AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 18:40

PORTE-AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK
(ETATS UNIS)


Le USS Kitty Hawk à la mer au début de sa carrière.

Introduction

Au sortir du second conflit mondial, la marine américaine était la première du monde. Il faut dire qu'elle n'avait pas de réel concurrent : la marine anglaise faisait bonne figure mais une rutilante devanture cachait un arrière boutique famélique, la marine française était sous perfusion alliée et les marines italiennes et allemandes étaient au fond de l'eau ou désarmées.

Cette marine hégémonique s'appuyait non sur des cuirassés comme autrefois mais sur des porte-avions, plus de 100 unités entre les porte-avions d'escorte, les porte-avions légers de classe Independence, les porte-avions d'escadre d'avant guerre et de classe Essex mais aussi et surtout trois porte-avions lourds de classe Midway.

L'avenir semblait radieux pour les Flat Top (pont plat) mais c'était sans compter sur la jeune et énergique USAF (United States Air Force) qui ne souhaitait qu'une chose : regrouper en son sein toute ce qui volait et donc l'aéronavale américaine.

La bombe atomique semblait lui donner raison. Les premières bombes étaient en effet massives ce qui rendait son embarquement sur un avion embarqué difficile voir impossible.

Le lobbying de l'USAF est efficace. Le premier porte-avions stratégique baptisé United States (CVA58) mis sur cale le 14 avril 1949 mais sa construction est annulée 9 jours plus tard par le nouveau secrétaire d'état à la défense Louis Johnson qui est un fervent partisan des bombardiers à long rayon d'action.

Le porte-avions n'est alors vu que comme un vestige du passé, un dinosaure de la guerre navale inapte à combattre en ambiance nucléaire.

Tout change grâce à Kim Ill Sung. En effet le 25 juin 1950 les forces nord-coréennes envahissent la Corée du Sud avec une telle vigueur que les sud-coréens et les américains furent repoussés jusqu'au sud de la péninsule dans la région de Pusan.

Privés de leurs aérodromes, l'appui aérien ne pu venir que d'un porte-avions maintenu à la demande de l'amiral Sherman.

Johnson pourtant hostile au porte-avions avant le déclenchement de la guerre de Corée autorise le 11 juillet 1950 la commande d'un porte-avions dont la mission principale sera le bombardement nucléaire de l'URSS. Les Forrestal allaient naitre.

Quatre navires allaient être commandés, le navire tête de classe entra en service en 1955 suivi du Saratoga en 1956, du Ranger en 1957 et enfin de l'Independence en 1959.

A la suite de ces quatre premiers super porte-avions, la marine américain persista dans cette voie en se dotant de quatre Kitty Hawk dérivés des Forrestal.

Conception et historique générale

Le projet SCB127 est donc dérivé des Forrestal. Les principales modifications concernent l'ajout d'un pont blindé, des catapultes à vapeur C7 pluis puissantes, des stockages différents de munitions et de carburant et surtout l'emplacement différent des ascenseurs : les Forrestal disposaient d'un ascenseur devant l'ilôt, de deux ascenseurs derrière et un ascenseur le long de la piste oblique à l'avant. Les Kitty Hawk disposent de deux ascenseurs à l'avant de l'ilôt, d'un ascenseur derrière l'ilôt et d'un ascenseur à babord arrière. Ce plan de pont d'envol est celui de tous les porte-avions américains jusqu'à l'USS George H. W. Bush (CVN77).

Le projet SCB127A concerne les Kitty Hawk et Constellation. Le projet dérivé SCB127B concerne l'America tandis que le projet John F. Kennedy est immatriculé SCB127C.

-Le USS Kitty Hawk (CV63) à été mis sur cale aux chantiers navals de Newport News le 27 décembre 1956 lancé le 21 mai 1960 et admis au service actif le 29 avril 1961. Son désarmement est prévu le 31 janvier 2009 et ce désarmement marquera la fin des porte-avions à propulsion conventionelle au sein de la marine américaine. Kitty Hawk est une ville de Caroline du Nord, berceau de l'aviation puisque c'est sur la plage de cette villes que les frères Wright firent voler leur premier avion en 1903.

-Le USS Constellation (CV64) à été mis sur cale à l'Arsenal de Brooklyn à New York le 14 septembre 1957, lancé le 8 octobre 1960 et admis au service actif le 27 octobre 1961. il à été désarmé le 7 août 2003 et attend son sort final à Bremerton. Constellation est une référence aux 50 étoiles du drapeau américain.

-Le USS America (CV66) à été mis sur cale aux chantiers navals de Newport News le 9 janvier 1961 lancé le 1er février 1964 et admis au service actif le 23 janvier 1965. Il à été désarmé le 9 août 1996 et coulé pour servir de récif artificiel le 14 mai 2005. A noter que le premier LHA-R à été baptisé USS America (certains avait proposé USS America pour le CVN78 finalement baptisé Gerald Ford)

-Le USS John F. Kennedy (CV67) à été mis sur cale aux chantiers navals de Newport News le 22 octobre 1964, lancé le 27 mai 1967 et admis au service actif le 7 septembre 1968. il à été désarmé le 1er août 2007.


Le USS Kitty Hawk ravitaillant deux destroyers en 1962. sur le pont d'envol : A3 Skywarrior, A1 Skyraider, F4 Phantom II et F8 Crusader

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Jeu 08 Juil 2010, 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 18:50

Historique des porte-avions

USS Kitty Hawk

Le Kitty Hawk à la mer en 1963-1964. A noter la présence à babord d'un E1 Tracer

Après sa croisière de mise en condition dans l'Atlantique, le Kitty Hawk quitta Norfolk le 11 août 1961. Il fit une escale à Rio de Janeiro avant d'effectuer des manoeuvres avec la marine bresilienne, franchit le Cape Horn le 1er octobre, fit escale à Valparaiso du 13 au 15 octobre à Callao le 20 octobre avant d'arriver le 18 novembre à San Diego. Il entra ensuite au San Francisco Naval Shipyard le 23 novembre 1961 pour les travaux post-essais.

Après quelques opérations au large de la Californie, le Kitty Hawk quitta San Francisco le 13 septembre 1962 pour un premier déploiement au sein de la 7ème flotte en Extrême Orient où il releva le Midway. Après une participation à la Philippine Republic Aviation Week Air Show, le Kitty Hawk quitta Manille le 30 novembre 1962 effectuant le 3 décembre des démonstrations d'armes en présence de l'Amiral Harry D. Felt commandant de la flotte du Pacifique. Il effectua ensuite une escale à Hong Kong début décembre avant de revenir à Yokosuka le 2 janvier et d'effectuer une série d'escale au Japon (Kobe Beppu Iwakuni) avant de rentrer à San Diego le 2 avril 1963.

Le 6 juin 1963, le président Kennedy monta à bord du porte-avions pour assister en compagnie de hauts gradés et d'hommes politiques de premier plan à la démonstration de la puissance d'un Carrier Air Group.
Après une série d'exercices tactiques au large de la Californie et d'Hawai, le USS Kitty Hawk quitta les Etats Unis pour un nouveau déploiement en Extrême Orient. C'est alors qu'il approchait du Japon qu'il appris l'assassinat du président Kennedy. Lors de son entrée à Sasebo le 25 novembre 1963, il mit les drapeaux en berne alors qu'aux Etats Unis avaient lieu les funérailles du 35ème président des Etats Unis. Après son déploiement en mer de Chine méridionale et aux Philippines, il gagna San Diego le 20 juillet 1964.

Après un carénage au Puget Sound Naval Shipyard et une remise en condition opérationelle sur la côte ouest, il quitta San Diego pour un nouveau déploiement en Asie du Sud Est et après des escales à Hawai et à Subic Bay où il se prépara aux opérations au Vietnam. Pour ce déploiement du 26 novembre 1965 au 14 mai 1966, le Kitty reçu une Navy Unit Commendation.
De retour en Californie en juin 1966, il subit un carénage et une remise en condition opérationelle avant de repartir en Asie du Sud Est le 4 novembre 1966. Arrivé à Yokosuka le 19 novembre pour relever le Constellation comme navire amiral de la TF77. Le 26 novembre, le Kitty Hawk quitta le Japon et arriva le 5 décembre à Yankee Station où il resta jusqu'au 28 mai 1967, date de son départ pour les Etats Unis où il arriva à San Diego le 19 juin après une escale à Subic Bay et au Japon. U,e semaine plus tard, il entra en carénage à Long Beach jusqu'au 25 août.
De Janvier à Juillet 1973, le Kitty Hawk changea de port d'attache, quittant San Diego pour Hunter's Point. Il entra au bassin le 14 janvier 1973 et le travail commença aussitôt pour le transformer en porte-avions multirôles (Carrier Vessel CV), devenant le premier porte-avions de la flotte du Pacifique. La transformation consista en l'embarquement de 10 hélicoptères, d'installations de détection et d'analyse pour les opérations ASM en particulier l'Anti-Submarine Classification and Analysis Center (ASCAC) integré au CIC (Center of Information and Control). Le carénage consista également dans des modifications du système de propulsion, du pont d'envol et du hangar pour pouvoir embarquer le nouveau chasseur F14 Tomcat. Le USS Kitty Hawk quitta l'arsenal le 28 avril 1973 et le lendemain fût officiellement reclassé porte-avions multirôle.
Le milieu des années soixante-dix consista pour le Kitty Hawk en de nombreux déploiement dans le Pacifique-Ouest et de nombreux exercices comme les exercices RIMPAC 1973 et 1975 (Rim of the Pacific Exercice. Cet exercice créé en 1971 avec les Etats Unis, l'Australie et le Canada, les autres participants réguliers étant le Chili, le Japon, la Corée du Sud, le Perou et la Grande Bretagne, cet exercice à lieu tous les deux ans.
Le Kitty Hawk quitta San Diego le 8 mars 1976 et quatre jours plus tard entra au Puget Sound Naval Shipyard à Bremerton pour commencer une refonte d'un an et de 100 millions de dollars. Cette refonte était destiné à adapter le porte-avions à l'embarquement du F14 et du S3 (augmentation des espaces de stockage, adaptation des systèmes de maintenance, modification de l'organisation du pont d'envol), à l'embarquement du Sea Sparrow à la place du Terrier, la modification des ascenseurs et des soutes à munitions. La refonte s'acheva en mars 1977, le départ de l'arsenal ayant lieu le 1er avril pour repartir à San Diego. Après six mois de remise en condition, le Kitty Hawk quitta North Island le 25 septembre 1977 pour un déploiement dans le Pacifique-ouest, déploiement qui s'acheva par son retour aux Etats Unis le 15 mai 1978.


Le USS Kitty Hawk à la mer dans les années 80 survolé par deux Sea King et deux Sea Knight

En mai 1979, le CV63 avec à son bord le Carrier Air Wing 15 se déploya en Extrême Orient et reçut en autre mission d'assister les réfugiés vietnamiens fuyant leur pays (boat people). Il assista également la Corée du Sud après l'assassinat du dictateur Park Chung Hee le 26 octobre 1979. Il fût ensuite envoyé au Moyen Orient pendant deux mois à la suite de la crise des otages en Iran.
En 1980, il joua dans le film The Final Countdown (Nimitz retour vers l'enfer en VF) le rôle du Nimitz alors déployé dans l'Atlantique. (le film raconte l'histoire du Nimitz qui à la suite d'une tempête se retrouve le 6 décembre 1941, veille de l'attaque sur Pearl Harbor).
En avril 1981, le Kitty Hawk (CV63) quitta San Diego pour son treizième déploiement dans le Pacifique-Ouest où il secouru de nouveaux réfugiés vietnamiens.
En janvier 1982, il gagna de nouveau Bremerton pour une nouvelle refonte majeure suivie d'une remise en condition avec le Carrier Air Wing 2. il effectua en 1984 un déploiement de 60 jours à Gonzo Station dans le nord de la mer d'Arabie.
Le 21 mars 1984 alors que l'exercice Team Spirit s'achevait, un SNA soviétique classe Victor III tenta de faire surface sous le porte-avions engendrant une collision heureusement sans trop gravité qui obligea à un arrêt à Subic Bay pour répartations avant des travaux complets à San Diego. Le 2 août 1990, le porte-avions quitta l'arsenal pour regagner via le Cap Horn San Diego où il arriva le 11 décembre 1991.
Le 3 novembre 1992, il participa à la couverture aérienne de l'opération Restore Hope en Somalie avant de mener des attaques de represailles sur l'Irak le 27 décembre 1992.
Le 24 juin 1994, il fût déployé pour la 17ème fois dans le Pacifique-ouest dans un contexte de tension en particulier dans la péninsule coréenne.

Le 18ème déploiement commença en octobre 1996 pour une durée de six mois qui le conduisit aussi bien dans des ports du Golfe Persique ou du Pacifique Ouest. A son retour, il entra au Puguet Sound Naval Shipyard à Bremerton pour une refonte de 15 mois et de 110 millions de dollars qui l'immobilisa d'avril 1997 à juillet 1998, date à laquelle il allait être déployé au Japon pour y remplacer l'Independence.

Le USS Kitty Hawk quitte San Diego le 6 juillet 1998 pour rejoindre son nouveau port d'attache, embarquant désormais le Carrier Air Wing 5 opérant depuis la base aéronavale d'Atsugi. Après plus d'un mois de mer, le Kitty Hawk arriva au Japon le 11 août 1998. Le 30 septembre 1998, après le désarmement de l'Independence, le Kitty Hawk devint le second navire le plus ancien de la marine américaine et fût autorisée à hisser le First Navy Jack.

Le 2 mars 1999, le Kitty Hawk quitta son port d'attache pour un déploiement de trois mois incluant l'exercice Tandem Thrust au large de Guam. A la suite de cet exercice, le Kitty Hawl et son groupe aérien participèrent à l'opération Southern Watch au dessus de l'Irak, le CVW5 effectuant 8000 sorties en 116 jours incluant 1300 sorties de combat et le largage de 20 tonnes de munitions. Sur le transit du retour, le Kitty Hawk effectua une escale à Perth (Australie) et à Pattaya (Thaïlande), le Kitty Hawk arrivant à Yokosuka le 25 août 1999. Le 22 octobre, il gagna la mer pour l'exercice Foal Eagle.

Le 11 avril 2000, le Kitty Hawk quitta Yokosuka pour des opérations de routines au large du Japon et aux exercices Cobra Gold avec des navires singapouriens et thaïlandais. Il participa également à l'exercice Foal Eagle à la fin de l'année 2000 avant d'être à nouveau déployé en mars 2001 pour une croisière de printemps marquée par une escale à Singapour, escale historique puisque ce fût le premier porte-avions à y faire escale. Le 29 avril après une courte escale à Guam, le Kitty Hawk participa à l'exercice Tandem Thrust 2001 avec les australiens et les canadiens. Le porte-avions était de retour à Yokosuka le 11 juin 2001.

Le 17 octobre 2000, deux avions russes, un Su 24 Fencer et un Su27 Flanker survola le Kitty Hawk à 200 pieds d'altitude (60 mètres). A ce moment là, le Kitty Hawk était en opération de ravitaillement à la mer dans le nord de la mer du Japon entre les îles d'Hokkaido et la Russie. Les photos prises à cette occasion furent envoyés sur le site du Kitty Hawk. D'autres survols eurent lieu le 12 octobre et le 9 novembre.

En octobre 2001, à la suite des attentats du 11 septembre, le Kitty Hawk fût déployé dans l'Océan Indien pour servir de bâtiment-base pour les forces spéciales. En avril 2002, le Kitty Hawk était en mer pour une croisière de printemps marquée par des escales à Guam, Singapore et Hong Kong où le Kitty Hawk célébra le 41ème anniversaire du navire. A la fin de 2002, le Kitty Hawk s'entraina dans le Pacifique-ouest, manoeuvrant avec des appareils de l'Air Force et des élements des forces maritimes japonaises d'autodéfenses.

Le 23 janvier 2003, le porte-avions quitta Yokosuka pour des missions de routine mais quelques temps plus tard, le US Central Command ordonna son déploiement au large de l'Irak pour participer à l'opération Southern Watch et à Iraqi Freedom dans le nord du golfe Persique. Elle resta 104 jours à la mer, regagna le Japon et Yokosuka le 5 juin 2003.

En octobre 2006 alors que Kitty Hawk et son escorte étaient en exercices au large d'Okinawa quand un sous marin chinois de classe Song fit surface à cinq miles du porte-avions du 26 octobre 2006. cet événement fit froid dans le dos pour les américains car le sous marin n'avait pas été détecté avant de faire surface.

Le 11 janvier 2007, le Kitty Hawk entra en période de maintenance à Yokosuka et fût remplacé par le Ronald Reagan (CVN76) pour six mois. Le 5 juillet 2007, le Kitty Hawk effectua une escale de six jours à Sydney avant de participer à l'exercice Talisman Sabre et de regagner le Japon quatre mois plus tard.

En novembre 2007, le USS Kitty Hawk et d'autres navires américains effectuèrent un exercice dans le Golfe du Bengale en compagnie de l'Australie, de l'Inde, du Japon et du Singapour. En mars 2008, le Kitty Hawk fût déployé au large de la Chine durant les élections du 20 mars à Taiwan. Le 28 mai 2008, il quitta le Japon pour la dernière fois, remplacé par l'USS George Washington (CVN73) (décision prise le 1er décembre 2005) et arriva à North Island le 7 août 2008.

Le désarmement du Kitty Hawk est prévu le 31 janvier 2009 au moment où entrera en service le USS George H. W. Bush laissant seulement 10 porte-avions en ligne. Le processus de désarmement commença le 28 mai 2008 mais le 22 mai, un incendie endommagea le George Washington au large de San Diego (Californie) retarda la relève. Le Kitty Hawk participa à l'exercice RIMPAC et la relève eut lieu à San Diego au lieu d'Hawai. Le USS Kitty Hawk est actuellement à Bremerton (Etat de Washington)

Un groupe de lobbyistes à Wilmington (Caroline du Nord) espère récupérer le navire pour qu'il puisse servir de musée à flot en compagnie du cuirassé USS North Carolina. L'US Navy à proposé le porte-avions à la marine indienne qui n'à pas donné suite.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 18:58

USS Constellation (CV64)

Le USS Constellation en construction à l'Arsenal de New York situé dans le quartier de Brooklyn


Le Constellation est entré dans l'histoire dès sa construction en étant le dernier porte-avions à être construit par un autre chantier que le chantier naval de Newport News qui reste aujourd'hui le seul chantier capable de construire ce type de navire aux Etats Unis. Son admission au service actif fût retardé de 7 mois à la suite de l'incendie du 19 décembre 1960 et ce pour un surcoût de 75 millions de dollars.
Remis à l'US Navy le 1er octobre 1961, le Constellation fût officiellement admis au service actif le 27 octobre 1961. Après ses essais d'acceptation et ses ultimes essais, le Constellation quitta New York pour Norfolk d'où il parti le 7 février 1962 pour qualifier son groupe aérien, le CVG13 en baie de Chesapeake. Après un mois d'opérations, «Connie» le surnom du porte-avions effectua une croisière de deux mois dans les Caraibes.
A l'été 1962, le USS Constellation fût transferé dans le Pacifique et après deux mois de transit atteignit San Diego son nouveau port d'attache. En novembre avec le CVG14, le Constellation se prépara à un déploiement dans le Pacifique Ouest au sein de la 7ème flotte, déploiement qui dura sept mois (février-septembre 1963).
Le deuxième déploiement du Constellation dans cette région commença le 5 mai 1964, relevant son sister-ship, le Kitty Hawk. Il arriva dans le Golfe du Tonkin le 8 juin avec le Carrier Vessel Wing 14 (les Groups sont devenus des wings le 20 décembre 1963) et effectua des missions de reconnaissance armée au dessus du Laos jusqu'au 13 juillet. Après une période de relache à Subic Bay, le Constellation fit escale à Hong Kong le 27 juillet.
Cette escale fût brutalement interrompu par l'incendie du Golfe du Tonkin le 2 août 1964. «Connie» quitta précipitement la colonie britannique pour le golfe du Tonkin et le 4 août catapulta des F4B Phantom II pour soutenir les avions du USS Ticondéroga (CVA14 classe Essex) pour assurer la couverture aérienne des destroyers américains Turner Joy et Maddox attaqué par des vedettes nord-vietnamiennes. Le 5 août, des raids de represailles furent lancés sur les ports et les stocks pétroliers nord-viétnamiens. Premier raid et première perde puisque le CVW14 perdit deux aviateurs, un tué et un prisonnier de guerre. Le Constellation était de retour à San Diego le 1er février 1965.


Le USS Constellation à la mer en 1971/72

A la suite de ce déploiement, le porte-avions entra en carénage pour huit mois et après remise en question, effectua un deuxième déploiement au Vietnam en mai 1966, restant 111 jours en position de combat, lançant ses avions qui abattèrent leur premier Mig le 13 juillet. Il était de retour à San Diego en décembre après avoir perdu 15 avions et 16 membres d'équipage.
Après une remise en état, le Constellation regagna le Vietnam en avril 1967 avec le CVW 14. Comme tous les porte-avions il commença à Dixie Station (à 60 miles des côtes sud-vietnamiennes) avec des frappes aériennes dans la région du Triangle de Fer (à la frontière cambodgienne) avant de gagner Yankee Station (50 miles des côtes nord-vietnamiennes) pour un total de 121 jours d'opérations. Signe de la durêté des combat, les F4B des VF142 et 143 descendirent quatre Mig mais les huits mois d'opérations qui s'achevèrent en décembre avaient coûté au porte-avions 16 avions et 20 membres d'équipage dont 7 KIA (Killing in Action tués au combat) et 8 POW (Prisonner of War prisonnier de guerre).
Son quatrième déploiement au Vietnam commença en mai 1968 avec une limitation des zones de frappe puisque le Vietnam au nord du 20ème parallèle était interdit aux bombardiers américains avant que les bombardements sur le nord-vietnam soient suspendus le 1er novembre. Connie avait passé 128 jours au combat effectua 11000 sorties aériennes, larguant 20000 tonnes de bombes pour la perte de 15 appareils dont neuf par le fait de l'ennemi causant la mort de 6 hommes tandis que 5 étant fait prisonniers. Ce déploiement s'acheva en janvier 1969.


Sept mois plus tard en août 1969, le Connie regagna le Vietnam pour son cinquième déploiement avec toujours le même groupe aérien. Il passa les 20 premiers jours à Dixie Station bombardant le Sud-Vietnam et le Laos avant de gagner Defender Station en mer du Japon en raison de tensions entre les deux Corée. Déployé à Yankee Station le 1er novembre, il effectua 100000ème appontage (un F4J du VF143) et le 28 mars 1970, c'est un F4 de l'autre unité (VF142) qui descendit le premier Mig 21. Après 128 jours de mer, le Constellation acheva ce déploiement en mai avec la perte de 7 appareils (5 au combat et 2 par accident) mais un seul membre d'équipage fût fait prisonnier et aucun ne fût tué.

De retour aux Etats Unis, le Constellation entra en carénage pour 9 mois, le deuxième depuis son admission au service actif. Au printemps 1971, il repris la mer avec un nouveau groupe aérien (CVW9) et quitta San Diego le 1er octobre pour son sixième déploiement au Vietnam qui consista en des missions de reconnaissance au Nord-Vietnam et des frappes aériennes sur le Laos. Le Connie allait regagner les Etats Unis quand démarra le 30 mars 1972 l'offensive de Printemps obligeant le porte-avions à faire du rab. Il assura d'abord des missions d'appui rapproché puis des frappes aériennes sur le Nord-Vietnam. Le 10 mai 1972, Cunniongham et Driscoll devinrent les premiers as de la guere du Vietnam avec 5 avions abattus, ce jour là 7 Mig furent abattus. Ce déploiement de 9 mois s'acheva le 1er juillet et en 154 jours d'opérations, le Constellation avait perdu 7 appareils pour deux pilotes tués et deux faits prisonniers.

A la fin 1972, le Constellation fût le théâtre d'une mutinerie de la part de membres noirs de son équipage qui protestaient contre les discriminations dont ils s'estimaient victimes mais cette mutinerie fit long feu.

En janvier 1973, le Constellation retourna dans le Sud-Est Asiatique. Les accord de Paris entrèrent en vigueur le 28 janvier mais les opérations aériennes au dessus du Laos ne cessèrent que le 21 février date de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu. Comme un symbole, le Constellation qui avait largué les premières bombes de la guerre venait de larguer les dernières et durant ce déploiement de 9 mois, son groupe aérien fût essentiellement occupé à déminer les eaux nord-vietnamiennes.

A son retour en octobre 1973, le Constellation effectua un carénage de 9 mois ayant d'être déployé en Moyen Orient en juin 1974. Le 23 novembre, il devint le premier porte-avions à entrer dans le Golfe Persique depuis 1949. De retour aux Etats Unis le 23 décembre 1974, il entra au Puget Sound Naval Shipyard pour une vraie refonte de 14 mois qui débuta en février 1975. L'objectif était de le transformer en porte-avions multirôle en ajoutant des capacités ASM à ses capacités d'attaques. Redésigné CV64 le 30 juin 1975, il sortit de l'arsenal en avril 1976, pouvant désormais opérer avec des Viking et des Tomcat. Des problèmes ayant été detectés, Connie dût repasser à l'arsenal, celui de Long Beach à la fin de 1976 pour 26 jours.

Après avoir participé à l'exercice RIMPAC 77, le Constellation retrouva les eaux famillières de l'Extrême Orient pour un déploiement de 7 mois (avril-novembre 1977). Son déploiement suivant eut lieu de septembre 1978 à mai 1979, deux mois de plus que prévu puisqu'en Mars, il se déploya dans l'Ocean Indien suite à une crise politique au Yemen. Après 8 mois aux Etats Unis, il participa à l'exercice RIMPAC en février 1980 avant d'être déployé dans la mer d'Arabie (Gonzo Station), cette station avait été établie après la prise d'otage à l'ambassade américaine de Téhéran en novembre 1979. Il était en route quand le 24 avril 1980, l'opération Eagle Claw échoua. Il releva le Coral Sea le 1er mai et resta à la mer jusqu'à la mi-octobre.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 19:07


Le USS Constellation à la mer en 1984 avec des Hornet sur le pont

Le 20 août 1981, le président des Etats Unis Ronald Reagan visita le Constellation et proclama Connie comme le navire amiral de l'Amerique «America Flag ship» annonça un retour offensif des Etats Unis souvent résumé sous le slogan «America is back». Le Constallation effectua ainsi un nouveau déploiement de sept mois dans le Pacifique-ouest et l'Ocean Indien d'octobre 1981 à mai 1982.

En janvier 1983, le Constelattion entra au Puget Sound Naval Ship Yard pour une refonte de 13 mois comprenant le remplacement des Terrier par des missiles Sea Sparrow, l'installation de Phalanx et les installations aéronautiques modifiées pour pouvoir emporter le tout nouveau F/A18 Hornet. C'est d'ailleurs à son bord que cet appareil effectua son premier déploiement en l'occurence de février à août 1985 au sein du CVW14. D'avril à octobre 1987, le Constellation déployé dans le Golfe Persique participa à l'opération Earnest Will, la protection des pétroliers kowéitiens attaqués par les iraniens.

Le 2 août 1988, un évenement sortit le Constellation de sa routine. Le porte-avions était alors entrain de qualifier son groupe aérien depuis deux semaines dans le sud de la Californie. Une fuite de JP5 (kerosène) sur des moteurs surchauffés provoqua un incendie et des explosions. L'équipage aidé de renforts extérieurs maitrisa l'incendie le soir à 21h00. Il y eut cependant plusieurs reprises et l'incendie éteint, le navire gagna North Island le 3 août 1988. La mobilisation de l'équipage et d'ouvriers civils permis d'éviter tout retard dans les missions prévues et le 1er décembre, le Constellation quitta la Californie avec le CVW pour un déploiement dans l'Ocean Indien, transit marqué par l'accident d'un EA6B Prowler qui se crasha en mer (aucun survivant). Ce déploiement s'acheva six mois plus tard par le retour à San Diego le 1er juin 1989.

Avec le CVW9 à bord, Connie quitta San Diego le 12 février 1990 pour la Côte Est des Etats Unis. Le transit fût l'occasion de manoeuvrer avec des marines sud-américaines. Arrivé à l'arsenal de Philadelphie en juillet, il commença aussitôt sa refonte SLEP (Service Life Extension Programm) qui s'acheva en mars 1993. il effectua sa remise en condition avec quelques unités du CVW17 et gagna Mayport en Floride où il embarqua un nouveau groupe aérien, le CVW2 avant de repartir le 29 mai pour San Diego où il arriva le 22 juillet 1993.

En mai-juin 1994, le Constellation et son groupe aérien participèrent aux exercices RIMPAC avant de partir pour son premier déploiement depuis six ans le 10 novembre. Le Constellation effectua des exercices au large d'Okinawa puis de la Corée après une nouvelle poussée de tension dans la région.

Le 11 janvier, le Constellation et son groupe de combat entra dans le Golfe Persique pour assurer la mission Southern Watch de surveillance aérienne de l'Irak. A l'issue de cette mission, le porte-avions rentra à San Diego le 10 mai 1995.

Le déploiement suivant eut lieu du 1er avril au 1er octobre 1997, déploiement incluant la mission Southern Watch dans le Golfe Persique sous la contrôle de la toute nouvelle 5ème flotte (QG Bahrein). En 10 semaines d'opérations dans le golfe, son groupe aérien effectua 4400 sorties dont 1000 pour le soutien direct de Southern Watch.

Alors que Connie se préparait pour son déploiement de 1999, un incident naval eut lieu entre navires sud et nord-coréens. Le Constellation quitta donc San Diego pour la Corée le 18 juin 1999 pour surveiller la situation. Le 28 août, il repris le court normal de son déploiement en rentrant dans le Golfe Persique pour Southern Watch (5000 sorties en 10 semaines), opérations qui conduisirent à des bombardements sur des stations radar et le tir d'un missile Phoenix le 14 septembre. Quittant le Golfe Persique le 5 novembre, il arriva à San Diego le 17 décembre.


Le 20ème déploiement du Constellation commença le 16 mars 2001. Il entra dans le Golfe Persique le 30 avril et commença aussitôt sa mission de soutien à l'opération Southern Watch. Le 13 mai, le capitaine John W. Miller prit le commandement du porte-avions, Connie faisant connaissance avec son 30ème et dernier capitaine.

Il cessa sa participation à Southern Watch le 4 août conduisant de nombreuses frappes aériennes sur des violations irakienne de la no-fly zone. Le 9 septembre, il quitta Pearl Harbor pour la Tiger Cruiser dont l'arrivée était San Diego. Le 11 septembre, il se trouvait entre Pearl Harbor et San Diego quand il appris les attaques terroristes sur New York et le Pentagone. Après quelques heures d'hésitation, le porte-avions rentra à San Diego le 14 septembre et célébra son quarantième anniversaire le mois suivant.

Son dernier déploiement commença le 2 novembre 2002 quand il quitta San Diego pour participer à l'opération Enduring Freedom au dessus de l'Afghanistan avant de participer à Southern Watch puis à Opération Iraqi Freedom à partir du 19 mars 2003 avec deux porte-avions en Méditerranée et trois dans le Golfe Persique. Le Constellation fût désigné comme porte-avions de nuit. Il lança 1500 sorties et largua 770 tonnes d'explosifs pour la perte d'un appareil (pilote sauvé).

LE 17 avril, le Constellation quitta le Golfe pour regagner San Diego et le 1er juin, un S3B Viking du Sea Control Squadron 38 effectua le 395710ème et dernier appontage du porte-avions. Son 21ème déploiement s'acheva par son retour au port le lendemain.

Après une carrière de 41 ans, le USS Constellation (CV64) fût désarmé à la NAS North Island à San Diego le 7 août 2003. Le navire gagna le Naval Inactive Ship Maintenance Facility de Bremerton le 12 septembre et le 2 décembre 2003, il était rayé du Naval Register. Placé en Reserve Category X, il ne devait plus être réarmé et on préservait simplement la sécurité : surveillance incendie, voie d'eau........ . La réserve X s'applique à des navires appelés à être vendus à la démolition, vente à un pays étranger (peu probable pour un navire de ce type), cible pour exercice de tir, mémorial ou donation.

En février 2008, il est prévu que le Constellation soit démantelé dans les cinq ans à venir avec le USS Independence. En juillet 2008, il était toujours à flot à Bremerton. Dans les rangs de l'US Navy , il à été remplacé par le USS Ronald Reagan (CVN76).


Vue aérienne de la base navale de San Diego avec de gauche à droite le Constellation, Carl Vinson Nimitz et John Stennis.



L'ancien Constellation à son arrivée à Bremerton le 12 septembre 2003

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 19:19

USS America (CV66)

Le USS America à la mer en 1964 au cours de ses essais

Le USS America à été dans un premier temps prévu comme le sister-ship de l'Entreprise (CVAN puis CVN65) le premier porte-avions à propulsion nucléaire de l'histoire mais le coût faramineux de la construction de ce dernier entraina un retour à la propulsion conventionnelle. Il faut dire qu'à l'époque, la pétrole est un produit bon marché et que la guerre du Vietnam n'à pas encore débuté (ce sont ces deux facteurs qui conduiront les américains à ne construire que des porte-avions nucléaire à partir du Nimitz [CVN68]).

Deux mois après sa mise en service, l'America quitta Norfolk le 15 mars 1965 pour des exercices en Baie de Chesapeake, effectuant son premier catapultage le 5 avril 1965 (un A4C Skyhawk). Il gagna ensuite les Caraibes et plus précisement la baie de Guantanamo pour sa croisière de mise en condition opérationnelle qui s'acheva le 23 juin 1965. Le 10 juillet, il était de retour à Norfolk pour des travaux post-essais et ce jusqu'au 21 août avant de mener des missions locales de routines en baie de Chesapeake et au large des Bermudes avant de revenir à Norfolk le 9 septembre. Le 25 septembre, le vice-amiral J.O Cobb, commandant de la Carrier Divsion 2 met sa marque sur l'America.
A la fin de l'année 1965, l'America quitta Norfolk pour son premier déploiement en Méditerranée au sein de la 6ème flotte. Il passa ainsi le nouvel an à Livorno avant des escales à Cannes, Gênes, Toulon, Athènesn Istanbul, Beyrouth, La Valette, Tarente, Palma de Majorque et en baie de Pollensa (île de Majorque Espagne). Il regagna les Etats Unis le 1er juillet, arrivant à Norfolk le 10 juillet. Ce déploiement ne comportait pas que des escales d'agréments puisqu'il participa à l'exercice franco-américain Fairgame IV (28 février-10 mars).
Après un passage au chantier pour des travaux de routine à partir du 15 juillet, l'America effectua des entrainement au large de la côte est et dans les Caraibes du 29 août au 16 septembre avant qu'il n'assiste la base navale de Guantanamo à réparer les dégâts de l'ouragan Inez.
En octobre 1966, l'America qualifia le tout nouvel avion d'attaque Vought A7 Corsair II (dérivé du F8 Crusader) et prouva la faisabilité de l'appontage automatique du F4 Phantom II et du F8 Crusader.
Du 28 novembre au 15 décembre 1966, le USS America participa à Lantflex 66, un exercice combinant toutes les opérations pouvant être assurées par un porte-avions : défense aérienne, attaque au sol, mouillage de mines, lutte anti-sous-marine et soutien aux opérations amphibies. De retour à Norfolk le 15 décembre, il ne bougea plus de son port jusqu'à la fin de 1966.
Le 10 janvier 1967, l'America quitta Norfolk pour son deuxième déploiement en Méditerranée où il releva le USS Independence en baie de Pollensa le 22 janvier. La traversée de l'Atlantique fût mise à profit pour qualifier le nouvel hélicoptère ASM SH3A Sea King, à des opérations aériennes diurnes et nocturnes. Au large de Gibraltar, un Tu95 «Bear» survola le porte-avions. Deux F4B Phantom l'escortèrent hors de la zone de responsabilité du porte-avions.
Avant de faire escale à Athènes le 4 février, l'America participa à un exercice avec la marine italienne, exercice comprenant des exercices de défense aérienne et d'attaque du porte-avions par des navires rapides d'attaque.
Début mars, l'America et son groupe de combat connu sous le numéro Task Group 60-1 participa à l'exercice Poker Hand IV avec le porte-avions britannique HMS Hermes, les deux porte-avions s'attaquant mutuellement pour tester et entrainer leurs défenses antiaériennes. Exercice qui provoqua de la casse puisque le 4 mars 1967, deux Phantom entrèrent en collision (pilotes ejectés et saufs) tandis que le 15 mars 1967 en route pour Tarente, un avion et son pilote furent perdues suite à un dysfonctionement de la catapulte.

Le 1er avril, l'America participa à l'exercice otanien «Dawn Clear». Le premier jour, les avions de l'America bombardèrent des cibles grecques et turques tandis que le lendemain, des avions de ces deux pays lancèrent des raids comme le TG 60-1.
Après une escale du 5 au 10 avril à la Valette, l'America regagna la mer Ionienne pour des exercices avec le destroyer lance-missiles Josephus Daniels et Harry E. Yarnell. Le groupe aérien s'entraina ainsi aux opérations de jour et de nuit ainsi qu'un ravitaillement à la mer.
Le 11 avril 1967, un coup d'état militaire eut lieu en Grèce instaurant ainsi la dictature des colonels pour sept années. Devant les menaces de violence sur les ressortissants américains, l'America gagna la Grèce et à la tête de la TF65 se prépara à évacuer les américains présents ne Grèce mais cette opération ne se révéla pas nécessaire. L'America quitta la Grèce à la fin du mois d'avril et arriva à Tarente le 1er mai pour 8 jours de détente avant de nouveaux exercices en mer Tyrrhenienne et Ionienne avant une nouvelle escale à Livourne.


Photo intéressante : un F4 Phantom II appontant en 1966 alors que l'America ravitaillait le destroyer DD980 Meredith (classe Gearing)

Le 25 mai 1967 devant la menace d'une crise prochaine au Moyen Orient, il fût décidé d'envoyer l'America sur zone. Les exercices Poop Deck terminées, il fila à pleine vitesse depuis la côte sud-est de l'Espagne en direction de la Crète, traversant le détroit de Sicile avant de rejoindre le 27 mai le groupe du Saratoga déjà présent sur zone. Pendant la semaine suivante, les opérations routinières d'un porte-avions se poursuivirent mais le 2 juin, un destroyer soviétique entra en scène et gêna en permanence les mouvements de la flotte américaine obligeant le commandant de la 6ème flotte, le vice-amiral William I. Martin à envoyer un message de protestation, prevenant le destroyer que des manoeuvres à grande vitesse allaient avoir lieu rendant dangereux le comportement du navire. Action sans résultat car si le destroyer présent depuis cinq jours quitta la zone, un navire similaire poursuivit sa mission de surveillance des forces américaines.
Entre temps, le 5 juin alors que l'Americain ravitaillait à l'USS Truckee, la guerre des six jours avait éclaté et l'America placé en état d'alerte maximal pour faire face à toute éventualité. Le 7 juin, le destroyer Lloyd Thomas obtint un contact sonar. Appuyé par le destroyer lance-missiles Sampson, les deux navires traquèrent ce qui pourrait être un sous marin. Ils furent appuyés par un SH3A de l'America qui confirma la présence d'un sous marin même si aucun submersiable occidental ou soviétique n'était signalé dans la région. Le lendemain matin, un Lockeed P2H Neptune renforça le dispositif de surveillance avec son MAD.

Le 8 juin à 14h00 heure locale, le USS Liberty un navire espion américain fût attaqué par des avions et des vedettes lance-torpilles israéliennes à 15 miles du port egyptien d'El Arish dans les eaux internationales. Dans les premières minutes de l'attaque, l'America n'ayant aucune info sur l'identité des attaquant catapulta des F4B Phantom pour protéger le groupe de combat tandis que des bombes et des roquettes étaient montées sur le pont d'envol pour armer quatre A4 Skyhawk.
L'attaque sur le Liberty causa la mort de 34 morts tandis que 75 marins américains étaient blessés dont 15 sérieusement. Le navire martyrisé fût assisté par les destroyers Davis et Massey à partir de 6h00 le 9 juin 1967. A 10h30, des hélicoptères de l'America évacuèrent les blessés les plus graves sur le porte-avions ce qui n'empêcha pas 9 d'entre eux sur les 50 évacués de déceder de leurs blessures durant l'évacuation.
La victoire israélienne avait été tellement impressionante que les Arabes accusèrent la 6ème flotte américaine d'avoir assuré l'appui aérien de l'armée israélienne, assersion facilement démentie par les journalistes présents à bord du navire. Le vice-amiral Martin alla même jusqu'à transmettre des copies du journal de vol de l'America et du Saratoga pour prouver que jamais les porte-avions ne se trouvèrent à moins de 160km des côtes et qu'aucun avion n'avait décollé en direction de l'Egypte.
Le 10 juin, un service funèbre se déroula sur le pont du porte-avions.


Le USS America à la mer le 14 mai 1970. On peut voir un hélicoptère à droite au fond, un A-3 Skywarrior sur la catapulte axiale tribord, un E-2A Hawkeye à sa gauche. Des F4J Phantom occupent les catapultes de la piste oblique

Les forces israéliennes avançaient le canal de Suez et le Jourdain et les appels à un cessez le feu se multiplièrent. L'équipage pris un peu de bon temps en assistant à un combat de boxe en 11 rounds dans le hangar. Le reste du déploiement se déroula sans annicroche, les opérations de vol se déroulèrent normalement et le destroyer soviétique ne se montra plus.
Deux escadrons du Carrier Vessel Wing 6 participèrent au 27ème Salon du Bourget du 25 mai au 5 juin : les F4 Phantom II du VF33 et les Grumman E2A Hawkeye du VAW 122. Le 21 juin, l'America franchit le détroit des Dardanelles et jetta l'ancre à Istanbul, le vice amira Geis déposant une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. Trois jours plus tard, une manifestation hostile à la présence américaines se déroula. 2000 personnes défilèrent jusqu'au mouillage de la 6ème flotte. Pour des raisons de sécurité, l'équipage fût consigné à bord pour toute l'après midi et jusqu'en début de soirée avant que l'absence d'incident ne lève cette mesure. Le USS America quitta Istanbul le 26 juin pour cinq jours d'opérations en Mer Egée avant une nouvelle escale à Thessalonique à partir du 1er juillet. C'est dans ce port que les célébrations du 4 juillet eurent lieu en présence de nombreux dignitaires grecs.
Repartant de Thessalonique le 8 juillet, l'America fit à nouveau escale à Athènes le 16 juillet puis à La Valette le 29 juillet. Le 7 août, «The Big A» jetta l'ancre en baie de Naples avant de repartir pour la baie de Pollensa où il fût relevé par le USS Franklin D. Roosevelt (CVA42 classe Midway).
De retour à Norfolk (Pier12) le 20 septembre, il entra au Norfolk Naval Shipyard le 6 octobre et resta indisponible jusqu'en janvier 1968. Du 6 au 8 janvier, le navire effectua sa première sortie en mer pour ses essais en mer en Baie de Chesapeake. Après quatre jours de chargement de munitions à Hampton Bay et un bref retour à Norfolk, l'America quitta la Virginie le 16 janvier pour une croisière de remise en condition dans les Caraibes avant de qualifier son groupe aérien au large de Jacksonville du 12 au 15 février. De retour à Norfolk dans la nuit du 23 au 24 février, il se prépara pour son premier déploiement dans le Pacifique-ouest.
Le 7 mars, l'America repris la mer pour l'exercice final «Rugby Match», exercice commençant par des exercices de guerre électronique et de commandement. Le 10 il lança sa première des huit attaques simulées sur Vieques (Porto Rico). Un exercice de défense antimissiles et de sauvetage au combat fûrent également organisés. Les exercices se déroulaient comme si le porte-avions se trouvait à Yankee Station. D'ailleurs des vétérans des premières opérations au Vietnam avaient embarqué à bord de l'America pour accélerer la mise en condition de l'équipage et du groupe aérien.
L'exercice «Rugby Match» s'acheva le 19 mars par une dernière phase dite de synthèse. En tant que membre éminent de la «Blue» Force Attach Carrier, l'America et son group aérien assura des missions de reconnaissance, de défense aérienne et d'appui rapproché au profit de la Task Force 22, la «Blue» amphibious landing force chargé de prendre l'île de Vieques.
De retour à Norfolk le 23 mars, l'America repris la mer deux jours plus tard le 25 pour son déploiement au Vietnam. Il embarqua son groupe aérien au large des Carolines avant de mettre cap au sud, d'abord sur le Brésil où il effectua un dernier grand exercice de synthèse avant de franchir le Cap de Bonne Espérance, de longer Madagascar, de passer le détroit de la Sonde avant de gagner la base navale de Subic Bay puis Yankee Station dans le golfe du Tonkin où il arriva le 30 mai avant de commencer ses premières opérations aériennes le lendemain. Il y resta 112 jours attaquant les routes, les ponts, les lignes de communications et les sites logistiques, les installations pétrolières.... . Lr 10 juillet 1968, un Phantom du VF33 descendit un Mig 21, c'était le premier appareil abattu par le CVW6 au Vietnam.
Entre ses périodes en ligne, l'America visita Hong Kong, Yokosuka et Subic Bay. La dernière opération aérienne fût lancée le 29 octobre avant de quitter le Vietnam pour Subic Bay le lendemain. Il passa ensuite par l'Australie, la Nouvelle Zelande, le Bresil avant de rentrer à Norfolk après six mois de combat le 16 décembre 1968.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 19:24

Le 8 janvier 1969, l'America quitta Norfolk pour Jacksonville pour qualifier des pilotes aux opérations aéronavales. Le 2' janvier, «The Big A» entra à l'arsenal de Norfolk pour un carénage de 9 mois suivis de tests et remise en condition en baie de Chesapeake. Du 21 au 23 novembre 1969, l'America participa à des tests d'embarquement du Lockeed U2R.
Le 5 janvier 1979, le USS America quitta Norfolk pour une croisière de neuf mois en baie de Guantanamo. Du 15 au 21 février, il participa à l'exercice «Springboard 70», une série d'exercices annuels dans les Caraibes. Cet exercice incluant des opérations sous-marines, des opérations aériennes et amphibies avec l'USMC. A la suite de cet exercice, le porte-avions gagna la région de Jacksonville pour qualifier son groupe aérien. De retour à Norfolk le 8 mars, il passa le moins suivant à se préparer à un déploiement de huit mois au Vietnam.

Le 10 avril 1970, avec le CVW9 à son bord, le USS America quitta Norfolk, effectua des derniers tests opérationnels dans les Caraibes avant de mettre cap au sud, de passer le cap de Bonne Esperance, de traverser l'Océan Indien et l'Océan Pacifique jusqu'à Subic Bay aux Philippines. Le 26 mai 1970, l'America effectua son première jout d'opérations aériennes. En cinq périodes de ligne, il cumula 100 jours à Yankee Station visant toujours les voies de communication, les installations pétrolifères, les installations logistiques.

Le 17 septembre après avoir achevé sa quatrième période d'opérations, l'America participa à une opération spéciale au large des côtes coréennes. Le 23 septembre, il franchit le détroit de Tsushima, resta cinq jours en Mer du Japon avant d'en sortir par le détroit de Tsugaru (entre Honshu et Hokkaïdo).
Le 7 novembre, l'America acheva sa cinquième période d'opérations et gagna une dernière fois Subic Bay. Durant ces cinq périodes, le porte-avions effectua 10600 sorties (dont 7615 sorties de combat) avec 10804 appontages larguant 11190 tonnes de bombes sans mort et un seul accident sans gravité. Il franchit le Cap Horn le 5 décembre 1970, effectua une brève escale à Rio de Janeiro et arriva à Norfolk le 21 décembre où il resta jusqu'au 22 janvier 1971 date de son entrée à l'Arsenal pour trois mois d'indisponibilité jusqu'au 22 mars.

Il effectua sa remise en condition en baie de Chesapeake et dans les Caraibes, plus précisement à Porto-Rico où il opéra avec le porte-avions Ark Royal et les frégates HMS Cleopatra et Bacchante. Après un retour à Norfolk, il quitta les Etats Unis le 6 juillet 1971 pour un nouveau déploiement en Médi. Le 16 juillet 1971, l'America jetta l'ancre à Rota (Espagne) où il releva le USS Franklin D. Roosevelt. C'était le troisième déploiement en Méditerranée, déploiement qui fût l'occasion de participer à trois exercices majeurs : Phiblex 2-71 où l'USS America participa à la couverture d'un débarquement en Sicile. Après une escale à Palma de Majorque, il participa du 16 au 27 août à l'exercice «National Week X» un des plus importants exercices jamais réalisés en Méditerranée et qui se termina par des escales à Corfou et à Athènes. Après des opérations de routine en Méditerranée orientale et une escale à Rhodes, l'America participa à l'exercice «Deep Furrow 71» en Mer Egee. Après une escale à Thessalonique (Grèce), il participa à l'exercice «National Week XI» en Méditerranée Centrale. L'America fit à nouveau escale à Naples avant de participer en Méditerranée Occidentale à des manoeuvres avec des navires britanniques, néerlandais, italiens et français pour l'exercice «Ile d'Or». Après les dernières escales à Cannes, Barcelone et Rota où il fût relevé par son sister-ship le John F. Kennedy.

De retour à Norfolk le 16 décembre, l'America effectua un carénage de deux mois puis enchaina par des essais en mer et sa remise en confition accelerée car la date du déploiement était avancé d'un mois. Le 2 juin 1972, trois jours avant que le porte-avions ne prenne la mer, le Chief of Naval Operations l'amiral Elmo R. Zumwalt monta à bord pour en expliquer les raisons : le nouveau déploiement devant avoir lieu dans le Golfe du Tonkin au lieu de la Méditerranée.
«The Big A» quitta Norfolk le 5 juin, franchit l'eQuateur le 12 juin, il passa le Cap Horn le 21 juin en compagnie du USS Davis, du USS Dewey et du pétrolier Waccamaw. Relevant le Coral Sea, il entama ses opérations de combat le 12 juillet mais un problème mécanique obligea à un retour anticipé à Subic Bay le 25 juillet alors que les Philippines étaient victimes d'innondations et de glissements de terrain.

Les travaux durèrent deux semaines avant de retourner au combat le 9 août pour des opérations sur le Nord-Vietnam. Le 6 octobre, des avions de l'America réussirent à détruirent le pont de Than Hoa, un objectif depuis plusieurs années. Après une escale brève à Subic Bay, l'America mit le cap sur Singapour avant de retourner à Yankee Station le 20 octobre. Le 19 novembre à 14h10, un incendie éclata à bord dans le local de la catapulte n°2, incendie vite maitrisée mais qui priva le porte-avions d'une de ses catapultes.

Après une période en ligne de 43 jours, l'America relacha à Subic Bay le 2 décembre où la catapulte n°2 fût réparée. Quittant le Philippines le 8 décembre, il regagna Yankee Station jusqu'à la fin décembre, bombardant le Nord Vietnam suite à la rupture des pourparlers de paix de Paris. Le 28 décembre, le porte-avions relacha à Hong Kong jusqu'au 4 janvier 1973 date à laquelle il gagna Subic Bay pour une remise en état avant un retour au combat. Il continua ses opérations pendant deux semaines avant de cesser toute action offensive à l'annonce de la signature du traité de Paris le 28 janvier 1973. Après une escale à Subic Bay le 3 février, l'America regagna Yankee Station pour quelques jours avant une dernière escale le 17 février à Subic Bay et de mettre le cap sur les Etats Unis le 20 février et plus particulièrement la base navale de Mayport en Floride où il débarqua son groupe aérien avant de mettre le cap sur Norfolk où il arriva le 24 mars 1973. Le 11 mai, il entra à l'arsenal pour réparations et entretien ce qui l'immobilisa jusqu'au 10 août.
Jusqu'au mois d'octobre, l'America mena differents exercices au large de la Côte Est, effectuant son 100000ème appontage le 29 août 1973 avec un C2 Greyhound surnommé «Miss America». Le 29 octobre, l'America quitta Hampton Roads pour Jacksonville et une période de qualification aux opérations aériennes. Le 1er novembre, les hélicoptères de l'America assistèrent un voilier en difficulté avant de passer le relais aux Gardes-Côtes. A la suite de ces exercices, le porte-avions mit le cap sur Fort Lauderdale pour des exercices aéromaritimes et aéroterrestres du 4 au 8 novembre avant une inspection à Mayport suivie d'un retour à Norfolk le 21 novembre.


Le 6 mai 1981, le USS America fût le premier porte-avions à franchir le canal de Suez depuis le USS Intrepid depuis 1967.
L'America quitta Norfolk le 3 janvier pour relever le USS Independence à Rota le 11 janvier, devenant le navire amiral de la TF60. Il effectua d'abord des exercices en Méditerranée occidentale, exercices comme National Week XVI du 15 février au 19 février après des escales à Toulo, Barcelone et Valence. L'exercice se termina par des évolutions en baie de Souda (Crète) avant une escale à Athènes. Quittant la capitale athénienne le 1er mars, l'America participa à PHIBLEX 9-74 où le groupe aérien assure l'appui des opérations maphibies. Le porte-avions opéra de nouveau au nord de la Crète en Avril avec une escale à Athènes le 9 avril. Il participa ensuite à l'exercice OTAN «Dawn Patrol» avec les marines britanniques, portugaises, françaises, italiennes et ouest-allemande. «The Big A» assura en particulier le soutien aérien des Marines débarquant depuis le USS El Paso. Après une escale à Athènes et une nouvelle période d'exercices de quatre jours, le porte-avions fit escale à Istanbul le 23 mai. Début juin, il participa ensuite à l'exercice Shahbaz, un exercice de test des défenses aériennes turques. Après avoir embarqué le 6 juin des cadets de l'Ecole Navale à Athènes, l'America participa à l'exercice Flaming Lance au large de la Sardaigne en compagnie du croiseur USS Leahy.
Après la dernière escale athénienne de son déploiement, l'America gagna la baie de Souda le 1er juillet pour charger des équipements de guerre des mines utilisés pour le dragage du canal de Suez (opération Nimbus Star) avant de gagner la Méditerranée occidentale et Palma de Majorque où il arriva le 9 juillet. Mouillant à Rota le 15 juillet, il dût retarder son départ en raison de la crise entre la Grèce et la Turquie à propos de Chypre et ce n'est que quand l'Independence entra dans l'AOR (Area of Responsability) de la 6ème flotte le 28 juillet que l'America put regagner les Etats Unis et Norfolk où il arriva le 3 août.
A peine un mois plus tard (6 septembre), l'America prit la mer pour se rendre en mer du nord et participer à l'exercice OTAN «Northern Merger». «The Big A» retrouva le HMS Ark Royal pour des manoeuvres entrecoupées de «duels» contre les avions soviétiques Tu95 et Tu16 ainsi que des navires de surface. A la suite de cet exercice, il fit escale à Porsmouth pour 5 jours du 29 septembre au 4 octobre 1974, il regagna Norfolk où il arriva le 12 octobre. Le 27 novembre 1974, il entra à l'Arsenal de Norfolk pour une refonte qui dura jusqu'au 27 septembre 1975, date de sa première sortie en mer pour essais et remise en condition.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 19:28

Le 16 octobre 1975, il entama sa remise en condition en Baie de Chesapeake et dans les Caraibes et ce jusqu'au 16 décembre 1975. Resté au port jusqu'à la fin de l'année, l'America mena des opérations de routines au large de Norfolk en janvier 1976 et en mars, il participa à l'exercice «Safe Pass 76» avec des navires canadiens, ouest-allemands, néerlandais et britanniques. L'exercice achevé, le porte-avions gagna la Méditerranée le 15 avril 1976.
Peu après son arrivée à Rota, l'America participa à l'exercice otanien «Open Gate» avant de paser le détroit de Gibraltar le 3 mai pour participer à l'opération «Fluid Drive» (évacuation des ressortissants occidentaux du Liban en pleine guerre du Liban). Pour les trois mois suivants, le porte-avion resta en alerte pour une nouvelle évacuation et pour la surveillance de la flotte soviétique déployée depuis la guerre du Kippour.
Le 24 mai, l'America fit escale à Rhodes (Grèce) mais des émeutes empéchèrent l'équipage de descendre à terre et resta consigné à bord jusqu'au 26 mai. Il effectua ensuite une escale à Tarente mais la situation se détérioriant au Liban, l'escale fût écourté. Le 13 juin 1976, l'ambassadeur américain au Liban et le conseiller économique étaient assassinés alors qu'ils se rendaient chez le président libanais pour préparer une nouvelle évacuation de ressortissants américains prévue une semaine plus tard.
Après avoir relaché à Tarente pour les fêtes du 4 juillet, l'America repris la mer le 11 juillet pour conduire des exercices de tir de missiles au nord de la Crète tout en restant prêt à intervenir pour l'opération «Fluid Drive». Le 27 juillet, l'America couvrit une nouvelle évacuation avant de faire escale à Naples le 2 août et d'y passer deux semaines. Le 18 août, il repris la mer pour l'exercice «National Week XXI» avec des unités de la 6ème flotte.
Après en avoir terminé avec cet exercice, l'America se rendit à Palma de Majorque pour participer à l'exercice «Poop Deck 76» avec l'armée de l'air espagnole et des avions de l'Air Force basés en Espagne. Après des escales à Barcelone et Malaga, il termina ce déploiement par l'exercice «Display Determination» avec le porte-avions britannique Ark Royal ainsi que des navires italiens, grecs, portugais et turcs. «The Big A» participa à de l'escorte de convoi, de l'appui rapproché des forces amphibies et des attaques au sol. A Rota, il est relevé par le Franklin D. Roosevelt et est de retour à Norfolk le 25 octobre 1976.
De novembre 1976 à février 1977, l'America fût indisponible à l'arsenal de Norfolk avant d'effectuer sa remise en confition au large de Norfolk au printemps avant de gagner Mayport le 3 mai pour participer à l'exercice «Solid Shield 77», un exercice amphibie avant de rentrer à Norfolk le 4 mai. Le 10 juin 1977, l'America quitta Hampton Roads pour un déploiement de cinq semaines dans l'Atlantique Sud en compagnie du croiseur nucléaire South Carolina, les destroyers Claude V. Ricketts, Dupont et le porte-avions Neosho. Après son retour à Norfolk, il effectua des opérations locales et dans les Caraibes jusqu'au 27 août.
Le 29 septembre, le USS America appareilla pour la Méditerranée le 29 septembre, relachant à Rota le 9 octobre. Quittant l'Espagne le 14 octobre pour la Mer Tyrrhenienne, il y opéra jusqu'au 26 octobre avant de faire escale à Brindisi. Entrant en mer Ionienne le 7 novembre, il fit escale en baie de Souda (Crète) le 9 avant d'opérer dans ces eaux jusqu'au 12 novembre date à laquelle il fit escale sur l'île de Cythère au large du Peloponnèse le 19.
Quittant le Péloponnèse dès le lendemain, le USS America mis le cap sur la mer Adriatique, faisant escale à Dubrovnik du 22 au 26 novembre avant de faire une nouvelle escale à Trieste du 28 novembre au 3 décembre. Regagnant ensuite la baie de Souda pour différents exercices, l'America quittant la Crète le 12 décembre pour Palma où il passa Noël. Quittant la ville majorquine deux jours plus tard, il entra en mer de Ligurie, faisant escale à Gênes du 30 décembre au 8 janvier avant d'assurer des exercices ASM en Mer Tyrrhenienne qui se termina par une escale à Golfo di Palma (Sicile). Il fit une brève escale à Catane avant de participer à l'exercice «National Week» le 5 février 1978. Regagnant la mer Tyrrhenienne et la Méditerranée occidentale pour différents exercices ainsi qu'une escale à Barcelone au mois de mars. A Rota, il fût relevé par le USS Forrestal et mit le cap sur Norfolk où il arriva le 25 avril 1978.
Après les travaux traditionnels après déploiement, l'America effectua des qualifications de son groupe aérienne en baie de Chesapeake avant d'entrer en réparations à l'arsenal de Norfolk. Les essais commencèrent le 19 septembre 1978 et conduisit de nouvelles qualifications de son groupe aérienne du 12 au 20 octobre, qualifications marqué par un drame le dernier jour : un S3 Viking ratant les brins tomba à la mer, les pilotes s'éjectèrent mais ne furent pas récupérés.
Au mois de novembre, la remise en condition se poursuivit en baie de Guantanamo avant de faire escale à Fort Lauderdale (10-14 novembre). Regagnant à Norfolk, il resta dans la région jusqu'à la fin de l'année 1978. Le 5 janvier 1979, l'America quitta la Virginie pour les Caraïbes pour entrainement jusqu'au 23 janvier avant une escale aux Iles Vierges du 24 au 29 janvier. L'entrainement s'acheva lors de son retour à Norfolk.
Le 13 mars 1979, l'America quitta Norfolk pour la Méditerranée, relevant le Saratoga le 24 mars et commença son cycle d'opérations le 29 mars. Durant ce déploiement, le navire fit escale à Naples, Tarente et Catane. Il entra ensuite en Adriatique pour des escales à Split, à Venise et à Trieste tandis qu'en Méditerranée orientale, il fit escale à Alexandrie, en baie de Souda avant de nouvelles escales à Palma, à Barcelone, à Marseille, à Gênes, à Valence et à Rota, escale finale avant son départ pour les Etats Unis le 11 septembre 1979. Le départ eut lieu le 12 septembre avec son remplaçant le USS Nimitz, les F14 de l'Amercia interceptant deux Bears soviétiques en maraude avant d'arriver à Norfolk le 22 septembre.
Reprennant la mer le 15 octobre, il gagna la région de Mayport pour des opérations au large de la Floride et du Golfe du Mexique pour la qualification de son groupe aérienne. Le 30 octobre, l'America effectua les premiers essais d'appontage du F/A18 Horner et ce jusqu'au 3 novembre. Entra à l'Arsenal de Norfolk, il fût en réparations jusqu'en septembre 1980, réparations durant lesquelles il reçut des missiles Sea Sparrow et des Phalanx. Du 16 au 21 octobre, il effectua de nouvelles réparations validées par des essais du 27 au 29 octobre 1980. Il effectua ensuite sa remise en condition en baie de Guantanamo avant les qualifications de son groupe aérien début décembre en baie de Chesapeake. Le reste de l'année se passa à quai à Norfolk.
Opérant dans la baie de Chesapeake en janvier 1981, il entra dans l'histoire le 14 janvier quand un Grumman C1A Trader piloté par une pilote noire apponta sur porte-avions. Le 29 janvier 1981, il regagna Norfolk, portant assistance à un navire grec, le Aikaterini.
Le USS America quitta Norfolk avec son escorte le 14 avril pour la Méditerranée et l'Océan Indien. Arrivant à Palma le 23 avril, il participa à «Daily Double» avec le LHA Nassau (classe Tarawa) et des navires grecs et italiens jusqu'au 28 avril date d'une escale à Port Said. A l'origine, le porte-avions aurait du franchir le canal de Suez le 5 mai mais devant la tension regnant au Liban, ce franchissement fût retardé et n'ayant lieu que le 6 mai, c'était la première fois qu'un porte-avions américains franchissait le canal depuis le USS Intrepid en 1967. C'était également la première fois qu'un super porte-avions franchissait le canal qui venait d'être élargit pour permettre le passage des super pétroliers. L'America opéra à Gonzo Station du 12 mai au 3 juin avant une escale à Singapour puis un nouveau déploiement du 18 juin au 1er juillet.
Le 15 juillet, l'America effectua une opération de recherche et de sauvetage du cargo Irene Sincerity , les avions de l'America repérèrent le navire et le California sauva le 39 marins qui furent débarqués à Karachi (Pakistan). Après un nouveau déploiement dans le nord de la mer d'arabie à partir du 4 août, il effectua des manoeuvres au large de Diego Garcia avec la marine australienne. Quittant la zone le 15 août, l'America participa le 18 août à la dispersion des cendres du lieutenant Stephen O.Musselman, abattu dans son A7 Corsair II le 10 septembre 1972 et dont la dépouille avait restitué par le Vietnam le 8 juillet 1981.
Effectuant une escale du 25 au 31 août à Freemantle (Australie), il gagna Gonzo Station pour 34 jours jusqu'au 4 octobre, déploiement marqué par un incendie dans un local de catapulte. L'incendie fût vite maitrisé et les opérations aériennes reprirent dès le lendemain matin avant d'être relevé par le Coral Sea le 16 octobre, franchissant le détroit de Bab el Mandeb puis le canal de Suez le 21 octobre 1981, transit effectué sous autre surveillance en raison de l'assassinat de Sadate le 6 octobre 1981. La traversée de la Méditerranée se déroula sans incident, effectuant une escale à Palma le 25 octobre. Après une escale de trois jours, le porte-avions effectua des exercices avec les forces armées espagnoles avant de mettre le cap sur les Etats Unis le 1er novembre et arrivant à Norfolk le 12 novembre.

Après une courte escale à Norfolk, l'America conduisit des opérations en baie de Chesapeake avant d'entrer dans l'Arsenal de Norfolk le 14 décembre et d'y rester jusqu'au 20 avril 1982 avant une remise en condition du 10 au 28 mai 1982 dans la baie de Guantanamo. Après des qualifications n baie de Chesapeake et un entrainement dans les Caraibes avec une escale à St Thomas (Iles Vierges) avant de rentrer à Norfolk le 8 juillet et d'opérer au large de la Virginie du 22 au 24 juillet puis de participer le 22 août aux exercices OTAN «United Effort» et «Nortthern Wedding 82». Il fit escale à Edimbourg du 15 au 21 septembre et à Porsmouth du 23 au 26 septembre, date à laquelle il mit le cap sur la Méditerranée pour opérer brièvement avec des unités de la 6ème flotte lors de l'exercice «Display Determination» du 30 septembre au 8 octobre avant de mettre le cap sur les Caraibes pour un nouvel entrainement avant son retour à Norfolk le 4 novembre.


Le USS America (CV66) en 1983 avec 16 avions de son groupe aérien

Le 8 décembre 1982, le USS America appareilla de Norfolk pour des exercices en baie de Chesapeake avant de traverser l'Atlantique et de faire escale à Palma de Majorque où il passa les fêtes de Noël. Le 28, il leva l'ancre pour mettre le cap sur les côtes libanaises pour couvrir la forte multinationale de maintien de la paix où il releva le USS Nimitz le 2 janvier 1983 passant 18 jours avant que le Nimitz ne revienne le 20 janvier avant une escale au Pirée de 23 au 28 janvier 1983.

Reprenant la mer 29 janvier, le porte-avions gagna Port Said avant de franchir le canal le 31 janvier et de gagner l'Océan Indien pour des manoeuvres avec le 7ème flotte à partir du 4 février. Le 9 février, il participa à l'exercice «Beacon Flash 83» puis à «Weapons Week» au large de Diego Garcia. Il visita Colombo (Sri Lanka) le 7 mars et ce jusqu'au 12 mars avant de participer à l'exercice «Beacon Flash 83-4» et de faire escale sur l'île de Masirah (Oman). Mettant ensuite le cap à Monbassa (Kenya) où il passa cinq jours avant d'entrainer son groupe aérien pendant une semaine avant de participer à l'exercice «Beacon Flash» le 19 avril. Il regagna à nouveau Masirah pour une escale de trois jours avant de gagner le canal de Suez franchit le 4 mai suivit par une escale en baie de Souda le 7 mai. Cinq jours plus tard, le porte-avions repris la mer pour Malaga pour y arriver le 14 mai pour neuf jours d'escale. Quittant Malaga le 23 mai, il retrouva Norfolk le 2 juin 1983


Le 8 juillet, il entra en carénage à l'arsenal de Norfolk pour cinq mois et ce jusqu'au 28 octobre avant d'assurer sa remise en condition au large de la côte est et dans les Caraibes. De décembre 1983 à février 1984, il alterna séjours au port et qualifications aériennes et exercices divers. Il enchaina ensuite sur une période d'entrainement intensive (6 au 20 février et 25 mars au 8 avril) avec des escales à Fort Lauderdale et à St Thomas.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 19:36

Retrouvant Norfolk le 22 mars, l'America passa le mois suivant à se préparer pour son nouvel déploiement participa à l'exercice «Ocean Venture» le 24 avril. Après une escale à Caracas, il mit le cap sur la Méditerranée le 9 mai. Arrivant à Malaga le 21 mai, il commença sa traversée le 29 mai, arrivant à Port Said le 3 juin, franchissant le canal de Suez le 8 juin relevant son sister-ship le USS Kitty Hawk. Retrouvant la 6ème flotte le 29 août, il franchit le canal de Suez le 2 septembre pour une escale à Naples avant une autre escale à Monaco (13-22 septembre) et l'exercice OTAN «Display Determination» et de visiter Catane. Faisant escale en baie d'Augusta le 27 octobre, il fût relevé par le USS Eisenhower avant de mettre escale à Norfolk le 14 novembre puis d'effectuer des exercices de routine du 29 novembee au 17 décembre avant d'être indisponible jusqu'en mai 1985 pour entretien et réparation.
Il passa les huit premiers mois de l'année 1985 à des exercices de remise en condition avant de mettre le cap sur l'Europe le 24 août pour participer à l'exercice «Ocean Safari» pendant six semaines en Mer de Norvège. Après une escale à Porsmouth, l'America regagna Norfolk le 9 octobre et resta jusqu'à la fin de l'année 1985 pour des opérations locales et des périodes à quai.
Devant les tensions en Méditerranée orientale, le déploiement fût avancé d'un mois. Le 7 janvier 1986, le président Ronald Reagan ordonna à tous les citoyens américains de quitter la Libye et de demander le déploieme,nt d'un deuxième porte-avions et de préparer des opérations de guerre contre la Libye.

Les manoeuvres d'intimidation américains commencèrent fin janvier (24 au 31 janvier et 10 au 15 février) avec des navires de surface et des avions. L'America avec le CVW1 quitta Norfolk le 10 mars 1986 et arriva en Méditerranée le 23 mars 1986. Plusieurs incidents eurent lieu avec le tire de missiles SAM, la destruction d'une vedettes lybienne par des Harpoon et de radar par des missiles HARM (24 mars). Le lendemain, 25 mars une vedette Nanuchka II fût coulée par un missile Harpoon et une autre endommagée. Le 27 mars, l'America relevé par le Saratoga gagna l'Italie avec notament une escale à Livourne du 4 au 8 avril 1986.

Le 5 avril, une bombe explosa à bord d'un avion de la TWA faisant la liaison Athènes-Rome tuant quatre citoyens américains puis une bombe dans une discothèque de Berlin-Ouest tuant deux soldats américains et un civil turc avec 222 blessés dont 78 américains. Après des tentatives de conciliation, les américains décidèrent d'opérations de répresailles sous le nom de code «El Dorado Canyon».

Cette opération commença le 14 avril 1986 dans l'après midi quand des avions F111F Aardvark et des EF111 Raven décollèrent de la Grande Bretagne pour un vol de 5000km en direction de la Lybie. Plus tard dans l'après midi, l'America lança six A6 Intruder et six A7E Corsair tandis que le Coral Sea catapultait huit A6E et six F/A18 Hornet sans parler des avions catapultés pour assurer le soutien et les patrouilles de combat aérien. Les cibles frappées se trouvaient à Tripoli et à Benghazi et concernait le gouvernement libyen ainsi que ses forces de sécurité.

Suite à cette attaque, l'America fit escale à Naples du 28 avril au 4 mai avant de participer à l'exercice OTAN «Distant Hammer» avec des unités italiennes et turques avant de faire escale à Cannes. Au mois de juin, il opéra avec le Coral Sea et l'Enterprise participant à l'exercice «poopdeck» avec des unités de l'armée de l'air espagnole et américaine avant de faire escale à Palma.

A la fin du mois de juin, il participa à l'exercice otanien «Tridente» avant de visiter Naples et de participer à l'exercice «National Week». Après une escale à Catane, il passa le mois de juillet à Benidorn avant différentes opérations de la région. Visitant Naples du 11 au 17 août pour la dernière escale du déploiement, il fût relevé par son sister-ship, le USS John F. Kennedy à Rota (28-31 août). De retour à Norfolk au mois de septembre, il entra en refonte du 20 novembre 1986 au 11 février 1988 avant de passer le reste de l'année en entrainement et remise en condition au large de la côte est dans les Caraibes.

Le 2 août, le USS America quitta l'arsenal de Norfolk et dévait rester en disponibilité limitée jusqu'à la fin de l'année mais l'invasion du Koweit par leIrak boulversa les plans et l'America et son groupe aérien accéléra sa remise en confition : un entrainement prennant cinq mois fût réalisé en deux mois et le 28 décembre 1990, l'America fût déployé pour soutenir l'opération Desert Shield. Le 9 janvier 1991, l'America et son groupe de combat franchirent le détroit de Gibraltar et une semaine plus tard le canal de Suez (15-16 janvier 1991) avant de se positionner en mer Rouge en compagnie du Saratoga et du John F. Kennedy. Le 17 janvier à 2h du matin (heure saoudienne) l'opération Desert Storm commença et l'America effectua des patrouilles de combat aérien avant des attaques au sol sur la région de Bagdad. Le groupe aérien de l'America se spécialisa dans les attaques de nuit sur les ponts, les lanceurs de Scud, les installations pétrolières et les installations de la garde républicaine et ce durant trois semaines.


Opération Desert Shield : appontage d'un F14A

Le 14 février, changement de front, l'America entra dans le Golfe Persique pour renforcer la Battle Force Zulu composée du Midway, du Ranger et du Théodore Roosevelt pour bombarder le Koweit occupé par les irakiens ainsi que l'est de l'Irak, l'America devenant le seul porte-avions à avoir servit sur la côte est et ouest de la peninsule Arabique. A partir du 24 février et le début de l'offensive terrestre, les avions de l'America assurèrent des missions d'appui-aérien en particulier l'autoroute de la mort. 100 heures plus tard, le Koweit était libéré et un cessez-le-feu proclamé. Le groupe aérien de l'America fût ainsi crédité de la destruction de 387 chars et véhicules blindés. Le USS America quitta le Golfe Persique le 4 mars après avoir conduit 3008 sorties de combat, larguant 2000 tonnes de bombes et ne perdit aucun avion. Après une escale à Hurghada du 16-22 mars, il franchit le canal de Suez et arriva à Norfolk le 18 avril.
Après une période d'activités réduites dans la région de Norfolk, il participa à partir du mois d'août et pour huit semaines à l'exercice OTAN North Star en mer de Norvège. Moins de deux mois plus tard, l'America quitta les Etats Unis le 2 décembre pour retourner dans le Golfe Persique, étant ainsi le premier porte-avions à retourner dans la région après la guerre du Golfe. Après des exercices dans l'Océan Indien et la Mer Rouge, il regagna Norfolk en juin 1992.

Le 11 août 1993, l'America et son escorte appareillèrent pour la Méditerranée. Après quelques semaines à soutenir les forces des Nations Unies en Bosnie, l'America franchit le canal de Suez le 29 octobre 1993 pour relever l'USS Abraham Lincoln au large de la Somalie. Après des opérations au dessus de l'Irak (opération Southern Watch), le 12 décembre 1993, l'America franchit le canal de Suez avant de revenir à Norfolk en février 1994.
Le 28 août 1995, l'America quitta Norfolk pour son vingtième et dernier déploiement en Méditerranée et dans l'Océan Indien. Le porte-avions participa aux opérations Deny Flight et Delibrate Force (mandat onusien et otanien). Après une escale à La Vallette en janvier 1996 (la première d'un porte-avions depuis 24 ans), l'America entra dans l'Adriatique et supporta l'IFOR (opération Joint Endeavor) avant de rentrer à Norfolk le 24 février 1996.
A l'origine, il était prévu que l'America bénéficie de la refonte SLEP mais des restrictions budgétaires annulèrent cette opération et il fût retiré prématurement du service. Désarmé le 9 août 1996, l'America fût rayé le même jour du Naval Vessel Register et confié à la Ready Reserve Fleet au sein de l'Inactive Ship Maintenance Facility de Philadelphie.

L'America devait être envoyé immédiatement à la démolition mais en 2005, toujours à flot, il fût utilisé pour des tests de résistance à l'incendie pour les futurs porte-avions américains. A l'issue de ces tests (février-mai 2005), l'America fût coulé par explosion contrôlé le 14 mai 2005 vers 11h30 mais ce n'est que six jours plus tard que cette immersion fût rendue publique pour des raisons évidente de sécurité : ne pas dévoiler combien de temps un super porte-avions mettrait à couler. L'épave de l'America repose à 250 miles nautiques des côtes de la Caroline du Nord au sud-est du Cap Hatteras à une profondeur de 5139m


L'ancien USS America vivant ses dernières semaines. La photo à été prise le 19 avril 2005 moins d'un mois avec son immersion

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 19:46

USS John F. Kennedy

Le USS John F. Kennedy peu après son lancement le 27 mai 1967

Le USS John F. Kennedy (CV67) est le premier porte-avions multirôle de la marine américaine puisque mis sur cale comme porte-avions d'attaque (Carrier Vessel Attack), il fût mis en service comme porte-avions multirôle (Carrier Vessel) puisqu'il reçut un système de combat ASM. Aujourd'hui désarmé, il restera comme l'avant dernier porte-avions conventionnel de l'US Navy. Comme son prédécesseur l'America, le Kennedy à été planifié comme porte-avions nucléaire avant d'être construit comme porte-avions conventionnel.
Admis au service actif le 7 septembre 1968, il passa l'essentiel des années soixante dix entre Norfolk et la Méditerranée en particulier dans une région aussi explosive que le Moyen Orient. Le 22 novembre 1975, le USS Kennedy entra en collision avec le croiseur USS Belknap qui perdit l'essentiel de ces superstructures et qui offrit au Kennedy le surnom d'ouvre-boite (Can Opener). Terrible loi des séries, moins d'un an plus tard, le 14 septembre 1976 alors que le porte-avions conduisit un ravitaillement à la mer nocturne à 100 miles au nord de l'Ecosse, le destroyer USS Bordelon (classe ? ) eut une panne de gouvernail et entra en collision avec le porte-avions et fût si endommagé qu'il fût retiré du service dès 1977. en 1978/1979, le porte-avions effectua son premier carénage.
En 1982, le navire appareilla pouyr son neuvième déploiement outre-mer mais son premier dans l'Océan Indien au cours de laquelle il visita la Somalie accueillant notament le chef de l'état somalien.
En octobre 1983, le déploiement prévu dans l'Océan Indien fût annulé au profit du Liban à la suite de l'attentat ayant tué 241 militaires américains déployés au sein de la force multinationale au Liban et y resta le reste de l'année 1984. Le porte-avions vit le feu pour la première fois le 4 décembre 1983 quand le Kennedy avec l'Independence catapulta des A6 Intruder et des A7 Corsair II pour bombarder Beyrouth en représailles aux tirs ayant visés deux F14 en mission de reconnaissance la veille. Deux avions furent abattus, un A7E de l'Independence dont le pilote fût récupéré par un navire de pêche et un A6E du Kennedy abattu par un missile SAM. Le pilote, le lieutenant Mark Lange fût tué et son navigateur le Lieutenant Robert Goodman fait prisonnier et libéré le 3 janvier 1984 après des négociations menées par le révérend Jesse Jackson.
A l'issue de ce déploiement, le Kennedy entra en refonte à l'arsenal de Norfolk puis participa en juillet 1996 à l'International Naval Review célébra la restauration de la statue de la Liberty. Il prit ensuite la mer pour la Méditerranée servant de navire-amiral pour des exercices destinés à imposer la libre navigation dans le golfe de Syrte (Libye) avant des opérations au large du Liban où plusieurs américains avaient été pris en otages. Le Kennedy était de retour à Norfolk en mars 1987.
En août 1988, le Kennedy effectua son douzième déploiement outre-mer. Durant ce dernier, deux Mig23 lybiens s'approchèrent de la Task Force qui naviguait à 130km des côtes lybiennes, dans le golfe de Syrte que Kadhafi considérait comme partie intégrante de ses eaux territoriales. Deux F14 du porte-avions escortèrent les Mig loin du groupe de porte-avions et contrairement à ce qui fût affirmé à l'époque, il n'y eut aucun combat aérien.
En juillet 1990, le Kennedy participa à la Fleet Week à New York ainsi qu'aux célébrations du 4 juillet à Boston (ville d'origine des Kennedy) avant d'être mobilisé au mois d'août pour l'opération Desert Shield, devenant le navire-amiral de la Red Sea Battle Force. Le 16 janvier 1991, le Carrier air Wing 3 embarqué sur le CV67 commença ses opérations de bombardement qui s'achevèrent avec le cessez-le-feu permettant aux avions de Kennedy d'effectuer 114 missions et 2900 sorties aériennes. A la suite du cessez-le-feu du 27 février 1991, le Kennedy rentra aux Etats Unis et arriva le 28 mars 1991 à Norfolk dans une ambiance digne de la victoire de 1945. A son retour, il fût déclaré en disponibilité limitée pour quatre mois pour maintenance en particulier l'adaptation au nouvel avion F/A 18C/D Hornet.
Les travaux terminés, le Kennedy effectua son quatorzième déploiement en Méditerranée avec une série d'exercice devant préparer une éventuelle intervention en ex-Yougoslavie. Quand le Kennedy rentra aux Etats Unis, il fût imobilisé deux ans à l'arsenal de Philadelphie pour une réfonte majeure devant durer deux ans à la suite de laquelle il fût affecté à la base navale de Mayport (Floride)


Le Kennedy à la mer.

Durant son déploiement de 1996, le Kennedy effectua une escale à Dublin au cours de laquelle plus de 10000 visiteurs montèrent à bord pour rendre hommage à deux personnes : John F. Kennedy et le Commodore John Barry, originaire du Wexford et un des pères de la marine américaine et pour qui une statue fût inauguré à Crescent Quay (Wexford), inauguration au cours de laquelle trois F14 survolèrent la ville. A noter que l'ambassadeur des Etats Unis en République d'Irlande à cette époque n'était autre que la soeur du président assassiné Ms Jean Kennedy-Smith.
Le 15ème déploiement en Méditerranée se déroula sans événement particulier et le porte-avions participa à la Fleet Week 98 à New York. Le 16ème déploiement fût également sans événement particulier mais à son retour aux Etats Unis, le porte-avions participa à une opération de sauvetage du tender Gulf Majesty pris dans l'ouragan Floyd en septembre 1999 avant d'être déploiement au Moyen Orient, étant le premier porte-avions à faire escale à Aqaba avant de participer à l'opération Southern Watch. A noter que le Kennedy fût le seul porte-avions à passé les fêtes de l'an 2000 en déploiement puisqu'il fût de retour à Mayport le 19 mars 2000. après une période de maintenance, il participa à la revue navale du 4 juillet puis mis le cap sur Boston pour la Sail Boston 2000.
En 2001, une inspection démontra l'état pitoyable du porte-avions puisque deux catapultes et trois ascenseurs étaient hors service sans parler de deux chaudières déficientes, le capitaine et deux chefs de départmenet furent ainsi relevés de leurs commandement. A cette période également, le Kennedy testa une version expérimentale du système CEC (Coopérative Engagement Catapbility) permettant à un navire de guider les armes d'un autre.
A la suite des évenements du 11 septembre 2001, le Kennedy et son groupe de combat participèrent jusqu'au 14 à l'opération Noble Eagle, une opération de couverture aérienne de la côte est en particulier la région de Washington. Il participa ensuite à l'opétation Enduring Freedom, ces avions larguant 31000 tonnes de bombes sur les talibans et Al Quaida. En juillet 2004, le Kennedy fit parler de lui en entrant en colision avec un dhow dans le Golfe. Le capitaine Squires fût relevé de ses fonctions, son explication (il n'avait pu éviter le dhow pour permettre la récupération de ses apareils) ne fût pas jugé convaincante par les autorités américaines.


Deux Tomcat de la VF14 survolant le Kennedy durant l'exercice Fleet Ex 90

Les compressions budgétaires et les coûts d'entretien de plus en plus élévé ainsi que le coût prohibitif d'une éventuel refonte fit que l'US Navy décida de désarmer le Kennedy, annonçant l'annulation d'une refonte de 15 mois le 1er avril 2005. le désarmement fût officiellement prononcé le 1er août 2007 et après sept mois passés à Norfolk, il fût remorqué à Philadelphie (17-22 mars 2008) et confié aux soins du Naval Inactive Ship Maintenance Facility en attendant une décision sur son sort final, probablement démolition ou immersion par grand fond comme l'America, des projets de cession à l'OTAN ou aux Garde-Côtes pour servir de navires d'intervention en cas de catastrophes naturelles n'ayant pas aboutit si du moins elles ont été sérieusement étudiées par l'US Navy.


L'ancien Kennedy à Philadelphie attendant le coup de symbale du destin

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 27 Déc 2008, 19:49

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 60100 tonnes (Kitty Hawk Constellation) 60300 tonnes (America) 61000 tonnes (John F. Kennedy) pleine charge : 80800 tonnes (Kitty Hawk Constellation) 81500 tonnes (America) 82561 tonnes (John F. Kennedy)

Dimensions :
Kitty Hawk et Constellation : longueur 318.80m largeur 39.60m (flottaison) 78.60m (pont d'envol) tirant d'eau : 11.30m
America : longueur 319.30m largeur 39.60m (flottaison) 78.60m (pont d'envol) tirant d'eau : 11.30m
John F. Kennedy : longueur 320.70m largeur : 39.60m (flottaison) 78.60m (pont d'envol) tirant d'eau : 10.90m

Appareil propulsif
4 groupes de turbines Westinghouse dévellopant une puissance totale de 320000ch et entrainant quatre hélices.

Performances
Vitesse maximale 33.6 noeuds Distance Franchissable : inconnue

Electronique
(Années 80)
-Un radar de navigation SPS 10F
-Un radar de recherche aérienne SPS 43A
-Un radar de veille aérienne 3D SPS48C
-Un radar d'aide à l'appontage SPN 35
-Deux radars SPN42A d'aide à l'appontage
-Un ensemble URN-20 TACAN
-3 radars de conduite de tir Mk91
-Un sonar SQS23 (John F. Kennedy seulement)
-Système ASCAC (Anti Submarine Classification and Analysis Center) associés aux systèmes NTDS (Naval Tactical Data System) et TFCC (Tactical Force Command and Control)
-Système de communication par satellite OE82

(Kitty Hawk à son désarmement)
-Un radar de navigation Furuno 900
-Un radar de navigation SPS 64 (v)9
-Un radar d'aide à l'appontage SPN-44
-Un radar de contrôle de l'espace aérien SPN-43B
-Deux radars d'aide à l'appontage SPN-46
-Un radar de veille combinée SPS-67 (v)1
-Un radar de veille air SPS49 (v)5
-Un radar de veille aérienne SPS48E
-Un radar de désignation d'objectifs TAS Mk23
-4 radars de conduite de tir Mk95 associé au Mk91 pour le Sea Sparrow
-Un brouilleur/détecteur SLQ32 (v)4
-Un intercepteur SLQ-20B
-Un bruiteur remorqué SLQ-25 Nixie
-Un leurre antitorpilles SLX-1
-4 lance-leurres SRBOC Mk36
-Un TACAN URN-25
-Système de direction de combat ACDS avec liaison 11 et 16

Armement
(Années 80)

-3 rampes octuples de missiles SAM Sea Sparrow (non rechargeables)
-3 systèmes antimissiles Phalanx

(Kitty Hawk à son désarmement)

-Deux lanceurs Mk29 Sea Sparrow
-Deux lanceurs RAM Mk31
-Deux Phalanx Mk15
-4 mitrailleuses de 12.7mm

Installations Aéronautiques

-Quatre catapultes à vapeur C13 de 90m de long (2 en piste axiale 2 sur piste oblique)
-3 brins d'arrêt Mk7 mod3
-4 ascenseurs (trois à tribord _deux devant l'ilôt et un derrière_ et le quatrième à l'arrière de la piste oblique) de 105 tonnes mesurant 26m de long sur 16m de large pouvant soulever 45 tonnes
-2150 tonnes de logistique aéronautique et 7.38 millions de litres d'essence pour l'aviation

Groupe aérien
Les Kitty Hawk embarquent 70 à 90 avions et hélicoptères et durant leur carrière, les avions suivant ont servi à bord :

-chasseurs : F4B et F4J Phantom II, F8 Crusader, F/A 18 Hornet F14 Tomcat
-avions d'attaque : A1H/J Skyraider, A4C Skyhawk, A6 Intruder, A7 Corsair II
-avions de bombardement et de guerre électronique : A3B Skywarrior, EA6B Prowler
-avions de reconnaissance RA5C Vigilante et RF8A Crusader
-avions de guêt aérien E1B Tracer et E2A et B Hawkeye
-avion de lutte anti-sous-marine S3B Viking
-avion de ravitaillement en vol KA6D
-avion de transport C2 Greyhound
-hélicoptères : SH3 Sea King et UH2 Seasprite

A son désarmement, le Kitty possédait un groupe aérien de 68 aéronefs : 14 F/A18D, 30 F/A18E et F 4 EA-6B Prowler 4 E2C Hawkeye 4 S3-B Viking 2 C2A Greyhound et 10 SH60B/F/H
A noter que ce porte-avions est le premier à pouvoir assurer simultanément des opérations de catapultages et d'appontage.

Equipage
5239 hommes (178 officiers et 2951 hommes pour la conduite du navire + 295 officiers et 1815 hommes pour le groupe aérien)

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Dim 28 Déc 2008, 13:37

clausewitz a écrit:
...l'America fût déployé pour soutenir l'opération Desert Shield. Le 9 janvier 1991, l'America et son groupe de combat franchirent le détroit de Gibraltar et une semaine plus tard le canal de Suez (15-16 janvier 1991) avant de se positionner en mer Rouge en compagnie du Saratoga et du John F. Kennedy. Le 17 janvier à 2h du matin (heure saoudienne) l'opération Desert Storm commença et l'America effectua des patrouilles de combat aérien avant des attaques au sol sur la région de Bagdad. Le groupe aérien de l'America se spécialisa dans les attaques de nuit sur les ponts, les lanceurs de Scud, les installations pétrolières et les installations de la garde républicaine et ce durant trois semaines.
Le 14 février, changement de front, l'America entra dans le Golfe Persique pour renforcer la Battle Force Zulu composée du Midway, du Ranger et du Théodore Roosevelt pour bombarder le Koweit occupé par les irakiens ainsi que l'est de l'Irak, l'America devenant le seul porte-avions à avoir servit sur la côte est et ouest de la peninsule Arabique...
Dans le Golfe d'Aden, le 9 février 1991, avec le Wielingen nous avons croisé le battle group (appelé Task Force 151) du USS America qui faisait route vers le Golfe Persique :



Le battle group était composé du porte-avions USS America (CV-66), du croiseur USS Normandy CG-60, du destroyer USS Kidd (DDG-993), des frégates USS Halyburton (FFG-40) et USS McInerney (FFG-8 ), du ravitailleur USS Kalamazoo (AOR-6) et du cargo USNS Cape Ann (T-AK-5009).
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Dim 28 Déc 2008, 21:03

Merci wielingen. J'imagine que depuis la frégate cela doit être impressionant de voir ces mastodontes si tu as d'autres photos ne te gène surtout pas

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Dim 28 Déc 2008, 23:44

Oui c'était impressionant à voir, surtout que ca été le premier porte-avions que j'ai vu là-bas. Mais ce jour-là le USS America était en transit (de la mer rouge au golfe persique) avec son battle group et ses avions ne volaient pas. Mais par après dans le golfe persique j'en ai vu d'autres des beaux portes-avions, d'abord le USS Ranger, puis le USS Theodore Roosevelt et enfin le USS Nimitz dont nous avons eu la chance, avec le Wielingen, d'intégrer son battle group durant quelques jours, et ensuite de le visiter à Dubai durant une escale thumleft

Voici une autre photo prise par moi-même du USS America dans le Golfe d'Aden le 9 février 1991. C'est une photo (de 2000 pixels de largeur) faite avec deux photos tirées l'une juste après l'autre :

cliquer sur l'image pour l'agrandir


On distingue bien tous les différents types d'appareils sur le pont Cool

Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mar 30 Déc 2008, 10:51

La bonne époque où Grumman remplissait le pont du PA ... F14 - A6 - EA-6A - E2 et C2 .... Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Voyager Naviguer Réver   Dim 04 Jan 2009, 20:24

Bonne année a tous


Sperbe travail de recherche bravo
et encore merci pour c'est superbes articles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 10 Jan 2009, 20:36

encore une fois, bravo cheers
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Sam 10 Jan 2009, 20:40

Merci gars Je suis en pleine bourre en ce moment lol!

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mer 11 Fév 2009, 12:19

Magnifique compte rendu clausewitz... Comme toujours thumleft

Au fait une question comme cela en passant :

Cela devait biberonner sec ces engins là, quel était l'emport de mazout et combien de mile pouvait il naviguer???

edit : je viens de lire que tu ne connaissais pas la distance franchissable
Revenir en haut Aller en bas
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mer 11 Fév 2009, 12:28

Apolloman a écrit:
Au fait une question comme cela en passant :
Cela devait biberonner sec ces engins là, quel était l'emport de mazout et combien de mile pouvait il naviguer???

j'ai la réponse a ta question:
- 4000 miles à 30 nœuds
- 12000 miles en croisières (20 nœuds)
Cout de fonctionnement annuel: 141 millions $ (1996)
study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mer 11 Fév 2009, 12:38

Merci pour ces précisions les gars

je travaille actuellement sur les destroyers classe Forrest Sherman je me bagarre avec des historiques démentiels (75 pages sous word pour 18 navires dont 25 pages pour un navire affraid )

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mer 11 Fév 2009, 14:28

colombamike a écrit:
Apolloman a écrit:
Au fait une question comme cela en passant :
Cela devait biberonner sec ces engins là, quel était l'emport de mazout et combien de mile pouvait il naviguer???

j'ai la réponse a ta question:
- 4000 miles à 30 nœuds
- 12000 miles en croisières (20 nœuds)
Cout de fonctionnement annuel: 141 millions $ (1996)
study

BIGRE 141 000 000 $ bonjour la facture...
Merci... Et la quantité de mazout par hasard tu ne la connais pas aussi??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mer 11 Fév 2009, 14:31

clausewitz a écrit:
Merci pour ces précisions les gars

je travaille actuellement sur les destroyers classe Forrest Sherman je me bagarre avec des historiques démentiels (75 pages sous word pour 18 navires dont 25 pages pour un navire affraid )

J'ai hâte de lire le tout...
As tu prévus de faire quoi que ce soit sur les CVN (CVN 76 Ronald Reagan) par hasard (ou alors tu l'as déjà fait et je n'y est pas fais attention)
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mer 11 Fév 2009, 14:33

Jolly Rogers à fait un article sur les Nimitz un article plus technique qu'historique. si j'ai le temps je ferais peut être un complément historique sur ces porte-avions. j'ai aussi des données pour faire l'A4 Skyhawk

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mer 11 Fév 2009, 15:12

Apolloman a écrit:
colombamike a écrit:
Apolloman a écrit:
Au fait une question comme cela en passant :
Cela devait biberonner sec ces engins là, quel était l'emport de mazout et combien de mile pouvait il naviguer???

j'ai la réponse a ta question:
- 4000 miles à 30 nœuds
- 12000 miles en croisières (20 nœuds)
Cout de fonctionnement annuel: 141 millions $ (1996)
study

BIGRE 141 000 000 $ bonjour la facture...
Merci... Et la quantité de mazout par hasard tu ne la connais pas aussi??

le Kittyhawk embarquait 7 830t de mazout et 5 880t de carburant avia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5104
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   Mer 11 Fév 2009, 18:32

j'ai 8000 milles à 20 noeuds pour le Kitty
à noter qu'avec 5882 tonnes de carburéacteur le Kittyhawk emporte 3200 tonnes de moins qu'un Nimitz à propulsion nucléaire.

Ce qui représente une sacrée différence en terme de logistique attendu que les groupes aériens étaient sensiblement équivalents et sachant qu'en règle générale les PA conservent quoi qu'il arrive 30 % de réserves de kérozène dans leurs soutes.

Les Nimitz sont donnés pour une autonomie théorique en carburéacteur de 12 jours pour la classe Constellation celà devait plutôt être 6/7 jours.

La capacité d'emport en munitions est de 1250 tonnes pour un Kittyhawk contre 3000 t. pour un Nimitz.
Avec 500 tonnes de munitions (théoriques) pour environ 20 chasseurs en moyenne le CDG affiche une autonomie proportionnellement comparable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK   

Revenir en haut Aller en bas
 
PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PORTE AVIONS LOURDS CLASSE KITTY HAWK
» USN PORTE AVIONS LOURDS CLASSE LEXINGTON
» PORTE AVIONS LOURDS CLASSE FORRESTAL
» PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY
» PORTE-AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: