AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 07 Juil 2008, 15:30

PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS
(GRANDE BRETAGNE)


Le HMS Illustrious (R87)

Introduction

La Grande Bretagne à joué un rôle capital dans la naissance du porte-avions. Plus, elle à créé le porte-avions, l'à fait évolué (catapulte à vapeur, piste oblique, miroir d'appontage) et ironie de l'histoire y à renoncé à la fin des années soixante-dix au profit des porte-aéronefs, concept apparement prometteur mais qui montra ses limites aux Malouines (rayon d'action des Sea Harrier, absence d'appareil d'alerte aérienne avancée).

Comme beaucoup de marines, la Grande Bretagne avait commencé par l'utilisation de l'hydravion qui semblait plus adapté que les avions terrestres à l'appui aérien de la flotte, son caractère amphibie semblant être un plus capital. Ainsi tous les croiseurs et les cuirassés neufs ou refondus vont recevoir des hydravions destinés à la reconnaissance et au guidage des feux. Cependant à l'usage, l'amerissage et la récupération des hydravions en haute mer se révéla délicate sans parler de la solution sans issue du décollage d'avions depuis les tourelles de cuirassé, là la récupération était carrèment impossible (sans parler de la gène causée par la plate-forme).

Le HMS Furious dans sa configuration finale
Les britanniques comprirent donc que la seule solution viable était l'aménagement d'une plate-forme de décollage et d'atterissage sur un navire de guerre spécifiquement dédié. Elle modifia donc un croiseur de bataille sur cale, le HMS Furious qui devint le premier porte-avions de l'histoire. Le HMS Furious était le troisième croiseur de bataille de classe Admiral Fisher, surnomés les «croiseurs en fer blanc» tant leur protection était illusoire alors que l'armement était particulièrement puissant : deux canons de 457mm en tourelles simples. Il n'allait cependant jamais servir comme croiseur de bataille (il aurait sûrement été plus dangereux pour ses utilisateurs que pour l'ennemi) puisque lancé en août 1916, il perdit dès mars 1917 son canon avant qui fût remplacé par un pont d'envol de 69.50m de long, pont surmontant un hangar pouvant abriter dix aéronefs dont des hydravions. Cette première modification était d'un interêt limité car si les avions pouvaient décoller, ils ne pouvaient pas apponter. Un pont d'envol arrière fût installé pour les appontages mais entre ce pont de 86.60m et le pont avant, il restait la majorité des superstructures provoquant un fort taux d'attrition : le vent naturel associé à la vitesse du navire étant perturbé par ces superstructures.
Malgré ces défauts, le Furious peut se targuer d'être le premier porte-avions à avoir mener une attaque contre un objectif. Le 19 juillet 1918, il lacha sept Sopwith Camel qui bombardèrent les hangars à zeppelin à Tondern détruisant deux engins. Entre 1921 et 1925, le Furious devient un vrai porte-avions avec un pont d'envol continu comme le tout récent Argus.

Le HMS Argus en 1918 en compagnie d'un croiseur de bataille classe Renown
Le HMS Argus fût le deuxième porte-avions à été mis en service dans la Royal Navy et le premier à posséder dès l'origine un pont continu. Il n'avait cependant pas été construit pour un usage militaire puisqu'il s'agissait d'un paquebot italien inachevé le Conte Resso. Ce navire portant le nom du gardien aux cent yeux de la mythologie grecque, il est probable que son rôle était la reconnaissance, la bataille du Jutland (1916) ayant été perdue par les britanniques faute à des informations suffisantes. Ce navire n'eut pas de vrai carrière opérationelle et il servit essentiellement de navire d'entrainement et d'essais.

L'Argus fût bientôt suivi par l'HMS Eagle, une autre transformation du temps de guerre puisqu'il s'agissait du cuirassé Almirante Cochrane destiné au Chili et encore en construction à la déclaration de guerre. Les travaux suspendus en 1914 reprirent en 1916 pour en faire un porte-avions, étant achevé en 1920 mais n'entrant réellement en service qu'en 1923 après de nombreuses modifications, signe que les britanniques n'avaient pas la science infuse et comme la France, le Japon et les Etats Unis hésitait et tatonait.

Le HMS Eagle
Ils passèrent cependant la vitesse supérieure quelques mois seulement avant la fin de l'achévement de l'Argus en planifiant la construction d'un porte-avions, le HMS Hermes, le premier porte-avions concçu comme tel dès l'origine. Il n'était pas exempt de défauts avec un ilôt très important et une taille réduite qui le cantonna à des missions secondaires. Ironie du sort, il coula en avril 1942 sans aviation, frappé à mort par les bombardiers en piqué japonais.

Le HMS Hermes
Le Traité de Washington signé en 1922 mit à la course aux armements, à la construction de cuirassés et de croiseurs de bataille de plus en plus gros et de mieux en mieux armés. Des navires en construction furent feraillés, d'autres transformés. C'est ainsi que les britanniques transformèrent deux croiseurs de bataille, les Courageous et Glorious sister-ship (?) du Furious en porte-avions d'escadre, le Courageous fût transformé entre 1924 et 1928 et le Glorious entre 1924 et 1930.

Le HMS Courageous

Le HMS Glorious
Ces porte-avions furent les derniers à être mis en service avant plusieurs années. En effet, la marine britannique avait d'autres priorités (relance de la construction des destroyers et des cuirassés) et le budget affecté à l'aéronaval était réduit. C'est ainsi qu'au début des années 30, un projet de quatre porte-avions de 17000 tonnes et de 34 noeuds doit être abandonné faute de crédits. En 1931 pourtant, l'ingénieur W.A.D Forbes lance une série d'études pour la construction d'un porte-avions dérivé du Courageous avec un double hangar et un pont d'envol inférieur sur l'avant, cette combinaison devant permettre de ranger soixante appareils et d'augmenter les capacités en carburant et en munitions. L'avant projet aboutit en 1934 à la conception de l'Ark Royal, le premier porte-avions moderne qui doit pouvoir embarquer soixante appareils dont cinquante-quatre dans le double hangar. Le pont d'envol, le pont du hangar et la coque sont blindées comme un croiseur lourd (ceinture de 114mm pont d'envol blindé à 64mm), des bulges sont censés le protéger des torpilles. Le HMS Ark Royal est mis sur cale le 16 septembre 1935 et admis au service actif en novembre 1938. Point noir : la Royal Air Force qui contrôle encore l'aviation embarquée la néglige et les appareils destinés à ce magnifique navires sont largements inférieurs aux appareils terrestres.
A la suite de l'Ark Royal qui peut être considéré comme un prototype, les britznniques étudient une nouvelle classe porte-avions à pont d'envol blindé, la future classe Ilustrious.

Le HMS Ark royal survolé par un Fairey Swordfish

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 07 Juil 2008, 15:35

Historique du programme/La carrière opérationelle de ces porte-avions

Libérée des contraintes du traité de Washington, la Grande Bretagne décide de se doter de vrais porte-avions blindés. Contrairement aux américains qui doivent opérer dans un océan très vaste (Pacifique), les britanniques vont devoir opérer dans des mers resserées avec la menace d'une aviation basé à terre ce qui implique une protection accrue. Incovénient : le hangar ne peut accueillir que 36 appareils au lieu de 40 pour l'Ark Royal. Quatre navires sont commandés et mis en service entre mai 1940 et octobre 1941

Sur les quatre navires mis en service, quatre virent la fin du conflit ce qui constitue une sacré performance tant ces navires se trouvèrent souvent sous le feu ennemi

Le HMS Illustrious. L'épaisseur du pont d'envol est clairement visible

-Le HMS Illustrious (R87) à été mis sur cale chez Vickers-Armstrong à Barrow-in-Furness le 27 avril 1937, lancé le 5 avril 1939 et admis au service actif le 25 mai 1940.

Le HMS Illustrious a rejoint la Mer Méditerranée en août 1940 pour mener trois missions principales -protection des convois : convois destinés à Malte mais aussi à l'Egypte
-frappe antinavire : la cible sont les puissants cuirassés italiens
-frappe contre la terre : essentiellement les positions italiennes en Afrique du Nord (Libye)

Le 11 novembre 1940, il participa à l' Opération Judgement, un raid nocturne d'avions torpilleurs Fairey Swordfish contre les navires de ligne italiens stationnés à Tarente. Les 21 avions torpilleurs boulversèrent l'équilibre des forces en Méditerranée en coulant le Conte di Cavour et endommageant le Littorio et le Caio Diulio.

Le 10 janvier 1941, des bombardiers trimoteurs italiens SM79 et des bombardiers en piqué Ju87 Stuka placèrent huits bombes sur l'Illustrious qui resta à flot mais était hors de combat. Il regagna Malte mais alors qu'il était en cale sèche pour des réparations destinés à permettre son transit vers Alexandrie, il fût de nouveau bombardé et une salle des machines fût inondée. Le 25 janvier après deux jours de mer, il gagna Alexandrie où il subit des réparations plus poussées pour permettre son transit jusqu'à Norfolk où il était être réparé et refondu.

Retourné au combat en mai 1942, il fût détaché avec son sister-ship l'Indomitable dans l'Ocean Indien où il participa à la prise de Madagascar (Opération Ironclad 5 mai 1942). Il revint en Méditerranée en 1943, participant depuis Gibraltar (Force H) à différentes opérations dont la couverture aérienne de l'opération Husky (débarquement en Sicile le 10 juillet 1943)

En 1944 il fût affecté à l'Eastern Fleet pour mener des raids contre l'Indonésie occupée par les japonais. Avec ses sister-ship Victorious et Indomitable, il fit partie de la British Pacific Fleet assurant par exemple la couverture du débarquement à Okinawa au sein de la TF57 (opération Iceberg 18 mars 1945) au cours duquel il fût touché par un kamikaze mais son pont d'envol blindé lui permis de rester sur le front.

Usé, il ne servit plus après guerre que de navire d'entrainement avec une vitesse limitée à 22 noeuds. Il fût remis en état en août 1948 et resta en service jusqu'en 1954 où il fût désarmé puis vendu à la démolition le 3 novembre 1956.


Le HMS Victorious

-Le HMS Victorious (R38) à été mis sur cale chez Vickers-Armstrong à Barrow-in-Furness le 4 mai 1937, lancé le 14 septembre 1939 et admis au service actif le 14 mai 1941.
Deux semaines après sa mise en service, il participa à la traque du cuirassé Bismarck. Avec seulement le quart de son groupe aérien, il devait escorter le convoi WS-8B en direction du Moyen Orient mais il fût détourné pour neutraliser le géant allemand en compagnie du cuirassé King George V et du croiseur de bataille Repulse ainsi que de 4 croiseurs légers. Le 24 mai 1941, il catapulta neufs torpilleurs Fairey Swordfish et deux chasseurs Fairey Fulmar frappant le navire à une seule reprise. Le Victorious laissa la gloire à l'Ark royal dont des Swordfish scella le sort du cuirassé allemand en bloquant son gouvernail par une torpille, laissant ensuite les cuirassés terminer le travail. Après avoie transporter des avions à Malte, il regagna la base de Scapa Flow participant à des attaques contre les ports norvégiens, assurant la protéction des convois à destination de l'URSS et attaquant le Tirpitz embusqué dans un fjord norvégien. Après la catastrophe du convoi PQ17 (32 navires coulés sur 36) en juin 1942, les convois arctiques furent suspendus et le Victorious regagna la Méditerranée où il participa à l'opération Pedestal (10 août 1942) un gigantesque convoi de ravitaillement au cours duquel il fût endommagé par des torpilleurs italiens. Réparé il participa ensuite à l'Opération Torch (8 novembre 1942).

Refondu à l'Arsenal de Norfolk durant l'hiver 1942/43, il fût ensuite déployé dans le Pacifique pour compenser la pénurie américaine en matière de porte-avions puisqu'en avril 1943, seul le Saratoga était opérationnel. Il participa aux différentes opérations aux Salomon avant de regagner Scapa Flow à la fin 1943.

Le 2 avril 1944, il participa avec les cuirassés Anson et Duke York, le porte-avions Furious les porte-avions d'escorte Emperor, Fencer, Pursuer et Searcher ainsi que des croiseurs et destroyers à l'opération Tungsten (destruction du cuirassé Tirpitz). Au cours de cette opération, les Barracuda endommagèrent le cuirassé et à cette occasion le Victorious fût le premier porte-avions américain à mettre en oeuvre le Vought Corsair.

En juin1944, il fût déployé dans l'Océan Indien en compagnie de ses sister-ship l'Illustrious et l'Indomitable, attaquant l'Indonésie (Palembang) et les îles Andaman. Pendant huits mois, les quatre Illustrious et les deux Indefatigable accompagnés par les cuirassés Howe King George V, six croiseurs et 12 destroyers bombardèrent l'Indonésie.

Le 13 janvier 1945, les quatre Illustrious et les deux Indefatigable accompagnés par les cuirassés Howe King George V, six croiseurs et 12 destroyers quittèrent Ceylan pour Sydney et former la British Pacific Fleet, bombardant Sumatra durant le transit (24-29 janvier 1945). Au mois de mars le Victorious, l'Illustrious l'Indefatigable et l'Indomitable participèrent aux opérations contre Okinawa au cours duquel le Victorious fût touché par deux kamikazes mais son pont blindé encaissa le choc.

Après avoir rapatrié les prisonniers de guerre, il servit de navires d'essais qualifiant par exemple le Sea Fury puis de navire école (octobre 1947-mars 1950)

Entre 1950 et 1958, il subit une véritable reconstruction à l'arsenal de Porsmouth ce qui ne prolongea sa carrière que de dix ans puisqu'il fût désarmé en 1968. Il à été démoli en 1969 à Fastlane

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 07 Juil 2008, 15:45


Le HMS Formidable


-Le HMS Formidable (R67) à été mis sur cale chez Harland & Wolff à Belfast le 17 juin 1937, lancé le 17 août 1939 et admis au service actif le 24 novembre 1940.
Affecté lui aussi en Méditerranée, il participa à la bataille du Cap Matapan (27-29 mars 1941) au cours de laquelle le Vittorio Veneto fût gravement endommagé, les croiseurs lourd Zara Pola et Fiume et les destroyers Vittorio Alfieri et Giosué Carducci coulés alors que les anglais n'eurent aucun navire coulé et un torpilleur détruit soit trois morts.
Le 26 mai 1941, il fût gravement endommagé par bombardement aérien alors qu'il transportait des avions en direction de Malte. Réparé à Norfolk et changea son groupe aérien avec des avions américains, des Vought Corsair et des Grumman Hellcat. Après un bref séjour dans l'Océan Indien, il regagna la Méditerranée pour assurer l'appui aérien pour les opérations en Afrique du Nord et d'Italie (opération Husky 10 juillet 1943) avant de participer à la couverture des convois dans l'Arctique coulant le 17 novembre 1943 le sous-marin U331 (le sous marin qui à coulé le Barnham)
Il participa ensuite aux multiples tentatives pour neutraliser le cuirassé Tirpitz (opérations Mascot le 17 juillet 1944 opérations Goodwood au mois d'août 1944)
Affecté ensuite dans le Pacifique, il fût endommagé devant Okinawa par un kamikaze le 4 mai 1945 à 11h30 du matin mais moins de six plus tard, le navire était de nouveau opérationnel.
Trop endommagé et usé par la guerre, il fût placé en réserve, rayé des registres en 1953 et démoli en 1956.


Le HMS Indomitable

-Le HMS Indomitable (R92) à été mis sur cale chez Vickers-Armstrong à Barrow-in-Furness le 10 novembre 1937, lancé le 26 mars 1940 et admis au service actif le 10 octobre 1941.
Pour son voyage inaugural aux Caraibes, il talonna un récif au large de la Jamaique ce qui indirectement condamna le cuirassé Prince of Wales et le croiseur de bataille Repulse puisqu'il était prévu que l'Indomitable assure la couverture aérienne de la force Z basée à Singapour. Résultat le 10 décembre 1941, deux fleurons de la marine britannique furent coulés par les avions japonais.
L'Indomitable gagna finalement l'Océan Indien en janvier 1942, transportant 48 Hurricane pour Singapour via Java mais les appareils ne réussirent pas à gagner la colonie britannique avant sa chute.

En mai 1942, il participa à la couverture aérienne de l'opération Ironclad avant de regagner la Grande Bretagne en juillet 1942 avant de participer à l'opération Pedestal (10 août 1942) au cours de laquelle il fût touché par deux bombes et echappa de peu à trois autres projectiles. Il regagna les Etats Unis pour d'importantes réparations (août 1942-février 1943) avant de regagner la Méditerranée où il fût endommagé le 15 juin 1943 par un torpilleur Ju88 et regagna les Etats Unis pour de nouvelles réparations jusqu'en février 1944.

A la fin 1944, il retourna dans l'Océan Indien au sein de l'Eastern Fleet menant des raids aériens en août et en septembre contre Sumatra puis avec l'Illustriois des raids contre Medan et Sumatra en décembre 1944

En janvier 1945, il fût affecté à la British Pacific Fleet, continuant durant le transit à bombarder Medan, Sumatra et Palembang. Le 4 mai 1945, il fût endommagé par un kamikaze mais son pont blindé lui permis de rester opérationnel. Au mois d'août, il participa à la reconquête de Hong Kong.
Ses dernières missions de guerre eurent lieu les 31 août et 1er septembre contre des embarcations suicides japonaises qui s'attaquaient aux forces britanniques.

Revenu en Grande Bretagne en novembre 1945, il fût placé en réserve et modernisé entre 1947 et 1950. Le 3 février 1950; il fût gravement endommagé par un incendie et jamais réparé. Il participa à la revenue navale de Spithead le 15 juin 1953 avant d'être définitivement désarmé en octobre 1953 puis vendu à la démolition en 1955.

Caracteristiques Techniques

Dimensions

Longueur : 226.60m

Largeur : 29.10m

Tirant d'eau : 8.50m

Déplacement

Standard : 23207 tonnes Pleine Charge : 28919 tonnes

Propulsion

6 chaudières Admiralty Drum accompagnant 3 turbines à engrenage Parson dévellopant une puissance total de 110000 ch entrainant trois hélices.

Performances

Vitesse maximale : 30.5 noeuds

Distance Franchissable : 11000 miles nautiques à 14 noeuds

Armement

-16 canons antiaériens de 114mm en 8 tourelles doubles

-48 canons antiaériens de 40mm en 6 affûts octuples

-21 canons de 40mm Bofors répartis en deux affûts quadruples, deux affûts doubles et 9 affût simples

-45 canons de 20mm en affûts simples

Installations Aéronautiques

Le Vought Corsair

-Un hangar de 139.5 m de long sur 18.9 de large relié au pont d'envol par deux ascenseurs axiaux.

-1 catapulte

-6 brins d'arrêts

-Groupe aérien prévu de 33 appareils, il monta à 57 appareils en 1945.
L' Illustrious embarquait 15 chasseurs Fairey Fulmar et 18 torpilleurs Fairey Swordfish en 1940 et en 1945, 36 chasseurs Vought Corsair et 21 torpilleurs Grumman TBF Avenger.

Le Formidable embarquait en 1940 36 appareils, des chasseurs Fulmar et des torpilleurs Swordfish
En 1943 des Grumman Martlet (Wildcat) des Supermarine Seafire et des Fairey Albacore
En 1945, 54 appareils des Vought Corsair et des Grumman TBF Avenger

Le Victorious embarquait en 1941 des Fairey Fulmar et des Fairey Albacore et en 1945 54 Vought Corsair et TBF Avenger. A la suite de sa réfonte il à embarqué des avions à réaction comme des Supermarine Scimitar, des De Havilland Sea Vixen et des Blackburn Buccaneer mais aussi les derniers chasseurs à hélice comme le Sea Fury ainsi qu'un avion turbopropulsé, le Fairey Gannet.

L'Indomitable embarquait en 1943 55 appareils des Supermarine Seafire et des Fairey Albacore et en 1945, 45 Grumman Hellcat et Grumman TBF Avenger.

Equipage

1200 hommes

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6719
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 07 Juil 2008, 18:59

Le Victorious fut victime d'un incendie mineure alors qu'il était en réparations et donc le gouvernement de l'époque décida de l'envoyer à la casse.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 42
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Dim 28 Sep 2008, 15:07

c'était à l'époque ou la royal air force et les trèsoriers anglais remettaient en cause l'utilité des pa , ils se sont servis de l'incendie pour le férrailler après avoir essayer de le vendre à un pays tiers mais d'après mes souvenirs les anglais le vendait un peu chère

_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Dim 28 Sep 2008, 15:48

en fait, le lobbying de la RAF a porté ses fruits en février 1966, avec l'annulation du CVAO1, et le retrait programmé à l'est de Suez.
le HMS Victorious était à cette époque de toutes façons à la fin de sa glorieuse carrière, et il était prévu une dernière "commission" après une refonte. Il avait été envisagé auparavant de louer ou d'acheter un Essex modifié aux USA pour faire la liaison avec le remplaçant du Victorious, mais sans concrétiser ce projet. Alors que le bâtiment était en dock, une alarme incendie retentit le 24 Aout 1967, puis deux fois le 11 septembre, 5 fois en octobre, avec une seule fois un incendie mineur (mess). Le 11 novembre à 6 heures, un feu se déclara au mess une nouvelle fois, il fut éteint à 11 h 30 (une bouilloire à thé restée allumée... 1 mort , coût estimé des réparations: 1M£). Le gouvernement en profita pour ne pas remettre en service le navire alors qu'il sortait de refonte (!) et il fut désarmé le 13 mars 1968. Les repreneurs potentiels étaient un groupe d'hommes d'affaire Allemands (!) qui voulaient s'en servir comme hall d'exposition flottant et éventuellement itinérant. Ils visitèrent le navire deux fois et firent une offre de rachat supérieure au prix des ferrailleurs, mais sans succès. Il fut vendu en juillet 1969 à Scottish Shipbreaking Industries Yard, arriva à Gare Loch le 16 juillett 1969 et disparu sous les chalumeaux en 12 mois.....

Triste fin pour un navire aussi héroique!

et comme c'est un de mes préférés, voici une photo en cadeau, prise entre 1960 et 1962, puisqu'il existait à cette époque uniquement un récupérateur d'élingue au niveau de la catapulte babord :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Dim 27 Mai 2012, 12:14

Salut à tous j'ai une question. Voici une photo de l'Illustrious vêtu d'un camouflage fort seyant



Question : quelqu'un connait-il la période durant laquelle le porte-avions à porté ce camouflage ?

Merci d'avance

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7806
Age : 75
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Dim 27 Mai 2012, 15:53

clausewitz a écrit:
Salut à tous j'ai une question. Voici une photo de l'Illustrious vêtu d'un camouflage fort seyant



Question : quelqu'un connait-il la période durant laquelle le porte-avions à porté ce camouflage ?

Merci d'avance

sans être absolument affirmatif,je dirait 1941-1942(j'ai la même photo non datée!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Dim 27 Mai 2012, 16:33

Merci pour l'info. Cela paraitrait logique vu qu'il à été réparé aux Etats Unis en 1941 après l'accueil chaleureux du X Fliegerkorps.

L'enquête continue thumright

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5183
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 28 Mai 2012, 12:50

il se pourrait bien que ce soit un camouflage par rupture de ligne proposé par l'Amirauté de mars 42 à janvier 43
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5183
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 28 Mai 2012, 12:59

Citation :
Usé, il ne servit plus après guerre que de navire d'entrainement avec une vitesse limitée à 22 noeuds. Il fût remis en état en août 1948 et resta en service jusqu'en 1954 où il fût désarmé puis vendu à la démolition le 3 novembre 1956.

en fait suite aux dommages de combat reçus durant la guerre la poutre flotteur était vrillée il était même devenu impossible de fermer certaines portes étanches.
Effet pervers du concept du pont blindé et d'un bâtiment doté d'une structure de fait très rigide mais très haute. Sur les PA US la superstructure (pont d'envol, pont galerie) non blindée jouait le rôle de fusible en protégeant la structure principale qui débutait au niveau du pont hangar ...

Bref les PA britanniques étaient fortement blindés mais cette conception limitait les possibilités de refonte sauf à des coûts très élevés (cas du Victorious) et entraînait des problèmes de déformation qu'il était quasi impossible de solutionner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 28 Mai 2012, 13:58

Merci pour les infos pascal.

Dans l'histoire telle qu'on la connais les britanniques finissent par renoncer au concept du porte-avions blindé avec la classe Malta qui se rapproche de l'école américaine sous la pression de l'expérience du second conflit mondial.

Dans mon uchronie, je prévois de construire les Malta mais je suis embêté : comment imaginer que les britanniques renoncent au porte-avions blindé dans l'épreuve du feu qui montre l'utilité de groupes aériens nombreux ?

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5183
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 28 Mai 2012, 16:51

Débat intéressant Very Happy

Le pont blindé est chez les britannique la résultante d'une démarche logique. Les Anglais opèrent le reconditionnement de leurs appareils dans le(s) hangar(s) de leurs PA. Pourquoi ? essentiellement pour des question de protection des appareils (en bois et toile dans les années 20) et des personnels contre les intempéries en Mer du Nord et Atlantique.
Avec le développement de la menace aérienne à partir des années 20/30, notamment dans les mer fermées où les Britanniques opèrent en priorité avec leur flotte de ligne couverte par les PA (dont les appareils assurent à cette époque encore l'éclairage, la reco ASM, le guidage du tir et la > air) se pose la question du blindage des porte-avions contre les effets des bombardements en altitude provenant des bombardiers basés à terre.
Comme les avions sont parqués et reconditionnés dans les hangars il est alors logique de placer la protection horizontale AU-DESSUS de la zone de parking des avions. De plus à cette époque dans la Marine les avions sont une denrée rare ... D'où l'idée de blinder le pont d'envol avec en plus l'espoir que ce blindage sera suffisant pour résister aux bombes larguées depuis des bombardiers larguant en vol horizontal.

Chez les Américains le concept est différent car depuis 1925/26 ils opèrent leurs appareils depuis le pont d'envol pour des raisons de commodité (nombre d'avions parqués) et de rapidité de mise en œuvre. De plus l'USN a pour champ de manœuvre les eaux chaudes et plutôt calmes des Caraïbes et du Pacifique Central.
Dès lors comme le fait remarquer le CV Towers lors de la réflexion sur les successeurs des Yorktown, rien ne sert de blinder le pont d'envol dès lors que les appareils sont parqués DESSUS et non DESSOUS ...

Bref on peut imaginer que dans les années 42/43 une mission d'information de la RN réfléchisse au fait que
1) le deck parking permet de x quasiment par deux le nombre d'appareils opérés sur PA
2) dès lors le blindage du pont d'envol devient inutile ou disons trop limitant
3) l'apparition des radars de veille air et de la DCA à grande cadence de tir renforce la protection AA des PA et de leur escorte
4) la combinaison CAP radar renforce la DA des porte-avions et donc rend moins urgent la blindage des pont d'envol
5) le développement de la puissance des moteurs radiaux aux USA à partir des années 40 permet aux appareils d'assaut d'emporter des charges plus lourdes plus loin, dès lors le PA devient système d'arme beaucoup plus performant que ce qui était envisageable encore en 1939, c'est une révélation pour les Britanniques

Enfin, en conclusion, pour avoir à la fois un PA disposant d'un gros groupe aérien et d'un pont d'envol blindé il faut concevoir un PA très grand afin d'avoir la puissance, l'espace nécessaire au groupe aérien et les dimensions suffisantes pour supporter un blindage horizontal représentant plusieurs milliers de tonnes. Alors certes les américains y parviendront avec les Midway mais ces PA sont financièrement inaccessibles aux Britanniques qui feront la choix des Malta leurs Essex ... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Lun 28 Mai 2012, 17:28

Merci de cette contribution, j'en ferais bon usage

Dans mon uchronie, j'ai introduit le Malta en 1947 lors d'un exercice franco-anglais donc cela cale parfaitement avec une réflexion en 1942-43 qui déboucherait sur des navires mis en service en 1947 même si le calendrier sera serré.


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles17137
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1756
Age : 72
Ville : 17137 MARSILLY
Emploi : Retraité et Grand-Père
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Sam 10 Nov 2012, 20:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5183
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   Sam 10 Nov 2012, 20:13

elle est vieille comme le monde la première fois que je l'ai entendue c'était un phare canadien

çà n'a rien d'un appontage non plus

courage Gilles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROYAL NAVY PORTE-AVIONS D'ESCADRE CLASSE ILLUSTRIOUS
» ROYAL NAVY PORTE-AVIONS CLASSE AUDACIOUS
» ROYAL NAVY PORTE-AVIONS CLASSE CENTAUR
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HERMES
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HMS EAGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: