AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAUME D'ECOSSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Mer 29 Avr 2009, 18:59

Le passage à la propulsion à réaction à lieu à partir de 1953 :

-Les premiers appareils remplacés sont les B26 qui cèdent la place aux English Electric Canberra choisit après une opposition face au SNACSO Vautour et au North American B45 Tornado. Le squadron 17 reçoit ses 20 appareils en mars 1954. Un deuxième squadron, le squadron 24 est mis sur pied avec 20 autres appareils en avril 1956 s'installant à Inverness. Ces 40 appareils sont chargés de missions de bombardement et de reconnaissance et reçoivent en 1958 deux canons de 20mm pour des frappes au sol. Il embarque en soute 2700kg de bombes. Outre les 40 appareils de combat, 8 appareils biplaces d'entrainement furent également acquis pour l'entrainement (ils étaient répartis entre les deux squadrons).


Trois English Electric Canberra en vol. En cas de conflit avec l'URSS ces appareils auraient été engagés dans des bombardements sur le nord de l'URSS. L'Ecosse à toujours refusé d'affirmer si les équipages de ces bombardiers auraient employé des armes nucléaires

Ces appareils participèrent à toutes les manoeuvres de l'armée écossaise et de l'OTAN comme en 1969 où les Canberra simulèrent des attaques contre le William Wallace à l'aide de bombes de 250kg : sur les douze appareils engagés dans ces opérations, quatre furent abattus mais trois appareils réussirent à placer cinq bombes qui «coulèrent» le porte-avions.

Les Canberra furent également engagés dans des missions de reconnaissance au dessus de l'URSS. Ils décollaient généralement d'Aberdeen ou d'Inverness voir des Orcades pour des missions de renseignement à l'aide de caméras installés en deux pods sous les ailes tandis qu'un réservoir supplémentaire prenait place dans la soute à bombes. Deux appareils furent abattus en mars 1960 et septembre 1962 mais ces opérations continuèrent jusqu'en 1977.

Ces appareils furent modernisés entre 1968 et 1972 puis de 1980 à 1982 date à laquelle ils ne servirent plus que d'appareils de reconnaissance et de guerre électronique. Ils furent ainsi déployés en Arabie Saoudite en 1990/91 (six appareils, un abattu par la DCA irakienne) en Italie pour des opérations au dessus de la Bosnie entre 1993 et 1996.

Réduite à 12 appareils, la flotte de Canberra servit au dessus du Kosovo en 1999 ce qui constitua leur dernière campagne puisqu'ils furent retirés du service en janvier 2000.

Trois appareils ont été préservés : un sur la base d'Inverness, un au musée de l'air de Glasgow (ne pouvant voler) et un dernier appareil qui à été maintenu en état de vol à Edimbourg.


Un North American F86K en vol

Le remplacement des Fury II est assurée à partir de janvier 1954 par des F86K, la version la plus évoluée du Sabre. Le squadron 14 basé à Inverness reçut ses 20 F86K Sabre armés de 4 canons de 20mm en septembre 1954 suivi en décembre de 20 appareils pour le squadron 12 basé à Edimbourg et enfin le squadron 15 basé à Aberdeen reçut ses appareils en avril 1955.

Ces appareils servirent au sein des unités de première ligne jusqu'en 1967, servant parfois de chasseurs bombardiers avec roquettes et bombes mais aussi de reconnaissance avec une nacelle équipée de trois caméras même si cette dernière mission était rarissime. Ce sont ces appareils qui expérimentèrent le missile Sidewinder qui fût adopté en 1962 par l'armée écossaise qui en équipa ses Sabre mais aussi ses Avro Canada CF100 Mk5 destinés à la chasse de nuit et l'interception à longue portée : le squadron 11 reçut ses appareils en juin 1955, le squadron 13 reçut ses appareils en décembre et le squadron 22 ses appareils en mai 1956.

Contrairement aux appareils belges et canadiens, les CF100 écossais reçurent deux canons de 20mm dans le nez et 4 missiles air-air Sidewinder à partir de 1962. les Canuck servirent au sein de la RSAF jusqu'en 1970, date de leur remplacement par de nouveaux Mirage III.


Un Avro Canada CF100 en vol

En ce qui concerne la patrouille maritime, les Lancaster cédèrent la place en 1954 à 16 Lockeed P2 Neptune. Les appareils en service en Ecosse étaient des P-2G propulsés par des moteurs à piston et deux turboréacteurs. Depuis leur base d'Inverness, ils couvrent la côte est de l'Ecosse, débusquant les sous marins soviétiques en mer de Norvège. Le 14 mars 1965, un P2G écossais traqua pendant 8 heures un Fox-Trot et l'obligea à faire surface. Relayé par un autre appareil, le sous-marin dut regagner sa base de Mourmansk.

Les Neptune étaient employés pour la lutte ASM, la lutte antinavire avec le missile Petrel mais aussi la reconnaissance et la guerre électronique et furent maintenus en service jusqu'en 1980 date de son remplacement par des P3 Orion encore en service aujourd'hui mais dans un nombre plus réduit que les précédents (12 appareils au lieu de 16).


Un Lockeed P2 Neptune en vol au dessus d'un sous marin Foxtrot


A suivre

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Jeu 30 Avr 2009, 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Mer 29 Avr 2009, 20:50

Les P3 Orion sont utilisés pour la lutte ASM à l'aide de charges en profondeur et de torpilles Mk50 Barracuda, la lutte antinavire à l'aide de missiles Harpoon, la surveillance, la reconnaissance et la guerre électronique. Ils ont été modernisés entre 1990 et 1993 et doivent l'être à nouveau de 2011 à 2013 à moins que l'armée de l'air écossaise ne décide de commander un nouvel appareil.


Un Lockeed P3 Orion en vol

Enfin les C47 Dakota sont retirés du service en 1958 et remplacés par un avion français, le Nord 2501 Noratlas. 40 appareils sont commandés et livrés en 1959 et 1960. Cette commande faite au détriment du Fairchild C119 Flying Boxcar permet à l'Ecosse de devenir bien plus autonome en particulier dans le cadre de son rôle dans l'Alliance Atlantique : la protection du flanc nord en soutien de la Norvège. C'est ainsi que chaque année, quatre Noratlas simulaient un saut opérationel sur Tromso pour créer un bouchon antichar. Par exemple le 24 mai 1970, quatre Noratlas du squadron 19 basé à Aberdeen décollèrent à l'aube, escortés par 6 Mirage III du squadron 15 basé également à Aberdeen. Transportant 140 parachutistes, ils les larguèrent vers 12.00. des troupes norvégiennes simulèrent les «Rouges» et furent repoussés par les paras écossais appuyés par l'aéronavale britannique (HMS Ark Royal) écossaise (HSMS William Wallace) et américaine (USS Essex) ainsi que des avions basés à terre.


Un Noratlas en vol

F-La Auld Alliance est toujours vivace

La Auld Alliance signée en 1295 entre la France, la Norvège et l'Ecosse est considerée comme la plus vieille alliance du monde. Révoquée simplement en 1560 pour cause d'incompatibilité confessionelle, elle retrouva une nouvelle vigueur au début du XIXème siècle puisqu'un roi français s'installait sur le trône écossais. Si l'Ecosse resta très proche pour des raisons géographiques de l'Angleterre, elle tint à conserver une relation particulière avec la France.

Cette relation se matérialise dans le domaine aéronautique. Cherchant à remplacer ses F86 Sabre, l'Ecosse sélectionne le Mirage III (après avoir éliminé le F104 Starfigther et le English Electric Ligthning). Le contrat est signé en mars 1967 et quelques semaines plus tard, l'efficacité des Mirage III au sein de la guerre des Six Jours ne peut que valider le choix d'Edimbourg. Les pilotes et les rampants écossais sont formés en France après leur entrainement sur T28 Trojan.


Trois Mirage IIIC et un Mirage F1 en vol

Le premier squadron réequipé est le squadron 12 basé à Edimbourg qui reçoit ses appareils en janvier 1968 suivi par le squadron 14 basé à Inverness qui est réequipé en septembre tandis que le squadron 15 d'Aberdeen est réequipé en juin 1969. A ces 60 appareils en version Mirage IIIC s'ajoute 10 Mirage IIIB d'entrainement qui remplacèrent les Fury II au sein du squadron 23.

En 1970, les Avro Canada CF100 Canuck à bout de souffle furent remplacés par de nouveaux appareils : le squadron 22 reçut 20 Mirage IIIC pour protéger la capitale, le squadron 13 basé à Glasgow reçut 20 Mirage IIIE d'attaque et d'appui tactique tandis que le squadron 11 basé à Inverness reçut 20 Mirage IIIRD de reconnaissance.


Un Mirage IIIE d'attaque au sol

C'est ainsi que l'armée de l'air écossaise devint le deuxième utilisateur de Mirage III avec un total de 130 appareils derrière l'armée de l'air française. Ces appareils qui restèrent en service jusqu'au milieu des années quatre-vingt furent utilisés au cours des différentes manoeuvres de l'OTAN et subirent des pertes : 4 mirage IIIC, 2 Mirage IIIB (remplacés par des appareils ex-français), 2 Mirage IIIE et 3 Mirage IIIR.


Un Mirage IIIR de reconnaissance

En 1986, l'Ecosse décida de remplacer ses Mirage III par son successeur au sein de l'armée française, le Mirage F1. La RSAF aurait souhaité les remplacer nombre pour nombre mais cela se révéla impossible : le squadron 22 fût dissout en 1985 et non reconstitué ce qui fit que seulement que trois squadrons de chasse furent réequipés avec Mirage F1C de chasse : le squadron 12 en 1987, le squadron 14 en 1988 et le squadron 15 en 1989.


Un Mirage F1C de chasse au sol

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Mer 29 Avr 2009, 20:59

Le squadron 13 chargé de missions d'appui tactique et d'attaque reçut en 1989 20 Mirage F1CT tandis que le squadron 15 chargé de missions de reconnaissance reçut 20 Mirage F1CR en 1990 portant le nombre total de Mirage F1 à 110 exemplaires puisqu'après quelques hésitations (comme l'armée de l'air française du reste), l'Ecosse se porta acquéreur de 10 Mirage F1B d'entrainement qu'elle dôta au cours des années 90 de capacités militaires.


Ci-dessus, un Mirage F1CR de reconnaissance et ci-dessous, un Mirage F1CT d'attaque et d'appui tactique


Ces appareils ne participèrent pas à la guerre du Golfe. L'envoi de Mirage F1CT fût étudié mais repoussé par le gouvernement écossais ce qui obligea l'armée de l'air à se contenter d'envoyer deux C130H et deux C160, laissant la marine envoyer seule des F18 d'attaque (d'ailleurs quand les F18 seront transferés à l'armée de l'air, un officier de l'armée de l'air dira de manière anonyme «l'affront de Tempête du désert à été lavé» .

Ces appareils sont actuellement toujours en service même si la voilure à été réduite : les Mirage F1CT ont été retirés du service en 2002 et le squadron 13 dissout suivit en 2004 du squadron 15 reconstitué en 2005 quand les F18 affectés jusque là au squadron X1.


Un Mirage F1B d'entrainement

Actuellement seuls deux squadrons sont équipés de Mirage F1C (modernisés entre 1995 et 1998) : le squadron 12 et le squadron 14 puisque le squadron 15 aligne les 24 F18C et D Hornet transferés par la marine en 2001 après le désarmement du William Wallace.

En ce qui concerne le transport, les Noratlas sont remplacés en 1975 par 40 C160 Transall qui remplacent nombre pour nombre les vénérables bipoutres dont 16 exemplaires sont conservés sous cocon jusqu'en 1984 en cas de besoin.

Comme leurs prédécesseurs, les C160 Transall auraient été principalement utilisés pour larguer les deux bataillons parachutistes sur la Norvège, le Danemark voir l'Allemagne. Ces appareils participèrent également à des opérations extérieures en soutien de missions ONU comme à Chypre en 1974, au Liban en 1978 mais aussi dans les opérations d'après guerre froide : guerre du Golfe (deux appareils) Bosnie (huit appareils) Timor Oriental (six appareils) et enfin Afghanistan (quatre à six appareils).


Un C160 Transall au décollage

Ces appareils sont modernisés au standard NG (Nouvelle Génération) entre 1984 et 1988. 6 appareils neufs sont commandés pour remplacer les appareils usés ou détruits au cours d'accident (un appareil du squadron 18 en Norvège en 1976 qui s'écrase sur la base de Bergen _équipage tué , un autre du squadron 18 en 1977 qui s'écrase à Aberdeen _pilote tué et quatre blessés graves_ et un troisième du squadron 19 en 1983 qui s'abime en mer _équipage tué_).

Le Transall sert au sein de l'armée de l'air écossaise jusqu'en juin 2005 date de son remplacement par 32 Alenia C27J à la capacité d'emport moindre mais bien plus modernes que les vénérables Transall. Les premiers appareils ont été livrés en septembre 2006 et l'ensemble de la commande doit être honorée en septembre 2009.


Un Aliena C27J Spartan au sol

En 1978, un troisième squadron de transport est créé, le squadron 24 qui reçoit 12 C130H Hercules, appareils destinés à compléter les C160 Transall. Ces appareils sont souvent chargés du transport logistique mais aussi des largages. En 1982, 5 C130H larguèrent 460 parachutistes ce qui constitue encore aujourd'hui le saut aéroporté le plus massif des paras écossais.

Les C130H ont éré modernisés entre 1995 et 1997 mais leur remplacement est à l'ordre du jour (voir -G).


Un Lockeed C130H Hercules à l'aterrissage

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Jeu 30 Avr 2009, 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Mer 29 Avr 2009, 21:12

Enfin l'armée de l'air écossais acquis en 1988, quatre Boeing B757-200, un avion de transport moyen courrier qu'elle utilisa pour le transport de passagers (230 passagers et hommes de troupes) ou de fret (31 tonnes). Elle envisagea de transformer au moins deux appareils en tanker mais la transformation était trop couteuse pour l'Ecosse et cette dernière renonça. Ces appareils doivent être remplacés durant la prochaine décennie (voir -G).


Un Boeing 757 en vol

En matière d'entrainement, les North American T28 Trojan à moteurs à piston sont remplacés par d'autres appareils à moteurs à piston, le Pilatus PC7 qui réequipa le squadron 20 en 1981.


Un Pilatus PC7 autrichien

Ces appareils servaient à la formation initiale de tous les pilotes écossais sont complétés en 1986 par le premier appareil d'entrainement à réaction, le célébrissime Bae Hawk 100 qui réequipe le squadron 21 chargé des missions d'entrainement avancé juste avant l'affectation en unités de combat. Il prend ainsi le relais du squadron 23 équipé de Mirage IIIB qui est dissou en 1990, date du retrait du service de cet appareil.


Un Hawk 100 en vol

G-Perspectives

En début du 20ème siècle, l'armée de l'air écossaise est une force de taille réduite mais bien équipée et bien entrainée. Si elle à eu un peu de mal à s'affranchir de réflexes guerre froide, elle n'hésite pas aujourd'hui à participer aux opérations OTAN comme en Afghanistan et ONU.

En ce qui concerne les avions de combat, l'année 2009 à vu le lancement de la compétition SFF (Scotish Future Figther). Ce programme à été initié dès 2005 et prévoyait à l'origine le remplacement des Mirage F1C et la modernisation des F18 Hornet qui dévaient rester en service jusqu'en 2025.

Si les Hornet ont été modernisés en 2003/2004 (dénavalisation avec la suppression de la crosse d'appontage et des installations de catapultage, changement des réacteurs sur 16 appareils, remise à niveau de l'électronique et intégration de nouvelles armes), il ne l'ont pas été aussi profondément que prévu, le gouvernement écossais préférant utiliser les crédits disponibles pour réequiper trois squadrons de 20 appareils.


Un F18 Hornet espagnol en vol

A noter que ce n'est pas le premier projet de remplacement des F1C : en 2005 des négociations assez avancées concernant la vente de 32 Eurofigther Typhoon ont été engagées mais rompues faute d'accord sur les compensations industrielles.

Après une rumeur sur la vente de Mirage 2000-9 des Emirat Arabes Unis en 2007, l'Ecosse à décidé de lancer une véritable compétition dont les termes ont été rendus publiques en janvier 2009.

C'est ainsi que le Lockeed Martin F16 Block 60, le Boeing F18 Super Hornet, le Dassault Rafale, le Mig 35, l'Eurofigther EF2000 et le Saab Super Gripen se sont portés candidats pour fournir à l'armée écossaise un total de 60 appareils 42 monoplaces et 18 biplaces qui devront être tous aptes aux opérations de combat et pas de simples biplaces de transformation opérationnelle.

Les réponses doivent parvenir à l'Ecosse en septembre 2009 qui doivent faire son choix au plus tard en décembre 2010 après évaluation des différents prototypes. Si le calendrier est respecté, les premiers appareils seront livrés fin 2011-début 2012.

En matière de transport, les C130H ont été modernisés pour tenir jusqu'à 2015 date de leur remplacement. Si l'option C17 à été écarté car trop couteuse et que l'A400M à déçu les écossais par ses retards, l'armée de l'air écossaise étudie deux appareils : le C130J-30 considéré comme le favori et l'Antonov An70 plus gros. Le choix doit être fait en 2011/2012 pour un total de 16 à 30 appareils.


Le Lockeed C130J-30

Les Boeing 757 doivent également être remplacés et l'armée de l'air écossaise espère pouvoir satisfaire un vieux besoin : le ravitaillement en vol. La RSAF espère ainsi commander 6 à 8 appareils capable de missions de transport et de ravitaillement en vol.

Pour ce qui concerne la patrouille maritime, les P3E épaulés depuis 1975 par des Britten Norman Defender doivent être modernisés en 2010/11 avant un éventuel remplacement. Les Etats Unis ont déjà proposé le Poseidon.


Un Britten Norman Defender en vol

L'Ecosse souhaite également acquérir un capteur AEW (Airborne Early Warning) et serait très interessé par le système Saab Erieye déjà commandé par la Suède, le Brésil, le Mexique, la Grèce, le Pakistan et la Thaïlande ce qui fait dire à certain que la compétition SFF est biaisée puisque Saab est aussi le fabricant du Gripen.

Pour l'entrainement, les Bae Hawk 100 vont être portés au standard Hawk LIFT.

Enfin l'armée de l'air écossaise souhaite acquérir des hélicoptères de transport et des drones.


Un Saab 340 de l'armée de l'air suédoise équipé du radar Erieye.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Jeu 30 Avr 2009, 23:23

2-L'évolution de l'équipement

A-La chasse

Gloster Sparrowhawk : longueur 5.99m envergure : 8.51m hauteur : 3.20m Masse à vide : 839kg
à pleine charge : 982kg Moteur : un Bentley rotatif BR2 de 230ch
Vitesse maximale : 201 km/h au niveau de la mer Distance franchissable : 483 km plafond opérationnel : 5150m Endurance : 3 heures Armement : deux mitrailleuses fixes Vickers calibre .30


Hawker Fury au sol

Hawker Fury : longueur : 8.15m envergure : 9.14m hauteur : 3.10m Masse à vide : 1240kg à pleine charge : 1637kg Moteur : un Rolls Royce Kestrel IV 12 cylindres en ligne de 640 ch.
Vitesse maximale : 360 km/h à 5030m Distance franchissable : 435 km plafond opérationnel : 8990m Armement : deux mitrailleurs fixes Vickers calibre .30 tirant vers l'avant, bombes légères sous les ailes.


Un Fokker D.XXI dont la silhouette pataude trahit une maniabilité tout à fait honorable. De trop rares Me 109 l'apprendront à leurs dépens en 1940

Fokker D. XXI : longueur : 8.20m envergure : 11.00m hauteur : 2.95m Masse à vide : 1594kg à pleine charge : 1970kg Moteur : moteur en étoile Bristol Mercury VIII de 830ch
Vitesse maximale : 418 km/h distance franchissable : 930km plafond opérationnel : 9350m
Armement : 4 mitrailleuses Browning M1919A4 de 7.7mm dans les ailes et bombes légères (2 de 50kg) sous les ailes.


Le Fokker G1 ne connu par la carrière d'un autre bipoutre : le P38 Ligthning

Fokker G.1 Jachtkruiser : longueur : 10.87m envergure : 17.16m hauteur : 3.80m Masse à vide 3325kg à pleine charge 4800kg Moteurs : 2 Bristol Mercury VIII de 830ch
Vitesse maximale : 475 km/h Distance franchissable : 1510km Plafond opérationnel : 10000m
Armement : 8 mitrailleuses de 7.7mm Browning M1919A4 dans le nez et une mitrailleuse de 7.7mm Browning M1919A4 en tourelle arrière 400kg de bombes.
Equipage : 2 hommes (3 en mission de bombardement horizontal)


Les lignes racées et élégantes du Sptifire

Supermarine Spitfire : longueur : 9.1m envergure : 11.2m hauteur : 3.9m masse à vide : 2300kg à pleine charge : 3100kg Moteur : Rolls Royce Merlin 45 de 1490ch Vitesse maximale : 602 km/h Distance franchissable : 760km plafond opérationnel : 11300m
Armement : deux canons de 20mm Hispano-Suiza quatre mitrailleuses Browning M1919A4 de 7.7mm et deux bombes de 125kg


"Mort sifflante" tel était le surnom donné par les japonais au Bristol Beaufigther"

Bristol Beaufighter : longueur : 12.50m envergure : 17.63m hauteur : 4.83m masse à vide : 7072kg à pleine charge : 11521kg Moteurs : deux Bristol Hercules XI 14 cylindres en étoile de 1520ch chacune. Vitesse maximale : 516 km/h distance franchissable : 2816km plafond opérationel : 8839m
Armement : 4 canons de 20mm Hispano Suiza dans le nez et 6 mitrailleuses Browning M1919A4 de 7.7mm Equipage : 1 pilote et 1 observateur.


Achtung Jagbo ! tel fût le cri mille fois hurlé par les troupes allemandes en retraite durant l'été 1944 en Normandie en voyant les P47 aux ailes blanches et noires fondrent sur eux

Republic P47 Thunderbolt : longueur : 11.03m envergure : 12.40m hauteur : 4.31m Masse à vide : 4510kg à pleine charge : 8000kg Moteur : un Pratt & Whitney R-2800-59 de 2300ch
Vitesse maximale : 689 km/h distance franchissable : 3047km plafond opérationnel : 12810m
Armement : 8 mitrailleuses Browning M2 de 12.7mm 1135kg de bombes ou 10 roquettes de 127mm ou 2 bombes de 450kg et 6 roquettes de 144mm.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Jeu 30 Avr 2009, 23:37


Le Hawker Fury II, le plus puissant chasseur à moteur à piston de l'histoire

Hawker Fury II : longueur : 10.6m envergure : 11.7m hauteur : 4.9m masse à vide : 4190kg à pleine charge : 5670kg Moteur : un Bristol Centaurus XVIIC 18 cylindres en double étoile de 2480 ch
Vitesse maximale : 740 km/h à 5500m vitesse de croisière : 625 km/h
Distance franchissable : 1127km avec carburant interne et 1675km avec deux réservoirs supplémentaires. Plafond opérationnel : 10900m
Armement : 4 canons de 20mm Hispano MkV 12 roquettes de 76.2mm ou 907kg de bombes.


Le De Havilland Hornet était surnomé "The Barber" (le barbier) par leurs pilotes car "ils allaient friser la moustache d'Oncle Joe" au dessus de Mourmansk

De Havilland Hornet : longueur : 11.18m envergure : 13.72m hauteur : 4.3m Masse à vide 8886kg à pleine charge : 9480kg Moteurs : deux Rolls Royce Merlin 130/131 12 cylindres en ligne de 2080ch chacun entrainant chacun une hélice quadripale.
Vitesse maximale : 760 km/h à 6706m Distance franchissable : 4828km Plafons opérationnel 10668m
Armement : 4 canons de 20mm Hispano Mk. V avec 190 coups par canon dans la base du nez
Deux bombes de 454kg installées à gauche des moteurs ou 8 roquettes


Le F86K utilisait un parachute de freinage en cas de problème.......

North American F86K Sabre : longueur : 11.40m envergure : 11.30m hauteur : 4.50m Masse à vide : 4582kg à pleine charge : 6405kg Moteur : un turboréacteur General Electric J73-GE-3D de 4046kg de poussée
Vitesse maximale : 1085 km/h distance franchissable : 530 km plafond opérationnel : 14900m
Armement : 4 canons de 20mm Hispano alimentés à 210 coups chacun. En version chasseur bombardier, il embarque 2 bombes de 454kg ou 16 roquettes de 127mm. En version reconnaissance une nacelle avec 3 caméras photographiques. En fin de carrière, ils furent équipés de 2 missiles Sidewinder et perdirent généralement 2 canons de 20mm.


.......Mais pour décoller mieux vaut des fusées JATO comme le prouve ce CF100

Avro Canada CF100 Canuck : longueur : 16.50m envergure : 17.4m hauteur : 4.4m
Masse à vide : 10500kg pleine charge : 15710kg Moteurs : deux turboréacteurs Avro Orenda 11 de 3300kg de poussée chacun.
Vitesse maximale : 888 km/h distance franchissable (combat) : 1046 km plafond pratique : 16460m
Armement : 2 canons de 20mm Hispano MkV alimentés à 300 obus dans le nez complétés à partir de 1962 par 4 missiles Sidewinder AIM9B puis D à partir de 1966.


Un Mirage IIIC français au sol

Dassault Aviation Mirage IIIC : longueur : 14.75m envergure : 8.22m hauteur : 4.5m Masse à vide : 5922kg à pleine charge : 11700kg Moteur : un turboréacteur Snecma Atar 9B de 58 kN (5000kg)
Vitesse maximale : 2300 km/h (Mach 2.15) Distance franchissable : 1200 km plafond opérationnel : 18000m
Armement : 2 canons de 30mm DEFA et charges diverses sous les ailes même si les Mirage III écossais emportaient généralement 4 missiles Sidewinder sachant qu'en cas de guerre, les Mirage IIIC auraient décollé sur alerte.


Les lignes pures et élégantes d'un Mirage F1C en vol

Dassault Aviation Mirage F1C : longueur : 15m envergure : 8.40m hauteur : 4.50m Masse à vide : 7400kg à pleine charge : 15200kg Moteur : un turboréacteur Snecma Atar 9K-50 de 7200kg de poussée avec post-combustion.
Vitesse maximale : 2350 km/h (Mach 2.2) à haute altitude Mach 1.2 à basse altitude.
Distance franchissable avec charge militaire maximale : 900 km Plafond opérationnel : 20000m
Armement : 2 canons de 30mm DEFA et 4000 kg de charge militaire en particulier 2 AIM7 Sparrow et 4 AIM9 Sidewinder.


le F18 Hornet : un Frelon (Hornet) comme un fauve aux aguêts

Boeing F18C/D Hornet :
longueur : 17.07m envergure : 11.43m hauteur : 4.66m
Masse à vide : 11200kg à pleine charge : 23400kg Moteurs : deux turboréacteurs General Electric F404-GE-402 de 79 kN de poussée
Vitesse maximale : Mach 1.8 (2203 km/h) Distance franchissable : 535 km
Plafond opérationnel : 15240m
Armement : un canon de 20mm hexatubes Vulcan M621 et 6125kg de charge militaire, généralement en mission d'interception : 6 missiles AIM9 Sidewinder et 2 AIM7 Sparrow.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5413
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 01 Mai 2009, 00:56

Quelle est la cocarde du Royaume d'écosse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 01 Mai 2009, 00:58

Ah bonne question j'ai pas travaillé dessus mais j'avais pensé à un lion rouge
(que j'ai mis dans les premières pages du sujet dans la partie histoire) dans un rond blanc et un liseré bleu marine autour. Si j'y arrive j'espère la faire en dessin ou sinon je trouverai un autre dessin

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 01 Mai 2009, 10:34

Pff!cheers Bravo l'artiste, c'est fouillé tout çà!

Citation :
Ah bonne question j'ai pas travaillé dessus mais j'avais pensé à un lion rouge
(que j'ai mis dans les premières pages du sujet dans la partie histoire) dans un rond blanc et un liseré bleu marine

Pourquoi pas tout simplement la craox de st andré bmanche sur fond bleu du drapeau écossais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 01 Mai 2009, 10:38

Tu lis dans mes pensées MM40 c'était mon autre solution si jamais je n'arrive pas à faire la première

Pour la suite j'ai les bombardiers et les avions d'attaque à poster

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 01 Mai 2009, 11:43

B-Le bombardement et l'attaque


Un alignement de Fairey Fox au sol

Fairey Fox : longueur : 9m envergure : 11.5m hauteur : 3.3m
Masse à vide : 1790kg à pleine charge 2450kg Moteur en ligne Hispano Suiza 12 Ybrs de 860ch
Vitesse maximale : 370 km/h à 4400m distance franchissable : 600km plafond opérationnel : 7000m
Armement : deux Vickers calibre .30 tirant vers l'avant et une mitrailleuse Lewis en place arrière
240kg de bombes sous les ailes.


Un Bristol Blenheim en vol

Bristol Blenheim : longueur : 12.12m envergure : 17.17m hauteur : 3.05m
Masse à vide : 3674kg à pleine charge : 5662kg Deux moteurs Bristol Mercury VIII de 840ch
Vitesse maximale : 450 km/h distance franchissable : 1800km plafond opérationnel : 8475m
Armement : deux mitrailleuses Vickers calibre .30 et 454kg de bombes.


Le Lancaster ou la force militaire brute

Avro Lancaster : longueur : 21.18m envergure : 31.09m hauteur : 5.97m
Masse à vide : 16705kg à pleine charge avec armement : 29000kg
Moteurs : 4 Rolls Royce Merlin V12 de 1280ch chacun
Vitesse maximale : 462 km/h distance franchissable (avec 3175kg) 4070km
plafond opérationnel : 7470m
Armement : 8 mitrailleuses de 7.7mm de 6500 à 8000kg de bombes ou la bombe Tallboy de 9870kg
Equipage : 7 hommes


Redoutable mais délicat à piloter : le Martin B26 Marauder

Martin B26 Marauder : longueur : 17.75m envergure : 19.81m hauteur : 6.05m
Masse à vide : 11476kg à pleine charge : 17328kg Moteurs : Deux Pratt & Whitney R-2880-41 Double Wasp de 1850ch chacune
Vitesse maximale : 454 km/h distance franchissable : 1850km plafond opérationnel : 7200m
Armement : 10 mitrailleuses Browning M2 de 12.7mm (deux en tourelle dorsale, deux en tourelles arrière et 6 en poste fixe dans le fuselage) 1814kg de bombes
Equipage : 7 hommes

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 01 Mai 2009, 11:51


L'English Electric Canberra peut se targuer d'avoir connu la plus longue carrière de toute l'histoire de l'aviation écossaise : 46 ans (janvier 1954-mars 2000)

English Electric Canberra : longueur 19.96m envergure : 19.51m hauteur : 4.77m
Masse à vide : 9820kg à pleine charge : 25000kg
Moteurs : deux turboréacteurs Rolls Royce Avon R.A7 Mk109 de 36 kN
Vitesse maximale : 933 km/h Distance franchissable : 1300km plafond opérationnel : 15000m
Armement : 2700kg de bombes en soute et 900kg sous les ailes. 2 canons de 20mm ajoutés en 1958
Equipage : 2 hommes


Un Mirage IIIE en vol, une silhouette racée et élégante

Dassault Aviation Mirage IIIE : longueur : 15.03m envergure : 8.22m hauteur : 4.50m
Masse à vide : 7050kg maximale au décollage : 13700kg
Moteur : turboréacteur Snecma Atar 9C3 de 6400 kg de poussée avec post-combustion.
Vitesse maximale : Mach 2.2 ( 2570 km/h en configuration lisse à 12000m) distance franchissable : 2400km (4000km en configuration convoyage) plafond pratique : 18000m
Armement : deux canons de 30mm DEFA alimentés à 125 obus 4875kg de charge militaire sous cinq pylones alaires (généralement deux missiles Sidewinder et 3 bombes de 500kg)


Un Mirage F1CT au décollage

Dassault Aviation Mirage F1CT : longueur : 15.33m envergure : 8.44m hauteur : 4.50m
Masse à vide : 7400kg à pleine charge : 16200kg
Moteur : un turboréacteur Snecma Atar 9K-50 de 79 kN de poussée
Vitesse maximale : Mach 2.2 (2570 km/h) distance franchissable : 475km plafond opérationel : 20000m
Armement : un canon DEFA de 30mm et 6300kg de charge militaire

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 01 Mai 2009, 22:58

C-La reconnaissance et guerre électronique

Utilisés essentiellement pour la reconnaissance, les Fairey Battle écossais connurent quelques pertes dont un du fait de l'ennemi : lors du raid du 14 janvier 1942 sur Aberdeen, un mitrailleur d'un Dornier Do217 descendit un Fairey Battle en mission d'entrainement

Fairey Battle : longueur : 12.85m envergure : 16.46m hauteur : 4.72m masse à vide : 3015kg
masse à pleine charge : 4895kg Moteur : un Rolls Royce Merlin II 12 cylindres en ligne à refroidissement par liquide de 1030ch
Vitesse maximale : 414 km/h à 4570m distance franchissable : 1600km plafond opérationnel : 7600m
Armement : une mitrailleuse Browning M1919A4 dans l'aile droite et une autre mitrailleuse du même type en place arrière; 4 bombes de 110kg sous le fuselage et 230kg de bombes sous les ailes


Formidable alignement d'un des plus fabuleux avion de guerre de la seconde guerre mondiale : le De Havilland Mosquito

De Havilland Mosquito : longueur :12.43m envergure : 16.52m hauteur : 3.65m
Masse à vide : 5942kg à pleine charge : 10150kg Moteurs : deux Rolls Royce Merlin XXIII de 1480ch chacun.
Vitesse maximale : 612 km/h Distance franchissable : 2301km plafond opérationnel : 10520m
Armement : 4 canons de 20mm Hispano et 4 mitrailleuses Browning de 7.7mm 900kg de bombes en soute ou des caméras en mission de reconnaissance. Des fusées éclairantes sont souvent embarquées sous les ailes.


Un Northrop F15 Reporter en vol

Northrop F15 Reporter : longueur 15.11m envergure : 20.12m hauteur : 4.47m
Masse à vide : 10637kg à pleine charge 16420kg
Moteurs : Deux Pratt & Whitney R-2800-65 Double Wasp de 2250ch chacun
Vitesse maximale : 589 km/h Distance franchissable : 3060 km plafond opérationnel : 10600m
Armement : six caméras dans le nez Equipage : pilote et opérateur en tandem.


Cette vue d'un Mirage IIIR montre bien le nez truffé de caméra

Dassault Aviation Mirage IIIR : longueur : 15.50m envergure : 8.22m hauteur : 4.25m
Masse à vide : 6600kg à pleine charge : 13500kg Moteur : un turboréacteur Snecma Atar 9C de 6200 kg de poussée avec post-combustion.
Vitesse maximale : 1390 km/h (Mach 1.4) au niveau de la mer 2350 km/h (Mach 2.2) en altitude
Distance franchissable : (configuration lisse) 1600 km (convoyage avec réservoirs supplémentaires)
4400km
Armement : cinq caméras dans le nez à la place du radar, 2 canons de 30mm Defa et des charges militaires sous les ailes.


Un Mirage F1CR en vol

Dassault Aviation Mirage F1CR : longueur : 15m envergure : 8.40m hauteur : 4.50m
Masse à vide : 7400kg à pleine charge : 16200kg Moteur : un turboréacteur Snecma Atar 9K-50 de 7200kg de poussée avec postcombustion.
Vitesse maximale : 1475 km/h (Mach 1.2 au niveau de la mer) 2335 km/h (Mach 2.2 en altitude)
Distance franchissable en convoyage : 3300km
Armement : caméras Omera, un capteur infrarouge, nacelle amovible sous le fuselage

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Dim 03 Mai 2009, 11:06

Voici la cocarde des avions et des hélicoptères écossais , oeuvre de notre ami lowlow ( )


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Dim 03 Mai 2009, 11:19

Maintenant, va falloir la photoshoper (ou la gimper, je préfère) sur toutes tes photos d'avion ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Dim 03 Mai 2009, 11:22

La Clip tu veux ma mort lol! lol! !

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Dim 03 Mai 2009, 11:47

D-Le transport


Un C47 de la Royal Australian Air Force

Douglas C47 Dakota : longueur 19.43m envergure : 29.11m hauteur : 5.18m Masse à vide : 7760kg
à pleine charge : 14000kg Moteurs : deux moteurs 14 cylindres en étoile Pratt & Whitney R-1830-90C de 1200ch
Vitesse maximale : 360 km/h (260 km/h en vitesse de croisière) Distance franchissable : 2600km
plafond opérationnel : 8050m
Capacités : 3 hommes d'équipage et 28 hommes ou 2700 à 3700kg de charge.


Un C54 Skymaster en vol

Douglas C54 Skymaster : longueur 28.60m envergure : 35.81m hauteur : 8.40m
Masse à vide : 19640kg à pleine charge : 33110kg Moteurs : quatre moteurs en étoiles Pratt & Whitney R-2000-2SD-13G Twin Wasp de 1290ch
Vitesse maximale : 451 km/h vitesse de croisière : 365 km/h distance franchissable : 6839km
Capacités : 4 hommes d'équipage; 40 à 45 hommes ou 14500kg de fret.


Le Nord 2501 Noratlas

Nord Aviation 2501 Noratlas : longueur 21.95m envergure : 32.50m hauteur : 6.00m
Masse à vide : 13075kg à pleine charge : 21000kg
Moteurs : deux moteurs en étoile Snecma Hercules 739 de 2040ch
Vitesse maximale : 440 km/h Distance franchissable : 2450km
Capacités : 6 membres d'équipage (2 pilotes, 1 mécanicien, 1 radio 1 navigateur et 1 chef de soute)
7900kg de charge, 35 parachutistes ou 18 blessés sur civières.


Un C160 Transall de la Luftwafe en vol

Transport Allianz C160 Transall : longueur 32.40m envergure : 40m hauteur : 11.78m
Masse à vide : 30000kg à pleine charge : 54000kg charge utile : 16000kg
Moteurs : deux turbopropulseurs Rolls Royce Tyne Rty.20 Mk22 de 6100ch actionnant chacun une hélice quadripales
Vitesse maximale : 510 km/h distance franchissable : 5500km (1200km à pleine charge) plafond opérationnel : 8500m
Capacités : 5 membres d'quipage 91 passagers ou 87 parachutistes (60 quand il s'agit de parachutistes équipés) ou 62 civières pour les EVASAN

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Dim 03 Mai 2009, 11:55


Le C130H Hercules en vol : tout en puissance

Lockeed C130H Hercules : longueur 29.79m envergure : 40.41m hauteur : 11.9m
Masse à vide : 33063kg à pleine charge : 79380kg
Moteurs : quatre turbopropulseurs Avco-Lyncoming T56-A-15 de 4910ch
Vitesse maximale : 620 km/h Distance franchissable : 7410km plafond opérationnel : 7010m
Capacités : Equipage composé de 2 pilotes, 1 mécanicien de de bord, 1 navigateur et 1 chef de soute; 92 hommes de troupe ou 64 parachutistes ou 19690kg de fret.


Un Aliena C27J Spartan en vol

Aliena C27J Spartan : longueur 22.70m envergure : 28.70m hauteur : 9.80m
Masse à vide : 17000kg à pleine charge : 31800kg
Moteurs : deux turbopropulseurs Rolls Royce AE2100D2 de 4700ch chacun entrainant des hélices à six pales.
Vitesse maximale : 602 km/h distance franchissable : 2150 à 5925kg en fonction de la charge.
Capacités : 2 pilotes et 1 chef de soute; 9 tonnes de fret ou 53 hommes ou 46 parachutistes ou 36 civières et 6 convoyeurs.


Plan trois vues du Boeing 757

Boeing 757 : longueur 47.32m envergure : 38.05m hauteur : 13.60m
Masse à vide : 58900kg à pleine charge 115680kg
Moteurs : deux turboréacteurs Rolls Royce RB211
Vitesse maximale : 890 km/h (848 km/h en croisière) distance franchissable : 7250kg
Capacité : 178 à 239 passagers

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Dim 03 Mai 2009, 12:05

F-Patrouille maritime


Trois Consolidated Privateer de l'US Navy en vol

Consolidated PB4Y Privateer : longueur : 22.73m envergure : 33.53m hauteur : 9.17m
Masse à vide : 12500kg à pleine charge : 29500kg
Moteurs : quatre Pratt & Whitney R-1830-94 de 1350ch chacun
Vitesse maximale : 382 km/h distance franchissable : 4500km plafond opérationnel : 6400m
Armement : 12 mitrailleuses de 12.7mm et 4800kg de bombes, de mines ou de torpilles


Un Lockeed Neptune français au sol


Lockeed P2 Neptune : longueur : 27.9m envergure : 30.9m hauteur : 8.9m Masse à vide : 22475kg
à pleine charge : 36240kg Moteurs : deux moteurs à piston Wrigth R-3350-32W de 3800ch et deux turboréacteurs Westinghouse de 15 kN chacun.
Vitesse maximale : 649 km/h distance franchissable : 3500km plafond opérationnel : 6700m
Armement : roquettes de 70mm en panier sous les ailes ou deux missiles Petrel soute pouvant accueillir 3600kg de bombes, de mines ou de torpilles.
Equipage : 9 hommes

Un Lockeed P3 Orion au sol

Lockeed P3 Orion : longueur : 35.61m envergure : 30.37m hauteur : 10.27m Masse à vide : 27892kg à pleine charge 64410kg Moteurs : 4 turbopropulseurs Allison T56-14 de 4910ch
Vitesse maximale : 761 km/h distance franchissable : 10371km plafond opérationnel : 10500m
Armement : charge militaire maximale de 9072kg dont 3289kg en soute (2 charges de profondeur et 4 torpilles plus fusées éclairantes et bouées acoustiques) et 10 pilones extérieures pouvant transporter une chare maximale de 5500kg.
Equipage : 10 hommes

Un Britten Norman Defender au sol

Briten Norman Defender :
longueur : 11.07m envergure : 16.14m hauteur : 4.18m
Masse à vide : 1823kg maximale au décollage : 2994kg
Moteurs : deux moteurs à 6 cylindres Avco Lyncoming 0-540 E4C5 de 260ch
Vitesse maximale : 280 km/h (configuration lisse) distance franchissable avec charge utile maximale : 673km plafond opérationnel : 5182m
Armement : 4 pylones d'accrochage pour missiles, torpilles et bombes.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Lun 04 Mai 2009, 11:47

G-L'entrainement


Un Vultee BT13 en vol

Vultee BT13 Valiant : longueur : 8.79m envergure : 12.80m hauteur : 3.51m Masse à vide : 1531kg à pleine charge : 2039kg Moteur : un Pratt & Whitney R-985-AN-1 de 450ch
Vitesse maximale : 290 km/h Distance franchissable : 1167km plafond opérationnel : 6600m
Armement : deux mitrailleuses (une par aile) Browning M1919A4 pour l'entrainement au tir.
Equipage : un élève et un instructeur


Un T28 Trojan de la marine américaine en vol

North American T28D Trojan : longueur : 10.06m envergure : 12.22m hauteur : 3.86m
Masse à vide : 2914kg à pleine charge : 3856kg
Moteur : un moteur à piston radial Wright R-1820-86 de 1425ch
Vitesse maximale : 552 km/h distance franchissable : 1150km plafond opérationnel : 10820m
Armement : à l'origine seulement deux mitrailleuses comme sur les Vultee mais en vu de les utiliser comme appareil léger d'appui et de lutte anti-guerilla, les Trojan reçurent six points d'attaches sous les ailes pour des bombes légères et des roquettes ainsi que de deux canons de 20mm en nacelle.
Equipage : un élève et son instructeur.


Un Pilatus PC7 en vol

Pilatus PC7 Turbo Trainer : longueur : 9.78m envergure : 10.40m hauteur : 3.21m
Masse à vide : 1350kg à pleine charge 2270kg Moteur : un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-25A de 650ch.
Vitesse maximale : 410 km/h distance franchissable : 2630km plafond opérationnel : 7600m
Armement : deux mitrailleuses de 12.7mm dans les ailes avec 500 cartouches chacune et six points d'attache pour un total de 1040kg de charge offensive (missile, roquettes, bombes lisses ou freinées)
Equipage : un élève et son instructeur.


Un Hawk prêt au décollage

Bae Hawk 100 :
longueur : 12.43m envergure : 9.94m hauteur : 3.98m Masse à vide : 4480kg à pleine charge : 9100kg. Moteur : un turboréacteur Rolls Royce Adour Mk951 de 29 kN.
Vitesse maximale : 1028 km/h (Mach 0.84) distance franchissable : 2520km plafond opérationnel : 13565m
Armement : un canon de 30mm DEFA en pod sous le fuselage et cinq points d'attache pour 3085kg de charge militaire

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Lun 04 Mai 2009, 11:55

H-Les hélicoptères


Qui du Caracal ou du Blackhawk équipera l'armée de l'air écossaise ?


Actuellement l'armée de l'air écossaise ne possède aucun hélicoptère en propre et doit se reposer sur l'armée de terre et la marine pour ses besoins. Pendant des années, cela à été une source sans fin de querelles jusqu'à un accord en 1999 : l'armée de l'air se voit attribuer un certain contingent d'heures par an, converti en pratique par le prêt de quelques appareils. Au 30 avril 2009, l'armée de l'air alignait 2 Bell 412 de la brigade aéromobile, 1 Agusta A 109 de cette même brigade et 2 Lynx de la marine. Elle utilise l'A109 pour des liaisons et des transport VIP, les Lynx et les Bell 412 étant utiliser pour la surveillance des bases.

Cette situation jugée bancale par nombre de pilotes écossais pourrait changer dans les années à venir. L'armée de l'air souhaite mettre sur pied une unitéde forces spéciales chargé du sauvetage au combat et du contrôle aérien avancé et pour la soutenir, elle souhaite disposer de 6 à 8 hélicoptères de manoeuvre équipés d'un treuil, de systèmes d'autoprotection (détecteurs d'alerte, lance-leurres) blindage et armement. Le modèle d'hélicoptère n'est pas choisit mais selon certaines sources, l'Ecosse aurait présélectionné trois appareils : le Caracal, le UH60M Blackhawk et le NH90 sachant que ce programme sera probablement lié au remplacement prévu des Bell 412 et des Lynx, les autorités politiques écossaises poussant les différentes armées à choisir un même modèle d'appareils pour des raisons d'économie.


...........A moins que le NH90 ne parvienne à rafler la mise

I-Les drones

Depuis le début de son engagement en Afghanistan, l'armée écossaise s'intéresse de plus en plus aux drones. Si l'armée de terre n'à pour l'instant acquis que des drones Skylark, les autres armées n'ont pas tardé à lui emboiter le pas. Si la marine est très interessée par le Scorpio et l'Orkha d'EADS, l'armée de l'air souhaiterait un drone de type MALE et étudierait l'acquisition d'un drône semblable au Hermes 450, à l'Heron _tous les deux de fabrication israélienne_ ou le Reaper de fabrication. Une décision doit être prise en 2010

J-DCA

Le TAC à été dissout en 1965 et la défense dispersée dans les cinq puis quatre squadrons de défense qui disposent actuellement de missiles RBS70 sur Sherpa 7 et qui à terme pourraient s'équiper de canons légers.


3-ordre de bataille de l'armée de l'air écossaise en 2009

-Etat major de l'armée de l'air à Edimbourg qui va s'installer en 2014 dans un bâtiment commun aux autres armées, bâtiment que certains appelent le Pentagone écossais.

-Commandement des forces aériennes opérationnelles comprenant le squadron 11 d'Inverness équipé de 20 Mirage F1C (200 hommes) le squadron 12 d'Edimbourg équipé de 20 Mirage F1C (200 hommes) le squadron 14 d'Inverness équipé de 20 Mirage F1C (200 hommes) le squadron 15 d'Aberdeen équipé de 24 F18C/D (270 hommes) le squadron 16 d'Inverness équipé de 12 Lockeed P3 Orion (380 hommes)

-Commandement des forces aériennes de projection comprenant le squadron 18 d'Edimbourg équipé de 16 C27J (250 hommes) le squadron 19 d'Aberdeen équipé de 16 C27J (250 hommes) et le squadron 24 d'Inverness équipé de 12 C130H (400 hommes)

-Commandement des forces d'instruction avec l'Ecole de l'Air (450 hommes) et deux squadrons de formation, le squadron 20 de Dundee avec 16 Pilatus PC7 (100 hommes) et le squadron 21 de Dundee avec 16 Bae Hawk 100 (100 hommes).

-La protection des bases est assurée par 4 squadrons de 200 hommes dont l'équipement est semblable aux fusiliers commandos de l'air français ou au RAF-régiment britannique.

Un plan de réorganisation des bases est en cours. Si la base de Glasgow à été fermé en 2000 (l'emprise est occupé par une pépinière de nouvelles technologies), les autres bases se sont maintenues à savoir Inverness, Edimbourg, Aberdeen et Dundee.

Le squadron de patrouille maritime ou squadron 16 va quitter Inverness pour Dundee en 2012 et le squadron 24 va rejoindre Aberdeen en 2013 ce qui à terme donnera le dispositif suivant :

-Inverness : squadron 11, squadron 14 de combat soit 40 Mirage F1C

-Edimbourg : squadron 12 équipé de 20 Mirage F1C et squadron 18 de transport de 16 C27J

-Aberdeen : squadron 15 avec 24 F18C/D, squadron 19 avec 16 C27J squadron 24 avec 12 C130H

-Dundee : squadron 16 avec 12 P3 Orion squadron 20 avec 16 Pilatus PC7 et squadron 21 avec 16
Bae Hawk 100.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Lun 17 Aoû 2009, 23:16

ROYAL SCOTISH NAVY (RSN)


1-Historique

A-Les origines

La marine écossaise (Royal Scotish Navy) est née par décret royal du 2 mars 1845. Charles V moins attiré par la chose militaire que son père voulait marquer son règne d'un geste fort.

Depuis 1745 et la restauration des jacobites sur le trône d'Ecosse, la préoccupation majeure des différents souverains qu'ils soient Stuart ou de Lorraine était la défense terrestre du pays contre la menace anglaise.

En 1786 fût créé le Scotish Naval Service (SNS). Dépendant du ministère des Finances, le SNS était chargé de la défense des approches maritimes de l'Ecosse dans des missions s'apparentant plus à celui d'un service de douane qu'une véritable marine.

La création des chantiers navals John Brown sur la Clyde en 1801 permis à l'Ecosse de se créer une base industrielle pour construire ses propres navires.

Les premiers navires furent trois brick baptisés William Wallace Robert Bruce et Macbeth et mis en service en 1812, 1813 et 1814. Ces navires de 400 tonnes étaient armés de 12 pièces de 24 livres soit une puissance de feu non négligeable.


Le Brick William Wallace fût préservé jusqu'en 1942 à Aberdeen mais un incendie provoqué par un bombardement allemand lui fût fatal

Ces navires restèrent en service jusqu'en 1852 et furent la fierté du Scotish Naval Service puis de la Royal Scotish Navy.

Ils furent complétés par des petits navires construits en Ecosse et à l'étranger ce qui fit qu'à sa création en 1850, la marine écossaise aligne une vingtaine de navires offrant un outil efficace et affuté à la monarchie des Lorraine.

A la différence de nombreux pays européens, la marine écossaise était composée uniquement de volontaires qui étaient bien plus motivés que des conscrits recrutés dans des circonstances parfois troubles.

B-Une période trouble 1850-1862

La marine écossaise à peine créée connu une grave crise existentielle au cours de la décennie 1850.

Cette crise était à la fois liée à une crise de croissance liée à l'augmentation des effectifs, à une baisse du niveau technique (provoquant le naufrage du Macbeth en décembre 1851 suite à une erreur de navigation qui n'est pas sans rappelée celle de la frégate La Méduse en 1817 au large du Sénégal) mais aussi à plusieurs complots républicains dans ses rangs.

La découverte de ces conspirations en mai 1854 et en mars 1859 entraina l'exécution de quinze marins qui voulaient rétablir la république. La marine fût alors tenue à l'écart par le pouvoir politique qui réduisit aux minimum le budget, les effectifs et les commandes, obligeant les chantiers navals écossais à obtenir des commandes de l'étranger.

Il fallut un electro-choc pour que la marine écossaise revienne en odeur de sainteté. Le 14 mars 1862, des émigrés républicains de l'extérieur débarquèrent dans les Orcades proclamant la déchéance du roi Charles VI.

L'armée de terre avait besoin de la marine pour neutraliser ces émigrés qui avaient débarqués sans réel soutien mais qui représentaient une réelle menace.

Une expédition composé de deux avisos et de deux brick transportant 1500 hommes mata cette révolte. La marine se montra impitoyable bombarda le campement des insurgés et coulant trois embarcations prouvant son attachement à la monarchie.

Quand le roi Charles VI et la reine se rendirent aux orcades sur le yatch Manorch les marins dans les matures crièrent «Vive le roi !» prouvant que seule une minorité de marins étaient gagnés aux idées républicaines.

C-Renaissance 1862-1910

Face à cette démonstration d'attachement monarchiste, la monarchie ne pouvait que renoncer à cette politique de mise à l'écart des marins.

Un premier plan naval fût lancé en 1865 pour régénérer la marine écossaise. Elle commença par la mise à la casse des derniers navires en bois, seul le voilier Robert Bruce fût préservé à Aberdeen et est toujours visible aujourd'hui.

Les infrastructures furent également améliorées, de nouveaux quais, des grues, des bassins furent construits à Aberdeen, Inverness tandis qu'une nouvelle base était aménagée sur la Clyde : Fastlane.

En ce qui concerne la flotte, la marine écossaise commanda 6 frégates à coque en fer aux chantiers John Brown de Glasgow (trois navires) et aux chantiers navals d'Aberdeen (trois navires).


Les frégates à coque en fer furent largement inspirées par la Gloire quoi que les écossais passèrent directement du bois au fer intégral

Ces navires baptisés Ancrum Moor, Carham, Banockburn, Falkirk, Stirling et Largs étaient inspirés de plans français et armés à la poupe et à la proue d'un canon de 240mm en barbettes et de 12 canons de 150mm en sabords tirant tous des obus explosifs.

Ces six navires modernes entrèrent en service entre 1870 et 1876 et le restèrent jusqu'en 1890, formant la colonne vertébrale de la marine écossaise.

Ils furent accompagnés par 8 avisos, des navires de 1500 tonnes armés de 8 canons de 100mm et destinés à la sécurisation des côtes. Baptisés Glasgow, Inverness, Edimbourg, Dundee, Aberdeen, Dumfries, Greenock et Wick ils restèrent en service jusqu'au début du vingtième siècle. Ces 8 canons étaient groupés en 4 affûts doubles sous masque : un affût à la proue, un à la poupe et deux au milieu.


Les avisos de 1500 tonnes étaient assez semblables dans leur conception à la Recouvrance représentée ici

Le deuxième plan naval de 1888 fit entrer l'Ecosse dans une marine moderne, fortement influencée par la Jeune Ecole.

C'est ainsi que les six frégates furent remplacés par 4 croiseurs cuirassés inspirés des réalisations françaises. Baptisés Kenneth 1er, Constantin 1er, Duncan et Lulach ils furent mis en service entre 1892 et 1894.

Ces navires de 11900 tonnes pouvant filer à 18 noeuds étaient ainsi armés de 4 canons de 240mm en deux tourelles doubles (une avant et une arrière) 8 canons de 150mm en casemates et 12 canons de 47mm Hotchkiss à tir rapide pour la défense contre les premiers torpilleurs.


Pour concevoir leurs propres croiseurs-cuirassés, les écossais se sont librement inspirés du Dupuy de Lôme


Ils furent bientôt appuyés par 6 éclaireurs de 6500 tonnes pouvant filer à 23 noeuds. Ces navires sont destinés à appuyer les croiseurs cuirassés et à contrer les forces navales ennemies en les surprenant avant leur concentration.

Ces navires baptisés Glasgow Edimbourg Inverness Dundee Aberdeen et Greenock étaient armés de 10 canons de 150mm répartis en deux tourelles doubles (une avant et une arrière) et six en casemates accompagnés par 12 canons de 75mm en affûts simples sous masque destinés à contrer les torpilleurs. Plus tard 4 canons de 47mm furent installés tout comme 4 tubes lance-torpilles de 533mm.


On raconte que les américains se sont inspirés des éclaireurs de classe Glasgow pour concevoir leurs Omaha

La marine écossaise ne tarda pas à s'intéresser aux torpilleurs sous l'influence de la Jeune Ecole. Cependant contrairement aux français, elle ne fit par l'erreur de sous dimensionner ces navires peut être parce que la Mer du Nord et l'Océan Atlantique est bien plus difficile que la Méditerranée.

Ces douze navires de 84m de long et de 850 tonnes étaient armés de deux canons de 100mm sous bouclier (un avant et un arrière) et 4 canons de 47mm Hotchkiss ainsi que deux plate-formes doubles lance-torpilles de 533mm. Ces navires numérotés T.1 à T.12 restèrent en service jusqu'en 1920 moins les navires perdus au cours de la Première Guerre Mondiale


Un torpilleur écossais lors de ses essais à la mer

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Mer 19 Aoû 2009, 10:57

D-Quelle marine pour l'Ecosse ? 1910-1926

Un nouveau plan naval fût voté en 1911 pour renforcer la neutralité du pays. Les croiseurs cuirassés commençaient à se faire vieux malgré une modernisation et surtout bien insuffisant pour dissuader les marines allemandes ou anglaises d'occuper l'Ecosse pour obtenir une base capable de contrôler la mer du Nord.

Les croiseurs cuirassés sont ainsi remplacés en 1913-1914 par deux cuirassés garde-côte commandés aux chantiers Govan de Glasgow. Un troisième était prévu en 1916 mais la première guerre mondiale annula cette construction.

Baptisés William Wallace et Robert Bruce, ces navires 6500 tonnes étaient armés de 4 canons de 280mm en deux tourelles doubles, 8 canons de 150mm en 4 tourelles doubles et 12 canons de 47mm Hotchkiss en affût double. Capable de filer à 21 noeuds, ces navires furent mis sur cale en 1912 lancés en 1913 et admis au service actif en 1914.


Pour leurs cuirassés garde-côtes, les écossais se sont inspirés des cuirassés garde-côte classe Eisvold de la marine norvégienne

Le déclenchement de la guerre vit ces deux navires participer à des patrouilles au large des côtes écossaises et des îles pour empêcher un éventuel bombardement naval par des navires allemands voir un débarquement.

Après l'entrée en guerre de l'Ecosse le 9 juin 1916, les sous marins allemands reçurent l'ordre d'attaquer les navires écossais sans aucune restriction.

Le 14 novembre 1916 alors qu'il patrouille au large d'Aberdeen en compagnie des deux éclaireurs Inverness et Dundee et de deux torpilleurs, il est touché par deux torpilles tirées par le sous marin U27. Une torpille bloque son gouvernail et une deuxième la touche à la proue ce qui le fit embarquer 500 tonnes d'eau.

Les torpilleurs grenadèrent la zone faisant fuit le sous marin et permettant le sauvetage du fleuron de la marine écossaise qui se retrouva au bassin à Inverness.


Il y était toujours lors de l'armistice du 11 novembre 1918. Son désarmement est envisagé mais il est maintenu en service.

Son sister-ship Robert Bruce qui patrouillait plus au nord sort de la guerre sans une égratinure. C'est d'une autre façon qu'il va s'illustrer.

Le 14 mars 1920, une partie de la flotte hisse le drapeau rouge notament les deux torpilleurs T6 et 8 ainsi que le Robert Bruce.

Les mutins réclamèrent l'établissement d'une république populaire et l'abolition de la monarchie. Le roi ne se laissa pas impressioné et le navire fût repris par des vétérans de la Grande Guerre, les Auxies appuyés par l'artillerie de la Garde Royale qui endommagea sévèrement le Robert Bruce.

Pour chasser un mauvais souvenir, le navire est désarmé et son artillerie principale est installé à terre pour défendre les accès à la base d'Inverness.

Le William Wallace fût modernisé en 1920-1921 et désarmé en 1930. Son artillerie est récupérée et stockée pour un éventuel usage ultérieur et sa coque sert aux Orcades de cible pour l'aviation et l'armée de terre.

4 des 6 éclaireurs sont modernisés en 1913, un problème de financement empêchant leur remplacement : le nombre de canons de 150mm est réduit à 8 : les deux tourelles doubles (une avant et une arrière) et quatre en casemates simples, les canons de 75mm sont maintenus mais les canons de 47mm sont débarqués tout comme les tubes lance-torpilles.

En 1915 cependant sont mis en service 8 torpilleurs de 1100 tonnes à pont ras qui complètent les douze navires plus anciens avec pour armement 4 canons de 120mm sous masque (deux à l'avant et deux à l'arrière) un affût quadruple Pom-Pom de 40mm et 8 tubes lance-torpilles de 533mm en deux affûts quadruples installés entre la cheminée n°4 et les deux affûts arrières de 120mm.

Au 11 novembre 1918, la marine écossaise aligne donc 2 cuirassés garde-côtes, 4 éclaireurs et 12 torpilleurs : 6 de 850 tonnes (T1 à T4, T6 et T8; les torpilleurs T5, T7, T9 à T12 ont été perdus durant le conflit soit coulé par des torpilleurs ennemis, par des sous marins ou par accident) et 6 de 1100 tonnes (torpilleurs T13 à T18, les torpilleurs T19 et T20 ayant sauté sur des mines).

C'est une flotte usée, victime de la crise économique et de convulsions politiques comme le 14 mars 1920, jour du soulèvement de certaines unités gagnées par le communisme comme le Robert Bruce et les torpilleurs T6 et T8.

Ce n'est qu'en 1924 que la marine écossaise envisage sérieusement l'expansion de ses forces. Il s'agit de transformer l'Ecosse en bastion inexpugnable.


Les torpilleurs de 1100 tonnes se sont inspirés des Clemson

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 21 Aoû 2009, 11:09

Très intéressant.

Juste un détail : tu es sûr que le 40 mm pom-pom existait pendant la première guerre mondiale?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   Ven 21 Aoû 2009, 11:48

Ah tu viens de me poser une colle là. Je n'en strictement aucune idée mais je sais que c'est pendant la première guerre mondiale donc j'ai un peu tiré la ligne.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAUME D'ECOSSE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)
» Peter MAY (Royaume-Uni/Ecosse)
» Robert Louis STEVENSON (Royaume-Uni/Ecosse)
» Dominic COOPER (Royaume-Uni/Ecosse)
» Janet MORGAN (Royaume-Uni/Ecosse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: