AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 11:28

CUIRASSES CLASSE NAGATO
(JAPON)


Peinture du cuirassé Nagato

Avant-Propos

Aujourd'hui, la Japanese Maritime Self Defense Force (JMSDF) est la 5ème marine du monde avec 432000 tonnes de navires particulièrement modernes. Les destroyers n'ont rien à envier avec les navires américains, les sous marins sont régulièrement renouvelés.

Il suffirait de peu de chose pour que le Japon retrouve une marine digne de la Nikon Kaïgun, la marine impériale japonaise qui fit trembler les alliés durant près de trois ans. Construisant certain des meilleurs destroyers du monde (Fubuki) et les plus puissants cuirassés (les Yamato), entrainant ses équipages dans un culte de l'offensive, elle se montra un adversaire coriace, d'autant plus coriace que les deux dernières années du conflit virent l'IJN (Imperial Japanese Navy).

La tradition navale japonaise est ancienne. Au XIIIème siècle, les mongols envahirent le Japon et si la majeure partie des combats furent terrestres, les chroniques de l'époque citent l'exemple de samourais utilisant des petites embarcations pour s'emparer des navires mongols. C'est d'ailleurs à cette époque qu'apparu le mot de kamikaze «vent divin» : en 1274, les armées mongols envahirent le Japon provoquant de lourdes pertes mais à la fin de la journée, un typhoon se leva détruisant la majeure partie de la flotte de Kubilai Khan.

L'effort fût particulièrement intense au 16ème siècle quand les shoguns luttèrent pour le pouvoir central. Des navires équipés de canons furent construits, des plaques en fer équipaient même certains navires soit près de trois siècles avant la Gloire ! Ces navires appelés Tekkosen étaient plus des monitors côtiers plutôt que de vrais navires. En 1641 cependant, le Japon se ferma aux influences étrangères et se replia sur lui même.

Ce repli dura jusqu'au 8 juillet 1853 date à laquelle le Commodore Perry de la marine américaine jeta l'ancre en baie d'Edo (ancien nom de Tokyo) et s'imposa en tirant avec ces canons Paixhans équipés d'obus explosifs.

Le 31 mars 1854, la convention de Kanagawa imposée par le Commodore Perry ouvrit le Japon au commerce extérieur et ouvrit des relations diplomatiques avec les Etats Unis.

Le Japon aurait pu connaître le sort de la Chine menacée et dépecée par les pays occidentaux mais au contraire, profita de l'occasion pour moderniser le pays à marche forcée. C'est le début de l'ère Meiji (1867) qui supprime le shogunat, les samourais provoquant une révolte en 1877 dûrement reprimée mais qui ne fût pas «digérée» par le Japon avant quinze ans.

Histoire de la marine impériale japonaise

La Nikon Kaïgun est officiellement née en juillet 1869 même si il fallut attendre 1871 pour que la marine impériale japonaise absorbe toutes les marines privées. En octobre 1873, le ministère des affaires militaires se scinda en deux, donnant ainsi naissance à un ministère de la marine.

Un projet ambitieux de 200 navires est vite remisée au profit d'une marine de défense côtière. Le Japon se rend compte qu'elle mente de ressources industrielles. Elle se tourne vers l'étranger et naturellement la Grande Bretagne, la puissance navale dominante :

Des officiers anglais sont envoyés au Japon pour la formation et des navires sont commandés aux chantiers britanniques, pratique qui perdurera jusqu'en 1913 avec la construction du croiseur de bataille Kongo.


Le Kongo, dernier navire de guerre de l'IJN construit à l'étranger

Autre source d'influence la France, influence symbolisée par Emile Bertin qui présent au Japon de 1886 à 1890 va créer la base navale de Yokosuka et les arsenaux de Kure et de Sasebo. Les français y introduisent la mine, la torpille et une certaine conception de l'offensive.

La première action d'éclat de la marine japonaise à lieue en 1904 quand éclate la guerre russo-japonais. Au début du vingtième siècle, la marine impériale japonaise six cuirassés et huit croiseurs cuirassés et surprend le monde en écrasant la flotte russe à Port Arthur (8 février 1904) et dans le détroit de Tsushima (27-28 mars 1905).


L'amiral Togo le vainqueur de Tsushima surnomé le Nelson japonais

Le Cuirassé et le Japon

Si nous mettons à part les Tekkosen du 16ème siècle, le premier cuirassé japonais est mis en service en 1869. Baptisé Kotetsu, il à été conçu d'après des plans français. Le premier cuirassé moderne dit pré-dreadnought baptisé Fuji datant lui de 1896 (le premier navire de ce type de la marine allemande date de 1891, celui de la marine austro-hongroise de 1895, celui de la marine américaine de 1889, celui de la marine britannique de 1871 celui de la marine française de 1879 et celui de la marine italienne de 1884). Les japonais apprenent vite et les deux premiers dreadnought sont mis en service en 1912.

Rapidement les japonais entrent en concurrence avec les américains qui eux aussi convoitent le Pacifique. Une course au cuirassé s'engage comme cela avait été le cas avant la première guerre mondiale entre la Grande Bretagne et l'Allemagne.

Le déclencheur date de 1916 avec le programme américain qui prévoit 10 cuirassés et 6 croiseurs de bataille. Les japonais en prennent connaissance au début de 1917 et adoptent le 14 juillet 1917, un programme dit «8-4» prévoyant 8 cuirassés et 4 croiseurs de bataille pour 1924 mais ce programme est abandonné au profit du programme «8-8» prévoyant comme son nom l'indique 8 cuirassés et 8 croiseurs de bataille qui doivent être achevés le 1er avril 1928.

Chaque mise sur cale répond à une autre, au grand dam des britanniques qui peinent à suivre la cadence effrenée suivi par leur allié et par leur cousin d'outre-atlantique. Le 14 avril 1917, les américains mettent sur cale le Maryland, les japonais riposent par la mise sur cale su Nagato le 28 août suivi le 1er juin 1918 par celle de son sister-ship, le Mutsu alors que les américains sont arrêtés par leur entrée en guerre.

Cette compétition reprend en 1919 : les américains mettent sur cale le Colorado et le Washington (classe Maryland) suivi en 1920 du quatrième classe Maryland, le West Virginia suivi de quatre des cinq South Dakota (South Dakota, Indiana, Montana, North Carolina, Iowa et Massachussett) et des deux premiers croiseurs de bataille de classe Lexington (Lexington, Constellation, Saratoga, Ranger, Constitution et United States). Les japonais eux ne mettent sur cale que deux cuirassés de 39900 tonnes (Kaga et Tosa) et deux croiseurs de bataille de 41127 tonnes (Amagi et Akagi).


Deux classses de navires morts nés : les Amagi japonais et ci-dessous les croiseurs de bataille classe Lexington


En 1921, la course se poursuit avec la mise sur cale du dernier South Dakota et des deux derniers Lexington tandis que les japonais mettent sur cale les croiseurs de bataille Atago et Takao du type Amagi.

Le traité de Washington signé en 1922 à l'instigation des britanniques (qui faute de moyen avaient renoncé aux cuirassés type N3 et aux croiseurs de bataille G3) met un terme à cette course qui empêche le japon de mettre sur cale quatre cuirassés de type Kii (42600 tonnes) et quatre croiseurs de bataille type n°13 (47500 tonnes).


Les anglais tentèrent de suivre le rythme en projetant les cuirassés type N3

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 11:36

Historique

Ces deux super-dreadnougth tirent les leçons de la bataille du Jutland en améliorant la protection passive qui est du type «tout ou rien» et s'inspire des Queen Elisabeth en réalisant une synthèse entre le cuirassé qui à l'époque est un navire bien protégé mais lent (19 à 21 noeuds) et le croiseur de bataille, rapide (25 noeuds) puissament armé mais à la protection bien faible, les croiseurs de bataille anglais à la bataille du Jutland en feront l'amère expérience.

Le Nagato

Le Nagato dans sa configuration finale

Le Nagato est mis sur cale à l'arsenal de Kure le 28 août 1917 lancé le 9 novembre 1919 et admis au service actif le 15 novembre 1920.

Il bénéficia d'une importante refonte de 1934 à 1936 (5 septembre 1934-30 septembre 1936) .

La coque fût allongée de près de 9 mètres (215.8 à 224.6m) et élargie par la pose de bulges anti-torpilles. Les quatre turbines sont remplacées et dix chaudières au mazout remplacent les vingt et une chaudières mixtes. Une structure en pagode remplace le mât avant, des télémètres furent ajoutées et la cheminée avant supprimée.

La portée de l'armement est augmentée par l'augmentation de l'élévation (30 à 43°), deux canons de 140mm, des tubes lance-torpilles sont débarquées et huit canons de 127mm sont embarqués ainsi que 20 canons de 25mm. Le blindage du pont fut renforcé pour atteindre 180mm par endroits, une catapulte et trois hydravions sont égalements embarqués.

Intégrés à la Flotte Combinée, le Nagato et son sister-ship formaient la 1ère division de cuirassés. Fleuron de la marine nippone, il est le navire amiral de l'amiral Isoroku Yamamoto. Le 2 décembre 1941, le Nagato envoya au porte-avions Akagi le message «gravir le mont Niitaka» qui signifiait le déclenchement de l'attaque sur Pearl Harbor.

Le 16 décembre 1941, le cuirassé géant Yamato rejoint la 1ère division, l'amiral Yamamoto y mettant sa marque le 12 février 1942.

Le 29 mai, le Nagato appareilla d'Hashirajima avec les cuirassés Yamato, Mutsu, le porte-avions Hosho, un croiseur et neuf destroyers pour participer à l'opération MI d'occupation de Midway qui n'eut jamais lieu après la destruction de 4 porte-avions. Le Nagato vit les opérations de loin, participant ensuite à la récupération des survivants du Kaga.

Le 23 août 1943, le Nagato appareilla pour Truk où il fût désormais basé avec quelques périodes à Eniwetok. Truk fût évacué en février 1944 et le porte-avions gagna l'île de Lingga au large de l'île de Sumatra et au sud de Singapour.

Affecté à la 2ème division de porte-avions du contre-amiral Joshima (force B de la 1ère flotte mobile commandée par l'amiral Ozawa) pour participer à la bataille de la Mer des Philippines le 19 juin 1944, attaqué par des avions mais sans grands dommages.


Le Nagato au temps de sa splendeur

Du 27 juin au 8 juillet 1944, le Nagato entra au bassin à l'Arsenal de Kure où il reçut de nouveaux radars et sa DCA est renforcée avec 98 canons de 25mm au détriment de deux canons de 140mm.

En octobre 1944, il prit par à l'opération Sho-1, l'attaque des navires alliés débarquant à Leyte. Le 24 octobre 1944, lors de la bataille de la mer de Sibuyan, il fût attaqué par l'aéronavale américaine, recevant deux bombes d'avions du Franklin et du Cabot. La première bombe détruisit des canons AA et mit hors service la chaudière numéro, stoppant une hélice pour 25 minutes. Le deuxième bombe tomba au niveau de la passerelle tuant 52 marins et en blessant 106.

Le 25 octobre, la Force Centrale franchit le détroit de San Bernardino et entra dans le golfe de Leyte, déclenchant la bataille de Samar om le Nagato engaga les porte-avions d'escorte et les destroyers du TG 77.4.3. Il ouvrit le feu à 6.01sur le St Lo mais le manqua. A 6.54, le destroyer Heermann tira des torpilles sur le Haruna qu'il manqua mais prit pour cible le Yamato et le Nagato obligeant les deux navires à mettre cap au nord sur 10 miles le temps que les torpilles tombe à court de carburant.

De retour au combat, le Nagato réengagea les porte-avions américains tirant 45 coups de 410mm et 92 coups de 140mm. A 9.10, l'amiral Kurita ordonna à la flotte de rompre le combat et de mettre cap au nord puis au sud à partir de 10.20. A partir de 12.36, la flotte japonaise fût attaquée et le Nagato reçut deux bombes mais les dommages furent limités.

Les attaques aériennes continuèrent, le Nagato fût attaqué par des bombardiers en piqué du Hornet et touché par quatre bombes provoquant 38 morts et 105 blessés. Durant cette journée, le Nagato tira 99 coups de 410mm et 653 coups de 140mm.

Arrivé à Yokosuka le 25 novembre pour réparation, il ne fût jamais remis en service en raison de la pénurie de matériel et de carburant et en février 1945, il fût transformé en navire de défense côtière.

Pour se faire le mat principal et la cheminée furent supprimés tandis que la DCA fût accrue : 10 canons de 127mm, 145 canons de 25mm tandis que des canons de 140mm étaient débarqués.

En juin 1945, ses canons de 25mm furent débarqués pour être installés à terre. Le 18 juillet 1945, il fût attaqué par des appareils de l'Essex, du Randolph, du Bennington, du Shangri-La et du Belleau Wood et touché par trois bombes dont une tua son commandant, le vice-amiral Otsuka Miki.

Le 30 août 1945, quinze jours après la rédition japonaise, le Nagato _dernier cuirassé japonais encore à flot_ fût saisi par les américains et sécurisé par des marins du navire d'assaut rapide USS Horace A. Bass (un Destroyer d'Escorte de classe Ruderow adapté pour le transport d'assaut).


Le cuirassé Nagato capturé par le Horace A. Bass le 30 août 1945

Comme le croiseur allemand Priz Eugen ou les cuirassés américains Pennsylvania, Nevada, Arkansas et New York, il fût désigné pour participer à l'opération Crossroads, une série de tests nucléaires, les marins américains voulant vérifier la résistance des navires à l'explosion d'une arme aussi puissante et aussi nouvelle.
Le 1er test baptisé Able (explosion aérienne) eut lieu le 1er juillet 1946 vit le Nagato placé à 1640 yards (1.5km) du point zéro et sévèrement endommagé. Le secons test baptisé Baker (explosion sous marine, une bombe placé sous un LSM à une profondeur de 27m l'endommagea encore plus gravement mais son cloisonement était si poussée que son agonie dura cinq jours.


Le Nagato après le tir Able lors de l'opération Crossroads. Ci-dessous une image du tir Baker

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 11:46

Le Mutsu

Peinture du cuirassé Mutsu

Le Mutsu est mis sur cale à l'arsenal de Yokosuka le 1er juin 1918 lancé le 31 mai 1920 et admis au service actif le 22 novembre 1921.
Il bénéficia d'une importante refonte de 1934 à 1936 (5 septembre 1934-30 septembre 1936) .

La coque fût allongée de près de 9 mètres (215.8 à 224.6m) et élargie par la pose de bulges anti-torpilles. Les quatre turbines sont remplacées et dix chaudières au mazout remplacent les vingt et une chaudières mixtes. Une structure en pagode remplace le mât avant, des télémètres furent ajoutées et la cheminée avant supprimée.

La portée de l'armement est augmentée par l'augmentation de l'élévation (30 à 43°), deux canons de 140mm, des tubes lance-torpilles sont débarquées et huit canons de 127mm sont embarqués ainsi que 20 canons de 25mm. Le blindage du pont fut renforcé pour atteindre 180mm par endroits, une catapulte et trois hydravions sont égalements embarqués.


Le Mutsu en refonte en 1936

Intégrés à la Flotte Combinée, le Mutsu et son sister-ship formaient la 1ère division de cuirassés. Fleuron de la marine nippone, il est le navire amiral de l'amiral Isoroku Yamamoto. Le 2 décembre 1941, le Nagato envoya au porte-avions Akagi le message «gravir le mont Niitaka» qui signifiait le déclenchement de l'attaque sur Pearl Harbor.

Le 29 mai, le Mutsu appareilla d'Hashirajima avec les cuirassés Yamato, Nagato, le porte-avions Hosho, un croiseur et neuf destroyers pour participer à l'opération MI d'occupation de Midway qui n'eut jamais lieu après la destruction de 4 porte-avions.

Le 11 août 1942, le Mutsu appareilla pour Truk, rattaché à la 2ème flotte du vice-amiral Kondo en compagnie des croiseurs Atago, Takao, Maya, Haguro et Myoko, le porte-hydravions Chitose, le croiseur légerYura et 9 destroyers arrivant sur place le 17 août. Le 27 août, à la fin de la bataille des Salomon orientales, le Mutsu fût attaqué sans conséquences par des avions américains.

Il resta à Truk jusqu'à janvier 1943 puis regagna l'arsenal de Yokosuka le 28 de ce mois avant de servir de navire école pour la marine impériale.


Le Mutsu à la mer

Le 8 juin 1943, le Mutsu est mouillé entre Hashirajima et les îles de Suo-Oshima à environ 2 miles du sud-ouest d'Hashirajima. Il embarque 113 cadets et 40 instructeurs du Tsuchiura Naval Air Group en stage de mise en condition. Le cuirassé est entouré d'autres navires comme le cuirassé Fuso, le croiseur Tatsuta et des destroyers.

A 11.45, le Mutsu qui est mouillé à la boué réservé au navire amiral doit manoeuvrer car le Nagato doit revenir de Kure à 13.00 après carénage. Il y à un épais brouillard et la visibilité est inférieur à 500m.

A 12.13, la soute à munitions de la tourelle n°3 du Mutsu explosa, brisant le cuirassé en deux, la partie avant mesurant 163m, se séparant et coulant rapidement avec la tour pagode. Le reste du navire d'une longueur de 44m resta à flot.

Le Fuso lança immédiatement deux de ses vedettes qui sauvèrent 353 personnes sur les 1474 membres d'équipage dont 13 cadets et instructeurs ce qui représentant une catastrophe, affaiblissant un peu plus l'aviation embarquée japonaise déjà très affaiblie par les récentes opérations. Plus tard, les destroyers Tamanami and Wakatsuki et les croiseurs Tatsuta et Mogami envoyèrent des secours tandis qu'une alerte ASM fût immédiatement lancé.

A 14.30, le Nagato arriva en zigzaguant à travers la baie d'Hiroshima mais l'alerte fût bientôt levée car aucun sous marin ne fût détecté. Le Nagato mouilla à 3000m du Fuso et prit à son bord des survivants sauvés par le Tatsuta tandis que d'autres étaient envoyés à terre. Un véritable black-out sur cette nouvelle fût imposé, les survivants étaient envoyés dans des garnisons dans le Pacifique comme Tarawa, Makin, Kwajalein, Saipan et Truk.
A 2.00 du matin le 9 juin, la partie arrière du Mutsu coula à 39m de profondeur. Le bilan final fût établit à 1121 hommes. La cause probable de l'explosion est la détonation d'un obus incendiaire type 3 destiné aux tirs de barrage antiaérien. Le Mutsu est rayé des listes le 1er septembre 1943.
En juillet 1944, la marine japonaise était dans un tel manque de carburant qu'elle pompa les 589 tonnes émprisonés dans l'épave du Mutsu (opération Bamboo).

Plusieurs opérations de relevage furent envisagées : la première en 1949 fût rapidement abandonnée mais de 1970 à 1978, une compagnie japonaise réussit à remonter de nombreux vestiges dont une tourelle de 410mm qui est aujourd'hui exposée à terre. A noter que depuis 1995, l'épave du Mutsu est une tombe de guerre et tout relevement est interdit.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 11:57

Caracteristiques Techniques

Le Mutsu en 1921 dans sa configuration d'origine sans la fameuse tour pagode caracteristiques des cuirassés japonais

Déplacement : standard 32720 tonnes pleine charge 42850 tonnes

Dimensions : longueur : 224.6m largeur : 34.59m tirant d'eau : 9.50m

Propulsion : 4 turbines Kampon alimentées par 10 chaudières du même modèle développant une puissance totale de 80000ch et actionnant 4 hélices.

Performances : vitesse maximale : 25 noeuds distance franchissable : 5500 miles nautiques à 16 noeuds (10200km à 30 km/h)
Protection : ceinture 305mm pont : 76 à 180mm tourelles 356mm

Armement :


Les deux tourelles avant de 410mm du Nagato

-8 canons de 410mm modèle 1914 (type 3) en 4 tourelles doubles d'un poids total de 1004 tonnes pouvant pointer de -5° à +30° à l'origine et -3° à +43° après modernisation en site et de 130° en azimut. Le canon type 3 tire des obus d'une tonne à raison de 2.7 coups par minute pour une portée comprise entre 5000m (pointage en site 2.5°) et 38725m (pointage en site 43°)


Un canon de 140mm ici sur un affût alors que sur les Nagato, ils étaient placés en casemates

-12 puis 8 canons de 140mm modèle 1914 (type 3) en casemates latéraux. Ce canon d'un poids de 5.6 tonnes peut pointer en site de -7° à +35° et en azimut de 70° . Ce canon tire des obus de 38kg à raison de 6 à 10 coups par minute pour une portée comprise entre 15800 (20°) et 20074m (35°)


Un affût double de 127mm du Nagato

-8 canons de 127mm modèle 1928 (type 88) en tourelles simples. Ce canon peut pointer de -8° à 90° et à 150° en azimut. Le canon tire des obus de 35kg à raison de 8 à 14 obus par minute pour une portée comprise entre 9400 et 14800m.


Un affût double de 25mm installé sur terre à Guam

-98 canons de 25mm modèle 1926 (type 96) en affûts simples doubles ou triples. La portée maximale de ce canon est de 6000m (tir à but surface) et 3980m (tir à but antiaérien) pour une cadence de tir de 450 coups minute.

Equipage : 1368 hommes

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 13:05

Je suis un peu déçus... Au premier abord j'ai penser que tu aurais fait un article sur la classe Yamato Sad Sad

Mais je te rassure ton article est superbe et bien détaillé, comme d'habitude thumright
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 13:58

J'exclu par de faire un jour les Yamato mais je trouvais que les Nagato étaient assez méconnus d'où ce choix

Pour le prochain je ne vais rien dire, c'est un truc assez particulier

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 15:48

J'ai hâte bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6723
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 21:52

Schéma du Nagato




Schéma du Mutsu



_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 38
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 22:04

Toujours plus hallucinant Mr. Green
Le cuirassé Nagato, en juillet 1946, en train de se prendre en pleine figure une vague radioactive géante de 250 mètres de haute, suite à l'explosion d'une bombe atomique lors des éssais atomiques à Bikini.
(le navire est sur la gauche de la photo)

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 22:46

Merci pour ces compléments.

Pour élargir quelqu'un à des infos sur les Amagi, les Tosa et les Kii, les cuirassés et croiseurs de bataille annulés à cause du traité de Washington ?

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 38
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 23:02

projet classe amagi

projet classe tosa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mer 13 Mai 2009, 23:50

Merci mike

si quelqu'un à les caracteristiques techniques même sommaire (dimensions déplacement vitesse armement) je suis preneur

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Jeu 14 Mai 2009, 09:18

Beau boulot claus (comme d'hab quoi Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Jeu 14 Mai 2009, 10:51

Merci Eagle Eye. Cela faisait un petit moment que j'avais envie de parler de la marine impériale japonaise et de ses cuirassés. Après si je devais en faire un autre article il y à les Yamato mais les Kongo me tentent pas mal aussi.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Jeu 14 Mai 2009, 12:36

Perso j'aime bien les Fuso et Ise avec leurs six tourelles doubles et leurs énormes tours de commandement.
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Jeu 14 Mai 2009, 20:44

chouette Article thumright

Oui moi aussi, je suis impatient de voir le prochain lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 38
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Jeu 14 Mai 2009, 20:57

clausewitz a écrit:
Merci mike
si quelqu'un à les caracteristiques techniques même sommaire (dimensions déplacement vitesse armement) je suis preneur

les infos basiques sur wiki...
amagi:
http://en.wikipedia.org/wiki/Japanese_battlecruiser_Amagi
tosa:
http://en.wikipedia.org/wiki/Tosa_class_battleship
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Jeu 14 Mai 2009, 21:19

Merci Mike j'ai aussi trouvé dans la journée en ayant le reflexe de taper la recherche anglais.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Lun 09 Nov 2009, 09:38

Pour ceux que cela intéresse, j'ai qulque peu retravaillé la "mise à l'eau" de mes navires.

Ci-dessous le Kongo tel qu'il est proposé dans l'article :



J'avais à l'époque créé un profil par type de cuirassé nippon...

Nimitz
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3804
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Les noms NAGATO et MUTSU   Lun 06 Sep 2010, 23:42

Petit complément modestement apporté à cet excellent article : le nom des cuirassés était celui d'ancienne provinces féodales (à l'exception des croiseurs de bataille tels que les KONGO et les AKAGI, qui avaient des noms de montagnes comme tous les croiseurs).

NAGATO ("la longue porte") est le fief le plus au sud de Honshu, il borde le détroit de Simonoseki qui lui a donné son nom : la longue porte donnant sur la mer intérieure).
MUSTU ("le bout de la terre" autrement dit le Finistère Wink ) était le fief le plus septentrional de Honshu, face à Hokkaido.
Ainsi ces deux cuirassés portaient les noms des deux extrémités de la principale île de l'archipel nippon.
study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9357
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   Mar 07 Sep 2010, 00:02

Merci de ce complément. La culture japonais c'est pas ce qu'il y à de plus famillier, je connais certainement mieux la marine impériale de la seconde guerre mondiale que les mangas, la musique et les films. Mr. Green

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO   

Revenir en haut Aller en bas
 
JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JAPON CUIRASSES CLASSE NAGATO
» JAPON CUIRASSES CLASSE ISE
» JAPON CUIRASSES CLASSE YAMATO
» JAPON CUIRASSES CLASSE FUSO
» ROYAL NAVY CUIRASSES CLASSE NELSON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: