AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Ven 08 Mai 2009, 18:04

CUIRASSE HMS VANGUARD (GRANDE BRETAGNE)
LE DERNIER DES DERNIERS


Le HMS Vanguard à la mer en 1950.

Introduction

Au début du vingtième siècle, un journal anglais publia un article sous le titre suivant «Brouillard sur la Manche _le continent isolé» montra par là l'obssession de l'insularité et la volonté des britanniques de rester à l'égard de l'Europe et de porter leur regard vers des horizons lointains.

Pas étonnant dans ces conditions que la marine bénéficie de soins attentifs des différents souverains depuis Henri VIII _qui peut être considéré comme le père de la Royal Navy_ qui cherchèrent à se dôter de la marine la plus puissance pour que le slogan Britannia Rules the wave soit un minimum crédible.

Au 19ème siècle, avant que l'Entente Cordiale n'attenue cette rivalité, son adversaire désigné était la Royale, la marine française qui faute de pouvoir égaler quantitativement la marine anglaise chercha à la battre sur le terrain qualitatif.

C'est ainsi qu'en 1856, un brillant ingénieur prénomé Henri Dupuy de Lôme (1816-1885) inventa la frégate cuirassée puisque la Gloire sous une solide coque en chêne portait des plaques d'acier, une réponse aux obus explosifs, création française de l'ingénieur Henri Paixans (1783-1854) qui avaient montré leur efficacité durant la guerre de Crimée.

Les anglais réagirent rapidement se dôtant en 1860 du HMS Warrior déclencha à cette occasion une nouvelle course aux armements. Les navires de guerre faisaient leur mu, combinant les innovations (propulsion vapeur, blindage) avec des techniques maitrisées depuis des siècles (canons en sabord, importance de la voile)


Le HMS Warrior conservé encore aujourd'hui à Porsmouth

Les progrès étaient tellement rapides que la HMS Warrior et la Gloire furent désarmés à peine dix ans après leur mise en service. Les navires évoluaient, perdaient peu à peu leurs mats et leurs voiles, faisant confiance aux machines à vapeur de plus en plus fiables et de moins en moins gourmandes en énergie.

C'est ainsi qu'à la fin du 19ème siècle apparu le cuirassé au sens moderne du mot, des navires de 12 à 19000 tonnes, équipés de canons de gros calibre en tourelle. L'artillerie principale alignait différents calibres ce qui posait des problèmes dans la conduite du tir et bien vite germa l'idée du cuirassé rapide armé d'une artillerie principale monocalibre.

Si les anglais entrèrent dans l'histoire en construisant en un temps records, le HMS Dreadnought
(mis sur cale le 2 octobre 1905 lancé le 10 février 1906 et admis au service actif le 2 décembre 1906 soit à peine 14 mois de travail !), il faut reconnaître que tous les pays étaient parvenu à la même conclusion : le cuirassé devait être rapide, relativement protégé avec une artillerie principale monocalibre et une artillerie légère pour repousser les attaques de torpilleurs.


Le HMS Dreadnought où comment quatorze mois ont suffit pour changer la face de la guerre navale
Handicapée par les visions fumeuses de la Jeune Ecole, la France ne pu suivre la course aux armements lancé entre la Grande Bretagne et l'Allemagne. La fin des années 1890 voit l'Allemagne de Guillaume II s'émanciper de la diplomatie bismarckienne (isolement de la France et équilibre des forces en Europe) au profit d'une politique mondiale (Weltpolitik) ce qui impose la construction de cuirassé.


Ne possédant qu'une armée de terre réduite (150000 en 1914), la Grande Bretagne à confié sa défense à sa marine qui aligne une flotte impressionante de cuirassés (A ce sujet circule une boutade : quand il s'agissait de construire des cuirassés l'Amirauté en voulait 6, le ministre des finances 4, finalement tout le monde s'accordait sur le chiffre Cool composés de dreadnought et de super-dreadnought mieux armés.

Contexte

La première guerre mondiale marque la fin d'une époque. Epuisée par le conflit, la Grande Bretagne n'à plus les moyens du Two pounder standard (règle qui voulait que la marine britannique soit plus puissante que les deux marines suivantes réunies) et face à la course au cuirassé qui avait lieu entre les Etats Unis et le Japon, elle imposa le traité de Washington qui gela toute construction jusqu'à la fin des années vingt, date à laquelle elle met en service les Nelson et Rodney.


Le HMS Nelson

La construction des cuirassés de poche allemands (Deutschland Admiral Graf Spee et Admiral Scheer) entraine la construction par la France de deux croiseurs de bataille, les Strasbourg et Dunkerque.

Réaction en chaine, l'Italie met en chantier les quatre Vittorio Veneto (Vittorio Veneto Littorio, Roma et Impero), premiers navires d'une nouvelle catégorie de navires : les cuirassés rapides dits de «35000 tonnes».

La France riposte avec les Richelieu et l'Angleterre quand à elle met en construction les cinq King George V armés de canons de 356mm alors que toutes les marines européennes choisissent le 380mm voir le 406mm (Union Soviétique).

Ce choix peut s'expliquer soit par la volonté de privilégier la cadence de tir à la puissance de feu brute et par la volonté de peser sur les futurs traités de limitations navals qui doivent remplacer celui de Londres expirant en 1937 et qui ne sera bien sur jamais remplacé ou reconduit.


Le HMS King George V photographié ici en 1945

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Ven 08 Mai 2009, 18:10

Un cuirassé d'occasion

Ayant échoué à imposer la limitation des armements navals et craignant d'être en infériorité avec leurs KGV, les anglais relancent des études pour un cuirassé plus puissant et reprennent le calibre de 406mm abandonné après la construction des Nelson et Rodney.


Schéma de la classe Lion


C'est ainsi que les études aboutissent à la classe Lion (Lion Téméraire Conqueror et Thunderer) dont les deux premiers sont mis sur cale mi-1939.

Le déclenchement du conflit entraina la suspension de la construction de ces navires qui ne pouvait être terminé avant la fin du conflit alors que des besoins plus pressants comme les navires d' escorte devaient être satisfaits. Les coques mises sur cale furent ainsi démantelées en 1942/43.

En 1940 pourtant on envisagea la construction d'un nouveau cuirassé en réutilisant les tourelles des croiseurs de bataille Courageous et Glorious transformés en porte-avions dans les années vingt.

Cette combinaison _coque des Lion et tourelles des Courageous/Glorious_ valu ainsi au Vanguard le surnom de "battleship with her great aunt's teeth" (le cuirassé avec le dentier de sa grande tante)

C'est ainsi que le Vanguard est commandé le 14 mars 1941 et doit pouvoir être achevé pour rejoindre la Far East Fleet dans sa lutte contre le Japon.


Ci-dessus vu du Vanguard peu après sa mise en service et ci-dessous le Vanguard en 1952


Carrière

Le HMS Vanguard est mis sur cale aux chantiers John Brown de Glasgow le 2 octobre 1941 et lancé le 30 novembre 1944. A ce moment on espère pouvoir l'achever pour l'invasion du Japon (opération Downfall) prévue en novembre 1945 et février 1946. Les bombes atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki ayant hâté la fin de la guerre, le Vanguard n'est mis en service que le 9 août 1946.

Le Vanguard servit alors de navire-amiral pour la Home Fleet, de navire d'entrainement et même de Yacht pour la famille royale puisqu'il emmena la famille royale britannique en Afrique du Sud en 1947, la princesse Elisabeth effectuant ainsi son premier voyage à l'étranger, le cuirassé mettant 17 jours pour parvenir en Afrique du Sud.


Le Vanguard durant l'opération Mainbrace (septembre 1952). La largeur de sa proue le met à l'abri des paquets de mer de l'Atlantique Nord à la différence du Wisconsin


Il participa en septembre 1952 à l'exercice OTAN Mainbrace, le premier grand exercice de l'Alliance Atlantique pour prouver au Danemark et à la Norvège qu'ils pouvaient être défendus en cas d'attaque soviétique. 80000 hommes, 1000 aeronefs et 200 navires parmis lesquels les porte-avions Midway, Franklin D. Roosevelt et Wasp de l'US Navy, Eagle de la Royal Navy ainsi que les cuirassés USS Wisconsin et HMS Vanguard.

A la fin de 1954, le Vanguard gagna la base navale de Devonport pour un grand carénage qui s'acheva en 1955 date à laquelle il fût mis en réserve, devenant navire amiral de la Royal Navy Reserve Fleet l'année suivante en 1956.
Ancré à Fareham Creek, il fût le cadre pour le tournage du film "Sink the Bismarck" alors que son sort futur était en discussion. En octobre 1959, on annonça qu'il allait être démoli en 1960 malgré les efforts pour préserver le dernier cuirassé construit en Grande Bretagne.
Désarmé le 7 juin 1960, il fût remorqué le 4 août de Portsmouth à Fastlane en Ecosse et demantélé à partir du 9 août, démantelement qui s'acheva au printemps 1962.

Si le Vanguard est le dernier cuirassé à avoir été construit, il n'est pas le dernier à avoir été mis en service, cet «honneur» revenant au Jean Bart officiellement mis en service en 1955 et mis en réserve en 1957.
Avec son désarmement, se clot un long chapitre ouvert en 1860 avec le Warrior et qui vit la construction de 170 cuirassés.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Ven 08 Mai 2009, 18:25

Caractéristiques Techniques


Le Vanguard appareille de Porsmouth

Déplacement : standard 46000 tonnes pleine charge : 51820 tonnes

Dimensions : longueur : 248.30m largeur : 32.80m tirant d'eau : 9.30m

Propulsion : 4 turbines à engrenages Parson alimentées par 8 chaudières à trois tubes Admiralty dévellopant une puissance total de 130000ch (97MW) entrainant 4 hélices.

Performances : vitesse maximale : 30 noeuds (60 km/h) distance franchissable : 9000 miles nautiques (17000km) à 20 noeuds (37 km/h)

Protection : ceinture variant de 115 à 355mm bulges de 102 à 305mm barbettes : 280 à 330mm
tourelles (face avant) 330mm tour de commandement : 65 à 75mm Pont principal : 125 à 150mm

Electronique :

Le Vanguard bénéficiant des enseignements du conflit et des progrès de l'électronique fût le seul cuirassé anglais à bénéficier d'un armement guidé par radar. C'est ainsi qu'il possédait deux centre de contrôle de tir integrés pour l'armement principal avec pour chacun deux radars type 274, un radar centimétrique ce qui valu à ce radar le surnom de «double cheese».

La conduite de tir de l'artillerie secondaire (16 canons de 133mm en 8 tourelles doubles) était assuré par quatre systèmes de conduite de tir américain Mark 37 associés à deux radars type 275. Enfin, la conduite de tir des canons de 40mm Bofors était assuré par 10 radars type 262, chacun de ses radars étant associé à un affût sextuple soit 60 canons sur les 73 que contient le navire, les 13 derniers étant répartis en un affût double et onze affûts simples

Outre ces différents radars de conduite de tir, le Vanguard disposait d'un radar type 960 de veille aérienne, un radar type 293 de poursuite et un radar type 277 d'altimétrie.


Les tourelles avant du Vanguard

Armement :

Deux canons de 15 pouces exposés à l'Imperial War Museum de Londres

-8 canons de 15 pouces (381mm) répartis en 4 tourelles doubles (deux avant et deux arrières). Ce canon de 43 calibres (longueur du tube : 16.383m) tire des obus de 879kg à 30680m à raison de 2 coups par minute.

Sur le Royal Oak en 1917, trois marins sont nécessaires pour transporter un obus de 15 pouces

-16 canons QF 5.25 inch (133mm) en 8 tourelles doubles MkI à raison de quatre tourelles à babord et quatre à tribord. Ce canon de 52 calibres (longueur du tube : 6.916m) tire des obus de 36kg à 22010m en tir surface et 14170m en tir AA à raison de 7 coups par minute.


Ci-dessus chaine de montage de tourelles de 133mm et ci-dessous un écorché de ces tourelles


-73 canons Bofors de 40mm répartis en dix affûts sextuples MkVI, un affût double STAAG MkI et onze en affût simple MkVII
-4 canons de 47mm de salut.


Un affût quadruple Bofors sur le porte-avions Hornet

Equipage : 1500 hommes

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Ven 08 Mai 2009, 18:49

Très intéressant , d'autant plus que je ne connaissais pas très bien ce navire.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Ven 08 Mai 2009, 18:59

De rien Eagle Eye. Moi non plus avant de faire l'article je connaissais que vaguement ce navire.

Je crois que je suis reparti dans une période cuirassé et je pense que les prochains articles seront consacrés aux "Gros"

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Ven 08 Mai 2009, 19:29

clausewitz a écrit:
... et je pense que les prochains articles seront consacrés aux "Gros"

Comme quoi... La classe Iowa???
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Ven 08 Mai 2009, 20:39

Non Jolly Roger à déjà fait les Iowa. le prochain article sera consacré aux

Spoiler:
 

J'ai mis en Spoiler pour ceux qui voudrait garder la surprise Wink

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Dim 07 Juin 2009, 19:23

clausewitz, j'aurais une question à te poser au sujet du blindage du Vanguard, SVP!
Pourquoi ce cuirassé (tout comme les KGV) n'a t'il pas été équipé d'une ceinture cuirassé incliné continue,
alors que c'était un moyen efficace pour faire ricocher les obus.
(celle du "Jean Bart" reussira à dévier un obus de 406 mm)

Sa ceinture se contentait de suivre l'inclinaison des flancs de la coque, comme sur les veilles class "Queen Elisabeth"
(il en était de même pour les KGV)
De ce fait, plus en se rapprochait du centre du navire, moins la ceinture était incliné...





Source image: http://www.kbismarck.org/forum/viewtopic.php?f=13&t=1730


Jusqu'à être carrément vertical dans la partie central.



Source image: http://www.kbismarck.org/forum/viewtopic.php?f=13&t=1730

Les Britanniques ont été, à la veille de la ww2, les seules avec les allemands, à construire des navires de ligne avec une ceinture cuirassé,
qui ne soit pas incliner sur toute sa longueur .
A l'inverse, ceux des autres nations, construit à partire de la même époque, étaient tous pourvu d'une ceinture incliné sur la totaliter de sa longueur!
(à 8° pour les "Vittorio Veneto", 11,30° & 11,50° pour les "Dunkerque", 15° pour les "North Carolina", 15,24° pour les "Richelieu",
19° pour les "South Dakota" & "Iowa", et 20° pour les "Yamato")



Source image: http://www.militaryphotos.net/forums/showthread.php?t=148673

Autant pour ce qui est du cas des Allemands, j'en connais les raison (le traité de "Versaille" les a empêcher de beaucoup évoluer dans ce domaine)
antant dans le cas des Britanniques, j'ai du mal à les deviner ! scratch

C'est d'autant plus surprenant que ce sont eux qui ont été les premiers à introduire ce type de ceinture sur des navires de ligne!!!!

En l'occurrence sur les croiseur de bataille de la class "Renown", mis sur cale en 1915 et terminer en 1916!
(Et il avait été de même les navire de ligne qui avaient suivis, à savoir les class: "Courageous", "Furious", "Hood" et "Nelson")


Dernière édition par vautour le Dim 16 Aoû 2009, 17:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Dim 07 Juin 2009, 19:43

vautour a écrit:
clausewitz, j'aurais une question à te poser au sujet du blindage du Vanguard. Pourquoi ce cuirassé (tout comme les KGV) n'a t'il pas été équipé d'une ceinture cuirassé incliné continue, alors que c'était un moyen efficace pour faire ricocher les obus. (celle du "Jean Bart" reussira à dévier un obus de 406 mm) Sa ceinture se contentait de suivre l'inclinaison des flancs de la coque, comme sur les veilles class "Queen Elisabeth" (il en était de même pour les KGV) De ce fait, plus en se rapprochait du centre du navire, moins la ceinture était incliné...

Je ne suis pas claus, mais je sais que:

- Les blindages inclinés avaient la particularité d'être intégré à la coque (ils étaient légèrement à l'intérieur du navire), ce qui avait pour conséquence de rendre leurs réparations (en cas de domage au combat).......très compliquées et long.....

- Les blindages quasi verticale étaient, eux, généralement simplement posé sur la coque. (et en cas de dommage, il suffisait de retirer les blindages et compartiments percés.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Dim 07 Juin 2009, 21:18

Merci colombamike! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Jeu 11 Juin 2009, 22:46

A propos du Vaguard et de son rôle dans le film "Sink the Bismarck", il y a sur Youtube une vidéo qui contient un extrait du film (2,36 à 3,40), ou l'ont peut admirer les opérations de chargement des pièces de 380mm du "Vanguard" (il y joue le rôle du Hood)

http://www.youtube.com/watch?v=ibmNfKh9xqE&hl=fr

En comparant cet extrait, avec les vidéos similaire sur les pièce de 406 mm des cuirassé Américain de la WW2, poster ici, sur le forum par colombamike & Lowlow:
http://forummarine.forumactif.com/etats-unis-f3/tres-belle-video-sur-les-iowa-fesant-feu-a-volonte-t3314.htm
Le système de réarmement de la tourelle de 15" du Vanguard me parait bien plus pratique que celui des tourelles de 16" Américaine thumright

Les canonniers de l'USN, avant de charger la pièce, devaient préalablement remettre à l'horizontal l'obus qui arrivait du monte-charge en position vertical.
Ceux de la RN, n'avait pas cette contrainte, car l'obus pouvait être charger directement dans la pièce à partir du monte-charge (qui l'amenait horizontalement)
De plus, ils leur était également possible de charger mécaniquement les gargousses à partir du même monte-charge alors que leur collègue de l'USN étaient obligé de les sortir à la main d'un autre monte-charge.


Ci dessous la tourelle de 15"/42 Mark I Britannique.

"Gif" trouver sur ce site: http://www.worldaffairsboard.com/battleships-forum/47142-iowa-vs-vanguard-3.html

Par contre, celui des 14" KGV (voir la vidéo du lien ci dessou), me parait un peut moins pratique! Confused
(il y a deux logements pour les gargousses dans le monte-charge de KGV, alors quelle sont réuni dans un seul, sur celui du Vanguard)
http://www.worldaffairsboard.com/battleships-forum/47142-iowa-vs-vanguard-2.html#post557599


Dernière édition par vautour le Dim 14 Juin 2009, 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6658
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Ven 12 Juin 2009, 21:50

La pièce de 380 mm Mk1 a la réputation d'avoir été la meilleure pièce d'artillerie navale.......Very Happy

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7798
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: cuirassé HMS Vanguard   Ven 12 Juin 2009, 22:35

le marrant de l'affaire,c'est que ces pièces de 380 étaient celles débarquées des croiseurs de bataille Glorious et Courageous de 1916 et transformés en porte avions!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Sam 05 Déc 2009, 18:21

Petit déterrage.

Bernard P. A. a écrit:
le marrant de l'affaire,c'est que ces pièces de 380 étaient celles débarquées des croiseurs de bataille Glorious et Courageous de 1916 et transformés en porte avions!!! cheers
Si l'ont en croie ce qui est ecrit sur ce blog ...:
http://www.bobhenneman.info/vanguard.htm
C'était encore plus tordu que ça!
Les tourelles et les canons installé sur le Vanguard auraient été prélever sur ....... 8 navires différent lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Sam 05 Déc 2009, 22:29

Y a plus de photos, mais j' aime bien ce bateau
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Dim 06 Déc 2009, 11:52

Merci JB c'est les joie des hébergeurs d'images. Pour la provenance des canons, j'ai effectivement lu ça après avoir achevé l'article, j'aurais du le préciser mais je devais être fatigué à l'époque lol!

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11720
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Mer 04 Mai 2011, 02:39

bonsoir
re-déterrage:
l'histoire des tourelles de la Vanguard vaut presque celle de ses canons.
si celles-ci proviennent bien des Courageous et Glorious, après leur reconstruction en porte-avions,
deux d'entre-elles avaient été construites pour les Renown et Repulse.
ces deux bâtiment devaient être, à l'origine, des cuirassés de la classe Revenge (quatre tourelles).
ils furent finalement achevés en croiseurs de bataille (trois tourelles).
les deux restantes servirent, alors, pour la classe Courageous, avant de finir sur la Vanguard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10333
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Mer 04 Mai 2011, 23:03

warburton a écrit:
[…]re-déterrage:
l'histoire des tourelles de la Vanguard vaut presque celle de ses canons.
si celles-ci proviennent bien des Courageous et Glorious, après leur reconstruction en porte-avions, deux d'entre-elles avaient été construites pour les Renown et Repulse.
ces deux bâtiment devaient être, à l'origine, des cuirassés de la classe Revenge (quatre tourelles). ils furent finalement achevés en croiseurs de bataille (trois tourelles). les deux restantes servirent, alors, pour la classe Courageous, avant de finir sur la Vanguard.
vautour a écrit:
Petit déterrage.[…] Si l'ont en croie ce qui est ecrit sur ce blog […]
http://www.bobhenneman.info/vanguard.htm
C'était encore plus tordu que ça !
Les tourelles et les canons installé sur le Vanguard auraient été prélever sur… 8 navires différent […]
[Avant-propos : les déterrages, c’était ma spécialité, ainsi que l’avait déjà mentionné lowlow, lol !]

Je comprends à présent d’où vient l’idée qui a inspiré l’histoire uchronique [lue dans « lafrancecontinue »] de la récupération (et du réalésage) des canons de 380 mm du Clemenceau et de la Gascogne au profit du Vanguard

PS : Je ne me souviens pas si cette uchronie est en ligne dans le présent forum (in : Les Marines Imaginaires par exemple…).

Le texte qui y fait allusion est le suivant :
« La compatibilité entre le 15 pouces britannique (381 mm) et le 380 mm français, qui datait de la Première Guerre mondiale, permit d’envisager de céder des canons sans emploi à la Royal Navy. Même après les problèmes d’obus du Richelieu, la Marine Nationale possédait encore dix de ces monstrueux tubes. Cette monnaie d’échange se révéla précieuse dans le contexte difficile d’une guerre à mener avec “l’échine brisée”. Deux de ces canons équipèrent même le fameux Vanguard, l’ultime cuirassé de la Royal Navy. C’était la première fois que des “vaisseaux de premier rang” de la Royal Navy utilisaient des canons français qui n’avaient pas été capturés. Lors de la conclusion de l’accord, Sir Dudley Pound demanda avec un grand sérieux que nul ne s’avisât de mentionner le fait sur Trafalgar Square, de peur que la statue de Nelson ne l’entendît et n’en tombe de sa colonne… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   Jeu 05 Mai 2011, 10:19

En réalité, ce n'est pas étonnant cette provenance. Pour les navires modernes, en faisant l'article sur les frégates de surveillance, j'ai vu que lors des Iper, les tourelles sont changées. Une FS à ainsi hérité de la tourelle d'un aviso type A69. Cela est cependant plus facile à changer qu'un canon de 15 pouces construit quasiment de manière artisanale.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: HMS VANGUARD   Mer 01 Fév 2012, 08:15

Tourelles de poupe du HMS Vanguard en 1960.
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10333
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Déconstruction   Mar 14 Fév 2017, 22:31

La déconstruction ne semble pas avoir ému les nostalgiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROYAL NAVY CUIRASSE HMS VANGUARD
» ROYAL NAVY CROISEURS LOURDS CLASSE COUNTY
» Petit bouton d'uniforme Royal Navy XXe, siècle
» LA ROYAL NAVY EN 2015
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HERMES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: