AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Force navale somalienne et sa descendance

Aller en bas 
AuteurMessage
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1205
Age : 43
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

Force navale somalienne et sa descendance Empty
MessageSujet: Force navale somalienne et sa descendance   Force navale somalienne et sa descendance EmptyVen 14 Nov 2008, 09:49

Bonjour,

aujourd'hui présentation de la défunte marine somalienne.

Ne mettant en oeuvre à l'origine que quelques petites embarcation, le raprochement avec le régime soviétique dans les années 70 lui a permi de toucher ses premiers navires de combat qui seront aussi les derniers!

Dans les années 80, on compte :

- deux patrouilleurs lance-missiles OSA-II (on ne les présente plus : quatre Styx et deux bitubes de 30 mm avec conduite de tir)

- quatre patrouilleurs Mol, coque identique aux OSA mais superstructures différentes. Deux furent livrés en version torpilleurs (deux bi-tubes de 30 mm avec conduite de tir et quatres tubes lance-torpille) et deux autres en version patrouilleurs (sans les TLT). Voici deux photos (grace à "flot", sur un autre forum) :

Force navale somalienne et sa descendance 57CDEBB0B22511DD9D10E8E256D10C08

Force navale somalienne et sa descendance 5842F4A0B22511DDA93F783356D10C08

- un (ou deux) navires de débarquement Polnocny-A (800 tonnes, deux bi-tubes de 30 mm, je ne sais pas si le lance-fusées était monté sur les navires somaliens). Ils ont surtout servi à la logistique.

Cette petite flotte semble avoir éprouvé quelques difficultés opérationnelles, mais on manque d'informations fiables sur ses opérations. On remarquera toutefois sa dimensiion réduite par rapport à sa voisine éthiopienne de l'époque plus largement soutenue par le régime soviétique surtout lorsque les deux pays se retrouvèrent en guerre pour le contrôle de l'Ogaden. Cette guerre ne vit pas, à ma connaissance d'enagegement naval, mais uniquement terrestres et aériens.

Lors des difficultés économiques en résultant dans les années 80 puis de la guerre civile qui s'en suivit, la marine somalienne finit par disparaître complètement victime du manque d'entretien, de la desertion du personnel et de l'intervention occidentale qui vit le sabordage des deux derniers Mol encore à flot dans le port de Mogadisho.

Aujourd'hui la Somalie, bien que disposant d'un gouvernement officiel ets divisée en trois régions :

- le Somaliland au nord, qui a déclaré son indépendance (bien que non reconnue par la communauté internationale) et dont les forces armées disposent d'une marine (pas d'infos, vraissemblablement des embarcations armées),

- le Puntland à la corne de l'Afrique qui se considère comme une région autonome au sein d'un état somalien. C'est là que sont basés la plupart des pirates (Eyl, le village sous leur contrôle est au Puntland). L'état, en fait basé sur un régime tribal dispose d'un corps de garde-côtes au sein des ses forces armées. En voici deux photos : difficile de les distinguer des pirates!!!

Un point positif toutefois : aux standarts africains le navire paraît en excellent état alors qu'il n'est plus de première jeunesse...


Force navale somalienne et sa descendance 1FE4AD70B22411DD9FE4B5C356D10C08
Force navale somalienne et sa descendance 205EE680B22411DDB833717956D10C08

- une zone sud (région de Mogadisho), livrée aux tribalisme et à l'anarchie endémique depuis bientôt deux décennies, repère de différentes mouvances terroristes (certaines ratachées à Al-Quaida). C'est dans cette zone que s'affrontèrent les milices des Tribunaux Islamiques, l'armée éthiopienne et les clans fidèles au "pouvoir" officiel somalien en 2006.

Voilà, il est clair qu'à l'instar des territoires incontrollés, la zone maritime attenante est clairement une zone de non-droit : outre la piraterie, les instance sinternationales commencent à s'intéresser aux plaintes du gouvernement officiel concernant la pêche illégale (pratique à très vaste échelle par les entreprises chinoise taïwanaises, japonaises et occidentales) mais prennent aussi au sérieux les revendications de certains pirates concernant l'immersion de déchets toxiques au large des côtes...
Revenir en haut Aller en bas
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
Colombamike

Masculin
Nombre de messages : 3274
Age : 40
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

Force navale somalienne et sa descendance Empty
MessageSujet: Re: Force navale somalienne et sa descendance   Force navale somalienne et sa descendance EmptyVen 14 Nov 2008, 09:53

excellent article thumright
avec toi, j'ai pas besoin d'acheter flotte de combat 2008 lol!

Effectivemement, les cotes somaliènnes sont un bordel pas possible
Et ca risque de durer très longtemps
Revenir en haut Aller en bas
 
Force navale somalienne et sa descendance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 33037374 Jack D Muros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Afrique et Moyen Orient :: Autres pays d'Afrique-
Sauter vers: