AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Dim 16 Aoû 2009, 20:46

CUIRASSES CLASSE TENNESSEE
(ETATS UNIS)


Le cuirassé Tennessee à la mer dans une photo colorisée


Avant propos

Si le cuirassé est apparu dès 1856 avec le Gloire, il fallu du temps pour qu'il perde des attributs qui n'auraient pas dépareillé cent ans auparavant dans les grandes escadres de la marine à voile. Ce n'est que dans les années soixante-dix que les premières tourelles apparurent et que peu à peu le cuirassé fit sa mue.

Tout s'accéléra au vingtième siècle. Dès 1901, germa l'idée d'un cuirassé à l'artillerie principale monocalibre, navire que les anglais furent les premiers à mettre en service, le HMS Dreadnought en 1906, dévançant les américains qui avaient pourtant décidé la construction de leurs Michigan avant les britanniques. Désormais les cuirassés se répartissaient entre pre-dreadnought (qui généralement furent désarmés à la fin de la première guerre mondiale) et les nouveaux mettre les dreadnought.

Les américains en dépit de l'opposition du grand amiral Mahan construisirent après les Michigan, des classes de cuirassés comptant seulement deux navires, chaque classe apportant une amélioration par rapport à la précédente jusqu'à la dernière, la classe Wyoming armés de 12 canons de 305mm répartis d'une façon bien particulière avec deux tourelles doubles à l'avant et quatre à l'arrière.


Avec son sister-ship l'Arkansas, le Wyoming fût le dernier dreadnought américain


Quand les anglais mirent en service la classe Orion armés de 10 canons de 343mm, premier «superdreadnought», les américains suivirent le mouvement mais choisirent un calibre plus puissant, le 356mm qui étonnant hasard venait d'être choisit par les japonais pour leurs croiseurs de bataille de classe Kongo.


En équipant leurs Kongo _ici le Haruna_ de canons de 356mm, ils poussèrent les américains à faire de même


Genèse des Tennessee

Avant la construction des Tennessee, les américains construisirent 9 superdreadnought répartis en quatre classes : la classe New York (New York Texas), la classe Nevada (Nevada Oklahoma), la classe Pennsylvania (Pennsylvania et Arizona) et la classe New Mexico (New Mexico Mississippi et Idaho).


Avec leurs dix canons de 356mm en cinq tourelles doubles, les New York furent les premiers superdreadnought américains


Chaque classe apportait un progrès par rapport à la précédente. Les New York étaient les premiers superdreadnought américains et apportaient un plus évident par rapport aux dreadnoughts armés de canons de 305mm. Il restèrent dans l'histoire comme les derniers cuirassés marchant au charbon.

La classe suivante, la classe Nevada passait en effet à la chauffe au mazout mais intégrait un grand nombre de modifications comme l'apparition de la tourelle triple (deux tourelles triples et deux tourelles doubles) et une protection «all or nothing» qui avait pour but non pas d'empêcher la pénétration de l'obus mais d'en limiter les effets en surprotégeant les parties vitales d'un navire comme les machines, les soutes à munitions et les installations de commadement.

Avec les Pennsylvania, la tourelle double disparaissait au profit de tourelles triples, quatre en l'occurence ce qui portait le nombre de canons à 12 qui allait être le chiffre standard pour les trois classes de cuirassés à venir. Les Pennsylvania introduisaient également une véritable protection anti-sous marine.

Les New Mexico qui suivirent devaient être que deux (New Mexico Mississippi) mais un troisième baptisé Idaho est ajouté après la vente des deux dernier pré-dreadnought américains à la Grèce. Ces cuirassés intègrent un nouveau modèle de canon de 356mm et surtout une nouvelle étrave élancée qui rompait avec l'allure classique des cuirassés américains.

De plus le New Mexico intègre un nouveau mode de propulsion. D'habitude, les turbines alimentées par des chaudières produisent de la vapeur qui entraine les hélices via une ligne d'arbre à engrenages sauf que ces derniers sont longs et couteux à produire. General Electric à donc l'idée de supprimer ce goulot d'étranglement en installant des moteurs électriques qui alimentés par la vapeur des turbines entraine les hélices.

Ce système ingénieux et efficace n'est cependant pas reproduit sur le Mississippi et l'Idaho qui conservent le système classique, le New Mexico recevant d'ailleurs des turbines classiques lors de sa refonte.

Ce système plait cependant aux américains qu'ils décident de l'installer sur leurs nouveaux cuirassés du budget 1915. Ces derniers baptisés Tennessee et California intègrent également les leçons de la bataille du Jutland avec un renforcement de la protection sous marine. Avec les trois Colorado qui vont suivre, ils vont former la famille des «Big Five».


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Dim 16 Aoû 2009, 20:58

Historique

USS Tennessee (BB-43)

Présentation

Le USS Tennessee en construction au Brooklyn Navy Yard en octobre 1918

Le Tennessee est mis sur cale au Brooklyn Navy Yard le 14 mai 1917 lancé le 30 avril 1919 et admis au service actif le 3 juin 1920.

Le BB-43 est le troisième navire à porter le nom du 16ème état de l'Union des Etats Unis d'Amérique (le Tennessee à été admis le 1er juin 1796) après une frégate à roue à aube baptisée à l'origine Madawaska entrée en service en 1865, rebaptisé Tennessee en 1869 et vendu en 1886 et un croiseur cuirassé entré en service en 1906, perdu par échouage en 1916 et rayé en 1917.

Depuis un quatrième navire à rendu hommage au «Volunteer State» (L'Etat des volontaires). Il s'agit d'un sous marin nucléaire lanceur d'engins classe Ohio, le SSBN-734 entré en service en 1988 et toujours en service actif aujourd'hui, basé à Kings Bay en Georgie.

A noter que deux navires de la marine conféderée ont porté le nom de cet état qui fût le dernier à rejoindre la Confédération le 8 juin 1861 et le premier à être réadmis dans l'union en mars 1866.


Le croiseur cuirassé Menphis ex-Tennessee échoué

Jeunes années (1920-1941)

Après sa mise en service, le Tennessee effectua des essais à la mer dans le détroit de Long Island du 15 au 23 octobre 1920. Alors qu'ils était amarré à New York, un générateur de 300 kW explosa le 30 octobre, détruisant complètement une turbine et blessant deux hommes ce qui retarda le départ pour la baie de Guantanamo qui n'eut lieu que le 26 février 1921 pour un entrainement judqu'au 19 mars 1920 date à laquelle il gagna la Virginie pour régler son artillerie principale avant un passage au bassin à Boston puis des essais à pleine puissance au large de Rockland dans le Maine.

Après une escale à New York, le cuirassé appareilla pour le Pacifique via le canal de Panama, arrivant à San Pedro (Californie), son nouveau port d'attache le 17 juin 1921. Il y retrouva alors la Battleship Force, Pacific Fleet reconstituée le 16 juillet 1919. La flotte allemande ayant été détruite et un conflit avec la Grande Bretagne jugé improbable voir totalement fantaisiste, les américains décidèrent de concentrer sur la côte ouest tous leurs superdreadnought.


Le Tennessee à l'Arsenal de Puget Sound dans les années vingt

Durant le temps de paix, les cuirassés enchainaient des cycles d'entrainement de base, de maintenance et de manoeuvres. Chaque année, ils effectuaient au moins une école de feux et un exercice de propulsion ainsi qu'un exercice de manoeuvres baptisé Fleet Problem. Fleet Problem I eut lieu en 1923 et le dernier Fleet Problem XXI eut lieu en avril 1940. Le Tennessee s'illustra particulièrement étant le meilleur cuirassé de la flotte au tir en 1922 et 1923 et pour l'ensemble de son oeuvre en 1923 et 1924. En 1925, il participa à des exercices interarmés au large d'Hawaï avant d'être de la croisière en Australie et en Nouvelle Zelande.

Il aurait du être modernisé en 1933 comme les autres cuirassés mais la crise économique empêcha une refonte aussi profonde que les autres cuirassés.

Le 30 avril 1939, l'exposition universelle de New York est inaugurée par Roosevelt et après le Fleet Problem XX exécuté dans les Caraïbes du 20 au 24 février, une partie de la flotte retrouve New Yor qu'il s'agisse des cuirassés New York et Texas, du porte-avions Ranger, de cinq croiseurs légers, d'une dizaine de destroyers et d'une demi-douzaine de sous marins qui restent du 29 avril au 3 mai, d'autres navires comme le Tennessee et le croiseur lourd Wichita font des apparitions

Après Fleet Problem XXI, la flotte du Pacifique aurait du revenir à San Pedro mais pour faire pression sur le Japon, le président Roosevelt ordonna à la flotte de rester à Pearl Harbor. Le Tennessee gagna ainsi sa nouvelle base le 12 août 1940 après un carénage au Puget Sound Navy Yard. Le cuirassé aurait du participer à Fleet Problem XXII au printemps 1941 mais devant la tension regnant entre les Etats Unis et le Japon, l'exercice fût annulé et remplacé par des exercices de taille réduite.


Le Tennessee tirant avec ses canons de 14 pouces

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Dim 16 Aoû 2009, 21:22

Le Tennessee en guerre (1) : De Pearl Harbor aux Aléoutiennes (1941-1943)

L'Allée des cuirassés

Le 6 décembre 1941, une grande partie de la flotte du Pacifique est à l'ancre à Pearl Harbor s'apprêtant à passer un dimanche tranquille pour la première fois depuis plus de six semaines.

Les cuirassés américains sont amarrés à l'est de l'île de Ford avec du chenal au fond de la base, le California, le pétrolier Neosho, l'Oklahoma côté eau et le Maryland côté île, le West Virginia (eau) et le Tennessee (île), le navire atelier Vestal (eau) et le cuirassé Arizona (île) et le Nevada (île). A noter que le Pennsylvania, navire amiral de l'amiral Kimmel est au bassin.

Ces navires sont répartis en trois divisions : la Battleship Division 1 (Nevada, Pennsylvania et Arizona), la Battleship Division 2 (Oklahoma, Tennessee et California) et la Battleship Division 4
(Maryland et West Virginia).

Les navires américains sont surpris à 7h55 juste avant le lever des couleurs, au mouillage, portes étanches et hublots ouverts sans que l'artillerie soit armée. A 7h58, Hawaï envoie le message suivant
«Air raid Pearl Harbor, this is no drill».

Faute de porte-avions, les japonais s'acharnent sur les cuirassés. L'Oklahoma, amarré à l'extérieur du Maryland encaisse neuf torpilles et chavire en vingt minutes perdant 415 hommes. Le Pennsylvania au bassin, échappe aux torpilles mais est touché par une bombe et perd 18 hommes.

L'Arizona amarré devant le Nevada avec le navire atelier Vestal à l'extérieur. Il encaisse deux bombes dont une fait sauter des soutes à munitions avant dès 8h06. 1177 hommes sont tués ou noyés dont 945 resteront pour toujours dans l'épave. Le contre-amiral Kidd et le commandant du navire, le capitaine de vaisseau Franklin Van Valkenburgh sont parmi les tués.


L'enfer se déchaine sur le West Virginia et le Tennessee

Le California, isolé au sud de l'allée des cuirassés, est atteint par trois torpilles et une bombe et coule sur le fond, le pont à fleur d'eau, il a 98 morts.

Le Maryland, protégé par l'Oklahoma est touché par deux bombes. Il a quatre tués. Le West Virginia à l'extérieur du Tennessee, reçoit neuf torpilles et deux bombes. Coulé droit sur le fond, il n'a que 105 tués grâce au reflexe de l'officier de quart qui à mis l'équipage en alerte dès l'explosion de la première bombe sur l'île Ford. Le commandant, le capitaine de vaisseau Mervyn S. Bennion fait partie des tués. A noter que l'ancien cuirassé Utah devenu bâtiment-cible pris pour un porte-avions est touché par deux torpilles et chavire à son mouillage.

Le Nevada amarré derrière l'Arizona est le seul à pouvoir appareiller mais touché par une torpille et six à dix bombes, il doit s'échouer pour éviter de bloquer la passe.

Le Tennessee, sur l'avant de l'Arizona est protégé à bâbord par le West Virginia prend seulement deux bombes (cinq tués). La première bombe toucha la tourelle n°2 de 356 et la mit hors service et la seconde explosa à proximité de la tourelle n°3 et endommagea le canon de gauche. Il fût également endommagé par les débris provennant de l'explosion de l'Arizona, la poupe étant enflammée par le mazout en feu de l'Arizona. Après les réparations nécessaires à la traversée du Pacifique, le Tennessee appareilla de Pearl Harbor le 20 décembre pour gagner le Puget Sound Navy Yard pour réparations qui s'achevèrent le 26 février 1942.


Le Tennessee est encore à flot ce qui n'est pas le cas du West Virginia

Sur la côte ouest des Etats Unis, la population à tendance à voir des japonais partout et fin mai, un porte-avions (japonais bien sur) aurait même été aperçu au large. Le 31 mai 1942, l'amiral Pye envoie les deux cuirassés Maryland et Colorado à la recherche du fantôme. Il ressortira de San Francisco dès le 5 juin avec la Task Force 1 rassemblant le Pennsylvania, le New Mexico, le Mississippi, l'Idaho, le Tennesse, le Maryland, le Colorado, le porte-avions d'escorte Long Island et huit destroyers pour couvrir la côte d'un éventuel raid japonais. Ce groupe fait demi-tour le 14 juin après s'être avancé à 1200 miles au large. La victoire américaine à Midway dix jours plus tard ayant définitivement éloigné la menace d'un raid ou d'un débarquement japonais sur la côte ouest.

Le 1er août 1942, le Tennessee appareilla de nouveau avec la TF1 pour une semaine d'exercice avant de retrouver le porte-avions Horner et de l'escorter jusqu'à Hawaï alors que le porte-avions rendu célèbre par le raid sur Tokyo se rendait dans les Salomons pour participer aux opérations sur Guadalcanal. Arrivé à destination le 14 août, il regagna le Puget Sound le 27 pour une véritable modernisation qui s'acheva le 7 mai, le BB-43 recevant une nouvelle protection anti-torpilles, un nouveau compartimentage de la coque, de nouvelles superstructures adaptées à l'électronique et à la DCA et le remplacement des canons de 127mm d'origine en casemate et ceux rajoutés sur affût par huit tourelles doubles de 127mm semblables à celles des destroyers Allen M. Summer et Gearing.


Le Tennessee en reconstruction à l'Arsenal du Puget Sound

Le 31 mai 1943, le Tennessee appareilla pour l'Alaska afin de participer à la reprise des îles Attu et Kiska dans l'archipel des Aléoutiennes, occupées par les japonais depuis juin 1942. le Tennessee assura la couverture de l'opération et le bombardement de cibles à terre, restant sur zone jusqu'à la fin du mois d'août, arrivant à San Francisco le 31 pour entammer un important cycle d'entrainement.

Il termina l'année 1943 par un bombardement d'appui sur l'île de Betio du 20 au 23 novembre 1943 dans le cadre de la bataille de Tarawa. Il participa à cette occasion à la destruction du sous marin japonais I-35.
De retour à Pearl Harbor le 3 décembre 1943, il regagna la côte ouest en vue d'un entrainement au bombardement en vue de sa participation aux débarquements prévus dans les îles Marshall.


Le USS Tennessee en 1943

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Dim 16 Aoû 2009, 21:41

Le Tennessee en guerre (2) 1944/1945

Le Tennessee à Guam

Le 13 janvier 1944 au petit matin, le Tennessee et les autres navires de la Task Force 58.5 quittèrent Hawaï pour gagner les Marshall, mouillant à Maui le 21 janvier 1944. Le même jour, il fût inspecté par le sous-secrétaire à la marine, James Forrestal qui était à bord quand le cuirassé appareilla le 29 janvier 1944 pour les Marshall. Sur zone le 31 janvier, le Tennessee bombarsa les îles par des tirs de saturation et de tirs destinés à appuyer les troupes débarquées. La nuit venue, il tirait des obus éclairants pour empêcher les infiltrations japonaises. Le 20 février, il tira même au 40mm sur des positions japonaises.
Le 23 février 1944, le Tennessee gagna Majuro retrouvant les cuirassés New Mexico, Mississippi et Idaho. Sous le commandement du contre-amiral Robert Griffin, les quatre cuirassés accompagnés par les porte-avions d'escorte Manilla Bay et Natoma Bay et 15 destroyers appareillèrent le 15 mars pour bombarder la base aérienne et la base navale de Kavieng au nord de l'île de la Nouvelle Irlande qui fût bombardé le 20 mars 1944.
Le 10 juin 1944, le Tennessee appareilla pour participer aux débarquement dans les îles Marshall.
L'opération est baptisée «Forager» menée par le Vème corps amphibie du général Smith qui doit être débarqué à Saïpan avec les 551 navires transportant la 2ème (TG 52.3) et la 4ème division de Marines (TG 52.4) appuyée par le TG 52.10 (cuirassés Pennsylvania New Mexico et Idaho, croiseurs lourds Minneapolis et San Francisco, croiseurs légers Honolulu et Saint Louis et 9 destroyers) et le TG 52.17 (cuirassés Tennessee, Maryland Colorado; croiseurs lourds Indianapolis Louisville, Wichita,Mineapolis, San Francisco et New Orleans; croiseurs légers Birmingham Montpelier et Cleveland; 25 destroyers) et couvert par les TG 52.11 (porte-avions d'escorte Kitkun Bay, Gambier Bay, Corregidor et Coral Sea et 6 destroyers) et les TG 52.14 (porte-avions d'escorte Fanshaw Bay Midway, White Plains et Kalinin Bay; 6 destroyers), ces deux derniers TG déployant les squadrons VC-5,10,41,33,68, 65, 5 et 3.
la TF58 aligne à cette occasion sous le commandement de l'amiral Mitscher cinq TG :
-TG 58.1 (porte-avions Hornet, Yorktown, Belleau Wood et Bataan; croiseurs lourds Boston Baltimore et Canberra, croiseur léger Oakland et San Juan et 14 destroyers)
-TG 58.2 (porte-avions Bunker Hill, Wasp, Franklin, Monterey et Cabot; croiseurs légers Mobile Santa Fe Biloxi et San Juan et 16 destroyers)
-TG 58.3 (porte-avions Lexington, Enterprise, San Jacinto et Princeton; croiseur lourd Indianapolis croiseurs légers Montpelier Cleveland Birmingham; croiseur léger antiaérien Reno; 14 destroyers)
-TG 58.4 (porte-avions Essex, Langley, Cowpens et Belleau Wood; croiseurs légers Vincennes Houston et Miami; croiseur léger antiaérien San Diego et 24 destroyers)
-TG 58.7 avec les cuirassés Washington et North Carolina (BatDiv 6) Iowa et New Jersey (BatDiv 7) Indiana (BatDiv 8) Alabama et South Dakota (BatDiv 9); les croiseurs lourds Wichita, Minneapolis, New Orleans et San Francisco plus 13 destroyers).

Le Tennessee assura un bombardement de saturation mais aussi un bombardement plus ciblé pour couvrir l'action des équipes UDT chargées de neutraliser les obstacles pour le débarquement qui eut lieu le 15 juin 1944. Lors du débarquement de la première vague, il ouvrit le chemin pour la 4ème division de Marines. C'est alors qu'une batterie de canons de 120mm implantées sur Tinian ouvrirent le feu sur le Tennessee mais avant que le cuirassé n'écrase la position, les japonais réussirent à placer trois coups : un détruisit un affût double de 127mm, un autre toucha le navire à tribord et un troisième toucha le navire à l'arrière. Les dégâts étaient peu importants mais l'incendie était si important que les japonais crurent avoir gravement endommagé le cuirassé qui outre les dégâts matériels souffrait de pertes humaines (8 morts et 26 blessés)

Durant l'après midi et la nuit qui suivit, il prit position pour protéger les transports quand quatre bombardiers en piqué japonais l'attaquèrent à 18.46 mais ni les avions et ni la DCA du cuirassé ne revendiquèrent de coups au coup. Le Tennessee eut cependant la surprise d'apprendre qu'il avait été coulé même si les japonais l'avait pris pour le New Jersey.
De retour au large de Saipan le lendemain, le Tennessee appuya les marines qui repoussèrent plusieurs contre-attaque notament de nuit. Dans la nuit du 22 juin, le cuirassé gagna Eniwetok où il retrouva le navire atelier Hector pour réparer les dommages du 15 juin avant de reprendre ses missions sur Saipan jusqu'au 9 juillet avant de gagner Guam
le 20 juillet, il participa au bombardement sur Guam avant de bombarder Palau puis Peleliu à partir du 12 septembre, le débarquement ayant lieu le 15 qui ne fût prise que le 20 novembre après des combats d'une terrible intensité. Le 12 octobre, le Tennessee gagna le golfe de Leyte où il arriva le 17 octobre 1944.

Le 18 octobre à 6.09, le Tennessee et les autres navires engagés dans l'appui feu s'engagèrent dans le chenal entre Homohon et l'île de Dinagat pour couvrir les dragueurs de mines. Le débarquement est prévu le 20 octobre à 06.00, le Tennessee ouvrit le feu mais le bombardement ne dura pas, les nombreuses attaques aériennes obligeant le cuirassé à couvrir les transports. Le lendemain, 21 octobre 1944, il dut tendre un écran de fumée pour protéger les transports des attaques aériennes mais entra en collision avec le transport War Hawk sans graves conséquences si ce n'est l'annulation d'une mission d'appui feu dans la nuit du 21 au 22 octobre. Elle participa ensuite dans la nuit du 23 au 24 octobre à la bataille du détroit de Surigao. Le 29 octobre 1944, il appareilla pour le Puget Sound Navy Yard pour un grand carénage qui l'immobilisa jusqu'à son retour dans le Pacifique le 2 février 1945 pour la fin des opérations aux Phillipines.


Le Tennessee ouvrant le feu à Okinawa

Le 16 février 1945, il quitta les Phillipines pour Iwo Jima, le prochain objectif des américains, le BB-43 bombarda notament le mont Suribachi, la principale position fortifiée japonaise avec ses canons de 14 pouces alors que son artillerie secondaire visaient les autres positions japonaises. Le lendemain, 17 février, il se rapprochaà moins de 3000m du rivage, recevant en cadeau un obus japonais qui tua un marin du cuirassé et en blessa quatre autres. A 10.25, le cuirassé se retira pour permettre le débarquement des troupes et à partir de ce nom, le Tennessee les appuya jusqu'au 7 mars date à laquelle il gagna Ulithi après avoir tiré 1370 obus de 356mm, 6380 de 127mm et 11481 obus de 40mm afin de préparer le débarquement à Okinawa.

Le débarquement à Okinawa «Opération Iceberg» commence le 1er avril 1945 et le Tennessee est de la partie pour appuyer les troupes débarquées tout en se défendant contre des nuées de kamikaze ce qui épuisait nerveusement les équipages des navires touchés. Dans l'après midi du 12 avril, le cuirassé était en pleine mission d'appui quand cinq Kamikaze le visèrent. Quatres furent abattus mais le cinquième s'écrasa sur la tour de commandement au niveau du local des transmissions, le feu se propagea jusqu'à la tourelle numéro 3, les dégâts furent ensuite aggravés par l'explosion de la bombe de cent dix kilos que le Val transportait. 22 marins furent tués et 107 blessés.


Le Tennessee à couple avec le navire atelier Ajax

Le navire resta pourtant en position : les morts furent immergés et les blessés transferés sur le navire hôpital Pinkney. L'équipage effectua des réparations d'urgence et dès le 14, le cuirassé reprit sa mission d'appui feu pour encore deux semaines.

Le 1er mai 1945, l'amiral Deyo débarqua du cuirassé et le Tennessee gagna Ulithi pour une période de réparations en compagnie du navire-atelier Ajax qui lui installa de nouveaux canons de DCA en remplacement de ceux détruits le 12 avril. Le 3 juin, il appareilla pour Okinawa où il était de retour le 9 juin 1945. La résistance japonaise devenant chaque jour plus importante, les vieux cuirassés eurent fort affaire jusqu'au 21 juin date à laquelle l'archipel fût déclaté conquis

Le vice-amiral Olendorf fût chargé du commandé des forces navales dans les Ryu-Kyu et plaça sa marque sur le Tennessee pour des missions qui l'emmenèrent jusqu'en mer de Chine orientale et au large de Shanghai pour traquer les derniers navires japonais. Il opéra ainsi jusqu'à la fin de la guerre contre le Japon.

Le 23 septembre 1945, il couvrit le débarquement des troupes d'occupation à Wakayama avant de gagner Yokosuka, opérant dans la région avant de gagner Singapour le 16 octobre. Arrivé à destination, l'amiral Olendorf posa sa marque sur le croiseur léger Springfield et le Tennessee appareilla pour les Etats Unis via le Cap de Bonne Esperance arriva à Philadelphie le 7 décembre 1945.

Le Tennessee fût placé en réserve le 14 février 1947, devant être réactivé pour un éventuelle opération amphibie. Ce ne fût cependant jamais le cas le 1er mars 1959, il fût rayé du Naval Vessel Register et le 10 juillet de la même année vendu à la démolition à la Bethlehem Steel Company.


Les derniers moments du Tennessee

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Dim 16 Aoû 2009, 21:48

USS California (BB-44)

Le California peu après sa mise en service

Présentation

Le California est mis sur cale au Mare Island Navy Yard à San Pedro (Californie) le 25 octobre 1916 lancé le 20 novembre 1919 et admis au service actif le 10 août 1921.

Le BB-44 est le cinquième navire à porter le nom du 31ème état à avoir été admis dans l'Union des Etats Unis d'Amérique (9 septembre 1850). Le premier navire avait été un sloop à roue à aube entré en service en 1867 après avoir été mis sur cale sous le nom de Minnetonka suivi d'un croiseur cuirassé de classe Pennsylvania mis en service en 1907 rebaptisé San Diego en 1914 et coulé par une mine mouillé par le sous marin allemand U-156 en 1918. Deux patrouilleurs furent également baptisés du nom de cet état : le SP-249 à New York et le SP647 à San Francisco.
Depuis le cuirassé, deux autres navires ont porté ce nom : un croiseur lance-missiles de classe California en service de 1974 à 1999 et un sous marin nucléaire d'attaque de classe Virginia, le SSN-781 actuellement en cours de construction et dont la mise en service est prévue pour 2013.


Lancement du California

Jeunes années (1921-1941)

Le California à Auckland en 1925

De 1921 à 1941, le Caliornia servit de navire amiral soit de la Pacific Fleet soit de la Battle Force le groupe de cuirassés de la flotte du Pacifique. Chaque année, il participait à d'inombrables exercices et entrainements notament dans le cadre du programme d'efficacité qui vit le BB-44 être le meilleur cuirassé dans le domaine du tir en 1921, 1922, 1925 et 1926.

A l'été de 1925, le California conduisit la Battle Force et une division de croiseurs de la Scouting Fleet pour une croisière en Australie et en Nouvelle Zelande. Il participa également aux revues présidentielles de 1927,1930 et 1934. Il est succintement modernisé à la fin 1929 et début 1930 mais la reconstruction prévue en 1933 est abandonnée en raison de la crise économique.

Avec les 14 autres cuirassés de l'United States Fleet, le California passa toutes les années trente à San Pedro avec de nombreux exercices dans l'Atlantique, dans les Caraïbes (Panama et Cuba) puis à la suite du Fleet Problem XX en 1939 participe à l'exposition universelle de New York.
Après les manoeuvres Fleet Problem XXI au large d'Hawaï en mai 1940, le California fût affecté à Pearl Harbor et à l'automne 1940 après des essais sur les cuirassés New York et Texas, le California est l'un des six premiers navires à recevoir le radar de veille aérienne CXAM-1 à l'été 1940, les cinq autres étant le porte-avions Yorktown (septembre 1940) et les croiseurs lourds Northampton Pensacola, Chester et Chicago.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Dim 16 Aoû 2009, 21:58

Le California en guerre (1) Pearl Harbor et ses suites

Le USS California fort mal en point

Le 6 décembre 1941, une grande partie de la flotte du Pacifique est à l'ancre à Pearl Harbor s'apprêtant à passer un dimanche tranquille pour la première fois depuis plus de six semaines.

Les cuirassés américains sont amarrés à l'est de l'île de Ford avec du chenal au fond de la base, le California, le pétrolier Neosho, l'Oklahoma côté eau et le Maryland côté île, le West Virginia (eau) et le Tennessee (île), le navire atelier Vestal (eau) et le cuirassé Arizona (île) et le Nevada (île). A noter que le Pennsylvania, navire amiral de l'amiral Kimmel est au bassin.

Ces navires sont répartis en trois divisions : la Battleship Division 1 (Nevada, Pennsylvania et Arizona), la Battleship Division 2 (Oklahoma, Tennessee et California) et la Battleship Division 4
(Maryland et West Virginia).

Les navires américains sont surpris à 7h55 juste avant le lever des couleurs, au mouillage, portes étanches et hublots ouverts sans que l'artillerie soit armée. A 7h58, Hawaï envoie le message suivant
«Air raid Pearl Harbor, this is no drill».

Faute de porte-avions, les japonais s'acharnent sur les cuirassés. L'Oklahoma, amarré à l'extérieur du Maryland encaisse neuf torpilles et chavire en vingt minutes perdant 415 hommes.

L'Arizona amarré devant le Nevada avec le navire atelier Vestal à l'extérieur. Il encaisse deux bombes dont une fait sauter des soutes à munitions avant dès 8h06. 1177 hommes sont tués ou noyés dont 945 resteront pour toujours dans l'épave. Le contre-amiral Kidd et le commandant du navire, le capitaine de vaisseau Franklin Van Valkenburgh sont parmi les tués. Le Tennessee, sur l'avant de l'Arizona est protégé à bâbord par le West Virginia prend seulement deux bombes (cinq tués).

Le Maryland, protégé par l'Oklahoma est touché par deux bombes. Il a quatre tués. Le West Virginia à l'extérieur du Tennessee, reçoit neuf torpilles et deux bombes. Coulé droit sur le fond, il n'a que 105 tués grâce au reflexe de l'officier de quart qui à mis l'équipage en alerte dès l'explosion de la première bombe sur l'île Ford. Le commandant, le capitaine de vaisseau Mervyn S. Bennion fait partie des tués. A noter que l'ancien cuirassé Utah devenu bâtiment-cible pris pour un porte-avions est touché par deux torpilles et chavire à son mouillage.

Le Nevada, seul cuirassé à pouvoir appareiller, sous les vivats des marins américains est la cible privilégiée des bombardiers japonais encaissant six à dix bombes et une torpille et fût obligé à s'échouer à Hospital Point pour éviter de bloquer la rade.

Le Pennsylvania, navire amiral de la flotte du Pacifique portant la marque de l'amiral Kimmel, était le 7 décembre 1941 était dans le bassin n°1 de l'Arsenal de Pearl Harbor. Il fût l'un des premiers navires à ouvrir le feu contre les avions japonais. Il fût ainsi protégé des torpilles mais encaissa une bombe qui explosa dans le casemate n°9 de 127mm. Il fût également endommagé par le mitraillage des chasseurs japonais et un tube lance-torpilles du destroyer Downes (se trouvant au bassin avec le Cassin) fût projeté contre la tour de commandement du cuirassé. Il eut au total 18 tués et 38 blessés.

Le California est amarré seul au sud de l'île Ford. Comme tous les navires américains ce jour là, les portes étanches et les ublots sont ouverts ce qui va aggraver les dégâts. Une torpille explosa sous la ceinture cuirassée à l'avant et une second explosa au même niveau mais à l'arrière du navire. A 8.45, une bombe de 250kg toucha le navire à tribord avant, transperçant le pont principal et explosa sur le deuxième pont blindé et provoquant l'explosion de munitions antiaériennes tuant environ 50 marins du cuirassés.

Un coup à toucher (une bombe explosant dans l'eau, provoquant des dégâts non par l'impact mais par le souffle) provoquera une brèche dans la proue. La salle des machines avant du être évacuée à 10.00 ce qui provoqua l'arrêt du pompage pour maintenir le cuirassé à flot qui toucha le fond après trois d'inondation, seules les superstructures dépassant de la surface. Au final, 98 marins du cuirassé furent tués et 62 blessés. Le matelot Robert R. Scott reçut d'ailleurs la Congressional Medal of Honor à titre posthume.


Le California à coulé droit ce qui à permis à la marine américaine de le renflouer

Le 25 mars 1942, le cuirassé est remis à flot et mis au bassin à Pearl Harbor. Il s'agit de permettre au navire de regagner la côte ouest pour se faire réparer sur la côte ouest. C'est ainsi que le 7 juin 1942, il quitta les îles Hawaï pour le Puget Sound Navy Yard de Bremerton par ses propres moyens. Plus qu'une remise en état, le California subit une véritable remise en état. Il reçoit de nouvelles superstructures, sa coque est élargie pour passer à 34.75m avec l'adjonction de bulges. Toute l'artillerie secondaire est remplacé par 8 tourelles doubles de 127mm sans parler de l'installation d'une puissante DCA légère similaire à celles des cuirassés les plus récénts. La conduite de tir est remise à niveau mais la propulsion d'originaire est maintenue

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Dim 16 Aoû 2009, 22:10

Le California en guerre (2) : retour au combat

Le California reconstruit

Le California (BB-44) quitte Bremerton le 31 janvier 1944 pour sa croisière de remise en condition au large de la Californie avec des escales à San Pedro et à San Francisco. Il quitte d'ailleurs Frisco le 5 mai 1944 pour participer à l'invasion des Mariannes en juin et tout particulièrement l'invasion de Saipan étant touché par une batterie côtière (un mort et neuf blessés). Après Saipan, le survivant de Pearl Harbor est engagé contre Guam et Tinian (18 juillet-9 août). Le 24 août, il gagna Espiritu Santo pour réparations après que son étrave eut été endommagée par son sister-ship le Tennessee.
Le 17 septembre 1944, le California appareilla pour Manus afin d'être prêt à l'invasion des Phillipines. Il assura des missions de bombardement côtier lors des débarquements de Leyte du 17 octobre au 20 novembre. Il joua avec les autres survivants de Pearl Harbor un rôle clé dans la bataille du détroit de Surigao dans la nuit du 24 au 25 octobre 1944, la dernière grande bataille navale de la guerre du Pacifique.

Le 1er janvier 1945, il quitta les Palaus pour appuyer les débarquements sur Luzon. Ses puissants canons de 14 pouces assurèrent un appui vital aux unités débarquées. Les navires ne furent pas épargner par la riposte japonaise. Le 6 janvier 1945 alors qu'il assurait une mission d'appui rapproché dans le golfe de Lingayen, il fût touché par un kamikaze qui tua 44 marins et en blessant 155 blessés. Il effectua quelques réparations provisoire et reprit son rôle de navire d'appui feu avant de quitter la zone le 23 janvier pour le Puget Sound Navy Yard où il arriva le 15 février pour des réparations permanentes.

Le California retourna au combat à Okinawa le 15 juin où il assura une désormais classique mission d'appui feu et ce jusqu'au 21 juillet. Deux jours plus tard, il fût affecté à la TF95 chargé de couvrir des missions de dragage de mines en mer de Chine orientale.

Cette puissante force se compose du TG 95.1 (cuirassés Tennessee et Pennsylvania) du TG 95.2 (croiseurs de bataille Alaska et Guam; croiseurs légers Cleveland, Columbia, Denver et Montpelier plus 9 destroyers) et du TG 95.3 composé des cuirassés California et Nevada, des croiseurs lourds Salt Lake City Chester Wichita et St Louis formant la Task Unit 1, la Task Unit 2 étant formée des porte-avions d'escorte Lunga Point Makin Island Cape Gloucester, de six destroyers et de trois destroyers d'escorte. Il termina la guerre en baie de San Pedro (Phillipines)


Le California dans un dock flottant et ci-dessous le California dans son état final


Crépuscule (1945-1959)
Le 20 septembre 1945, il quitta Okinawa pour couvrir les débarquements de la 6ème armée à Wakanoura Wan sur l'île d'Honshu. Il appuya les forces d'occupation jusqu'au 15 octobre 1945 date à laquelle il rentra aux Etats Unis via Singapour, Colombo (Ceylan) et Le Cap en Afrique du Sud arrivant à Philadelphie le 7 décembre........1945. Mis en réserve le 7 août 1946 puis désarmé et maintenu en réserve le 14 février 1947, il y resta jusqu'au 1er mars 1959, date à laquelle il est rayé du Naval Vessel Register et vendu à la démolition le 10 juillet 1959 à Bethlehem Steel Corporation et démantelé à Sparrow Point (Maryland)


Les deux frères en attente de démolition

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Dim 16 Aoû 2009, 22:18

Caracteristiques Techniques


Déplacement : (A la construction) standard 32300 tonnes pleine charge 34560 tonnes
(Après reconstruction) standard 34858 tonnes pleine charge 40345 tonnes

Dimensions : (A la construction )longueur 190.2m largeur 29.7m tirant d'eau : 9.2m
(Après reconstruction) longueur 190.2m largeur 34.8m tirant d'eau : 10.1m

Propulsion : Propulsion turbo-électrique avec 4 groupes de turbines à engrenages alimentées par 8 chaudières dévellopant une puissance totale de 26800ch et entrainant 4 hélices

Performances : Vitesse maximale : 21 noeuds (20 noeuds après reconstruction)
Distance franchissable : inconnue

Protection : ceinture cuirassée de 203 à 343mm pont blindé à 89mm barbettes 115 à 330mm tourelles 127 à 460mm tour de commandement 102 à 406mm

Armement :

Canons avant de 356mm du California

-12 canons de 356mm Mark7 mod. Mark 11 (14 inch) en 4 tourelles triples (deux avant et deux arrières). Ce canon de 50 calibres tire des obus perforants de 680kg Mark 16 et des obus explosifs Mark 22 de 578kg à une distance comprise entre 5490m (+2.8) à 33650m (site +30°) pour les obus perforants et à une distance comprise entre 5490m (+2.8) à 33467m (site +30°) pour les obus explosifs à raison de 1.75 coup par minute.
La tourelle triple des Tennessee qui pèse entre 897 et 958 tonnes et les canons peuvent pointer indépendament en site de -5° à 30° à raison de 9° par seconde. Le pointage en azimut est au total de 297° à 306° à raison de 2° par seconde. La dotation en munitions est de 100 coups par canon soit un total de 1200 obus de 356mm.
- 14 canons de 127mm (5inch) Mark 5 ou 6 en casemates. Ce canon de 50 calibres tire des obus de 27kg à une distance maximale de 17370m (site = +25°) à raison de 6 à coups par minute. L'affût simple utilisé type Mark 9 ou 12 d'un poids respectif 9253 et 8482kg pointe en site de -10° à +15° pour le Mark 9 et de -10° à +25° pour le Mark 12 et en azimut sur 150°. la dotation en munitions est de 240 obus par canon soit un total de 3360 obus
-4 canons de 76mm (3inch) antiaérien en affûts simples Mark 10 . Ce canon de 50 calibres tire des obus de 6kg à une distance maximale comprise entre 2740m et 13350m en tir en antisurface et de 9270m en tir antiaérien et ce à raison de 15 à 20 coups par minute. L'affût Mark 11 qui pèse 3 tonnes peut pointe en site de -15° à +85° et en azimut sur 360°. La dotation en munitions est inconnue. Ils sont remplacés au cours des années trente par 8 canons de 127mm Mark 10 de 25 calibres en affûts simples.
-2 tubes lance-torpilles de 533mm sous marins. La torpille Bliss-Leavit Mark 3 pèse 680kg avec une charge militaire de 91kg. La portée maximale est de 3660m à 26 noeuds (débarqués lors de la refonte)

Après reconstruction, l'armement des Tennessee est le suivant :

-12 canons de 356mm Mark7 mod. Mark 11 (14 inch) en 4 tourelles triples (deux avant et deux arrières). Ce canon de 50 calibres tire des obus perforants de 680kg Mark 16 et des obus explosifs Mark 22 de 578kg à une distance comprise entre 5490m (+2.8) à 33650m (site +30°) pour les obus perforants et à une distance comprise entre 5490m (+2.8) à 33467m (site +30°) pour les obus explosifs à raison de 1.75 coup par minute.
La tourelle triple des Tennessee qui pèse entre 897 et 958 tonnes et les canons peuvent pointer indépendament en site de -5° à 30° à raison de 9° par seconde. Le pointage en azimut est au total de 297° à 306° à raison de 2° par seconde. La dotation en munitions est de 100 coups par canon soit un total de 1200 obus de 356mm.

-16 canons de 127mm (5inch) Mark 12 en 8 tourelles doubles Mark 28. Ce canon de 38 calibres tire des obus de 25kg à une distance comprise entre 8692m (site = +10°) et 15903m (site = +45°) en tir antisurface et de 11887m en tir antiaérien (site +85°) à raison de 15 à 22 coups par minute.

La tourelle Mark 28 peut pointer en site de -15° à +85° à raison de 15° par seconde et en azimut sur 80 à 150° en fonction de la position de la tourelle. La dotation en munitions est de 450 coups par tourelle soit un total de 3600 coups

-40 canons Bofors de 40mm en dix affûts quadruples et 43 canons de 20mm en affûts simples

Aviation : Une catapulte et deux hydravions embarqués au cours des années trente

Equipage : 1083 en temps de paix 2375 en temps de guerre

Sources

-US Navy Tome 1 1898-1945 Du Maine au Missouri

-Les cuirassés de la seconde guerre mondiale en images

-Ressources internets diverses comme NavWeaps, Navsource et Wilkipedia.

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : DESTROYERS CLASSE FARRAGUT (1933)


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Lun 17 Aoû 2009, 21:21

J'aimais bien les mats treillis moi Neutral

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   Lun 17 Aoû 2009, 21:24

C'est vrai que c'est original, cela donne un cachet très particulier. Il me reste plus désormais que trois classes de cuirassés américains : les Colorado (mes préférés), les North Carolina et les South Dakota

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE
» USN CROISEURS CUIRASSES CLASSE TENNESSEE
» USN CUIRASSES CLASSE COLORADO
» JAPON CUIRASSES CLASSE ISE
» ALLEMAGNE CUIRASSES CLASSE BAYERN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: