AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 18:18

PORTE-AVIONS HMS ARK ROYAL
(GRANDE BRETAGNE)


L'Ark Royal à la mer. Les deux catapultes axiales sont particulièrement visibles tout comme les tourelles doubles de 114mm

Avant Propos


Le HMS Ark Royal est le premier porte-avions «moderne» de la Royal Navy. Bien sur on peut considérer que la notion «moderne» est relative mais l'architecture choisie influença les générations suivantes de porte-avions avec un pont blindé et une protection des plus importantes.

C'est également à cette occasion qu'apparu une forme de construction de porte-avions qui se généralisa après guerre, la construction «A l'anglaise» où le hangar était intégré à la coque, le pont et le hangar étant solidaire à la différence de la construction «A l'américaine» où le navire se compose d'une coque surmontée d'un hangar en superstructure. Ces différences s'expliquent en grande partie par l'utilisation différente des navires par les anglais et les américains mais aussi par le degré de menace.

Dans le Pacifique, la menace principale pour les américains était l'aviation embarquée, la flotte de surface japonaise se réservant pour l'ultime bataille et les sous marins japonais n'étaient pas connu pour leur efficacité foudroyante. De plus, l'immensité du front permettait une esquive aisée pour échapper aux coups de boutoirs de l'ennemi.

En Méditerranée et en Mer du Nord, les anglais devaient faire face à des menaces autrement plus importantes en l'aviation basée à terre, les défenses côtières, les mines et les sous marins. Ces deux front étant des plus serrés, l'esquive était bien plus délicate. Il fallait donc que les navires puissent encaisser les coups à défaut de pouvoir les éviter.

L'expérience montrera l'excellente conception des porte-avions britanniques et on peut se demander ce qui se serait passé si les porte-avions américains avaient été engagés en 1941 en Méditerranée et affronter les vagues d'avions italiens et surtout du Xème FliegerKorps.

Genèse de l'Ark Royal

C'est le Furious _ici dans sa configuration tardive_ qui lança le premier raid aéronaval de l'histoire


La Grande Bretagne est le pionnier de l'avation embarquée tant pour l'aviation ou l'hydraviation, elle peut s'enorgueillir d'être la première marine à lancer un raid aéronaval le 19 juillet 1918 contre les hangars de zeppelin de Tondern.

L'après guerre est une période noire pour l'aéronavale britannique, la Fleet Air Arm sous le contrôle de la RAF ne dispose que d'appareils bien inférieurs aux appareils terrestres contemporains. De plus les plate-formes _les porte-avions_ n'étaient pas aussi performants que les navires étrangers essentiellement américains et japonais.

En 1923, un programme de construction de dix ans prévoyait au moins un porte-avions et 300 avions mais les réalités économiques et le peu d'intérêt de la Royal Navy pour l'aviation embarquée obligèrent cette dernière à se contenter de navires dépassés (Furious Argus) de conversions (Eagle Courageous Glorious) ou de concepts dépassés (Hermes).


Le HMS Hermes _ici à la revue navale de Spitehead en 1937 pour célébrer le couronement de George VI_ est le premier porte-avions neuf de la marine britannique mais il se revela vite dépassé (trop petit) pour être utilisé en premier ligne.


En 1930, un projet de 4 porte-avions de 17000 tonnes et 34 noeuds est abandonné en raison de la crise économique. En 1931, l'ingénieur W.A.D Forbes lance une série d'études pour la construction d'un porte-avions dérivé des Glorious avec un double hangar et un pont d'envol inférieur sur l'avant.

Cette configuration doit permettre l'emport de 60 appareils et d'augmenter les capacités de carburant et de munitions.
En 1934, est dessiné le futur Ark Royal. L'idée d'un pont inférieur est abandonné au profit d'un pont d'envol unique. La conception s'inspire de celle des Lexington américain avec une coque et un pont blindé, conception qui allait influencer tous les porte-avions britanniques à venir notament la classe Illustrious et la classe Implacable.


Vue arrière de l'Ark Royal

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 18:28

Historique

L'Ark Royal s'apprêtant à prendre contact avec son élément le 13 avril 1937

-L'Ark Royal (91) est mis sur cale aux chantiers Carmell Laird de Birkenhead le 16 septembre 1935 lancé le 13 avril 1937 et admis au service actif le 16 décembre 1938 sous le commandement du capitaine A.J Power.


Du statut de coque à celui de navire: l'Ark Royal prend son premier bain dans la Mersey

C'est le troisième navire à porté ce nom. Le premier est un voilier construit en 1587 par Walter Raleigh sous le nom d'Ark Raleigh. Il est racheté la même année par la reine Elisabeth qui le rebaptise Ark Royal. Le second est un cargo transformé en 1914 en ravitailleur d'hydravions, participant notament à l'opération sur les Dardanelles. Rebaptisé Pegasus en 1934, il est désarmé en 1945 et envoyé à la démolition en 1950.

Un quatrième navire, un autre porte-avions porte ce nom, de classe Audacious. Mis sur cale sous le nom de HMS Irresistible en mai 1943, il est rebaptisé Ark Royal avant son lancement effectué le 3 mai 1950 et admis au service actif le 25 février 1955. Il est le dernier porte-avions conventionnel de la Royal Navy désarmé le 14 février 1979 et envoyé à la démolition.

Enfin le dernier navire à porter le nom d'Ark Royal est un porte-aéronefs de classe Invincible. Mis sur cale le 14 décembre 1978 sous le nom d'Indomitable, il est rebaptisé Ark Royal pour compenser l'émotion populaire lié au désarmement et à la démolition du dernier porte-avions conventionnel. Il est lancé le 2 juin 1981 avec pour marraine la reine-mère («Queen-Mum») et admis au service actif le 1er novembre 1985. Le retard dans la construction des Queen Elisabeth et Prince of Wales pourrait conduire à la prolongation de ce navire.

A la déclaration de guerre le 3 septembre 1939, l'Ark Royal basé à Scapa Flow fût chargé de missions de chasse aux sous marins dans le but de protéger le trafic maritime des îles britanniques. La destruction du paquebot Athena par l'U-30 le 3 septembre, montra la réalité de la menace.


Le télégramme de l'amirauté annonçant la déclaration de guerre

Trois «Hunter-Killer Group» furent ainsi mis sur pied autour des porte-avions Ark Royal, Hermes et Courageous. Les avions augmentaient le rayon d'action des opérations de recherche mais faisaient des porte-avions des cibles de choix pour les torpilles allemandes.

Le 14 septembre 1939, à 2h40 l'Ark Royal reçut un appel de détrsse venant du cargo Fanad Head alors que le porte-avions était à 200 nautiques à la poursuite de l'U-30. Le porte-avions se mit face au vent pour lancer des avions destiné à sauver les survivants. Il fût alors repéré par l'U-39 qui lança deux torpilles. Elle furent fort heureusement repérés et le porte-avions manoeuvrant, les torpilles explosant loin de la poupe. Les destroyers Faulknor, Firedrake et Foxhound lancèrent des charges de profondeur le forçant à faire surface. L'équipage allemand abandonna le navire avant qu'il sombre. Le Fana Head au main d'une équipe de prise allemande fût récupéré par les anglais alors que trois Blackburn Skua attaquèrent le U-30 alors en surface : deux appareils furent détruits par l'explosion de leur propre bombe. Le sous marin récupéra l'équipe de prise et les pilotes des appareils abattus avant de s'enfuir tout en torpillant le cargo.

L'Ark Royal regagna la base du Loch Ewe quand il fût inspecté par Winston Churchill. La destruction du U39 fit un bien important au moral britannique mais l'attaque manquée du 14 septembre et la destruction du Courageous le 17 septembre réussir à convaincre l'Amirauté de retirer les porte-avions de la chasse aux sous marins.


L'Ark Royal en 1939

Le 25 septembre, l'Ark Royal participa aux opérations de secours du sous marins Spearfish qui à été endommagé sur les Horn Reefs dans le Kattegat. Alors qu'il escortait le sous marin en compagnie des cuirassés Nelson et Rodney le 26 septembre, le navire fût repéré par trois hydravions Dornier Do 18. Le porte-avions lança trois trois Blackburn Skua pour les disperser, un hydravion est abattu, la première victoire aérienne britannique du conflit.

Le commandant du groupe aérien en apprenant que deux hydravions avaient survécu ordonna que les avions mis en surêté et que la DCA se tienne prêt. Quatre bombardiers bimoteurs Junkers Ju 88 attaquèrent le porte-avions, trois furent repoussés par la DCA mais un quatrième largua une bombe d'une tonne qui explosa à 30m à tribord au niveau de la proue

Le lancement de la guerre de course par les allemands poussa les anglais à créer des groupes de chasse pour retrouver et détruire le cuirassé de poche Admiral Graf Spee. L'Ark Royal appareilla ainsi de Scapa Flow le 2 octobre 1939 en compagnie du croiseur de bataille Renown et de quatre destroyers, formant la Force K, basée à Freetown.


Le 9 octobre, les avions de l'Ark Royal repérèrent le pétrolier Altmark qui camouflé en pétrolier américain Delmar qui échappèrent ainsi aux américains. Le 5 novembre, l'Ark Royal captura le cargo allemand SS Uhenfels qui tentait de rentrer en Allemagne (le navire fût remis en service sous le nom d'Empire Ability).


Le cargo allemand SS Uhenfels

Entre-temps, le Graf Spee s'était réfugié à Montevideo pour réparer les dommages causés par l'affrontement entre le cuirassé de poche et les croiseurs Exeter, Ajax et Achilles. Le Renown et l'Ark Royal filèrent vers l'Uruguay. Une intoxication des services britanniques poussa le capitaine Langsdorff à saborder le navire le 17 décembre 1939.

Après la destruction du Graf Spee, l'Ark Royal regagna la Grande Bretagne, escortant le croiseur lourd Exeter endommagé à l'arsenal de Devonport où il arriva en février 1940. Il gagna alors Porsmouth pour embarquer personnel et matériel en direction de Scapa Flow. A son arrivée, il transfera ses Blackburn Skua qui furent désormais basés à Hatston dans les Orcades pour renforcer la défense côtière.

L'Ark Royal fût ensuite affecté à la flotte de la Méditerranée pour des exercices, quittant Scapa Flow le 31 mars, mettant le cap sur Alexandrie en compagnie du Glorious, faisant escale à Gibraltar avant d'arriver à Alexandrie le 8 avril mais les exercices n'eurent jamais lieu.

En effet, la veille le 7 avril 1940, les allemands avaient envaillit la Norvège. Les premières tentatives anglaises se heurtèrent à la réaction de la Luftwaffe qui coula le destroyer Gurkha et endommagea le croiseur lourd Suffolk. Les anglais réalisèrent que la reconquête de la Norvège ne pouvaient se passer de couverture aérienne et l'Ark Royal et le Glorious quittèrent Gibraltar la Méditerranée le 16 avril 1940.

Les deux porte-avions arrivèrent à Scapa Flow le 23 avril et furent immédiatement redéployé pour l'opération DX. L'Ark Royal appareilla avec les croiseurs Curlew et Berwick et les destroyers Hyperion, Hereward, Hasty, Fearless, Fury et Juno. L'Ark Royal commença ses opérations le 25 avril à 120 miles nautiques des côtes, effectuant des patrouilles ASM, une couverture de chasse et attaquant les navires et les cibles côtières. L'Ark Royal regagna Scapa Flow le 27 avril pour se ravitailler et remplacer les avions endommagés avant de reprendre la mer quelques heures plus tard avec le cuirassé Valiant. L'avion subit des attaques de la part de Ju 88 et d'Heinkel He 111 sans aucun dommage avant de reprendre ses missions le 29 avril 1940.

Devant la supériorité allemande, les alliés décidèrent d'évacuer le sud de la Norvège les 30 avril et 1er mai, subissant de nombreuses attaques aériennes mais sans aucun dommage. L'évacuation achevée le 3 mai, le porte-avions regagna Scapa Flow pour se ravitailler et se réarmer avant de regagner la Norvège. L'Ark Royal se déploya au large de Narvik pour couvrir le débarquement des troupes françaises le 13 mai, appuyé le 18 mai par les porte-avions Glorious et Furious.

En dépit de ses efforts, les alliés décidèrent d'abandonner la Norvège en raison de la situation critique de la France. L'Ark Royal, le Furious et le Glorious participèrent ainsi à l'opération Alphabet en compagnie des destroyers Highlander, Diana, Acasta, Ardent et Acheron, appareillant de Scapa Flow le 1er juin pour couvrir l'évacuation qui commença le lendemain.

L'Ark Royal effectua des patrouilles de combat aérien et des attaques du 3 au 6 juin avant de mettre le cap sur Narvik le 7 juin. Le 8 juin, le Glorious succomba aux croiseurs de bataille Scharnorst et Gneisenau en compagnie des destroyers Acasta et Ardent. Les avions de l'Ark Royal tentèrent de retrouver les navires allemands mais échouèrent et pour cause : les Scharnhorst et le Gneisenau étaient à Trondheim.

Le dernier convoi quitta Narvik le 9 juin. Les porte-aviosn restèrent encore quelques jours au large de la Norvège. Répérant le Scharnhorst à Trondheim, l'Ark Royal lança ses Blackburn Skua mais le raid fût un désastre : les destroyers d'escorte Antelope et Electra entrèrent en collision dans le brouillard avec le porte-avions et 8 des 15 appareils furent abattus sans que le navire allemand ne soit endommagé. De retour à Scapa Flow, il est affecté à la Mediterranean Fleet.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 18:37

L'Ark Royal appareilla de Scapa Flow le 18 juin en compagnie du croiseur de bataille Hood et de trois destroyers. Il arriva à Gibraltar le 23 juin. Il retrouva la force H sous le commandement de l'amiral Somerville. Après la capitulation de la France, les anglais décidèrent de s'emparer ou de neutraliser la flotte française. Le 3 juillet 1940, il participa à l'attaque sur Mers-el-Kebir en menant des missions de reconnaissance puis tenta de stopper le croiseur de bataille Strasbourg à l'aide de ses Swordfish qui s'attaquèrent au croiseur de bataille Dunkerque le 5 juillet, deux jours après ce premier raid.

Le 8 juillet 1940, la force H appareilla de Gibraltar pour attaquer des cibles italiennes. La force fût attaqué par des bombardiers Savoia Marchetti SM79 qui poussa la Force H à regagner Gibraltar. Le 2 août 1940, l'Ark Royal lança 12 Swordfish contre l'aérodrome de Cagliari (Sardaigne) qui fût gravement endommagé pour le prix de deux appareils. La capitale de la Sardaigne fût de nouveau attaquée les 2 et 3 septembre (opération Smash et Grab). L'été vit également l'Ark Royal participer à la livraison des Hawker Hurricane en couvrant la dite livraison des appareils embarqués sur l'Argus.

L'Ark Royal participa au raid manqué sur Dakar les 23 et 24 septembre 1940. Il regagna ensuite l'Angleterre, escorté par les destroyers Fortune, Forester et Greyhounf pour un carénage à Liverpool, carénage qui l'immobilisa jusqu'au 3 novembre où il reçut de nouveaux brins d'arrêt pendant que sa propulsion était révisée.

Après le carénage, l'Ark Royal accompagné par le cuirassé Barham, le croiseur lourd Berwick et le croiseur léger Glasgow appareilla pour Gibraltar où il arriva le 6 novembre, retrouvant le reste de la Force H pour escorter des convois de Gibraltar à Alexandrie et Malte. Avec la force H, il couvrit les convois à destination de Malte. 35 convois ravitaillèrent l'île entre 1940 et 1942.


L'Ark Royal entrant dans le port de La Valette en 1940

La première opération à laquelle participa l'Ark Royal fût l'opération Collar. Le 12 novembre appareilla de Grande Bretagne un petit convoi de trois navires (SS New Zealand Star, SS Clan Forbes et SS Clan Fraser) escorté par les croiseurs légers Manchester et Southampton et le destroyer Hotspur puis plus tard par les corvettesPeony Salvia, Gloxinia et Hyacinth, le tout commandé par l'Amiral Holland. Le convoi était couvert à distance par la Force H de l'amiral Somerville composée du croiseur de bataille Renown, du porte-avions Ark Royal, des croiseurs légers Sheffield et Despatch et neuf destroyers.


Le cargo SS Clan Forbes

Les italiens mis au courant de l'opération détachèrent une puissante force navale composée des cuirassés Vittorio Veneto et Giulio Cesare, des croiseurs Bolzano, Fiume,Gorizia, Pola, Trieste et Trento et les destroyers Ascari, Carabinière, Lancière, Oriani, Alfieri, Carducci, Gioberti, Alpino, Bersagliere, Fuciliere, Granatiere, Dardo, Freccia et Saetta sous le commandement de l'amiral Campioni. C'est l'origine de la bataille du Cape Spartivento (27 novembre 1940) qui n'aboutit qu'à un semblant de bataille, les cuirassés se canonnant de loin, les deux adversaires se retirant avec peu de pertes des deux côtés (le croiseur lourd Berwick endommagé, un croiseur lourd et un destroyer endommagé côté italien)

Après la bataille, l'Amiral Somerville et sa force H continuèrent jusqu'aux approches de Malte, faisant démi-tour juste avant le Cape Bon, retournant alors vers Gibraltar. Le convoi fit sa jonction avec les forces de l'amiral Cunningham à minuit le 28 novembre. Le convoi se sépara alors, les Clan Fraser et Clan Forbes gagnèrent Malte et le New Zealand Star continuant jusqu'à Alexandrie escorté par les destroyers Defender et Hereward.

Le 14 décembre 1940, l'Ark Royal et la Force H furent redeployés à Gibraltar pour rechercher dans la région des Açores les raiders allemands. L'Ark Royal retourna en Méditerranée le 20 décembre, escortant le cuirassé Malaya et des cargos en direction de Malte et ce jusqu'au 27 décembre. La Force H participa ainsi à l'opération Excess, un plan pour renforcer les forces brtianniques en Méditerranée orientale (janvier 1941).


L'Ark Royal sous les bombes en 1940/41

En janvier 1941, les allemands du Xème Fliegerkorps entrèrent en action, menaçant gravement la supériorité navale britannique acquise grâce au raid de Tarente en novembre 1940. L'Ark Royal lui bombarda des cibles en Itlaie qu'il s'agisse de la Sardaigne (2 et 6 janvier) ou de la Spezia où la raffinerie fût bombardée et le port miné (9 janvier)

Au début du mois de février 1941, les croiseurs de bataille Scharnhorst et Gneisenau gagnèrent l'Atlantique pour attaquer les convois transatlantiques. Le 8 mars, la Force H et l'Ark Royal gagnèrent les Canaries pour chercher les croiseurs de bataille et couvrir les convois venant des Etats Unis. L'Ark Royal utilisa ses avions pour retrouver les navires allemands capturés par les équipes de prises. Trois navires furent localisés le 19 mars 1941 : deux se sabordèrent et un troisième, le SS Polykarp fût recapturé.

Le 21 mars au soir, un Fairey Fulmar de l'Ark Royal repéra les deux navires allemands mais en raison d'un problème de radio, l'équipage annonça sa découverte à l'appontage mais à ce moment les croiseurs de bataille avaient disparu dans le brouillard. Le lendemain, l'Ark Royal catapulta ses avions pour les retrouver mais une avarie de catapulte qui projeta l'appareil à la mer, faisant détonner ses charges de profondeur qui endommagèrent le navire. Les croiseurs de bataille allemands réussirent à rentrer à Brest pendant que l'Ark Royal gagnait Gibraltar où il arriva le 24 mars pour réparations.


Le Fairey Swordfish fût le principal appareil embarqué sur l'Ark Royal

L'Ark Royal passa le mois d'avril entre l'Atlantique pour la chasse aux raiders allemands et la Méditerranée pour livrer des appareils à Malte. En mai 1941, l'Afrikakorps dirigé par Rommel se montra particulièrement menaçant et l'envoi d'un convoi de renfort à destination de la 8ème armée est décidé. 5 cargos rapides appareillent de Gibraltar le 6 mai escortés par le porte-avions Ark Royal, le croiseur de bataille Renown et le cuirassé Queen Elisabeth , les croiseurs Sheffield, Naiade, Fiji et Gloucester ainsi que les destroyers de la 5ème flottille.

Le convoi fût attaqué dès le 8 mai 1941 d'abord par les italiens puis par le Xème FliegerKorps. 12 Fairey Fulmar furent catapultés. Ils étaient dirigés par le radar du HMS Sheffield et appuyés par la DCA face à 50 appareils ennemis. 5 appareils britanniques furent endommagés laissant 7 appareils face à 34 avions allemands perdant deux appareils. L'Empire Song sauta sur une bombe et le New Zealand Star fût endommagé mais capable de regagner le port. L'Ark Royal fût de nouveau attaqué le 12 mai lors de son retour vers Gibraltar. A la fin du mois de mai, il livra avec le Furious 48 Hurricane pour renforcer la défense aérienne de Malte.


Un Hurricane décollant de l'Ark Royal pendant qu'un deuxième s'y prépare à la poupe. Déjà en 1940 des pilotes de la RAF s'étaient posé sur le Glorious quelques minutes avant la destruction de ce dernier par le Scharnorst et le Gneisenau

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 18:47

Le 18 mai 1941, le cuirassé Bismarck et le croiseur lourd Prinz Eugen appareillèrent d'Allemagne, déclenchant l'opération Rheinübung, une guerre au commerce dans l'Atlantique. Après un premier combat qui vit le croiseur de bataille Hood détruit et le cuirassé Prince of Wales gravement endommagé (bataille du détroit du Danemark 24 mai 1941), une véritable traque s'organisa.

Le jour de la destruction du Hood, l'Ark Royal appareilla de Gibraltar en compagnie du croiseur de bataille Renown et du croiseur Sheffield ainsi que des destroyers Faulknor, Foresight, Forester, Fortune, Foxhound et Fury. Le 26 mai, un Swordfish repéra le Bismarck mais le cuirassé disparu bien vite dans le brouillard alors que toute la Home Fleet était lancé à la poursuite du cuirassé allemand.

A ce moment, les navires britanniques étaient à 130 nautiques et impossible de pouvoir empêcher le navire de gagner Saint-Nazaire. Il fallait donc le ralentir et c'est ainsi que 15 Swordfish furent catapultés mais le navire attaqué n'était autre que le Sheffield mais fort heureusement la mise à feu magnétique fût défectueuse et les torpilles explosèrent au contact de l'eau ce qui permit au Sheffiled de manoeuvrer pour les éviter.


La Force H à la poursuite du Bismarck : le croiseur de bataille Renown au premier plan et le croiseur léger Sheffield à l'arrière plan encadre l'Ark Royal

A leur retour sur le porte-avions, les Swordfish furent aussitôt réarmés avec des torpilles dont le détonateur magniétique était désactivé. Lancés à 19.15, ils trouvèrent le cuirassé juste au coucher du soleil, lançant leurs torpilles face à une DCA déchainée. Trois torpilles touchèrent le cuirassé : deux touchèrent l'avant de la chambre des machines tandis que le troisième bloqua le gouvernail en position 15°, forçant le cuirassé à tourner sur lui même.

L'Ark Royal laissa alors les cuirassés Rodney et King George V terminer le boulot pilonnant le cuirassé allemand qui coula le 27 mai à 10.39 dans des circonstances encore troubles (coulé par les torpilles du cuirassé Dorsetshire ou saboté par les allemands). Le porte-avions rentra alors à Gibraltar avec la Force H, arrivant à destination le 29 mai 1941.


L'Ark Royal et le Renown vu depuis le Sheffield, des Fulmar sur le pont d'envol et la barrière dressée

Si la destruction du Bismarck redonna un coup au moral des alliés, la guerre en Méditerranée n'était pas à leur avantage puisque la Grèce et la Crête venaient de tomber aux mains de l'Axe et que l'Afrikakorps menaçait le canal de Suez. Quand Malte, elle était toujours soumie à de violentes attaques de la part des avions allemands et italiens.

L'Ark Royal ne choma pas durant l'été participant à de nombreuses missions de livraison d'appareils en juin et en juillet avant d'escorter les convois de l'opération Substance (juillet 1941), un convoi composé de 7 cargos et du paquebot Pasteur (qui s'arrêtera à Gibraltar, les troupes étant réparties à bord des navires de la force H),
escorté par la Force X composé du cuirassé Nelson, des croiseurs Arethusa Manchester et Edimburg, du mouilleur de mines (utilisé comme transport rapide) Manxman et des destroyers Cossack, Maori, Sikh, Ligthning, Farndale, Avon Dale et Eridge.

Il est escorté à distance par la force H composé du porte-avions Ark Royal mais aussi par le croiseur de bataille Renown, du croiseur Hermione et des destroyers Faulknor, Fearless, Foxhound, Firedrake, Forsight, Fury, Forester et Duncan. Il est attaqué le 23 juillet par les italiens au sud de la Sardaigne pour le croiseur Manchester endommagé et un destroyer, le Fearless coulé, les cargos gagnant Malte sans problème et le raid italien sur Grand Harbour fût un échec. La force H fit demi-tour avant Malte, laissant l'Hermione à la force X.

En septembre 1941, il participa à l'opération Hallberd. Le convoi de neuf cargos appareilla le 24 septembre 1941 escorté à distance par la force H de l'amiral Sommerville composé pour cette occasion de l'Ark Royal, des cuirassés Nelson, Rodney et Prince of Wales, de quatre croiseurs (Sheffield,Kenya, Edimburgh Euralyus et de 16 destroyers (déjà présents à Gibraltar : Legion, Lance, Lively, Lightning, Gurkha, Zulu, Foresight, Forester et Farndale; envoyés en renfort : conducteur de flottille Duncan, destroyers Laforey, Oribi, Isaac Sweers (néerlandais) Garland et Piorun (polonais) et Heythrop). La flotte italienne tenta d'intercepter le convoi le 26 septembre mais n'entra pas en contact avec la force à la différence de ses avions torpilleurs qui touchèrent le HMS Nelson à la proue avec une torpille le lendemain.

Le 27 septembre, la force H fit demi-tour pour rentrer à Gibraltar. Le convoi arriva à Malte le 28 septembre avec 85000 tonnes, moins l'Imperial Star qui torpillé du être sabordé. En dépit de ses pertes, la Grande Bretagne parvenait à ravitailler Malte permettant à l'île forteresse de rester dans le conflit et d'empêcher un ravitaillement régulier au profit des forces de l'Axe en Afrique du Nord. Les allemands décidèrent alors d'envoyer des sous marins pour stopper le convoi.

Le 10 novembre 1941, l'Ark Royal transporta des avions à Malte avant de regagner Gibraltar. La présence de sous marins au large des côtes espagnoles et l'amiral Somerville ordonna à ses forces de rester vigilant. Au même moment à la mer, se trouvait le sous marin U-81 commandé par le Kapitänleutnant Friedrich Guggenberger. Le 13 novembre à 15.40, l'opérateur sonar du Legion repéra un son inconnu qu'il prit pour celui d'un des autres destroyers d'escorte. Une minute plus tard, le port-avions encaissa une torpille entre les réserves de carburant et les stocks de munitions ouvrant une brèche de 40m de long sur 9.1m à tribord qui innonda la chambre des chaudières tribord et une autre brèche de 32m à bâbord. La chambre des machines tribord tomba hors-service privant le navire d'énergie électrique et de communications.


Le KapitanLeutenant Friedrich Guggenberger, commandant le U-81. Il repris du service en 1945, terminant sa carrière comme contre-amiral de Bundesmarine

Le navire prit rapidement 18° de gite et le capitaine Maund ordonna l'évacuation du navire pour éviter de lourdes pertes humaines. Cet ordre provoqua une certaine confusion et ce n'est que 49 minutes plus tard que les anglais tentèrent de sauver le porte-avions. Le navire se stabilisa au bout d'une heure et demi et l'amiral Somerville ordonna au Malaya de prendre le navire en remorque. L'équipe de contrôle des dommages essaya de remettre une chaudière en route pour retrouver de l'énergie aidé par le destroyer Laforey alors que les Swordfish de Gibraltar effectuaient des patrouilles ASM.


La lente agonie de l'Ark Royal commence

Le remorqueur Thames arriva de Gibraltar à 20.00, prennant le porte-avions en remorque mais le porte-avions recommença à s'enfoncer. L'ordre d'abaondon du navire fût de nouveau donné à 4h00 avec une gite de 27°. L'Ark Royal evacua son équipage à 4h30, les 1487 officiers et marins étant transportés à Gibraltar. Quand le navire coula à 6h19 le 14 novembre, il affichait une gite de 45°. le navire coula en trois minutes, se brisant en deux avant de sombrer.

Une cour martiale condamna le capitaine Maund pour négligence en février 1942 mais tempera sa sentence en raison d'une carrière passée exemplaire et que le capitaine s'était préoccupé de ses hommes avant le navire.

La perte du porte-avions fût attentivement étudiée par le Comité Bucknill. L'absence de source d'énergie après la perte de la propulsion principale et l'innondation brutale des compartiments en raisseau de défauts de protection fût noté. Les porte-avions Illustrious furent modifiés lors de carénage et le dessin des Implacable modifié alors que ces navires étaient encore en construction.

Quand à l'épave, elle fût longtemps localisé à 22 miles nautiques à l'est d'Europa Point à proximité de Gibraltar mais en 2002, une équipe d'archéologues maritimes localisa l'épave à 30 miles nautiques de Gibraltar, la proue étant à 20m du reste de la coque


Le HMS Legion assistant l'Ark Royal

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 19:00

Caractéristiques Techniques


Déplacement : standard 22000 tonnes pleine charge 27720 tonnes

Dimensions : longueur (hors tout) 240m (ligne de flottaison) 220m largeur : 28.9m tirant d'eau 8.5m

Propulsion : 3 turbines à engrenages Parson alimentées par 6 chaudières Admiralty à trois tubes le tout dévellopant 102000ch et actionnant 3 hélices

Performances : vitesse maximale : 30 noeuds distance franchissable : 7600 miles nautiques à 20 noeuds 4600 à 4673 tonnes de carburant

Protection :
ceinture 114mm pont blindé 64mm salle des machines et stocks de munitions 89mm

Armement :


-16 canons de 114mm (4.5 inch) en huit tourelles doubles installés en quatre groupes de deux : deux à tribord et deux à babord. Ce canon de 45 calibres tire des obus de 39kg à une distance maximale de 18970m (site +45°) en tir antisurface et de 12500m en tir antiaérien (site +80°) à raison de 12 coups par minute. La tourelle MkIII qui pèse 30 tonnes peut pointer en site de -5° à +80° à raison de 20° par seconde et en azimut sur 150° à raison de 20° par seconde. La dotation en munitions est de 400 coups par canon soit un total de 3200 obus.

-32 canons de 2 livres en quatre affûts octuples et 32 mitrailleuses de 12.7mm en huit affûts quadruples.

Installations aéronautiques


-Un hangar de 139.5m de long sur 18.9m relié au pont d'envol par deux ascenseurs axiaux.

-Deux catapultes axiales

-Six brins d'arrêt

Groupe aérien

Le bombardier en piqué Blackburn Skua

En théorie un maximum de 72 appareils mais dans la pratique 50 à 60 appareils. 16 squadrons ou unités ont embarqué à bord de l'Ark Royal :

-squadron 800 (Blackburn Skua Mk II) embarqué de janvier 1939 à avril 1941, il est transferé sur le Victorious


Le Fairey Swordfish, une torpille sous le ventre

-squadron 810 (Fairey Swordfish Mk I) embarqué de janvier 1939 à mars 1941 puis de mai 1941 à septembre 1941 après un séjour à bord de l'Illustrious

-squadron 820 (Fairey Swordfish Mk I) embarqué de janvier 1939 à juin 1941

-squadron 821 (Fairey Sworfish Mk I) embarqué de janvier 1939 à avril 1940. Il quitte le bord à la suite des lourdes pertes contre le Scharnhorst en Norvège

-squadron 803 (Blackburn Skua Mk II et Blackburn Roc Mk I) embarqué d'avril 1939 à octobre 1940


Le Blackburn Roc, version de chasse du Blackburn Skua

-squadron 818 (Fairey Swordfish Mk I) embarqué d'août à octobre 1939 puis en juin et juillet 1940. Il opéra depuis le Furious et des bases à terre entre ces deux déploiements

-squadron 801 (Blackburn Skua Mk II) embarqué d'avril à mai 1940 avant d'être transferé sur le Furious.

-squadron 807 (Fairey Fulmar Mk II) embarqué d'avril 1940 à novembre 1941

-squadron 701 (Supermarine Walrus MkI) embarqué en juin 1940, c'est une unité d'entrainement


Le Fairey Fulmar commença sa carrière comme chasseur et le termina comme avion de reconnaissance

-squadron 808 (Fairey Fulmar Mk II) embarqué de septembre 1940 à novembre 1941

-squadron 821X (Fairey Swordfish MkI) de décembre 1940 à janvier 1941 composé de survivants du squadron 821 absorbé par le squadron 815

-squadron 800Y (Fairey Fulmar Mk I) en juin 1941 issu du squadron 800

-squadron 825 (Fairey Swordfish Mk I) de juin à novembre 1941

-squadron 816 (Fairey Swordfish Mk I) de juillet à novembre 1941

-squadron 812 (Fairey Swordfish Mk I) de septembre 1941 à novembre 1941

-squadron 828 (Fairey Swordfish Mk I et Fairey Albacore Mk I) embarqué en octobre 1941 puis déployé à Malte


Un Fairey Albacore en vol

A sa destruction, l'Ark Royal embarquait donc le squadron 807, le squadron 808, le squadron 812, le squadron 816 et le squadron 825 soit des chasseurs biplaces Fairey Fulmar et des torpilleurs Fairey Swordfish. L'absence à l'époque de bombardiers en piqué prouve que ce porte-avions était destiné à la couverture aérienne des convois, des forces navales et à l'attaque des forces ennemies.

Equipage : 1600 officiers et marins

Sources

-Alexandre Sheldon-Duplaix Histoire mondiale des porte-avions des origines à nos jours

-François-Emmanuel Brézet Histoire de la marine allemande 1939-1945

-Encyclopédie des armes tome 5 «les porte-avions anglais»

-Marine et Forces Navales n°99, 100 et 101 sur Malte

-Ressources internet diverses.


FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : CUIRASSES CLASSE WYOMING


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6721
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:04

Un navire mythique, probablement le meilleur porte-avions de la RN.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:12

Oui un navire qui à aussi une vraie "gueule". Par contre d'après ce que j'ai lu, son adaptation aux appareils modernes aurait été encore plus compliquée que pour les Illustrious affraid en particulier avec des ascenseurs trop petits

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:15

Citation :
-Encyclopédie des armes tome 5 «les porte-avions anglais»

Je me rappelle toujours de cette citation légèrement acerbe, dont je me demande d'ailleurs si elle vient de l'édition française ou de l'édition originale... La disparition de l'Ark ne provoqua pas de regrets dans la marine française.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:23

Je viens de regarder page 1129 et la phrase en question est bien marquée sous une photo du navire entrain de couler "Revenant vers Gibraltar après avoir livré des intercepteurs aux défenseurs de Malte, l'Ark Royal fût torpillé par l'U-81, une seule torpille ayant touché le bâtiment à tribord, condamna à mort le navire. La disparition de l'Ark ne suscita pas de regrets dans la marine française"

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:26

On aurait donc la même édition vert olive ? Mr. Green

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:30

La même Mr.Red un cadeau d'un tonton qui devait avoir marre que je lui pique deux ou trois volumes à chaque fois Mr. Green

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:31

Et pas réeditée avec les matériels actuels. Snif. Confused

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:33

Il faudrait rajouter 4 ou 5 volumes de plus et changer la couler vert olive en bleu foncé cela aurait de la gueule Mr. Green

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 38
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:39

clausewitz a écrit:
Je viens de regarder page 1129 et la phrase en question est bien marquée sous une photo du navire entrain de couler "Revenant vers Gibraltar après avoir livré des intercepteurs aux défenseurs de Malte, l'Ark Royal fût torpillé par l'U-81, une seule torpille ayant touché le bâtiment à tribord, condamna à mort le navire. La disparition de l'Ark ne suscita pas de regrets dans la marine française"

Sans aucun doute les "restes" de Mers El Kebir et de Dakar....1940....
La ranqueur (justifié).....est parfois tenace.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 22:42

Bleu fonce ? Tu n'as vraiment aucun goût mon cher.

Blague à part, une réedition ne ferait pas de mal, et ça coulerait les Jane's.

EDIT : je crois que cette rancoeur s'expliquait surtout par Mers-el-Kébir. A Dakar, les Britanniques avaient pris une sacrée taloche, et perdu un certian nombre d'appareils.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6721
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Ven 10 Juil 2009, 23:10

L'Ark Royal ne joua aucun rôle particulier à Dakar qui se résume à un duel d'artillerie entre gros.......study

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Sam 11 Juil 2009, 11:58

Il a quand même perdu au moins un bombardier torpilleur Swordfish. On peut penser que si la chasse française n'avait pas été aussi efficace, les Swordfish de l'Ark auraient pu causer quelques dégâts aux navires amarrés dans le port. Et à priori, les avions de l'Ark ont aussi repoussé une attaque d'un sous-marin français, le Sidi-Ferruch.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Sam 11 Juil 2009, 14:30

Citation :
L'Ark Royal ne joua aucun rôle particulier à Dakar qui se résume à un duel d'artillerie entre gros.......


heuuuuu !!! attention !!! jeune homme

un SWORDFISH de l'ARK ROYAL torpilla pas au mouillage le RICHELIEU au niveau des arbres d'hélices arrière un angle d'attaque très fermé mais un coup au but

Le cuir embarqua 2400 T d'eau et ne put se défendre qu'à quai immobilisé sur rade

Pas de sortie héroïque pour l'excellent commandant Marzin à l'image de son collègue Collinet sur leStrasbourg qq semaines plus tôt à Mers el Kébir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6721
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Sam 11 Juil 2009, 22:23

Le Richelieu fut immmobilisé par un swordfish de l'Hermes en juillet 1940, sinon je pense qu'il serait sorti pour couler les deux BB anglais.

d'ailleurs cela ferait un bon sujet de discussion scratch scratch

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   Sam 11 Juil 2009, 22:39

Les couler ? Encore eut-il fallu qu'il eut assez de poudre pour ça. Et à priori, il n'avait pas tant de réserves que ça. Neutral

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS ARK ROYAL
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HERMES
» ROYAL NAVY PORTE-AVIONS CLASSE AUDACIOUS
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HMS EAGLE
» ROYAL NAVY PORTE-AVIONS CLASSE CENTAUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: