AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 20:32

CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO
(ETATS UNIS)


Le New Mexico peu après son achèvement


Avant propos

L'apparition du Dreadnought marqua une vraie rupture dans la construction des cuirassés. Du jour au lendemain, des dizaines de navires, maintenant connus sous le nom de pré-dreadnought étaient périmés.

Toutes les marines du monde imitent les anglais construisant des cuirassés à artillerie principale monocalibre, généralement du 305mm (Etats Unis, France, Italie, Russie, Japon), seuls les allemands restèrent fidèles dans un premier temps au 280mm.


Si les allemands restèrent fidèles au 280mm pour leurs premiers dreadnought, la classe Nassau (ci-dessus le Rheinland), les italiens adoptèrent le canon de 305mm comme le Conte di Cavour ci-dessous


La marine britannique ne tarda pas à faire encore plus fort en construisant la classe Orion qui avec ses canons de 343mm donnèrent naissance au concept du superdreadnought et comme pour le HMS Dreadnought, les marines étrangères imitèrent la Royal Navy, en adoptant un calibre plus élevé pour l'artillerie principale de leurs cuirassés comme le 305mm pour les allemands, le 340mm pour la France et le 356mm pour les Etats Unis.

Genèse des New Mexico

Le dessin originel des New Mexico


Le choix de ce calibre s'explique par la rivalité naissante entre le Japon et les Etats Unis à propos du Pacifique où les autres pays font de la figuration. Les japonais construisent ainsi les premiers croiseurs de bataille de classe Kongo mais aussi ses premiers superdreadnought, la classe Fuso.

Face à ses navires, les américains construisent des classes de deux cuirassés qui apportaient à chaque fois des améliorations.

Les New York (New York [BB-34] Texas [BB-35]) sont les premiers superdreadnought américains avec 10 canons de 356mm en cinq tourelles doubles : deux avant, deux arrière et une au centre. Cette dernière est vite jugée gênante et la classe Nevada (Nevada [BB-36] et Oklahoma [BB-37]) marque l'introduction de la tourelle triple mais prudents, les américains n'installent sur leurs premiers cuirassés chauffant au mazout que deux tourelles triples conservant deux tourelles triples pour un nombre toujours constant de 10 canons.

La tourelle triple ayant prouvé son efficacité, les américains abandonnent la tourelle double sur la classe suivante, la classe Pennsylvannia (Pennsylvania [BB-38] et Arizona [BB-39]) rendue célèbre par le sort final de l'Arizona qui ainsi reçoit 4 tourelles triples de 356mm.

Les New Mexico qui suivent sont en apparence identiques aux Pennsylvania au niveau de l'armement mais ils sont sensiblement différents.

Tout d'abord en termes d'armement, les canons de 356mm sont d'un nouveau modèle plus long augmentant ainsi la portée, l'étrave plus élancée permet aux navires de moins mouiller à la mer et d'être ainsi plus stables ce qui augmente la précision du tir.

La protection est renforcée notament au niveau de la protection antitorpilles. Les New Mexico possèdent également une conduite de tir plus moderne mais comme les cuirassés précédents, ils ont le tort de posséder une artillerie secondaire en partie mal placée qui sera d'ailleurs débarquée après.

Les New Mexico devaient être à l'origine deux suivant le budget 1914 mais en juillet 1914, les Etats Unis vendent à la Grèce leurs deux derniers pré-dreadnought, les USS Mississippi (BB-23) et USS Idaho (BB-24) (Officiellement, ils n'ont jamais eut ces numéros puisque la désignation date de 1920 mais dans les écrits, ils ont reçut les numéros 23 et 24) qui sont rebaptisés respectivement Kilkis et Lemnos, servant dans la marine grecque jusqu'en 1941 (ils seront détruits par des avions allemands) ce qui permet de financer un troisième cuirassé qui reçoit le nom d'Idaho.


Le premier cuirassé ayant porté le nom de Mississipi


La classe New Mexico va donc compter trois navires baptisés New Mexico (BB-40) Mississippi (BB-41) et Idaho (BB-42), formant la classe de cuirassés la plus nombreuse de la marine américaine jusqu'aux quatre Iowa (les Colorado auraient du avoir quatre navires mais trois seulement ont été achevés et les six South Dakota ne seront jamais achevés).

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 20:50

Historique

USS New Mexico (BB-41)

Le New Mexico au bassin. L'étrave élancée doit permettre à ces navires de moins mouiller à la mer

Présentation

Le New Mexico est mis sur cale au Brooklyn Navy Yard le 14 octobre 1915 lancé le 13 avril 1917 et admis au service actif le 20 mai 1918. C'est le premier navire à porter le nom du 47ème Etat de l'Union admis le 6 janvier 1912 en même temps que l'Arizona après avoir eut le statut de Territoire.

Depuis un second navire à été baptisé du nom de cet état, il s'agit d'un sous marin nucléaire d'attaque de classe Virginia, le SSN-79 mis sur cale le 12 avril 2008 aux chantiers Northrop Grumman de Newport News, lancé le 18 janvier 2009 et dont l'admission au service actif est prévu en août.

Jeunes années (1918-1931)

Le New Mexico appareillant de New York pour gagner Brest afin d'escorter le paquebot George Washington transportant le président Wilson

Sa mise en condition terminée, le nouveau cuirassé quitta New York le 15 janvier 1919 pour Brest en France, escortant le paquebot George Washington transportant à Brest le président Wilson qui doit participer à la conférence de paix de Paris (janvier-juin 1919) avant de regagner les Etats Unis et d'arriver à Hampton Roads le 27 février 1919.


16 juillet 1919, le New Mexico est choisit pour être le navire amiral de la nouvellement reconstituée Pacific Fleet

Le 16 juillet 1919, il fût désigné pour devenir le navire amiral de la nouvellement réorganisée Pacific Fleet qui va accueillir jusqu'à la seconde guerre mondiale les cuirassés américains les plus modernes. La raison en est simple : la flotte allemande est détruite, un conflit avec la France et la Grande Bretagne hautement improbable voir impossible alors que le Japon tente de construire une flotte capable de contester aux américains leur domination dans le Pacifique.

Le 19 juillet, le New Mexico appareille pour San Pedro (Californie) via le canal de Panama arriva à destination le 9 août. Il n'est pas venu seul puisqu'il accompagné par ses deux sister-ship Mississippi et Idaho, les deux cuirassés classe New York (New York et Texas) et les derniers dreadnought américains, l'Arkansas et le Wyoming qui regagnent rapidement l'Atlantique (août 1920 pour le second et 1921 pour le premier) avant d'être remplacé par l'Arizona, le Nevada et l'Oklahoma (juillet 1921) bientôt suivis du Tennessee et du California et enfin du Pennsylvania en 1922.


Le New Mexico franchissant le Golden Gate sous le chaud soleil de Californie

Le dévellopement de l'aviation embarquée voit le New Mexico recevoir deux plate-formes sur les tourelles n°2 et n°3 pour permettre l'envol d'un chasseur léger tout comme le Texas (sur lequel à eu lieu le premier envol en baie de Guantanamo le 9 mars 1919) le Mississippi,le Pennsylvania, l'Arizona, l'Oklahoma, le Nevada et l'Idaho . Cette solution est rapidement abandonnée avec la mise au point de la catapulte, le premier catapultage ayant lieu à partir du Maryland en mai 1922.

Jusqu'en mars 1931, le New Mexico va rester dans le Pacifique, passant occasionellement dans l'Atlantique et dans les Caraïbes pour manoeuvrer avec la flotte de l'Atlantique. Il effectua également des croisières en Amerique du Sud et participa à la célèbre croisière effectuée en 1925 en Australie et Nouvelle Zelande destinée à prouver aux dominions que les Etats Unis pouvaient plus facilement les défendre que la lointaine Angleterre et surtout montrer au Japon que la marine américaine pouvait jouer aussi à l'extérieur.


Le New Mexico avec une plate-forme aviation sur la tourelle n°3

Refonte (1931-1933)

Ci-dessus le New Mexico avant sa reconstruction et ci-dessous le New Mexico une fois les travaux terminés


Comme tous les cuirassés américains encore en service à cette époque, le New Mexico est profondément modernisé à l'Arsenal de Philadelphie du 5 mars 1931 au 31 août 1933 soit 29 mois de travaux au cours desquels ils perd ses fameux mat-cage remplacés à l'avant par une tour et à l'arrière par une petite superstructure, la protection est renforcé, un bulge est mis en place, les machines sont remplacées tout comme de nouvelles chaudières. Le New Mexico qui disposait d'une motorisation particulière (les turbines produisaient de l'energie qui alimentaient des moteurs électriques entrainant les hélices) reçoit quatre nouvelles chaudières et des turbines à engrenages Curtiss. Il reçoit également 8 canons antiaériens de 127mm et deux catapultes type A Mark 1 à air comprimé avec trois hydravions. La refonte achevé, il retourne dans le Pacifique en mai 1934.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 21:05

Le New Mexico en guerre (1) (1940-1943)

Le New Mexico lors des manoeuvres de 1940 au large d'Hawaï

Au moment où la guerre fait rage en Europe, le New Mexico continue son activité du temps de pais, étant basé à Pearl Harbor du 6 décembre 1940 au 20 mai 1941. Il est alors choisit avec ses deux sister-ship (Mississippi et Idaho), le porte-avions Yoktown, les croiseurs légers Philadelphia, Brooklyn, Savannah et Nashville ainsi que deux divisions de destroyers pour participer aux patrouilles de neutralité.

Le New Mexico effectuent ainsi trois patrouilles au cours de cette année 1941 : 26 juin au 4 juillet 1941, du 25 juillet au 2 août et du 14 au 23 août 1941. En septembre est organisée l'opération «White Patrol», une sortie de grands bâtiments pour couvrir les convois contre des raiders de surface, le New Mexico y participant avec ses deux sister-ship, des destroyers et les croiseurs lourds Tuscaloosa et Wichita.

Le 10 octobre, le New Mexico appareille d'Argentia en compagnie des autres navires du TG 14.3 du contre-amiral Hewitt (porte-avions Yorktown, croiseur lourd Quincy et croiseur léger Savannah et deux divisions ) avant d'arriver en baie de Casco (Maine) le 13.

Le 10 décembre 1941, suite à l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, le New Mexico passent dans le Pacifique avec ses deux sister-ship pour compenser les pertes causées par les avions japonais le 7 décembre. Au cours du transit, il entre en collision avec le cargo Oregon qui coule au sud du phare de Nantucket.

Sur la côte ouest des Etats Unis, la population à tendance à voir des japonais partout et fin mai, un porte-avions (japonais bien sur) aurait même été aperçu au large. Le 31 mai 1942, l'amiral Pye envoie les deux cuirassés Maryland et Colorado à la recherche du fantôme. Il ressortira de San Francisco dès le 5 juin avec la Task Force 1 rassemblant le Pennsylvania, le New Mexico, le Mississippi, l'Idaho, le Tennesse, le Maryland, le Colorado, le porte-avions d'escorte Long Island et huit destroyers pour couvrir la côte d'un éventuel raid japonais. Ce groupe fait demi-tour le 14 juin après s'être avancé à 1200 miles au large. La défaite japonaise à Midway, dix jours plus tôt ayant éloigné la menace d'une attaque majeure sur la côte ouest.

Le 1er août 1942, il quitta San Francisco pour Hawaï, prélude à son engagement dans le Pacifique. Il commença ainsi l'escorte de transport de troupes jusqu'au îles Fidji du 6 décembre 1942 au 22 mars 1943 (ce sont des îles Fidji qu'est partie l'opération Watchtower de débarquement à Guadalcanal) avant des missions de patrouille et un retour à Pearl Harbor pour préparer la reprises des deux îles de l'archipel des Aléoutiennes occupé par le Japon en juin 1942 en diversion de l'opération principale sur Midway.


Le New Mexico entrant à Pearl Harbor en décembre 1942

Le 17 mai 1943, il arriva à Adak, la base arrière des forces américaines engagées dans les Aléoutiennes. Après la prise d'Attu le 30 mai, Kiska est bombardée par l'aviation et des détachements de bâtiments à partir du 6 juillet. Les bombardements les plus importants sont effectués le 6 juillet par les croiseurs Wichita, Portland, San Francisco, Santa Fe et quatre destroyers le 22 juillet avec les croiseurs Louisville San Francisco Wichita et Santa Fe plus cinq destroyers sur Kiska et par les cuirassés New Mexico Mississippi, le croiseur Portland et quatre destroyers sur Little Kiska. Le 27 juillet 1943, l'amiral Kimura avec trois croiseurs légers et douze destroyers parvient à évacuer, sans se faire repérer les 5183 hommes restant de la garnison de Kiska.

Après une refonte au Puget Sound Navy Yard, le New Mexico regagna Pearl Harbor le 25 octobre 1943 pour participer au débarquement sur les îles Gilbert. Durant l'invasion qui commença le 20 novembre 1943, il bombarda Makin, protegeant les transport durant la nuit et assurant la protection antiaérienne des transports pendant leur déchargement. Il regagna ensuite Pearl Harbor le 5 décembre 1943.

Le New Mexico en guerre (2) (1944/45)

Réunion de famille : les trois New Mexico ancrés à Pearl Harbor en décembre 1943 avant l'appareillage pour la campagne des Marshall

Reprennant la mer en janvier 1944, il participa au débarquement sur les îles Marshall le 12 janvier 1944, bombardant ensuite Kwajalein et Ebeye (31 janvier-1er février) avant de se ravitailler dans la nouvelle base de Majuro. Il bombarda ensuite Wotje le 20 février et Kavieng en Nouvelle Irlande le 20 mars en compagnie des cuirassés Tennessee, Idaho et Mississippi sous le commandement du contre-amiral Robert M. Griffin, couvert par les porte-avions Manila Bay et Natoma Bay de classe Casablanca.

Le New Mexico bombarda ensuite Tinian le 14 juin, Saipan le 15 juin et Guam le 16 juin avant de repousser des attaques aériennes ennemies le 18 juin 1944. Il protegea ensuite les transports au large des Mariannes au moment où l'aviation américaine remportait une grande victoire, le «Mariannas Turkey's shoot» (19-20 juin 1944).

Après avoir escorté des transports jusqu'à Eniwetok, il appareilla le 9 juillet pour assurer la protection des porte-avions d'escorte jusqu'au 12 juillet avant de reprendre son rôle de bombardier en matraquant les positions japonaises de Guam jusqu'au débarquement qui eut lieu le 21 juillet. Il appuya ensuite les marines à terre et jusqu'au 30 juillet 1944.


Le bombardement de Guam réclame une quantité importante d'obus de 14 pouces


Après un carénage au Puget Sound Navy Yard de Bremerton (Etat de Washington), le New Mexico arriva dans le golfe de Leyte le 22 novembre pour couvrir les forces américains qui ont débarqué le 20 octobre 1944. il assura la protection des navires de transport et l'appui des marines jusqu'au 2 décembre date de son départ pour Palaus pour couvrir la force d'invasion de Mindoro avant d'appuyer les forces américaines jusqu'au 17 décembre 1944, appareillant pour revenir à Palaus.

Il participa ensuite à l'opération Mike I, le débarquement à Lingayen sur l'île de Luzon le 9 janvier 1945. Le New Mexico intégré au TG 77.2 du vice-amiral Oldendorf avec les cuirassés West Virginia, Mississippi, California, Pennsylvannia et Colorado, les croiseurs lourds Louisville, Portland, Minneapolis, Australia et Stropshire (les deux derniers appartenant à la RAN), le croiseur léger Columbia et des destroyers.

Le bombardement préliminaire commença le 6 janvier 1945 sous les attaques massives des kamikazes qui commencèrent le 3 mais atteignirent leur paroxysme le 6 janvier, jour où le New Mexico encaissa un kamikaze qui s'écrasa sur son pont d'envol tuant 31 personnes dont le commandant du navire, le capitaine Robert Walton Fleming et le lieutenant général Herbert Lumdsen, représentant militaire personne de Winston Churchill auprès du général Mac Arthur et en blessant 87 dont le vice-amiral Bruce Fraser, le futur commandant de la British Pacific Fleet. En dépit de cette attaque, le navire resta en position et appuya les troupes débarquées.


Le New Mexico touché par un kamikaze

Après des réparations réalisées à Pearl Harbor, le New Mexico gagna Ulithi pour préparer l'opération Iceberg, l'invasion d'Okinawa. Le vénérable cuirassé (27 ans en 1945) appareilla le 21 mars pour assurer l'appui feu. Ces canons de 14 pouces ouvrirent le feu le 26 mars pour un bombardement préparatoire puis du 1er au 17 avril, l'appui des troupes débarquées.

Après un bref retour à l'arrière, le New Mexico bombarda l'archipel du 21 au 29 avril et le 11 mai, il détruisit huit embarcations suicides mais le lendemain alors qu'il gagnait son mouillage à Hagushi, il est attaqué par deux kamikaze mais un seul le touche ce qui provoque la mort de 54 hommes tandis que 119 sont blessés. Les incendies sont maitrisés en 30 minutes et le 28 mai 1945, il gagna Leyte pour réparations.

La fin de la guerre le vit mouillé à Saipan le 15 août et le lendemain gagna Okinawa pour retrouver la force d'occupation. Il arriva le 27 août au large du Japon pour appuyer l'occupation de l'aérodrome d'Atsugi avant de gagner le 28 la baie de Tokyo, assistant ainsi à la rédition japonaise le 2 septembre en compagnie de sept autres cuirassés (Mississippi Idaho Colorado West Virginia South Dakota Iowa et Missouri _le lieu de la cérémonie_). Le New Mexico appareilla pour les Etats Unis le 6 septembre 1945, arrivant à Boston le 17 octobre après des escales à Okinawa, Pearl Harbor et le franchissement du canal de Panama.

Le New Mexico est désarmé le 19 juillet 1946 à Boston. Rayé du Naval Vessel Register le 25 février 1947, il est vendu à la démolition le 9 novembre 1947 à la Lipsett Division de Luria Bros et démantelé à Port Newark (New Jersey)


A Newark, trois cuirassés en cours de démantelement : le Wyoming à gauche de la jetée, l'Idaho à droite au fond et le New Mexico au premier plan

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 21:13

USS Mississippi (BB 41)


Présentation

Le USS Mississippi au mouillage

Le Mississippi à été mis sur cale aux Newport News Shipbuilding and Drydock Co de Newport News (Virginie) le 5 avril 1915 lancé le 25 janvier 1917 et admis au service actif le 18 décembre 1917.

C'est le troisième navire de l'US Navy à rendre hommage au 20ème état de l'Union (adhésion effective le 10 décembre 1817) et deuxième état à avoir fait secession après la Caroline du Sud le 9 janvier 1861 (réintégré officiellement dans l'Union en 1870).

Le premier navire datant de 1841 était un navire mixte fonctionnant à voile et à vapeur mais ne dépassant pas 8 noeuds au lieu des 15 noeuds prévus par le contrat, il est transformé en voilier et sert dans la marine américaine jusqu'à sa destruction durant la guerre de Secession.
Le second navire est un cuirassé de classe Mississippi, mis en service en 1908 mais vendu en juillet 1914 à la Grèce où il est rebaptisé Kilkis, ce dernier étant coulé par les bombardiers allemands lors de l'invasion de la Grèce en mai 1941.

Après le cuirassé de classe New Mexico, un quatrième navire à porté le nom de l'état le plus pauvre et le plus conservateur des Etats Unis (qui à par exemple ratifié le 13ème amendement interdisant l'esclavage en 1995). Il s'agit du troisième croiseur lance-missiles à propulsion nucléaire de classe Virginia (Virginia Texas, Mississippi et Arkansas) en service de 1978 à 1997.

Un cinquième navire doit porter le nom de cet état. Il s'agit d'un sous marin nucléaire d'attaque de classe Virginia, le SSN-782 en cours de construction chez General Electric à Groton et dont la mise en service est prévue en 2013.

Jeunes années (1917-1931)

Le Mississippi à New York en 1919

Après son admission au service actif, le Mississippi participe à des exercices au large de la Virginie avant d'appareiller le 22 mars 1918 pour le golfe de Guacanayabo à Cuba pour un mois d'exercice avant de regagner Hampton Roads et de croiser entre Boston et New York avant d'appareiller pour les Caraïbes le 31 janvier 1919 afin de participer aux traditionelles manoeuvres hivernales.

Le 16 juillet 1919, la Flotte du Pacifique est reconstituée avec le New Mexico comme premier navire amiral. Le Mississippi (mais aussi l'Idaho) ne tardent pas à rejoindre leur sister-ship, le BB-41 appareillant le 19 juillet pour ariver à San Pedro quelques jours plus tard et commencer un entrainement intensif.

La raison de cette relocalisation est simple : la flotte allemande est détruite, un conflit avec la France et la Grande Bretagne hautement improbable voir impossible alors que le Japon tente de construire une flotte capable de contester aux américains leur domination dans le Pacifique.

C'est ainsi que jusqu'en 1940, tous les cuirassés américains les plus modernes (c'est à dire les superdreadnought) seront basés sur la côte ouest qu'il s'agisse des deux cuirassés classe New York (New York et Texas) et les derniers dreadnought américains, l'Arkansas et le Wyoming qui regagnent rapidement l'Atlantique (août 1920 pour le second et 1921 pour le premier) avant d'être remplacé par l'Arizona, le Nevada et l'Oklahoma (juillet 1921) bientôt suivis du Tennessee et du California et enfin du Pennsylvania en 1922.

Le dévellopement de l'aviation embarquée voit le Mississippi recevoir deux plate-formes sur les tourelles n°2 et n°3 pour permettre l'envol d'un chasseur léger tout comme le Texas (sur lequel à eu lieu le premier envol en baie de Guantanamo le 9 mars 1919),le Pennsylvania, l'Arizona, l'Oklahoma, le Nevada le New Mexico et l'Idaho . Cette solution est rapidement abandonnée avec la mise au point de la catapulte, le premier catapultage ayant lieu à partir du Maryland en mai 1922.

Le 12 juin 1924 alors que le cuirassé effectue une école de feu au large de San Pedro, une explosion se produit dans la tourelle n°2 provoquant la mort par asphyxie de 48 membres d'équipage.


Le Mississippi au large de Panama en 1923

Le 15 avril 1925, il appareilla de San Francisco pour des wargames au large d'Hawaï avant d'enchainer avec la célèbre croisière effectuée en 1925 en Australie et Nouvelle Zelande destinée à prouver aux dominions que les Etats Unis pouvaient plus facilement les défendre que la lointaine Angleterre et surtout montrer au Japon que la marine américaine pouvait jouer aussi à l'extérieur.

De retour sur la côte ouest le 26 septembre, il ne s'éloigna guère de la Californie jusqu'en 1930 même si comme ses sister-ship, il effectua quelques incursions dans les Caraïbes et dans l'Atlantique.


Le Mississippi au large de la Californie en 1930

Refonte et dernières années de paix (1931-1941)

Le Mississippi en refonte à l'Arsenal de Norfolk

Le Mississippi entra au Norfolk Navy Yard le 30 mars 1931 pour une refonte qui dura 30 mois au cours desquels ils perd ses fameux mat-cage remplacés à l'avant par une tour et à l'arrière par une petite superstructure, la protection est renforcé, un bulge est mis en place, les machines sont remplacées tout comme les chaudières. Il reçoit également 8 canons antiaériens de 127mm (à la place des canons de 76mm d'origine) et deux catapultes type A Mark 1 à air comprimé avec trois hydravions.


Le Mississippi après sa grande refonte en dessin........

La refonte achevée, il regagne le Pacifique via le canal de Panama le 24 octobre 1934, retrouvant son port d'attache San Pedro et durant les sept années suivantes, il opéra au large de la côte ouest à l'exception des manoeuvres d'hiver dans les Caraïbes.


......et en photo

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 21:24

Le Mississippi en guerre (1) 1941/43

Le Mississippi dans l'Atlantique en septembre 1941

En dépit de la tension persistante avec le Japon, les américains décident de montrer les dents dans l'Atlantique et de renforcer de manièr conséquentes leurs patrouilles de neutralité qui n'ont de neutralité que le nom.

C'est ainsi qu'arriver à Norfolk le 16 juin 1941, une puissante Task Force composée du porte-avions Yorktown, des cuirassés New Mexico, Mississippi et Idaho, des croiseurs légers Philadelphia, Brooklyn, Savannah et Nashville ainsi que deux divisions de destroyers. A peine arrivé, le Mississippi gagna Newport (Rhode Island) pour participer au débarquement américain en Islande.

En effet depuis mai 1940, une garnison anglaise s'est installée dans ce pays qui n'est encore qu'une dépendance de la Norvège pour éviter une occupation allemande mortelle pour les convois transatlantiques. Pour soulager les britanniques, les américains décident de les relever par la 1ère brigade de Marines

Une première Task Force appareille d'Argentia, la TF 19 (contre-amiral Lebreton) composée des cuirassés Arkansas et New York, des croiseurs légers Brooklyn et Nashville, de treize destroyers, un pétrolier et un remorqueur pour couvrir l'opération menée par la TF16 composée du cuirassé Mississippi, des croiseurs lourds Quincy et Wichita, de cinq destroyers et des transports American Legion, Mizar et Almaack qui convoient à Hvalfjordur les 4000 hommes de la première brigade des Marines.

Ils sont rejoint par le porte-avions Wasp qui transportent des chasseurs Curtiss P40 du 33rd Pursuit Squadron et les destroyers O'Brien et Walke. Les chasseurs arrivent tous à destination, le débarquement des Marines ayant lieu le 7 juillet. Le Mississippi effectuera un autre déploiement en Islande entre septembre et décembre pour assurer la protection du trafic commercial contre les raiders allemands.

Le 5 novembre, l'Idaho le Mississippi, les croiseurs lourds Tuscaloosa et Wichita se déploient dans le détroit du Danemark pour contrer une éventuelle sortie du Tirpitz, les britanniques couvrant le sud de l'Island avec le King George V, le porte-avions Victorious et deux croiseurs légers.

Le 9 décembre 1941 soit deux jours après l'attaque sur Pearl Harbor, le cuirassé quitte les eaux froides de l'Atlantique Nord pour celles plus chaudes du Pacifique mais sûrement pas aussi clémentes.


Vue aérienne du Mississippi

Arrivé à San Francisco le 22 janvier 1942, il passa les sept mois suivant à s'entrainer et à escorter les convois au large de la côte ouest.
Sur la côte ouest des Etats Unis, la population à tendance à voir des japonais partout et fin mai, un porte-avions (japonais bien sur) aurait même été aperçu au large. Le 31 mai 1942, l'amiral Pye envoie les deux cuirassés Maryland et Colorado à la recherche du fantôme.

Il ressortira de San Francisco dès le 5 juin avec la Task Force 1 rassemblant le Pennsylvania, le New Mexico, le Mississippi, l'Idaho, le Tennesse, le Maryland, le Colorado, le porte-avions d'escorte Long Island et huit destroyers pour couvrir la côte d'un éventuel raid japonais. Ce groupe fait demi-tour le 14 juin après s'être avancé à 1200 miles au large. La défaite japonaise à Midway, dix jours plus tôt ayant éloigné la menace d'une attaque majeure sur la côte ouest.

Le 6 décembre 1942, il participa à des exercices au large d'Hawaï avant d'escorter des convois jusqu'aux îles Fidji puis de rentrer à Pearl Harbor le 2 mars 1943 pour participer à la reprise des deux îles des Aléoutiennes occupés par les japonais.
Le 10 mai 1943, il appareilla de Pearl Harbor pour participer à l'opération Landcrab déclenchée le lendemain.
Le 11 mai 1943, les américains lancent l'opération "Landcrab" débarquant 3000 hommes du 17ème RI de la 7ème DI sur Attu en deux endroits. Ils sont convoyés par la TF51 du contre-amiral Rockwell qui comporte quatre destroyers, quatre transports, un transport rapide et six mouilleurs/dragueurs de mines. Les 2400 japonais résistent dans la montagne jusqu'à leur anéantissement le 30 mai, les américains débarquant au total 12000 hommes.

L'appui est fourni par le TG 51.1 de l'amiral Kinkaid avec les cuirassés Nevada,Pennsylvania et Idaho, le porte-avions d'escorte Nassau (classe Bogue) et huit destroyers. Les cuirassés interviennent contre les positions ennemies. La couverture lointaine est l'affaire du TG 16.6 (croiseurs légers Détroit, Raleigh Richmond et Santa Fe, cinq destroyers) et au nord de la force contre-amiral Giffen composée des croiseurs lourds Wichita, San Francisco Louisville et quatre destroyers.

Après la prise d'Attu, Kiska est bombardée par l'aviation et la marine à partir du 6 juillet 1943. Les bombardements les plus importants sont effectués le 6 juillet par les croiseurs lourds Wichita Portland San Francisco et Santa Fe plus quatre destroyers; le 22 juillet avec les Louisville San Francisco Wichita Santa Fe et cinq destroyers sur Kiska tandis que Little Kiska est bombardée par les cuirassés New Mexico, Mississippi, le croiseurs lourd Portland et quatre destroyers.

Le 27 juillet, un groupe de combat formé du Mississippi, de l'Idaho, du Wichita, du San Francisco, du Portland et des destroyers engage un objectif détecté au radar à 90 miles dans le sud-ouest de Kiska. 518 coups de 356mm et 487 de 203mm sont tirés contre de faux échos radars lors de la "Battle of the pips". Cette mésaventure permet à l'amiral Kimura d'évacuer les 5183 hommes de la garnison de Kiska à l'aide de trois croiseurs légers et de douze destroyers.

Après un carénage à San Francisco, le Mississippi appareilla de San Pedro le 19 octobre 1943 pour participer à l'invasion des îles Gilbert mais le 20 novembre, alors qu'il bombarde Makin, il est victime d'une explosion dans une tourelle de l'artillerie principale tuant 43 marins.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 21:33

Le Mississippi dans la guerre (2) 1944/45

Peinture représentant le Mississippi dans le dock flottant avec à couple le navire atelier Delta

Le 31 janvier 1944, il participa à la campagne des îles Marshall en bombardant Kwajalein, Taroa et Wotje le 20 février. Le 20 mars, il bombarde Kavieng en Nouvelle Irlande en compagnie de ses sister-ship New Mexico et Idaho et du Tennessee, le tout couvert par les porte-avions d'escorte Manilla Bay et Natoma Bay. Il passa ensuite l'été au Puget Sound Navy Yard pour un grand carénage.

De retour au combat, le Mississippi appuya le débarquement sur Peleliu (îles Palau) le 12 septembre 1944, appuyant les troupes américaines pendant une semaine avant de faire relâche à Manus jusqu'au 12 octobre 1944. Quittant Manus, il participa au débarqua sur la côte est de l'ile de Leyte le 19 octobre puis à la bataille du détroit de Surigao dans la nuit du 24 octobre 1944.

Cette bataille est en sorte la deuxième manche de la bataille de la mer de Sibuyan qui avaient vu les japonais à deux doigt d'anéantir les forces américains débarquant à Leyte. L'amiral Jesse Oldendorf embarqué sur le croiseur lourd Louisville monte une embuscade pour surprendre la formation japonaise qui se dirige par le détroit de Surigao entre Leyte et Mindanao.


La bataille du détroit de Surigao

La TF38 verrouille le détroit de San Bernardino au nord, la force de couverture est donc concentré dans le détroit avec treize sections de 3 vedettes lance-torpilles chargées d'alerter et de ralentir l'ennemi. La ligne de bataille verrouille la sortie du détroit avec à l'aile droite (côté Leyte) les forces du contre-amiral Berkey avec les croiseurs légers Phoenix et Boise, le croiseur lourd australien Shropshire et treize destroyers, l'aile gauche côté Dinagat sous le commandement de l'amiral Olendorf se compose des croiseurs lourds Louisville, Portland et Mineapolis, des croiseurs légers Denver et Columbia et neuf destroyers et le centre sous le commandement di contre-amiral Weyler se compose des cuirassés Mississippi, Maryland, West Virginia, Tennessee, du California, du Pennsylvania et de six destroyers. Savoureux retournement du destin : tous ces cuirassés sauf le Mississippi étaient à Pearl Harbor le 7 décembre 1941.

Face à ce déploiement de force, l'amiral Nishimura aligne le croiseur lourd Mogami avec les destroyers Asagumo, Michisshio et Yamagumo dans une force avancée, suivent les cuirassés Yamashiro et Fuso avec le destroyer Shigure. Encore derrière se situe la force de l'amiral Shima composée des croiseurs lourds Nachi et Ashigara et de sept destroyers dont l'Akebono.

La bataille commence à 22h14 quand les vedettes lance-torpilles repèrent les japonais. S'en suit une mêlée confuse où le croiseur Abukuma est endommagé. C'est au tour des destroyers du capitaine de vaisseau Coward de lancer 47 torpilles qui touchent les destroyers Yamagumo, Michisshio et Asagumo, le premier finissant par couler. Le cuirassé Fuso encaisse entre deux et quatre torpilles.
Une seconde attaque des six destroyers du capitaine de vaisseau McManes à 3h50 voit le Yamashiro encaisser deux torpilles mais il conserve cap et vitesse. Le destroyer Michisshio à moins de chance : il encaisse une torpille et coule. Le Fuso lui explose et coule à 3h50.

C'est au tour des gros de s'expliquer. Les croiseurs ouvrent le feu à 3h51 et les cuirassés à 3h53 et ce jusqu'à 4h06 pour les cuirassés et 4h09 pour les croiseurs. Neuf destroyers du CV Smoot lancent à 4h04 et le Yamashiro reçoit au mois deux torpilles et une volée d'obus finissant par couler à 4h21.

Le croiseur lourd Mogami est atteint à 3h56 mais parvient à encadrer le Mineapolis, le Denver et le Columbia et ses torpilles obligent les cuirassés américains à manoeuvrer. A 4h30, il entre en collision avec le Nachi.

Une poursuite s'engage, les croiseurs Louisville, Portland et Denver voulant achever le Mogami mais craignent les torpilles japonaises dans les eaux resserées et restent à distance. L'Asagumo est achevé par le Denver et le Michisshio est coulé par le destroyer Hutchins.

Le Mogami encore attaqué par 17 Avenger en mer de Mindanao est finalement achevé par une torpille de l'Akebono qui récupère 700 survivants. Au final seuls les Nachi, Ashigara, Shigure et les quatre destroyers de Shima s'échapperont de Surigao.


Dessin montrant l'état général du cuirassé en 1945

Le Mississippi continua d'appuyer les opérations sur Leyte jusqu'au 16 novembre quand il gagna les îles de l'Amirauté. Il entra en baie de San Pedro sur l'île de Leyte le 28 décembre 1944 pour préparer les débarquement sur Luzon.

Le 6 janvier 1945, il entama le bombardement des rives du golfe de Lingayen, restant en position jusqu'au 10 février malgré l'impact d'un kamikaze le 9 janvier 1945, jour du débarquement.

Après des réparations à Pearl Harbor, il appareilla pour Okinawa, arrivant sur place le 6 mai 1945 pour appuyer les troupes débarquées depuis le 1er avril et ses canons de 14 pouces jouèrent un rôle décisifi dans la prise du chateau Shuri qui bloquait toute l'avance américaine.

Rançon de la gloire, le cuirassé encaissa un kamikaze le 5 juin mais il en fallait plus pour impressioner le vénérable cuirassé qui continua son office jusqu'au 16 juin 1945.

A l'annonce de la rédition du Japon, le Mississippi gagna Sagami Wan sur l'île d'Honshu, arrivant à destination le 27 août pour appuyer les forces d'occupation. Cinq jours plus tard tout comme le New Mexico, l'Idaho, le Colorado, le West Virginia, le South Dakota, l'Iowa et le Missouri _le lieu de la cérémonie_, le Mississippi assista en baie de Tokyo à la capitulation japonaise.


Vue aérienne du Mississipi

Après guerre : du cuirassé au navire d'essais (1945-1956)

Le Mississippi tirant un missile Terrier

Le Mississippi ne s'éternisa pas au Japon qu'il quitta le 6 septembre 1945 pour Norfolk où il arriva le 27 novembre. A la différence de ses deux sister-ship, le Mississippi échappe au désarmement immédiat en étant transformer en navire d'essais de système d'armes.

Relevant le vieux Wyoming (AG 17 ex BB-32), il est reclassé AG-128 le 15 février 1946 et remis en service en avril 1948. Il va ainsi tester tous les systèmes d'armes de l'US Navy. Le 28 janvier 1953, il effectue au large du Cape Cod le premier tir du missile Terrier. Il termine sa carrière en effectuant l'évaluation terminale du missile Petrel, un missiles air-sol à guidage radar.

A noter pour l'anecdote que le Mississippi à accueilli à son bord un jeune officier de marine prénomé James Earl Carter plus connu sous le nom de Jimmy Carter, le futur président des Etats Unis de 1976 à 1980.

Le Mississippi est désarmé à Norfolk le 17 septembre 1956. Il fût un temps question que l'Etat du Mississippi ne se porte acquéreur du navire pour le préserver tout comme l'ont fait les autorités de l'Alabama avec le cuirassé portant ce nom mais ce projet n'aboutit pas. Il faut dire qu'à l'époque, le navire ne possède plus aucune tourelle de 356mm, seule la coque et les machines étaient d'origine.

Il est ainsi vendu à la démolition à la Bethlehem Steel Company le 28 novembre 1956 et demantelé.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 21:46

USS Idaho (BB-42)

L'Idaho peu après sa mise en service en 1920

Présentation

Le BB-42 prend contact avec son élément

L'Idaho est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) le 5 avril 1915 lancé le 30 juin 1917 et admis au service actif le 24 mars 1919.

C'est le quatrième navire (et actuellement dernier) à avoir porter le nom du 43ème état ayant adhéré à l'Union des Etats Unis d'Amérique admis le 3 juillet 1890.

Auparavant, un navire mixte fonctionnant à la voile et à la vapeur mis en service en 1864 et plus tard transformé en voilier pur porta ce nom tout comme un cuirassé de clase Mississippi mis en service en 1909 et vendu à la Grèce le 30 juillet 1914. Devenu le Lemnos, il sert dans la marine hellénique jusqu'en 1941 date de sa destruction par l'aviation allemande.

Il fût suivit d'un patrouilleur auxiliaire immatriculé SP-545, réquisitionné en juin 1917 pour des patrouilles côtières et rendu à son propriétaire le 30 novembre 1918 avant que le dernier navire, le BB-42 ne porte ce nom.

Jeunes années (1919-1931)

L'Idaho au mouillage au large de la Californie dans les années vingt

Trois semaines après sa mise en service, l'Idaho appareilla le 13 avril pour sa croisière de mise en condition en baie de Guantanamo avant de revenir à New York pour embarquer Epitacio Pessoa, le président du Brésil pour le ramener à Rio de Janeiro, le cuirassé appareilla avec son escorte le 6 juillet pour arriver à destination le 17 juillet.

Il gagna aussitôt le Pacifique, via le canal de Panama, arrivant à Monterey en septembre pour retrouver la flotte du Pacifique reconstituée pour tenir tête au Japon. Cette Pacific Fleet allait regrouper jusqu'en 1941 les cuirassés les plus modernes de la marine américain.

Le 13 septembre 1919, il participa à une revue navale présidée par le président Woodrow Wilson et en 1920 transporta le secrétaite à la marine et le sécrétaire à l'intérieur pour une visite d'inspection en Alaska.

Le dévellopement de l'aviation embarquée voit l'Idaho recevoir deux plate-formes sur les tourelles n°2 et n°3 pour permettre l'envol d'un chasseur léger tout comme le Texas (sur lequel à eu lieu le premier envol en baie de Guantanamo le 9 mars 1919),le Pennsylvania, l'Arizona, l'Oklahoma, le Nevada le New Mexico et le Mississippi . Cette solution est rapidement abandonnée avec la mise au point de la catapulte, le premier catapultage ayant lieu à partir du Maryland en mai 1922.


De retour d'Alaska le 22 juillet 1920, l'Idaho participa aux manoeuvres de la flotte au large de la Californie et au large du Chili. Il participa à une deuxième revue navale à Seattle, président par le président Warren Harding peu avant sa mort le 2 août 1923.

Le 15 avril 1925, le cuirassé appareille pour Hawaï afin de participer à des wargames jusqu'au 1er juillet avant d'effectuer une fameuse croisière en direction du Pacifique Sud avec des escales à Samoa, en Australie et en Nouvelle Zélande avant de rentrer le 24 septembre à San Francisco.

Refonte et dernières années de paix (1931-1941)

L'Idaho après refonte

L'Idaho entra au Norfolk Navy Yard le 30 septembre 1931 pour une refonte qui dura 36 mois au cours desquels ils perd ses fameux mat-cage remplacés à l'avant par une tour et à l'arrière par une petite superstructure, la protection est renforcé, un bulge est mis en place, les machines sont remplacées tout comme les chaudières. Il reçoit également 8 canons antiaériens de 127mm (à la place des canons de 76mm d'origine) et deux catapultes type A Mark 1 à air comprimé avec trois hydravions. La refonte achevée, il quitta la Virginie le 9 octobre 1934 pour une croisière de mise en condition avant de retrouver son port d'attache _San Pedro_ le 17 avril 1935.

De 1935 à 1940, l'Idaho multiplia exercices et manoeuvres dans un tempo de plus en plus rapide au fur et à mesure que la guerre menaçait. Le 1er juillet 1940 à la suite de manoeuvres, le président Roosevelt ordonne à la flotte de rester à Pearl Harbor pour peser sur le Japon.

Le 6 juin 1941, les américains qui depuis le 12 septembre 1939 organisent des patrouilles de neutralité, décident de renforcer leurs moyens dans l'Atlantique. Pour se faire, ils transfèrent du Pacifique à l'Atlantique, le porte-avions Yorktown, les cuirassés Mississippi, New Mexico et Idaho, les croiseurs légers Philadelphia, Brooklyn, Savannah et Nashville ainsi que deux divisions de destroyers. Il sort ainsi en patrouille du 10 au 18 juillet 1941.

En septembre est organisée l'opération «White Patrol», une sortie de grands bâtiments pour couvrir les convois contre des raiders de surface, l'Idaho y participant avec ses deux sister-ship, des destroyers et les croiseurs lourds Tuscaloosa et Wichita.

Le 5 novembre, l'Idaho le Mississippi, les croiseurs lourds Tuscaloosa et Wichita se déploient dans le détroit du Danemark pour contrer une éventuelle sortie du Tirpitz, les britanniques couvrant le sud de l'Island avec le King George V, le porte-avions Victorious et deux croiseurs légers.


Le USS Idaho au mouillage en 1940

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 22:02

L'Idaho dans la guerre (1) (1941/43)

L'Idaho à Hampton Roads le 6 juin 1941

Le 9 décembre 1941, l'Idaho et le Mississippi quittent l'Islande pour retrouver la flotte du Pacifique, arrivant à San Francisco via Norfolk et le canal de Panama le 31 janvier 1942, commençant son entrainement au large de la côte ouest et des îles Hawaï jusqu'en octobre 1942 avant un carénage au Puget Sound Navy Yard.


L'Idaho en Islande

Sur la côte ouest des Etats Unis, la population à tendance à voir des japonais partout et fin mai, un porte-avions (japonais bien sur) aurait même été aperçu au large. Le 31 mai 1942, l'amiral Pye envoie les deux cuirassés Maryland et Colorado à la recherche du fantôme.

Il ressortira de San Francisco dès le 5 juin avec la Task Force 1 rassemblant le Pennsylvania, le New Mexico, le Mississippi, l'Idaho, le Tennesse, le Maryland, le Colorado, le porte-avions d'escorte Long Island et huit destroyers pour couvrir la côte d'un éventuel raid japonais. Ce groupe fait demi-tour le 14 juin après s'être avancé à 1200 miles au large. La défaite japonaise à Midway, dix jours plus tôt ayant éloigné la menace d'une attaque majeure sur la côte ouest.

La refonte terminée, l'Idaho continua ses exercices avant d'appareiller pour les Aléoutiennes le 7 avril 1943 pour reprendre les îles Attu et Kiska, occupées par les japonais depuis juin 1942.

Le 11 mai 1943, les américains lancent l'opération "Landcrab" débarquant 3000 hommes du 17ème RI de la 7ème DI sur Attu en deux endroits. Ils sont convoyés par la TF51 du contre-amiral Rockwell qui comporte quatre destroyers, quatre transports, un transport rapide et six mouilleurs/dragueurs de mines. Les 2400 japonais résistent dans la montagne jusqu'à leur anéantissement le 30 mai, les américains débarquant au total 12000 hommes.

L'appui est fourni par le TG 51.1 de l'amiral Kinkaid avec les cuirassés Nevada,Pennsylvania et Idaho, le porte-avions d'escorte Nassau (classe Bogue) et huit destroyers. Les cuirassés interviennent contre les positions ennemies. La couverture lointaine est l'affaire du TG 16.6 (croiseurs légers Détroit, Raleigh Richmond et Santa Fe, cinq destroyers) et au nord de la force contre-amiral Giffen composée des croiseurs lourds Wichita, San Francisco Louisville et quatre destroyers.

Après la prise d'Attu, Kiska est bombardée par l'aviation et la marine à partir du 6 juillet 1943. Les bombardements les plus importants sont effectués le 6 juillet par les croiseurs lourds Wichita Portland San Francisco et Santa Fe plus quatre destroyers; le 22 juillet avec les Louisville San Francisco Wichita Santa Fe et cinq destroyers sur Kiska tandis que Little Kiska est bombardée par les cuirassés New Mexico, Mississippi, le croiseurs lourd Portland et quatre destroyers.

Le 27 juillet, un groupe de combat formé du Mississippi, de l'Idaho, du Wichita, du San Francisco, du Portland et des destroyers engage un objectif détecté au radar à 90 miles dans le sud-ouest de Kiska. 518 coups de 356mm et 487 de 203mm sont tirés contre de faux échos radars lors de la "Battle of the pips". Cette mésaventure permet à l'amiral Kimura d'évacuer les 5183 hommes de la garnison de Kiska à l'aide de trois croiseurs légers et de douze destroyers.

L'Idaho regagna San Francisco le 7 septembre 1943 pour préparer l'assaut sur les îles Gilbert. Il gagna ensuite Pearl Harbor avant d'appareiller avec la force d'invasion le 10 novembre, arrivant au large de l'atoll Makin le 20 novembre, assurant les bombardements préliminaires, l'appui aux troupes débarquées et la couverture antiaérienne avant de rentrer à Pearl Harbor le 5 décembre 1943.


L'Idaho et le New Mexico à Pearl Harbor le 7 décembre 1943

L'Idaho en guerre (2) (1944/45)

L'Idaho à la mer en janvier 1945

Après les Gilberts, le cuirassé Idaho participa à l'invasion des Iles Marshall, arrivant au large de Kwajalein le 31 janvier 1944 pour bombarder jusqu'au 5 février les positions japonaises. Après un ravitaillement à Majuro, il bombarda les autres îles de l'archipel mais aussi Kavieng le 20 mars 1944 en compagnie du Tennessee, de ses sister-ship Mississippi et New Mexico, la couverture aérienne étant assurée par les porte-avions d'escadre Manilla Bay et Natoma Bay.
Regagnant les Nouvelles Hebrides le 25 mars, le BB-42 effectua une courte escale en Australie avant de gagner Saipan afin de participer aux opérations contre les Mariannes. L'Idaho fût l'un des cuirassés qui bombardèrent l'île le 14 juin. Le débarquement eut lieu le 15 juin mais à cette date, le cuirassé bobmardait Guam.
L'Idaho assista en spectateur à la bataille de la mer des Phillipines du 19 au 21 juin 1944, le fameux «Mariannas Turkey's Shot» en protegeant les transports qui n'avaient encore déchargé. Le cuirassé se replia ensuite à Eniwetok pour réparations et ravitaillement (28 juin-9 juillet 1944). Le navire commença le bombardement préliminaire sur Guam le 12 juillet, huit jours avant le débarquement.
Quand les troupes débarquèrent, l'Idaho assura leur appui rapproché en frappant des points de résistance et en assurant un tir de barrage. Il mouilla de nouveau à Eniwetok le 2 août. Il gagna ensuite Espiritu Santo et entra dans le dock flottant pour réparer sa coque. Le 12 septembre, il gagna Peleliu et commença à bombarder l'île pour aménager une base en vue de l'invasion des Phillipines mais en dépit de ce bombardement, il fallu qe le cuirassé bombarde les poitns de résistance japonais jusqu'au 24 septembre. Il gagna ensuite Manus puis Bremerton où il arriva le 22 octobre, troquant les canons de 127mm de 25 calibres contre 10 canons de 127mm de 38 calibre en affûts simples sous masque. La refonte achevée, il effectua un exercice de combat au large de la Californie.

Le USS Idaho appareilla de San Diego le 20 janvier 1945 pour retrouver un groupe de cuirassés présents à Pearl Harbor. Après un entrainement destiner à homogénéiser la formation, il appareilla pour les Mariannes le 14 février pour appuyer l'invasion d'Iwo Jima.

Après trois jours de bombardement intensif (16-19 février) au cours duquel l'Idaho joua son rôle, les Marines débarquèrent, l'Idaho assurant l'appui rapproché des marines notament en tirant des obus éclairant pour illuminer le champ de bataille et contrer les infiltrations japonaises dans les lignes américaines.

Quittant Iwo Jima le 7 mars, il gagna Ulithi pour réparations, récupération de l'équipage et préparation du dernier grand débarquement de la guerre, l'opération Iceberg contre Okinawa. Le BB-42 appareilla le 21 mars au sein du groupe d'appui feu du contre-amiral Deyo, arrivant sur zone le 25 mars et entama aussitôt le bombardement des positions japonaises en prélude au débarquement qui eut lieu le 1er avril 1945.

Les japonais lancèrent plusieurs raids de kamikaze dont une le 12 avril au cours duquel les cannoniers de l'Idaho descendirent cinq kamikazes avant d'être endommagé par un kamikaze explosa à proximité. Après des réparations temporaires, le cuirassé quitta la zone le 20 avril pour arriver à Guam cinq jours plus tard.

Retrouvant Okinawa le 22 mai pour reprendre sa mission d'appui, il y resta jusqu'au 20 juin, date à laquelle il gagna le golfe de Leyte où il se trouvait au moment de la cessation des hostilités le 15 août 1945.


L'Idaho bombardant Okinawa

Crépusucule (1945-1947)

L'Idaho à la fin de la guerre en 1945

Le 27 août, l'Idaho pénétra en baie de Tokyo et assista le 2 septembre à la signature de la rédition japonaise à bord du cuirassé Missouri, l'Idaho étant convié aux célébrations avec ses deux sister-ship New Mexico et Mississippi, du Colorado, du West Virginia, du South Dakota et de l'Iowa.
Quatre jours plus tard, le 6 septembre 1945, il gagna les Etats Unis et la côte est via le canal de Panama, arrivant à Norfolk le 16 octobre 1945.
Désarmé le 3 juillet 1946, il est placé en réserve avant d'être vendu à la démolition le 24 novembre 1947 à la Lipsett Incorporated de New York.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Dim 09 Aoû 2009, 22:11

Caracteristiques Techniques

Dessin de l'Idaho à la fin de la guerre

Déplacement :standard 32000 tonnes pleine charge 33000 tonnes

Dimensions :
longueur 190.2m largeur 29.7m tirant d'eau 9.1m

Propulsion : Les trois navires étaient propulsés par des turbines à vapeur alimentées par des chaudières à mazout (Parsons pour l'Idaho, Curtis pour le Mississippi et le New Mexico) mais le New Mexico disposait également jusqu'à sa refonte de moteurs électriques alimentés par les turbines qui à leur tour alimentaient les hélices alors que ses deux sister-ship avec des lignes d'arbre classiques pour entrainer leur 4 hélice. La puissance totale est de 32000ch (27000ch pour le New Mexico).

Performances : vitesse maximale 21 noeuds distance franchissable : 10000 miles nautiques à 10 noeuds.

Protection : ceinture 203 à 343mm pont blindé à 89mm barbettes 114mm à 330mm tourelles blindées de 127 à 460mm tour de commandement blindée de 102 à 406mm

Armement :

Tourelles avant de 356mm du California

-12 canons de 356mm Mark7 mod. Mark 11 (14 inch) en 4 tourelles triples (deux avant et deux arrières). Ce canon de 50 calibres tire des obus perforants de 680kg Mark 16 et des obus explosifs Mark 22 de 578kg à une distance comprise entre 5490m (+2.8) à 33650m (site +30°) pour les obus perforants et à une distance comprise entre 5490m (+2.8) à 33467m (site +30°) pour les obus explosifs à raison de 1.75 coup par minute.

La tourelle triple des New Mexico qui pèse entre 897 et 958 tonnes est différente de celles des Nevada et des Pennsylvania puisque les canons peuvent pointer indépendament en site de -5° à 30° à raison de 9° par seconde. Le pointage en azimut est au total de 297° à 306° à raison de 2° par seconde. La dotation en munitions est de 100 coups par canon soit un total de 1200 obus de 356mm

-22 canons de 127mm (5inch) Mark 5 ou 6 en casemates sur le New Mexico. Les huit canons inutilisables par mer un peu formé sont rapidement débarqués et n'ont jamais été montés sur les Mississippi et les Idaho. Ce canon de 50 calibres tire des obus de 27kg à une distance maximale de 17370m (site = +25°) à raison de 6 à coups par minute. L'affût simple utilisé type Mark 9 ou 12 d'un poids respectif 9253 et 8482kg pointe en site de -10° à +15° pour le Mark 9 et de -10° à +25° pour le Mark 12 et en azimut sur 150°. la dotation en munitions est de 240 obus par canon soit un total de 3360 obus

-4 canons de 76mm (3inch) antiaérien en affûts simples Mark 10 . Ce canon de 50 calibres tire des obus de 6kg à une distance maximale comprise entre 2740m et 13350m en tir en antisurface et de 9270m en tir antiaérien et ce à raison de 15 à 20 coups par minute. L'affût Mark 11 qui pèse 3 tonnes peut pointe en site de -15° à +85° et en azimut sur 360°. La dotation en munitions est inconnue.

-2 tubes lance-torpilles de 533mm sous marins. La torpille Bliss-Leavit Mark 3 pèse 680kg avec une charge militaire de 91kg. La portée maximale est de 3660m à 26 noeuds (débarqués lors de la refonte)

Après la refonte du début des années trente, l'armement des New Mexico était le suivant

-12 canons de 356mm (14 inch) en 4 tourelles triples (deux avant et deux arrières)

-12 canons de 127mm en casemates

-8 canons de 127mm antiaériens Mark 10 en affûts simples qui remplacent les canons de 3 pouces. Ce canon de 25 calibre tire des obs de 25kg à une distance maximale de 13259m en tir antisurface (site = +45°) et de 8352m en tir antiaérien (site = +85°) à raison de 15 à 20 coups par minute. L'affut simple installé sur les Pennsylvania peut pointer en site de -10° à +85° et sur 150°en azimut. La dotation en munitions est de 200 coups par canons soit 1600 coups


Canons de 127mm antiaériens

Au début de la seconde guerre mondiale, le nombre de canons fût réduit à six mais les reconstructions sans cesse repoussées en raison des nécessités opérationnelles. La dernière refonte de l'armement envisagée prévoyait le débarquement de tous les canons de 127mm en casemates ou rajoutés au début des années trente et remplacés par 8 tourelles doubles de 127mm mais aucun navire ne les recevant, seul l'Idaho reçut 10 canons de 127mm de 38 calibres Mark 12 en affûts simples sous masque, 10 affûts quadruples de 40mm et 43 canons de 20mm en affûts simples. Ce standard aurait du être appliqué aux deux autres navires mais ce plan ne fût pas appliqué.

Le canon de 127mm Mark 12 de 38 calibres tire des obus de 25kg à une distance maximale de 12260m à raison de 12 à 15 coups à la minute. L'affût simple Mark 24 pointe de -15° à +85° en site et sur 80° (pièces du milieu) et 150° (pièces des extrémités) en azimut. La dotation en munitions est inconnue

L'armement antiaérien du Mississippi fût quand même renforcé avec 16 canons de 127mm de 25 calibres remplacçant les canons en casemate, 13 affûts quadruples de 40mm et 40 canons de 20mm en affûts simples.

Le New Mexico vit son armement antiaérien régulièrement accru avec à la fin de la guerre 6 canons de 127mm de 51 calibres en casemate, 8 canons de 127mm de 25 calibres sur affûts simples, 10 affûts quadruples de 40mm et 46 canons de 20mm en affûts simples.

Aviation

La refonte du début des années trente vit les New Mexico recevoir deux catapultes : une à la poupe et une autre sur la tourelle n°3 de 356mm avec 3 hydravions

Equipage: 1084 hommes en temps de paix 1443 hommes en temps de guerre.

Sources

-US Navy Tome 1 1898-1945 Du Maine au Missouri
-US Navy Tome 2 1945-2001 De Nimitz au Nimitz
-Marines Magazine n°18 septembre 1998 «L'US Navy dans la bataille de l'Atlantique»
-Ressources internet : NavWeaps, Navsource, Wilkipedia
-Dessins de l'ami Vautour

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : CROISEURS LOURDS CLASSE MYOKO


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Mar 11 Aoû 2009, 12:59

Bravo ... comme toujours c'est clair, net et precis lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Mar 11 Aoû 2009, 13:21

Merci Jolly j'aime le travail bien fait. thumright

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1233
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Mar 11 Aoû 2009, 16:29

Exellent!!!thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Mer 12 Aoû 2009, 08:27

Claus s'est déchainé on dirait, ca va me faire de la lecture
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   Mer 28 Mar 2012, 08:43


Quelques jolies photos de l'USS Idaho ont été postées récemment sur Militaryphotos.net

Voir ici:

http://www.militaryphotos.net/forums/showthread.php?210635-Battleships
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO
» USN CUIRASSES CLASSE COLORADO
» JAPON CUIRASSES CLASSE ISE
» ALLEMAGNE CUIRASSES CLASSE BAYERN
» ITALIE CUIRASSES CLASSE LITTORIO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: