AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CUIRASSES CLASSE NEVADA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 09:25

CUIRASSES CLASSE NEVADA
(ETATS UNIS)


Vue aérienne du Nevada date et lieu inconnu


Avant-Propos


La construction des Orion armés de 10 canons de 343mm entraina naturellement une réponse des autres marines. Les français construisirent les Bretagne armés de 10 canons de 340mm, les allemands construisirent les Konprinz armés de canons de 305 à la place de leur traditionnel canon de 280mm, les japonais les Fuso armés de canons de 356mm et les américains les New York armés de canons du même calibre.


Bien qu'armés de canons de 305mm, les Konprinz (ici le SMS König) peuvent être considéré comme des super-dreadnought, les dreadnought allemands étant jusque là armés de canons de 280mm

La course continuait,, les marines mondiales construisants de puissants cuirassés comme la France avec ses Normandie armés de trois tourelles quadruples de 340mm (sans parler des Lyon armés de quatre tourelles quadruples de même calibre), La Grande Bretagne construisait les cinq Queen Elisabeth, probablement la meilleure classe de cuirassés de la première guerre mondiale avec ses 8 canons de 380mm, l'Allemagne faisait de même avec ses Bayern et l'Italie avait mis en chantier ses Caracciolo.


Le Queen Elisabeth, premier navire d'une nouvelle catégorie, celle du cuirassé rapide (25 noeuds contre 21 noeuds) associant puissance de feu, protection et vitesse dans un excellent compromis

Ce programme de construction allait être perturbé par la première guerre mondiale et parmi les navires précédement cités, seuls les Queen Elisabeth et deux des quatre Bayern (les Bayern et Baden, les deux derniers baptisés Würtemberg et Saschen ne furent jamais achevés feraillés après guerre) entrèrent en service, les Normandie furent abandonnés pendant le conflit et les Caracciolo abandonnés suite au traité de Washington.

Et les américains dans tout ça ? Ils poursuivirent sur leur lancée avec la classe Nevada qui se differençiait des New York sur des points non négligeable.

Genèse des Nevada

Schéma représentant la configuration originale du Nevada avec les mats-cage typiques

Comme les classes précédentes, la classe Nevada se compose de deux cuirassés financés au budget 1911 et baptisés Nevada (BB-36) et Oklahoma (BB-37). Ces navires se differencie d'abord des New York par l'armement.

La tourelle double est à l'époque la tourelle standard sur les cuirassés des différentes marines mais cette tourelle montre rapidement ses limites quand il s'agit d'augmenter le nombre de canons. Certes le Dreadnought embarquait six tourelles doubles et l'Agincourt (construit à l'origine pour le Brésil) sept mais leur repartition se faisait au détriment du champ tir (réduit pour les tourelles latérales du Dreadnought quand à l'Agincourt, la présence de sept tourelles rendait le champ de tir des deux tourelles centrales et des trois tourelles arrières médiocre).


Le HMS Agincourt detient le record du nombre de tourelles pour un cuirassé : 7 tourelles doubles de 305mm. Construit pour le Brésil puis proposé pour la Turquie, il vallut mieux pour son équipage qu'il ne combatte, la longueur de la coque nécessaire avait rendu son blindage bien faible

La puissance médiocre des machines et le poids du blindage ne permettait pas d'allonger indéfininement la longueur de la coque. Il fallait donc faire un choix entre réduire le nombre de canons en réduisant le nombre de tourelles, augmenter le calibre par tourelle (ce que firent les anglais : les Orion alignaient cinq tourelles doubles de 343mm, les Queen Elisabeth quatre tourelles doubles de 381mm) ou d'augmenter le nombre de canons par tourelles.

Les américains probablement pressés par le temps conservèrent le 356mm et le nombre de pièces installé sur le New York à savoir dix. Ayant fait l'expérience de la tourelle axiale qui encombre plus qu'elle ne rend service, ils décidèrent de répartir les 10 canons de 14 pouces dans l'axe avec deux tourelles triples en position inférieure et deux tourelles doubles en position supérieure.

En terme de propulsion, les américains hésitent toujours et si le Nevada reçu des turbines Curtis, l'Oklahoma reçut des machines alternatives, alimentées par des chaudières fonctionnant au mazout au lieu du charbon ce qui rendait le ravitaillement plus aisé et rendait le panachage de fumée moins visible surtout à pleine vitesse.

L'autre nouveauté des Nevada était la protection qualifiée de All or nothing (tout ou rien). Jusqu'ici les cuirassés étaient blindés un peu partout mais l'apparition des obus de rupture changea la donne, ces derniers n'explosait pas au contact de la coque mais explosait à l'intérieur. Les Nevada protègent donc sévèrement le centre du navire, les superstructures, les tourelles, les machines et les soutes à munitions mais négligeaient l'avant et les ponts blindés étaient inexistants.

Tout ceci explique le déplacement record des Nevada : 26500 tonnes alors que moins de cinq plutôt les Michigan atteignait péniblement les 16000 tonnes.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 09:43

Historique

Le Nevada (BB-36)

Présentation

Photo de qualité médiocre représentant le Nevada lors de ses essais de vitesse peu avant sa mise en service

Le USS Nevada (BB-36) est mis sur cale aux Fore River Shipyards de Quincy (Massachussetts) le 4 novembre 1912 lancé le 11 juillet 1914 et admis au service actif le 11 mars 1916 à l'Arsenal de Charleston.

C'est le 3ème navire à porter le nom du 36ème Etat des Etats Unis (adhésion à l'Union le 31 octobre 1864).

Le premier fût une frégate à vapeur propulsé par des roues à aube prénomé à l'origine (1865) Neshaminy et rebaptisé Nevada en 1869 mais vendu à la démolition dès 1874 sans avoir été mis en service.

Le second est un monitor mis sur cale en 1899 sous le nom de Connecticut et rebaptisé Nevada en janvier 1901, trois mois après son lancement, mis en service en 1903, désarmé en 1920 et vendu à la démolition en 1922.

Un quatrième navire à depuis porté le nom de Nevada. Il s'agit d'un sous marin nucléaire lanceur d'engins de classe Ohio mis en service en 1986.


Le SNLE Nevada de classe Ohio lors de ses essais à la mer

Les jeunes années d'un cuirassé (1916-1927)

A sa mise en service, le Nevada rejoint le reste de la flotte de l'Atlantique à la base navale de Newport (Rhode Island) le 26 mai 1916. Avant l'entrée en guerre des Etats Unis le 6 avril 1917, il conduisit de nombreux exercices depuis son port d'attache de Norfolk en Virginie notament dans les Caraïbes.

A l'entrée en service des Etats Unis, le Nevada est l'un des plus puissants et l'un des plus récents cuirassés américains, seuls les Pennsylvania (Pennsylvania entré en service le 12 juin 1916 et Arizona entré en service le 17 octobre 1916) étaient plus récents et surtout mieux armés (12 canons de 356mm).

La logique aurait voulu que le Nevada soit l'un des premiers cuirassés américains à rejoindre l'Europe quand les britanniques en font la demande aux américains dès le mois d'août 1917.

Seulement voilà les réserves en mazout sont limitées au bord de la rupture et la Royal qui n'à adopté la chauffe au mazout qu'à partir des Queen Elisabeth et des Revenge demande des cuirassés marchant au charbon dont la terre d'Angleterre est gorgée.


Les hommes du Nevada chargeant les obus de 356mm. Cette photo explique les équipages nombreux à bord des navires de l'époque : rien n'est automatisé

Ce n'est que le 13 août 1918 que le Nevada et son sister-ship l'Oklahoma appareillent pour l'Europe arrivant à Berehaven/Castletown Bere dans le comté de Cork le 23 août sous le commandement du contre-amiral Thomas S. Rodgers qui commande la 6ème division de cuirassés. Ce déploiement s'explique par la crainte qu'on les anglais d'un raid des croiseurs de bataille allemands contre les convois de l'Atlantique.


Carte du sud de l'Irlande avec la baie de Bantry où été basé le Nevada

Le 10 septembre 1918, l'Utah rejoint la 6ème division de cuirassés et devient le navire amiral de la division (surnomé Bantry Bay Division puisqu'elle était mouillée en baie de Bantry) puisqu'il à amené l'amiral Mayo en Europe.

Les cuirassés américains en Irlande sont rapidement équipés de ballons mais celui de l'Utah est incendié le 4 octobre, son remplacement est avarié le 14 octobre et celui de l'Oklahoma est perdu le même jour.

Le 14 octobre 1918, un raid de croiseurs allemands est annoncé, menaçant deux convois de troupes et la division appareille en fin d'après midi après avoir été rejointe par les destroyers Conyngham, Terry, Stevens, Downes, Samson, Allen et Beagle. Le convoi HX51 est rallié le lendemain et escorté jusqu'à la sortie de la zone dangereuse.


Magnifique vue aérienne du Nevada en Irlande en 1918 probablement prise depuis son ballon captif

Les navires de guerre américains rallient ensuite le convoi HC20 la matin du 16. Les cuirassés escortés par les destroyers Cassin, McCall Balch Paulding et Kimberlys venant de Queenstown sont de retour à Berehaven dans la nuit du 16 au 17 octobre 1918.

Ce fut la seule mission de la division, déclenchée sur une fausse alerte puisque les croiseurs de bataille allemands n'ont jamais tenté de raids en dehors de la Mer du Nord. La division est par contre frappée par la grippe espagnole.

Le 13 décembre 1918, 10 cuirassés (New York, Wyoming, Florida, Nevada, Arkansas, Texas Oklahoma, Utah, Arizona et Pennsylvania) et 28 destroyers assurent une escorte d'honneur au paquebot George Washington transportant à la conférence de paix de Paris le président Woodrow Wilson.

A l'origine, il était prévu que la force retrouve le paquebot George Washington et son escorte (Pennsylvania et quatre destroyers) à 1500 miles nauiques de distance mais au final, l'escorte se fit à une très courte distance de Brest avant de regagner les Etats Unis où ils arrivent le 26 décembre pour des parades et des célébrations .


Le Nevada escorte le paquebot George Washington au large de la Bretagne

Durant l'entre-deux-guerre, le Nevada servit dans l'Atlantique mais aussi dans le Pacifique. En 1918, il subit une modification de son armement, le nombre de canons de 127mm passa de 21 à 12, les 9 canons débarqués étant trop souvent inondés par les paquets de mer pour être efficaces.

Le Nevada est affecté à la flotte du Pacifique en juillet 1921 en compagnie de l'Oklahoma et de l'Arizona.

En compagnie de l'Arizona, le Nevada représenta les Etats Unis à l'exposition célébrant le centenaire de l'indépendance du Pérou en juillet 1921(le Pérou à proclamé son indépendance le 28 juillet 1821 effective en décembre 1824 après la victoire d'Ayacucho).

Un an plus tard, accompagné par le cuirassé Maryland (classe Colorado), il escorta le paquebot Pan America qui transportait le secrétaire d'Etat Charles Evans Hughes qui représentait les Etats Unis aux célébrations du centenaire de l'indépendance à Rio de Janeiro du 5 au 11 septembre 1922 (le Brésil à proclamé son indépendance le 7 septembre 1822 et reconnue le 29 août 1825).

Trois ans plus tard, en juillet-septembre 1925, le Nevada prit par à une croisière dans le Pacifique plus précisement en Australie et en Nouvelle Zélande. Cette croisière avait le but politique de prouver aux dominions anglais et au Japon que les américains pouvaient combattre sans problème dans le Pacifique malgré les distances qui imposaient de lourdes contraires logistiques.

Jusqu'en 1941, les plans Orange furent régulièrement remis à jour. Citons pour exemple le plan de 1923 qui prévoyait le transit direct de la flotte de Pearl Harbor à Manille avec ravitaillement à la mer, les actualisations étant liées à la prise en compte de la menace aérienne japonaise.

Bien que le porte-avions se soit imposé rapidement, d'autres techniques sont expérimentées comme l'utilisation de plate-formes montées sur les tourelles d'artillerie principale pour lancer un chasseur léger. Le premier décollage à lieu le 9 mars 1919 quand un Sopwith Camel piloté par le capitaine de corvette McDonald décolle de la plate-forme montée sur la tourelle n°2 du Texas en baie de Guantanamo.

Cette expérimentation poursuivie par le montage de plate-formes sur le Pennsylvania, le Mississippi, l'Arizona, l'Oklahoma, le Nevada, l'Idaho et le New Mexico avec comme appareils des Hanriot HD2, des Nieuport 28 et Sopwith 1-1/2 Strutter. Cette solution est rapidement abandonnée et la catapulte réapparait, le premier étant réalisé à bord du Maryland en mai 1922.


Vue aérienne du Nevada encore équipé de sa plate-forme aviation sur la tourelle n°2 avec un Hanriot HD2

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 09:56

Refonte et temps de paix (1927-1941)

Superbe dessin montrant le Nevada dans sa configuration années vingt avec les plate-formes avia et les canons de 127mm en casemates dont certains _les plus bas sur l'eau_ seront bientôt débarqués

Les pré-dreadnought ont été désarmés en 1920/21 et les quatre dreadnoughts les plus anciens (Michigan South Carolina, Delaware et North Dakota) entre 1921 et 1923. Le matériel prévu pour les cuirassés abandonnés après le traité de Washington facilite des modernisations à moindre frais.

C'est ainsi que les chaudières récupérées des South Dakota permettent de convertir les cuirassés chauffant encore au charbon (Florida,Utah, Wyoming, Arkansas,New York et Texas) à la chauffe au mazout, évolution marquée par la perte d'une cheminée.


Le Nevada en refonte à l'Arsenal de Norfolk. La refonte est bien avancée, le cuirassé à quasiment sa forme moderne

Le Nevada quasiment neuf est cependant profondément modernisé à l'Arsenal de Norfolk entre août 1927 et janvier 1930. Il perdit ses fameux mats-cage au profit de mats-tripode, ses turbines hors service furent remplacées par celle du North Dakota récément désarmé. L'élévation maximale de son armement principal est portée de +15° à +30° augmentant la portée maximale de 21 à 31000m), des bulges anti-torpilles installés entrainant le déplacement de six chaudières, deux catapultes sont installées (une à la poupe et une sur la tourelle de 356mm n°3) pour trois Vought O2U3 Corsair, 8 canons AA de 127mm sont installés et 5 canons de 127mm de la batterie secondaire sont déplacés suivant ce qui à été fait pour les New Mexico. A l'issue de cette refonte, le Nevada retrouve la flotte Pacifique pour onze nouvelles années (1930-1941).

Son activité fût semblable à celle d'un cuirassé en temps de paix : des exercices et de nombreuses manoeuvres entrecoupées de carénage comme en 1934 au Puget Sound Navy Yard ou en 1935 à Pearl Harbor.

Il était toujours dans le Pacifique et plus précisement à Pearl Harbour le 7 décembre 1941.


Le Nevada après refonte : une silhouette transformée

Le Nevada dans la Seconde Guerre Mondiale (1) (1941-1943) : Pearl Harbor et guerre du Pacifique.


L'allée des cuirassés

Le 6 décembre 1941, une grande partie de la flotte du Pacifique est à l'ancre à Pearl Harbor s'apprêtant à passer un dimanche tranquille pour la première fois depuis plus de six semaines.

Les cuirassés américains sont amarrés à l'est de l'île de Ford avec du chenal au fond de la base, le California, le pétrolier Neosho, l'Oklahoma côté eau et le Maryland côté île, le West Virginia (eau) et le Tennessee (île), le navire atelier Vestal (eau) et le cuirassé Arizona (île) et le Nevada (île). A noter que le Pennsylvania, navire amiral de l'amiral Kimmel est au bassin.

Ces navires sont répartis en trois divisions : la Battleship Division 1 (Nevada, Pennsylvania et Arizona), la Battleship Division 2 (Oklahoma, Tennessee et California) et la Battleship Division 4 (Maryland et West Virginia).


Schéma représentant le Nevada dans sa configuration en 1938 donc celle du 7 décembre 1941

Les navires américains sont surpris à 7h55 juste avant le lever des couleurs, au mouillage, portes étanches et hublots ouverts sans que l'artillerie soit armée. A 7h58, Hawaï envoie le message suivant
«Air raid Pearl Harbor, this is no drill».

Faute de porte-avions, les japonais s'acharnent sur les cuirassés. L'Oklahoma, amarré à l'extérieur du Maryland encaisse neuf torpilles et chavire en vingt minutes perdant 415 hommes. Le Pennsylvania au bassin, échappe aux torpilles mais est touché par une bombe et perd 18 hommes.

L'Arizona amarré devant le Nevada avec le navire atelier Vestal à l'extérieur. Il encaisse deux bombes dont une fait sauter des soutes à munitions avant dès 8h06. 1177 hommes sont tués ou noyés dont 945 resteront pour toujours dans l'épave. Le contre-amiral Kidd et le commandant du navire, le capitaine de vaisseau Franklin Van Valkenburgh sont parmi les tués.

Le Tennessee, sur l'avant de l'Arizona est protégé à bâbord par le West Virginia prend seulement deux bombes (cinq tués). Le California, isolé au sud de l'allée des cuirassés, est atteint par trois torpilles et une bombe et coule sur le fond, le pont à fleur d'eau, il a 98 morts.

Le Maryland, protégé par l'Oklahoma est touché par deux bombes. Il a quatre tués. Le West Virginia à l'extérieur du Tennessee, reçoit neuf torpilles et deux bombes. Coulé droit sur le fond, il n'a que 105 tués grâce au reflexe de l'officier de quart qui à mis l'équipage en alerte dès l'explosion de la première bombe sur l'île Ford. Le commandant, le capitaine de vaisseau Mervyn S. Bennion fait partie des tués. A noter que l'ancien cuirassé Utah devenu bâtiment-cible pris pour un porte-avions est touché par deux torpilles et chavire à son mouillage.

Le Nevada amarré derrière l'Arizona est le seul à pouvoir appareiller. Alors que la DCA du cuirassé entre en action et que les ingénieurs ne mettent les chaudières sous pression, à 08.10, une torpille de 18 pouces (460mm) explose à la proue. Les bulges antitorpilles font leur travail mais de l'eau pénétre dans la coque provoquant une gite de 4/5°. Le Nevada corrige aussitôt sa gite en noyant des compartiments à tribord et appareille à 08.40, ses cannoniers ayant déjà abattu deux avions.

Alors qu'il atteint les docks de Pearl Harbor (il est 09.50), il est atteint par cinq bombes : une explose au niveau des quartiers des marins (Frame 80), une autre endommage le mat tripode avant avant d'exploser sur le pont principal, deux détruisent la proue au niveau de la Frame 15 et la cinquième explose au niveau des réservoirs de mazout, les vapeurs provoquant de violents incendies.

Le Nevada parfaitement manoeuvré aurait pu sortir mais constituant une cible de choix pour les japonais qui espèrent le couler dans le chenal, il reçoit l'ordre de s'échouer à Hospital Point ce qui est chose faite à 10.30 à l'aide des remorqueurs Hoga et Avocet, ayant encore la force avant son échouage de descendre trois appareils. Au total, le Nevada perdit 60 hommes tandis que 109 étaient blessés. Deux autres furent tués le 7 février 1942, asphyxié par du sulfure d'hydrogène, suite à la décomposition du papier et de nourritures. Le cuirassé encaissa au minimum six bombes et une torpille mais il est possible qu'il ait au final encaissé dix bombes.


Le Nevada échoué près d'Hospital Point. La tentative de sortie du cuirassé fût acceuillie par des hourras des marins américains qui reprirent espoir à ce moment là

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 10:08


Le Nevada au bassin : la photo montre les dégâts causés par la torpille

Le Nevada est remis à flot le 12 février 1942 avant d'être mis au sec dans le bassin n°2 le 18 février pour subir des réparations destiné à lui permettre de traverser le Pacifique jusqu'aux Etats Unis pour être remis en état et surtout modernisé. Il quitte Pearl Harbor le 22 avril 1942 pour gagner l'Etat de Washington et la ville de Bremerton où est implanté le Puget Sound Navy Yard. Arrivé quelques jours plus tard, il y fût reconstruit et modernisé, notament au niveau de la détection mais surtout au niveau de la DCA : les canons de 127mm en casemates sont débarqués et remplacés par 8 tourelles doubles de 127mm, de nombreux canons de 20 et de 40mm sont également installés (il termina la guerre avec 40 canons de 40mm en dix affûts quadruples et 45 canons de 20mm en vingt affûts doubles et cinq affûts simples).


Le USS Nevada quittant Pearl Harbor pour réparations définitives


Quelques semaines plus tard à l'Arsenal du Puget Sound, le Nevada à déjà plus fière allure

La modernisation achevée au début de 1943 et au mois de mai, le Nevada est engagé dans des opérations dans les îles Aléoutiennes. Depuis juin 1942, les japonais occupent les îles d'Attu et de Kiska et les américains ne peuvent accepter une telle menace sur les convois à destination de l'Union Soviétique.

Le 11 mai 1943, les américains lancent l'opération "Landcrab" débarquant 3000 hommes du 17ème RI de la 7ème DI débarquent sur Attu en deux endroits. Ils sont convoyés par la TF51 du contre-amiral Rockwell qui comporte quatre destroyers, quatre transports, un transport rapide et six mouilleurs/dragueurs de mines. Les 2400 japonais résistent dans la montagne jusqu'à leur anéantissement le 30 mai, les américains débarquant au total 12000 hommes.


Le Nevada modernisée, la modification la plus visible c'est le remplacement des canons de 127mm en casemates par des canons en tourelles doubles

L'appui est fourni par le TG 51.1 de l'amiral Kinkaid avec les cuirassés Nevada,Pennsylvania et Idaho, le porte-avions d'escorte Nassau (classe Bogue) et huit destroyers. Les cuirassés interviennent contre les positions ennemies. Le Nevada opère dans ces eaux peu hospitalières jusqu'au 18 mai 1943, date à laquelle il gagne l'Arsenal de Norfolk pour achever sa modernisation au mois de juin 1943.


Le TG 51.1 au large d'Attu : le Nevada, derrière lui le Nassau et à tribord le Pennsylvania et l'Idaho

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 10:16

Le Nevada dans la Seconde Guerre Mondiale (2) (1943-1945) : Convois et débarquements amphibies

Le Nevada après sa dernière refonte à l'Arsenal de Norfolk

La modernisation achevée, il est affecté à l'escorte des convois transatlantiques comme d'autres vieux cuirassés. Il s'agit d'éviter qu'un cuirassé allemand ne s'en prennent aux précieux convois. Il assure ainsi l'escorte d'un convoi de transport de troupes, l'UT-2 qui appareille de New York le 5 septembre 1943 avec 20 transports de troupes escorté par 9 destroyers, 4 dragueurs de mines rapides , un destroyer d'escorte et bien sur le Nevada qui arrive à Liverpool le 15 septembre 1943.Les même navires repartiront le 15 septembre pour arriver le 30 septembre 1943.


Pour écraser l'Atlantikwall, les américains déploient entre autres le Nevada et en arrière plan le Texas. La photo est prise depuis le cuirassé Quincy

Après avoir escorté plusieurs autres convois, le Nevada gagna la Grande Bretagne en avril 1944 pour préparer l'opération Overlord (le débarquement en Normandie) étant choisie par le vice-amiral Deyo comme navire amiral. Il est chargé d'appuyer le 7ème corps d'armée américain du général Collins (4ème puis 90ème DI) débarquant à Utah Beach.

Le Nevada devient ainsi le navire amiral de la Force "A" composée également des croiseurs lourds Tuscaloosa et Quincy, de dix destroyers américains, le monitor britannique Erebus, des croiseurs britanniques Black Prince Hawkins Enterprise et la canonnière hollandaise Soemba.

Le Nevada assura l'appui feu des troupes débarquées jusqu'au 17 juin. Après repos et ravitaillement en Angleterre, il retourne en Normandie le 25 juin pour bombarder Cherbourg, un port clé pour le ravitaillement attaqué alors par le 7ème corps américain. Le contre-amiral Deyo dispose du Nevada, du Tuscaloosa, du Quincy, des croiseurs britanniques Glasgow et Enterprise et de six destroyers dans l'ouest tandis que le contre-amiral Barbey opère dans l'est avec le Texas, l'Arkansas et cin destroyers. A la différence du Texas, le Nevada ne fût pas touché même si il fût encadré par les batteries côtières à 27 reprises.


Le Nevada bombardant les défenses allemands à Utah Beach. Un erreur de navigation de 2km facilita le débarquement dans ce secteur qui se passa bien mieux qu'à Omaha

L'avancée des alliés, quoique plus lente que prévue, rend bien vite l'appui des cuirassés inutiles et le Nevada regagne la Grande Bretagne pour préparer le deuxième débarquement à l'ouest, prévu cette fois en Provence.

Le débarquement à lieu le 15 août 1944. Le cuirassé est integré à la force Delta chargé de débarqué dans la région de Saint Maxine et de Saint Tropez entre les plages Alpha et Camel. Cette force sous le commandement du contre-amiral Bertram J. Rodgers (à bord du ravitailleur d'hydravion USS Biscayne) comprend donc sept transports, vingt-trois LST et 143 autres bâtiments. L'appui-feu est du ressort des cuirassés Texas et Nevada et des croiseurs légers Philadelphia, George Leygues, Le Terrible, Le Fantasque, Le Malin et 8 destroyers.

La prise de Toulon nécessite un appui naval conséquent pour mettre hors d'état les puissantes batteries côtières françaises notament celle du Cap Cépet avec 2 canons de 340mm dans la presqu'île de Saint Mandrier.

Le bombardement de Saint Mandrier commence le 19 août avec le Nevada et les croiseurs lourds Augusta et Quincy, la batterie allemande tire jusqu'au 26 août. La presqu'île est bombardée par les croiseurs légers Philadelphia, Emile Bertin, Aurora, Montcalm, Georges Leygues et la Gloire mais aussi les cuirassés Ramilies (RN) et Lorraine (France). La presqu'île capitule le 28 après avoir reçue 8698 obus depuis le 19 août.

Le 24 août, le Nevada, l'Augusta et le Philadelphia sont engagés contre des batteries allemandes dans la région de Marseille qui comme Toulon est prise le 28 août 1944.

Sa participation aux opérations amphibies en Europe étant terminée, le Nevada regagne les Etats Unis arrivant à New York le 15 septembre 1944. A cette occasion, les trois canons de la tourelle n°1 furent remplacées par ceux de la tourelle n°2 de l'Arizona coulé à Pearl Harbor.


Le Nevada de retour aux Etats Unis le 15 septembre 1944

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 10:28


Peinture à l'huile représentant la force d'assaut chargé de s'emparer d'Iwo Jima

Les travaux achevés, il regagna le Pacifique après deux ans d'absence, arrivant au large d'Iwo Jima le 16 février 1945. Il entama aussitôt sa missions de bombardement destiné à affaiblir les solides défenses de l'île. Le débarquement eut lieu 3 jours plus tard, le 19 et le Nevada assura désormais l'appui rapproché des Marines, s'approchant à 550m du rivage pour appuyer le plus efficacement possible les troupes américaines aux prises avec une résistance japonaise acharnée. Le vieux cuirassé resta sur zone jusqu'au 7 mars 1945


Le Nevada en action à Iwo Jima. En arrière plan, un cuirassé type Washington

Il participe ensuite à l'opération Iceberg, la prise d'Okinawa, retrouvant la Fire Support Force (TF54) le 24 mars 1945 à Jour J-7. Cette force se composait notament de 10 cuirassés : l'Arkansas (classe Wyoming), les New York et Texas (classe New York), le Nevada (classe Nevada),les New Mexico et Idaho (classe New Mexico) le Tennessee (classe Tennessee) et les Colorado, Maryland et West Virginia (classe Colorado)
Les bombardements commencèrent donc à l'aube du 24, les canons de 14 pouces du Nevada visant surtout les aérodromes, les défenses côtières, les dépôts logistiques et les concentrations de troupes.

Alors qu'elle s'était retiré pour la nuit, la TF54 est attaquée le 26 par sept kamikazes qui touchent le croiseur léger Biloxi et le cuirassé Nevada. Malgré la DCA de la force, le kamikaze s'écrasa à proximité de la tourelle n°3 tuant onze marins et en blessant 49.

Les bombardements se poursuivirent jusqu'au débarquement qui eut lieu le 1er avril 1945. Le Nevada poursuit sa mission d'appui-feu ce qui lui vaut une deuxième cicatrice quand le 5 avril, il est touché par une batterie côtière près de Naha sur l'île d'Okinawa. Il resta engagé à Okinawa jusqu'au 30 juin date à laquelle il retrouva la 3ème flotte pour couvrir les porte-avions bombardant le Japon (10 juillet-7 août 1945)

La fin (1945-1948)

Le Nevada dans sa configuration finale

Après avoir mouillé quelques temps en baie de Tokyo, le Nevada regagna Pearl Harbor. Vieux de 32 ans, il fût considéré comme trop vieux pour être maintenu en service et il fût rapidement désigné pour servir de cible aux bombes atomiques de l'opération Crossroads tout comme le New York, le Pennsylvania et l'Arkansas.

Le Nevada eut le privilège (si l'on peut dire) d'être choisit comme cible (ground zero) et il fût ainsi peint en orange foncé mais malgré cette précaution, la bombe du test «Able» tomba à 1600m de la cible, explosant à proximité du porte-avions léger Independence.


Le Nevada dans son dernier camouflage : orange vif

Le Nevada survécu également au test Baker (explosion sous marine) même si il était sévèrement endommagé et très radioactif. Remorqué à Pearl Harbor, il est désarmé le 29 août 1946.

La coque est soigneusement étudiée jusqu'au 31 juillet 1948 quand elle sert de cible pour le cuirassé Iowa et deux autres navires qui ne réussirent pas à couler le coriace cuirassé qui du être achevé par une torpille aéroporté. L'épave repose à 60-65 miles au sud-ouest de Pearl Harbor.


Malgré deux explosions atomiques et les obus de l'Iowa, il fallut avoir recours à une torpille aéroportée pour achever le Nevada

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 10:39

L'Oklahoma (BB-37)

Présentation

Le USS Oklahoma à la mer lors de ses essais

Le USS Oklahoma (BB-37) est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) le 26 octobre 1912 lancé le 23 mars 1914 et admis au service actif le 2 mai 1916.

C'est le premier et à ce jour le seul navire de l'US Navy à avoir été baptisé en l'honneur du 46ème état de l'Union, son admission ayant été proclamée le 16 novembre 1907.

Il à pour principal fait d'arme le fait d'être le dernier navire de l'US Navy à être propulsé par des machines à triples expansion, cette dernière n'ayant pas tenu le choc face aux progrès des turbines à engrenages.

Les jeunes années (1916-1927)

Et qu'ça brille ! des marins de l'Oklahoma entrain de nettoyer le canon central de la tourelle n°1

A sa mise en service, il retrouva la flotte de l'Atlantique à Norfolk en Virginie. Il passa les deux premières années de sa carrière à s'entrainer au large de la côte est des Etats Unis.

C'est le paradoxe des des dreadnought américains : ce sont les plus anciens qui participent aux premières opérations pour la simple raison que les Nevada chauffent au mazout alors que les stocks de combustible sont très bas et le ravitaillement difficile en raison de l'action des sous marins allemands.

Ce n'est que le 13 août 1918 que l'Oklahoma et son sister-ship le Nevada appareillent pour l'Europe arrivant à Berehaven/Castletown Bere dans le comté de Cork le 23 août sous le commandement du contre-amiral Thomas S. Rodgers qui commande la 6ème division de cuirassés. Ce déploiement s'explique par la crainte qu'on les anglais d'un raid des croiseurs de bataille allemands contre les convois de l'Atlantique (les anglais envisageront même un temps de demander l'aide des croiseurs de bataille japonais, on aurait ainsi pu voir les Kongo naviguer dans l'Atlantique).

Le 10 septembre 1918, l'Utah rejoint la 6ème division de cuirassés et devient le navire amiral de la division (surnomé Bantry Bay Division puisqu'elle était mouillée en baie de Bantry) puisqu'il à amené l'amiral Mayo en Europe.

Les cuirassés américains en Irlande sont rapidement équipés de ballons mais celui de l'Utah est incendié le 4 octobre, son remplacement est avarié le 14 octobre et celui de l'Oklahoma est perdu le même jour.

Le 14 octobre 1918, un raid de croiseurs allemands est annoncé, menaçant deux convois de troupes et la division appareille en fin d'après midi après avoir été rejointe par les destroyers Conyngham, Terry, Stevens, Downes, Samson, Allen et Beagle. Le convoi HX51 est rallié le lendemain et escorté jusqu'à la sortie de la zone dangereuse.

Les navires de guerre américains rallient ensuite le convoi HC20 la matin du 16. Les cuirassés escortés par les destroyers Cassin, McCall Balch Paulding et Kimberlys venant de Queenstown sont de retour à Berehaven dans la nuit du 16 au 17 octobre 1918.

Ce fut la seule mission de la division, déclenchée sur une fausse alerte puisque les croiseurs de bataille allemands n'ont jamais tenté de raids en dehors de la Mer du Nord. La division est par contre frappée par la grippe espagnole.
Le 13 décembre 1918, 10 cuirassés (New York, Wyoming, Florida, Nevada, Arkansas, Texas Oklahoma, Utah, Arizona et Pennsylvania) et 28 destroyers assurent une escorte d'honneur au paquebot George Washington transportant à la conférence de paix de Paris le président Woodrow Wilson.


L'Oklahoma fût l'un des dix cuirassés à escorter le paquebot George Washington transportant le président Wilson de New York à Brest

A l'origine, il était prévu que la force retrouve le paquebot George Washington et son escorte (Pennsylvania et quatre destroyers) à 1500 miles nauiques de distance mais au final, l'escorte se fit à une très courte distance de Brest avant de regagner les Etats Unis où ils arrivent le 26 décembre pour des parades et des célébrations.

L'Oklahoma retourne en Europe le 15 juin 1919 pour escorter le paquebot George Washington qui ramène le président Wilson de la conférence de paix de Paris, le cuirassé étant de retour le 8 juillet 1919. Il passera les deux années suivantes dans l'Atlantique, perdant au passage 8 de ces canons de 127mm pour les mêmes raisons que le Nevada.


Impressionante vue des tourelles avant de l'Oklahoma publiée dans le New York Times le 11 mai 1919

Le 16 juillet 1919, la flotte du Pacifique est reconstituée et le New-Mexico en devient le navire amiral, arrivant sur la côte ouest le 6 août suivant avec ses sister-ship Mississippi et Idaho, le New York et le Texas, l'Arkansas et le Wyoming même si ces deux derniers retournent rapidement dans l'Atlantique, le premier dès août 1920 et le second en 1921.

Ils sont remplacés en juillet 1921 par l'Arizona, le Nevada et l'Oklahoma qui sont suivis par les Tennessee et California avant que le Pennsylvania ne ferme la marche en 1922. L'Oklahoma est affecté à la flotte du Pacifique après des exercices combinés au large de l'Amérique du Sud


L'Oklahoma à la mer en 1919

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 10:42


L'Oklahoma en pleine action suivi par son grand frère le Nevada

Bien que le porte-avions se soit imposé rapidement, d'autres techniques sont expérimentées comme l'utilisation de plate-formes montées sur les tourelles d'artillerie principale pour lancer un chasseur léger. Le premier décollage à lieu le 9 mars 1919 quand un Sopwith Camel piloté par le capitaine de corvette McDonald décolle de la plate-forme montée sur la tourelle n°2 du Texas en baie de Guantanamo.

Cette expérimentation poursuivie par le montage de plate-formes sur le Pennsylvania, le Mississippi, l'Arizona, l'Oklahoma, le Nevada, l'Idaho et le New Mexico avec comme appareils des Hanriot HD2, des Nieuport 28 et Sopwith 1-1/2 Strutter. Cette solution est rapidement abandonnée et la catapulte réapparait, le premier étant réalisé à bord du Maryland en mai 1922.

En 1925, il participe au déploiement de la Pacific Fleet en Australie et en Nouvelle Zélande, une façon de montrer aux dominions de l'Empire britannique et au Japon que les américains pouvaient très bien se battrent à l'extérieur.

Il affecté au début de l'année 1927 à la Scouting Fleet et retourne dans l'Atlantique. Il participa ainsi à la croisière des aspirants à l'été 1927, les conduisant à San Francisco via le canal de Panama.


Un Nieuport 28 sur la plate-forme montée sur la tourelle n°2 de l'Oklahoma

Refonte et Réaffectation (1927-1941)

Vue aérienne de l'Oklahoma avant modernisation

Entre septembre 1927 et juillet 1929, l'Oklahoma est profondément modernisé à l'Arsenal de Philadelphie. Le BB-37 reçoit de nouvelles chaudières, sa protection antitorpilles est augmentée et des bulges extérieurs sont installés pour augmenter la protection et la stabilité. Le pont blindé est accru de 2 pouces (51mm), l'élévation de l'artillerie principale est portée à 30°, l'artillerie secondaire est réduite à 8 canons de 127mm et déplacée tandis que 8 canons de 127mm antiaériens sont installés, les tubes lance-torpilles sont débarqués.

Les superstructures totalement reconstruites, les très caracteristiques mats cages sont remplacés par des mâts tripodes. Le cuirassé reçoit également deux catapultes et trois hydravions Vought O3U3 Corsair, la première catapulte est installée sur la tourelle n°3 et la deuxième à la poupe.


L'Oklahoma à la fin de sa modernisation à l'Arsenal de Philadelphie

A sa remise en service, l'Oklahoma retrouva donc la Scouting Fleet pour des exercices principalement dans les Caraibes même si il retourna sur la côte ouest en juin 1930 pour des exercices combinés.

A l'été 1936, il participa à une croisière d'aspirants dans le nord de l'Europe mais le début de la guerre d'Espagne le 17 juillet 1936 bouscula le programme initial et le cuirassé se rendit à Bilbao le 24 juillet 1936 pour évacuer des ressortissants américains et étrangers qu'il transporta à Gibraltar et dans les ports français. De retour ç Norfolk le 11 septembre, il fût de nouveau affecté à la flotte du Pacifique, y arrivant le 24 octobre 1936 et y restant jusqu'à sa destruction.


Trois marins de l'Oklahoma et des enfants évacués d'une Espagne en pleine guerre civile

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 11:07

La mort d'un cuirassé (1940-1947)

L'Oklahoma dans sa configuration finale

Devant la tension grandissante entre les Etats Unis et le Japon, le président Roosevelt décide qu'à la suite des manoeuvres d'automne, la flotte du Pacifique reste à Pearl Harbor et c'est ainsi qu'à partir du 6 décembre 1940, le port d'attache de l'Oklahoma ne sera plus San Diego mais Pearl Harbor

Le 6 décembre 1941, une grande partie de la flotte du Pacifique est à l'ancre à Pearl Harbor s'apprêtant à passer un dimanche tranquille pour la première fois depuis plus de six semaines.

Les cuirassés américains sont amarrés à l'est de l'île de Ford avec du chenal au fond de la base, le California, le pétrolier Neosho, l'Oklahoma côté eau et le Maryland côté île, le West Virginia (eau) et le Tennessee (île), le navire atelier Vestal (eau) et le cuirassé Arizona (île) et le Nevada (île). A noter que le Pennsylvania, navire amiral de l'amiral Kimmel est au bassin.

Ces navires sont répartis en trois divisions : la Battleship Division 1 (Nevada, Pennsylvania et Arizona), la Battleship Division 2 (Oklahoma, Tennessee et California) et la Battleship Division 4
(Maryland et West Virginia).

Les navires américains sont surpris à 7h55 juste avant le lever des couleurs, au mouillage, portes étanches et hublots ouverts sans que l'artillerie soit armée. A 7h58, Hawaï envoie le message suivant
«Air raid Pearl Harbor, this is no drill».

Faute de porte-avions, les japonais s'acharnent sur les cuirassés. Le Pennsylvania au bassin, échappe aux torpilles mais est touché par une bombe et perd 18 hommes.


Peinture représentant l'attaque sur Pearl Harbor. En arrière plan le Nevada qui tente de gagner la mer et au premier plan de droite à gauche, le West Virginia et le Tennessee suivi par l'Oklahoma déjà chaviré et le Maryland

L'Arizona amarré devant le Nevada avec le navire atelier Vestal à l'extérieur. Il encaisse deux bombes dont une fait sauter des soutes à munitions avant dès 8h06. 1177 hommes sont tués ou noyés dont 945 resteront pour toujours dans l'épave. Le contre-amiral Kidd et le commandant du navire, le capitaine de vaisseau Franklin Van Valkenburgh sont parmi les tués.

Le Tennessee, sur l'avant de l'Arizona est protégé à bâbord par le West Virginia prend seulement deux bombes (cinq tués). Le California, isolé au sud de l'allée des cuirassés, est atteint par trois torpilles et une bombe et coule sur le fond, le pont à fleur d'eau, il a 98 morts.

Le Maryland, protégé par l'Oklahoma est touché par deux bombes. Il a quatre tués. Le West Virginia à l'extérieur du Tennessee, reçoit neuf torpilles et deux bombes. Coulé droit sur le fond, il n'a que 105 tués grâce au reflexe de l'officier de quart qui à mis l'équipage en alerte dès l'explosion de la première bombe sur l'île Ford. Le commandant, le capitaine de vaisseau Mervyn S. Bennion fait partie des tués. A noter que l'ancien cuirassé Utah devenu bâtiment-cible pris pour un porte-avions est touché par deux torpilles et chavire à son mouillage.

Le Nevada amarré derrière l'Arizona est le seul à pouvoir appareiller. Bien manoeuvré et protégé par une DCA agressive qui abat cinq avions japonais, il aurait pu quitter Pearl Harbor malgré les sévères dommages (au moins cinq bombes et une torpille) mais ne voulant pas bloquer la base pendant des mois, le commandement américain lui donne l'ordre de s'échouer à Hospital Point.

L'Oklahoma à eu beaucoup moins de chance. Amarré à l'extérieur (et protégeant ainsi le Maryland) il encaisse rapidement trois torpilles qui provoquèrent une gite bien vite incontrôlable, gite aggravée par deux nouvelles torpilles. Douze minutes seulement après le début de l'attaque, le vieux cuirassé chavira, ses mats touchant le fond de la rade (profonde de seulement douze mètres ce qui explique la surprise des américains face aux attaques à la torpille) et le côté babord du navire flottant au dessus de l'eau.

La majorité de l'équipage continua cependant le combat, gagnant le Maryland pour servir les batteries antiaériens. 429 officiers ou marins furent cependant tués, de nombreux marins prisonniers de la coque retournés furent cependant sauvés par des efforts héroïques comme celui de Julio DeCastro, un ouvrier civil de l'arsenal qui sauva avec son équipe 32 marins.


L'Oklahoma peu après son renflouage

Certains marins de l'Oklahoma décédés dans l'attaque donnèrent leur nom à des navires comme l'Enseigne John England à un destroyer d'escorte classe Buckley, l'England qui se distingua en détruisant en quelques jours six sous marins japonais.

Le renflouage de l'épave du cuirassé fût particulièrement difficile et ne commença d'ailleurs que le 15 juillet 1942 bien après d'autres cuirassés. La préparation à elle seule prit sept mois et le relevage dura plus de trois mois (8 mars-16 juin 1943).

Mis au bassin le 28 décembre 1943, il fût désarmé le 1er septembre 1944. Privé de ses canons (qui furent réutilisés sur le Pennsylvania) et vendu à la démolition le 5 décembre 1946 à la Moore Drydock Company d'Oakland (Californie).

Le 17 mai 1947, alors qu'il était remorqué vers le chantier de démolition, il coula dans une tempête à 540 miles de Pearl Harbor.


L'Oklahoma à déjà perdu une partie de ses superstructures

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Jeu 23 Juil 2009, 11:23

Caracteristiques Techniques

Deux dessins des Nevada : le Nevada en 1920 et l'Oklahoma en 1936


Déplacement : standard 26500 tonnes pleine charge 28400 tonnes. Après la refonte des années trente, le déplacement standard fût porté à 29067 tonnes et celui à pleine charge à 31706 tonnes. Après Pealr Harbor, le Nevada déplaçait 33700 tonnes à pleine charge

Dimensions : longueur 177.7m largeur 29m (32m après l'ajout de bulges) tirant d'eau 8.7m (9m après 1930)

Propulsion :

Le Nevada dispose de 4 turbines à vapeur Curtis (deux BP et deux HP) alimentées par 12 chaudières Yarrow fonctionnant au mazout, dévellopant 26500ch et actionnant 4 hélices

L'Oklahoma dispose lui de deux machines verticales à triple expansion alimentées par 12 chaudières Yarrow fonctionnant au mazout dévellopant 24800ch et actionnant deux hélices.

Vitesse maximale : 20.5 noeuds Distance franchissable : 8000 miles nautiques à 10 noeuds, 5120 miles nautiques à 12 noeuds et 1931 miles nautiques à 20 noeuds.

Protection : ceinture de 203 à 343mm ponts blindés 76mm barbettes 330mm tourelles 127 à 460mm tour de commandement 127 à 406mm.

Armement :

Tourelles avant de 356mm du Nevada

-10 canons de 356mm modèle 1914 modifié 1928 en deux tourelles triples (n°1 et 4) et deux tourelles doubles (n°2 et 3). Ce canon de 45 calibre tirait à l'origine des obus de 680kg à une distance maximale de 21030m à raison de 1.25 à 1.75 coups à la minute. La tourelle double de 541 tonnes peut pointer en site de -5° à 15° à raison de 4° par seconde et en site sur 150° à raison de 2° par seconde, le rechargement se faisant à +1°. La dotation en munitions est de 100 obus par pièce soit un total de 1000 coups. Suite à la modernisation opérée à la fin des années vingt, le site maximal atteint par les canons des Nevada fût porté à 30° augmentant ainsi la portée maximale à 31360m.

-20 puis 12 canons de 127mm (5inch) Mark 5 ou 6 montés en affûts simples. Ce canon de 50 calibres tire des obus de 27kg à une distance maximale de 17370m (site = +25°) à raison de 6 à coups par minute. L'affût simple utilisé type Mark 9 ou 12 d'un poids respectif 9253 et 8482kg pointe en site de -10° à +15° pour le Mark 9 et de -10° à +25° pour le Mark 12 et en azimut sur 150°. la dotation en munitions est de 240 obus par canon soit un total de 3360 obus


Ci-dessus exercice de tir dans un casemate de 127mm. Vue la tenue décontractée de l'équipage, on pourrait penser qu'il s'agit d'une simulation pour le photographe et ci-dessous deux canons de 127mmAA sous bouclier à bord du Pennsylvania


-8 canons de 127mm (5inch) Mark 10 montés en affût simples installés lors de la refonte de 1927 à 1930. Ce canon de 25 calibre tire des obs de 25kg à une distance maximale de 13259m en tir antisurface (site = +45°) et de 8352m en tir antiaérien (site = +85°) à raison de 15 à 20 coups par minute. L'affut simple installé sur les Nevada peut pointer en site de -10° à +85° et sur 150°en azimut. La dotation en munitions est de 200 coups par canons soit 1600 coups

Lors de la refonte du Nevada suivant Pearl Harbor, ces canons (les 8 en casemate restants et les 8 installés entre 1927 et 1930) sont remplacés par 8 tourelles doubles de 127mm Mark 28 tandis que de nombreux canons de 20 et de 40mm sont embarqués.

-16 canons de 127mm (5inch) Mark 12 en 8 tourelles doubles Mark 28. Ce canon de 38 calibres tire des obus de 25kg à une distance comprise entre 8692m (site = +10°) et 15903m (site = +45°) en tir antisurface et de 11887m en tir antiaérien (site +85°) à raison de 15 à 22 coups par minute.
La tourelle Mark 28 peut pointer en site de -15° à +85° à raison de 15° par seconde et en azimut sur 80 à 150° en fonction de la position de la tourelle. La dotation en munitions est de 450 coups par tourelle soit un total de 3600 coups

-40 canons de 40mm en dix affûts quadruples et 45 canons de 20mm en vingt affûts doubles et cinq simples (configuration fin de guerre)

-2 tubes lance-torpilles de 533mm. La torpille Bliss-Leavit Mark 3 pèse 680kg avec une charge militaire de 91kg. La portée maximale est de 3660m à 26 noeuds (débarqués lors de la refonte de 1927/30)

Aviation :
Lors de la refonte de 1927/30, les deux Nevada embarquent deux catapultes (une sur la tourelle n°3 et la seconde à la poupe) et trois hydravions Vought Corsair.

Un Vought Corsair

Sources

Jean Moulin US Navy Tome 1 1898-1945 du Maine au Missouri
Dessin de l'ami Vautour
Ressources internet : Wilkipedia, Navsource pour les photos, Navweaps pour l'armement et Maritimequest pour des précisions techniques.



FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : DOUGLAS DAUNTLESS


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Ven 24 Juil 2009, 19:19

Passionnant article Claus thumleft

Triste fin pour le Nevada !
Ce glorieux survivant de Pearl Harbour, aurait pourtant largement mérité de couler une paisible retraite comme navire musée (tout comme le Texas)
Ceci dit, cette fin, lui à certainement évité le ferrailleur!
J'aurai d'ailleur encore préféré voir le Richelieu finir cet façon à Muruora, plutôt qu'à la Spezia Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Ven 24 Juil 2009, 19:58

Pareil mais si on regarde tous les navires qui se sont illustrés dans le Pacifique, tous les ports des Etats Unis n'auraient pas suffit. Le seul vrai gâchis c'est l'Enterprise, le conserver aurait un juste retour des choses.

Quand à la France si elle était un pays de marins, on le saurait. Comme le disait Tabarly "La mer c'est ce que les français ont dans le dos en vacances"

Pour la classe Pennsylvania qui suit les Nevada, il faudra attendre environ une dizaine de jours car avant je dois terminer les Dauntless, faire les DE classe Dealey, les LST classe Ivan Rogoc, le Hellcat, les Northampton et le Swordfish

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Ven 24 Juil 2009, 21:54

Remarque! je ne jette pas la pierre aux Étasuniens, car il ont tout de même reussit à sauvegardé 5 cuirassés, alors que les Européens n'en n'ont pas préservé un seul!
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   Ven 24 Juil 2009, 22:17

Comme l'à écrit Jean Moulin, les américains n'ayant pas d'histoire ancienne, ils font tout pour préserver leur courte histoire et comme les Etats Unis sont une thalassocratie, leur meilleur moyen pour les américains de garder une trace de leur histoire c'est de préserver leurs cuirassés.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE NEVADA   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CUIRASSES CLASSE NEVADA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN CUIRASSES CLASSE NEVADA
» USN CUIRASSES CLASSE COLORADO
» JAPON CUIRASSES CLASSE ISE
» ALLEMAGNE CUIRASSES CLASSE BAYERN
» ITALIE CUIRASSES CLASSE LITTORIO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: