moi je n'ai que deux impacts de 203 (mais bon je n' aipas été vérifier chez Morison) C'est étonnant car le Frisco fut matraqué notamment par le Hiei et encaissa au moins un 356 mm quant au Portland ? On en reparle


Morisson
Initialement l'un des plus grand historien naval US de l'après guerre
(après guerre, ont pouvait faire gober tout...)

Depuis, de l'eau est passer sous les épaves.....Et les faits remonte doucement à la surface.....
Jsuis dispo comme rédacteur pour le magazine ? auquel tu collabore

Alala la guerre du pacifique, ma grande passion

(ca me rapelle mes 8 ans, quand dans ma chambre je re-créais l'attaque sur pearl harbor....véridique )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Lun 04 Jan 2010, 20:54

Morison faisait partie de l'institution il finit contre-amiral ... Il a pu discuter avec les acteurs sauf les morts bien sûr...
L'exemple du Hood illustre parfaitement la nature de notre débat, un coup de 381 et terminé ...

Attention quand même à comparer ce qui est comparable, les torpilles et les bombes guidées sont des tueuses que rien n'arrêtent car elles ont tout pour elles
vitesse et angle ou impact sous la ceinture ...

Rien n'y résiste même pas la cuirasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Lun 04 Jan 2010, 21:02

colombamike a écrit:

Jean bart, dégats avant d'un 406
Erreur, c'est ceux d'une bombe!
L'obus qui avait toucher la proue, la perforer sous l'eau, au niveau de la quille!


dégats arrières
Causé par deux bonbes (plus une troisième, à l'èxtrème gauche de la photo).
Des deux obus qui ont frappé le Jean Bart à l'arriere, aucun n'a exploser sur le pont, ou à l'intérieur du navire

Les dégats sont "quand même considérables", et ce pour 2 coups (1 obus de 406 & 1 bombe de 500 kg)....
Le cuirassé a encaisser en tous: 7 obus de 406 mm et 4 bombes !
...mais bon la n'est pas le sujet...

.
Revenir en haut Aller en bas
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Lun 04 Jan 2010, 21:28

vautour a écrit:
Le cuirassé a encaisser en tous: 7 obus de 406 mm et 4 bombes !.

Hmmm, moi j'ai 5 obus dont 3 n'ont pas explosés...
(les in-explosés n'infligent donc pas de dommage...au pire un trou....)
Pour les bombes, j'ai 7 de 500 Kg (certaines n'explosant pas)

Après les chiffres varient selon les sources...

Mais bon, les Kongo encaissèrent pas mal de choses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Lun 04 Jan 2010, 21:46

Ma source, c'est le livre de Robert Dumas sur le Jean Bart (Marine Edition, 1993)

Pour Kongo, au vu de tout les détailles que tu a donner sur la fin du Hiei, je suis plutôt d'accord pour reconnaitre qu'ils étaient plutôt robuste, surtout des croiseurs de batailles!
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6657
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Lun 04 Jan 2010, 22:21

Autre problème pour le Tiger grande consommation de charbon car propulsion mixte charbon et pétrole.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6657
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Lun 04 Jan 2010, 22:27

On va peut-être créer un post spécifique non, car là je pense qu'on s'éloigne un peu de l'Italie ??????

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 33
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Mar 05 Jan 2010, 19:41

[quote="vautour"]
pascal a écrit:
D'ailleurs à ce sujet le cylindre Pugliese n'a pas semblé très efficace à cette occasion. A part une coupe sommaire dans un Connaissances de l'Histoire je n'ai rien d'autre à ce sujet
Sur le cylindre Pugliese, j'avais lu il y quelque temps un article trés complet sur le sujet dans un numéro Navire & Histoire, mais malheureusement, je ne me rappel plus dans lequel!

Sinon au sujet de l'efficacité du système, un Italien inscrit sur le forum, en avait fait une défence très argumenté:
http://forummarine.forumactif.com/corbeille-f35/le-systeme-pugliese-t2525.htm[/quote]

Suite à ce post je me suis d'ailleurs documenté, et il s'avère clair que les brittons qui publiaient sur le net tout et n'importe quoi sur le système Pugliese arrangeaient un peu les choses à leur sauce.
Ce système était plutôt efficace, mais il faut le différencier de la version qui équippait les vieux navires reconstruis (Cavour, Doria, Cesae, Duilio) et celle des 4 gros Littorio. Sur les premiers le système, faut de place, était plus compact, moins épais, couvrait moins en proportion le navire, donc en définitive, moins éfficace. Et comme on se sert quasiment que de l'exemple du Cavour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Mer 06 Jan 2010, 13:05

J'ai retrouvé l'article de Navire & Histoire sur le "cylindre Pugliese"!
Il se trouve dans le n°6 (mars 2001, p.86-87) et est signé André Azaï.

L'auteur en tire des conclusions semblable à celle de Stefano, ainsi qu'aux tiennes Eric!
A savoir que le système offrait une protection réellement efficasse contre les torpille, mais que sont application sur les Conte di Cavour & Andréa Doria, n'avait été que partiel !

Un schéma du Cylindre Pugliese, tel qu'il était installer sur les Vitorio Veneto (image tirer du N&H, n°6)

Sur le principe de son fonctionnement, voila la description de l'article:

" - La carène était doublée d'une contre-carène distante d'un mètre vers la flottaison et s'élargissant jusqu'à 1,30 m sous le navire.
Très cloisonné, perpendiculairement à la quille, cet espace dit "cale-sèche"
(1) était en communication libre avec le double fond (ainsi que la cale-sèche du bord opposé).
On conprend déjà, qu'en cas d'envahissement, l'eau de mer se répartissait d'elle-même selon le principe des vases communicant, diminuant ainsi la gîte accidentelle.

- De chaque bord, un "cylindre-décompresseur"
(2) de 3,80 m de diamètre (maintenu vide), courait le long du réduit-sauvetage.
Il était soutenu par un cloisonnage très serré.
Chaque cylindre était scidé par des diaphragmes qui empéchaient l'eau de se répendre longitudinalement.
L'acier utilisé pour leurréalisation était de faible résistance, comme d'échantillon.
Leur but était précisément de s'écraser afin d'absorber l'énergie de l'explosion.
Afin que cette dernière soit bien amortie, ces cylindres étaient contenus et fixés au centre d'une sorte de tunnel de 7,60 m quasi-cylindrique, dont la partie constituant la paroi du "réduit-sauvegarde", était composée de fortes tôles au Cr-Ni de 40 mm d'épaisseur.
Entre les parois du tunnel et le cylindre-décompresseur, un liquide quelconque
(6) (combustible, eau de lavage, voire eau de mer) devait absolument et constament entourer pleinement le cylindre.
C'est l'incomprésibilité de ce "liquide intermédiaire"
(6) contenu entre le tunnel et le cylindre qui concentrait la pression de l'explosion vers le centre du cylindre-décompresseur qui étant vide, s'écrasait facilement.

- Le "double-fond"
(3) d'une hauteur de 1,30 m , dont nous avons evoqué le rôle de répartiteur automatique de l'eau d'envahissement, d'un bord vers l'autre, permétait à cette dernière de commencer à redresser le navire sans intervention humaine.

- Le "triple-fond"
(4) d'une hauteur de 0,90 m assurait le transvasement volontaire par l'équipe de sécurité, du liquide des balasts de redressement (5) d'un bord à l'autre afin de corriger et retrouver l'assiette du navire.
(double et triple fonds étaent également en tôle au Cr-Ni).

Les système PUBLIESE comportait pour chacun de ses élément, un cloisonnement étanche perpendiculaire à l'axe du navire, ce qui alourdissait l'ensemble et demandait un travail soigné, de réalisation coûteuse et forcément lente.
Mais les Italien savent merveilleusement travailler.
Il faut noter que la capacité d'alourdissement par envahissement de l'eau de mer approchait le cinquième du déplacement total du navire à pleine charge.
"
(cit: André Azaï, Navire & Histoire n°6)

A titre de comparaison, voici deux schémas de vue en coupe des Conte di Cavour:

Avant la refonte!


Après, avec le "cylindre Pugliese"!


(Schémas de Siegfried Breyer, tirer de son livre: "Schlachtschiffe und Schlatkreuzer 1905-1970 " de 1970)


Dernière édition par vautour le Mer 06 Jan 2010, 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Mer 06 Jan 2010, 14:33

Effectivement si je comprends bien les schémas des Cavour ce qui leur manque c'est toute l'organisation interne de redressement automatique par transfert des masses d'eau sans parler du cloisonnement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   Dim 13 Juin 2010, 19:33

A propos du "cylindre Pugliese", ont peut voir sur cette vue en coupe du cuirassé "sovietsky soyouz" (rester inachevé) que les soviétique avaient adopté cette innovation Italienne et que leur future navire de ligne, contruit à partire des plans de Ansaldo*, auraient bien été des "Super Littorio", à la sauce Russe !

Toutefois, à voir le dessin, il semblerait qu'il n'y aurait peut être pas eu de "triple-fond" (4) et de "balaste de redressement" (5) sur le BB Russe, contrairement à son inspirateur Italien ?
A moins qu'il ne s'agisse que d'un manque de précision du dessin ?

Edit: en regardant le tableau des caractéristique de la classe "Sovietsky Soyuz" sur le lien ci-dessous:
http://www.worldlingo.com/ma/enwiki/en/Sovietsky_Soyuz_class_battleship
Ont peut remarquer que sa ceinture cuirassé n'aurait été incliné que de 5 degrés, alors que celle des Littorio, l'était de 8 degrés!
Ce qui semblerait indiqué que les plan proposé par les Italien n'était peut être pas basé sur la version définitif de ceux des "35 000t" latin, ce qui pourrait expliqué pourquoi la version Russe du système a l'air moins sophistiqué.


source image: http://web.ukonline.co.uk/aj.cashmore/russia/battleships/sovietskysoyuz/sovietskysoyuz.html

* voir l'article de Claus: [url=http://forummarine.forumactif.com/histoire-moderne-de-1860-a-nos-jours-f36/des-limbes-de-l-histoire-1-les-cuirasses-t4322-15.htmhttp://forummarine.forumactif.com/histoire-moderne-de-1860-a-nos-jours-f36/des-limbes-de-l-histoire-1-les-cuirasses-t4322-15.htm[/size[/url]]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR   

Revenir en haut Aller en bas
 
ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ITALIE CUIRASSES CLASSE CONTE DI CAVOUR
» ITALIE CUIRASSES CLASSE ANDREA DORIA
» ITALIE CUIRASSES CLASSE LITTORIO
» ITALIE CUIRASSES CLASSE LITTORIO (NOUVELLE VERSION)
» USN CUIRASSES CLASSE COLORADO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: