AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 20:11

CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA
(ETATS UNIS)


Le USS Pennsylvania dans sa configuration d'origine


Avant propos

En ce début du 21ème siècle, les progrès du naval militaire sont somme-toutes limités par nos connaissances scientifiques et surtout l'argent. Je ne citerais qu'un exemple, les fameux destroyers américains type Zumwalt dont les coûts explosent et qui ne devraient être construits qu'à trois exemplaires alors qu'une trentaine était prévue à l'origine.

Ce ne fût pas le cas au début du 20ème siècle en particulier dans le domaine des cuirassés. Les progrès étaient si rapides qu'un navire à peine mis en service était pour ainsi dire périmé par rapport aux navires en construction. La carrière d'un cuirassé ne dépassait que rarement les quinze ans alors qu'il n'est pas rare de voir aujourd'hui des navires vieux de plus de trente ans dans les plus grandes marines du monde même si cette situation s'explique principalement pour des raisons financières.

La mise en service du HMS Dreadnought périma du genre au lendemain tous les cuirassés construits jusqu'alors et qui se caracterisait par une artillerie principale composée de deux calibres comme le 305 et le 240 pour la France ou le 305 et le 203 pour les Etats Unis.

Toutes les marines s'équipèrent bientôt de navires inspirés du Dreadnought, déclenchant une véritable course aux armements qui obligea les anglais à dégainer le superdreadnought à savoir le HMS Orion armés de 10 canons de 343mm mais comme toujours les autres marines imitèrent l'exemple anglais en construisant des superdreadnought.


Le HMS Orion, premier superdreadnought de l'histoire

Les américains, bien que politiquement en retrait vis à vis des affaires européennes ne pouvaient pas se laisser distancer, essentiellement pour ne pas laisser le Japon prendre ses aises dans le Pacifique.

Ils mirent ainsi leurs premiers superdreadnought en service en 1914, les New York et Texas armés de 10 canons de 356mm en cinq tourelles doubles (le choix de ce calibre s'explique probablement par le fait que les japonais l'avaient adopté pour leur Kongo) suivis par deux autres, les Nevada et les Oklahoma armés de 10 canons de 356mm en seulement quatre tourelles : deux triples et deux doubles.


La Classe New York constitue une réponse aux Orion britanniques

L'armement des superdreadnought américains allait encore évoluer avec la classe suivante, la classe Pennsylvania.


Les Nevada virent l'apparition de la tourelle triple sur les cuirassés américains

Genèse des Pennsylvania

Vue bâbord du USS Pennsylvania

La construction des Nevada avait marqué une vraie rupture dans la conception des cuirassés américains. C'était en effet les premiers cuirassés chauffant au mazout (ravitaillement plus facile et plus grande discrétion des échappements de fumée), les premiers à introduire la tourelle triple et à adopté la protection «all or nothing» qui renonçait à une protection totale (ce qui n'aurait qu'une conséquence : faire exploser le tonnage et donc le coût des navires) au profit de la protection des zones vitales comme les tourelles, les machines, les soutes à carburant et à munitions, la tour de commandement).

Le projet Nevada mené à son terme, le BuShips s'attela à la construction de la classe suivante, la 7ème classe de cuirassés type dreadnought et superdreadnought. Le temps ne permettant pas des études longues et approgondies, les ingénieurs navals américains reprirent les plans du Nevada et les adaptèrent pour augmenter l'armement (12 canons de 356mm au lieu de 10) et la protection, la menace des torpilles étant prise au sérieux avec la mise en place d'un caisson sous marin.

Comme pour les autres classes, les amiraux américains durent batailler pour obtenir la construction de ces navires et si les Nevada ont été financés tous les deux au budget 1911, les deux nouveaux cuirassés baptisés Pennsylvania et Arizona ont été financés respectivement au budget 1912 et au budget 1913.


Schéma fourni par l'ami Vautour montra le Pennsylvania dans sa configuration initiale

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 20:30

Historique

USS Pennsylvania (BB-38)

Le Pennsylvania dans l'Hudson River avec en arrière le pont de Brooklyn

Présentation

Le Pennsylvania est mis sur cale aux Newport News Shipbuilding and Drydock Co de Newport News (Virginie) le 27 octobre 1913 lancé le 16 mars 1915 et admis au service actif le 12 juin 1916.


Lancement du Pennsylvania à Newport News le 16 mars 1915

C'est le troisième navire à porter le nom d'un des treize états fondateurs des Etats Unis d'Amérique, la Pennsylvanie fondé par le quaker William Penn étant le deuxième état à avoir approuvé la constitution du 17 septembre 1787, le 12 décembre 1787, cinq jours après le Delaware.

Le premier navire à porté le nom de cet état fût un navire de ligne de 120 canons, l'une des neufs à avoir été autorisé par le Congrès en 1816, lancé en 1837 et brûlé le 20 avril 1861 à Norfolk pour éviter que les confédérés ne s'en empart.

Le second navire fût un croiseur cuirassé, le premier navire de sa classe, entré en service en mars 1905. Il fût rebaptisé Pittsburgh le 27 août 1912 à la fois pour libérer le nom pour le futur cuirassé mais aussi pour clarifier les règles de dénomination : aux cuirassés les noms d'états et aux croiseurs les noms de ville. Il fût désarmé le 10 juillet 1931 et démoli.

Depuis le BB-38, un quatrième navire à porté le nom de cet état de la côte est, le SSBN-735, le dixième sous marin nucléaire lanceur d'engins de classe Ohio entré en service en septembre 1989 et toujours en service en 2009.

Jeunes années (1916-1929)

Le Pennsylvania à l'ancre en 1916 avec en arrière plan le croiseur protégé Columbia

A sa mise en service, le nouveau cuirassé fût affecté à la flotte de l'Atlantique, en devenant navire amiral le 12 octobre 1916 quand l'amiral Henry Mayo quittant le Wyoming pour hisser son pavillon sur le Pennsylvania.

En janvier 1917, le Pennsylvania appareilla pour les traditionnelles manoeuvres d'hiver dans les Caraibes, manoeuvres qui s'achevèrent lors de son retour aux Etats Unis le 6 avril 1917, le jour même de la déclaration de guerre des Etats Unis surprenant le cuirassé alors qu'il se trouvait à Yorktown en Virginie.

Comme les Nevada, le Pennsylvania resta aux Etats Unis car il chauffait au mazout et non au charbon ce qui rendait impossible son ravitaillement, les îles britanniques n'ayant que des réserves extrêmement basses.

Il resta donc aux Etats Unis, multipliant depuis sa base de Yorktown les exercices de combat en baie de Chesapeake et dans le détroit de Long Island, exercices et manoeuvres entrecoupées de carénages dans les arsenaux de Norfolk et de New York.

Le 11 août 1917 à Yorktown, le Pennsylvania rendit les honneurs au Mayflower, l'équipage au poste de bande, le yacht présidentiel (qui fût retiré du service par le président Hoover en 1929 par mesure d'économie) ancré. A 12h15, le yatch présidentiel rendit les honneurs quand le cuirassé appareilla.


Vue aérienne du Pennsylvania au large de Brest lors de l'escorte du paquebot George Washington

Le 2 décembre 1918, le Pennsylvania appareilla pour gagner Tompkinsville près de New York puis quitta les Etats Unis le 4 décembre en direction de Brest. A 11h00 du matin ce même jour, le paquebot George Washington arborant le pavillon du président des Etats Unis quitta New York avec une escorte de 10 destroyers. Le Pennsylvania rendit les honneurs avec son équipage au poste de bande et 21 coups de canons. Le cuirassé prit ensuite la tête du convoi, arrivant à Brest le 13 décembre, laissant le paquebot s'ancrer dans le port de Brest avant de repartir pour New York le 14 et y arriver le jour de Noël le 25 décembre 1918.

En février 1919, il gagna à nouveau les Caraïbes pour les traditionnelles manoeuvres hivernales avant de revenir à New York à la fin du printemps. Toujours à New York, le 30 juin 1919, l'amiral Mayo fût remplacé à la tête de la flotte de l'Atlantique par le vice-amiral Henry B. Wilson qui avait été le premier capitaine du Pennsylvania.

Le 8 juillet 1919, le Pennsylvania embarqua à Tompkinsville le vice-président Thomas R. Marshall et des membres du cabinet présidentiel pour acccueillir le George Washington qui ramenait aux Etats Unis le président Woodrow Wilson. Le Pennsylvania salua le paquebot à 10h00 avant de mettre le cap sur New York pour débarquer ses illustres invités.

Le dévellopement de l'aviation embarquée voit le Pennsylvania recevoir deux plate-formes sur les tourelles n°2 et n°3 pour permettre l'envol d'un chasseur léger tout comme le Texas (sur lequel à eu lieu le premier envol en baie de Guantanamo le 9 mars 1919) le Mississippi, l'Arizona, l'Oklahoma, le Nevada, l'Idaho et le New Mexico. Cette solution est rapidement abandonnée avec la mise au point de la catapulte, le premier catapultage ayant lieu à partir du Maryland en mai 1922.

Le 7 janvier 1920, il quitta New York pour les manoeuvres hivernales jusqu'à son retour à New York le 26 avril. Il passa le reste de l'année dans une activité de routine jusqu'à ce qu'il appareille pour Panama le 17 janvier 1921, arrivant à destination le 20 janvier pour retrouver la flotte du Pacifique reconstituée en 1919. Il devint à cette occasion le navire amiral de l'ensemble de la flotte des Etats Unis


Ecole de feu du Pennsylvania dans les années vingt

Le 21 janvier, la flotte appareilla de Balboa et gagna Callao (Pérou), arrivant à destination le 31 janvier 1921 pour trois jours d'escale. Quittant le Pérou le 2 février, le Pennsylvania retourna à Balboa le 14 février avant de manoeuvrer dans les Caraïbes et de regagner Hampton Roads le 28 avril, effectuant à cette occasion un salut au yacht présidentiel avec 21 coups de canon.

Le secrétaire à la marine, le CNO et l'adjoint au secrétaire de la marine embarquèrent à bord pour une réception en l'honneur du président des Etats Unis,le président Warren Harding arrivant à bord à 11.40.

En août 1921, il embarqua 400 marines pour imposer une médiation américaine lors d'incidents de frontières entre Panama et le Costa Rica.

Le 22 août 1922, le Pennsylvania quitta Lynnhaven Roads pour retrouver la flotte du Pacifique, il arriva à San Pedro le 26 septembre 1922. Basé dans le Pacifique pendant les sept années suivantes, il opéra le plus souvent au large des côtes de Californie, de l'Etat de Washington et de l'Oregon avec quelques incursions dans la zone du canal de Panama, dans les Caraïbes et au large d'Hawaï.


Le 15 avril 1925, il appareilla de San Francisco pour des manoeuvres dans le Pacifique jusqu'au 1er juillet, date à laquelle il participa à une croisière en Australie et en Nouvelle Zelande avec des escales à Melbourne et Wellington avant un retour à San Pedro le 26 septembre 1925.


Le Pennsylvania dans le canal de Panama

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 20:38

Refonte et dix années de paix (1931-1941)

Le Pennsylvania manoeuvrant avec deux cuirassés de classe Colorado, les plus puissants cuirassés américains jusqu'à l'arrivée des Iowa


En janvier 1929, le Pennsylvania effectua une croisière à Panama et après des manoeuvres au large de Cuba gagna l'Arsenal de Philadelphie pour un modernisation de près de deux ans du 1er juin 1929 au 7 mai 1931. Les travaux effectués sont semblables à ceux réalisés sur le Nevada : Il perdit ses fameux mats-cage au profit de mats-tripode, ses turbines furent remplacées par celle du Washington dont la construction avait stoppée par le traité du Washington. L'élévation maximale de son armement principal est portée de +15° à +30° augmentant la portée maximale de 21 à 31000m), des bulges anti-torpilles installés entrainant le déplacement de six chaudières, deux catapultes sont installées (une à la poupe et une sur la tourelle de 356mm n°3) pour trois Vought O2U3 Corsair, la batterie secondaire est réduire à 12 canons et les canons de 76mm furent remplacés par huit canons antiaériens de 127mm de 25 calibre.

Le 8 mai 1931, il appareilla pour sa remise en conditions en baie de Guantanamo. Le 6 août 1931, il appareilla pour des manoeuvres en baie de Guantanamo et gagna ensuite San Pedro, retrouvant la Battle Fleet.


Dessin de l'ami vautour montrant le Pennsylvania modernisé

Entre 1931 et 1941, le Pennsylvania participa aux manoeuvres de la Battle Fleet sur la côte ouest et aux nombreux Fleet Problem qui avaient lieu généralement dans les Caraïbes mais aussi au large des îles Hawaï.


Le Pennsylvania dans sa configuration modernisée

Le Pennsylvania reçut également à l'été 1940 un radar de veille aérienne RCA CXAM. Après que les six premiers eut été installés sur le cuirassé California, le porte-avions Yorktown (septembre 1940), les croiseurs lourds Pensacola Northampton, Chester et Chicago, les 14 suivants sont installés sur le Texas, le Pennsylvania, West Virginia, North Carolina, Washington, les porte-avions Lexington, Saratoga, Ranger, Enterprise et Wasp, le croiseur lourd Augusta, deux croiseurs légers et le ravitailleur d'hydravions Curtiss.


Le USS Pennsylvania en 1934

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 20:47

Pearl Harbor (7 décembre 1941)

Les axes d'attaque des avions embarqués japonais

Le 6 décembre 1941, une grande partie de la flotte du Pacifique est à l'ancre à Pearl Harbor s'apprêtant à passer un dimanche tranquille pour la première fois depuis plus de six semaines.

Les cuirassés américains sont amarrés à l'est de l'île de Ford avec du chenal au fond de la base, le California, le pétrolier Neosho, l'Oklahoma côté eau et le Maryland côté île, le West Virginia (eau) et le Tennessee (île), le navire atelier Vestal (eau) et le cuirassé Arizona (île) et le Nevada (île). A noter que le Pennsylvania, navire amiral de l'amiral Kimmel est au bassin.

Ces navires sont répartis en trois divisions : la Battleship Division 1 (Nevada, Pennsylvania et Arizona), la Battleship Division 2 (Oklahoma, Tennessee et California) et la Battleship Division 4
(Maryland et West Virginia).

Les navires américains sont surpris à 7h55 juste avant le lever des couleurs, au mouillage, portes étanches et hublots ouverts sans que l'artillerie soit armée. A 7h58, Hawaï envoie le message suivant
«Air raid Pearl Harbor, this is no drill».


Au bassin le Pennsylvania fût ainsi protégé des torpilles

Faute de porte-avions, les japonais s'acharnent sur les cuirassés. L'Oklahoma, amarré à l'extérieur du Maryland encaisse neuf torpilles et chavire en vingt minutes perdant 415 hommes.

L'Arizona amarré devant le Nevada avec le navire atelier Vestal à l'extérieur. Il encaisse deux bombes dont une fait sauter des soutes à munitions avant dès 8h06. 1177 hommes sont tués ou noyés dont 945 resteront pour toujours dans l'épave. Le contre-amiral Kidd et le commandant du navire, le capitaine de vaisseau Franklin Van Valkenburgh sont parmi les tués.

Le Tennessee, sur l'avant de l'Arizona est protégé à bâbord par le West Virginia prend seulement deux bombes (cinq tués). Le California, isolé au sud de l'allée des cuirassés, est atteint par trois torpilles et une bombe et coule sur le fond, le pont à fleur d'eau, il a 98 morts.

Le Maryland, protégé par l'Oklahoma est touché par deux bombes. Il a quatre tués. Le West Virginia à l'extérieur du Tennessee, reçoit neuf torpilles et deux bombes. Coulé droit sur le fond, il n'a que 105 tués grâce au reflexe de l'officier de quart qui à mis l'équipage en alerte dès l'explosion de la première bombe sur l'île Ford. Le commandant, le capitaine de vaisseau Mervyn S. Bennion fait partie des tués. A noter que l'ancien cuirassé Utah devenu bâtiment-cible pris pour un porte-avions est touché par deux torpilles et chavire à son mouillage.

Le Nevada, seul cuirassé à pouvoir appareiller, sous les vivats des marins américains est la cible privilégiée des bombardiers japonais encaissant six à dix bombes et une torpille et fût obligé à s'échouer à Hospital Point pour éviter de bloquer la rade.

Le Pennsylvania, navire amiral de la flotte du Pacifique portant la marque de l'amiral Kimmel, était le 7 décembre 1941 était dans le bassin n°1 de l'Arsenal de Pearl Harbor. Il fût l'un des premiers navires à ouvrir le feu contre les avions japonais. Il fût ainsi protégé des torpilles mais encaissa une bombe qui explosa dans le casemate n°9 de 127mm. Il fût également endommagé par le mitraillage des chasseurs japonais et un tube lance-torpilles du destroyer Downes (se trouvant au bassin avec le Cassin) fût projeté contre la tour de commandement du cuirassé. Il eut au total 18 tués et 38 blessés.

Retour au combat (1942-1943)

Le USS Pennsylvania le 2 mars 1942 au Hunter Point Navy Yard

Le 20 décembre 1941, le Pennsylvania appareilla pour San Francisco le 29 décembre pour réparations jusqu'au 30 mars 1942. Cette réparation est l'occasion de renforcer la DCA avec quatre affûts quadruples de 28mm et 16 canons de 20mm mais la crainte d'une opération japonaise sur la côte ouest remet à plus tard une modernisation plus poussée.

Sur la côte ouest des Etats Unis, la population à tendance à voir des japonais partout et fin mai, un porte-avions (japonais bien sur) aurait même été aperçu au large. Le 31 mai 1942, l'amiral Pye envoie les deux cuirassés Maryland et Colorado à la recherche du fantôme. Il ressortira de San Francisco dès le 5 juin avec la Task Force 1 rassemblant le Pennsylvania, le New Mexico, le Mississippi, l'Idaho, le Tennesse, le Maryland, le Colorado, le porte-avions d'escorte Long Island et huit destroyers pour couvrir la côte d'un éventuel raid japonais. Ce groupe fait demi-tour le 14 juin après s'être avancé à 1200 miles au large.

Le 1er août 1942, le Pennsylvania quitta San Francisco pour Pearl Harbor arrivant sur place le 14 août 1942. Il effectua des exercices de tir et des manoeuvres avec les porte-avions au large de l'archipel.


Le USS Pennsylvania en mars 1943

Le 4 octobre 1942, le Pennsylvania regagna San Francisco pour une nouvelle modernisation qui s'acheva le 5 février 1943. Les canons de 127mm d'origine furent remplacés par 16 canons de 127mm en huits affûts doubles. Il effectua ensuite un entrainement et une remise en condition au large de la Californie


Vue aérienne du Pennsylvania

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 20:49

C'est intéressant de voir le "tropisme" japonais au niveau des calibres

356 et 406 au lieu du 381 mm

Comme le montrait le plan Orange conçu dès 1906 le Japon est vraiment l'adversaire principal et il faudra attendre juin 1941 et l'opération Barbarrossa pour que les Américains envisagent de lutter seuls contre l'Allemagne et le Japon.

Pour ce qui est du blindage je me demande si on ne peut pas comparer le sort de l'Arizona à celui des battlecruisers anglais au Jutland. Un seul projectile défonce le blindage horizontal et détonne dans une soute à poudre.
Il me semble bien que les bombes larguées par les Kate de la première vague en vol horizontal à Pearl Harbour étaient des obus de marine modifiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 21:00

Aléoutiennes (avril-août 1943)

Dessin de l'ami Vautour montrant le Pennsylvania dans sa configuration post-Pearl Harbor

Le 11 mai 1943, les américains lancent l'opération "Landcrab" débarquant 3000 hommes du 17ème RI de la 7ème DI débarquent sur Attu en deux endroits. Ils sont convoyés par la TF51 du contre-amiral Rockwell qui comporte quatre destroyers, quatre transports, un transport rapide et six mouilleurs/dragueurs de mines. Les 2400 japonais résistent dans la montagne jusqu'à leur anéantissement le 30 mai, les américains débarquant au total 12000 hommes.

L'appui est fourni par le TG 51.1 de l'amiral Kinkaid avec les cuirassés Nevada,Pennsylvania et Idaho, le porte-avions d'escorte Nassau (classe Bogue) et huit destroyers. Les cuirassés interviennent contre les positions ennemies.

Le Pennsylvania appareilla de Californie pour gagner les Aléoutiennes. Le 30 avril, le Pennsylvania arriva à Cold Bay. Les 11 et 12 mai, il bombarda l'île d'Attu pour appuyer les soldats débarquant sur cette île occupée par les japonais depuis juin 1942.


Le Pennsylvania dans les Aléoutiennes à l'été 1943

Alors qu'il se retirait d'Attu, il fût attaqué par le sous marin japonais I31. Les destroyers Edwards et Farragut pourchassèrent l'intrus qui fût obligé de faire surface après 10 heures de grenadage et cannoné par l'Edwards. Sévèrement endommagé, le sous marin ne fût achevé que le 13 juin par le Frazier. D'autres sillages furent repérés le 14 mai au matin mais les destroyers échouèrent à retrouver l'ennemi. Au même moment, les hydravions Kingfisher du cuirassé furent envoyés au ravitailleur d'hydravions Casco pour mitrailler les cibles ennemies sur Attu.

Dans l'après midi du 14 mai, le Pennsylvania effectua sa troisième mission de bombardement en soutien d'une attaque d'infanterie sur Holtz Bay. Le cuirassé opéra au nord et à l'est de l'île d'Attu jusqu'au 19 mai quand il gagna Adak pour deux jours avant de mettre cap au sud pour un carénage au Puget Sound Navy Yard à Bremerton le 28 mai.

Il retourna à Adak le 7 août qu'il quitta le 13 août en compagnie du vice-amiral Francis W. Rockwell commandant la Kiska Attack Force. Le 15 août, le débarquement eut lieu à Kiska mais le soir du 16 août, il devint évident que les japonais avaient évacué l'île. Il patrouilla au large Kiska avant de retourner à Adak le 23 août 1943. Il appareilla pour Pearl Harbor où il arriva le 1er septembre.

Le Pennsylvania dans le Pacifique

7 décembre 1943 : le Pennsylvania à couple avec le Colorado

A Oahu, il embarqua 790 passagers, appareillant le 19 septembre pour San Francisco où elle arriva le 25 septembre 1943. Il retourna à Pearl Harbor lr 6 octobre puis après avoir débarqué ses passagers commença son entrainement aux manoeuvres et au bombardement au large d'Hawaï.

Il devint alors le navire amiral du vice-amiral Richmond K. Turner, commandant de la 5ème force amphibie destinée à attaquer l'atoll de Makin et les îles Gilbert. Il appareilla ainsi de Pearl Harbor le 10 novembre 1943. la TF52 se compose des TG 52.1 et 6 regroupant les transports; le TG 52.2 chargé de l'appui de feu composé des cuirassés New Mexico, Pennsylvania, Idaho et Mississippi; des croiseurs lourds Minneapolis San Francisco New Orleans Baltimore et six destroyers; le TG 52.3 chargée de la couverture aérienne se compose de trois porte-avions d'escorte (Liscome Bay, Coral Sea et Corregidor) et 4 destroyers et le TG52.4 chargé du dragage de mines.

Arrivée à destination le matin du 20 décembre, le Pennsylvania ouvra le feu à Butaritari avec son artillerie principal à 13000m avant d'ouvrir le feu avec son artillerie de 127mm. L'Atoll de Makin est finalement pris le 23 novembre 1943.

Le 24 novembre, peu avant l'appel général, une violente explosion fût ressentie à l'étrave côté tribord du Pennsylvania alors qu'il quitta la zone de l'atoll de Makin. Au même moment, les destroyers de l'écran détectèrent un contact sonar et ordonnèrent un changement de cap.

Quelques minutes plus tard, un violent éclair illumine la zone. Le porte-avions d'escorte Liscome Bay à été victime de trois torpilles lancées par l'I75. Le CVE s'enfonce rapidement avec 53 officiers et 648 hommes dont le vice-amiral Mullinnix comme du TG 52.3. Les japonais lancèrent également des attaques aériennes à la torpilles dans la nuit du 25 au 26 novembre mais échouèrent.

Le 31 janvier 1944, le Pennsylvania commença le bombardement de l'île de Kwajalein avant le débarquempent qui eut lieu le lendemain, le cuirassé bombardant ensuite l'île pour neutraliser les points de résistance sur lesquels tombaient les marines. Dans le soit du 3 février, le cuirassé mouilla dans le lagon à proximité même de l'île avant de gagner l'atoll de Majuro pour remplir ses soutes.

Le 12 février 1944, le Pennsylvania appareilla pour attaquer Eniwetok, commençant son bombardement le 17 février. Il bombarda ensuite l'île d'Engebi, le temps que les marines ne contrôle l'île avant que le cuirassé ne bombarda l'île Parry les 20 et 21 février pour préparer le débarquement qui eu lieu le 22 février, cette fois en soutien direct des débarquements.

Le Pennsylvania se retira à Majuro le 1er mars puis sur l'île d'Efate aux Nouvelles Hebrides, y restant jusqu'à la fin du mois d'avril. Le 29 avril, il arriva à Sydney avant de revenir à Efate le 11 mai puis gagna Port Purvis (Florida) pour s'entrainer au bombardement littoral et à l'assaut amphibie avant de rentrer à Efate le 27 mai pour se ravitailler en munitions. Il appareilla le 2 juin 1944 pour Roi où il arriva le 3 juin.

Le 10 juin, le Pennsylvania était en route pour les Mariannes afin d'appuyer le débarquement sur Saipan (opération Forager). Suite à une alerte sonar, la force changea brusquement de cap et le cuirassé entra en collision avec le transport rapide Talbot qui du rentrer à Eniwetok pour des réparations d'urgence.

L'opération est baptisée «Forager» menée par le Vème corps amphibie du général Smith qui doit être débarqué à Saïpan avec les 551 navires transportant la 2ème (TG 52.3) et la 4ème division de Marines (TG 52.4) appuyée par le TG 52.10 (cuirassés Pennsylvania New Mexico et Idaho, croiseurs lourds Minneapolis et San Francisco, croiseurs légers Honolulu et Saint Louis et 9 destroyers) et le TG 52.17 (cuirassés Tennessee, Maryland Colorado; croiseurs lourds Indianapolis Louisville, Wichita,Mineapolis, San Francisco et New Orleans; croiseurs légers Birmingham Montpelier et Cleveland; 25 destroyers) et couvert par les TG 52.11 (porte-avions d'escorte Kitkun Bay, Gambier Bay, Corregidor et Coral Sea et 6 destroyers) et les TG 52.14 (porte-avions d'escorte Fanshaw Bay Midway, White Plains et Kalinin Bay; 6 destroyers), ces deux derniers TG déployant les squadrons VC-5,10,41,33,68, 65, 5 et 3.
la TF58 aligne à cette occasion sous le commandement de l'amiral Mitscher cinq TG :
-TG 58.1 (porte-avions Hornet, Yorktown, Belleau Wood et Bataan; croiseurs lourds Boston Baltimore et Canberra, croiseur léger Oakland et San Juan et 14 destroyers)
-TG 58.2 (porte-avions Bunker Hill, Wasp, Franklin, Monterey et Cabot; croiseurs légers Mobile Santa Fe Biloxi et San Juan et 16 destroyers)
-TG 58.3 (porte-avions Lexington, Enterprise, San Jacinto et Princeton; croiseur lourd Indianapolis croiseurs légers Montpelier Cleveland Birmingham; croiseur léger antiaérien Reno; 14 destroyers)
-TG 58.4 (porte-avions Essex, Langley, Cowpens et Belleau Wood; croiseurs légers Vincennes Houston et Miami; croiseur léger antiaérien San Diego et 24 destroyers)
-TG 58.7 avec les cuirassés Washington et North Carolina (BatDiv 6) Iowa et New Jersey (BatDiv 7) Indiana (BatDiv 8) Alabama et South Dakota (BatDiv 9); les croiseurs lourds Wichita, Minneapolis, New Orleans et San Francisco plus 13 destroyers).

Avec le TG 52.10, le Pennsylvania ouvre le feu sur Saipan le 14 en vue du débarquement qui devait avoir lieu le lendemain. Le 16 juin, il conduisit un bombardement sur Orote Point à Guam avant de reprendre sa mission de couverture sur Saipan. Le Pennsylvania quitta les îles Mariannes le 25 juin et après une brève escale à Eniwetok reprit son rôle d'appui le 9 juillet 1944.

Du 12 au 14 juillet 1944, le cuirassé bombarda Guam en préparation de l'assaut sur cette île. Le 14 au soir, il regagne Saipan pour se ravitailler en munitions avant de revenir sur zone le 17 juillet pour bombarder l'île du 20 juillet, tirant plus d'obus que n'importe quel autre navire.

Le 21 juillet au matin, le Pennsylvania prit position entre Agat Beach et la péninsule Orote pour bombarder les plages et couvrir le débarquement des troupes. Une fois une tête de pont établie, le cuirassé assura des missions d'appui rapproché jusqu'au 3 août 1944. Il gagna ensuite Eniwetok puis les Nouvelles Hébrides et enfin Florida. Il appareilla le 6 septembre pour participer au bombardement Palau puis sur Peleliu du 12 au 14 septembre 1944.

Le 25 septembre 1944, le Pennsylvania appareilla pour des réparations d'urgence à Manus dans les îles de l'Amirauté, entra dans un dock flottant le 1er octobre. Il appareilla le 12 octobre, formant avec trois autres cuirassés, le groupe d'appui sous le commandement de l'amiral Jesse B. Oldendorf, la TF79 composée du Tennessee, California et Pennsylvania (les trois autres West Virginia Maryland et Mississippi étaient regroupés dans la TF78) pour participer au débarquement de Leyte le 20 octobre, bombardant du 18 au 22 octobre 1944.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 21:04

La Bataille du détroit de Surigao

Le Pennsylvania bombardant Leyte le 20 octobre 1944

Cette bataille est en sorte la deuxième manche de la bataille de la mer de Sibuyan qui avaient vu les japonais à deux doigt d'anéantir les forces américains débarquant à Leyte. L'amiral Jesse Oldendorf embarqué sur le croiseur lourd Louisville monte une embuscade pour surprendre la formation japonaise qui se dirige par le détroit de Surigao entre Leyte et Mindanao.

La TF38 verrouille le détroit de San Bernardino au nord, la force de couverture est donc concentré dans le détroit avec treize sections de 3 vedettes lance-torpilles chargées d'alerter et de ralentir l'ennemi. La ligne de bataille verrouille la sortie du détroit avec à l'aile droite (côté Leyte) les forces du contre-amiral Berkey avec les croiseurs légers Phoenix et Boise, le croiseur lourd australien Shropshire et treize destroyers, l'aile gauche côté Dinagat sous le commandement de l'amiral Olendorf se compose des croiseurs lourds Louisville, Portland et Mineapolis, des croiseurs légers Denver et Columbia et neuf destroyers et le centre sous le commandement di contre-amiral Weyler se compose des cuirassés Mississippi, Maryland, West Virginia, Tennessee, du California, du Pennsylvania et de six destroyers. Savoureux retournement du destin : tous ces cuirassés sauf le Mississippi étaient à Pearl Harbor le 7 décembre 1941.

Face à ce déploiement de force, l'amiral Nishimura aligne le croiseur lourd Mogami avec les destroyers Asagumo, Michisshio et Yamagumo dans une force avancée, suivent les cuirassés Yamashiro et Fuso avec le destroyer Shigure. Encore derrière se situe la force de l'amiral Shima composée des croiseurs lourds Nachi et Ashigara et de sept destroyers dont l'Akebono.

La bataille commence à 22h14 quand les vedettes lance-torpilles repèrent les japonais. S'en suit une mêlée confuse où le croiseur Abukuma est endommagé. C'est au tour des destroyers du capitaine de vaisseau Coward de lancer 47 torpilles qui touchent les destroyers Yamagumo, Michisshio et Asagumo, le premier finissant par couler. Le cuirassé Fuso encaisse entre deux et quatre torpilles.
Une seconde attaque des six destroyers du capitaine de vaisseau McManes à 3h50 voit le Yamashiro encaisser deux torpilles mais il conserve cap et vitesse. Le destroyer Michisshio à moins de chance : il encaisse une torpille et coule. Le Fuso lui explose et coule à 3h50.

C'est au tour des gros de s'expliquer. Les croiseurs ouvrent le feu à 3h51 et les cuirassés à 3h53 et ce jusqu'à 4h06 pour les cuirassés et 4h09 pour les croiseurs. Neuf destroyers du CV Smoot lancent à 4h04 et le Yamashiro reçoit au mois deux torpilles et une volée d'obus finissant par couler à 4h21.

Le croiseur lourd Mogami est atteint à 3h56 mais parvient à encadrer le Mineapolis, le Denver et le Columbia et ses torpilles obligent les cuirassés américains à manoeuvrer. A 4h30, il entre en collision avec le Nachi.

Une poursuite s'engage, les croiseurs Louisville, Portland et Denver voulant achever le Mogami mais craignent les torpilles japonaises dans les eaux resserées et restent à distance. L'Asagumo est achevé par le Denver et le Michisshio est coulé par le destroyer Hutchins.

Le 26 octobre, 10 avions japonais attaquèrent un destroyer à proximité du Pennsylvania qui descendit quatre avions et mit en fuite les autres. Dans la nuit du 28 octobre, il descendit plusieurs bombardiers qui avaient tenté une attaque à la torpille. Il resta dans le golfe de Leyte jusqu'au 25 novembre, date à laquelle il gagna Manus puis le Kossol Passage où il chargea des munitions.

Fin de guerre (janvier-août 1945)

Le Pennsylvania dans le dock flotant ASBD3 à Guam

Il appareilla le 1er janvier 1945, intégré au TG 77.2 du vice-amiral Oldendorf en compagnie du West Virginia, du Mississippi, California, Colorado et New Mexico avec également les croiseurs lourds Louisville, Portland, Minneapolis, Australia, Stropshire; le croiseur léger Columbia et 23 destroyers. Le TG 77.2 fût victime de nombreuses attaques aériennes, le porte-avions d'escorte Ommaney Bay fût touché par un kamikaze et détruit par le feu.

Le 6 janvier 1945 au matin, le Pennsylvania commença à bombarder des cibles sur l'île de Santiago à l'entrée du golfe de Lingayen. L'après midi même, il entra dans le golfe pour soutenir les forces de déminage en effectuant un tir de contre-batterie avant de retenir dans la nuit.

A l'aube le 7 janvier 1945, le TG 77.2 entra au complet dans le golfe de Lingayen pour entamer les bombardements préliminaires en vue du débarquement qui eut lieu le 9 janvier. La force fût attaquée par les avions ennemis dans le golfe de Lingayen le 10 janvier, quatre bombes tombèrent à proximité mais le Pennsylvania ne fût pas touché. L'après midi même, il effectua ses dernières missions en dirant 12 obus contre une concentration de chars ennemis.

Du 10 au 17 janvier, le Pennsylvania effectua des patrouilles en mer de Chine méridionale au large de Lingayen en compagnie d'autres navires. Le 17 janvier, il mouilla dans le Golfe de Lingayen et restant jusqu'au 10 février, date à laquelle il gagna Manus pour des réparations.

Quittant Manus le 22 février, il gagna les îles Marshall puis Pearl Harbor pour San Francisco où il arriva le 13 mars 1945. Il entra alors à l'Arsenal de Hunter's Point pour un grand carénage : les canons de l'artillerie principale et de l'artillerie secondaires furent changés (les canons de 356mm provenait notament de l'Oklahoma), la DCA fût renforcé et l'électronique remise à niveau.




Son carénage achevé, le Pennsylvania effectua les essais habituels suivi par une remise en condition au large de San Diego. Il quitta la Californie le 12 juillet pour Pearl Harbor où il arrivant le 18 juillet 1945. Il appareilla pour Okinawa le 24 juillet, bombardant lors de son transit Wake (le 1er août) et après avoir chargé des munitions à Saipan le lendemain, reprenant ensuite son voyage et arriva à Buckner Bay le 3 août 1945.

Le 12 août, un avion torpilleur japonais, surprenant la DCA de la baie et lâcha sa torpille qui toucha le cuirassé quir fût sévèrement endommagé avec un trou de 9m à la poupe avec 20 morts et 10 blessés, de nombreux compartiments étant inondés et le vieux cuirassé s'enfonçant par l'arrière et seuls les importants efforts des équipes de lutte contre les avaries évitèrent un naufrage. Le lendemain, le cuirassé fût remorqué en eaux peu profondes pour poursuivre les opérations de sauvetage.

Crépuscule (1945-1948)

Le Pennsylvania gagna Bikini pour l'opération Crossroads

Le 18 août, le Pennsylvania quitta Buckner Bay remorqué par deux remorqueurs. Il arriva à Apra Harbor (Guam) le 6 septembre et entra au bassin pour recevoir des plaques de métal afin de couvrir le trou causé par la torpille et lui permettre de regagner seul les Etats Unis.

Le 4 octobre 1945, il gagna les Etats Unis en compagnie du destroyer Walke et du croiseur Atlanta mais le 17 octobre, l'hélice n°3 sortit de son axe et endommagea la poupe du cuirassé. Le cuirassé stoppa pour permettre à des plongeurs de couper l'arbre d'hélice et l'envoyer rejoindre Neptune. C'est donc avec seulement une hélice que le navire réussit à rentrer à l'Arsenal de Puget Sound le 24 octobre 1945.

Un navire endommagé et aussi ancien était condamné et les seules réparations furent celles nécessaires pour permettre au navire de participer à l'opération Crossroads, une série de trois tests nucléaires à Bikini en juillet 1946.

Il survécut aux deux tests Able et Baker et fût remorqué à Kwajalein où il fût désarmé le 29 août 1946. Il y resta jusqu'au 10 février 1948 pour des études radiologiques et de structures jusqu'au 10 février 1948 date à laquelle il fût sabordé au large de l'atoll. Il est rayé du Naval Vessel Register le 19 février 1945.


L'agonie du Pennsylvania

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 21:17

USS Arizona (BB-39)

Le USS Arizona quittant l'Arsenal de Brooklyn pour sa croisière de mise en condition

Présentation

L'Arizona à été mis sur cale au Brooklyn Navy Yard le 16 mars 1914, lancé le 19 juin 1915 et admis au service actif le 17 octobre 1916. Il est le troisième navire à porté le nom du 48ème état des Etats Unis admis dans l'Union le 14 février 1912 en même temps que le Nouveau Mexique.


L'Arizona prend contact avec son élément

Si on veut être precis et rigoureux, le premier Arizona, un vapeur à roue à aubes blindé mis en service en 1859 et capturé par les confédérés le 15 janvier 1862 rebaptisé Caroline puis repris par l'Union le 28 octobre 1862 et utilisé jusqu'à sa destruction par un incendie accidentel le 27 février 1865, porta le nom d'une simple région du territoire du nouveau Mexique. Le second, une frégate à vapeur n'à en fait porté le nom que d'Arizona que du 15 mai au 12 août 1869 avant d'être rebaptisé Nevada et à cette époque, l'Arizona avait le statut plein et entier de territoire. Ce n'est donc que le cuirassé immatriculé BB-39 qui est le premier navire à porter le nom du 48ème état des Etats Unis d'Amérique et à ce jour le seul.


Cela pourrait changer car le 7 décembre 2007 lors des célébrations du 66ème anniversaire de l'attaque sur Pearl Harbor, le réprésentant de l'Arizona (démocrate) Harry Mitchell à proposé que le porte-avions CVN 79 soit baptisé Arizona ce qui marquerait une rupture avec la tradition américaine de baptiser les porte-avions de noms de présidents ou de personnalités militaires et politiques, le dernier porte-avions à ne pas porter le nom d'une personnalité étant l'America (CV 64).

Jeunes Années (1916-1929)

L'Arizona en 1916

L'Arizona quitta New York le 16 novembre 1916 pour sa croisière de mise en condition en baie de Chesapeake, au large de Newport et en baie de Guantanamo avant de gagner Norfolk le 16 décembre pour tester son artillerie principale et mener des exercices de défense anti-torpilles dans le détroit de Tangier (une zone de la baie de Chesapeake).

Le cuirassé était de retour au Brooklyn Navy Yard le 24 décembre pour ses travaux après essais qui s'achevèrent le 3 avril 1917, le jour de son départ pour Norfolk où il fût affecté à la Battleship Division 8.

L'entrée en guerre des Etats Unis le 6 avril 1917 suivi de la demande britannique d'envoi de cuirassés en Europe aurait du voir l'Arizona traverser l'Atlantique mais le manque de réserve de mazout força les Nevada et les Pennsylvania à se contenter d'exercices de tir, des patrouilles côtières et des exercices divers au large de la côte est, laissant les dreadnought marchants au charbon affronter les rudes conditions de navigation en mer du Nord.

Le 18 novembre 1918 alors que la guerre avait cessé depuis une semaine en Europe, l'Arizona appareilla d'Hampton Roads pour l'île de Portland en Angleterre, arrivant à destination le 30 novembre. Si la guerre avait continué, l'Arizona aurait relevé le Nevada.

Au lieu de cela, il se contenta de sortir le 12 décembre avec les autres cuirassés américains pour accueillir le paquebot George Washington transportant le président Woodrow Wilson à la conférence de paix de Paris.


La configuration quasi-originelle de l'Arizona

Le cuirassé arriva à Brest le 13 décembre mais ne s'éternisa pas en Bretagne puisqu'après avoir embarqué 238 vétérans américains, il reprit la mer avec l'ensemble des cuirassés américains présents en Europe, mettant le cap sur New York où il arriva à destination le 26 décembre après avoir été la veille, passé en revue par le sécrétaire à la marine Josephus Daniels, embarqué sur le Mayflower, le navire étant lui mouillé au pied de la Statue de la Liberté. Il appareilla de New York le 22 janvier 1919 pour Hampton Roads puis pour sa base de Norfolk où il arriva le 23.

L'Arizona appareilla ensuite pour Guantanamo le 4 février pour participer aux manoeuvres hivernales avec le reste de la Flotte, manoeuvres qui l'occupèrent du 8 février au 17 mars, date à laquelle il appareilla pour Trinidad où il arriva le 22 pour une escale de trois jours.

De retour à Guantanamo le 29 mars pour une courte période, il appareilla pour Hampton Roads le 9 avril pour arriver à destination le 12 avril. Il ne s'attarda pas en Virginie puisque l'après-midi même, il appareilla pour Brest où il arriva le 21 avril 1919.

Le cuirassé quitta Brest le 3 mai pour l'Asie Mineure, arrivant dans le port de Smyrne (auj Izmir) le 11 pour protéger les ressortissants américains durant le conflit entre les Grecs occupant le port et les turcs de Mustapha Kemal. Des grecs furent abrités temporairement à bord tout comme les ressortissants américains tandis que la compagnie de débarquement du cuirassé protégeait le consulat américain.

L'Arizona quitta Smyrne le 9 juin pour Istanbul où il débarqua le consul Leland Morris avant de mettre le cap sur New York le 15 juin, arrivant à destination le 30 juin 1919 après une escale à Gibraltar.


Vue aérienne de l'Arizona prise dans les années vingt

Il entra alors au Brooklyn Navy Yard pour réparations et réduction de sa batterie secondaire, six des vingt-deux canons de 127mm sont débarqués car inutilisables par mer un peu formée. Les travaux achevés, il quitta le port qui l'avait vu naitre le 6 janvier 1920 pour retrouver la Battleship Division 7 pour les manoeuvres d'hiver dans les Caraibes. Les exercices qui eurent lieu essentiellement en baie de Guantanamo furent entrecoupés d'escales à Bridgetown (Barbades) et à Colon (Panama) avant un retour à New York le 1er mai.

Le dévellopement de l'aviation embarquée voit l'Arizona recevoir deux plate-formes sur les tourelles n°2 et n°3 pour permettre l'envol d'un chasseur léger tout comme le Texas (sur lequel à eu lieu le premier envol en baie de Guantanamo le 9 mars 1919) le Mississippi,le Pennsylvania, l'Oklahoma, le Nevada, l'Idaho et le New Mexico. Cette solution est rapidement abandonnée avec la mise au point de la catapulte, le premier catapultage ayant lieu à partir du Maryland en mai 1922.


L'Arizona équipé des deux plate-formes aviation en baie de Guantanamo au début des années vingt

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 21:26


L'Arizona à San Diego en compagnie du Langley

Le 17 mai 1920, il appareilla de New York pour des exercices de tir et des escales à Norfolk et Annapolis avant un retour le 25 juin. Durant les six mois suivants, il opéra dans les environs de New York. Le 23 août 1920, il devint le navire amiral de la Battleship Division 7 quand le vice-amiral Edward Eberle mis sa marque sur le cuirassé qui un mois plutôt, le 17 juillet avait reçu officiellement la marque BB-39.

Quittant New York le 4 janvier 1921, l'Arizona retrouva la flotte pour les manoeuvres hivernales à Cuba et à Panama, il arriva à Colon sur la côte Atlantique du Panama le 19 janvier, franchissant le même jour et pour la première fois le canal de Panama, arrivant en baie de Panama le 20 janvier.

Le 22 janvier, la flotte appareilla pour Callao (Perou) où elle arriva le 31 pour une visite de six jours au cours de laquelle, le président péruvien Augusto Leguia y Salcedo visitant l'Arizona. Reprennant la mer le 5 février, l'Arizona arriva à Balboa (Panama) le 14, franchissant le canal de lendemain pour arriver à Guantanamo le 26, restant dans les eaux cubaines jusqu'au 24 avril date à laquelle il appareilla pour New York via Hampton Roads, arrivant à destination le 29 avril 1921.

Après un carénage de six semaines (29 avril-15 juin), le cuirassé gagna Hampton Roads puis le Cap Charles le 21 pour assister aux essais de tir sur le sous marin allemand mouilleurs de mines capturé U 117. Le 9 juillet 1921, il appareilla pour Panama puis le Perou, arrivant à Callao le 22 juillet comme navire amiral de la Battle Force, Atlantic Force afin de représenter les Etats Unis aux célébrations du centenaire de l'indépendance du Perou. Le 27 juillet, le représentant américain, le vice-amiral McDonald descendit à terre pour participer à l'inauguration du monument célébrant les hauts faits d'armes du libérateur du Perou, le général José de San Martin.

L'Arizona quitta le Pérou le 3 août, devenant le navire amiral de la BatDiv 7 quand le vice-amiral McDonald transféra son pavillon sur le Wyoming et que le commandant de la BatDiv 7, le vice-amiral Josian McKean posa sa marque sur le BB-39. Le lendemain, 11 août, le cuirassé appareilla pour San Diego où il arriva le 21 août 1921.

De 1921 à 1935, il fût navire amiral des différentes divisions de cuirassés de la flotte du Pacifique qu'il s'agisse de la Battleship Division 2, 3 ou 4. Il passa ses années à manoeuvrer au large de la Californie, des îles Hawaï mais aussi dans les Caraïbes notament pour les fameux Fleet Problem.

Après avoir participer au Fleet Problem IX (janvier 1929) dont le scénario était l'attaque et la défense du canal de Panama, le cuirassé gagna la baie de Guantanamo le 7 février où il manoeuvra jusqu'en avril avant d'entrer au Norfolk Navy Yard le 4 mai pour une profonde modernisation.

Modernisation et temps de paix (1929-1941)

L'Arizona en refonte à l'Arsenal de Norfolk

L'Arizona, placé en disponibilité limitée le 15 juin, subit une modernisation de près de deux ans du 4 mai 1929 au 1er mars 1931. Les travaux effectués sont semblables à ceux réalisés sur le Nevada : Il perdit ses fameux mats-cage au profit de mats-tripode, ses turbines furent remplacées par celle du Washington dont la construction avait stoppée par le traité du Washington. L'élévation maximale de son armement principal est portée de +15° à +30° augmentant la portée maximale de 21 à 31000m), des bulges anti-torpilles installés entrainant le déplacement de six chaudières, deux catapultes sont installées (une à la poupe et une sur la tourelle de 356mm n°3) pour trois Vought O2U3 Corsair, la batterie secondaire de 127mm en casemate fût réduite à 12 canons et déplacé un pont plus haut et les 8 canons de 127mm AA remplacèrent les canons de 76mm. Un blindage additionel est également installé. L'Arizona est remis en service le 1er mars 1931.


L'Arizona au moment où il transportait le président Hoover

Le 19 mars 1931, le président Herbert Hoover embarqua à bord du cuirassé pour gagner Porto Rico et les îles Vierges. De retour à Hampton Roads le 29 mars, l'Arizona débarqua le président des Etats Unis et gagna Rockland (Maine) pour ses essais post-modernisation. Après une visite à Boston, le cuirassé regagna Norfolk puis appareilla pour San Pedro le 1er août, étant affecté à la BatDiv 3 de la Battle Force.

Jusqu'à sa destruction, l'Arizona opéra avec la Battle Feet au sein de nombreuses manoeuvres dont les Fleet Problem, naviguant du Pacifique Nord aux Caraïbes. Le 17 septembre 1938, l'Arizona devint le navire amiral de la BatDiv 1 quand le vice-amiral Chester Nimitz posa sa marque à bod jusqu'au 27 mai 1939 quand il fût relevé par le vice-amiral Willson après avoir été nommé chef du Bureau of Navigation.

L'Arizona participa au dernier Fleet Problem, le Fleet Problem XXI en avril 1940 à l'issu duquel la flotte fût retenue dans les îles Hawaï pour faire pression sur les japonais. Il opéra au large d'Hawaï jusqu'à son départ pour Long Beach (Californie) le 30 septembre 1940 et fût ensuite confié aux bons soins du Puget Sound Navy Yard de Bremerton (Etat de Washington) pour carénage. L'artillerie secondaire passa de 8 à 12 canons de 127mm. Le 23 janvier 1941, le vice-amiral Wilson fût relevé à la tête de la BatDiv 1 par le vice-amiral Isaac C. Kidd.


L'Arizona à proximité d'Alcatraz

Le cuirassé retourné à Pearl Harbor le 3 février pour commencer une phase d'entrainement intensif avec le reste de la flotte du Pacifique. Il effectua une dernière visite sur la côte ouest en juin, quittant Pearl le 11 juin poure Long Beach avant de revenir à Hawaï le 8 juillet 1941. Durant les cinq mois à venir, il continua ses exercices au large d'Hawaï. Il subit un petit carénage au Pearl Harbor Navy Yard à la fin du 27 octobre au cours duquel il reçut un radar de veille aérienne.


Peinture représentant l'Arizona la veille de l'attaque

Il effectua son dernière entrainement avec le Nevada et l'Oklahoma, effectuant notament un exercice de tir de nuit dans la nuit du 4 au 5 décembre avant de retrouver l'île Ford dans la journée du 5 décembre 1941. Au matin du 7 décembre 1941, l'Arizona était ancré dans l'allée des cuirassés en compagnie du navire-atelier Vestal. A son bord se trouvait le vice-amiral Kidd et le capitaine de vaisseau Franklin Van Valkenburgh, le commandant du navire.


La configuration finale de l'Arizona

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 21:48

«A Day of infamy» : Pearl Harbor 7 décembre 1941

La route suivie par les porte-avions de Nagumo

Le 6 décembre 1941, une grande partie de la flotte du Pacifique est à l'ancre à Pearl Harbor s'apprêtant à passer un dimanche tranquille pour la première fois depuis plus de six semaines.

Les cuirassés américains sont amarrés à l'est de l'île de Ford avec du chenal au fond de la base, le California, le pétrolier Neosho, l'Oklahoma côté eau et le Maryland côté île, le West Virginia (eau) et le Tennessee (île), le navire atelier Vestal (eau) et le cuirassé Arizona (île) et le Nevada (île). A noter que le Pennsylvania, navire amiral de l'amiral Kimmel est au bassin.

Ces navires sont répartis en trois divisions : la Battleship Division 1 (Nevada, Pennsylvania et Arizona), la Battleship Division 2 (Oklahoma, Tennessee et California) et la Battleship Division 4
(Maryland et West Virginia).


C'est un B5N2 Kate comme celui-ci qui fût à l'origine de la destruction de l'Arizona

Les navires américains sont surpris à 7h55 juste avant le lever des couleurs, au mouillage, portes étanches et hublots ouverts sans que l'artillerie soit armée. A 7h58, Hawaï envoie le message suivant
«Air raid Pearl Harbor, this is no drill».

Faute de porte-avions, les japonais s'acharnent sur les cuirassés. L'Oklahoma, amarré à l'extérieur du Maryland encaisse neuf torpilles et chavire en vingt minutes perdant 415 hommes. Le Pennsylvania au bassin, échappe aux torpilles mais est touché par une bombe et perd 18 hommes.

Le Tennessee, sur l'avant de l'Arizona est protégé à bâbord par le West Virginia prend seulement deux bombes (cinq tués). Le California, isolé au sud de l'allée des cuirassés, est atteint par trois torpilles et une bombe et coule sur le fond, le pont à fleur d'eau, il a 98 morts.

Le Maryland, protégé par l'Oklahoma est touché par deux bombes. Il a quatre tués. Le West Virginia à l'extérieur du Tennessee, reçoit neuf torpilles et deux bombes. Coulé droit sur le fond, il n'a que 105 tués grâce au reflexe de l'officier de quart qui à mis l'équipage en alerte dès l'explosion de la première bombe sur l'île Ford. Le commandant, le capitaine de vaisseau Mervyn S. Bennion fait partie des tués. A noter que l'ancien cuirassé Utah devenu bâtiment-cible pris pour un porte-avions est touché par deux torpilles et chavire à son mouillage.

Le Nevada, seul cuirassé à pouvoir appareiller, sous les vivats des marins américains est la cible privilégiée des bombardiers japonais encaissant six à dix bombes et une torpille et fût obligé à s'échouer à Hospital Point pour éviter de bloquer la rade.


Le capitaine de vaisseau Von Valkenburg commandant de l'Arizona et ci-dessous l'amiral Kidd, photographié alors qu'il n'était que capitaine de vaisseau


A bord de l'Arizona, l'alerte au raid aérien fût annoncé le 07.55 et l'équipage aussitôt appelé aux poste de combat. Peu après 08.00, une bombe de 800kg (en fait un obus de 410mm modifié) fût lancé par un Nakajima B5N «Kate» du Kaga toucha le cuirassé au niveau de la tourelle n°4, provoqua un petit incident et des dégâts limités.

A 08.06, une bombe d'un Kate du Hiryu toucha le navire entre la tourelle n°1 et la tourelle n°2. L'explosion détruisit l'avant du cuirassé quand une soute à munitions explosa probablement après que la bombe eut percé le blindage protecteur mais un autre scénario est également envisagé avec l'explosion aurait également été provoqué par l'explosion de la poudre noire utilisée pour les catapultes qui provoqua l'explosion des gargousses utilisées par l'artillerie principale. Une enquête du BuShip en 1944 estime que de la poudre noire aurait été stocké en dehors de la soute mais il semble clair qu'on ne saura jamais la vérité.

La formidable explosion endommagea gravement le navire-atelier Vestal et l'incendie dura pendant deux jours. Sur les 1400 membres d'équipage du cuirassé présents à bord, 1177 furent tués dont l'amiral Kidd et le capitaine Van Valkenburgh.


L'explosion de l'Arizona et ci-dessous ce qu'il reste du navire après deux jours d'incendie


Mémoire

Mémorial de l'USS Arizona

L'épave de l'Arizona resta à Pealr Harbor pour servir de mémorial pour toutes les victimes de cette attaque. Le 7 mars 1950, l'amiral Arthur W. Radford, commandant en chef de la flotte du Pacifique instituant l'obligation de lever les couleurs au dessus de l'épave. Suite à l'action des administrations Eisenhower et Kennedy, l'épave fût classé monument historique le 30 mai 1962.

Un mémorial fût construit au travers de l'épave, mémorial incluant la liste des marins tués sur un mur en marbre. Les superstructures et deux des quatre tourelles étant débarquées, n'émerge des flots qu'une des barbettes. Tous les navires passant devant l'épave doivent le saluer.

En 2009, du mazout continue de s'échapper du navire et les survivants prétendent que cela continuera tant qu'il y aura des survivants. L'US Navy à également accepté que les cendres des survivants puissent être installés à bord de l'épave tout en cherchant un moyen d'évacuer le carburant en respectant l'épave classée tombe de guerre.


La liste de 1777 marins qui ont péris le 7 décembre 1941

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 21:56

Caracteristiques Techniques


Déplacement : standard 31400 tonnes pleine charge 32567 tonnes. Après la refonte de 1929, le déplacement est porté respectivement à 33348 et 35929 tonnes.

Dimensions : longueur 185.4m largeur 29.6m (32.4m après refonte) tirant d'eau 8.8m (9.2m après refonte)

Propulsion : 4 turbines à vapeur Curtis (Pennsylvania) ou Parsons (Arizona) alimentées par 12 chaudières à mazout dévellopant une puissance totale de 31500ch et actionnant 4 hélices

Vitesse maximale : 21 noeuds Distance Franchissable : 8000 miles nautiques à 12 noeuds

Protection : ceinture blindé de 203 à 343mm pont blindé 76mm barbettes 115 à 330mm tourelles 127mm à 460mm tour de commandement 102 à 406mm

Armement:

Les tourelles 1 et 2 de l'Arizona

-12 canons de 356mm modèle 1914 modifié 1928 en quatre tourelles triples (deux avant et deux arrières). Ce canon de 45 calibre tirait à l'origine des obus de 680kg à une distance maximale de 21030m à raison de 1.25 à 1.75 coups à la minute. La tourelle triple de 725 à 736 tonnes peut pointer en site de -5° à 15° à raison de 4° par seconde et en site sur 150° à raison de 2° par seconde, le rechargement se faisant à 0°. La dotation en munitions est de 100 obus par pièce soit un total de 1200 coups. Suite à la modernisation opérée à la fin des années vingt, le site maximal atteint par les canons des Pennsylvania fût porté à 30° augmentant ainsi la portée maximale à 31360m.

-22 canons de 127mm Mark 5 ou 6 montés en affûts simples. Ce canon de 50 calibres tire des obus de 27kg à une distance maximale de 17370m (site = +25°) à raison de 6 à coups par minute. L'affût simple utilisé type Mark 9 ou 12 d'un poids respectif 9253 et 8482kg pointe en site de -10° à +15° pour le Mark 9 et de -10° à +25° pour le Mark 12 et en azimut sur 150°. la dotation en munitions est de 240 obus par canon soit un total de 3360 obus


Canon de 127mm (5inch et non 7inch) en casemate

-4 canons de 76mm (3inch) Mark 10 en affûts simples. Ce canon de 50 calibres tire des obus de 6kg à une distance maximale comprise entre 2740m et 13350m en tir en antisurface et de 9270m en tir antiaérien et ce à raison de 15 à 20 coups par minute. L'affût Mark 11 qui pèse 3 tonnes peut pointe en site de -15° à +85° et en azimut sur 360°. La dotation en munitions est inconnue.

-8 canons de 127mm (5inch) Mark 10 montés en affût simples installés lors de la refonte de 1929 à 1931. Ce canon de 25 calibre tire des obs de 25kg à une distance maximale de 13259m en tir antisurface (site = +45°) et de 8352m en tir antiaérien (site = +85°) à raison de 15 à 20 coups par minute. L'affut simple installé sur les Pennsylvania peut pointer en site de -10° à +85° et sur 150°en azimut. La dotation en munitions est de 200 coups par canons soit 1600 coups

Lors de la refonte suivant Pearl Harbor, le Pennsylvania perd ses canons de 127mm en affûts simples et en casemate remplacés par 8 tourelles doubles de 127mm.

-16 canons de 127mm (5inch) Mark 12 en 8 tourelles doubles Mark 28. Ce canon de 38 calibres tire des obus de 25kg à une distance comprise entre 8692m (site = +10°) et 15903m (site = +45°) en tir antisurface et de 11887m en tir antiaérien (site +85°) à raison de 15 à 22 coups par minute.
La tourelle Mark 28 peut pointer en site de -15° à +85° à raison de 15° par seconde et en azimut sur 80 à 150° en fonction de la position de la tourelle. La dotation en munitions est de 450 coups par tourelle soit un total de 3600 coups

En ce qui concerne la DCA légère, le Pennsylvania termina avec 10 affûts quadruples de 40mm, 22 affûts doubles et 27 affûts simples de 20mm.

-2 tubes lance-torpilles de 533mm. La torpille Bliss-Leavit Mark 3 pèse 680kg avec une charge militaire de 91kg. La portée maximale est de 3660m à 26 noeuds (débarqués lors de la refonte de 1927/30)

Aviation

Récupération par le Pennsylvania d'un Vought Kingfisher

Deux catapultes P Mk1 à poudre installées, l'une sur la tourelle triple n°3 et la seconde à la poupe pour trois hydravions

Equipage : 1385 officiers et marins

Sources

-US Navy Tome 1 1898-1945 Du Maine au Missouri
-Encyclopédie des armes Tome 6 editions Atlas «les cuirassés 1914-1918» p1341
-Photos de l'ami Vautour
-Ressources internet : Navsource, NavWeaps, Wilkipedia et Maritimequest.

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : SOUS MARINS CLASSE TANG


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 22:48

Les noms de Kidd et Van Valkenburgh furent donnés à deux destroyers de la classe Fletcher....

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 22:50

Kidd, c'est aussi le nom d'une classe de destroyers lance-missiles ( les quatre Spruance qui devaient être vendus à l'Iran non ? ). scratch

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 22:51

exact dite aussi classe des amiraux morts.....

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Lun 03 Aoû 2009, 22:53

C'est à celle-là que j'ai pensé en premier également. Faut dire que les Fletcher y en à pas un paquet (non même en me suppliant je ne ferais jamais l'article sur les Fletcher) Mr. Green Mr.Red

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Mar 04 Aoû 2009, 19:43

Allez hein , la classe Fletcher et ses 175 navires lol!

Bel article sur ce monument thumright

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Mar 04 Aoû 2009, 22:42

Merci Jolly mais même ça cela ne suffira pas pour me pousser à faire les Fletcher, je veux pas finir à l'asile lol!

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   Dim 20 Nov 2011, 21:51

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA
» USN CROISEURS CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA
» USN CUIRASSES CLASSE COLORADO
» JAPON CUIRASSES CLASSE ISE
» ALLEMAGNE CUIRASSES CLASSE BAYERN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: