AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une belle prise, 1780.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une belle prise, 1780.   Mer 04 Fév 2009, 23:47

Comme tout ne sera pas de raconter les exploits des espagnols en solitaires, voici un fait ou les français participerent, comme invites certes, mais nous y etions.

Pour renforcer ses troupes en guerre contre les rebelles aux colonies americaines, mais aussi contre les français et les espagnols, les anglais envoyerent un grand convoi qui sortit de Porthmouth l ete de 1780.

Il fut accompagner par une escadre anglaise jusqu'à l hauteur de la Galicia, le laissant seulement avec un escorte de 3 vaisseaux, le Ramillies de 74 canons et deux fregates, sous les ordres de John Montray.

Plusieurs des vaisseaux de transports étaient armes, pas moins de 6, avec une trentaine de canons chacun, ce qui devait suffire aux yeux des anglais pour garantir la protection du convoi.

Le fait que l escorte principale retourna vers l Angleterre, etait dut a la crainte de voir un debarquement franco-espagnol sur les cotes anglaises.

La crainte etait reelle, vu que grand nombre d habitants de la cote plierent bagages et partirent loin de la cote. Le commerce de cabotage cessa, meme la bourse de Londres ferma.

Le convoi fit route vers l Amerique du nord, loin des routes habituelles pour éviter de mauvaises rencontres.

Les services d espionnage espagnols, eurent vent du départ du convoi, et les autorités espagnoles ordonnèrent a Luis de Cordova la sortie avec son escadre, que croisait au large de Cadiz. 27 navires de ligne et fregates, aux quelles se joignit l escadre de l amiral Benusset avec 9 vaisseaux et fregates.

L escadre allie, aux ordres de Luis de Cordova, força les voiles pour attraper le convoi anglais, et le 9 aout, les fregates communiquèrent sa position vers le cap San Vicente.

Cordova, a bord du Santisima Trinidad donna l ordre de tomber sur lui.

Devant l apparition de 36 voiles, l escorte anglaise, fila a .....

Les vaisseaux marchands, essayèrent tant bien que mal a fuir, mais c était une mission impossible. Seulement 5 réussirent a s echapper, plus par paresse des attaquants qu autre chose.

Pas moins de 52 vaisseaux anglais tomberent aux mains de l escadre allie.

Le montant en or pris aux anglais s elever a 1.6 millions de libres de l epoque, une veritable fortune.

1 million etant en lingots d or. Sans compter le matériel de guerre, canons, fusils, uniformes, aliments...
Pas moins de 3.000 prisonniers!
l economie anglaise reçut un severe revers, la bourse s effrondra, le public voulait qu on coupa des tetes...

Montray, fut soumis a un conseil de guerre et limoge du service. De fait meme s il avait oppose un resistance, cela n aurait pas evite la capture du convoi.

La plupart des vaisseaux captures passèrent soit a grossir l Armada espagnole, 4 dentre eux, soit vendus ou démontés.

Louis de Cordova, capturera a nouveau un grand convoi anglais dans les eaux du canal de la Manche, 24 navires anglais, pres des iles Scilly, avec la participation de vaisseaux français. Le convoi devait renforcer l ile de Menorca, alors aux mains des anglais, la prise facilita sa recuperation.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une belle prise, 1780.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une belle prise, 1780.
» Moi faisan...Toi paparazzi
» Une belle photo ? une bonne photo ? LA photo ?...
» Albert Cohen : Belle du Seigneur, Le livre de ma mère, etc.
» La plus belle scène de Manga ( tous mangas confondus )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LA MARINE A VOILE :: Période 1626-1788-
Sauter vers: