AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 26 Juin 2009 - 11:08

CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA
(ETATS UNIS)


Le croiseur lourd Pensacola avant la seconde guerre mondiale : date et lieu de la prise de vue inconnue

Avant-Propos

En 1916, les américains encore en paix lancent un programme d'armement naval massif prévoyant une flotte de dix cuirassés et de six croiseurs de bataille, version réduite d'un programme nettement plus ambitieux préovoyant 48 cuirassés ! Les japonais entrèrent également dans la course avec 8 cuirassés et 8 croiseurs de bataille alors que les britanniques prévoyaient 4 cuirassés N3 et 4 croiseurs de bataille G3, tentant péniblement de ne pas se laisser distancer. Quand aux autres pays ils étaient distancés (Allemagne, France et Italie).

Cette débauche de moyens se heurta bien vite aux réalités économiques et morales. Economiques car une crise économique touchait l'Europe et dans une moindre mesure le reste du monde et morales car cette course aux armements indisposait de plus en plus d'hommes politiques. Aiguilloné par la Grande Bretagne, les américains proposent la réunion d'une conférence navale pour obtenir une limitation des armements. C'est ainsi qu'une conférence s'ouvre à Washington le 12 novembre 1921.

Les Etats Unis et la Grande Bretagne obtiennent la supériorité sur le Japon alors que la France et l'Italie, puissances de second rang sont mises sur un pied d'égalité. Ce traité définit également chaque catégorie de navires.


La construction des cuirassés de classe South Dakota fût abandonnée suite au traité de Washington

Genèse des Pensacola

La préoccupation principale des signataires de la conférence est de limiter la construction de navires de ligne. Dans le traité signé le 6 février 1922, chaque signataire reçoit un contingent à ne pas dépasser : 580450 tonnes pour l'Empire Britannique, 500600 tonnes pour les Etats Unis, 301320 tonnes pour le Japon, 220170 tonnes pour la France et 180800 tonnes pour l'Italie. Parallèlement les caractéristiques unitaires sont clairement définies : est considéré comme un navire de ligne, un navire de 10 à 35000 tonnes armés de canons d'un calibre compris entre 203 et 406mm. Comme le nombre de cuirassés est limité, tous les pays signataires vont se mettre à construire des croiseurs lourds de 10000 tonnes armés de canons de 203mm.

Les américains ont été handicapés durant la première guerre mondiale par le manque de croiseurs pour éclairer la flotte. Ce manque à été en partie compensée par la mise en service des Omaha mais ces navires sont jugés trop petits pour opérer dans le Pacifique. Une étude sur un corps de bataille de 17 cuirassés conclut à un besoin de 53 croiseurs pour l'éclairage auxquels il faudrait ajouter 20 pour la protection des lignes de communication.

De nombreuses études en 1920, portent sur des bâtiments entre 5 et 10000 tonnes avec une artillerie de 203 ou de 152mm. Le General Board demande l'étude d'un bâtiment de 10000 tonne début 1920 pour avoir à la fois une grande autonomie, vitesse (30 noeuds) et puissance de feu. Des projets déplaçant 8250 à 12000 tonnes sont présentés en 1921. Les demandes de construction pour de nouveaux croiseurs après les Omaha échouent. Les marins avaient demandé dix croiseurs en 1921 et le 24 septembre 1920 dix par an pour les années 1922,1923 et 1924 puis, plus modestement le 15 juillet 1921 six par an en 1923, 1924 et 1925.

Le traité de Washington limite la construction d'un cuirassé, poussant les grandes marines à se dôter de croiseurs lourds qui doivent avoir la supériorité en l'absence de cuirassés. La limite de 10000 tonnes est choisit pour permettre à ces navires d'opérer facilement dans le Pacifique et pour éviter aux britanniques de ferailler les cinq croiseurs lourds de classe Hawkins de 8890 tonnes et armés de cinq canons de 190mm sous masque.


Le HMS Frobisher classe Hawkins

Le General Board réclame le 9 janvier 1922 la construction immédiate de 26 nouveau croiseurs et d'accélerer l'achèvement des Omaha. En 1922, il demande huit croiseurs pour l'année fiscale 1924.
En 1923, la demande est de douze puis de seize pour 1925 alors que le commandant en chef de la flotte réclame la mise sur cale immédiate de huits bâtiments. La construction est autorisé par le Congrès mais seulement si des fonds sont affectés.


Le croiseur léger Omaha armés de 12 canons de 152mm en deux tourelles doubles et en huit casemates

C'est ainsi que l'autorisation est votée par le Congrès le 18 décembre 1924 est complétée en 1925 par le financement de deux croiseurs baptisés Pensacola et Salt Lake City. Ces navires sont d'abord classés comme croiseurs légers en raison de la présence des derniers croiseurs cuirassés mais à la suite de la conférence de Londres en 1931, deux catégories de croiseurs sont définies : les croiseurs légers armés de canons de 152mm et les croiseurs lourds armés de canons de 203mm. Les américains choisissent les dénominations de «Light cruiser» et de «Heavy cruiser». C'est ainsi que les deux Pensacola sont reclassé de CL à CA le 1er juillet 1931.

Les études de croiseurs lourds se multiplient donc entre 1923 et 1925, l'armement principal varie de neuf à douze canons de 203mm et la vitesse de 32.1 à 34 noeuds. La protection très faible leur vaut rapidement le surnom de «Tinclad battleship» ou navire de combat en fer blanc. Les Pensacola répondent ainsi à l'étude n°18 prévoyant un armement de dix canons de 203mm en deux tourelles triples et deux tourelles doubles. A force vouloir gagner du poids pour ne pas dépasser la limite des 10000 tonnes, ces deux croiseurs ne déplacent que 9100 tonnes.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Mar 30 Juin 2009 - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 26 Juin 2009 - 11:15

Historique

USS Pensacola (CA-24)

Le Pensacola à l'ancre dans les années trente

Le Pensacola est mis sur cale au Brooklyn Navy Yard à New York le 27 octobre 1926 lancé le 25 avril 1929 et admis au service actif le 6 février 1930. C'est le troisième navire à porter le nom de cette ville de Floride : le premier à été un vapeur mis en service en 1859 et désarmé en 1911, le second un vapeur allemand, le SS Nicaria de 1901 saisi lors de l'entrée en guerre des Etats Unis en 1917 et désarmé en 1925. Un quatrième navire à porté le nom de Pensacola, un transport de chalands de débarquement (Landing Ship Dock) de classe Anchorage mis en service en mars 1971 dans l'US Navy et désarmé le 30 septembre 1999 avant d'être vendu à la marine taïwanaise, rebaptisé Hsu Laï et remis en service en juin 2000.

Le Pensacola appareilla de New York le 24 mars 1930 et passa le canal de Panama pour une croisière dans le Pacifique-sud, croisière marquée par des escales à Callao au Pérou et à Valparaíso au Chili avant de rentrer à New York le 5 juin. Durant les quatre années suivante, le navire ne quitta guère l'Atlantique même si il exécuta des incursions en mer des Caraïbes et dans le Pacifique pour des exercices au large de la Californie et des îles Hawaï.

Le 15 janvier 1935, le Pensacola fût affecté à la flotte du Pacifique arrivant à San Diego son nouveau port d'attache le 30 janvier. Il participa à de nombreuses manoeuvres notament les fameux «Fleet Problem». Il participa également à une croisière en Alaska. Le 5 octobre 1939, il appareilla pour Pearl Harbor où il arriva le 12 octobre. Il reçut alors le radar de veille aérienne CXAM avant de mener de nombreuses manoeuvres et croisières au large de Midway, de Guam et des îles de la Frégate Française.

Le 29 novembre 1941, le Pensacola appareilla de Pearl Harbor pour escorter un convoi de transport de troupes à destination de Manille aux Philippines (opération Plum). Ce convoi se composait du croiseur lourd Pensacola, de la cannonière Niagara et de 7 transports de troupes, transportant 4600 gardes nationaux du Texas, du South Dakota et de l'Idaho, des bombardiers en piqué et des chasseurs en caisse.


Le Pensacola à Pearl Harbor en mai 1942

Suite à l'attaque sur Pearl Harbor, le convoi fût détourné sur l'Australie et le port de Brisbane où il arriva le 22 décembre. Le Pensacola retourna à Pearl Harbor le 19 janvier avant de reprendre une nouvelle fois la mer le 5 février pour patrouiller au large des Samoa. Le 17 février, il retrouva au large des Samoa la TF11 organisée autour du Lexington. Au large de Bougainville, les artilleurs du croiseur aidèrent à repousser deux attaques aériennes japonaises qui subirent de lourdes pertes avec la perte de 17 avions sur 18.

Le Pensacola poursuivit son rôle d'escorteur de «Lady Lex» lors de l'offensive en mer de Corail à partir du 6 mars. Le 10 mars, dans le golfe de Papouasie, le Lexington lança un raid surprise sur les positions japonaises de Salamaua et de Lae. Les japonais furent d'autant plus surpris que les avions américains n'arrivèrent pas du nord mais du sud en franchissant les montagnes Stanley. La task force gagna ensuite la Nouméa (Nouvelle-Calédonie) pour ravitaillement. Le Pensacola patrouilla avec le Yorktown jusqu'au 8 avril 1942 date à laquelle il gagna Pearl Harbor via les Samoa, y arrivant le 21 avril. Il transporta ensuite le personnel du squadron 212 de l'USMC à Efate dans les Nouvelles Hébrides avant de revenir aux îles Hawaï avec l'Enterprise le 26 mai 1942.


Le Pensacola en mer en compagnie du porte-avions Hornet, d'un croiseur antiaérien de classe Atlanta et un destroyer de classe Sims

Le Pensacola quitta Pearl Harbor deux jours plus tard dans la Task Force de l'Enterprise, la TF16. Cette dernière commandée par le vice-amiral Raymond Spruance (qui remplaçait l'amiral William «Bill» Halsey victime d'une maladie de peau) se composait des porte-avions Enterprise et Hornet
(TG 16.5) des croiseurs Atlanta, Minneapolis, New Orleans, Northampton, Pensacola et Vincennes
(TG16.2 vice-amiral Thomas Kinkaid) des destroyers Phelps, Worden, Monaghan, Aylwin, Balch, Conyngham, Benham, Ellet et Maury (TG 16.4 capitaine Alexander Early) et des pétroliers Cimarron, Platte, Dewey et Monssen. Cette TF16 retrouva la TF17 commandée par l'amiral Fletcher le 2 juin, task-force composée du porte-avions Yorktown (TG 17.5 capitaine Elliot Buckmaster) des croiseurs Astoria et Portland (TG 17.2 vice-amiral William Smith) et des destroyers Hamman, Anderson, Gwin, Hughes, Morris et Russel (TG 17.4 capitaine Gilbert Hoover). Deux jours plus tard, l'armada japonaise était en place, la bataille de Midway pouvait commencer.

Quand le Yorktown fût touché par trois bombes, le Pensacola quitta l'écran de l'Enterprise pour assister le porte-avions touché mais quand le croiseur lourd arriva, le porte-avions était perdu et le croiseur se contenta d'abattre quatre avions torpilleurs durant une nouvelle attaque. Une fois le porte-avions coulé, le Pensacola retrouva l'Enterprise pour poursuivre les forces japonaises en pleine retraite après la perte de quatre-porte avions.

De retour à Pearl Harbor le 13 juin avec l'Enterprise, il reprit la mer le 22 juin, transportant 1157 marines du Marines Aircraft Group 22 à Midway. Il patrouilla et s'entrainant au large des îles Hawaï jusqu'au 7 août 1942. Le même jour eut lieu le débarquement américain sur Guadalcanal et le croiseur gagna les Salomons pour intégrer l'écran de la force de porte-avions composé du Saratoga, du Hornet et du Wasp qui assuraient l'appui aérien des Marines débarqués non sans perte, le Saratoga étant torpillé le 31 août et le Wasp coulé le 15 septembre 1942.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 26 Juin 2009 - 11:26

Le Pensacola arriva à Nouméa après ce premier tour d'opération le 26 septembre y restant jusqu'au 2 octobre date à laquelle il appareilla avec le Hornet pour bombarder l'île de Santa-Isabel. Le 24 octobre, le groupe de combat du Hornet retrouva l'Enterprise et la force combinéese plaça en position pour intercepter toute force navale ennemie s'approchant de la région de Guadalcanal/Tulagi.
Le Pensacola participa ensuite à la bataille de l'île de Santa Cruz. Les américains sont alertés dès le 23 octobre quand un Catalina découvrit un porte-avions. Le 25 octobre 1942, les américains dispose de la TF16 composé du porte-avions Enterprise, du cuirassé South Dakota, du croiseur lourd Portland, le croiseur léger San Juan et huit destroyers, la TF17 composée du porte-avions Hornet, des croiseurs lourds Northampton et Pensacola, des croiseurs légers San Diego et Juneau et de 6 destroyers. Une troisième Task Force est également présente, la TF64 comprenant du cuirassé Washington, des croiseurs lourds San Francisco et Chester, des croiseurs légers Atlanta et Hélena et de six destroyers. Aucun contact n'eut cependant lieu entre navires de surface le 24 octobre, les seuls dommages ayant été causés par l'aviation.

Le 25 octobre, le Hornet est touché par un raid aérien et le Pensacola est chargé de coordonner les opérations de sauvetage du porte-avions, opérations infructueuses puisque le porte-avions fini par couler. Le Pensacola récupéra 188 survivants du Hornet qui furent débarqués à Nouméa le 30 octobre 1942. Trois jours plus tard, le 2 novembre 1942, il quitta la Nouvelle-Calédonie pour escorter un convoi de renforts à destination de la baie d'Aola à Guadalcanal. Durant la bataille navale de Guadalcanal du 12-13 novembre 1942, il protégea le porte-avions Enterprise qui participèrent à la destruction du cuirassé Hiei, un croiseur, trois destroyers et onze auxiliaires endommageant également quatre croiseurs et quatre destroyers.


Les dégâts causés par la bataille de Tassafaronga sur le Pensacola

A la fin du mois de novembre, des reconnaissances semblent indiquer une nouvelle tentative des japonais pour renforcer encore Guadalcanal. Le 25 novembre 1942, le destroyer McCalla bombarde quarante chalands au large de Tassafaronga. Le 29, deux transports sont coulés en Nouvelle Géorgie par des avions basés à Henderson Field.

Les croiseurs américains disponibles sont rassemblés dans une Task Force 67 commandée par le contre-amiral Kinkaid puis par le contre-amiral Wright composée des croiseurs lourds Minneapolis,
New Orleans, Northampton, Pensacola, Honolulu et les destroyers Drayton, Fletcher, Maury et Perkins. 8 destroyers et 6 transports japonais sont attendus à Guadalcanal dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre.

L'amiral Tanaka est à la tête de huit destroyers, chargés d'approvisionement pour six d'entre-eux. Ils arrivent à Tassafaronga à 23h le soir du 30 novembre ignorant qu'ils sont déjà repérés par les radars américains de la TF67 qui à bénéficie de la pré-alerte offerte par le radar. Les Américains sont en ligne de file avec dans l'ordre le Fletcher, le Perkins, le Maury, le Drayton, le Minneapolis, le New Orleans, le Pensacola, l'Honolulu et les destroyers Lamson et Lardner.

Les japonais sont surpris par les américains mais réagissent immédiatement, montrant ainsi la maitrise du combat de nuit même si un destroyer japonais est coulé. Le Minneapolis encaisse deux torpilles, le New Orleans qui manoeuvre pour l'éviter reçoit une torpille à babord avant et perd son étrave jusqu'à la tourelle 2; le Pensacola déboîte et reçoit une torpille qui noie les machines arrière, endommage gravement trois tourelles, rompt plusieurs soutes à carburant. Le Honolulu évite des croiseurs touchés en passant du bord non exposé mais le Northampton est atteint par deux torpilles et stoppe.

La victoire est incontestablement japonaise, les japonais n'ont perdu qu'un destroyer alors que les américains ont perdu le croiseur lourd Northampton, le Minneapolis est gravement endommagé, il à perdu son étrave avant et devra être réparé à Mare Island, le New Orleans qui à perdu sa proue sur 36m reçoit une étrave en cocotier. Quand au Pensacola aidé par le Perkins, il arrive à Tulagi à 4h.
Sans les progrès réalisés par les américains depuis le mois d'août, ces navires auraient été perdus.

Camouflé, le Pensacola est sommairement réparé à Tulagi pour lui permettre de gagner Espiritu Santo (Nouvelles Hébrides) où il arriva le 6 décembre pour des réparations d'urgence par le navire-atelier Vestal. Réparé, il gagna Pearl Harbor le 7 janvier 1943, y arrivant le 27 janvier.


De gauche à droite : le Salt Lake City, le Pensacola et le New Orleans à Pearl Harbor le 31 octobre 1943. En arrière plan, l'épave du cuirassé Oklahoma coulé le 7 décembre 1941

Le 8 novembre 1943, le Pensacola appareilla de Pearl Harbor en compagnie de la Southern Attack Force composé de porte-avions. Le 19 novembre, le Pensacola effectua des bombardements sur Betio et Tarawa à l'aide de 600 projectiles. Quand les marines débarquèrent à Tarawa le 20 novembre, le croiseur reprit son rôle d'escorteur de porte-avions, repoussant la nuit venue, des avions torpilleurs japonais et assistant l'Independence à Funafuti (îles Ellice). Durant les deux mois suivants, il effectua des missions d'escorte de porte-avions qui eux même couvrait le ravitaillement des îles Gilberts.

Le 29 janvier 1944, il commença le bombardement des Marshall visant notament Tarao et Wotje. Quand les marines et les unités de l'armée débarquèrent le 31 janvier pour capturer Kwajalein et Majuro, le Pensacola continua ses missions de bombardement. Le 1er février, les marines occupèrent Roi et Namur, le Pensacola bombardant Tarao et l'atoll de Maloelap jusqu'au 18 février, détruisant les défenses côtières, les aérodromes. Les 30 mars et 1er avril, il assura l'escorte des porte-avions bombardant Palau, Yap, Ulithi et Woleai (Iles Carolines). Le Pensacola quitta Majuro le 25 avril pour gagner le Pacifique Nord. Après des escales à Pearl Harbor et Mare Island, il arriva en baie de Kulak (île Adak dans les Aléoutiennes) le 27 mai 1944.

Le 13 juin, il retrouva la TF94 du contre-amiral Arnest Small composé du croiseur lourd Chester, du croiseur léger Concord et de deux neufs destroyers. Le 26 juin au matin, il tira 300 obus de 203mm pour détruire les installations portuaires, les aérodromes et les installations japonaises de Kurabu Zaki, Paramushiru To dans les Kuriles avant de retourné en baie de Kulak le 28 juin. Le Pensacvola continua à patrouiller dans les eaux d'Alaska jusqu'à son départ de la baie de Kulak le 8 août 1944 pour Hawaï, l'arrivée à Pearl Harbor ayant lieu le 13 août 1944.

Reprenant la mer le 29 août 1944, il gagna les Mariannes le 3 septembre pour bombarder l'île de Wake. Le 9 octobre, il bombarda la principal station radio et différentes installations de l'île Marcus.

Après avoir escorté les croiseurs lourds Canberra et Houston endommagés au large de Formose à Ulithi, il retrouva le Fast Carrier Task Group incluant le Wasp (16 octobre 1944). le lendemain, le premier débarquement dans les Philippines eut lieu. Le Pensacola servit donc d'escorteur aux porte-avions appuyant les troupes débarquées sur Leyte le 20 octobre et bombardant Luzon en guise de missions d'interdictions.


Le Pensacola le 9 juin 1944 en baie du Massacre sur l'île d'Attu dans les Aléoutiennes

Il participa ensuite à la bataille du Cape Engano, le chant du cygne de la marine impériale japonaise qui perdit quatre porte-avions à cette occasion. Dans la nuit du 11 au 12 novembre, il bombarda Iwo Jima avant de revenir à Ulithi le 14 novembre. Le 20 novembre alors qu'il filait vers Saipan, il détecta un périscope à 1200 yards (1097m) à tribord mais ne parvint pas à la détruire. Quelques minutes plus tard, le Pensacola entendit une violente explosion : le pétrolier Mississinewa venait d'être victime d'une torpille suicide Kaiten.

Le croiseur lourd arriva à Saipan le 22 novembre pour préparer l'invasion d'Iwo Jima. Cinq nuits plus tard, il aida à repousser plusieurs attaques aériennes japonais. Quittant l'île le 6 décembre, il envoya 500 obus de 203mm sur Iwo Jima le 8 décembre, effectuant le même labeur le 24 et le 27, visant plus particulièrement des positions d'artillerie implantées au nord de la montagne Suribachi. Enfin les 5 et 24 janvier 1945, ses canons de 8 pouces bombardèrent Chichi Jima et Haha Jima.




De retour à Ulithi le 27 janvier, le Pensacola intègre une force de bombardement sous le commandement du vice-amiral Rodgers et composée de six cuirassés (Tennessee, New York, Texas, Nevada, Idaho et West Virginia ) et de quatre croiseurs ( trois croiseurs lourds Pensacola, Chester, Salt Lake City et le croiseur léger Biloxi) ainsi que de destroyers d'escorte qui appareilla pour Iwo Jima le 10 février.

Le 16 février, le Pensacola ouvrit le feu sur des cibles situées au nord-ouest de l'ilôt. Le lendemain, le Pensacola encaissa 6 coups au but d'une batterie côtière alors qu'il couvrit les dragueurs de mines : 3 officiers et 14 marins furent tués, 5 officiers et 114 marins blessés.

Le croiseur lourd se retira du front pour des réparations temporaires. Le matin du 19 février, il entrepris des missions de contre-batterie pour couvrir les marines au combat. Ces canons tirèrent jour et nuit jusqu'au 1er mars date à laquelle les batteries se turent. Il continua sa mission d'appui jusqu'au 3 mars, mettant alors le cap sur Ulithi où il arriva le 5 mars 1945.

Il reprit la mer le 20 mars pour appuyer le débarquement sur Okinawa (opération Iceberg). Il bombarda les positions ennemies le 25 mars couvrant ainsi le travail des dragueurs de mines chargés d'ouvrir des chenaux d'accès. Le 27 mars, il fût attaqué par un sous marin qui lança deux torpilles mais le tir des canons de 40mm et des manoeuvres évasises brutales lui permirrent d'éviter les deux torpilleurs.

A partir du débarquement, le 1er avril, il assura l'appui rapproché des marines et des unités de l'armée et ce jusqu'au 15 avril, date à laquelle il rentra aux Etats Unis via Guam et Pearl Harbor, arrivant à Mare Island le 7 mai pour un carénage. Quittant la Californie le 3 août pour Adak (Alaska), il s'y trouvait quand les hostilités prirent fin. Le 31 août, il mit le cap sur le Japon, arrivant à Ominato le 8 septembre 1945.

Il participa ensuite à l'opération Magic Carpet (rapatriement des soldats américains d'Europe et du Pacifique), quittant Ominato le 14 novembre avc 200 vétérans d'Iwo Jima qu'il conduisit à San Francisco où il arriva le 3 décembre. Cinq jours plus tard, il quitta Frisco pout Guam où il embarqua 700 vétérans qu'il débarqua à San Diego le 9 janvier 1946.

Ce fût la dernière mission active du Pensacola qui fût désigné comme cible de l'opération Crossroads. Il quitta ainsi San Pedro le 29 avril pour retrouver les autres navires cibles à Pearl Harbor où ils devaient être préparés avant de rejoindre l'atoll de Bikini. Il quitta Pearl Harbor le 20 mai arrivant à Bikini le 29 du même mois. Il survécut au premier test (test Able il était placé à 710 yards du point zéro) du 1er juillet et au second test du 25 juillet (test Baker).

Le 24 août 1946, il est remorqué à Kwajalein où il est désarmé le 26 août 1946. la coque est remorqué pour être des études radiologiques et d'avaries. Ces études terminées, il fût sabordé le 10 novembre 1948 au large de l'Etat de Washington.


Ci-dessus le USS Pensacola à Bikini après les tests nucléaires. Pour éviter les contaminations, la récupération de souvenirs est interdite.
Ci-dessous la coque du Pensacola servant de cible de tir


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 26 Juin 2009 - 11:37

Le Salt Lake City (CA-25)

Le Salt Lake City à son lancement le 23 janvier 1929

Le Salt Lake City est mis sur aux chantiers American Brown Boveri Electric Corporation, un chantier intégré à la New York Shipbuilding Corporation (dont le chantier principal est installé à Camden dans le New Jersey) le 9 juin 1927 lancé le 23 janvier 1929 et admis au service actif le 11 novembre 1929. C'est le premier navire à honorer par son nom la capitaine du 45ème état de l'Union admis le 4 janvier 1896 et connu pour être un bastion Mormon. Un deuxième navire à ensuite porté ce nom, un sous marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles immatriculé SSN-716 admis au service actif le 12 mai 1984 et désarmé le 15 janvier 2006 et démantélé à Bremerton à partir du 8 mai 2007

Le Salt Lake City quitte Philadelphie le 20 janvier 1930 pour sa croisière d'essais au large des côtes du Maine. Le 10 février, il entama sa traversée de longue durée, faisant escale à Guantanamo, à Culebra (Iles Vierges) à Rio de Janeiro et Bahia (Brésil) avant de revenir à Guantanamo où il fût affecté à 2ème division de croiseurs (Cruiser Division 2 CruDiv 2) de la Scouting Force.

Avec cette division, il opéra au large de la Nouvelle Angleterre jusqu'au 12 septembre date à laquelle il fût affecté à la 5ème division de croiseurs. Il passa l'année 1931 au large de New York, du Cap Cod et de la baie de Chesapeake, étant reclassé le 1er juillet, croiseur lourd (heavy cruiser) avec la marque de coque CA-25.

Au début 1932, le Salt Lake City accompagné par les croiseurs lourds Chicago et Louisville mit le cap sur la côte ouest pour une série d'exercices. Ils arrivèrent à San Pedro le 7 mars puis à la suite des manoeuvres furent affectés à la flotte du Pacifique. Le Salt-Lake-City visita Pearl Harbor en janvier-février 1933 et en septembre, fût rattaché à la 4ème division de croiseurs.


Le Salt Lake City dans les années trente avec le pavillon du président des Etats Unis sur son mat principal

D'octobre 1933 à janvier 1934, il subit une grande carénage au Puget Sound Naval Shipyard avant de reprendre son travail auprès de la CruDiv 4. En mai, il participa à la revue navale de New York avant de revenir à San Pedro le 18 décembre 1934.

Durant toute l'année 1935, le Salt Lake City effectua des manoeuvres sur toute la côte ouest suivi durant les premiers mois de 1936 d'exercice de tir sur l'île San Clemente en Californie. Le 27 avril il quitta San Pedro pour des exercices combinés au large de Balboa (Panama). De retour à San Pedro le 15 juin et repris ses missions au large de la côte ouest jusqu'à son départ pour Hawaï le 25 avril 1937, revenant en Californie le 20 mai 1937.

Le 13 janvier 1939, il appareilla pour les Caraibes, y restant près de trois mois avec des escales à Panama, en Colombie, dans les îles Vierges, à Trinidad, Cuba et Haïti avant de revenir à San Pedro le 7 avril 1939. du 12 octobre 1939 au 25 juin 1940, il fit une longue croisière entre Pearl Harbor, Wake et Guam, soutenu par le navire-atelier Vestal à Pearl Harbor. En août 1941, il visita Brisbane en Australie le 5 août en compagnie du croiseur lourd Northampton, les deux navires effectuant d'autres escales à Port Moresby le 13 et à Rabaul le 16.


Le Salt Lake City à la mer le 23 août 1935

Au début du mois de décembre 1941, les cuirassés Arizona, Nevada et Oklahoma effectuent des exercices avant de former la Task Force 8 sous le commandement du vice-amiral Halsey, commandant l'aviation de la Battle Force (COMAIRBATFOR/Task Force 2) composée également de croiseurs lourds : le Salt Lake city, le Northampton et le Chester et neuf destroyers, le tout commandé par le contre-amiral Raymond «Ray» Spruance. La traversée se fait en condition de guerre.


Au moment de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, le Salt Lake City commandé par le capitaine Ellis W. Zacharias se trouvait à 200 miles nautiques de Pearl Harbor en revenant de Wake en compagnie de l'Enterprise. Le groupe de combat lança immédiatement des avions pour trouver la force d'attaque japonaise mais cette recherche resta veine. Le groupe de combat de l'Enterprise entra à Pearl Harbor au coucher du soleil le 8 décembre.

Après une nuit passée à ravitailler, la force sortit à l'aube pour traquer des sous marins (les américains avaient trouvé des sous marins de poche et étaient persuadés que des sous marins mèré étaient présents à proximité). Des sous marins furent signalés le 10 et le 11 décembre, le I-70 fût coulé par des bombardiers en piqué de l'Enterprise, le second signalé en surface fût engagé par le Salt Lake City alors que les navires manoeuvraient pour éviter les torpilles. Les destroyers de l'écran larguèrent un grand nombre de charges de profondeurs mais aucune perte ne fût signalé. Une opération contre un troisième contact ne donna aucun résultat. Le groupe retourna à Pearl Harbor le 15 décembre pour se ravitailler.

Le croiseur opéra avec la TF8 jusqu'au 23 décembre 1941, assurant la couverture des porte-avions engagés dans une tentative de secours à destination de Wake. Après la chute de Wake, le Salt Lake City couvrit les porte-avions engagés dans des raids sur Wotje, Maloelap et Kwajalein pour détruire les bases d'hydravions japonaises, destruction à laquelle il participa tout en détruisant deux bombardiers japonais. En mars, il supporta les raids aériens sur l'île Marcus.

Au mois d'avril 1942, il escorta la TF16 engagé dans le raid aérien sur Tokyo mené par les 16 bombardiers B25 commandés par le lieutenant colonel James Doolittle avant de rentrer à Pearl Harbor le 25 avril. Le Salt Lake City fût cependant détourné pour rejoindre le Yorktown et le Lexington en mer de Corail mais le 8 mai, jour où la bataille éclata, il était encore à 450 miles à l'est de Tulagi et ne participa donc pas à la bataille, rentrant à Pearl Harbor le 26 mai 1942. Les américains connaissant les intentions japonaises sur Midway n'eurent pas le temps de souffler, le Salt Lake City assurant la protection rapprochée de l'île pour contrer un probable débarquement japonais sur Midway.


Le Salt Lake City bombardant Wake en février 1942

Entre août et octobre 1942, le croiseur patrouilla dans le Pacifique sud dans la bataille décisive de la guerre du Pacifique : Guadalcanal. Il escorta le Wasp durant les débarquement des 7 et 8 août 1942 et dans les jours suivants. Il était présent lors du torpillage du porte-avions le 15 septembre et participa au secours, récupérant de nombreux survivants.

Le 11 et 12 octobre 1942 eut lieu la bataille du Cap Esperance (également connue sous le nom de seconde bataille de Savo). Au moment du débarquement américain, les japonais poussaient vers la Nouvelle Guinée pour s'emparer de Port Moresby lorsqu'ils recoivent l'ordre le 18 septembre de se replier, la priorité étant donnée à Guadalcanal. Les deux camps renforcent leur position, les japonais par le fameux «Express de Tokyo» et les américains par un convoi venant de Nouméa. Il est couvert par la TF64 du contre-amiral Norman composé des croiseurs San Francisco, Boise, Salt Lake City et Helena et cinq destroyers Farenholt, Duncan, Buchanan, McCalla et Laffey; la couverture à distance étant assuré par un groupe organisé autour du Hornet et un autre autour du Washington.

Les japonais sont reperés par un B17 basé à Henderson Field le soir du 11 octobre et l'amiral Scott décide de les intercepter. La rencontre à lieu à l'est de Savo dans la nuit du 11 au 12 octobre, les américains barrant le T aux Japonais qui cette fois sont surpris. Les américains sont en ligne de file avec les destroyers Farenholt, Duncan, Laffey, le croiseur lourd San Francisco (sur lequel se trouve l'amiral Scott), le croiseur léger Boise, le croiseur lourd Salt Lake City, le croiseur léger Helena et les destroyers Buchanan et McCalla. Les japonais se présentent sur une colonne avec les croiseurs lourds Aoba, Furutaka, Kinugasa avec sur chaque flanc, un destroyer le Fubuki à tribord et le Hatsuyuki à bâbord.
Les japonais sont détectés au radar par l'Hélena à 23h25 à 14 miles puis par le Boise. L'Helena ouvre le feu à 23h46 suivi par les autres bâtiments. Les japonais sont surpris les pièces dans l'axe. Le Fubuki est coulé et le Furutaka fait de même à 0h40,L'Aoba est en feu. Le Kinugasa et le Hatsuyuki, indemnes se retirent mais le Kinugasa encadre le San Francisco puis le Boise qui doit manoeuvrer pour éviter les torpilles. Le Boise s'étant dévoilé en utilisant un projecteur, il est repris pour cible par le Kinugasa et l'Aoba et encaisse quatre coups avant d'être couvert par une manoeuvre du Salt Lake City. Le combat cesse à 0h20 et les navires japonais rallient les Shortland au sud de Bougainville qui leur sert de base avancée.

Le Duncan, touché par des obus japonais et américains, incendié coule le lendemain vers midi. Le Farenholt a aussi encaissé aussi des coups, probablement américains. Le Boise qui a eu 107 tués, sera réparé à Philadelphie et le Salt Lake City qui à reçu deux coups à Pearl Harbor.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 26 Juin 2009 - 11:45

Le Salt Lake City passe les quatre mois suivants à Pearl Harbor pour réparations et ravitaillement. A la fin du mois de 1943, il quitta Hawaï pour les îles Aléoutiennes et opéra depuis l'île d'Adak pour empêcher les japonais de ravitailler leurs garnisons d'Attu et de Kiska, ces îles ayant été occupées en diversion de l'opération sur Midway.

Le 26 mars 1943 à l'aube, dans le sud des îles Komandorski (îles du Commandeur à 175 miles à l'est de la Péninsule du Kamchatka), le radar du croiseur Salt Lake City détecta des navires japonais sous le commandement de l'amiral Hosogaya. Ce dernier dispose des croiseurs Nachi, Maya, Abukuma et Tama; les destroyers Hatsushimo; Ikazuchi, Inazuma et Wakaba et les transports Asaka Maru et Sakito Maru. Les américains de l'amiral McMorris alignent le croiseur lourd Salt Lake City, le croiseur léger Richmond et les destroyers Bailey, Coghlan, Dale et Monaghan.


Le Salt Lake City à la bataille des îles Komandorski couvert par le USS Dale

Le feu est ouvert à environ 12000m mètres. Le Nachi est touché par le Richmond et est avarié mais ce dernier qui tente d'atteindre les transports mais doit faire face au Tama. Le Salt Lake City dont un hydravion est incendié sur sa catapulte, découvrant l'infériorité de sa formation face aux japonais, manoeuvre, pris sous le feu du Nachi et reçoit un coup direct qui cause un incendie. Ralenti, une machine noyée, il est couvert par un rideau de fumée des destroyers qui foncent sur les japonais pour le sauver.

Hosogaya face à des problèmes de mazout et craignant l'intervention de l'aviation américaine, abandonne la partie et regagne les Kouriles. Une attaque à la torpille de trois destroyers américains tombe dans le vide. Le combat à duré trois heures, le Salt Lake city et le Bailey avariés rallient Dutch Harbor. Les japonais renoncent à faire passer d'autres navires de surface aux Aléoutiennes qui sont ravitaillées par sous marins.

Pour éliminer cette menace potentielle sur les convois à destination de l'URSS, les américains lancent le 11 mai l'opération «Landcrab» pour reprendre Attu et Kiska, débarquant 3000 hommes du 17ème RI de la 7ème DI sur Attu. Un total de 12000 hommes sont débarqués qui anéantissent 2400 japonais le 30 mai. Quand à Kiska, elle sera évacuée le 27 juillet 1943.


Le Salt Lake City à Dutch Harbor le 29 mars 1943. les dégâts de la bataille sont encore visibles

L'offensive allié dans le Pacifique se focalisa sur les Marshall, deux colonnes différentes attaquèrent l'une visant la Micronésie et l'autre sur l'Archipel Bismarck pour forcer les japonais à se disperser et empêcher ces derniers d'attaquer par le flanc et laisser aux alliés le choix de la future cible.






En attendant de s'attaquer aux Marshall, les américains concentrent leur intention sur les Gilbert pour sécuriser les futurs débarquements sur les Marshall. Le Salt Lake City est assigné au Task Group 50.3 du Southern Carrier Group. Le croiseur effectua de nombreux exercices de tir jusqu'au 8 novembre quand il retrouva les porte-avions Essex, Bunker Hill et Independence qui menaient les premiers raids sur Wake comme diversion les 5 et 6 octobre et Rabaul le 11 novembre. Le Salt Lake City retrouva le 13 novembre les pétroliers au large de Funafuti (Ellice Islands).

Il retrouva l'action le 19 quand il bombarda Betio (Tarawa) dans les Gilberts tout en repoussant plusieurs attaques de torpilleurs japonais embarqués. Tarawa est sécurisé le 28 novembre, une opération qui avait apporté de nombreuses leçons pour les débarquements à venir.

Le Salt Lake City fût ensuite attaché au «Neutralization Group», le TG 50.15 pour la longue campagne des Marshall. Du 29 janvier au 17 février 1944, il conduisit des opérations de bombardement sur Wotje et Taroa, leurs garnisons étant isolés du gros des forces japonaises installées à Majuro, Eniwetok et Kwajalein. Les 30 mars et 1er avril, le Salt Lake City participe aux raids sur Palau, Yap, Ulithi et Woleai dans l'ouest des Carolines. Le croiseur mouilla à Majuro le 6 avril où il resta jusqu'à 25 avril date à laquelle il appareilla sans escorte pour Pearl Harbor.

Le croiseur arriva à Pearl Harbor le 30 avril avant d'appareiller dès le lendemain pour le Mare Island Naval Shipyard. Il y arriva le 7 mai et resta dans la région de San Francisco jusqu'au 1er juillet 1944. Il appareilla alors pour Adak (Alaska) y arrivant le 8 pour mener des opérations de bombardement notament à Paramushiro (Kouriles) même si ce bombardement fût perturbé par des conditions météo difficiles. Il gagna alors des eaux moins hostiles, arrivant à Pearl Harbor le 13 août 1944.


Le Salt Lake city à l'arsenal de Mare Island le 21 juin 1944

Le 29 août il quitta Oahu en compagnie de son sister-ship Pensacola et du porte-avions léger Monterey pour un bombardement sur Wake le 3 septembre avan de gagner la base implantée à Eniwetok où il restèrent jusqu'au 24. A cette date que les croiseurs appareillèrent pour Saipan pour une mission de patrouille avant de mener un bombardement sur l'île Marcus en diversion des raids menés sur Formose, bombardement qui eut lieu le 9 septembre avant de revenir à Saipan.

Au mois d'octobre, durant la seconde bataille de la mer des Philippines, le Salt Lake City reprit sa mission d'escorteur de porte-avions. Basé à Ulithi, il mena cette mission du 15 au 26 octobre avant d'être engagé dans une importante mission de bombardement naval. En effet, du 8 novembre 1944 au 25 janvier 1945, intégré à la CruDiv 5 (Cruiser Division 5) ou TF54, il bombarda les îles Volcano, un groupe de trois îles dont l'une d'elle allait devenir célèbre : Iwo Jima. Cette opération était destiné à sécuriser les raids de B29 décollant de Saïpan pour bombarder le Japon et les croiseurs lourds associés à des B24 Liberator visèrent principalement les terrains d'aviation. Cette force participa également au mois de février aux dernières opérations sur Iwo Jima et aux premières opérations sur Okinawa.

Le Salt Lake City effectua un appui de feu à la demande (taxi call) sur Iwo Jima jusqu'au 13 mars avant de concentrer toute son intention sur Okinawa jusqu'au 28 mai, date à laquelle il rejoint Leyte pour réparations et repos de l'équipage. Il retourna ensuite à Okinawa pour couvrir des missions de déminage et mener des missions de patrouille en mer de Chine Méridionale.

Le 1er août, le contre-amiral Low appareille d'Okinawa pour un balayage jusqu'au large de Shanghaï. Sous ses ordres se trouve le TG 95.2 composé des croiseurs de bataille Guam et Alaska, des croiseurs légers Cleveland, Columbia, Denver et Montpelier et neuf destroyers. Il est soutenu par les TG 95.1 et TG95.3 du vice-amiral Olendorf.


Le TG 95.1 regroupe les cuirassés Tennessee et Pennsylvania tandis que le TG95.3 est lui même diviser entre la TU1 (Task Unit 1 _cuirassés California et Nevada, croiseurs lourds Salt Lake City Chester Wichita, croiseur léger Saint Louis) et la TU2 (porte-avions d'escorte Lunga Point, Makin Island, Cape Gloucester, six destroyers et trois destroyers d'escorte). Les appareils embarqués attaquent des navires ennemis le 6 août à Tingai. Le 8 août, le croiseur gagna les Aléoutiennes via Saipan mais en route pour Adak, il reçut l'ordre le 31 août gagner l'île d'Honshu pour couvrir l'occupation de la base navale d'Ominato.

Comme beaucoup de navires construits avant guerre, le Salt Lake City qui était en service depuis près de 15 ans et qui avait beaucoup donné devait être immédiatement désarmé mais le 29 octobre 1945, il fût qu'il participeraient à l'opération Magic Carpet de rapatriement des véterans américains du Pacifique. Le 14 novembre 1945, le couperet tomba : il fût désigné comme son sister-ship comme bâtiment cible de l'opération Crossroads. C'est donc à effectif réduit et partiellement désarmé qu'il gagna Pearl Harbor en mars 1946.

Placé à 895 yards (818m) du point zéro, il survécu aux deux tirs. Désarmé le 29 août 1946, il servit de cible pour un exercice de tie le 25 mai 1948, coulant à 130 miles (240km) de la côte sud de la Californie et rayé du Naval Vessel Register le 18 juin 1948.


Les derniers instants du Salt Lake City le 25 mai 1948

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 26 Juin 2009 - 11:58

Caractéristiques Techniques


Déplacement : 9100 tonnes (standard) 11512 tonnes (pleine charge)

Dimensions : longueur 178.30m largeur 19.90m tirant d'eau : 5.80m

Propulsion : turbines à engrenages Parson alimentées par huit chaudières à mazout dévellopant une puissance totale de 107000ch et actionnant 4 hélices

Vitesse maximale : 32.7 noeuds Distance franchissable : 13000 miles nautiques à 15 noeuds

Protection : ceinture de 64 à 101mm selon les endroits, ponts blindés 25à 44mm tourelles blindées entre 19 et 64mm, barbettes blindées à 19mm tour de commandement blindé à 32mm

Armement

Photo du Washington Navy Yard où sont fabriqués les tourelles de 203mm destinés au croiseur USS Louisville (CA-28) de classe Northampton entré en service le 15 janvier 1931

-10 canons de 203mm (8 inch) Mark 9 en deux tourelles doubles et deux tourelles triples. Contrairement à une installation plus classique, les Pensacola ont leurs tourelles doubles en position inférieure et les tourelles triples en position supérieure. Vu que cette disposition n'à pas été reprise, on peut se demander si cela à été une bonne idée. Le canon Mark 9 de 55 calibres tire des obus de 118kg à une distance comprise entre 5490m (site = 2.5°) et 29131m (site = +41°) à raison de 3 ou 4 coups par minute. La tourelle double (190 tonnes) et la tourelle triple (254 tonnes) peuvent pointer en site de -10° à +41° à raison de 6° par seconde et en azimut sur 150° à raison de 3.5° degré par seconde. Le rechargement se fait à +5°. La dotation en munitions est de 150 obus par canons soit 1500 obus pour l'ensemble du navire

-4 canons de 127mm (5inch) en 4 affûts simples. Ce canon de 38 calibres tire des obus de 36kg à une distance maximale de 13259m en tir à but surface (site : +45°) et de 8352m en tir antiaérien (site = +85°) à raison de 15 à 20 coups par minute. L'affût simple utilisé peut pointer entre -10° et +85° en site et de 150° en azimut. La dotation en munitions est de 200 coups par canon soit 800 pour l'ensemble du navire.

-La DCA légère se compose à l'origine de 4 affûts quadruples de 28mm remplacés en 1943 par 24 canons de 40mm Bofors et 28 canons de 20mm Oerlikon.


Un canon de 127mm sur le croiseur lourd USS Astoria

-6 tubes lance-torpilles de 533mm (deux plate-formes triples ?) mettant en oeuvre des torpilles Mark 11 entrées en service en 1926. Cette torpille pèse en ordre de combat 1593kg pour une charge militaire de 227kg et peut toucher une cible à 5500m (46 noeuds) à 9150m (34 noeuds) et 13700m (27 noeuds). Ces tubes étaient déjà débarqués en 1941

Aviation :

Le Pensacola avec des aspirants à bord. Noter la présence de deux catapultes et de quatre hydravions

Equipage : 635 hommes

Sources

-Jean Moulin US Navy T1 1898-1945 du Maine au Missouri

-Fiche «Salt Lake City» de la collection «Navires de guerre» aux Editions Atlas

-Ressources internet comme Navweaps, Wilkipedia et Navsource pour les photos.

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : PORTE-AVIONS CLASSE GLORIOUS


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5388
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 26 Juin 2009 - 12:26

Superbe article très instructif pour moi qui ne connaissait rien de ces bêtes de somme de l'US Navy durant la seconde guerre mondiale. thumleft
Leurs looks un peu surannée avec ces immences antennes radar sont très sympas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 26 Juin 2009 - 12:29

Moi non plus je connaissais pas vraiment ces croiseurs lourds (je suis plus familier avec les Baltimore) mais j'aime bien la disposition curieuse de leur armement principal.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Sam 27 Juin 2009 - 16:15

clausewitz a écrit:
j'aime bien la disposition curieuse de leur armement principal.

Pour avoir étudié en détail ces croiseurs, voici l'explication de l'arrangement des tourelles.
Pourquoi les tourelles triples en position B et Y et non pas A et Z ?
En position B et Y la coque est plus large, ce qui autorise une soute à munitions suffisante sans demander une grande manutention des munitions.

D'autre part, pour une navigation dans le Pacifique, on pensait que le plus grand nombre de canons serait à l'abri des paquets de mer.

Le problème est que cela relevait le centre de gravité... Cette disposition n'a pas été reprise sur les Northampton, dont la coque était plus large et au franc-bord plus élevé.

Malgré leur légèreté ils étaient, au final, très résistants.
Le Pensacola, lors de son torpillage en 1943 dans les Salomons, embarqua 3.000t d'eau (sur un déplacement de 11.000t !). Il était pratiquement coupé en deux à la hauteur du tripode arrière. Son commandant relate que pendant sa traversée vers Nouméa on voyait depuis la passerelle l'arrière osciller de droite à gauche, ne tenant que grâce à quelques poutrelles.

Le Pensacola fut le seul des deux dont le tripode avant fut raccourci en 1945 pour augmenter la stabilité (une modification appliquée sur les Northampton suivants).

Sources : DANFS, BuShips, Naval Historical Center
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Sam 27 Juin 2009 - 17:59

Merci de cette précision. J'ai lu aussi que les Pensacola devaient à l'origine recevoir 12 canons de 203mm mais le nombre à été réduit à 10 pour augmenter la protection

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Sam 27 Juin 2009 - 19:23

Citation :
J'ai lu aussi que les Pensacola devaient à
l'origine recevoir 12 canons de 203mm mais le nombre à été réduit à 10
pour augmenter la protection

Exact !

Je joins ici des croquis des études préliminaires dont tu parles au début de cette monographie. Je les avais redessinées à partir des microfilms du BuShip fournis par le naval Historical Center à une époque (1986) où j'avais écris une grosse étude sur ces deux croiseurs, destinée à Warship International et qui n'a jamais été publiée pour une raison que j'ignore.



Pour tout ce qui concerne les croiseurs US (y compris les Baltimore !) je conseille "LA" publication à consulter, qui explique TOUT et même le reste (sauf les carrières) :

US Cruisers : an Illustrated Design History (Norman Friedman)
http://www.amazon.com/U-S-Cruisers-Illustrated-Design-History/dp/0870217186/ref=sr_1_10?ie=UTF8&s=books&qid=1246122101&sr=1-10
Actuellement, il n'existe qu'en occasion (cher) mais en surveillant, on peut tomber sur une nouvelle édition.

Pour les carrières, voir le Dictionary Of American Fighting Ships Online ici :
http://www.hazegray.org/danfs/

Enfin, le temps de le retrouver et je poste la semaine prochaine deux cartes redessinées d'après celles des "Cruise Books" (livres publiés par et pour l'équipage qui rassemblent des photos et autres documents sur les carrières des navires). C'est pour donner une idée de l'utilisation intensive de ces vieilles coques et les distances considérables parcourues pendant la Guerre du Pacifique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Mar 30 Juin 2009 - 22:46

Chose promise, voici des scans de quelques-unes des nombreuses planches dessinées pour un article qui n'a jamais paru...
C'était en 1980, encore à l'époque du dessin à l'encre avec les Rotring... Je me rends compte que j'étais déjà cinglé...bounce

Attention : très grosses images

Voici la "Track Chart" qui montre tous les déplacements du Salt Lake City de Décembre 41 à Décembre 45. Je l'ai redessinée à partir de la carte publiée dans le "Swayback Maru Cruise Book" (le livre de souvenirs de guerre publié en 46 par et pour l'équipage.
Cela donne une idée du volume d'action supporté par ces navires... Le "Swayback Maru" (Salt Lake City) et le "Sweet Pea" (Pensacola) terminèrent la guerre épuisés !




Un dessin en perspective d'une tourelle triple de 8 pouces :



Profil intérieur et cale du Salt Lake City :



Schéma des dommages subis par le Salt Lake City pendant la bataille des Komandorski. Redessiné à partir du microfilm du Naval Historical Center :



J'ai redessiné un tas de profils pour les différentes périodes de ces deux navires. cela vous intéresse-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Mar 30 Juin 2009 - 22:57

Merci pour ses documents et si tu veux en poster d'autres je suis preneur

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1483
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Mar 30 Juin 2009 - 23:34

Merci pour ce superbe article Claus.
Compliment pour le travail de recherche Bruno et surtout pour les dessins aux Rotring.
Ah... les Rotring...Nostalgie. Rolling Eyes


Jef salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Dim 5 Juil 2009 - 12:22

Houlà !! je m'amusais aussi y a longtemps avec un Rottring a faire des plans de navires .... Rolling Eyes pas comme ceux là mais bon , un magnifique travail Bgire:thumright:

Bel article, comme toujours monsieur l'Historien Claus thumright

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Dim 5 Juil 2009 - 12:54

Merci les gars. Je suis sur le point de finir les Fubuki (postage prévu demain ) et dans la liste que je me suis concoté, il y à les Northampton en 16ème position donc pas pour tout de suite

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 10 Juil 2009 - 20:01

Voila un planing chargé apparamment. Tu comptes bien caser une ou deux barcasses tricolores dedans? En tout cas félicitation, du bon travail comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   Ven 10 Juil 2009 - 20:43

Pas de navire français prévu pour l'instant, dans ma liste des navires américains anglais en majorité japonais (Myoko Mogami, PA Akagi) et allemand (les Deutschland) pas mal d'avions (Wildcat Bearcat Hellcat, Dauntless, Val...............)

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JAPON CROISEURS LOURDS CLASSE AOBA
» JAPON CROISEURS LOURDS CLASSE MYOKO
» USN CROISEURS LOURDS CLASSE PENSACOLA
» JAPON CROISEURS LOURDS CLASSE TONE
» ITALIE CROISEURS LOURDS CLASSE ZARA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: