AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE OBERON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE OBERON   Dim 28 Déc 2008, 21:23

SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE OBERON
(GRANDE BRETAGNE)


Quatre sous marins de classe Oberon à quai

Introduction

Comme puissance navale de première ordre, la Grande Bretagne à joué un rôle majeur dans le dévellopement de l'arme révolutionnaire qu'était le sous marin. Pour la première fois un navire était capable de se dissimuler à l'oeil humain en plongeant dans les profondeurs océaniques. Le 4 février 1901, le lancement du HMS Submarine Torpedo Boat n°1 marqua l'entrée de la Royal Navy dans l'air du submersible (La France y était entrée quelques mois plutôt avec le lancement du Narval).

Cette histoire d'amour tourna rapidement à l'aigre avec le premier conflit mondial. Pendant quatre ans, les submersibles de la Kaiserliche Marine montrèrent leurs capacités en infligeant de cuisants camouflets comme le 22 septembre 1914 où le vieux submersible U9 coula en quelques minutes les croiseurs-cuirassés Aboukir, Hogue et Cressy sans oublier la lutte conre le trafic commercial qui faillit provoquer l'asphyxie de la Grande Bretagne.

On comprend mieux pourquoi les anglais cherchèrent à interdire le sous marin durant les conférences de désarmement de l'entre-deux guerre, considérant probablement qu'il ne s'agissait pas d'une arme de gentleman. Il fallut une alliance de circonstance entre les Etats Unis, la France et le Japon pour faire capoter la demande britannique qui continua d'utiliser les sous marins avec succès surtout en Méditerranée pour empêcher le ravitaillement des unités de l'Axe en Afrique du Nord ou pour déposer des agents dans le sud-est asiatique (les tentatives de destruction des U-Boot à la sortie des ports français furent peu concluants) sans parler de la tentative des sous marins de poche pour couler le cuirassé allemand Tirpitz.

En 1950, la flotte sous marine britannique se composait de 16 sous marins de classe A, 25 sous marins de classe T, 22 sous marins de classe S et 4 sous marins de poche classe XE. La flotte sous marine britannique avait perdu 74 sous marins durant le premier conflit mondial, avait coulé 35 submersibles ennemis et 9 commandants avait reçu la prestigieuse Victoria Cross.

Les possibilités financières limitées d'une Grande Bretagne épuisée limitèrent les possibilités britanniques qui modernisèrent leurs submersibles à défaut d'en construire de nouveaux. Il s'agissait de prendre en considération les progrès technologiques allemands qui avaient transformés leurs sous marins en de véritable submersibles. Il ne s'agissait plus d'être le plus rapide en surface mais en plongée ce qui imposait de supprimer toutes les sources pouvant perturber l'hydrodynamisme du sous-marin comme les canons et caréner périscopes et antennes radios.

La Royal Navy mena plusieurs expérimentations dans le domaine de la propulsion comme la turbine Walter à péroxyde d'hydrogène mais ces expérimentations furent peu concluantes surtout en comparaison avec les promesses de l'énergie nucléaire.

Des Porpoise aux Oberon

Le HMS Rorqual de classe Porpoise

Après avoir modernisé les sous marins construits avant et pendant la guerre, la Royal Navy se décida à construire des submersibles neufs, la classe Porpoise. Ces submersibles étaient inspirés des type XXI allemands (tout comme tous les sous marins conventionnels de l'après guerre) et des modernisations effectués sur les type T et S. Signe des temps, les huit submersibles de cette classe lancés entre 1957 et 1959 (et en service jusqu'en 1988) étaient plus rapides en plongée qu'en surface (12 noeuds en surface 17 noeuds en plongée) ce qui prouvait un changement de conception technique : on cherchait à obtenir la vitesse la plus élevée non en surface comme avant guerre (dans l'espoir de voir les sous marins opérer avec l'escadre) mais en plongée, le sous marin gagnait là sa totale indépendance.

Les Oberon étaient semblables aux Porpoise, d'ailleurs ils furent d'abord connus sous le nom de Porpoise deuxième série. Leur conception est semblable à leurs prédecesseurs mais leur construction est différente car pour la première fois, l'aluminium, le plastique et les fibres de verre furent massivement utilisées en particulier pour le massif. Un effort tout particulier à été fait sur la réduction du bruit et les Oberont sont réputés pour être les sous marins les plus silencieux du monde.

La Royal Navy à commandé et mis en service 13 submersibles de ce type entre la fin des années cinquante et la fin des années soixante pendant que d'autres étaient exportés : six en Australie (maintenant remplacés par les Collins ou type 471 de conception suedoise) trois au Brésil (remplacés par trois type 209), deux au Chili (remplacés par des Scorpène) et trois au Canada (remplacés par les quatre Upholder avec les déboires que l'on sait).

Ces submersibles retirés du service entre 1986 et le début des années 90 auraient du être remplacés par 18 submersibles de classe Upholder mais la fin de la guerre froide stoppa la série à quatre unités transferés au Canada au début des années 2000.

Calendrier

Royal Navy

-Le HMS Oberon (S9) à été construit par l'arsenal de Chatam et admis au service actif le 24 février 1961. Après 25 ans de service, il fût désarmé en 1986 et vendu à la marine egyptienne en 1987.

-Le HMS Odin (S10) à été mis sur cale aux chantiers Carmell Laird de Birkenhead le 27 avril 1959, lancé le 4 novembre 1960 et admis au service actif le 3 mars 1962. Après 28 ans de service, il est désarmé le 18 octobre 1990 et démantelé l'année suivante en Grèce.

-Le HMS Orpheus (S11) à été mis sur cale chez Vickers à Barrow in Furness le 8 avril 1959, lancé le 17 novembre 1959 et admis au service actif en 1960. Après 30 ans de service, il est désarmé en 1990 et demantelé en 1994.

-Le HMS Olympus (S12) à été mis sur cale chezVickers à Barrow in Furness le 4 mars 1960, lancé le 14 juin 1961 et admis au service actif en 1961. Après 28 ans de carrière, il est vendu à la marine canadienne en 1989 pour servir de navire d'entrainement à quai, tache qu'il assura jusqu'en 1994 avant d'être désarmé puis vendu à la démolition en mars 2005.

-Le HMS Osiris (S13) à été mis sur cale chez Vickers à Barrow in Furness en 1962, lancé en 1964 et admis au service actif en ? . En 1989, il est vendu comme réserve de pièces détachées à la marine canadienne avant d'être vendu à la démolition en 1991 et d'être demantelé en 1992.

-Le HMS Onslaught (S14) à été mis sur cale à l'arsenal de Chatam le 8 avril 1959, lancé en 1961 et admis au service actif le 14 septembre 1962. Après 28 années de service, il est désarmé en 1990.

-Le HMS Otter (S15) à été mis sur cale par les chantiers Scott de Greenhock le 14 janvier 1960, lancé le 15 mai 1960 et admis au service actif le 20 août 1962. Après 29 années de service, il est désarmé le 28 juillet 1991


-Le HMS Oracle (S16) à été mis sur cale par les chantiers Carmell Laird de Birkenhead le 26 avril 1960, lancé le 26 septembre 1961 et admis au service actif le 14 février 1963. Après 30 années de service, il à été désarmé le 18 septembre 1993.

-Le HMS Ocelot (S17) à été mis sur cale à l'arsenal de Chatham le 17 novembre 1960 lancé le 5 mai 1962 et admis au service actif le 31 janvier 1964. Il à été désarmé en août 1991 et racheté en 1992 pour servir de pièce maitresse au Chatam Historic Dockyard.

-Le HMS Otus (S18) à été mis sur cale par les chantiers John Scott de Greenock en 1962, lancé la même année et admis au service actif en 1964. Désarmé en 1990, il est resté quelques années en attente de démolition avant d'être racheté par un entrepreneur allemand qui en à fait la pièce maitresse d'un musée installé à Sassnitz sur l'île de Rugen.

-Le HMS Opposum (S19)à été mis sur cale par Carmell Leard à Birkenhead le 21 décembre 1961, lancé le 23 mai 1963 et admis au service actif 5 juin 1964. il à été désarmé en juin 1993 après avoir participé à l'opération Granby où il infiltra en Irak et au Koweit des membres du Special Boat Squadron (SBS)

-Le HMS Opportune (S20) à été mis sur cale par les chantiers John Scott à Greenock le 26 octobre 1962 lancé le 14 février 1964 et admis au service actif le 29 décembre 1964. Il à été désarmé le 2 juin 1993.

-Le HMS Onyx (S21) à été mis sur cale chez Carmell Laird à Birkenhead lancé en août 1966 et admis au service actif en septembre 1967. il à été désarmé en 1991 et durant sa longue carrière, il à servit notament aux Malouines où il infiltra des SAS et des SBS, heurtant un rocher qui bloqua une torpille non explosée dans son tube qui fût retirée à Porsmouth. Il à été préservé et sert comme musée à Barrow in Furness.

Australie

A noter que l'Australie à commandé 8 sous marins à l'origine en deux commandes de 4 mais la commande des deux derniers à été annulé au profit d'une modernisation de l'aéronavale australienne

-Le HMAS Oxley (SS57) à été mis sur cale aux chantiers John Scott en juillet 1964 lancé en septembre 1965 et admis au service actif en mars 1967. Il à été le premier navire de sa classe désarmé puisqu'il à quitté le service actif en février 1992.

-Le HMAS Otway (SS59) à été mis sur cale aux chantiers John Scott en juin 1965 lancé en novembre 1966 et admis au service actif en avril 1968. Il à été désarmé en avril 1994

-Le HMAS Onslow (SS60) à été mis sur cale aux chantiers John Scott en mai 1967 lancé en décembre 1968 et admis au service actif en décembre 1969. Sa carrière à été fort longue puisqu'il à été désarmé le 23 mars 1999

-Le HMAS Orion (SS61) à été mis sur cale aux chantiers John Scott en octobre 1972, lancé en septembre 1974 et admis au service actif en juin 1977. Après une carrière de 29 ans, il à été désarmé en juillet 1996

-Le HMAS Otama (SS62) à été mis sur cale aux chantiers John Scott en mai 1973, lancé en décembre 1975 et admis au service actif en avril 1978. Il à été le dernier Oberon australien à été désarmé puisqu'il n'à été retiré du service que le 15 décembre 2000

-Le HMAS Ovens (SS70) à été mis sur cale aux chantiers John Scott en juin 1966 lancé en décembre 1967 et admis au service actif en avril 1969. Il à été désarmé le 1er février 1995


15 décembre 2000 un page se tourne dans la marine australienne : le dernier Oberon est désarmé

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE OBERON   Dim 28 Déc 2008, 21:34

Brésil

-Le Humaita (S20) à été mis sur cale chez Vickers à Barrow in Furness le 3 novembre 1970 lancé le 5 octobre 1971 et admis au service actif le 18 mai 1973. il à été désarmé en 1996.

-Le Tonelero (S21) à été mis sur cale chez Vickers à Barrow in Furness le 18 novembre 1971 lancé le 22 novembre 1972 et admis au service actif le 8 septembre 1978. Il à été désarmé en 1996

-Le Riachuello (S22) à été mis sur cale chez Vickers à Barrow in Furness le 26 mai 1973 lancé le 6 septembre 1975 et admis au service actif le 12 mars 1977. il à été désarmé en 1997.

Canada


Le HMCS Okanagan un des trois Oberon canadiens

-Le HMCS Ojibwa (72) à été construit par l'arsenal de Chatham mis sur cale le 27 septembre 1962, lancé le 29 février 1964 et admis au service actif le 23 septembre 1965. Il à été désarmé en 1998 et en 2008 il atteint toujours les chalumeaux des démolisseurs.

-Le HMCS Onondaga (73) à été construit par l'arsenal de Chatham mis sur cale le 18 juin 1964 lancé le 25 septembre 1965 et admis au service actif le 22 juin 1967. Il à été désarmé le 28 juillet 2000. il à été préservé et sert de navire musée à Rimouski

-Le HMCS Okanagan (74) à été construit par l'arsenal de Chatham mis sur cale le 25 mars 1965 lancé le 17 septembre 1966 et admis au service actif le 22 juin. Il à été désarmé le 14 septembre 1998.

Chili

-Le O'Brien (S22) à été construit par Vickers à Barrow in Furness et mis en service en 1976. Il à été désarmé en mars 2003.

-Le Hyatt (S23) à été construit par Vickers à Barrow in Furness lancé en septembre 1973 et mis en service en....... . Il à été désarmé en avril 2000

Caractéristiques Techniques

Déplacement : surface 2030 tonnes plongée 2400 tonnes

Dimensions : longueur 89.90m largeur 8.07m tirant d'eau : 5.48m

Propulsion : système diesel électrique avec deux diesels Standard Amirauté de 3700 cv permettant une vitesse en surface de 12 noeuds et deux moteurs électriques de 6000 cv pour une vitesse en plongée de 17.5 noeuds. Les Oberon pouvaient plonger à 200m

Electronique : radar de veille aérienne et de navigation type 1002 radar de navigation type 1006 sonar actifs et passifs type 187 puis type 2051, sonar type 2007, un sonar type 186 sonar passif remorqué type 2024 système de combat integré TDHFCS (Royal Navy)

Les Oberon australiens emportaient un radar de navigation type 1006, des sonars Krupp CSU 3-41, type 2007 et BQQ-4, une flute remorqué Karrawarra détecteur TIMNEX et lance-leurres SSDE


Armement : 8 tubes lance-torpilles de 533mm (6 à l'avant et 2 à l'arrière) et 22 torpilles Mk8 puis Mk24 Tigerfish. Ce sont des torpilles Mk8 qui ont été utilisées par le Conqueror pour couler le croiseur argentin General Belgrano. A la fin de leur carrière, les Oberon pouvaient aussi mettre en oeuvre le Sub Harpoon. 50 mines peuvent être embarquées à la place des torpilles.

Les Oberon australiens utilisaient des torpilles américaines Mk48 et peu après leur mise en service les tubes arrières furent scellés

Les canadiens utilisèrent d'abord la torpille Mk37 puis la torpille Mk48

les chiliens utilisèrent des torpilles allemands type SUT

Equipage : 61 à 69 hommes


Plusieurs Oberon ont été conservés : trois Oberon de la Royal Navy le HMS Onyx installé à Barrow in Furness, le HMS Ocelot à Chatham et le HMS Otus à Sassnitz en Allemagne sur l'île de Rugen.
Les six Oberon australiens ont été préservés totalement pour cinq d'entre eux et un partiellement, le massif du Oxley servant de base à un mémorial.
Le HMCS Onondoga à été conservé comme musée au Quebec
Enfin, le Riachuelo de la marine brésilienne est à présence navire musée au centre culturel de la marine bréslienne (Espaço Cultural da Marinha Brasileira) situé à Rio de Janeiro


Le Riachuelo aujourd'hui navire musée à Rio de Janeiro

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE OBERON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE OBERON
» SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE KILO
» LES SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE COLLINS
» SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER
» Les sous-marins de la classe « Kilo »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Royaume uni-
Sauter vers: