AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mar 26 Mai 2009, 21:07

CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA
(ETATS UNIS)


L'Alaska à l'arsenal de Philadelphie le 30 juillet 1944 un mois après sa mise en service

Introduction

Dire que Lord Fisher à révolutionné la marine britannique lors de son passage au poste de Premier Lord de l'Amirauté est un doux euphémisme. En créant le dreadnought et le croiseur de bataille il prolongea la réalité du «britannia rules the waves» d'une dizaine d'années avant que le premier conflit mondial et ses conséquences n'oblige la Grande Bretagne à voir la réalité en face : elle n'était plus la première puissance navale du globe, laissant ce rôle _comble de l'humiliation_ à une ancienne colonie : les Etats Unis d'Amerique.

Après avoir créé le Dreadnought, lord Fisher imagine ainsi un navire rapide mais aussi puissament armé qu'un cuirassé selon l'adage de «speed is armour» . Le bouillonant premier lord de l'amirauté part d'un constat sans appel : l'apparition de la torpille automobile (sans fil) associé à la portée toujours accru des canons (même si les systèmes de conduite de tir sont encore dans l'enfance) rend utile et même nécessaire un navire permettant à la marine qui le possède de choisir le lieu de l'affrontement.

Pour cela, il faut neutraliser les unités légères _croiseurs, torpilleurs_ chargés de l'éclairage de la ligne de bataille. Ces unités sont rapides mais faiblement armés d'où l'idée de Lord Fisher d'un cuirassé rapide.

Problème, les turbines et les machines alternatives de l'époque sont d'une faible puissance ce qui conduit à un choix : l'armement ou la protection. John Arbuthnot Fisher sacrifie la protection permettant ainsi au HMS Invincible, le premier de son espèce de filer 25 noeuds soit 4 à 5 noeuds de plus que les cuirassés.

Ce concept séduisant sur le papier sera imité par nombre de marines comme le Japon (classe Kongo) l'Allemagne (le Von der Tann, les Derflinger ou les Moltke) mais par les américains du moins dans l'immédiat.


Lord John Fisher (1841-1920) premier lord de l'amirauté de 1904 à 1910

Il faut dire qu'à la bataille du Jutland, les croiseurs de bataille anglais subirent de lourdes pertes due moins à la mauvaise qualité de ces navires qu'à une utilisation que n'avait pas prévue Fisher : un combat dans une ligne de bataille. La meilleure protection des navires allemands fit le reste et si un croiseur comme le Derflinger pu encaisser 21 coups et survivre, des navires anglais comme le Queen Mary ou l'Invincible succombèrent après seulement un ou deux coups (une enquête d'après guerre révéla que pour accélerer le tir, les portes étanches protegeant les soutes avaient été laissées ouvertes, la Royal Navy privilégia une très grande cadence de tir ce qui la poussa également à remplir jusqu'à la gueule ses navires de munitions, les transformant en poudrières flottantes)


Ci-dessus le premier croiseur de bataille de l'histoire : le HMS Invincible et ci-dessous l'explosion du Queen Mary à la bataille du Jutland (21 survivants sur 1266 membres d'équipage

Le croiseur de bataille et l'US Navy

Les Lexington auraient du être la première classe de croiseurs de bataille de l'US Navy

Ce n'est qu'à partir de 1916 que les américains s'intéressant réellement au croiseur de bataille pour la simple et bonne raison que leurs concurrents mettent sur cale des navires qui priveraient la ligne de bataille américaine composée de navires bien armés, bien protégés mais lents (21 noeuds) de toute initiative. Face aux Queen Elisabeth et Kongo filant respectivement 25 et 27.5 noeuds, les amiraux américains seraient contraints de combattre là où l'ennemi l'aura décidé.



L'US Navy aboutit à la conclusion que la construction de croiseurs de bataille et nécessaire et diverses réflexions aboutissent à un navire de 43500 tonnes, filant à 33.5 noeuds, un armement composé de 8 canons de 406mm en quatre tourelles doubles et une protection limitée (ceinture de 178mm alors que les cuirassés Colorado ont une ceinture de 343mm).

Six navires sont prévus et baptisés Lexington, Constellation, Saratoga, Ranger, Constitution et United States (ce dernier semble maudit car ce croiseur de bataille ne fût pas achevé tout comme le porte-avions de 1949 et que le CVN75 fût rebaptisé Harry Truman) mais aucun ne serait achevé en raison du traité de Washington et seuls les Lexington et Saratoga verront le feu mais sous forme de porte-avions, le premier étant coulé à la bataille de la mer de Corail et le second servant de cobaye pour l'opération Crossroads.

Ce besoin est cependant toujours présent. L'apparition des cuirassés de poche allemands (Deutschland Admiral Scheer et Admiral Graf Spee) suscite l'inquiétude dans tous les états majors mondiaux. Ces navires dont la coque est entièrement soudée (alors qu'à l'époque le rivet à la côte) et dont la propulsion diesel lui confère une manoeuvrabilité et une autonomie exceptionnelle pourrait supplanter les croiseurs de 10000 tonnes armés de canons de 203mm avec leurs canons de 280mm ce qui obligerait les marines alliées à disperser les cuirassés dans de longues missions de recherche ou dans un rôle d'escorteur de convois. Dans le Pacifique, les américains craignent que les japonais n'utilisent les nouveaux croiseurs lourds dans un rôle similaire de raider.

Ils planifient dont la construction de «Large Cruiser», intermédiaires entre le cuirassé et le croiseur lourd donnant naissance à la classe Alaska.

Genèse des Alaska

Profil des Alaska. Un air de famille avec les Iowa.

La genèse des Alaska est particulièrement ardue à suivre en raison de nombreux projets et des changements de priorité incessants, on envisagea même en 1942 alors que l'US Navy ne possedait plus que deux porte-avions opérationnels (Enterprise et Hornet) de les transformer en porte-avions mais cette idée fût finalement enterrée.

Quatre projets sont successivements présentés affichant un déplacement de 26800 à 29500 tonnes et une artillerie composée de six canons de 305mm ou douze de 203mm et deux projets de grands croiseurs (Large Cruiser) de 25100 ou 26200 tonnes avec 9 canons de 305mm.

Ce projet ne suscitant pas l'enthousiasme des amiraux américains, il traine en longueur jusqu'à la guerre. Il faut attendre l'épopée du Graf Spee dans l'Atlantique Sud pour reveiller les bureaux d'études qui relance le projet CA2.

Pas moins de neuf études sont réalisées entre fin 1939 et début 1940 pour des grands croiseurs déplaçant entre 24100 et 38700 tonnes avec six à douze canons de 305mm et une vitesse de 30.5 à 35.5 noeuds. Six autres études sont réalisées entre mars et juin 1940 aboutissant à des navires armés de 4 à 8 canons de 305mm pour un déplacement compris entre 17200 à 27000 tonnes et une vitesse de 30 à 35 noeuds.

Ces bâtiments sont enfin jugés vraiment nécessaires en particulier pour l'éclairage de la ligne de bataille (le rôle premier des croiseurs de bataille) puisque les cuirassés rapides de classe Iowa censés jouer ce rôle ne pouvant quitter la ligne de bataille face aux puissants navires de ligne japonais.

La construction de six navires est enfin autorisé par le Two Ocean Navy Act du 19 juillet 1940 qui prévoit la construction de sept porte-avions de classe Essex, de sept cuirassés (deux Iowa et cinq Montana) de six très grands croiseurs (Large Cruiser) de classe Alaska, 27 croiseurs, 115 destroyers, 43 sous marins et la poussière navale et navires auxiliaires associés

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mar 26 Mai 2009, 21:26

Historique

Leur caractère hybride est visible par leur nom de baptême. Il est en effet de tradition dans la marine américaine de baptiser les cuirassés de noms d'Etats et les croiseurs de noms de villes. Les Large Cruiser ne sont ni des cuirassés (armement trop faible) ni des croiseurs conventionnels. Ils vont ainsi recevoir des noms de territoire : Alaska, Guam, Hawaï, Philippines, Puerto Rico et Samoa. L'Alaska et Hawai ne devenant Etats de l'Union qu'en 1959 et les autres étant des territoires dépendant des Etats Unis.

Seuls deux navires seront achevés et mis en service (Alaska et Guam), le troisième (Hawaï) sera lancé mais sera envoyé à la démolition sans avoir connu le service opérationnel même si des projets de conversion en croiseurs lance-missiles ou en navires de commandement seront étudiées. Les trois derniers ne seront jamais mis sur cale en raison d'abord du manque d'acier puis d'autres priorités (porte-avions, destroyers, sous marins, navires amphibies). La construction est abandonnée le 24 juin 1943, faute d'adversaires à détruire.

USS Alaska (CB-1)

Le futur USS Alaska prend contact avec son élément

-Le USS Alaska (CB-1) est mis sur cale le 17 décembre 1941 aux New York Shipbuilding Corporation situés à Camden (New Jersey). Il est lancé le 15 août 1943 et admis au service actif au Philadelphia Navy Yard le 17 juin 1944. Il entama aussitôt sa mise en condition opérationnelle au large d'Hampton Roads en baie de Chesapeake puis dans le golfe de Paria (Trinidad). Cette mise en confition s'acheva par un passage à l'arsenal de Philadelphie où furent procédés aux démontages et modifications de rigueur.

L'Alaska quitta la Pennsylvanie le 12 novembre 1944 pour les Caraibes et plus précisement la baie de Guantanamo pour d'ultimes tests. Il appareilla pour le Pacifique le 2 décembre, franchit le canal de Panama le 4 et arriva à San Diego le 12 décembre où il termina son entrainement par une campagne de feu avec son artillerie principale et son artillerie antiaérienne.


Le USS Alaska le 8 août 1944

Le 8 janvier 1945, il appareilla pour Pearl Harbor où il arriva le 13 janvier, poursuivant un entrainement destiné à l'intégrer aux forces combattant dans le Pacifique, plus particulièrement le TG 12.2. Il quitta les îles Hawai le 29 janvier et jeta l'ancre à Ulithi le 6 février, regroupant le TG 58.3 (CA Sherman) composé des porte-avions Essex, Bunker Hill, Cowpens, des cuirassés South Dakota, New Jersey et des croiseurs Indianapolisn Pasadena, Wilkes-Barre et Astoria.

Le croiseur de bataille appareilla pour sa première mission le 10 février 1945, couvrant les porte-avions lançant des raids aériens sur la région de Tokyo. Affecté ensuite au TG 58.4 (CA Radford) en compagnie notament de son sister-ship Guam, il participa aux opérations sur Iwo Jima, servant d'écran antiaérien aux porte-avions. Après 19 jours d'opérations, il mit le cap sur Ulithi pour ravitaillement et réparations.

En avril 1945, les américains prirent la décision d'envahir Okinawa, dernière marche avant l'invasion tant attendue (et crainte) du Japon. Pour éviter une résistance trop acharnée, la force de porte-avions rapide attaqua les aérodromes sur les îles Kyushu, Shikoku et Honshu. L'Alaska integré au TG 58.4 avec les porte-avions Yorktown, Intrépid, Independence, Langley, Wasp, Franklin et Enterprise, les navires de ligne Wisconsin Missouri Washington North Carolina et Guam. Il appareilla d'Ulithi le 14 mars, ravitaillant à la mer le 16 mars et se mettant en position le 18 mars. 107 avions sont détruits au sol et 77 en vol.

L'Alaska connait son baptême du feu le 18 mars quand il descendit un Yokosuka P1Y "Frances" et un Yokosuka D4Y "Judy" qui visait l'Intrepid. Le lendemain, 19 mars, le TG fût attaqué en force par les japonais qui touchèrent le Wasp et le Franklin qui reçurent deux bombes chacun.


Exercice de tir pour le croiseur Alaska avec ses tourelles de 127mm

Une unité de sauvetage baptisé Task Unit 58.2.9 fût rapidement formée pour protéger le Franklin, unité composée de l'Alaska, du Guam, du croiseur lourd Pittsburgh, du croiseur léger Santa Fe et de trois divisions de destroyers. Au cours de la nuit, un "Judy" attaqua le convoi mais fût abattu par la DCA de l'Alaska qui connu ses premiers blessés : des servants d'un canon de 40mm furent brûlés par le flash d'un canon de 127mm, ils eurent le triste privilège d'être les premiers et les seuls blessés du croiseur.

Le lendemain matin, l'Alaska devint navire de commandement de la chasse, contrôlant trois unités de chasse embarquées sur l'Hancock qui descendirent un Kawasaki Ki-45 "Nick". Le 22 mars, l'Alaska arriva à Guam où il ravitailla avant de retrouver le TG 58.4. Les opérations sur Okinawa se poursuivirent le débarquement ayant lieu le 1er avril 1945. L'Alaska servit d'escorteur de porte-avions sauf le 27 mars où il bombarda l'île de Minami Daito Shimo, une île à 160 miles à l'est d'Okinawa en compagnie du Guam, du croiseur léger San Diego, du croiseur léger antiaérien Flint et du squadron de destroyers 47. L'Alaska tira 45 coups de 305mm et 352 coups de 127mm sans riposte de l'adversaire. A partir du 7 avril, il reprit son rôle d'escorteur de porte-avions, porte-avions qui lancèrent une massive attaque contre une force navale japonaise composée du supercuirassé Yamato, d'un croiseur et de quatre destroyers.

La multiplication des kamikazes donna des cibles aux artilleurs de l'Alaska qui descendit un Baka le 11 avril, un "Judy" et deux "Zero" le 16 avril, dernières victoires avant le retrait du front pour ravitaillement et entretien à Ulithi où l'Alaska jeta l'ancre le 14 mai 1945. Dix jours plus tard, le croiseur repris la mer, intégrant la 3ème flotte et plus précisément le TG 38.4. en compagnie de nouveaux venus comme le cuirassé Iowa et le porte-avions Ticonderoga.

Comme pour son précédent tour d'opération, l'Alaska assure des missions de couverture aérienne et de bombardement côtier notament le 9 juin où avec son sister-ship le Guam il bombarda les îles d'Okino Daito Shima au sud de Minami Daito Shimo, l'île en question abritant deux radars. Le 13 juin 1945, le TG jeta l'ancre dans le golfe de Leyte pour ravitaillement, entretien et repos avant que l'Alaska n'appareille le 13 juillet au sein de la TF95 pour Okinawa où il se ravitailla en carburant avant de passer en mer de Chine Orientale, pour la première fois depuis Pearl Harbor mais ne trouva aucune cible pour ses canons de 305mm. De retour à Buckner Bay sur l'île d'Okinawa, il se contenta de protéger les navires au mouillage surtout après que le 12 août, le cuirassé Pennsylvania n'ait été touché par une torpille japonaise (20 morts et 10 blessés)

Après la capitulation du Japon, la guerre ne s'acheva pas. Le 30 août, l'Alaska appareilla d'Okinawa pour retrouver la 7ème flotte chargée de l'occupation du Japon et de la Corée et de missions de démonstration de force en mer Jaune et dans le golfe de Chihli, jetant l'ancre à Jinsen (auj. Inchon) en Corée le 8 septembre 1945. Les forces d'occupation débarquèrent le 26 septembre avant que le croiseur ne mette le cap sur Tsingtao (Chine) y arrivant le lendemain où il appuya le débarquement de la 6ème division de Marines chargée d'occuper la Chine du Nord jusqu'au 13 novembre date à laquelle il retourna à Jinsen pour rembarquer des soldats démobolisés dans le cadre de l'opération Magic Carpet., arrivant à San Francisco après un bref arrêt à Pearl Harbor le 14 novembre.
Traversant le canal de Panama le 13 décembre 1945, il arriva au Boston Naval Shipyard le 18 décembre où il commença les préparatifs de désarmement le 18 décembre. Quittant Boston le 1er février 1946, il gagna Bayonne (New Jersey) où il arriva le lendemain.

Mis en réserve le 13 août 1946, il fût désarmé le 17 février 1947. Le croiseur de bataille ne retrouva jamais le service actif et fût rayé du Naval Vessel Register le 1er juin 1960 avant d'être vendu à la démolition le 30 juin 1960.


Deux vétérans de la guerre du Pacifique attendent les chalumeaux des démolisseurs à Newark dans le New Jersey : l'Alaska et le Washington

En 1958, le Bureau of Ships (BuShip) étudia la transformation des croiseurs Alaska et Guam en croiseurs lance-missiles. La première étude voyait tous les canons remplacés par quatre systèmes lance-missiles pour un coup de 160 millions de dollars, probablement trop couteuse puisqu'une deuxième étude voyait le débarquement des tourelles avant de 305mm et de trois tourelles de 127mm pour un coût de 82 millions de dollars ce qui fût jugé trop couteux et la transformation fût abandonnée.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Mar 26 Mai 2009, 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mar 26 Mai 2009, 21:41

USS Guam (CB-2)

Le USS Guam à l'ancre date et lieu inconnu

Le USS Guam (CB-2) est mis sur cale le 2 février 1942 aux New York Shipbuilding Corporation situés à Camden (New Jersey), lancé le 12 novembre 1943 et admis au service actif le 17 septembre 1944. Après sa croisière de mise en condition au large de Trinidad, le Guam appareille de Philadelphie le 17 janvier 1945, retrouvant la flotte du Pacifique à Pearl Harbor le 8 février via le canal de Panama. A l'occasion de cette escale, le secrétaire à la Marine, James Forrestal visita le navire.

Appareillant de Pearl Harbor le 3 mars, le Guam arrivant à Ulithi le 13 mars où il retrouva le croiseur Alaska au sein de la TF58 sous le commandement de l'amiral Marc Mitscher et plus précisément au sein du TG 58.4 (Vice-amiral Radford) qui opéra au large de Kyushu et Shikoky à partir du 18 mars 1945. La puissance de cette TG 58.4 était impressionante avec les porte-avions Yorktown, Inrepid, Independence, Langley les cuirassés Missouri et Wisconsin, les croiseurs de bataille Alaska et Guam, les croiseurs St Louis, San Diego et Flint et 15 destroyers.

Le baptême de feu fût spectaculaire puisque cinq kamikazes attaquèrent le TG, endommageant l'Enterprise et l'Intrepid qui furent endommagés, le Guam détruisant quatre avions avant d'escorter le Franklin endommagé ce qui l'éloigna du front le 22 mars.

Après ravitaillement, le Guam retrouva la TG 58.4 au large d'Okinawa. Dans la nuit du 27 au 28 mars,intégré dans la Cruiser Division 16 (amiral P.S Low), il bombarda l'aérodrome de Minami Daito avant de soutenir les opérations aériennes au dessus de Nansei Shoto.

Après ravitaillement et réparations à Ulithi, le Guma retrouva Okinawa au sein du TG 38.4, unité intégré à la 3ème flotte de l'amiral Halsey. Il reprit son rôle de chien de berger pour les porte-avions avec une parenthèse le 9 juin quand il bombarda pendant 90 minutes avec son sister-ship l'Alaska et cinq destroyers l'île d'Okino Daito. Arrivant dans la baie de San Pedro dans le golfe de Leyte le 13 juin après trois mois d'opérations.


Splendide vue aérienne du Guam montrant tout son armement

Le Guam devint alors le navire-amiral de la Cruiser Task Force 95 composé des croiseurs de bataille Guam et Alaska, de quatre croiseurs légers et neuf destroyers. Cette force appareilla pour la mer de Chine orientale et la mer Jaune où elle opéra du 16 juillet ay 7 août 1945 pour des résultats faibles ce qui démontrait au moins que la marine de guerre et la marine marchande japonaise étaient totalement anéantis. La CTF95 revint à Okinawa le 7 août.

Quelques jours plus tard, le Guam devint le navire amiral de la North China Force (vice-amiral Low), déployée en mer Jaune, surveillant notament les ports de Tsingtao, Port Arthur et Dairen. Il appareilla ensuite pour Jinsen (auj. Inchon) en Corée du Sud le 8 septembre 1945 pour soutenir l'occupation de la Corée.

Il quitta Jinsen le 14 novembre et arriva à San Francisco le 3 décembre où il débarqua un contingent de soldats démobilisés de l'armée de terre. Deux jours plus tard, il quitta la Californie pour Bayonne (New Jersey) où il arriva le 17 décembre 1945. Le 17 février 1947, le Guam fût désarmé, étant intégré au New York Group de l'Atlantic Reserve Fleet jusqu'au 1er juin 1960 date à laquelle son nom fût rayé du Naval Vessel Register et vendu à la démolition à Baltimore le 24 mai 1961.


Entrainement au tir pour les servants des tourelles n°1 et 2

USS Hawai (CB-3)

Lancement du USS Hawai

Le USS Hawaï est mis sur cale aux chantiers de la New York Shipbuilding Corporation situés à Camden (New Jersey) en décembre 1943 et lancé le 3 novembre 1945 sans que son achèvement ne soit prévu et fût même annulé le 17 février 1947 alors qu'il était achevé à 82.4%. Le délai entre les deux constructions (Guam mis sur cale en décembre 1941) s'explique par le manque d'acier (qui condamna les cinq cuirassés de classe Montana) et d'autres priorités (porte-avions, destroyers, sous marins).


Le USS Hawai en construction au bassin. La photo à été prise le 3 juillet 1946 soit 7 mois avant l'abandon de la construction (17 février 1947)

Comme le cuirassé Kentucky, le BuShip étudia la conversion de ce croiseur de bataille en croiseur lance-missiles destiné aux tests de mise au point des nouveaux missiles mais ce projet ne fût pas poursuivi. Deux ans plus tard en 1948, une nouvelle conversion baptisée SCB26A qui l'aurait transformé en Balistic Guided Missile Ship. Le Hawai aurait ainsi reçu 12 lanceurs pour une version américain des V2 et 6 lanceurs pour des missiles de croisière surface-surface Triton qui fût abandonné en 1957. Le projet commença en 1948 mais fût abandonné en 1949 tout comme tous les autres projets de Balistic Guided Missile Ship.

En 1952, on étudia la transformation de l'Hawai en navire de commandement à l'instar du Northampton. L'armement aurait consisté en 16 canons de 127mm en affûts doubles et une suite complète de radar. Le projet fût abandonné en 1953, les américains ayant choisit le porte-avions Wright et l'Hawai retrouva sa désignation originelle le 9 octobre 1954.

Quatre jours plus tard, il fût vendu à la démolition en avril 1958, rayé du Naval Vessel Register le 9 juin 1958 et vendu à la démolition le 20 juin 1959.


Un navire quasiment achevé qui est emmené à la casse. Tel fût le sort du de l'USS Hawai.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mar 26 Mai 2009, 21:45

j'aime beaucoup la silhouette de ces navires.......thumleft thumleft

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mar 26 Mai 2009, 21:55

Caracteristiques Techniques

Plan deux vues des Alaska

Déplacement : standard 29771 tonnes pleine charge 34253 tonnes

Dimensions : longueur 246.4m largeur 28m tirant d'eau 8.3m

Propulsion : 4 turbines à engrenages General Electric alimentées par 8 chaudières Babcox & Wilcox dévellopant une puissance totale de 150000ch et entrainant 4 hélices.

Performances : vitesse maximale : 31.4 à 33 noeuds distance franchissable : 12000 miles nautiques à 15 noeuds

Protection : ceinture de 127 à 228mm pont blindé 96 à 101mm pont principal 35mm troisième pont 15mm barbettes 279 à 330mm tourelles 325mm pour la face avant 127mm sur le toit 133 à 152mm pour les faces latérales et arrières. Passerelle : 269mm pour la face et 127mm pour le toit

Armement :

Belle vue des tourelles avant de 305mm

-9 canons de 305mm Mark 8 modèle 1939 en trois tourelles triples (deux avant et une arrière). Ce canon de 50 calibres tire des obus explosifs de 426kg ou des obus perforants de 517kg à une distance comprise entre 15720m (site +10°) et 35721 (site +45°) (pour les obus perforants, pour les obus explosifs, les distances sont comprises entre 15545 et 34666m) à raison de 2.4 à 3 coups par minute, le rechargement se faisant à +7°. La tourelle triple pèse 949 tonnes et peut pointer en site de -3° à +45° à raison de 12° par seconde et en azimut de sur 150° à raison de 5° par seconde.
La dotation en munitions est de 166 coups par canon soit un total de 1494 obus pour le navire.


-12 canons de 127mm Mark 12 modèle 1934 répartis en six tourelles doubles latérales. Ce canon de 38 calibre tire des obus de 25kg à une distance comprises entre 8692m (site = +10°) et 15903m (site = +45°) en tir antisurface et de 11887 en tir antiaérien. La tourelle double Mark 38 pèse 43 tonnes et peut pointer en site de -15° à +85° et sur 150° en azimut. La dotation en munitions est de 500 coups par canon soit un total de 6000 coups.

-56 canons de 40mm en 14 affûts quadruples et 34 canons de 20mm Oerlikon en affûts simples.

Aviation

Le USS Guam à Pearl Harbor avec la catapulte babord en position de lancement

Deux catapultes et un hangar pour un total de 4 hydravions OS2U Kingfisher ou SC Seahawk.


Ci-dessus un Curtiss SC-1 amérissant à proximité du croiseur le 6 mars 1945 alors que le croiseur est engagé dans l'opération de conquête d'Iwo Jima et ci-dessous un Vought Kingfisher au sol


Equipage : 1517 hommes

FIN DE L'ARTICLE

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mar 26 Mai 2009, 21:56

LE BRETON a écrit:
j'aime beaucoup la silhouette de ces navires.......thumleft thumleft

Pareil j'aime bien leur longue proue allongée, cela leur donne une allure de lévrier des mers qui est pas désagréable thumleft

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 27 Mai 2009, 00:07

Encore une fois, article génial!!!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 27 Mai 2009, 09:25

Navires magnifiques mais véritables éléphants blancs....

A la différence des croiseurs de bataille de la WWI les Guam (tout comme les Strasbourg d'ailleurs) n'alignent pas une artillerie aussi puissante que les cuirassés de leur temps (305 et 577 kgs contre 381 et 850 kgs, 406 et plus un obus de 456 pèse 1400 kgs).

Artillerie inféreure en calibre; protection inférieure ... Trop gros pour jouer les croiseurs, trop légers pour accompagner une hypothétique ligne de bataille ces navires se retrouvent "sans affectation".

On les retrouve
-défense AA des groupes PA
-soutien d'artillerie aux opérations amphibies

Mais dans les deux cas de figure c'est accepter de consacrer des budgets pharaoniques pour des missions pouvant être remplies à moindre coût par les Cl AA modernes et les vieux cuirassés.

En clair ces "petits Iowa" sont véritablement mort-nés et n'auront jamais de seconde jeunesse à la différence des Baltimore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaurentV
Quartier Maître 1ère classe
Quartier Maître 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 426
Age : 49
Ville : Pyrénées
Emploi : enseignant
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 27 Mai 2009, 09:46

C'est un problème assez général pour l'ensemble des croiseurs de bataille qui n'ont jamais vraiment trouvé leur fonction, sauf la toute première, celle pour laquelle ils avaient été conçus, qui était de s'opposer aux croiseurs corsaires. Mais une fois passée la bataille des Falklands... Donc effectivement cher payé pour des bâtiments ne servant au mieux que dans les tous premiers mois d'un conflit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mar 09 Juin 2009, 20:36

encore une belle grosse Bête que tu nous propose la lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mar 09 Juin 2009, 21:38

Je connaissais cette classe que de nom c'était pas prévu mais une vraie pulsion. J'aime bien leur allure, les cuirassés et croiseurs américains de la WWII ont quelque d'inimitable.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 10 Juin 2009, 09:40

Les Alaska ont effectivement une élégance extraordinaire à l'instar des Iowa ou des Baltimore.
Elancés équilibrés dotés de radar efficaces, remarquablement dotés en DCA ...

Mais force est de constater que dans le Pacifique le poids de la décision pesa sur les "Tinclads" en 42/43.

Ces navires eurent un véritable destin. Quand on voit la classe Pensacola si mal foutue ... et les combats que dut soutenir le Salt Lake City par exemple, au Cap Espérance avec ou sous les ordres de Mac Morris aux Aléoutiennes.

Les navires conçus par les programmes de la guerre sont arrivés tard et n'ont pas connu des carrières extraordinaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaurentV
Quartier Maître 1ère classe
Quartier Maître 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 426
Age : 49
Ville : Pyrénées
Emploi : enseignant
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 10 Juin 2009, 13:43

C'est là aussi une règle assez générale : les délais de construction navale sont tels que les guerres se font avec les bâtiments existant ou en cours de construction en début de conflit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Sam 09 Oct 2010, 15:30

Je viens de lire le chapitre consacré aux Alaska dans le livre que Friedman consacre aux Alaska. En fait ces deux navires magnifiques furent ... un ratage complet.

Ils ne furent pas conçus tant comme des navires d'éclairage mais comme des plates-formes AA pour les PA.

Leurs défauts majeurs
-une protection représentant 16,4 % du déplacement soit une proportion de croiseur lourd là où le Hood pourtant vulnérable affichait 30%
-pas de protection sous marine digne de ce nom
-cloisonnement insuffisant (ce cloisonnement dévoreur d'espace aurait empêché l'installation d'une propulsion de 150 000 cv nécessaire à propulser le navire à 33 noeuds)
-une médiocre direction centralisée de DCA qui en faisait une plate forme de tir moins bonne que les BALTIMORE

Bref un beau ratage quasiment aussi cher qu'un Iowa

B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Sam 09 Oct 2010, 15:38

Ah oui effectivement vu sous ce angle, la légende prend un sérieux coup dans le tarin. Je suppose aussi que le choix du 305mm n'à pas du faire des heureux dans l'US Navy vu que ce calibre n'était plus guère utilisé à part pour les derniers dreadnought encore en service (Arkansas et Wyoming).

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Sam 09 Oct 2010, 17:42

j'avais oublié "le pire" un rayon de giration de 1100 mètres à 20 noeuds et de 900 mètres à 30 noeuds là où un Baltimore avait un rayon de giration de 780 mètres à 20 noeuds et l'Iowa 760 !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 13 Oct 2010, 21:51

Des bateaux aux lignes magnifiques, mais visiblement une solution à la recherche d'un problème...
les seuls croiseurs de bataille réussis furent ceux construit par les allemands en début de siècle, avec en point d'orgue le Hindenburg. En fait, c'était plutôt des cuirassés rapides...
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10433
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Des héros sans emploi ?   Mer 23 Fév 2011, 16:04

LaurentV a écrit:
C'est un problème assez général pour l'ensemble des croiseurs de bataille qui n'ont jamais vraiment trouvé leur fonction, […] Donc effectivement cher payé pour des bâtiments ne servant au mieux que dans les tous premiers mois d'un conflit.
pascal a écrit:
Navires magnifiques mais véritables éléphants blancs […] les Guam […] n'alignent pas une artillerie aussi puissante que les cuirassés de leur temps […].
Artillerie inféreure en calibre; protection inférieure… Trop gros pour jouer les croiseurs, trop légers pour accompagner une hypothétique ligne de bataille ces navires se retrouvent "sans affectation".
On les retrouve // -défense AA des groupes PA // -soutien d'artillerie aux opérations amphibies //
Mais dans les deux cas de figure c'est accepter de consacrer des budgets pharaoniques pour des missions pouvant être remplies à moindre coût par les Cl AA modernes et les vieux cuirassés.
En clair ces "petits Iowa" sont véritablement mort-nés et n'auront jamais de seconde jeunesse à la différence des Baltimore.
Budgets pharaoniques ? Pourquoi pas astronomiques ? Rapportés au total des dépenses, n’est-ce pas un tantinet exagéré ?
Pas de fonction ni d’affectation ? C’est ce que l’on dit généralement des croiseurs de bataille…
Mais pour les CB ? La : «défense AA des Task Forces» et l'appui des opérations amphibies, n’en tenait-elle pas lieu ?…
Sans doute un peu trop coûteux en effet. Mais ce n'étaient ni des cuirassés, ni des croiseurs de bataille.

Il est vrai que leur doctrine d’emploi aura fait long feu… (ils étaient prévus pour s’opposer à une classe — inexistante — de croiseurs de bataille nippons)
Toutefois, au cours de leur brève carrière, les deux bâtiments achevés n’auront pas eu à rougir de leurs états de service…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10433
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Quelle ligne !!…   Mer 23 Fév 2011, 16:07

pascal a écrit:
[…]Mais force est de constater que dans le Pacifique le poids de la décision pesa sur les "Tinclads" en 42/43.[…]
Cette observation ne pourrait-elle rendre a contrario de ce qui a été avancé à son sujet, sa justification à notre croiseur Émile Bertin ?
pascal a écrit:
[…]Les navires conçus par les programmes de la guerre sont arrivés tard et n'ont pas connu des carrières extraordinaires…
LaurentV a écrit:
C'est là aussi une règle assez générale : les délais de construction navale sont tels que les guerres se font avec les bâtiments existant ou en cours de construction en début de conflit.
Schématiquement vrai… La guerre s’est-elle terminée trop tôt ? Cela n’illustrerait-il pas, une fois de plus, que, lorsqu’un besoin militaire se fait sentir dans l’urgence, c’est déjà trop tard pour le réaliser ?
En dehors de ces critiques pertinentes, rien ne pourra leur ôter leur superbe réussite esthétique : harmonieuse répartition des volumes, équilibre des formes, respect des règles dictées par la divine proportion


Dernière édition par DahliaBleue le Mer 23 Fév 2011, 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10433
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Virement de bord   Mer 23 Fév 2011, 16:08

pascal a écrit:
j'avais oublié "le pire" un rayon de giration de 1100 mètres à 20 noeuds et de 900 mètres à 30 noeuds là où un Baltimore avait un rayon de giration de 780 mètres à 20 noeuds et l'Iowa 760 !!!!!
Époustouflant en effet, comparé aux résultats de notre BL Jean Bart qui, à 29 nœuds et avec 30 degrés de barre, avait 500 mètres de rayon de giration. Il est vrai que sa carène était un peu plus ventrue que celle des ALASKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10433
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Intermédiaires…   Mer 23 Fév 2011, 16:12

clausewitz a écrit:
Historique
Leur caractère hybride est visible par leur nom de baptême. Il est en effet de tradition dans la marine américaine de baptiser les cuirassés de noms d'Etats et les croiseurs de noms de villes. Les Large Cruiser ne sont ni des cuirassés (armement trop faible) ni des croiseurs conventionnels. Ils vont ainsi recevoir des noms de territoire […]
Hybride ? Et pourquoi pas bâtard ?
Si nombreux sont ceux qui tendent à classer les ALASKA dans la catégorie des croiseurs de bataille, n’est-ce pas abusivement ? Et s’ils ne sont en effet pas des cuirassés, ne sont-ils pas effectivement des croiseurs ? La nomenclature officielle de l’US Navy les qualifie (plus raisonnablement) de grands croiseurs (= Large Cruiser).

Loin d’en trahir une perplexité, le choix des noms de baptême intermédiaires ne les situe-t-il pas, justement et judicieusement, à leur place, entre les Capital Ships et les croiseurs ?…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 23 Fév 2011, 18:11

Citation :
Toutefois, au cours de leur brève carrière, les deux bâtiments achevés n’auront pas eu à rougir de leurs états de service…


noyés dans la masse (heureusement qu'elle fut là cette masse à Okinawa) mais avec une artillerie secondaire à peu près équivalente à celle d'un CA à qq affuts près ...

disons surtout qu'ils ont eu de la chance

notamment celle de ne pas encaisser de torpilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5190
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 23 Fév 2011, 20:31

mais je suis d'accord avec toi : quelle allure quelle ligne mais bon AUCUNE protection sous marine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Mer 30 Sep 2015, 22:20

Bonsoir à tous

Je suis rendu au T.4 de mon uchronie sur les EUA.

Ayant choisit d'équiper la Turquie d'un cuirassé moderne, j'ai imaginé que les américains chargés de le construire réussissent à obtenir la fabrication sous licence du canon de 356mm des KGV

J'ai alors pensé équiper les Alaska de ce canon. Question es-ce qu'avec une coque comme les Alaska, l'installation de neuf canons de 356mm en trois tourelles triples était-elle possible ?

Merci d'avance

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10433
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   Sam 03 Oct 2015, 11:05

clausewitz a écrit:
[…] est-ce qu'avec une coque comme les Alaska, l'installation de neuf canons de 356mm en trois tourelles triples était-elle possible ? […]
Compte tenu du devis de poids, ça me paraît un peu limite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» USN CROISEURS DE BATAILLE CLASSE ALASKA
» ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE LION
» JAPON : CROISEURS DE BATAILLE CLASSE KONGO
» ROYAL NAVY CROISEURS DE BATAILLE CLASSE INDEFATIGABLE
» ALLEMAGNE CROISEURS DE BATAILLE CLASSE DERFFLINGER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: