AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 18:17

PORTE-AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY
(ETATS UNIS)

Du Langley à l'Essex : la longue marche des porte-avions américains

Comme tous les autres marines, l'US Navy à commencé sa quête d'une aéronavale au travers de l'hydravions. Une date est à retenir août 1915 quand le capitaine de vaisseau Bristol recommande l'acquisition de deux Aircraft Ships et de 190 aéroplanes. En 1916, le lieutenant de vaisseau Kenneth Whiting commandant de la base aéronavale de Pensacola propose sans succès la conversion d'un ferry de chemins de fer en transport d'hydravions et l'emploi de ces mêmes hydravions pour le bombardement à la mer. Le Congrès autorise cependant l'US Navy à constituer une aéronavale, le Naval Flying Corps qui obtient rapidement des resultats puisque le 5 novembre 1916, le capitaine de corvette H.C Mustin est catapulté depuis le croiseur North Carolina. Le Naval Flying Corps connait une expansion stratosphérique : 54 appareils le 6 avril 1917 et 2700 le 11 novembre 1918. Parallèlement au dévellopement de l'hydravion, les premiers essais d'embarquement d'avions conventionels ont lieu avec l'installation sur le cuirassé Texas d'une plate-forme suivant l'exemple britannique et français.

L'entre deux guerre ne met pas fin aux experimentations bien au contraire. En effet, les américains envisagent une guerre potentielle contre le Japon (plan Orange) et même la Grande Bretagne (plan Rouge). Le 23 juin 1919, le General Board recommande au sécretaire à la marine Josephus Daniels de constituer une aéronavale capable d'accompagner la flotte sur tous les océans du monde et de prévoir un porte-avions par escadre de cuirassés. Un premier projet est ainsi ébauché en 1919 : 34800 tonnes et une vitesse de 35 noeuds pour pouvoir accompagner croiseurs de bataille et cuirassés. La cause du porte-avions beneficie du soutien des plus hautes autorités de l'armée et de la marine mais le Congrès plus conservateur refuse la construction de porte-avions neufs mais autorise des conversions. A sa décharge, il faut reconnaître que les sénateurs et les représentants sont responsables des cordons de la bourse et que le porte-avions si il promet beaucoup n'à encore rien prouvé.

Les choses avancent pourtant puisqu'en mars 1922, le premier porte-avions américain, l'USS Langley (CV1) est mis en service. Comme pour les britanniques, le premier porte-avions américain est une conversion, un charbonnier le Jupiter est débarassé de toutes ses superstructures et à l'instar de l'Argus britannique équipé d'un pont d'envol continu et sans ilôt. Ce navire qui ne file qu'à 14 noeuds n'est bien entendu pas un porte-avions opérationnel mais il va permettre aux américains d'acquérir une précieuse expérience en attendant la construction de vrais porte-avions. Parallèlement les études se poursuivent pour convertir en porte-avions rapides des croiseurs. La conversion est jugée moins risquée qu'une construction neuve qui ne pourrait pas être disponible avec trois ou quatre ans. Deux candidats sont envisagés, les croiseurs de bataille classe Lexington et les croiseurs légers classe Omaha mais cette dernière classe est ecartée en raison du faible nombre d'appareils embarqués _18 12 chasseurs et 6 torpilleurs_ alors que le groupe aérien défini par le General Board se compose de 24 torpilleurs et 48 chasseurs dont un tiers en état de voler et les deux tiers rangés pliés. Ce groupe aérien idéal prévoirait également les pièces nécessaires pour assembler douze avions torpilleurs et vingt-quatre chasseurs de rechange. Une vitesse de 35 noeuds est estimée comme necessaire pour rattraper l'escadre une fois les opérations aériennes ennemies ou pour échapper à des grosses unités ennemies. Une puissance artillerie est prévue (canons de 153mm antisurface et 127mm antiaériens). La conversion d'un croiseur de bataille en porte-avions est décidé en juillet 1921 au détriment des autres projets sont réportés. C'est ainsi que le CV2 Lexington est mis sur cale le 8 janvier 1921 comme croiseur de bataille, reclassé porte-avions le 1er juillet 1922, lancé le 3 octobre 1925 et admis au service actif le 14 décembre 1927 tandis que son sister-ship le CV3 Saratoga est mis sur cale le 25 septembre 1920, reclassé porte-avions le 1er juillet 1922, lancé le 7 avril 1925 et admis au service actif le 16 novembre 1927. Ces navires sont armés de huit canons de 203mm pour se défendre contre les croiseurs ennemis en cas de rencontre inopinée de nuit ou par mauvais temps. Ces porte-avions qui resteront les plus gros jusqu'à l'apparition du Shinano peuvent embarquer 83 appareils repartis en deux escadrilles de 18 chasseurs, deux escadrilles de 19 torpilleurs , une escadrille de 12 avions d'observation et une escadrille de 3 avions de servitude. La mission principale de ce porte-avions est clairement annoncée : la destruction de la flotte ennemie en haute mer.

Après ces conversions, la construction de vrais porte-avions est envisagé. Après la mise en service des Lexington qui totalisent 72000 tonnes limite à 69000 tonnes le tonnage constructible autorisé par le traité de Washington. Si le tonnage de chaque unité est limité à 27000 tonnes, l'US Navy eétudie aussi des formules avec des unités de plus petit tonnage, etant confronté à l'éternelle question du «beaucoup de petits ou peu de gros». Elle envisage ainsi des projets avec cinq porte-avions de 13800 quatre de 17250 ou trois de 23000 tonnes. Après cinq ans d'études en 1927, le General Board choisit un porte-avions de 13800 tonnes dépourvu d'ilot, relativement lent (29.4 noeuds) et dôté de cheminées escamotables. Cette version emporte 108 avions et est choisie au détriment d'une autre plus rapide mais qui n'emporte que 81 appareils. Ce projet aboutit ainsi à l'USS Ranger (CV4) qui finalement reçoit un ilot (c'est l'expérience anglaise qui à montré que les pilotes ne devaient plus craindre sa présence mais plutôt s'en servir pour l'appontage). Le hangar du Ranger est plus vaste que celui des Lexington et il peut embarquer pas moins de 72 appareils : deux escadrilles de reconnaissance, une escadrille de chasseurs et une escadrille de bombardiers en piqué.

Après la construction du Ranger, les Etats Unis possèdent encore 55000 tonnes d'allouées par les traités et plusieurs options peuvent être envisagées par les américains :
-Cinq porte-avions identiques au Ranger
-Trois porte-avions de 18500 tonnes
-Deux porte-avions de 27000 tonnes
-Un porte-avions identique au Ranger et deux porte-avions de 27000 tonnes

Partant du Ranger de 13500 tonnes, trois options sont envisagées : une version à coque raccourcie du Ranger mais un déplacement porté à 18000 tonnes, une version avec la même protection et un troisième ascenseur déplaçant 20000 tonnes et enfin une troisième variante de 15200 tonnes. C'est ce dernier projet qui est sélectionné par le General Board qui va donner naissance aux Yorktown qui rejoignent la flotte en 1937 (Yorktown et Entreprise) et en 1940 (Wasp). Un troisième Yorktown est construit dès la sortie des traités, le USS Hornet (CV8) mais peu de modifications sont apportées au design original et le manque de temps impose aux ingénieurs américains de partir de Yorktown pour concevoir l'une des plus importantes classes de porte-avions : la classe Essex.

Cette dernière va devenir la classe de porte-avions d'escadre la plus prolifique de l'histoire puisque 32 navires vont être commandés mais seulement 26 vont être mis sur cale et tous seront achevés entre 1943 et 1950 à l'exception de deux, le Reprisal et l'Iwo Jima.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Sam 29 Nov 2008, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 18:23

Historique du programme

A l'époque de l'apparition des Essex, l'aviation évolue extrêmement vite et des appareils à peine mis en service sont quasiment périmés. Les appareils deviennent de plus en plus lourds et encombrants.
Il y à aussi la question de la protection des porte-avions, des navires hautement vulnérables car chargés de bombes et d'essence ce qui en fait des cibles rêvées pour l'adversaire. L'une des meilleures défenses outre l'aviation embarquée c'est le blindage et la construction de ces navires et de ce point de vue, deux écoles dominent.


L'école anglaise du porte-avions fermé avec un pont d'envol blindé. L' avantage est une grande résistance (le Formidable sera touché par un kamikaze et reprendra son poste quelques heures plus tard) mais qui se paye en échange d'un groupe aérien réduit. L'école américaine privilegie elle le grand nombre d'appareils embarqués et au pont d'envol blindé préfère protéger les parties vitales du navire comme les stocks de carburant, de munitions et la propulsion et blinde le pont du hangar, faisant du pont d'envol une simple superstructure. L'avantage est un groupe aérien imposant (80 à 100 appareils pour l'Essex) mais qui se paye au prix fort : le pont d'envol en bois n'est d'aucune résistance contre les bombes et un porte-avions américains touché par une bombe ou un kamikaze est hors service pour un petit moment.

En août 1942, l'amiral Ernest King, chef des opérations navales reçoit l'ordre de consulter ses principaux adjoint pour déterminer le déplacement du futur porte-avions. L'une des conditions est l'intégration d'un pont d'envol blindé. Les architectes navales partent du modèle Essex mais l'intégration d'un pont d'envol blindé sur un Essex réduirait de manière bien trop importante le groupe aérien.

Cette hypothèse est donc abandonnée et les américains repartent quasiment de zéro avec toujours la sempiternelle question «un gros ou plusieurs petits». Deux options sont à l'étude : quatre porte-avions de 45000 tonnes ou seize de 11000 tonnes. Les 11000 tonnes sont trop petits et les 45000 tonnes si ils embarquent 144 appareils sont jugés inadaptés car il leur faudrait six heures pour récupérer leur groupe aérien.

Pourtant en octobre 1942, le president Roosevelt retient ce projet de 45000 tonnes et demande d'accélerer la construction. Six bâtiments sont commandés mais seulement trois seront finalement construits

-Le USS Midway est mis sur cale aux Newports News Shipbuilding de Newport News (Virginie) le 27 octobre 1943, lancé le 20 mars 1945 et admis au service actif le 10 septembre 1945.

-Le USS Franklin D. Roosevelt est mis sur cale au New York Naval Shipyard de New York le 1er décembre 1943, lancé le 29 avril 195 et admis au service actif le 27 octobre 1945

-Le USS Coral Sea est mis sur cale aux Newports News Shipbuilding de Newport News (Virginie) le 10 juillet 1944, lancé le 2 avril 1946 et admis au service actif le 2 octobre 1945.

Le CVB 44 à été abandonné le 11 janvier 1943 et les CVB56 et 57 l'ont été le 27 mars 1945 en même temps que les six Essex jamais mis sur cale.


La carrière des trois porte-avions

USS Midway



Sa mise en condition opérationelle se déroula dans les Caraibes en compagnie de la flotte de l'Atlantique avec comme port d'attache Norfolk. Le 20 février 1946, il devint le navire amiral de la Carrier Division 1 et en mars testa des équipements et des procédures pour temps froids dans l'Atlantique Nord. En septembre 1947, il participe à l'opération Sandy où il sert de plate-forme de lancement à une fusée V2 allemande ce qui consistue le premier tir d'un missile de ce type depuis une plate-forme mobile.

Le 29 octobre 1947, le Midway quitte Norfolk pour le premier de ses déploiements annuels avec la sixième flotte en Méditerranée, recevant entre ces déploiements différentes modifications pour l'adapter aux nouveaux avions entrant en service. En 1952, il participa à des manoeuvres en mer du Nord avant d'être reclassé porte-avions d'attaque (Carrier Vessel Attack CVA) avec comme marque CVA-41

Le 27 décembre 1954, il quitte Norfolk pour Taiwan via le Cape de Bonne Espérance. Intégré à la 7ème flotte, il est déployé jusqu'au 28 juin 1955. Durant ce déploiement, le Midway assura la couverture de l'évacuation des 15000 soldats et 20000 civils des îles Tachen. Le 28 juin 1955, il gagna le Puget Sound Naval Shipyard pour une refonte importante, la refonte SCB110 (étrave fermée, un ascenseur extérieur, une piste oblique et des catapultes à vapeur.

Basé dorénavant à Alameda en Californie, il effectua un déploiement annuel en Asie du Sud Est, participant à la crise laotienne du printemps 1961, il testa les systèmes de défense aérienne japonaise, coréennes, d'Okinawa, des Philippines et de Taiwan. Le 6 mars 1965, il quitta la Californie pour le Vietnam où ses avions attaquèrent les cibles militaires et logistiques au nord et au sud vietnam.

De retour à Alameda le 23 novembre, il entra au San Francisco Bay Naval Shipyard le 11 février 1966 pour une modernisation extensive (SCB 101.66) fort couteuse et fort controversée. La surface du pont d'envol fût augmentée passant de 11300 à 16200 mètres carrés, les ascenseurs furent déplacés et leur capacité de levage doublée, de nouvelles catapultes et de nouveaux brins d'arrêts furent installés, l'air conditionné installée. Le coût de la refonte explosa et passa de 88 à 202 millions et annula une modernisation équivalente prévue pour le Franklin D. Roosevelt. Remis en service le 31 janvier 1970, ces capacités nautiques furent fortement degradées.

A noter que ce sont des avions de l'USS Midway qui descendirent le premier et le dernier avion nord-vietnamien de l'US Navy.

Le USS Midway retourna de nouveau au Vietnam en mai 1971 quand le 18 il releva à Yankee Station le USS Hancock. Il quitta son poste le 5 juin mais resta sur zone jusqu'au 31 octobre date de son départ pour les Etats Unis où il arriva le 6 novembre.

Embarquant le Carrier Air Wing 5 (CVW), il quitta Alameda le 10 avril et arriva au Vietnam le 11 mai 1972. Ses avions ainsi que ceux du Coral Sea, du Kitty Hawk et du Constellation poursuivirent leurs missions de mouillage de mines dans les ports nord-vietnamiens. Le Midway acheva ses opérations au Vietnam à l'été 1972, participant notament à une mission SAR le 7 août.

Le 5 octobre 1973, il fut le premier porte-avions américain à stationner au Japon suite à l'accord américano-japonais du 31 août 1972. Cet accord ne pouvait que faciliter la stratégie américaine à l'heure où le désarmement des Essex réduisait de manière significative la flotte de porte-avions américaine.

Le 19 avril 1975, c'est l'opération Frequent Wind. Le Midway participe avec l'Hancock, l'Entreprise et le LPH Okinawa à l'évacuation de Saigon peu avant la chute de la ville qui eut lieu le 30 avril. Alors qu'il regagnait la base navale de Cubi Point, il fût dérouté quand le Mayaguez fût capturé par les khmers rouges (12 mai 1975). il resta sur zone jusqu'à la fin des opérations (15 mai 1975).

En août 1976, il participa à l'opération Paul Bunyan, une démonstration de force contre la Corée du Notd après la mort de deux officiers nord-coréens tués par des soldats nord coréen le 18 août.



D'avril 1979 à février 1980, il fut présente dans l'Océan Indien et le Golfe Persique, participant notament à la surveillance de l'Iran en pleine révolution islamique.

De retour au Japon, il entra en collision avec le cargo panaméen Cactus le 29 juillet. La collision provoqua une explosion de l'oxygène liquide qui tua deux marins et en blessant trois autres, trois F4 Phantom furent endommagés. Le 17 août, il releva le Constellation dans l'Océan Indien pour soutenir l'Eisenhower. Il y resta 118 jours. Le 16 mars 1981, il secoura les passagers d'un hélicoptère civil tombé dans la mer de Chine méridionale.

Le navire étant de plus en plus instable, des travaux furent réalisés en 1986 mais sans résultats, le porte-avions étant de plus en plus instable par mer formée. Le 25 mars 1986, c'est de son bord que fût catapulté pour la dernière fois, un F4 Phantom II, le «Mig killer» étant remplacé par le F18 Hornet.

Le 2 août 1990, l'Iraq envahit le Koweit et à la demande des saoudiens, les Etats Unis déclenchèrent l'opération Desert Shield pour protéger les puits de pétrole. Le 1er novembre, le Midway prit position dans le nord de la Mer d'Arabie relevant l'Independence. Le 15, il participa à l'opération Imminent Thunder, un exercice amphibie avec plus de 1000 marines 16 navires de navires de guerre et plus d'une centaine d'appareils pour illustrer la réalité de l'ultimatun des Nations Unies.

Desert Storm commença dès le 16 janvier, l'US Navy lançant plus de 228 sorties depuis six porte-avions (Midway et Ranger dans le Golfe Persique, Théodore Roosevelt en mer d'Arabie, John F. Kennedy, Saratoga et America en Mer Rouge sans parler des missiles Tomahawk lancés depuis 9 navires. Desert Storm s'acheva officiellement le 27 février et le Midway quitta le golfe persique le 11 mars 1991 pour rentrer à Yokosuka.

En août 1991, le Midway quitta Yokosuka pour gagner Pearl Harbor où il retrouva l'Independence qui allait le remplacer comme porte-avions détaché au Japon. Il gagna ensuite San Diego où il fût désarmé le 11 avril 1992 en présente deu secrétaire à la défense Dick Cheney. Rayé du Naval Vessel Register le 17 mars 1997, il fut sauvé de la démolition en septembre 2003 quand il fût choisit pour devenir musée à flot, musée qui ouvrit au public le 7 juin 2004.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 18:26

USS Franklin D. Roosevelt (CV42)


Admis au service actif le 27 octobre 1945, le Franklin D. Roosevelt effectua sa croisière de mise en confition dans l'Atlantique, participant notament à des opérations de représentation comme du 1er au 11 février 1946 à Rio pour l'intronisation du président Eurico Gaspart Dutra (en fonction de 1946 à 1951). en avril et en mai, il participa à des manoeuvres en compagnie de la 8ème flotte sur la cote ouest des Etats Unis pour ce qui fût le premier grand exercice naval d'après guerre.

Le 21 juillet 1946, un McDonnell XFD-1 Phantom effectua une série de catapultages et d'appontage faisant du Roosevelt le premier porte-avions américain à pouvoir accueillir des avions à réaction en opérations. En novembre, ce fût un P80A Shooting Star qui démontra la possibilité d'embarquement d'avions à réaction sur porte-avions en effectuant deux catapultage, quatre décollage sans catapulte et cinq appontages.

A la suite de ces manoeuvres, le Roosevelt effectua son premier déploiement en Méditerranée du 8 août au 4 octobre 1946 en particulier pour soutenir le gouvernement grec en pleine guerre civile et plus généralement pour démontrer la détermination américaine à contrer la subversion communiste.

De retour dans les eaux américains, il opéra au large de la côte est jusqu'en juillet 1947 à la suite de quoi il entra à l'arsenal de Norfolk pour un grand carénage, perdant notament ces affûts quadruples de 40mm Bofors au profits de canons de 76mm en affûts simples et doubles.

Le 13 septembre 1948, le Roosevelt quitte Norfolk pour son deuxième déploiement en Méditerranée , déploiement qui s'acheva en janvier 1949. En 1950, il est le premier porte-avions à embarquer des bombes nucléaires. (A cette période la principale mission des Midway serait en quand de guerre de délivrer le feu nucléaire). En septembre et en octobre 1952, il participe à l'opération Mainbrace, le premier exercice d'état major de l'OTAN dans l'Atlantique Nord.

Reclassé CVA-42 le 1er octobre 1952, il quitta l'Atlantique pour le Pacifique le 7 janvier 1954 et l'arsenal de Puget Sound pour une véritable reconstruction. Trop large pour passer par le canal de Panama, il doit franchir le Cape Horn et arriva dans l'Etat de Washington le 23 avril 1954.

Cette refonte reclassée SCB-110 pour un coût de 48 millions. Il reçut une étrave fermée, trois catapultes à vapeur (une C11-2 et deux C11-1) des brins d'arrêt plus puissants, un miroir d'appontage, une piste oblique, un radar SPS-8 de veille aérienne à haute altitude et un radar SPS 12 de veille aérienne, l'ascenseur avant est replacé sur le côté, l'ascenseur arrière est agrandit, tous les ascenseurs, les réservoirs de carburant sont agrandits ce qui porte le déplacement standard de 51000 à 63400 tonnes. Pour compenser cette prise de poids, des canons de 127mm sont débarquées n'en laissant que 10 et 3200 tonnes de blindage sont débarquées, des bulges sont ajoutés pour améliorer la stabilité. Le Roosevelt est remis en service le 6 avril 1956.

Après ses essais post-refonte, le Franklin D. Roosevelt rejoint son nouveau port d'attache à Mayport (Floride) en février 1957 avant de mener des tests en conditions hivernales de catapultes d'avions et de missiles Regulus dans le Golfe du Maine. En juillet, il effectua le premier des trois déploiement avec la 6ème flotte. Le 24 octobre 1958, le Roosevelt supporta le transport rapide USS Kleinsmith qui évacua 56 citoyens américains et trois étrangers de Nicara (Cuba) alors que la révolution était proche.

A la fin 1960, il reçut un système d'appontage automatique (Fresnel Lens Optical Landing System FLOLS) et en mars 1961, il effectua son milliène appontage. En 1963, il entra en refonte perdant six canons de 127mm et 22 canons de 76mm.

A la fin de 1964, l'un des moteurs du porte-avions tomba en panne ce qui obligea le porte-avions à rallier New York pour réparation avec de regagner la Méditerranée pour s'achever son déploiement.

De août 1966 à janvier 1967, le Roosevelt effectua son seul et unique déploiement en Asie du Sud-Est. Il passa 95 jours en zone de combat en compagnie du CVW-1 composé essentiellement de F4 Phantom II et de A4 Skyhawk.

A la suite de ce déploiement, le Franklin D. Roosevelt aurait du subir une véritable reconstruction (SCB 101.68) similaire à celle que le Midway subissant de 1966 à 1970. Ce plan ne pu être respecté en raison du dérapage de coûts de la refonte de son sister-ship. Les travaux se limitèrent à permettre l'embarquement du A6 Intruder et du A7 Corsair II. Les travaux durèrent 11 mois de juillet 1968 à juin 1969 : l'ascenseur central avant est replacé derrière l'ilôt, une catapulte est débarqué, les locaux-vie sont modernisés et deux des quatre tourelles de 127mm restants sont débarquées. Reprenant la mer le 26 mai 1969, il retourna en Méditerranée en janvier 1970 pour un autre déploiement au sein de la 6ème flotte.

Le 26ème déploiement en Méditerranée est marqué par une participation indirecte à la guerre du Kippour en octobre 1973, il servit de terrain de transit pour les avions livrés à Israël. Son groupe aérien et sa force navale étaient également prêt à une évacuation de ressortissants.

De 1973 à 1975, il embarque les derniers Grumman E1 Tracer (VAW-121). Reclassé CV42 le 30 juin 1975, il n'embarqua avec aucun avion ASM. De juin 1976 à avril 1977, le Roosevelet embarqua la VMA-231 avec 14 AV-8A Harrier prouvant la possibilité d'intégrer des avions ADAC/V avec des avions conventionnels.

Fort délabré à la fin des années 70, n'ayant pas bénéficié des reconstructions dont ont bénéficié le Coral Sea et le Midway sans oublier de graves problèmes sur ses turbines GE. L'US Navy décida alors de désarmer le Roosevelt quand le deuxième Nimitz (USS Dwight D. Eisenhower) entrera en service en 1977. Le Franklin D. Roosevelt est désarmé le 30 septembre 1977 et rayé du Naval Vessel Register le lendemain.

Le navire est dans un tel état que l'US Navy refuse même de le placer en réserve préférant conserver les Essex moins couteux. Il est vendu à la démolition le 1er avril 1978. Après un passage à Norfolk pour démonter le matériel récupérable, le navire arrive à Kearny (New Jersey) le 3 mai 1978 et demantelé au début des années 80.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 18:30

USS Coral Sea


A peine en service, le Coral Sea s'illustra. En effet le 27 avril 1948 deux P2V2 Neptune décollèrent avec l'aide de fusées JATO (Jet assisted take-offs) pour la base de Norfolk (Virginie). C'était la première fois que des avions aussi gros décollaient de porte-avions. Le 7 juin, il quitta la Virginie pour une croisière d'aspirants en Méditerranée et dans les Caraibes revenant à son port d'attache le 11 août.

Après une période d'entretien à quai, le Coral Sea reprit la mer pour des exercices et le 7 mars 1949, un P2V-3C décolla du porte-avions avant traverser le continent jusqu'à la Côte Ouest avant de revenir à Patuxent River (Maryland). Après un entrainement dans les Caraibes, il quitta les Etats Unis le 3 mai 1949 pour son premier déploiement en Méditerranée au sein de la 6ème flotte, déploiement qui s'acheva au mois de septembre avec un retour au pays le 28.

Toujours au registre des premières, c'est du pont du CVB43 que décolla pour le première fois un North Americain AJ1 Savage, le porte-avions assurant la qualification de la première unité équipé, VC-5. La qualification achevée le 31 août, il gagna ensuite la Méditerranée pour un deuxième déploiement au sein de la 6ème flotte (9 septembre 1950-1er février 1951).

Après un entretien et un entrainement sur la côte est, le Coral Sea gagna à nouveau le bassin méditerranéen en mars 1951, participant à l'exercice Beehive 1. De retour aux Etats Unis en octobre 1951 et après des entrainement dans les Caraibes, il effectua son quatrième déploiement en Méditerranée d'avril à octobre 1952, déploiement marqué par la visite du maréchal Tito.

Reclassé porte-avions d'attaque le 1er octobre 1952 (Carrier Vessel Attack CVA), il entra en entretien avant de mener des missions de qualification jusqu'à la fin avril 1953, date de son départ pour un nouveau déploiement en Méditerranée où il visita l'Espagne et participa à l'exercice de l'OTAN Black Wave. De retour à Norfolk le 21 octobre, il effectua des croisières d'entrainement au large de Mayport (Floride) et de Guatanamo (Cuba).

Son sixième déploiement en Méditerranée se déroula du 7 juillet au 20 décembre 1954, déploiement durant lequel le général Franco monta à bord et durant son septième déploiement (23 mars-29 septembre 1955) il fit escale à Istanbul et participa à des exercices OTAN.

Le 23 juillet 1956, il quitta Norfolk pour Mayport où il embarqua le Carrier Air Group 10 avant de cingler vers la Méditerranée pour son huitième déploiement avec la sixième flotte. Après avoir participé à des exercices OTAN et reçu le roi Paul de Grèce, il evacua les ressortissants américains pris au piège par la crise de Suez et resta au large de l'Egypte jusqu'en novembre.

Rentré de Méditerranée le 11 février 1957, il quitta Norfolk le 26 février pour rejoindre la côte ouest via Santos (Brésil) Valparaíso (Chili) et Balboa (Panama), arrivant à Bremerton le 15 avril 1957. Désarmé le 24 mai, il entra au Puget Sound Naval Shipyard pour subir une véritable reconstruction (SCB110A) qui consista en l'installation d'une piste oblique, du déplacement des ascenseurs, de l'installation de catapultes à vapeur, d'une étrave fermé, de bulgues pour améliorer la stabilité (dans cette même optique une partie du blindage et des canons antiaériens furent débarqués).

Cette refonte terminée, il fût réadmis au service actif le 25 janvier 1960 avant d'être déployer en Extrême Orient avec la 7ème flotte à partir du mois de septembre. En décembre 1961, il fut le premier porte-avions à été équipé d'un système télévisé d'aide à l'appontage destiné à améliorer la sécurité. A la fin de 1963, tous les porte-avions d'attaque en étaient équipés.


A la suite de l'incident du Golfe du Tonkin en août 1964, le Coral Sea quitta les Etats Unis le 7 décembre 1964 pour un déploiement avec la 7ème flotte. Les premiers raids aériens sur le nord et le sud vietnam furent menées le 7 février 1965 en compagnie du Ranger et de l'Hancock. A partir du 26 mars, il participa à l'opération Rolling Thunder. Son déploiement s'acheva au mois d'octobre, le porte-avions étant de retour aux Etats Unis le 1er novembre 1965.

Jusqu'en 1975, le Coral Sea effectua sept autres déploiement dans la région : 29 juillet 1966 au 23 février 1967, 26 juillet 1967 au 6 avril 1968, 7 septembre 1968 15 avril 1969, 23 septembre 1969 1er juillet 1970, 12 novembre 1971 au 17 juillet 1972, 9 mars au 8 novembre 1973 et du 5 décembre 1974 au 2 juillet 1975.

Son sixième déploiement coincida avec l'offensive nord vietnamiene du printemps. Avec le Hancock puis plus tard avec le Kitty Hawk et le Constellation; il appuya les troupes sud-vietnamienes avant de participer à l'escorte des B52 bombardant les raffineries de pétrole d'Haiphong (opération Freedom Porcch 16 avril 1972).

Le 9 mai 1972 débuta l'opération Pocket Money à savoir le minage des ports nord-vietnamien, le coral Sea lançant trois A6A Intruder, six A7E Corsair II ainsi qu'un EKA-3B Skywarrior pour bloquer le port d'Haiphong.

Les accord de paix de Paris furent signés le 27 janvier 1973 après quatre années de pourparlers. Le 1er avril, 600 prisonniers américains furent liberés et les dernières troupes américaines quittèrent le Vietnam le 11 août. En 1975, le Nord vietnam viola le cessez-le-feu et le 19 avril, les porte-avions Coral Sea, Midway, Hancock Enterprise et le porte-hélicoptère Okinawa intervirent pour évacuer les américains et les sud-vietnamiens (opération Frequent Wind) jusqu'à la chute de Saigon le 30 avril 1975.

Du 12 au 14 mai 1975, le Coral Sea participa au sauvetage du cargo Mayaguez capturé par les Khmers Rouge en assurant l'appui aérien des amrines débarqués. Pour son action, le Coral reçut la Meritorious Unit Commendation le 6 juillet 1976. Entre-temps, il fût reclassé en porte-avions multirôle avec comme classification CV43 (Carrier Vessel 43).

Le 5 février 1980, le Coral Sea releva le Midway dans la Mer d'Arabie alors que la crise des otages en Iran commencée le 4 novembre 1979 venait de s'achever le 20 janvier 1981 par la libération de tous les otages.

Le 25 mars 1983, le Coral Sea quitta le porte d'Alameda pour Norfolk où il allait être dorénavant basé. Il effectua ensuite une croisière mondiale de 6 mois avec des escales dans de nombreux pays. Le Carl Vinson remplaçant le Coral Sea à Alameda.

Le 11 avril 1985 alors qu'il effectuait la remise en condition de son groupe aérien au large de Guantanamo, il entra en colision avec le pétrolier équatorien Napo ce qui nécessita deux mois de réparation à Norfolk.Le 13 octobre 1985, le Coral Sea retourna en Méditerranée pour son premier déploiement au sein de la 6ème flotte depuis 1957 avec en particulier les tous nouveaux chasseurs bombardiers F/A 18 Hornet.

Le 24 mars 1986, les forces armées libyennes tirèrent des missiles sur les forces américaines en manoeuvre dans le Golfe de Syrte considéré comme appartenant aux eaux territoriales lybiennes. Un SA5 fut tiré contre des avions du Coral Sea qui assuraient la protection des forces américains avec ceux de l'America, les Mig 23 Mig 25 et Su 22 lybiens harcélant la flotte libyenne.


En représaille, le 5 avril 1986 un attentat eut lieu à Berlin dans la discothèque La Belle tuant un américain et en blessant plusieurs. Le 15, les F111 de l'USAF et les avions embarqués à bord du Coral Sea et de l'America bombardèrent la Libye dans le cadre de l'opération El Dorado Canyon. Cette opération fût le baptême du feu du F/A18 qui détruisit des sites de SA5 en employant pour la première fois le missile radar Harm. Jusqu'à la fin des années 80, le Coral Sea fût régulièrement déployé en Méditerranée et dans l'Océan Indien.

Le 19 avril 1989, alors qu'il opérait dans les Caraibes, le Coral Sea assista le cuirassé Iowa victime d'une explosion dans la tourelle de 406mm n°2, explosion ayant causé la mort de 47 morts. Le porte-avions déploya ses chirurgiens et ses équipes médicales et asura l'évacuation des blessés avec les Sikorsky SH3G et H.

Le Coral Sea fût désarmé le 26 avril 1990 et rayé du Naval Vessel Register deux jours plus tard. Il fût vendu par la Defense Reutilization and Marketing Service (DRMS) le 7 mai 1993 à Seawitch Salvage de Baltimore mais la démolition fût retardé par de nouvelles contraintes environementales et financières qui rendait la démolition bien moins rentable. Seawitch tenta de vendre le navires à un chantier de démolition chinois mais l'US Navy bloqua la vente et le démantelement fût terminé le 8 septembre 2000.

Caractéristiques Techniques

A la construction (années 1940)

Déplacement standard 45000 tonnes

Longueur : 295m largeur : 34.40m (à la flottaison) Tirant d'eau : 10.1m (maximum)

Appareil propulsif : 4 turbopropulseurs Westinghouse (Midway Coral Sea) et General Electric (Franklin D. Roosevelt) alimentées par 12 chaudières devellopant 212000 ch et entrainant 4 hélices.

Vitesse maximale : 33 noeuds

Armement : 18 tourelles doubles de 127mm Mk54 21 affûts quadruples de 40mm et 28 canons de 20mm Oerlikon

Groupe aérien : 100 à 130 appareils.

Equipage :

A leur désarmement (1990/1992 Coral Sea et Midway)

Déplacement : standard 51000 tonnes (Midway) 52500 tonnes (Coral Sea)
pleine charge 64000 tonnes (Midway) 63000 tonnes (Coral Sea)

Dimensions : longueur 298.40m largeur : 36.90m (flottaison) 72.50m (pont d'envol) tirant d'eau : 10.80m

Appareil propulsif : 4 turbopropulseurs Westinghouse (Midway Coral Sea) alimentées par 12 chaudières devellopant 212000 ch et entrainant 4 hélices.

Vitesse maximale : 30.6 noeuds

Equipements électroniques : (Midway) Un radar de navigation LN66 1 radar de recherche air/surface SPS65V 1 radar de recherche aérienne SPS-43C 1 radar de recherche aérienne SPS49 1 radar tridimensionel SPS 48C 3D 1 radar SPN 035A 1 radar d'aide à l'appontage SPN-44 et 2 SPN-42, 2 radars de conduite de tir Mk115 1 système TACAN URN-29, 1 ensemble ESM SLQ-29, 4 lance-leurres Mk36 SRBOC

(Coral Sea) 1 radar de navigation LN66 1 radar de navigation et de veille surface SPS-10 1 radar de recherche aérienne SPS-30 1 radar d'aide à l'appontage SPN-43A, 1 ensemble TACAN URN 20, 1 ensemble SLQ-29 ESM, 4 lance-leurres Mk36 SBROC

Armement : (Midway) Deux rampes octuples pour missiles Sea Sparrow (Midway et Coral Sea) 3 systèmes Phalanx

Groupe aérien : 75 appareils

Installations aéronautiques : 3 catapultes à vapeur pour le Coral Sea et 2 pour le Midway
1210 tonnes de logistique aéronautique et 4.49 millions de litres de carburant

Equipage : 2615 officiers et matelots plus 1800 hommes pour le groupe aérien (Midway)
2710 officiers et matelors plus 1800 hommes pour le groupe aérien (Coral Sea)


Appareils ayant été embarqués sur les Midway (liste non exaustive)


-F4 Phantom II
-F/A 18 Hornet
-FD1 Phantom
-A4 Skyhawk
-A6 Intruder
-A7 Corsair II
-E1 Tracer
-AJ1 Savage
-EKA3B Skywarrior
-SH3 Sea King

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 19:26

pour tout ce travail !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 19:54

comme d'hab, du très bon travail.

Est ce que t'envisages une carrière dans l'histoire maritime?
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 20:43

Merci les gars

Je sais pas du tout pour l'instant je veux être prof d'histoire géo mais qui sait si j'ai la motivation.

Je sais qu'à ma connaissance il n'y à pas de livre sur les escorteurs rapides comme sur les escorteurs d'escadre cela peut être une piste

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1485
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 22:55

Super travail Claus thumright

Le Midway fait parti de mes PA préféré


Jef salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Sam 29 Nov 2008, 23:08

Merci Jef

C'est vrai qu'ils ont de la gueule. J'avais commencé juste après les Essex au mois d'août mais j'étais ecoeuré donc il à trainé

Je pense faire ensuite les Forrestal mais je pense aussi qu'il faudrait que je fasse un autre type de navire en attendant

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Dim 30 Nov 2008, 12:12

Toutes mes félicitations, Claus!

X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Dim 30 Nov 2008, 12:49

Merci X07

Par contre j'ai un problème avec navsource je peux plus accéder au site (il parait que leur nom de domaine est expiré) donc cela restreint un peu mon choix de photos.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5413
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Dim 30 Nov 2008, 13:16

Personnellement, je n'ai pas de problème avec navsource aujourd'hui... thumright

CV-41 Midway







CV-42 Franklin D. Roosevelt




CV-43 Coral Sea




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Dim 30 Nov 2008, 13:20

merci du complement

En fait je viens de ressayer et cela marche pour mon plus grand soulagement je vais pas manquer de munitions pour mes prochains articles

(seul regret qu'il n'y ait pas la même chose en France Crying or Very sad Crying or Very sad )

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Mar 24 Fév 2009, 17:36



de VRAIS porte-avions (vous pouvez compter...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Mar 24 Fév 2009, 18:24

Impressionant comme photo merci X07

Cela me fait penser qu'il faut que je change les photos de cet article et du début de celui de l'Essex

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Starshiy
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3373
Age : 67
Ville : Dans le grand sud de l'Europe !!!
Emploi : Repos et sac
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   Lun 13 Mar 2017, 11:38

Photo du Midway prise par un Tu-95RTs au large de Cam Ranh

Je n'ai pas la date. On peut compter sept types d'appareils différents. Bonjour, la logistique !
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soumarsov.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY   

Revenir en haut Aller en bas
 
PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PORTE AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY
» PORTE-AVIONS LOURDS CLASSE MIDWAY
» USN PORTE AVIONS LOURDS CLASSE LEXINGTON
» PORTE AVIONS LOURDS CLASSE FORRESTAL
» USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: