AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
C St Pol
Invité



MessageSujet: Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733   Dim 24 Aoû 2008, 10:21

Bonjour à tous,

la voilà enfin cette rubrique historique !! cheers cheers

Je commence donc à poster, mais ce serait bien si d'autres pouvaient s'y coller aussi, histoire qu'on partage nos connaissances. J'ai repéré un membre fan de Lapérouse sur ce forum.

Ce que je publie est un extrait d'une annexe de mon bouquin sur mon tonton corsaire, une petite biographie de Forbin.

Je profite de l'occasion pour vous demander de me dire ce que vous pensez de cette petite notice biographique, sachant que l'annexe a pour objectif d'éclairer le lecteur sur des personnages souvent cités dans le livre et ayant eu une incidence sur la vie du Chevalier de St-Pol.

Ce n'est pas là que vous trouverez des révélations fracassantes sur tel ou tel personnage, car tel n'est pas le but de cette annexe. J'ai voulu des petites notices simples et claires, pour que le lecteur ne soit pas trop perdu. Voilà. Bonne lecture.


FORBIN GARDANNE, Claude de (1656-1733) : d’une vieille famille de noblesse provençale, il commence sa carrière dans les galères, comme beaucoup d’officiers. Il participe à la campagne de Sicile, avant d’entrer aux mousquetaires. Il revient dès 1677 dans la Marine. Il tue en duel le chevalier de Gourdon, celui-là même à qui Saint-Pol avait gagné vingt écus au piquet et dont Forbin raconte dans ses Mémoires qu’il a payé la dette… Condamné à mort par le Parlement d’Aix, Forbin parvient à obtenir des lettres de rémission et à rester dans la Marine en prenant l’identité de son frère. Il fait campagne au Portugal et aux Antilles, puis se distingue aux bombardements d’Alger de 1682 et 1683. Il prend un commandement dans l’escadre envoyée au Siam. Dans ses valises, il emmène un Saint-Pol du Fay. Courtisan très talentueux, il plaît tout de suite au roi de Siam, qui le nomme amiral de la flotte siamoise et généralissime. Rentré en France, il devient le second de Jean Bart, et se fait capturer avec lui par les Anglais en 1689, non sans s’être sacrifié pour sauver le convoi qui arrivera à bon port. Il tente de retirer toute la gloire de leur rocambolesque évasion d’Angleterre en courant, à peine arrivé, à Versailles vanter ses mérites. Jaloux de Bart, il n’a de cesse de minimiser ses exploits et de le ridiculiser. Il contribue beaucoup à donner de Bart l’image d’un illettré, grossier et stupide. Le roi n’est cependant pas dupe. Forbin participe aux batailles de Béveziers et de Barfleur, puis à celle de Lagos en 1693, date à laquelle il est déjà définitivement séparé de Bart, avec lequel il est brouillé à mort. Après avoir brillamment servi en Méditerranée et en Adriatique, il est appelé à Dunkerque en remplacement de Saint-Pol, tué le 30 octobre 1705. Il cumule les prises, faisant preuve d’une grande habileté, dans ces eaux qu’il connaît déjà. Le 21 octobre 1707 notamment, avec Duguay-Trouin, il anéantit presque totalement un convoi anglais de 80 marchands, escorté de plusieurs frégates : 60 marchands sont capturés, 3 frégates prises, deux coulées. En 1708, on le charge du commandement de l’escadre qui doit rétablir les Stuart sur le trône. L’opération est un échec, comme d’habitude. La Salisbury, le navire de Saint-Pol, est capturée. Forbin cesse alors de naviguer et quitte définitivement la Marine en 1715. Forbin rédige alors ses Mémoires, qui constituent un document historique incontournable. Ouvrage pittoresque, c’est aussi un modèle de mauvaise foi, de partialité et d’autosatisfaction. Ces Mémoires avaient été en grande partie rédigées par Forbin pour régler ses comptes avec Duguay-Trouin. Courtisan et marin surdoué, Forbin est l’un des plus grands marins de Louis XIV. Son ambition démesurée, son caractère détestable, sa jalousie envers les autres officiers ont néanmoins desservi sa carrière. Il n’aura jamais le grade de lieutenant général qu’il convoitait, que son rival Duguay-Trouin lui avait ravi quelques années auparavant.


Dernière édition par Chevalier de Saint-Pol le Dim 24 Aoû 2008, 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733   Dim 24 Aoû 2008, 12:49

Tu sais editer ton post et changer la taille , y a pas de soucis pour ca Chevalier lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1233
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733   Dim 24 Aoû 2008, 13:43

Je connaissais l'histoire (via "Visages de Corsaires" de Roger Vercel)... Il était particulièrement vantard, au sens méridional du mot (sans vouloir offenser personne!), mais aussi carriériste et vénal... Vu ses succès au service de la France ou ses alliés, on lui pardonnera!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C St Pol
Invité



MessageSujet: Re: Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733   Dim 24 Aoû 2008, 15:17

Il est finalement très représentatif de l'officier français de l'époque. Une tare pour la guerre d'escadres, mais un génie pour la guerre de course.
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733   Sam 02 Fév 2013, 15:19



Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce grand marin qui a donné son nom à un des bâtiments les plus modernes de la marine nationale. Le coût du livre est vraiment modique. Pour ceux qui n'ont pas dix euros mais qui s'intéressent à l'histoire des marins de Louis XIV, il y a aussi:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_de_Forbin





L'illustration de la couverture du livre représente la bataille du cap Lizard, le 21 octobre 1707, qui vit la victoire de l'escadre Française commandée par Claude de Forbin, chef d'escadre, et René Duguay Trouin, contre l'escadre Britannique de Richard Edwards escortant un important convoi pour le Portugal. 15 marchands sont capturés, le HMS Devonshire 80c est détruit après avoir résisté à 7 vaisseaux Français. Il n'y aura que 200 survivants sur les 900 membres d'équipage. Les HMS Cumberland 80c, HMS Chester 50c et HMS Ruby 50c doivent amener et sont capturés. Seul le HMS Royal Oak 76c parvient à s'échapper.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_du_cap_Lizard


X study

_________________
This is the time's plague when madmen lead the blind.

William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
koz bag
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 52
Ville : st quentin en mauges
Emploi : chaufeur
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733   Dim 15 Déc 2013, 12:03

Bonjour ,

Je recherche un ou deux exemples de sa signature .

Je souhaiterais déterminer sa présence ou celle de son frère a Rochefort , entre mars 1680 et novembre 1681

.

Source ; SHD Rochefort , Conseil de construction ; 1L.3.18

Merci de votre aide .

Cordialement

k b
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733   Mar 04 Mar 2014, 16:57

Bonjour,
Forbin est a Rochefort en 1680. Son oncle est commandant du port de Rochefort, ce qui a pu faciliter son affectation.
Il embarque sur l'escadre du vice amiral Jean d'Estrées, et effectue la campagne en Amérique du sud. De retour a Rochefort, l'escadre est désarmée, et Forbin passe la fin de l'année 1680 et 1681 sans emploi, tantôt a Rochefort, tantôt a la cour.
En 1682, il se rend a Toulon ou il embarque sur l'escadre de Duquesne qui va bombarder Alger.

_________________
This is the time's plague when madmen lead the blind.

William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Chevalier de FORBIN-GARDANNE. 1656-1733
» Frégate type "HORIZON" - FDA FORBIN
» Chevalier orientale
» Chevalier Medieval
» [ VIDEO ] Notre Chevalier de GROLAND et le DARK DOG 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LA MARINE A VOILE :: Période 1626-1788-
Sauter vers: