AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11663
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Mar 24 Juil 2012, 19:10

bonsoir
je suis épaté par la photo du Cornelio Silla; la coque semble d'une longueur démesurée ! on dirait un Courageous. vraiment étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Mar 24 Juil 2012, 19:26

Bonsoir warburton,

C'est l'angle de prise de vue qui donne, cette impression avec le fait qu'il n'a pas ses superstructures, on reconnait bien une coque semblable à celle de nos Guichen et Chateaurenault.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11663
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Mar 24 Juil 2012, 19:41

bonsoir
l'utilisation d'un objectif grand-angulaire y est sans doute aussi pour quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Étranges étraves (1)…   Ven 25 Oct 2013, 19:12

Les bâtiments de la classe CAPITANI ROMANI présentaient (à l’origine) une sorte d’orifice dans l’étrave, comme le montrent les photos suivantes :
Pompeo Magno (à Malte) :
Pompeo Magno, encore :
Giulio Germanico :
Cornelio Silla (dans spoiler, pour ne pas -trop- déformer la page) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Étranges étraves (2)…   Ven 25 Oct 2013, 19:16

Ou encore l'Ottaviano Augusto :

À quoi pouvait donc être destiné ce trou ? Était-ce un écubier pour une ligne de mouillage axiale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Étranges étraves (3)…   Ven 25 Oct 2013, 19:18

Sur les bâtiments qui nous ont été transférés, cet orifice semble avoir été obturé.

Comme le montre cette photo du Chateaurenault (à Kiel) :
Spoiler:
 
avec zoom (détails) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Ven 25 Oct 2013, 21:26

Bonjour,
l'ouverture dans l'étrave existait sur le Chateaurenault et le Guichen à leur transfert en 1948 on peut la voir sur cette photo du Chateaurenault de 1952 prise juste avant la refonte; elle a été supprimée lors de leur reconstruction de 1952/53.



Chateaurenault avant refonte en 1952, on voit très bien l'ouverture dans l'étrave.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Ven 25 Oct 2013, 21:55

Cette ouverture dans l'étrave a été également supprimée lors de la reconstruction de 1952/55 des deux italiens survivants; San Marco ex Giulio Germanico et San Giorgio ex Pompeo Magno.


San Marco ex Giulio Germanico en 1965, l'ouverture de l'étrave a disparue depuis la reconstruction.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Ven 25 Oct 2013, 22:21

NIALA a écrit:
[…] l'ouverture dans l'étrave existait sur le Chateaurenault et le Guichen à leur transfert en 1948 on peut la voir sur cette photo du Chateaurenault de 1952 prise juste avant la refonte; elle a été supprimée lors de leur reconstruction de 1952/53. […] Chateaurenault avant refonte en 1952, on voit très bien l'ouverture dans l'étrave.
[…]
NIALA a écrit:
Cette ouverture dans l'étrave a été également supprimée lors de la reconstruction de 1952/55 des deux italiens survivants; […] San Marco ex Giulio Germanico en 1965, l'ouverture de l'étrave a disparue depuis la reconstruction.[…]
C'est parfaitement visible, en effet. Cet orifice provoquait d'ailleurs une "cassure" du profil de cette étrave, que l'on ne retrouve plus sur les quatre survivants refondus.
Mais cela ne nous dit toujours pas quelle était l'utilité de cette ouverture.scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 09:26

Je pense à un trou pour passer les câbles des paravanes; les navires français entre les deux guerres avaient souvent un trou percé dans le faux brion (sous l'étrave) par ou passait le câble des paravanes lorsqu'elles étaient à poste, il est possible que les italiens aient préféré passer dans l'étrave pour améliorer les lignes d'eau sur ces navires très rapides (43n auraient été donnés aux essais), ce n'est qu'une supposition personnelle.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: trou percé…   Sam 26 Oct 2013, 10:38

NIALA a écrit:
Je pense à un trou pour passer les câbles des paravanes; les navires français entre les deux guerres avaient souvent un trou percé dans le faux brion (sous l'étrave) par ou passait le câble des paravanes lorsqu'elles étaient à poste, il est possible que les italiens aient préféré passer dans l'étrave pour améliorer les lignes d'eau sur ces navires très rapides (43n auraient été donnés aux essais), ce n'est qu'une supposition personnelle.[…]
C'est possible, en effet scratch 

Toutefois, si « faux brion » désigne bien cette pièce située à la base de l'étrave,

… les trous y étaient percés de part et d'autre, horizontalement scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 10:53

Tout dépend de la manière dont les paravanes sont fixées, si on a un câble unique qui passe de part et d'autre de l'étrave , il faut un trou horizontal, mais on peut très bien supposer deux câbles un pour chaque paravane, fixés à la proue, dans ce cas ils passaient par un petit puits vertical dans l'étrave, étant donné que ce trou vertical est situé assez bas sur l'étrave je le vois plus pour cet usage que pour passer une amarre, et ce n'est pas un écubier, sur aucune photo je n'ai vu d'ancre à cet endroit.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 16:28

oui mais!il me semble qu'ils n'étaient pas gréés pour le dragage rapide....De toute façon un dragage "rapide" ne se fait qu'à une vitesse assez modeste;de l'ordre 15/20 noeuds  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 16:38

Bernard, qu'est ce qui empêche ces navires de naviguer à 15/20 nœuds si nécessaire dans les zones à risques, en outre on trouvait avant guerre des paravanes sur tous les grands bâtiments, je pense que c'était plus pour les protéger de mines pouvant se trouver sur leur passage que pour draguer réellement, sinon pourquoi construire des dragueurs de mines spécialisés!

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 16:52

j'ai épluché mes photos de ces croiseurs et point de paravanes.....  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 17:12

NIALA a écrit:
[…] on trouvait avant guerre des paravanes sur tous les grands bâtiments, je pense que c'était plus pour les protéger de mines pouvant se trouver sur leur passage que pour draguer réellement,[…]
Les paravanes des bâtiments rapides de haute mer (croiseurs, contre-torpilleurs…) semblent en effet davantage destinés à leur autoprotection qu'à nettoyer des champs de mines, ou des chenaux d'accès).

La superbe reproduction 3D du PA Joffre par Pierre47 en montre d'ailleurs un exemple embarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 17:14

tout à fait!!!  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 17:20

De fait, il est permis de se demander pourquoi avoir choisi un point de fixation si bas (devant certainement nécessiter l’intervention de… scaphandrier ( ?) pour gréer l’ensemble.


Mais il se peut que cette position (si) basse soit néanmoins indispensable pour que le câble de cisaillement des orins soit correctement immergé.
Dans le cas supposé des CAPITANI, le câble remorqueur de paravane (surtout à grande vitesse) devait être — quasiment tout le temps — hors de l’eau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 17:33

A moins qu'il y ait aussi sur les Capitani Romani à l'origine aussi un point d'accrochage bas; sur l'excellent exemple de dahlia de la plage avant d'un croiseur lourd italien; si on suit le câble de la paravane on voit qu'il part du pont ou il est accroché à une bite d'amarrage, il passe par un chaumard de proue, descend le long de l'étrave jusqu'au faux brion puis rejoint la paravane proprement dit encore sur le pont dans cet exemple; la différence avec un Capitani Romani serait qu'au lieu de descendre le long de l'étrave, il descend dans l'étrave par le petit puits vertical peut être pour diminuer les turbulences liées à vitesse .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 17:45

Pour répondre à Bernard voici une photo du croiseur colbert à l'on distingue la paravane accrochée sous la deuxième tourelle arrière; dans le livre de Gerard Garier sur les croiseurs Foch et Dupleix il y a page 99 une vue au premier plan de la paravane du croiseur Foch.



Le croiseur Colbert, on distingue très bien la paravane accrochée sous la deuxième tourelle de 203mm  

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 17:53

ouaip!sauf que tous nos croiseurs de l'époque étaient gréés pour le dragage "perso"  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Sam 26 Oct 2013, 17:56

C'est bien de cela qu'il s'agit Bernard, il n'a jamais été question de transformer nos croiseurs en dragueurs de mines!

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   Ven 31 Jan 2014, 10:29

Complément, en provenance de la -> rubrique photos : croiseurs italiens.
La photo suivante fournit une réponse éclairante sur la raison d'être de l'écubier d'étrave :


Par l'écubier passent effectivement les remorques de paravanes.

De l'extrait de plan (du Guichen) ci-après, on peut déduire que ces remorques n'étaient probablement pas renvoyées à un (hypothétique ?) faux brion, puisque l'étrave n'en comportait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI   

Revenir en haut Aller en bas
 
ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CAPITANI ROMANI
» ITALIE CROISEURS LEGERS CLASSE CONDOTIERRI
» ITALIE CROISEURS LOURDS CLASSE ZARA
» ROYAL NAVY CROISEURS LEGERS CLASSE TOWN (1936)
» ROYAL NAVY CROISEURS LEGERS CLASSE ARETHUSA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: