AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CUIRASSES CLASSE WYOMING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Dim 12 Juil 2009, 15:23

CUIRASSES CLASSE WYOMING
(ETATS UNIS)


Le USS Wyoming lors des essais à la mer

Avant propos


Le 19 mars 1862 s'affrontèrent les USS Monitor et le CSS Merimack au large d'Hampton Roads, un affrontement indécis mais qui marqua le premier affrontement entre cuirassés. C'était la première fois que des navires sans voile et entièrement couvert de métal s'affrontaient.

Ces glorieux ancètres eurent une descendance limitée : les monitors incapables d'affronter la haute mer apparurent rapidement comme des gadgets couteux et il paru bien vite plus rentable de construire des fortifications côtières. Il y eu bien les cuirassés garde-côte mais ils ne firent guère souche en dehors de la Scandinavie.

Et les américains poursuivirent-ils dans cette voie ? Eh bien non. Il fallu attendre la fin du 19ème siècle pour que l'US Navy se dote de véritables cuirassés dans le cadre de la New Navy qui seront connus sous le nom de pré-dreadnought à partir de 1905.

Le peu d'interêt du Congrès pour la marine explique le retard pris par les américains sur les autres marines en particulier les marines britanniques et allemandes.

Ils construisirent ainsi deux cuirassés sous le nom de Maine (qui explosa à la Havanne en 1898) et de Texas avant de produire plusieurs classes de cuirassés comme les trois unités de classe Indiana (Indiana Massachusetts et Oregon) entrés en service en 1895/1896, l'Iowa entré en service en 1897, la classe Kearsarge (Kearsarge et Kentucky) entré en service en 1900/01 et la classe Illinois (Illinois Alabama et Wisconsin).

L'assassinat du président McKinley en 1901 propulsa son vice-président, Théodore Roosevelt à la présidence. Ce dernier inaugura la politique du «Big Stick» (gros baton) et compris l'importance d'une puissante marine, puissance qui s'exprimait par le nombre de cuirassés.

Entre 1902 et 1908 pas moins de cinq classes de cuirassés sont construites la classe Maine ( Maine Missouri et Ohio) entrée en service entre 1902 et 1904, la classe Virginia (Virginia Nebraska Georgia New Jersey) entrée en service en 1906/07, la classe Connecticut (Connecticut, Lousiana Vermont Kansas Minnesota et New Hampshire) entrée en service entre 1906 et 1908 et la classe Mississipi (Mississipi et Idaho) entrée en service en 1908.

Cette marine encore jeune marque les esprits en réalisant un tour du monde. Baptisée Great White Fleet. Du 16 décembre 1907 au 22 février 1909, la marine américaine impressione les esprits en effectuant un tour du monde, exploit connu dans l'histoire sous le nom de «Great White Fleet» (la grande flotte blanche) en référence à la peinture employée à l'époque par l'US Navy : coque blanche et superstructure chamois . Ce sont pas moins de 16 navires qui appareillent d'Hampton Roads le 16 décembre 1907 sous le commandement du contre-amiral Robert Evans repartis entre une première escadre (1ère division : Connecticut, Kansas, Vermont et Lousiana 2ème division : Georgia New Jersey, Rhode Island et Virginia) et une seconde escadre (3ème division : Minnesota, Maine, Missouri et Ohio 4ème division : Alabama, Illinois, Kearsarge et Kentucky) et accompagnés de six destroyers avec un ravitailleur et cinq autres auxiliaires. A part les Wisconsin et le Nebraska ce sont tous les cuirassés récents qui sont engagés dans cette opération.


La "Great White Fleet" à la mer

Genèse des Wyoming


Avec le vingtième siècle apparaît l'utilité d'une artillerie principale d'un calibre unique. Les américains envisagent la construction d'un navire de ce type dès 1902 avec sur l'un des projets 12 canons de 254mm et une artillerie légère de 76mm pour contrer les torpilleurs.

Un débat agite les sphères navales américaines mais les partisans du dreadnought finissent par l'emporter en obtenant la construction de deux navires armés de 8 canons de 305mm et de 22 canons de 76mm en casemates.

Les américains auraient pu ainsi posséder les premiers «All big gun ships» mais ils sont doublés par les anglais qui mettent en service le Dreadnought avant même que les Michigan ne soient mis sur cale.

Si la nécessité d'une marine puissante apparaît aux yeux de la majorité des américains, ces derniers redoutent d'être entrainer dans un conflit qui les dépassent. Là où les allemands et les anglais mettent sur cale 3 à 4 cuirassés par an (sans compter les croiseurs de bataille), les américains doivent batailler pour obtenir deux cuirassés par an.


Le Michigan à la mer


Ce n'est d'ailleurs pas toujours cas car après les Michigan, le budget de 1906 ne prévoit le financement que d'un navire (le Delaware) tout comme celui de 1907 (le North Dakota, sister-ship du Delaware). Le rythme de deux cuirassés reprend en 1908 avec le financement des Utah (Utah et Florida)

Les américains sont cependant gênés pour les bâtiments du budget 1909. en effet, les britanniques sont sur le point de monter des canons de 343mm sur les futurs bâtiments de classe Orion (Orion Monarch, Thunderer et Conqueror), les premiers super-dreadnought.


Le HMS Orion à la mer. Il s'agit du premier super-dreadnought de l'histoire avec 10 canons de 343mm


Les américains ont anticipé cette évantualité, les futus Wyoming ayant été étudiés avec des canons de 305 (12 canons en 6 tourelles doubles) ou de 356mm (8 canons en 4 tourelles doubles et 10 canons de 356mm en cinq tourelles doubles). Ils choisissent le premier calibre, le nouveau calibre aurait trop retardé la construction du navire.

Les Wyoming avec leurs 12 canons de 305mm en six tourelles doubles placées de manière très hétérodoxe avec quatre tourelles doubles à l'arrière seront donc les derniers dreadnought américains, c'est la classe suivante (classe New York) qui deviendra la première classe de super-dreadnought avec dix canons de 356mm.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Dim 12 Juil 2009, 15:34

Historique

Le Wyoming

Le USS Wyoming au mouillage

Le USS Wyoming (BB-32) est mis sur cale aux William Cramp and Sons shipyard de Philadelphie le 9 février 1910 lancé le 25 mai 1911 et admis au service actif le 25 septembre 1912 à l'arsenal de Philadelphie. Le BB-32 est le troisième navire à porter le nom du 44ème état integré le 10 juillet 1890. Le premier est un sloop qui servit le long des côtes de Californie durant la guerre Civile avant d'être vendu au Japon en 1882 et le second est un monitor de classe Cheyenne en service en 1902 rebaptisé Cheyenne en 1908 et désarmé en 1926. Il sert d'auxiliaire jusqu'à sa vente pour la démolition en 1939. Un quatrième navire porte ce nom, un sous marin nucléaire lanceur d'engins de classe Ohio en service depuis 1996 et toujours en service en 2009.

Drapeau de l'Etat du Wyoming

Le Wyoming appareilla de Philadelphie le 6 octobre et fût achevé à l'arsenal de New York installé dans le quartier de Brooklyn avant de retrouver la flotte à Hampton Roads (Virginie). Le 30 décembre 1912, il devint le navire-amiral de la flotte de l'Atlantique, arborant la marque du vice-amiral Charles J. Badger.

Appareillant le 6 janvier 1913, le nouveau cuirassé visita le canal de Panama encore en travaux avant de mener des manoeuvres au large de Cuba avant de revenir en baie de Chesapeake le 4 mars 1913.

Après des exercices de tir en baie de Chesapeake, il regagna l'arsenal de New York du 18 avril au 7 mai 1913. il participa ensuite à des wargames au large de Block Island du 7 au 24 mai, une période interrompue par des réparations de ses machines. Il participa ensuite à des célébrations à New York du 28 au 31 mai pour célébrer la mémoire du cuirassé Maine détruit dans le port de la Havane le 15 février 1898, prétexte de la guerre hispano-américaine.

Le 4 juin, il gagna Annapolis (Maryland) pour embarquer une promotion d'aspirants de l'Académie Navale afin d'effectuer une croisière d'été au large de la Nouvelle-Angleterre qui s'acheva les 24 et 25 août, date à laquelle il débarqua des «middies».

La fin de l'été vit le cuirassé participer à des exercices de tir de torpilles et d'artillerie avant d'effectuer un carénage à l'Arsenal de New York du 16 septembre au 2 octobre puis après des essais à la mer, il mit cap au sud, direction Norfolk pour des exercices en baie de Chesapeake avant d'appareiller pour l'Europe le 26 octobre 1913.

En compagnie du Utah et du Delaware, il relâcha à La Valette le 8 novembre avant de visiter les ports de Naples et de Villefranche. Le cuirassé quitta l'Europe le 30 novembre et arriva à New York le 15 décembre 1913. Il entra alors à l'arsenal de New York pour les réparations de la croisière. Il quitta New York le 6 janvier 1914 pour rejoindre Hampton Roads où il passa trois jours à se ravitailler en charbon en vue de participer aux manoeuvres annuelles dans les Caraïbes.

Les manoeuvres eurent lieu du 26 janvier au 15 mars 1914 au large de Guantanamo avant de regagner les Etats Unis pour reprendre ses opérations routinières jusqu'au 3 avril date à laquelle il gagna l'arsenal de New York pour un carénage du 4 avril au 9 mai 1914.

Il participa ensuite aux opérations dans les eaux mexicaines, suite à une poussée de tension entre les deux voisins. Il appareilla d'Hampton Roads le 13 mai relâchant à Veracruz le 18 mai n'y passant qu'un mois. Après des exercices en baie de Chesapeake, il regagna l'arsenal de New York pour des réparations le 6 octobre y étant mobilisé jusqu'au 17 janvier 1915.

le Wyoming appareilla pour Hampton Roads le 21 janvier 1915 afin de préparer les manoeuvres dans les Caraïbes qui furent réalisées au mois d'avril avant des wargames au large de Block Island et de manoeuvres au large de la Nouvelle-Angleterre à la fin de l'automne avant de revenir à l'Arsenal de New York pour un nouveau carénage (20 décembre 1915-6 janvier 1916).

Après plusieurs wargames, il appareilla pour les Caraïbes, relâchant à Culebra (Porto Rico) le 16 janvier puis à Port au Prince le 27 janvier et à Guantanamo le lendemain. Il opéra dans les eaux cubaines jusqu'au 10 avril quand il regagna New York pour réparations et entretien (16 avril-26 juin 1915). Il opéra ensuite au large des côtes de la Nouvelle-Angleterre au large de Newport et dans la baie de Chesapeake jusqu'à la fin de 1916.


Le USS Wyoming dans l'Hudson River en 1916. En arrière plan, le pont de Brooklyn

Le Wyoming quitta New York le 9 janvier 1917 pour des exercices de routine en baie de Guantanamo et ce jusqu'à la mi-mars. Il quitta les Caraïbes le 27 mars et était au large de Yorktown en Virginie quand les Etats Unis entrèrent en guerre le 6 avril 1917.

Au mois d'août 1917 les britanniques demandèrent aux américains l'envoie d'une division de cuirassés pour renforcer la Grand Fleet. Devant la pénurie de mazout, ils demandent des navires marchant au charbon qui lui abonde dans les îles britanniques.

Les américains choisissent les meilleurs marcheurs de la flotte regroupés au sein de la Battleship Division 9 : le New York, le Delaware, le Florida et le Wyoming appareillent le 25 novembre 1917 pour Scapa Flow où il arriva le 7 décembre 1917. A cette occasion, il devint le 6th Battle Squadron de la Grand Fleet

La première sortie à lieu entre le 30 janvier et le 2 février 1918 puis du 6 au 9 février pour couvrir un convoi vers la Norvège avec une division de croiseurs et de destroyers le tout sous le commandement de l'amiral Rodman.

La division est renforcée le 10 février 1918 par le Texas (BB 35) qui permet d'adopter l'organisation des britanniques avec quatre bâtiments disponibles à 4h et un cinquième bâtiment en travaux.

La division effectue une autre sortie entre le 8 et le 13 mars puis du 17 au 20 avril 1918. Le 24 avril 1918 suite à un message radio du croiseur de bataille Moltke signalant une avarie, la Grand Fleet appareille mais le contact est pris trop tard par les éclaireurs pour la bataille mais si elle avait éclaté, les américains auraient été les premiers au feu (Le Wyoming est alors en réparation).

Du 30 juin au 2 juillet 1918, le Wyoming opéra avec le 6th Battle Squadron et une division de destroyers américains pour couvrir le mouillage de mines en mer du Nord. A son retour au Firth of Forth, il est inspecté par le roi de Grande Bretagne, George V.

Le 29 juillet 1918, le cuirassé Arkansas (BB 33) rallie les cuirassés américains pour remplacer le Delaware. Les cuirassés américains reprennent la mer le 8 août 1918 pour couvrir un nouveau mouillage de mines.

Le 21 novembre 1918, dix jours après l'armistice, les cuirassés américains participent à l'escorte de la Hochseeflot en direction du Firth of Forth puis de Scapa Flow.

Les cuirassés américains quittent la Grand Fleet le 1er décembre 1918 et les deux divisions (une 9ème division était basée en Irlande pour couvrir les convois en cas de raid des croiseurs de bataille allemand) se retrouvent à Porsmouth le 4 décembre 1918.


Représentation d'artiste des cuirassés américains dans le Firth of Forth

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Dim 12 Juil 2009, 15:44


L'amiral William Sims

Le 11 décembre, le vice-amiral Sims, commandant la 9ème divisions de cuirassés appareilla le 12 pour l'île de Portland (Angleterre) puis pour la France, retrouvant avec d'autres cuirassés le paquebot George Washington qui transportait en France, le présient Wilson qui allait participer à la conférence de Paix. Cette mission protocolaire terminée, le Wyoming gagna Plymouth avec son bord le nouvel ambassadeur des Etats Unis en Grande Bretagne le 14 décembre 1918 avant de mettre le cap sur New York où il arriva le jour de Noël et y restant jusqu'en janvier 1919. Le 18 janvier 1919, il devient le navire amiral de la Bat Division 7 (3ème squadron) sous le commandement du vice-amiral Robert Coontz.

Le Wyoming appareilla de New-York le 1er février pour les Caraibes revenant à son port de départ le 14 avril. Le 12 mai 1919, il quitta la «Big Apple» pour servir de navire de soutien au raid d'hydravions Curtiss NC mené le 8 mai sous le commandement du futur amiral Mitscher. Si les destroyers auraient été engagé pour les secours, le Wyoming servit essentiellement de navire météo.


Le trajet des hydravions Curtiss NC

Il embarqua ensuite une promotion d'aspirant pour une croisière en baie de Chesapeake avant d'entrer en refonte à l'Arsenal de Norfolk le 1er juillet, refonte devant le préparer à son service dans le Pacifique, le nombre de canons de 127mm fût réduit à 16.

Le 16 mars 1919, le New Mexico devient navire-amiral de la flotte du Pacifique (Pacific Fleet) reconstituée et il arrive sur la côte ouest le 6 août suivant avec le Mississipi, l'Idaho, le Texas, le New York, l'Arkansas et le Wyoming, ce dernier affecté à la Battleship Division 6, Squadron 4. l'appareillage de cette flotte ayant lieu le 19 juillet pour une arrivée à San Diego le 6 août 1919.


Le Wyoming dans le canal de Panama en 1919

Trois jours plus tard, il gagna San Pedro et repris les missions classiques du temps de pays avant d'entrer au Puget Sound Navy Yard pour un carénage qui l'immobilisa du 15 septembre 1919 au 19 avril 1920. De retour à San Pedro le 4 mai, il passa les mois suivants au sud de la Californie, recevant entre-temps (17 juillet 1920) la désignation de BB-32 (Battleship First Line n°32).

Le 31 août 1920, il appareilla pour les îles Hawaï pour des manoeuvres qui durèrent jusqu'au mois de septembre. De retour à San Diego le 8 octobre, le Wyoming continua ses missions d'entrainement, missions entrecoupées d'escale notament à Seattle (Etat de Washington).

Il quitta San Francisco le 5 janvier 1921, le Wyoming passèrent les semaines suivantes dans des manoeuvres et des exercices entre Panama et Valparaíso, étant passé en revue par le président chilien Arturo Alessandri Palma le 8 février. Il regagna les Etats Unis, entra à l'Arsenal de Puget Sound le 18 mars pour un carénage qui l'immobilisa jusqu'à l'été.

Le carénage achevé, il quitta l'Etat de Washington le 2 août relâcha à Balboa (Panama) quand il embarqua le vice-amiral Rodman et d'autres officiers à destination de New York. Il arriva à destination le 19 août 1921, débarquant ses passagers avant de porter la marque de l'amiral Hillary P. Jones, commandant en chef de la flotte de l'Atlantique.


Le Wyoming à l'Arsenal de Philadelphie en 1923

Pour les 41 mois suivants (août 1921-janvier 1925), le Wyoming opéra dans l'Atlantique pour des exercices de base au large de la Nouvelle-Angleterre, la baie de Chesapeake ainsi qu'aux manoeuvres d'hiver dans les Caraïbes, étant régulièrement navire-amiral de la Battleship Force puis de son successeur la Scouting Fleet. A l'été 1924, il effectua une croisière d'aspirants visitant Torbay (Angleterre) Rotterdam (Pays Bas) Gibraltar et les Açores.

Le Wyoming quitta New York le 26 janvier 1926 pour des exercices de combat dans les eaux cubaines au large de la baie de Guantanamo avant de franchir le canal de Panama le 14 février pour retrouver la flotte du Pacifique (Battle Fleet) pour des exercices au large de la Californie. Il appareilla ensuite pour Hawaï où il opéra d'avril à début juin. Après une visite à San Diego du 18 au 22 juin, le cuirassé regagna la côte est via le canal de Panama arrivant à New York le 17 juillet pour reprendre les opérations de routine du temps de paix notament une croisière dans les Caraïbes avant d'entrer à l'arsenal de New York pour refonte du 23 novembre 1925 au 26 janvier 1926. Durant cette période, embarqua comme «executive officer», le Commander William F. Halsey Jr, le futur grand amiral de la seconde guerre mondial qui servit à bord du cuirassé jusqu'au 4 juillet 1927.

Après les manoeuvres d'hiver dans les Caraïbes, il embarqua le 29 mai une promotion d'aspirants pour leur croisière d'été, croisière marqué par des escales à Newport (Rhode Island) Marblehead (Massachusetts) Portland (Maine) Charleston (South Carolina) et Guantanamo avant de regagner Annapolis le 27 août, débarquant ses aspirants avant de rentrer en carénage à l'Arsenal de Philadelphie. Au cours de ces travaux, il reçut des chaudières à mazout, de nouvelles turbines, des bulges pour la protection contre les torpilles. La modernisation s'acheva le 2 novembre 1926, le cuirassé se dirigeant vers Norfolk qu'il quitta pour mener sa croisière de mise en conditions au large de Cuba et des îles Vierge avant de revenir à Philadelphie le 7 décembre 1926. Deux jours plus tard, le vice-amiral Roberston, commandant de la Scouting Fleet y hissa sa marque.

Durant les années suivantes, le Wymoning opéra essentiellement au large de Norfolk, New York et de Boston pour des croisières d'entrainement avec des officiers de réserve (Naval Reserve Officer Training Corps) venant de Yale, d'Harvard, de Northwestern et de l'institut technologique de Georgie dans le golfe du Mexique, la Nouvelle Ecosse, les Caraïbes voir les açores. Au cours d'une de ces croisières, il quitta Hampton Roads le 12 novembre 1928 et dans la nuit du 13 au 14 novembre secoura les survivants du Vestris qu'il débarqua à Norfolk le 16 novembre.

Quittant son rôle de navire-amiral de la Scouting Force le 19 septembre 1930, le Wyoming resta navire-amiral de la ComBatDiv2 (vice-amiral Cluverius) jusqu'au 4 novembre avant de devenir celui du Training Squadron de la Scouting Fleet (vice-amiral Christy), le navire effectuant des missions d'entrainement dans le golfe du Mexique avec une escale à la Nouvelle Orleans.


Le Wyoming à la mer le 24 mars 1930

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Dim 12 Juil 2009, 15:53

Le 22 avril 1930 est signé un premier traité à Londres entre les Etats Unis, l'Empire britannique, la France, l'Italie et le Japon. Les règles de remplacement sont revues, le remplacement des navires de ligne anciens autorisé à l'origine en 1934 est repoussé à 1936. les Etats Unis doivent déclasser le Florida, l'Utah, l'Arkansas ou le Wyoming.

C'est ce dernier qui est choisit. Le Wyoming est placé en disponibilité limitée au Philadelphia Navy Yard le 1er janvier 1931 en vue d'être transformé en navire d'entrainement. Il perdit ainsi ses bulges anti-torpilles, une partie du blindage et trois des six tourelles doubles de 305mm. Le 21 mai 1931, le Wyoming fût relevé dans ses missions de navire-amiral de la Scouting Force par le croiseur Augusta et de navire amiral du Training Squadron par l'Arkansas.

Avant d'être totalement achevé, le Wyoming transporta une promotion d'aspirants à destination de l'Europe. Il appareilla le 5 juin, assistant dix jours plus tard le sous marin O-12, un ancien sous marin américain vendu à l'explorateur polaire Hubert Wilkins. Le Wyoming prit le sous marin en remorque et le ramena à Queenstown (Irlande du Nord) avant de reprendre le cours de sa croisière, visitant Copenhague (Danemark), Greenock (Ecosse) Cadiz (Espagne) et Gibraltar avant de regagner Hampton Roads le 13 août 1931. Durant sa croisière, il est reclassé AG-17 (Auxiliary Gunnery) le 1er juillet 1931.

Durant les quatre années suivantes, il assura ses missions de formation au profit des officiers de réserve lors de croisière dans les Caraïbes, dans le Golfe du Mexique, en Europe du Nord et en Méditerranée.


Vue aérienne du USS Wyoming

Le 18 janvier 1935, il embarqua des hommes du 2ème bataillon du 4ème régiment de Marines à Norfolk pour des exercices amphibies à Porto Rico et dans la zone du canal de Panama. C'est ainsi que chaque année, le Wyoming participa à des exercices amphibies permettant aux américains de mettre sur pied une véritable doctrine d'emploi.

Le 5 janvier 1937, il quitta Norfolk passa le canal de Panama et arriva à San Diego et passa les semaines suivantes dans des exercices amphibies et des exercices de tir au large de l'île de San Clemente. Le 18 février, durant la phase critique d'un exercice combinée, un obus chargé de shrapnel explosa prématurement dans un canon de 127mm. Six marins furent tués et 11 blessés. L'AG-17 gagna San Pedro, transferant ses blessés sur le navire-hôpital Relief.

Les exercices s'achevèrent le 3 mars et après une escale à Los Angeles le lendemain, le Wyoming regagna à Norfolk où il arriva le 23 mars 1937. Il redevint le navire amiral du Training Squadron (contre-amiral Wilson Brown) du 15 avril au 3 juin 1937 pour des exercices de l'Academie Navale.

Le 4 juin 1937, il appareilla d'Hampton Roads avec des aspirants pour l'Allemagne arrivant à Kiel (Allemagne) le 21 juin 1937 où il fût visité par des officiers du cuirassé de poche Admiral Graf Spee. Après une visite des aspirants à Berlin, le Wyoming appareilla le 29 juin puis après des escales à Torbay (Angleterre) et à Funchal (Ile de Madeire, Portugal) avant de rentrer à Norfolk le 3 août 1937. Après des exercices locaux, il débarqua ses aspirants à Annapolis le 26 août. Il effectua des missions d'entrainement au large de la côte est mais aussi à Cuba avant d'entrer à l'Arsenal de Norfolk pour un carénage du 16 octobre 1937 au 14 janvier 1938.


Janvier 1938 à Kiel, les voiliers Gorch Fock et Hors Wessel et en arrière plan les cuirassés New York, Wyoming et Arkansas

Durant les trois années suivantes, il effectua des opérations routinières au large de Norfolk, de Boston, de New York mais aussi à Cuba, Porto-Rico et La Nouvelle Orleans. Il conduisit cependant une croisière d'aspirants en Europe, faisant des escales au Havre (France) Copenhague (Danemark) et Porsmouth (Angleterre). Le 2 janvier 1941, le Wyoming devint le navire amiral de la Patrol Force (vice-amiral Jacobs) tout en continuant ses missions d'entrainement.

Au moment de l'attaque sur Pearl Harbor, le Wyoming était en plein exercice de tir au large de Rhode Island. Quittant Norfolk le 28 janvier 1942, le Wyoming gagna la baie de Chesapeake le 5 février pour participer à la formation des artilleurs. Baptisé «Chesapeake Raider», il fût affecté à l'Operational Training Command de la Flotte de l'Atlantique. Il formait ainsi des artilleurs pour les canoniers servant des armes d'un calibre entre 12.7mm et 127mm.

Après un carénage à Norfolk du 12 janvier au 3 avril 1944, le Wyoming changea de forme, perdant les dernières tourelles de 305mm au profit de deux tourelles simples et de quatre tourelles doubles de 127mm. De nouveaux radars furent installés.

Il reprit ses activités d'école de cannonage le 10 avril 1944, opérant en baie de Chesapeake. Au mois de novembre, le Wyoming entraina 133 officiers et 1329 hommes à la défense contre-avions, tirant 3033 coups de 127mm, 846 coups de 76mm, 10076 coups de 40mm, 32231 coups de 20mm, 66270 coups de 7.62mm et 360 coups de 28mm. Au total durant le conflit, il entraina pas moins de 35000 cannoniers.


Le USS Wyoming à la mer comme navire d'entrainement à la défense contre-avions

Le 30 juin 1945, le Wyoming acheva sa carrière de «Chesapeake Raider» quittant Norfolk pour l'Arsenal de New York jusqu'au 13 juillet date à laquelle il gagna la baie de Casco pour tester des méthodes de défense contre les kamikazes dans le cadre de la Composite Task Force (CTF 69) sous le commandement de l'amiral Willis A. Lee. Le 31 août 1945, la CTF69 devint l'Operational Development Force de l'United States Fleet sous le commandement du vice-amiral Briscoe après la mort de l'amiral Lee


Le Wyoming photographié ici en 1945 alors qu'il servait de bâtiment test pour contrer les kamikazes

Le 11 juillet 1947, le Wyoming entra à l'Arsenal de Norfolk où il fût désarmé le 1er août. Dans son dernier équipage se trouvait l'Enseigne Jimmy Carter, le futur président des Etats Unis. Son rôle de navire expérimental fût repris par le cuirassé Mississippi.

Le Wyoming est rayé du Naval Vessel Registry le 16 septembre 1947 et sa coque fût vendue à la démolition le 30 octobre à la Lipsett Incorporated de New York qui commença le démantèlement le 5 décembre

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Dim 12 Juil 2009, 16:03

L'Arkansas

L'Arkansas à la mer en 1912

Le USS Arkansas (BB-33) est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Corporation installés à Camden dans le New Jersey le 25 janvier 1910 lancé le 14 janvier 1911 et admis au service actif le 17 septembre 1912 à l'Arsenal de Philadelphie.

Ce cuirassé est le troisième navire à porter le nom du 25ème état des Etats Unis qui fût admis dans l'Union en juin 1836. Le premier fût un vapeur à aubes qui servit dans la marine nordiste durant la guerre civile, le second fût un monitor entré en service en 1902 mais qui fût rapidement déclassé pour servir d'auxiliaire. Un quatrième Arkansas à servit dans l'US Navy. Il s'agit d'un croiseur lance-missiles à propulsion nucléaire de classe Virginia en service de 1980 à 1998.


Le drapeau de l'Arkansas

Le nouveau cuirassé prit part à la revue navale organisée par le président William Taft dans la rivière Hudson à New York le 14 octobre 1912 avant de recevoir le président à bord le même jour avant de le transporter à Panama pour lui permettre d'inspecter le canal encore en travaux. Il y laissa le président pour gagner Cuba où il réalisa sa croisière de mise en condition. Celle-ci achevée, il regagna Panama le 26 décembre pour récupérer le président Taft et l'emmener à Key West (Floride)

Affecté à la flotte de l'Atlantique, il participa à des manoeuvres avec cette dernière, effectuant en octobre 1913 sa première croisière à l'étranger, plus précisement en mer Méditerranée. Présent à Naples le 11 novembre 1913, il participa aux célébrations de l'anniversaire du roi d'Italie, Victor-Emmanuel III qui fêtait cette année là ses 44 ans.

Peu de temps auparavant, en octobre 1913, le Mexique connait un nouveau coup d'état marquant l'arrivée au pouvoir d'un nouveau dictateur, Victoriano Huerta suscitant la désapprobation du président Wilson. Faute de bâtiments adaptés, les américains envoient leurs cuirassés patrouiller sur la côte méxicaine pour empêcher le ravitaillement en armes. Un incident éclate à Tampico le 9 avril 1914 poussant les américains à débarquer des troupes (les compagnies de débarquement des cuirassés regroupés dans une brigade improvisée) le 22 avril. L'Arkansas lui rallie la force du vice-amiral Mayo le 4 mai, débarquant 330 hommes à Veracruz sous le commandement du Lieutenant Commander Arthur Keating.

Le cuirassé est de retour à Hampton Roads le 7 octobre 1914 et après une semaine d'exercices rallie l'Arsenal de New York pour réparations et modifications. Il regagna ensuite la baie de Chesapeake pour des manoeuvres suivis d'un bref passage à l'arsenal de New York pour de nouvelles réparations

L'Arkansas quitte New York le 16 janvier 1915 pour reprendre ses exercices menés du 19 au 21 janvier. Ceux-ci achevés, il fila vers la baie de Guantanamo pour les manoeuvres d'hiver de la flotte de l'Atlantique, maboeuvres qui s'achevèrent le 7 avril avant de nouveaux exercices solitaires.

Du 23 avril au 25 juin, il est immbolisé pour un carénage de deux mois au New York Navy Yard. Il gagna ensuite Newport dans l'état de Rhode Island pour des manoeuvres tactiques et des exercices de tir de torpilles en baie de Narragansett jusqu'à la fin du mois d'août

De retour à Hampton Roads le 27 août, le navire participa à des manoeuvres au large de Norfolk jusqu'au 4 octobre date à laquelle il met le cap sur Newport pour mener des exercices stratégiques jusqu'au 14 octobre 1915. Le lendemain, il entra à l'Arsenal de New York pour un petit carénage jusqu'au 7 novembre.

A la mer le 8 novembre 1915, il regagna Hampton Roads pour des opérations basiques avant de revenir à l'Arsenal de New York pour des réparations du 19 octobre 1915 au 4 janvier 1916.


L'Okhahoma peu après son achèvement, noter la fumée noire liée aux chaudières fonctionnant au charbon

Le lendemain, 5 janvier, il appareilla pour Hampton Roads pour une brève escale avant de mettre le cap sur les Caraïbes pour les manoeuvres d'hiver. Il entrecoupa ses manoeuvres d'escales dans les Indes Occidentales Britanniques et une relâche en baie de Guantanamo avant de mettre le cap sur les Etats Unis le 12 mars pour un exercice de tir de torpilles en baie de Mobile avant de regagner Guantanamo le 20 mars pour y rester jusqu'à la mi-avril date à laquelle il gagna l'Arsenal de New York pour un carénage.

Quand les Etats Unis entrèrent en guerre le 6 avril 1917, l'Arkansas était détaché de la Battleship Division 7 et patrouillait dans la York River en Virginie. Durant les 14 mois suivants, il continua ses missions de patrouille tout en entrainant les cannoniers destinés aux navires marchands armés.

En juillet 1918, l'Arkansas reçoit l'ordre de gagner Rosyth (Ecosse) pour relever le Delaware. Il appareille le 14 juillet 1918, arrivant à destination le 29 juillet après avoir la veille ouvert le feu sur ce qui semblait être un périscope de sous marin pendant que ses destroyers d'escorte larguaient des charges de profondeur sans résultats.

Il passa les trois mois et demi à alterner entre patrouilles et entrainement au tir, obtenant des résultats semblables aux navires britanniques même si il manquait encore de pratique pour être parfaitement et totalement opérationel.

Le 21 novembre 1918, dix jours après l'armistice, les cuirassés américains participent à l'escorte de la Hochseeflot en direction du Firth of Forth puis de Scapa Flow. Les cuirassés américains quittent la British Grand Fleet le 1er décembre et l'Arkansas quitte le Firth of Forth pour l'île de Portland afin d'escorter le George Washington transportant à Brest le président Wilson arrivant à destination le 13 décembre. L'Arkansas ne s'attarda pas dans le port français, regagnant aussitôt New York où il arriva le 26 décembre pour participer à une revue navale présidée par le secretaire d'état à la Navy Josephus Daniels.

Après un carénage à l'Arsenal de de Norfolk, l'Arkansas retrouva le resta de la flotte au large de Cuba pour les manoeuvres d'hiver. Le 12 mai 1919, il relâcha à Plymouth avant de se positionner dans l'Atlantique pour servir le 19 mai de station météo destinés aux hydravions Curtiss NC effectuant un raid transatlantique entre Terre Neuve et les Açores. Cette mission achevée, l'Arkansas retrouva le port de Brest pour embarquer l'amiral William Benson, Chief of Naval Operations et son épouse le 10 juin après la fin de la conférence de paix avant de débarquer ses prestigieux passagers à New York le 20 juin.

L'Arkansas appareilla de New York le 19 juillet pour Hampton Roads date à laquelle il fût affecté à la flotte du Pacifique récement reconstituée. Le cuirassé franchit le canal de Panama et arriva à San Francisco le 6 septembre, y embarqua le secretaire d'Etat à la marine et son épouse, les transportant à Blakely Harbor (île de Bainbridge en face de Seattle dans l'Etat de Washington avant de participer à une revue navale le 13 septembre en présence du président Wilson embarqué sur le vieux cuirassé Oregon.


L'Arkansas franchissant le canal de Panama. A droite le cuirassé Texas

Le 19 septembre 1919, l'Arkansas entra au Puget Sound Navy Yard pour une grande refonte qui l'immobilisa jusqu'en mai 1920 date à laquelle il reprit ses activités au large de la Californie. Le 17 juillet, il reçut la classification BB-33 (Battleship First Line n°33). Au mois de septembre 1919, il se rendit pour la première fois à Hawaï alors qu'il commença l'année 1921 par une visite à Valparaíso (Chili) en présence du président chilien Arturo Alessandri Palma. L'Arkansas repris ses activités de routine : entrainement et entretien. A l'été 1921, il devint le navire amiral de la Batleship Force (Atlantic Fleet) et entama ses opérations sur la côte est en août.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Dim 12 Juil 2009, 16:14

Il effectua également des croisières d'été d'aspirants provenant de l'académie navale d'Annapolis. En 1923, le cuirassé gagna l'Europe avec des escales à Copenhague marquée par une visite du roi Christian X le 2 juillet, Lisbonne et Gibraltar. Le problème de 1924 fût semblable mais en 1925 la croisière eut lieu sur la côte ouest des Etats Unis. Le 30 juin 1925, il fût détourné sur Santa Barbara victime d'un raz de marée. Assistée par le destroyer McCawley et le patrouilleur PE-34, il envoya des hommes à terre pour assurer l'ordre et établir une station radio pour coordonner les secours .

A la fin de la croisière de 1925, l'Arkansas entra à l'Arsenal de Philadelphie pour modernisation : la chauffe au mazout remplace la chauffe au charbour, le blindage est renforcé, un mat simple renforce un des mats-cage et le mat avant est remplacé par un mat tribord. Les travaux s'achevèrent en novembre 1926 et après une croisière de mise en condition le long de la côte est et au large de Cuba avant de rentrer à Philadelphie pour les essais de validation de la refonte. Il repris son rôle classique au sein de la flotte, participant toutefois à une cérémonie d'hommage aux marins et soldats français morts lors de la bataille de Yorktown en 1781.


L'Arkansas quittant l'Arsenal de Philadelphie après modernisation. Notez la transformation radicale de la silhouette

En mai 1928, l'Arkansas embarqua une nouvelle promotion d'aspirants pour une croisière d'application au large de la côte est et dans les eaux Cubaines. Durant la première moitié de l'année 1929, il opéra dans les Caraïbes en particulier dans les parages du Canal avant de gagner l'Arsenal de New York pour refonte. Après avoir embarqué des aspirants à l'Académie Navale d'Annapolis pour leur croisière d'été en Méditerranée et dans les Iles Britanniques avant de terminer l'année 1929 sur la côte est.

En 1930/31, l'Arkansas effectua ses croisières en Europe avec en 1930 des escales à Cherbourg, Kiel, Oslo et Edimbourg et en 1931 Copenhague, Greenock en Ecosse, Cadiz et Gibraltar. Au mois de septembre 1931, il visita Halifax en Nouvelle Ecosse et participa en octobre 1931 aux célébrations du 150ème anniversaire de la victoire de Yorktown, embarquant le président Hoover et son gouvernement le 17 octobre pour les célébrations avant de les ramener à Annapolis le 20 octobre 1931. Cette mission de relation publique achevée, le cuirassé gagna l'arsenal de Philadelphie pour un carénage qui l'y immobilisa jusqu'en janvier 1932.

Sortant de l'arsenal, il gagna la côte ouest, faisant escale à La Nouvelle Orleanns pour participer aux célébrations du Mardi Gras en février avant de gagner le Pacifique où il servit jusqu'au printemps 1934 avant de revenir sur la côte est. Il participa ensuite à la traditionelle croisière d'été des aspirants, faisant escale à Plymouth, à Nice, Naples et Gibraltar avant de revenir à Annapolis au mois d'août 1934 où il débarqua ses aspirants avant de mettre le cap sur Newport (Rhode Island) où il participa à une revue navale en présence du président Roosevelt.


L'Arkansas à la mer

En janvier 1935, l'Arkansas transporta le 1er bataillon du 5ème régiment de Marines à Culebra pour un exercice amphibie avant d'effectuer en juin la croisière d'été des aspirants qui eut lieu à nouveau en Europe, faisant escale à Edimbourg, Oslo _où le roi Haakon VII de Norvège visita le navire_, Copenhague, Gibraltar et Funchal sur l'île de Madère. Après avoir débarqué ses aspirants à Annapolis au mois d'août, il mit le cap sur New York. Là il embarque des reservistes de la région de New York pour une croisière à Halifax en septembre 1935. Il entra ensuite à l'arsenal pour un carénage au mois d'octobre.

En janvier 1936, le cuirassé Arkansas participa au Fleet Landing Exercise n°2 (exercice amphibie de la flotte n°2) à Culebra avant de faire escale à La Nouvelle Orleans poue les festivités du Mardi Gras avant de rentrer à Norfolk pour un carénage au printemps 1936. A l'été, il participa à la croisière des aspirants comme chaque été avec des escortes à Portsmouth, Gotebord (Suède) et Cherbourg avant de rentrer à Annapolis en août. Il gagna ensuite Boston pour mener un entrainement au profit des réservistes avant un carénage à l'Arsenal de Norfolk pour un carénage au mois d'octobre.
L'année 1937 voit l'Arkansas emmener ses aspirants en Europe, visitants des ports allemands et anglais avant de regagner la côte est des Etats Unis pour des opérations au large de Norfolk. Plus tard dans l'année, le navire opéra également entre Philadelphie et Boston mais aussi dans les Caraïbes au large de St Thomas (Iles Vierges) et de Cuba.

Le déclenchement de la guerre en Europe en septembre 1939 trouva l'Arkansas à Hampton Roads préparant une croisière pour réservistes. Il abandonna cette missions pour transporter des équipements aéronautiques entre Norfolk et la baie de Narragansett où une base d'hydravions devait être implanté ici. Il gagna alors Newport pour embarquer du matériel pour destroyers qu'il déposa à Hampton Roads.

La neutralité américaine est réaffirmée le 12 septembre 1939 et pour la faire respecter, des patrouilles de destroyers et de croiseurs sont assurées. A Hampton Roads sont concentrés les cuirassés New York, Arkansas, le navire d'entrainement Wyoming et le porte-avions Ranger pour renforcer une éventuelle patrouille qui tomberait sur un cuirassé allemand.


Le USS Arkansas photographié en 1942 à l'arsenal de Norfolk

L'Arkansas quitte Norfolk le 11 janvier 1940 en compagnie du Texas et du New York pour les manoeuvres d'hiver au large de Cuba mais aussi de Porto Rico pour un exercice amphibie qui se termina en février par un retour à Norfolk.

Après un carénage au Norfolk Navy Yard (18 mars-24 mai 1940), le cuirassé quitta sa base le 30 mai pour assurer une nouvelle croisière d'aspirants en compagnie du Texas et du new York mais non plus à destination de l'Europe en guerre mais au Panama et au Venezuela. Il termina l'année par trois croisières à destination des réservistes dans les Caraïbes mais aussi en baie de Chesapeake.

En 1941 pour soulager les britanniques, les américains décident d'occuper l'Islande. Le 1er juillet 1941, la TF19 sous le commandement du contre-amiral David LeBreton composée de l'Arkansas, du New York, des croiseurs légers Brooklyn et Nashville, de 13 destroyers, d'un pétrolier et d'un remorqueur appareille d'Argentia pour assurer la couverture à distance de la force d'invasion, la TF16 composée du cuirassé Mississippi, des croiseurs lourds Quincy et Wichita, de cinq destroyers et des transports American Legion, Mizar et Almaack qui transporte les 4000 hommes de la 1ère brigade de Marines. Ils sont bientôt rejoints par le porte-avions Wasp (qui transport une partie de son groupe aérien et des Curtiss P40 du 33rd Pursuit squadron) du croiseur léger Vincennes et des destroyers O'Brien et Wake. Le débarquement commence le 7 juillet à Reykjavik, la TF19 repart dès le 12 et est de retour à Argentia le 19 juillet jour où est créée la TF1 chargé de la défense de l'île et de l'escorte des convois qui la ravitaille.

L'Arkansas participe ensuite à la conférence de Terre-Neuve (8-14 août) au cours de laquelle est proclamée la Charte de l'Atlantique, fruit des discussions entre le président des Etats Unis Franklin D. Roosevelt et le premier ministre britannique Winston Churchill. Le cuirassé accueille durant la conférence le secrétaire d'Etat adjoint Sumner Welles et l'emissaire spécial de Roosevelt, Averell Harriman. Il mena également des patrouilles de neutralité du 7 au 15 août et du 2 au 11 septembre 1941.

L'attaque japonaise sur Pearl Harbor le surpris alors qu'il était ancré en baie de Casco (Maine). Le 14 décembre, il appareilla pour Hvalfjordur en Islande. Il escorta alors un convoi de quatre transports codé TC16 en compagnie du croiseur léger Nashville et de huit destroyers à destination de la Grande Bretagne où le convoi arriva le 23 décembre.

Revenant à Boston via Argentia le 24 janvier 1942, il passa le mois de février à s'entrainement intensivement pour son futur rôle : escorteur de convois. Le 6 mars, il arriva à Norfolk pour une refonte où sa batterie secondaire fût réduite à 6 canons de 127mm. Reprenant la mer le 2 juillet, il effectua sa croisière de mise en condition en baie de Chesapeake avant de gagner New York où il arriva le 27 juillet 1942.

Le cuirassé quitta New York le 6 août comme navire amiral de la TF38, un convoi de 12 transports escorté par 14 destroyers à destination de Greenock en Ecosse. Deux jours plus tard, il effectua une escale à Halifax avant de traverser l'Atlantique dans des conditions météorologiques difficiles. Le convoi arriva à destination le 17 août et l'Arkansas regagna New York le 4 septembre. Il escorta un autre convoi à destination du port-écossais avant de rentrer à New York le 20 octobre. Il couvrit ensuite les convois à destination du Maroc pour l'opération Torch mais ne participa pas directement aux opérations avant de regagner New York le 11 décembre où il entama un petit carénage.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Dim 12 Juil 2009, 16:22

Le 2 janvier 1943, l'Arkansas quitta New York pour la baie de Chesapeake pour entrainer ses cannoniers, entrainement qui s'acheva à la fin du mois puisqu'il était de retour à New York le 30 janvier pour se ravitailler afin de couvrir un autre convoi transatlantique. Le cuirassé effectua deux traversées New York-Casablanca en février et avril. Début mai, il passa au bassin à l'Arsenal de New York qui l'immobilisa jusqu'à la fin du mois de mai, le cuirassé regagnant Norfolk le 26 mai.

L'Arkansas reprit son rôle de navire d'entrainement depuis Norfolk et pendant quatre mois navigua en long, en large et en travers de la baie de Chesapeake avant de regagner New York pour escorter un nouveau convoi. Il appareilla pour Bangor (Irlande du Nord) le 8 octobre, y passant tout le mois de novembre avant de rentrer à New York le 1er décembre. Il fût alors en réparations jusqu'au 12 décembre avant de regagner Norfolk le 27 décembre 1943 et d'y terminer l'année sans sortie à la mer.

Le cuirassé appareilla le 19 janvier 1944 pour couvrir un convoi à destination de l'Irlande du Nord,il fit demi-tour avant d'arriver à destination et relacha à New York le 13 février. L'Arkansas gagna ensuite la baie de Casco le 28 mai pour entrainer ses cannoniers avant de gagner l'Arsenal de Boston le 11 avril 1944 pour réparations.


L'Arkansas photographié en 1943 alors qu'il se rend en baie de Chesapeake pour un exercice de tir

Le 18 avril 1944, l'Arkansas appareilla pour Bangor et dès son arrivée se prépara à son rôle de navire de bombardement pour le débarquement en Normandie. Le 3 juin, il appareilla pour la France, devant assurer l'appui du 5ème corps d'armée américain (1ère division et 29ème division d'infanterie) sous le commandement du lieutenant Gerow au sein de la force C composée également du cuirassé Texas, du croiseur lourd Glasgow de la Royal Navy, des croiseurs légers français Georges Leygues et Montcalm, de huit destroyers américains et de trois britanniques.

L'Arkansas positionné à 3600m du rivage ouvre le feu à 5.52, tirant toute la journée et les jours suivants. Le 13 juin, il gagne une position au large de Grandcamp les bains pour poursuivre ses tirs d'appui.

Les 25 et 26 juin 1944, le 7ème corps d'armée américain (général Collins) attaque Cherbourg. Il est soutenu à la mer par deux groupes de bâtiments. Le premier sous les ordres du contre-amiral Deyo dispose du cuirassé Nevada, des croiseurs lourds Tuscaloosa et Quincy, du croiseur lourd britannique Glasgow et du croiseur léger britannique Enterprise et de six destroyers à l'ouest de Cherbourg. Le second groupe sous le commandement du contre-amiral Barbey opère à l'est avec les cuirassés Texas, Arkansas et cinq destroyers. Les cibles sont les batteries Hamburg armées de 4 canons de 240mm et York (4 canons de 170mm).

Le 25 juin 1944 à 12.00, l'escadre se présente au large du cap Levi. L'Arkansas commence ses tirs à 12.08 bientôt suivi du Texas à 12.38. Le duel s'achève à 15.00 et si le Texas est touché, l'Arkansas en sort intact. Cherbourg se rendra aux américains le 28 juin. Les cuirassés étant désormais inutiles pour l'appui-feu car les troupes étaient trop enfoncées dans les terres. L'Arkansas rentra en Angleterre à Waymouth le 25 juin avant de gagner Bangor le 30 juin.


L'Arkansas en action à Omaha Beach

L'Arkansas appareilla le 4 juillet pour gagner la Méditerranée. Il passa le détroit de Gibraltar et s'amarra à Oran le 10 juillet. Le 18 juillet, il quitta l'Algérie pour Tarente où il arriva le 21 juillet. Le cuirassé y resta jusqu'au 6 août date à laquelle il gagna Palerme.

Dès le début, un deuxième débarquement est prévu sur les côtes françaises. La Provence est choisie pour bénéficier rapidement des ports de Marseille et de Toulon et de remonter plus facilement vers l'Allemagne via la vallée du Rhône. Intégré à la force d'attaque Camel (région de Fréjus-St Raphaël) , l'Arkansas assure l'appui feu en compagnie du croiseur lourd Tuscaloosa, des croiseurs légers Brooklyn et Marblehead, du croiseur britannique Argonaut, des croiseurs français Duguay Trouin et Emile Berton et de onze destroyers américains.

L'Arkansas quitte la Provence le 17 août et après des escales à Palerme et Oran gagna les Etats Unis, arrivant à Boston le 14 septembre où il fût en réparations jusqu'au début novembre. Les réparations achevées le 7 novembre, le cuirassé gagna la baie de Casco pour trois jours d'entrainement. Le 10 novembre, l'Arkansas appareilla pour le Pacifique, franchissant le canal de Panama le 22 novembre et arrivant en Californie une semaine plus tard. Après une escale de quelques heures, il reprit la mer pour dix jours d'exercices avant de revenir à San Pedro le 10 décembre 1944. Après trois semaines de préparations, l'Arkansas appareilla de San Pedro le 20 janvier 1945 pour Tinian où il arriva le 12 février après des escales à Pearl Harbor et Ulithi.


L'Arkansas à San Pedro en 1945

Le 16 février à 06.00, l'Arkansas ouvrit le feu sur Iwo Jima, entrant ainsi dans la guerre du Pacifique. Sa mission de bombardement se poursuivit jusqu'au 19 février avant de servir uniquement en cas de résistance. Il quitta Iwo Jima le 7 mars pour revenir à Ulithi où il arriva le 10 mars pour réparations, ravitaillement avant de participer au débarquement d'Okinawa.

Reprennant la mer le 21 mars, l'Arkansas commença à bombarder les positions japonaises le 25 mars, six jours avant le débarquement amphibie qui eut lieu le 1er avril. L'Arkansas resta en position pendant 46 jours, étant frôlé à plusieurs reprises par des kamikazes. Le 14 mai le navire arriva à Apra Harbor (Guam) pour attendre une prochaine mission.

Après un mois à Apra Harbor qu'il passa en partie en dock-flottant. L'Arkansas reprit la mer le 12 juin 1945 pour le golfe de Leyte où il jeta l'ancre le 16 juin 1945 y restant jusqu'à la fin de la guerre.

Le 20 août 1945, le cuirassé quitta Leyte pour revenir à Okinawa et mouiller à Buckner Bay le 23 août. Après un mois passé au port, il embarqua 800 vétérans pour les rapatrier aux Etats Unis dans le cadre de l'opération Magic Carpet. Il appareilla le 23 septembre, fit une brève escale à Pearl Harbor avant de relâcher à Seattle (Etat de Washington) le 15 octobre 1945. Ce voyage étant le premier des quatre menés dans le cadre de cette opération, les trois entre eux ayant lieu entre Pearl Harbor et les Etats Unis.

Les premiers mois de 1946 vit le vieux cuirassé ancré à San Francisco avant de gagner à la fin du mois d'avri à Hawaï, relâchant à Pearl Harbor le 8 mai. Il est alors désigné pour servir de cible à l'opération Crossroads, une série d'essais nucléaires sur l'atoll de Bikini.

Le cuirassé appareilla de Pearl Harbor le 20 mai pour Bikini. Le premier test baptisé «Able» à lieu le 1er juillet, l'Arkansas placé à 620 yards (566m) du point zéro. Il fût gravement endommagé mais survécu au tir. Pour le test Baker du 25 juillet 1946, le navire est ramené à 170 yards (156m) et sombre suite à ce test. Désarmé le 29 juillet 1946, il est rayé du Naval Vessel Register le 15 août 1946.


Peinture représentant l'Arkansas après le premier tir

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Dim 12 Juil 2009, 16:33

Caractéristiques Techniques

Ci-dessus les Wyoming dans leur configuration initiale et ci-dessous l'Arkansas en 1942 (schémas fournis par l'ami Vautour)


Déplacement : standard 26000 tonnes pleine charge 27243 tonnes à l'origine et 30610 tonnes en fin de carrière après modernisation

Dimensions : longueur 171.30m largeur 28.4m tirant d'eau 8.7m. La modernisation qui vit l'installation de bulgues anti-torpilles portant la largeur à 32m.

Propulsion : turbines vapeur à engrenages alimentées par 12 chaudières dévellopant 28000ch et entrainant 4 hélices

Performances : vitesse maximale 21 noeuds distance franchissable inconnue

Protection : ceinture 228 à 279mm barbettes 114 à 279mm ponts blindés 51mm tourelles 76 à 305mm tour de commandement 76 à 292mm

Armement :

Les tourelles arrière de 305mm du Wyoming en action

-12 canons de 305mm Mark 6 modèle 1906 en 6 tourelles doubles (deux avant et quatre arrières). Ce canon de 45 calibres tire des obus de 394kg à une distance maximale de 18290m à raison de 2 à 3 coups par minute. La tourelle double Mark 7 pèse 444 tonnes peut pointer en site de -5° à +15° et la dotation en munitions est de 71 coups par canon soit un total de 568 obus pour le navire.

-21 puis 16 canons de 127mm (5inch) Mark 5 ou 6 montés en affûts simples. Ce canon de 50 calibres tire des obus de 27kg à une distance maximale de 17370m (site = +25°) à raison de 6 à coups par minute. L'affût simple utilisé type Mark 9 ou 12 d'un poids respectif 9253 et 8482kg pointe en site de -10° à +15° pour le Mark 9 et de -10° à +25° pour le Mark 12 et en azimut sur 150°. la dotation en munitions est de 240 obus par canon soit un total de 3360 obus

-2 tubes lance-torpilles de 533mm. La torpille Bliss-Leavit Mark 3 pèse 680kg avec une charge militaire de 91kg. La portée maximale est de 3660m à 26 noeuds.

Aviation Après la modernisation des années vingt, l'Arkansas reçoit une catapulte sur la tourelle n°3 avec deux hydravions.

Equipage : 58 officiers et 1005 marins


La configuration finale des Wyoming (fourni par Vautour)

Sources
-US Navy T1 1898-1945 du Maine au Missouri
-39-45 Magazine N°191 juin 2002
-Ressources internet : Wilkipedia, NavWeaps et Navsource

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : CROISEURS DE BATAILLE CLASSE KONGO


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Lun 13 Juil 2009, 08:17

La finalite en 44 du wyoming , correspond plus a un navire de DCA qu'à un navire de soutien lourd Shocked
étonnant de demarrer d'un Cuirasse pour en arrivé a un "Destoyer" lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   Lun 13 Juil 2009, 11:59

A la fin de sa carrière, il servait de navire d'entrainement à la DCA avec toutes les larmes comprises entre les mitrailleuses calibre 30 et le 127mm

La dernière année de sa carrière, il à été une dernière modifié pour trouver des parades aux kamikazes mais je n'ai pas de précision particulière sur les essais menés (peut être des manoeuvres et la coordination de l'artillerie)

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CUIRASSES CLASSE WYOMING   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CUIRASSES CLASSE WYOMING
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN CUIRASSES CLASSE WYOMING
» USN CUIRASSES CLASSE COLORADO
» JAPON CUIRASSES CLASSE ISE
» ALLEMAGNE CUIRASSES CLASSE BAYERN
» ITALIE CUIRASSES CLASSE LITTORIO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: