AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Naufrage de SeaFrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Naufrage de SeaFrance   Dim 30 Aoû 2009, 22:24

J'aimerais les avis de mes co-listiers sur cette tragédie . N'y a-t'il pas quelque chose de pourri au rouyaume de Suez ( pardon de Martine et nicolas!)?
Que faire ?
Il est à mon avis trop tard pour réfléchir .

Article de mer et Marine/

La situation de la compagnie calaisienne, confrontée à de graves
difficultés financières, semble de plus en plus précaire. Début août,
la presse économique annonçait que la SNCF, unique actionnaire de
SeaFrance, était prête à recapitaliser sa filiale pour lui éviter le
naufrage. On évoquait, alors, une enveloppe de 70 millions d'euros.
Mais, pour lancer la recapitalisation de la société, le plan de
redressement de l'armement doit être mis en oeuvre. Sur 1580 salariés,
dont environ 1300 navigants, la direction proposait, en février, de
supprimer 650 postes. Après négociations, en mai, le nombre d'emplois
devant disparaître est tombé à 543, la SNCF s'engageant à reclasser 413
personnels. Comptant jusqu'à six navires entre 2005 et 2008, la flotte
serait réduite aux trois ferries les plus récents (Rodin, Berlioz et
Molière), auxquels s'ajouterait le fréteur Nord-Pas-de-Calais, si tant
est qu'un accord soit trouvé pour l'armement de ce dernier. C'est, en
effet, sur le « NPC » que la CFDT, très majoritaire dans l'entreprise,
fait blocage. Le navire, qui ne réaliserait plus que deux ou trois
rotations au lieu de cinq, verrait son effectif hôtelier passer de 14 à
8 personnels. Impensable pour le syndicat, qui a refusé lundi de signer
l'accord sur les personnels d'exécution, accord qui aurait permis de
lancer le processus du plan de redressement (pour lequel une série
d'accords doivent être conclus).

Jeudi 27 août : Nouvel échec des négociations


Hier matin, la direction a, au cours d'un Comité d'Entreprise, tenté
une nouvelle négociation. Elle a accepté la proposition du secrétaire
du CE de porter à 9 l'effectif du service général du NPC (pour trois
rotations), validant en outre le maintien dans son état actuel de
l'exploitation du fréteur, jusqu'à l'arrêt technique du Rodin. En
contrepartie, un engagement a été demandé pour qu'au 30 septembre, les
accords concernant le Plan de Sauvegarde de l'Emploi et le plan de
redressement soient conclus. Mais, à l'occasion d'une réunion paritaire
se tenant dans l'après-midi, la CFDT a refusé ces nouvelles
propositions, estimant que le calendrier était irréaliste. Le syndicat
réclame que les effectifs du NPC (ADSG) soient de 10 à 11 personnes
pour trois allers-retours, et exige un accord de méthode sur la
totalité du projet de réorganisation de la compagnie. Selon le
président du directoire de SeaFrance, cette exigence aurait pour
conséquence de reporter la mise en oeuvre de la réorganisation et du
PSE à fin 2010. « Cette demande est totalement incompréhensible compte
tenu de l'échéance du 30 septembre, qui est le préalable à la
recapitalisation de la compagnie. Je l'ai donc refusée. Je me désespère
de cette obstruction permanente qui met en péril tous les emplois de
l'entreprise », explique Pierre Fa.

« Blocages systématiques »


Chez les officiers, où l'intersyndicale CGT/CGC est ultra majoritaire,
on dénonce la position de refus de la CFDT. « Nous avons pris nos
responsabilités en signant les accords sur les officiers et les
équipages, et en acceptant que, momentanément, le Nord-Pas-de-Calais
soit armé à minima. Jeudi, la direction a de nouveau tenté de négocier
mais nous sommes face à des blocages systématiques, alors que la
situation de la compagnie est très grave. S'il n'y a pas de
recapitalisation, ce sera dramatique. Il y a quelques années, on a
connu la fermeture de Dieppe. Là, clairement, l'entreprise est menacée
de disparition et nous allons droit dans le mur. Si ça tourne mal, il
faudra que la CFDT s'explique devant les salariés, qu'ils soient marins
ou sédentaires », affirme un responsable de la CGT.
Du côté de la
direction et de l'actionnaire de la compagnie, l'exaspération ne semble
pas moindre. La SNCF avait fixé au 24 août la date limite pour trouver
un compromis, le groupe public souhaitant faire examiner la
recapitalisation de sa filiale lors du Conseil d'administration prévu
le lendemain. Mais, faute d'accord sur le « NPC », le projet a été
retiré de l'ordre du jour du CA. Le lancement du plan de redressement
et le renflouement de la compagnie sont donc une nouvelle fois
retardés. Face à cette situation, le président du directoire de
SeaFrance s'est adressé à plusieurs reprises aux personnels. Pierre Fa
prévient que « le processus de recapitalisation est stoppé » et que «
sans recapitalisation, SeaFrance est condamné à court terme de façon
mécanique ». Un Conseil de surveillance exceptionnel, prévu le 3
septembre, devra « examiner les modalités de la continuité de
l'exploitation de (la) compagnie ».

« Au bord du dépôt de bilan »


A Calais, nombre de salariés semblent convaincus que SeaFrance sera,
quoiqu'il arrive, sauvée du naufrage. Le réveil pourrait être très
douloureux. Car, vu de Paris, les certitudes locales semblent assez
surréalistes. « Nous continuons à perdre beaucoup d'argent, nous
accumulons les déficits de trésorerie. La situation est désormais grave
et SeaFrance est au bord du dépôt de bilan », a averti le 11 août, dans
une lettre aux salariés, le directeur financier de la SNCF et président
du Conseil de surveillance de SeaFrance. Selon David Azéma, le plan de
redressement doit être engagé « dans les plus brefs délais », faute de
quoi l'entreprise sombrera. Pour certains observateurs, le risque est
également grand que la SNCF, exaspérée, finisse par lâcher sa filiale,
d'autant qu'elle a, actuellement, d'autres « chats à fouetter ». A
quatre mois de l'ouverture à la concurrence du transport de voyageurs,
le groupe public a vu ses résultats passer dans le rouge, une première
depuis 2003. Ainsi, au premier semestre, la SNCF a accusé 496 millions
d'euros de pertes.
Parallèlement, alors que la direction de
SeaFrance et l'actionnaire tentent, pour le moment en vain, de
redresser la barre, la question d'un éventuel repreneur se pose
toujours. Après une première tentative, Louis Dreyfus Armateurs s'est
retiré du jeu au printemps, préférant pour l'heure se développer
indépendamment, dans le détroit, à partir de Boulogne. Quant à Brittany
Ferries ou encore Veolia, la plus grande discrétion est de rigueur. Y
a-t-il des manoeuvres en coulisses ? Mystère.
Enfin, une dernière
question, et non des moindres, se pose toujours, sur fond d'omerta
locale et de rumeurs persistantes : Comment en est-on arrivé là ? Il
faudra sans doute, un jour, que la lumière soit faite sur les
responsabilités et les conditions qui ont abouti à ce qui est en passe
de devenir l'une des plus grandes déroutes de l'industrie maritime
française.
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Lun 31 Aoû 2009, 19:28

Ce qui s'est produit? Très certainement ni plus ni moins que ce qui s'est passé (et se passe encore) à la SNCM, à la SNCF et dans bien d'autres administrations et entreprises publiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Mar 01 Sep 2009, 12:21

Cela me fait surtout penser au "naufrage" du France Sad où l'extremisme de certains avaient conduits à l'arrêt d'exploitation de ce superbe pacquebot sous pavillon français qui au final aura plus navigué sous les couleurs de la compagnie norvégienne que sous celle de la Compagnie Générale Transatlantique Shocked

Le transport maritime transmanche n'étant pas un Service Publique assurant une continuité territoriale (comme la Corse par ex), ce serait bien que les salariés comprennent enfin qu'ils travaillent dans un secteur marchand à forte concurrence et qu'ils ne font pas fonctionnaires, sinon le réveil sera difficile lors du Dépot de Bilan Shit Shit Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Ven 11 Déc 2009, 10:56

SeaFrance : Ce sera donc le tribunal de commerce

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=111929
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Mar 06 Avr 2010, 10:54

SeaFrance dans une situation critique

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=112874

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Mar 06 Avr 2010, 11:08

Requin a écrit:
SeaFrance dans une situation critique
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=112874

Ce qui est encore plus hallucinant, c'est que certains syndicats ont fait grève ce Week-End Pascal, très très grave erreur. Car ce Week-End Pascal représente l'un des plus gros Week-End de l'année pour SeaFrance (en terme traffic passagers). Déjà que l'entreprise est dans une situation très délicate, faire grève à une période de fort trafic, c'est affaiblir encore plus la société.

Et puis faire grève pour des salaires alors qu'ils risquent de perdre leurs jobs... (Ça se voit qu'ils connaissent pas le mot chomage ) Perso, je pense que certains dans la boite veulent la coulée (pots de vins de la part des concurrents ?, d'actionnaire ? ect ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Mar 06 Avr 2010, 17:34

Non, la thérie du complot n'est pas là, la bêtise et l'aveuglement des syndicalismes ouvriers et patronaux français suffisent amplement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Jeu 08 Avr 2010, 01:25

Le trafic reprend chez SeaFrance
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=112912
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Ven 09 Avr 2010, 04:53

SeaFrance : Le plan de sauvetage tombe à l'eau

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=112928
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Sam 10 Avr 2010, 15:26

un capitaine grec me racontait que les chantiers navals du Piree ont coules pour la meme raison
1- les syndicats qui faisaient la loi
2- des greves a repetitions pour n'importe quels raisons
3- aucun dlai de respecter ce qui fait que les armateurs tournait en bourriques en devant annuler a leurs depend des transport deja pris sous contrats

4- l'armateur de navire, finalement qui en a marre et qui se dit que le chantier turc d'a cote n'a pas l'air si mal que ca et qu'au moins il pourrat recuperer son bateau

5- le Piree, t'es gentil, mai le pire est a venir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Sam 10 Avr 2010, 18:52

Le pire dans cette affaire, c'est que quelques dizaines d'extremistes syndicalistes risquent de conduire à la faillite de l'armateur et de 1500 licenciements secs au lieu de 500 départs "volontaires"

D'autant que l'accord de la Commission Européenne pour la recapitalisation ne devait pas être acquise d'avance pour des liaisons qui ne relèvent pas d'un service publique au titre de la continuité territoriale comme les liaisons Corse-Continent par exemple et sur lesquelles il y a déjà pas mal de concurrences, y compris par la SNCF elle-même par le Tunnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Dim 11 Avr 2010, 14:49

Attention, la SNCF n'est pas propriétaire ni exploitante du tunnel sous la Manche, il s'agit de la société Eurotunnel, complètement indépendante et qui d'ailleurs a monté une filiale Europorte (agrandie par le rachat de Véolia Cargo France) qui concurrence la SNCF sur les trains de fret dans l'hexagone. Les navettes poids-lourds sous le tunnel sont exclusivement du ressort d'Eurotunnel qui fait ainis concurrence à Seafrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Dim 11 Avr 2010, 16:35

Je ne parlais pas d'Eurotunnel mais d'Eurostar qui est une filliale de la SNCF qui fait bien concurrence sur le trafic passagers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Ven 23 Avr 2010, 11:44

SeaFrance dépose un dossier de sauvegarde au tribunal de commerce

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=112993
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Mar 04 Mai 2010, 09:47

SeaFrance placée sous la tutelle du tribunal de commerce

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=113058

J'espère qu'ils sont content d'eux ceux qu'ont fait grève le WE de Paques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Mar 04 Mai 2010, 14:17

Bien sur qu'ils sont content d'eux les braves !!!

ils ont fait leurs devoirs citoyens, rien d'autres !

ils ont fait valoir leurs droit et tout et tout

de toutes facon, c'est la faute au nain de l'elysee, n'est ce pas !!!! il n'avait qu'a prendre le ferry pour aller en Chine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Résurection ?   Mer 05 Mai 2010, 16:11

Salut Bill !
Salut à tous ...

Non, non, je ne suis pas mort ... pas encore ... !
Je me suis seulement fait discret car très occupé et ... très flemmard !

Alors juste un petit commentaire sur un sujet sensible et qui me tient à coeur :
- Sur cette affaire de SEA FRANCE (et on a cité aussi la SNCM dans ce post) attention aux jugements à l'emporte pièce et aux conclusions hâtives.
Je ne pense pas que vous ayiez tous les éléments de ces dossiers et moi non plus d'ailleurs ;
- mais nous sommes encore une fois dans un schéma classique et qui se répète et dont nous avons déjà débattu dans un passé récent ;
- Le système est organisé pour demander toujours plus d'efforts aux pions de base c'est à dire NOUS ;
- se rappeler la citation suivante : « C’est mécanique, dissèque M. François Lille, économiste au Conservatoire national des arts et métiers. Au premier stade, on utilise des espaces hors loi, les pavillons de complaisance ou des zones franches ; on laisse s’instaurer des pratiques, le marchandage, la défiscalisation. Deuxièmement, ces pratiques, suffisamment généralisées, deviennent une norme économique : quand les armateurs affirment qu’ils ne peuvent plus travailler que de cette manière, eu égard à la concurrence, à ce moment-là c’est devenu vrai. Et dans un troisième temps, on introduit ces normes économiques dans la législation nationale, ce qui permettra ensuite de les étendre à d’autres secteurs. »

- alors évidemment, les réponses (ou les tentatives de riposte) sont maladroites ou inapropriées et peuvent conduire à des résultats contraires à l'effet recherché ;
je ne suis pas assez compétent en droit syndical, mais il me semble que la seule action vraiment légale demeure le recours à la grève ;
en effet, une action pourtant populaire telle que ne pas faire payer les clients, par exemple, est très certainement hautement illégale !
- aussi, attention à quelques commentaires lus parfois, et glorifiant les modes d'organisations dans lesquels le recours à la grève est impossible et/ou interdit
- même si la grève, notamment dans les services de transport public, est impopulaire, contre-productive et constitue un outil souvent mal employé voire galvaudé, se priver de cet outil pourrait conduire à renvoyer nos enfants travailler dans les mines ! (c'est une image passque des mines y'en a pus !!!)

= bonne réflexion
a+alco
Revenir en haut Aller en bas
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5388
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Lun 10 Mai 2010, 21:44

Je sais que ce n'est qu'un bout de papier, mais ce n'est pas encore à la décharge des employés...

http://www.lefigaro.fr/societes/2010/05/10/04015-20100510ARTFIG00398-seafrance-soupconne-une-fraude-sur-ses-comptes.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Lun 10 Mai 2010, 23:59

Sans parler de cette fraude soupsonnée, les gens normaux évitent de couler le navire sur lequel ils sont

Sea-France présente un trou d'exploitation énorme (+ d'1 millions d'Euro par jour ) pour éviter la faillite, la direction a proposé une nette réduction d'effectif (en gros 1/3) qui avait été acceptée par tous sauf que le WE de paques (le plus gros de l'année), la CFDT a lancé une grève qui a tellement sabordé les finances de l'entreprise que le plan prévu n'est plus viable, même le patron de la CFTD national a dénoncé l'attitude des grévistes, résultats, il y aura quoi qu'il arrive maintenant plus de licenciements que prévu initialement

Alors oui, le droit de grève est normal mais aujourd'hui faire perdre le boulot des collègues pour des motifs syndicaux, faut pas pousser
Mais bien sûr, les délégués syndicaux, eux, sont assurés par la loi de ne pas être licencier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Ven 11 Juin 2010, 17:03

Entendu tout à l'heure sur France Info, le nouveau plan social prévoit plus de 700 suppression de postes , soit près de la moitié des effectifs

Curieusement la CFDT a signé sans rien dire

Peuvent être fier d'eux avec leur grève à Paques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Lun 14 Juin 2010, 12:33

SeaFrance : Le nouveau plan de sauvetage prévoit 725 suppressions de postes

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=113448
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Lun 20 Sep 2010, 10:45

SeaFrance : La période d'observation prolongée jusqu'au 15 décembre

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=113988
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Sam 02 Oct 2010, 20:56

Suite du naufrage affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=114102

Boulet Boulet Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Dim 03 Oct 2010, 03:04


je serais chez seafrance

1- je ne participerai pas au greves

2- je fermerai ma grande G

3- j'attendrais que tout ce casse la figure tout seul, chaque jour gagnes est une victoire !

4- a la fin, je recupererai le pactole que les sindicats ne manqueront pas de se negocier pour eux meme

5- j'irais au chomage "pleurer sur le sort" et j'en profiterai pour prendre quelques vacances et retaper ma baraque

6- comme je n'aurais pas casses les pieds au monde, j'aurais une super lettre d'intro pour mon prochain poste et je pourrais expliquer a mon futur patron que je n'ai pas fait partis de ces "con-la"

mais..... c'est oubliez que les suppressions de postes ne toucheront pas les syndicaliste, et les departs volontaires sont le fait de gens de bonne fois qui en ont marre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   Ven 01 Juil 2011, 20:32

Suite du naufrage

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=116736
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naufrage de SeaFrance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naufrage de SeaFrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le naufrage du Titan
» Les articles de journaux sur le naufrage du TITANIC
» Naufrage sur l'Atlantikeum
» En cas de naufrage
» Réapparition mystérieuse 20 ans après le naufrage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Marine Marchande :: Navires de commerce-
Sauter vers: