AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La confédération baltique ( projet )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Lun 30 Juin 2008, 22:15

Nouvel ordre de bataille modifié, et données supplémentaires sur le pays.

EDIT : quelques ajustements dans les deux fiches

Citation :

CONFEDERATION BALTIQUE :
Données géographiques :

Superficie : 175075 kilomètres carrés
Littoraux : 4387 kilomètres ( les 3/4 en Estonie )

Frontières :
- Russie : 790 kilomètres
- Biélorussie : 595 kilomètres
- Pologne : 91 kilomètres.

Capitale : pas de capitale officielle selon la Constitution ( mais la Présidence et les ambassades étrangères sont installées à Riga )

Données démographiques :

Population totale : 7,3 millions d'habitants
- Lituanie : environ 3,5 millions d'habitants
- Lettonie : environ 2,3 millions d'habitants
- Estonie : environ 1,5 millions d'habitants

Densité : 42 habitants au kilomètre carré
Population urbaine : 69 %
Part des moins de 15 ans : 18,4 %
Indice de fécondité : 1,3 enfant par femme
Taux de natalité : 8,7 pour 1000
Taux de mortalité : 12,7 pour 1000
Taux de mortalité infantile : 10 pour 1000
Espérance de vie : 76 ans/66 ans

Villes principales :
- Riga : 0,75 million d'habitants ( 10 % de la population totale )
- Vilnius : 0,543 million d'habitants
- Talinn : 0,4 million d'habitants
- Kaunas : 0,38 million d'habitants
- Klaipeda : 0,195 million d'habitants
- Daugavpils : 0,113 million d'habitants
- Tartu : 0,10 million d'habitants
- Liepaja : 0,0875 million d'habitants

Religions : luthériens, catholiques, orthodoxes

Données économiques :

Croissance : entre 5 et 7 % par an en temps normal
PIB : environ 50 milliards de dollars
Investissements étrangers : 2,5 milliards de dollars en 2005
Dette publique : 13 % du PIB
APD : 1,2 % du PIB
Monnaie : couronne balte
Réserves officielles : 2 milliards de dollars

Budget éducation : 6,5 % du PIB, soit 3,25 milliard de dollars
Budget défense : 1,5 % du PIB, soit 750 millions de dollars
Budget santé : 4,6 % du PIB, soit 2,3 milliard de dollars

Exportations : environ 16 milliards de dollars en 2004
Importations : environ 24 milliards de dollars en 2004
Balance commerciale : - 8 milliards de dollars en 2004

Secteur primaire ( productions annuelles ) :

Part dans le PIB : 6 %

Productions agricoles :

Pêche : environ 0,25 millions de tonnes
Bois : 24,6 millions de mètres cubes

Céréales :
- Blé : entre 1,4 et 1,9 million de tonnes
- Orge : environ 1,5 million de tonnes
- Seigle : 9ème producteur mondial

Pommes de terre : 2,32 millions de tonnes
Cultures maraîchères : autour des grandes villes ( sous serres )
Plantes textiles : culture industrielle du lin, pour l'industrie locale.

Elevage :

- bovins : 1,4 million de têtes
- porcins : 1,7 million de têtes
- volailles : 12,8 millions de têtes
- ovins : 0,073 million de têtes

Mines :

Schistes bitumineux : 14,7 millions de tonnes ( 1996 )
Pétrole : 0,47 million de tonnes ( 2001 )
Lignite : 11,8 millions de tonnes ( 2001 )
Autres : dolomite, gravier, tourbe ( 0,8 million de tonnes en 2001 )...

Secteur secondaire :

Part dans le PIB : 28,5 %
Production d'électricité : environ 26 milliards de kw/h
- nucléaire : environ 40 %
- thermique : environ 40 %
- hydraulique : environ 20 %
- énergie renouvelable : proche de 0 %
Projets de parcs éoliens et d'usines de méthanisation sur le littoral et dans les campagnes.

Branches d'activités principales :

- industries agroalimentaires : transformation des productions locales ( céréales, pommes de terre, sucre de betterave, conserves de légumes ) et importées ( cacao et café essentiellement ). Diversification depuis la chute de l'URSS dans les produits surgelés et l'élevage ( nouveaux abattoirs aux normes européennes ), ainsi que dans les alcools ( surtout bière).
- industries du bois : tradition régionale. Quasiment plus d'exportations de bois brut, importance des produits dérivés ( pâte à papier, bois de construction, cellulose, copeaux... ) en concurrence directe avec les industries scandinaves. Développement de la prodution de papier journal et de livres. Entreprises dispersées sur tout le territoire.
- chimie : pétrochimie et carbochimie ( notamment à Ventspils ), raffinage de pétrole ( Mazeikin ), plasturgie, engrais. Activités concentrées en Lettonie et en Lituanie. Extension potentielle dans la région de Narva ( schistes bitumineux ). Matières premières importées de Russie et de Pologne.
- constructions mécaniques : concentrées en Lettonie ( région de Riga, Liepaja, Ventspils, Daugavpils ) ainsi qu'à Talinn, Kaunas, Vilnius et dans la région de Narva. Héritage de l'URSS. Equipements de transport ( locomotives et wagons, véhicules utilitaires ), outillage agricole, machines-outils, électroménager ( assemblage pour des entreprises étrangères ), etc...
- constructions navales : a souffert de la baisse des commandes liée à la chute de l'URSS. S'est rétracté avec le soutien de l'Etat sur quelques sites : Liepaja ( construction et entretien de navires civils et militaires ), Riga ( entretien de navires civils ), Klaipeda ( construction et entretien de navires civils, notamment de chalutiers ), Talinn ( navires spécialisés ; brise-glaces, navires de dépollution, remorqueurs ). Diversification récente dans la plaisance ( Parnü, Riga ).
- électronique : spécialité estonienne ( notamment à Talinn et à Tartu ), quelques implantations à Riga et Vilnius. Nombreuses PME et quelques grandes entreprises. Applications civiles et militaires. Activités liées : communications ( centraux téléphoniques, fibres optiques ), informatique.
- matériaux de construction : implantées auprès des gisements de gravier en Lettonie, dans certains ports et dans les grandes villes ( notamment à Talinn ).
- métallurgie : située dans les ports d'importation ( surtout Riga et Klaipeda ) et dans les régions d'exploitation minière ( essentiellement autour de Narva ). Réorientation vers les productions à haute valeur ajoutée, pour faire face à la concurrence. Développement d'une industrie sidérurgique liée à la récupération de la ferraille en provenance de l'ex-espace soviétique.
- textiles : surtout implantées en Lettonie, autour de la culture du lin.

Principaux centres industriels :

- Riga et sa région : principale région industrielle. Prédominance des industries lourdes ( ciment, équipements de transport, métallurgie ) mais développement sensible des industries légères, notamment vers Jelgava et Jurmala ( agroalimentaire, bois, textiles ). Profite de son statut officieux de capitale.
- les grands ports ( Klaipeda, Liepaja, Ventspils ) : activités liées à la mer ( chantiers navals, pêche : Klaipeda, 1er port de pêche national ) et aux matières premières ( pétrochimie, agroalimentaire, métallurgie ), constructions mécaniques. Transit d'hydrocarbures russes par Ventspils et Butinge.
- Vilnius/Kaunas : métropoles régionales du sud de la Confédération. Centres industriels diversifiés ( chimie lourde, agroalimentaire, machines-outils ) . Profitent de leur position géographique : axe Saint-Petersbourg-Varsovie, position frontalière avec Kaliningrad.
- Talinn : concentre la majeure partie de l'industrie dans l'ancienne Estonie. Importante fonction portuaire ( conteneurs, ferries vers Helsinki, Saint-Petersbourg et Stockholm ) et de recherche ( instituts privés, université ). Industries lourdes ( constructions navales, constructions mécaniques ) et légères ( agroalimentaire, bois ). Fort développement de la haute technologie.
- Daugavpils : centre d'industries agroalimentaires et textiles. Position de ville frontière mais rayonnement bloqué par la Biélorussie, de plus en plus attirée par Riga et, moins, par Vilnius.

Grandes entreprises :

- Agronom : 1ère entreprise agroalimentaire balte. D'abord spécialisée dans la fabrication de sucre de betterave, s'est développée dans la fabrication de boissons, de conserves ( notamment de poissons ) et de produits surgelés.
- Baltneft : raffinage de pétrole, carbochimie, pétrochimie, chimie lourde; capital réparti entre Lukhoil ( 49 % ) et l'Etat balte ( 51 % ).
- Baltech : communications, électronique civile et militaire, téléphonie mobile. Investissements en cours dans la région de Saint-Pétersbourg et à Kaliningrad.
- LTS : spécialisée dans l'exploitation forestière et la transformation du bois ( bois de charpente, pâte à papier... ). Vend surtout en Scandinavie et en Europe de l'Est.
- Liepaja Shipbuildings : construction, entretien et équipement de navires marchands et militaires à Klaipeda, Liepaja et Riga. 1ère entreprise du secteur du pays, 2ème entreprise du secteur en mer Baltique.
- Riga Avto : fabrication de poids lourds MAN et d'utilitaires FIAT sous licence. Usines à Riga, Klaipeda et Narva ( en construction ).

Secteur tertiaire :

Part dans le PIB : 65,5 %
Recherche et développement : environ 0,63 % du budget
Rating financier : A3

Recettes du tourisme : environ 2,4 milliards de dollars
- littoral : stations balnéaires ( notamment Jurmala et Parnü )
- intérieur : parcs nationaux
- anciennes capitales
Clientèle essentiellement russe, scandinave et allemande.

Bourses baltes réunis dans la holding B+Financial. Rachat en discussion avec la Bourse de Francfort.

Transports :

Routes : 180000 kilomètres
Voies ferrées : 6400 kilomètres
Voies navigables : essentiellement la Daugava et le Nemunas ( accessible à des bâtiments d'un tonnage compris entre 400 et 1000 tonnes ).

Trafic portuaire :
- Ventspils : 37,9 millions de tonnes
- Talinn : 32 millions de tonnes
- Klaipeda : 19,4 millions de tonnes
- Riga : 14,9 millions de tonnes

6 aéroports principaux : environ 0,8 million de passagers chaque année

Principales compagnies aériennes :
- Air Baltic : compagnie low-cost, spécialisée dans les vols charters pour les vacances et le reste de l'année. Met en ligne une dizaine de Boeing 737 et de Tupolev Tu-154M.
- Baltic Airlines : ancienne compagnie publique, encore possédée à 33 % par l'Etat. Dispose d'une trentaine de moyen-courriers Boeing 737 et de long-courriers Boeing 777. Contrôle à 51 % la compagnie B2Air, spécialisée dans le fret, qui utilise des Boeing 737 et des Illiouchine Il-76.
- Eesti Airlines : compagnie tournée vers la desserte des îles baltes et vers les liaisons intérieures dans le nord de la Confédération. Dispose d'une dizaine d'appareils de petite taille ( ATR-42 et 72, Cessna Caravan, DHC 6 Twin Otter ).

Courants d'échanges :

Fournisseurs :

Union Européenne : 52,7 %
Confédération des Etats Indépendants : 24,9 %
Autres états : 22,4 %

Structures des importations ( en valeur ) :
- hydrocarbures ( 55 %, dont 15 % réexportés via Ventspils )
- machines et équipements ( 23 % )
- divers ( 10 % )

Clients :

Union Européenne : 64,9 %
Confédération des Etats Indépendants : 28 %
Autres états : 7,1 %

Structures des exportations ( en valeur ) :
- agroalimentaire ( entre 20 et 30 % selon les années )
- électronique ( entre 20 % et 30 % )
- bois et dérivés ( 15 % )
- textiles ( 13 % )
- divers ( 22 % ) : produits chimiques, minerais et minéraux, machines-outils, équipements de transport...

Politique :

Institutions :


. Présidence de la République : Riga
. Premier Ministre : Riga + bureau dans la ville de résidence du Parlement
. Parlement : se déplace entre les trois anciens états, une fois tous les 2 mois.

. Cour de Justice Fédérale : Vilnius
. Banque Balte : Talinn
. Cour des Comptes : Talinn
. Principaux ministères :
- Talinn : Education, Recherche, Finances
- Riga : Intérieur, Affaires Etrangères, Défense
- Vilnius : Justice, Santé, Industrie

>> institutions reliées entre elles via un réseau de communications en très haut débit, notamment de visioconférence.

Régime politique :

- Type de régime : république parlementaire
- Président : élu pour 4 ans par le Parlement, pouvoir honorifiques, " gardien de la concorde et de l'unité nationale "
- Premier Ministre : élu pour 4 ans par le Parlement et l'Assemblée des Régions, responsable devant celui-ci
- Parlement : élu pour 4 ans, élu au suffrage universel direct : 251 députés, élus dans chaque circonscription. Pouvoir législatif.
Assemblée : élections en un seul tour, scrutin majoritaire

Subdivisions administratives :

- Villes fédérales : Riga, Talinn, Vilnius
- Régions : anciennes circonscriptions des trois états
- Assemblée des Régions : réunion semestrielle de représentants des trois villes et des régions. Destinée à faire contrepoids au Parlement et à soutenir les intérêts régionaux et urbains.
- Assemblée des Etats : réunion deux fois par an de représentants des trois anciens états, afin de renforcer l'action du Parlement et de favoriser les coordinations sur le terrain.

Partis politiques représentés au Parlement :

- Parti des Baltes Russophones : toutes les sensibilités des russophones
- Parti Ecologiste : écologistes inspirés des Verts allemands
- Alliance Libérale pour le Progrès : droite à tendance libérale, tend à s'orienter vers le centre-droit
- Parti Nationaliste Balte : droite à tendance populiste et ultranationaliste
- Unité Sociale-Démocrate : centre-gauche
- Centre Balte : centre, petit parti-chanière pour les coalitions
- Solidarité Balte : extrême-gauche ( ancien parti communiste des anciennes R.S.S baltes )
- Parti Conservateur Balte : droite à tendance conservatrice

Données diplomatiques :

Scandinavie :

Premier pourvoyeur d'aide au développement et d'aide militaire dans la première moitié de la décennie 1990. A notamment fourni des armes à feu ( AK4 ) et des navires légers. Liens très étroits avec la Finlande, étroits avec le Danemark, la Norvège et la Suède.

Russie et Pologne :

Selon les années, 1er et 2ème fournisseur d'armes de la Confédération. Pologne : surtout des avions et des hélicoptères, mais aussi des navires légers. Russie : avions, hélicoptères, véhicules blindés. Liens étroits avec les deux états, la Confédération est un état tampon entre les deux puissances régionales. Puissants courants d'échanges, forts liens transfrontaliers avec la Pologne, moins avec la Russie ( sauf autour de l'exclave de Kaliningrad ). La Confédération joue entre les deux, entre l'OTAN et la CEI, tâchant de conserver les meilleures relations avec les deux.

Israël :

Liens tissés grâce à la médiation de l'Allemagne à partir de 1997 et en souvenir de l'ancienne communauté juive avant la Seconde Guerre Mondiale. Echanges croissants dans le domaine économique et dans le domaine militaire. Implantation d'entreprises israéliennes dans la Confédération ( IAI, Rafael... ), envois croisés d'ingénieurs. Expertise balte reconnue dans les communications, la conception de logiciels et le montage de sous-systèmes aéronautiques. Aide militaire israélienne ( envoi de conseillers et d'experts de Tsahal et de l'aviation ), coopération dans plusieurs domaines particuliers ( guerre électronique, systèmes de contre-mesures embarqués, drones... ).

Italie :

Premier état à reconnaître l'indépendance de la Confédération. Liens politiques et économiques paradoxalement tenus, mais forts liens culturels ( 3ème état pour l'accueil d'étudiants baltes, 2nd contingent d'étudiants étrangers dans la Confédération ). Fourniture d'armes au titre de l'aide militaire et par achats ciblés au début de la période : fusils-mitrailleurs AR70/90, équipements de vision nocturne, gilets pare-balles... Récemment : contrat portant sur l"acquisition de missiles antinavires longue portée Otomat.

Belka :

Relations récentes avec le Belka, depuis le refroidissement ukraino-russe de 2004. Achats de matériels d'occasion ( artillerie tractée ), mais méfiance au niveau économique.





Dernière édition par ciders le Mer 16 Juil 2008, 22:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Lun 30 Juin 2008, 22:20

Citation :

[size=9]
Armée de l'Air Balte :

Etat-Major Général de l'Armée de l'Air Balte : Riga
Ecole de l'Air : Siauliai

Bases aériennes :

- Amari ( rénovée avec l'aide de l'OTAN ) :

- 2ème Escadron de Chasse ( 10 L-39 )
- 3ème Escadron d'Entraînement ( 8 PZL-130 Orlik )
- 2ème Escadron de Transport ( 4 Il-112V )
- 3ème Détachement Aéronaval ( 4 M-28 Bryza, 2 W-3RM Anaconda ) [ Flotte ]
- 1er Escadron de Transport Héliporté ( 7 Mil Mi-17 )

- Liepaja :

- 2ème Détachement Aéronaval ( 2 W-3RM Anaconda ) [ Flotte ]

- Parnü :

- 1er Détachement Aéronaval ( 2 An-72P, 2 W-3RM Anaconda ) [ Flotte ]

- Siauliai :

- 1er Escadron de Chasse ( 16 MIG-29 )
- 1er Escadron d'Entraînement ( 8 PZL-130 Orlik )
- 2ème Escadron d'Entraînement ( 8 PZL-130 Orlik )
- 3ème Escadron de Transport Héliporté ( 7 Mil Mi-17 )
- 1er Escadron d'Attaque ( 4 Mil Mi-35M )

- Tukums ( rénovée avec l'aide de la Russie ) :


- 3ème Escadron de Chasse ( à terme 10 L-159 )
- 1er Escadron de Liaison ( 8 PZL-104 Wilka )
- 2ème Escadron de Liaison ( 6 PZL SW-4 )
- 1er Escadron de Transport ( 3 An-74-300 )
- 3ème Escadron de Transport Héliporté ( 7 Mil Mi-17, 1 Mil Mi-26 )
- Unité de Transport Gouvernemental ( 1 Embraer 170 VIP, 1 Yak-42, 2 EC-525 )

An-2 et An-3 répartis sur tous les aérodromes, au sein du 3ème Escadron de Transport.

Autres infrastructures :

Amari : station radar de surveillance aérienne
Siauliai : polygone de tir
Skrunda : station radar de surveillance aérienne

Inventaire :

Chasseurs-bombardiers :

16 MIG-29SMT ( dont 6 biplaces ) [ actuellement 10 et 2 ]
10 Aero L-159 ( dont 4 biplaces ) [ actuellement 4 et 2 ]
10 Aero L-39 ( dont 2 biplaces ) [ revendus sur le marché civil ? ]

>> Projet : 16 MIG-29SMT ( dont 6 biplaces ), 24 Aero L-159 ( dont 8 monoplaces L-159A )

Appareils de liaison et de missions diverses :

24 PZL-130 Orlik
8 PZL-104 Wilka
6 PZL SW-4

Appareils de transport :

14 Antonov An-2 et An-3 [ peuvent aussi servir aux Forces Spéciales; 8 stockés ]
4 Iliouchine Il-112V [ commandés ]
3 Antonov An-74-300
1 Embraer 170 VIP
1 Yakovlev Yak-42

>> Projet : 16 Antonov An-2, An-3 et An-3T ( transport très léger ), 8 Iliouchine Il-112V ( transport léger, 6 tonnes ), 5 Antonov An-74-300 ( transport moyen, 10 tonnes )

Hélicoptères :

21 Mil Mi-17
6 PZL W-3RM Anaconda
4 Mil Mi-35M [ peuvent aussi servir aux Forces Spéciales ]
2 EC-525
1 Mil Mi-26

>> Projet d'acquisition de 7 à 14 Kamov Ka-60 de transport ( 3 hélicoptères par Escadron de Transport Héliporté ), en remplacement des plus vieux Mil Mi-8/17.
Total :

91 avions, 40 hélicoptères

Flotte Balte :

Implantations :

Etat-Major Général de la Flotte Balte : Talinn
Etat-Major Nord : Talinn
Etat-Major Centre et Iles : Riga
Etat-Major Sud : Liepaja
Ecole Navale : Paldiski
Etat-Major Général de la Défense Côtière : Talinn
Mouillages principaux : Liepaja, Riga, Talinn
Mouillages secondaires : Klaipeda, Kuressaare, Paldiski, Parnü, Ventspils

Inventaire :

- Navires ( 2008 ) :

1 frégate classe Koni : BCS Unité
2 frégates classe Wielingen : BCS Hardi, BCS Valeureux
2 corvettes classe Grisha III : BCS Hiuumaa, BCS Saaremaa
2 patrouilleurs lance-missiles classe Snogg
6 patrouilleurs lance-missiles classe Osa-1
4 patrouilleurs lance-missiles classe Narva
3 bâtiments de guerre des mines classe Alkmaar
1 bâtiment de guerre des mines classe Sandown
5 chasseurs de mines allemands Type 331B ( + 1 cannibalisé )
3 dragueurs d'estuaire allemands Type 394 ( + 1 cannibalisé )
3 navires de soutien
2 navires-base de plongeurs
1 LST classe Polnocny-C : BCS Atlas
1 chaland automoteur

- Navires ( 2015 ) :

1 porte-hélicoptère léger classe Independance : BCS Independance
2 frégates antiaériennes de classe Ambre : BCS Ambre, BCS Topaze
5 frégates légères de classe Unité : BCS Unité, BCS Loyauté, BCS Fidélité, BCS Abnégation, BCS Entente
9 patrouilleurs lance-missiles classe Narva : BCS Jurmala, BCS Narva, BCS Neringa, BCS Palanga, BCS Kuressaare, BCS Haapsalu, BCS Pärnu, BCS Mustvee
5 bâtiments de guerre des mines classe Alkmaar
3 bâtiments de guerre des mines classe Sandown
2 navires de soutien
1 navire de soutien auxiliaire ( Forces Spéciales )
1 pétrolier ravitailleur
1 LST classe Polnocny-C
4 chalands automoteurs de débarquement de classe Serna

Défense Côtière :

Implantations :

- Klaipeda : 1ère Compagnie de Défense Côtière
- Johyi : 2ème Compagnie de Défense Côtière, 1ère Batterie d'Artillerie Côtière
- Jurmala : 3ème Compagnie de Défense Côtière
- Kuressaare : 4ème Compagnie de Défense Côtière
- Liepaja : 5ème Compagnie de Défense Côtière, 2ème Batterie d'Artillerie Côtière
- Talinn : 6ème Compagnie de Défense Côtière, 3ème Batterie d'Artillerie Côtière
- Ventspils : 7ème Compagnie de Défense Côtière

Effectifs :


1425 hommes répartis en 7 compagnies de 200 hommes ( 25 hommes en réserve à l'Etat-Major Général de la Défense Côtière, à Talinn ).

Armement :

Par compagnie :

- 1 batterie de missiles antinavires
- 2 ZSU 23-4
- 1 batterie fixe SA-3 Goa
- 4 BRDM-2
- 1 BRDM-2 de commandement
- 1 radar terrestre mobile
- 1 batterie de 4 canons M-46 de 130 mm

Armement anti-navires :
- 5 batteries Penguin Mk2
- 2 batteries SS-2 Styx ( Jurmala, Liepaja )

Armement anti-aérien :
- 14 ZSU 23-4 ( 2 par compagnie )
- 7 batteries fixes SA-3 Goa ( 1 par compagnie )

- missiles portatifs courte portée SA-7 Grail

Armement terrestre :

- pistolets Glock 17
- fusils-mitrailleurs AK4
- mitrailleuses RPK
- 28 BRDM-2 de transport de troupes ( 4 par compagnie )
- 7 BRDM-2 de commandement
- 3 batteries de 4 canons M-46 de 130 mm

>> BRDM-2 remplacés par des véhicules GAZ Vodnik, ZSU 23.4 et SA-3 Goa par des systèmes automoteurs Tunguska ( 2 par compagnie ) ?
>> réequipement des batteries antinavires par des batteries de missiles Otomat

Moyens aériens de la Flotte et de la Défense Côtière :

Lutte ASM : 14 Kamov Ka-28 ( 5 sur le PH, 4 sur les Ambre, 5 sur les Narva )
Missions SAR : 6 PZL W-3RM Anaconda
Servitude : 4 Kamov Ka-32 ( basés à terre )
PatMar : 4 PZL M-28 Bryza, 2 Antonov An-72P

Total :

6 avions
24 hélicoptères

Armée de Terre Balte :

Etat-Major Général de l'Armée de Terre Balte : Jelgava
Académie militaire : Kaunas
Ecole Spéciale : Talinn

Brigade Black Eagle :

Talinn : quartier général, Compagnie d'Etat-Major, 1er Bataillon d'Artillerie
Kothla-Jarve : 1er Bataillon d'Infanterie
Tartu : 3ème Escadron Blindé, 2ème Bataillon d'Infanterie
Valmiera : 3ème Bataillon d'Infanterie
Parnü : 1er Bataillon du Génie
Rezekne : 2ème Escadron Blindé, 1er Bataillon de Soutien

Brigade Iron Wolf :

Vilnius : quartier général, Compagnie d'Etat-Major
Panevezys : 1er Escadron Blindé
Daugavpils : 4ème Bataillon d'Infanterie
Siauliai : 5ème Bataillon d'Infanterie
Vilnius-Lentvaris : 6ème Bataillon d'Infanterie
Kaunas : 2ème Bataillon d'Artillerie
Gostini : 2ème Bataillon du Génie
Skrunda : 2ème Bataillon de Soutien

Forces Spéciales :

Jelgava : 1ère Compagnie de Commandos de Choc, Etat-Major, Unité de Guerre Electronique
Liepaja : 1ère et 2ème Compagnies de Fusiliers Marins, Unité de Plongeurs

Total :

2 compagnies d'Etat-Major, 6 bataillons d'infanterie, 2 bataillons d'artillerie, 2 bataillons du génie, 2 bataillons de soutien, répartis en 2 brigades. 3 escadrons blindés et Forces Spéciales à part.

Inventaire :

- Véhicules blindés :

36 Leopard 2A5 ( assaut )
3 Leopard 2A5 ( commandement )
3 Leopard 2A5 ( réparation )
126 BTR-90 ( transport de troupes )
42 BTR-90M ( appui-feu )
54 BTR-90 ( commandement )
72 BMP-2 ( reconnaissance, transport de troupes )
12 BMP-2 ( contrôle de tir )
12 BMP-2 ( DCA courte portée )
28 BMP-2 ( commandement )
18 Marder ( forces spéciales )

Total : 406 véhicules blindés; 222 BTR-90, 124 BMP-2, 42 Leopard 2A5, 18 Marder.

- Artillerie :

32 canons FH-77 de 155 mm
16 canons Light Gun de 105 mm
28 obusiers automoteurs M1974, dont 4 véhicules de commandement
2 batteries SA-8 Gecko

Organisation :

- Compagnie d'Etat-Major :

- 2 pelotons de 3 BMP-2 de commandement
- véhicules radio UAZ-649
- équipements de transmission
- radars

Total : 2 compagnies de 150 hommes chacune, soit 300 hommes

- Escadron blindé :

- 12 chars d'assaut Leopard 2A5
- 1 char de commandement Leopard 2A5
- 1 char de dépannage Leopard 2A5

Total : 3 escadrons de 100 hommes chacun, soit 300 hommes

- Compagnie d'infanterie motorisée :

- 3 pelotons de 3 BTR-90 de transport de troupes, soit 9 véhicules BTR-90
- 1 peloton de 3 BTR-90M d'appui-feu, soit 3 BTR-90M
- 3 véhicules de commandement BTR-90

Total : 12 compagnies de 150 hommes chacune, soit 1800 hommes

- Compagnie d'artillerie tractée :

- 1 batterie de 8 canons FH-77A de 155 mm
- 1 BMP-2 de contrôle de tir
- 3 véhicules de commandement BTR-90

Total : 4 compagnies de 150 hommes chacune, soit 600 hommes

- Compagnie de reconnaissance :

- 2 pelotons de 3 BMP-2
- 2 véhicules de commandement BMP-2

Total : 6 compagnies de 100 hommes chacune, soit 600 hommes

- Compagnie antichar :

- équipes de fantassins porteurs de missiles courte portée ACCP Eryx
- équipes de fantassins équipés de RPG-29 Vampyr
- 2 pelotons de 3 BMP-2, équipés d'un AGS-17 en tourelle

Total : 6 compagnies antichar de 100 hommes chacune, soit 600 hommes

- Compagnie d'obusiers automoteurs :

- 2 pelotons de 6 obusiers M1974
- 2 véhicules de commandement sur chassis M1974
- 1 BMP-2 de contrôle de tir

Total : 2 compagnies de 100 hommes chacune, soit 200 hommes

- Compagnie de défense antiaérienne :

- équipes de fantassins porteurs de missiles courte portée SA-7 Grail ou Mistral
- 6 BMP-2 porteurs d'un lance-missiles antiaérien courte portée : SA-7 Grail ou Mistral
- 1 batterie de 4 lanceurs, 1 véhicule de commandement et 1 véhicule ravitailleur SA-8 Gecko
- 2 BMP-2 de contrôle de tir
- 2 BMP-2 de commandement

>> Projet : remplacement des BMP-2 porteurs de missiles et des batteries de SA-8 Gecko par des systèmes Tunguska ( 6 par compagnie ), transfert des BMP-2 dans d'autres unités

Total : 2 compagnies de 150 hommes chacune, soit 300 hommes

Autres :

- Génie :

4 compagnies de terrassement : 600 hommes
2 compagnies de déminage : 300 hommes
2 compagnies de franchissement : 300 hommes

Total : 1200 hommes

- Soutien :

4 compagnies de soutien logistique : 600 hommes
2 compagnies de maintenance du matériel : 300 hommes
1 compagnie de circulation routière : 150 hommes
1 compagnie médicale : 150 hommes

Total : 1200 hommes

- Forces Spéciales :

- Compagnie de fusiliers marins :

- 3 pelotons de 3 BTR-90 de transport de troupes
- 1 peloton de 3 BTR-90M d'appui-feu
- 3 BTR-90 de commandement
- 1 batterie de 8 canons Light Gun de 105 mm
- 1 BMP-2 de contrôle de tir

Total : 2 compagnies de 200 hommes chacune, soit 400 hommes
1 compagnie de commandos de choc : 100 hommes
1 compagnie de guerre électronique : 50 hommes
1 unité de plongeurs commandos : 50 hommes
1 Etat-Major : 35 hommes

Moyens aériens :

2 Let L-410 Turbolet
2 Mil Mi-17ZH ( Guerre Electronique )
1 Antonov An-74-200

>> Projet d'acquisition de 3 Eurocopter EC725 pour les commandos de choc et les plongeurs commandos

Total : 635 hommes

Forces paramilitaires :

Unités paramilitaires :

Garde-Côtes :

10 patrouilleurs légers classe Alpha-A ( 28 mètres de long, 1 mitrailleuse de 7,62 mm et 1 lance-fusées éclairantes )
6 patrouilleurs classe Storm ( 1 canon de 76 mm, 1 canon antiaérien AK640 de 30 mm et 1 mitrailleuse de 12,7 mm )
5 chalutiers reconvertis désarmés
4 patrouilleurs classe NS395 ( 1 affut bitube ZSU 23.2 et 2 mitrailleuses de 12,7 mm )
2 hydrofoils classe Turya
1 bâtiment-base classe Kondor II ( 1 lance-missile SATCP Simbad, 1 affut bitube ZSU 23.2 et 2 mitrailleuses de 7,62 mm ) [ partagé avec la Flotte ]

>> Projets de patrouilleur léger Alpha-B ( 30 mètres de long, 1 mitrailleuse de 12,7 mm à l'avant, 1 mitrailleuse de 7,62 mm sur le toit, 1 lance-fusées éclairantes ) et de patrouilleur moyen Alpha-C ( 39 mètres de long, 1 canon antiaérien AK640 de 30 mm à l'avant, 1 mitrailleuse de 12,7 mm à l'arrière ). Alpha-B et Alpha-C prévus pour remplacer les Turya et, à terme, les Storm.

Effectifs : 1000 hommes

Garde Frontières :

Efectifs : 6000 hommes, répartis en brigades le long des frontières terrestres. Renforcement récent en effectifs et en matériels sur la frontière biélorusse.

Equipement :

Armement :

Mini-UZI, AK4 et Glock 17 en dotation standard.
Spécificités des Gardes Frontières : mitrailleuses MG3 montées sur véhicules UAZ et Land Rover Defender, lunettes de vision infrarouge et nocturne.

Moyens aériens des Paramilitaires :

4 Let L-410 Turbolet ( modernisés )
3 Mil Mi-2 ( modernisés au standard W-3A Law Enforcer ? )
1 Mil Mi-8 de servitude

>> Projet d'acquisition de 4 Kamov Ka-60 de servitude

Office Balte de la Navigation :

Dépend du Ministère des Transports.

1 remorqueur ex-polonais type Goliat : BCS Rihnu
1 remorqueur ex-suédois : BCS Kihnu
1 brise-glaces ex-finlandais type Seili : BCS Prangli
1 brise-glaces ex-finlandais type Tarmo : BCS Naissar
4 bâtiments de lutte antipollution, dont un 1 bâtiment ex-suédois type Kbv-041

Effectifs totaux :

Armée de Terre : 7835 hommes
- Forces Spéciales : 635 hommes

Flotte : 2825 hommes
- Défense Côtière : 1425 hommes
- Flotte et Aéronavale : 1400 hommes

Armée de l'Air : 1000 hommes

Garde Baltique : 150 hommes

Forces paramilitaires : 7000 hommes
- Gardes Frontières : 6000 hommes
- Garde-Côtes : 1000 hommes

Réserves : 24000 hommes

Total : 12710 hommes en première ligne, 31000 hommes en seconde ligne


Dernière édition par ciders le Dim 06 Juil 2008, 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mar 01 Juil 2008, 20:35

Tres adequat et effectif
Les Forces enb question sont bien proportionee
We continue to watch avec grand Interet
Fleet Admiral Kruder FNN
Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mar 01 Juil 2008, 22:21

Il faudrait juste que je trouve des infos plus récentes, parce que mes Années Stratégiques datent un peu. bounce

Pour l'armée en général, elle est pas mal ( j'avoue ^^ ) même si c'est la plus faible des armées de ce topic. Mais si le Bélarus veut notre peau, ça finira en goulash et sans haricots rouges. Mr. Green

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Sam 04 Oct 2008, 21:26

J'ai amélioré l'armée ces derniers temps. Je vous épargne pour le moment le listing complet. Very Happy

Disons simplement que l'armée balte comptera environ 85 chars Leopard 2A5 au lieu de la quarantaine prévue, ainsi qu'une douzaine de Flakpanzer Gepard d'occasion ( ex-hollandais ) en remplacement des SA-8 et des plates-formes BMP Mistral. Quelques modifications aussi au niveau de la répartition géographique, dans la mesure où la défense est désormais tournée essentiellement vers la Biélorussie.

Principaux travaux lancés par la Défense Balte et les Paramilitaires à court terme : hélicoptères ( garde-côtes et police ), avions de transport tactique et automoteurs de défense anti-aérienne. Je vais aussi travailler sur le deuxième escadron de MIG-29, sans doute des MIG-29S ex-ukrainiens.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Dim 05 Oct 2008, 21:33

Citation :

Armée de l'Air Balte :

Symboles :

Cocarde nationale : Croix de Lorraine or, sur fond bleu.
Camouflages : livrée verte-marron, avant renouvellement; livrées spéciales pour certains escadrons. Nouvelle livrée standard en cours d'adoption : verte foncée pour les hélicoptères et les appareils de transport, blanche avec bande bleue sur le fuselage pour les appareils de patrouille maritime, jaune et verte pour les hélicoptères d'attaque, bleue pour les appareils de liaison, grise pour les PZL-130.

Escadrons :

- 1er Escadron de Chasse : White Wyvern, camouflage noir, étroite bande blanche en largeur, bande rouge sur la dérive. Emblème : guivre blanche, avec une aile dans la gueule.
- 3ème Escadron de Chasse : Angry Snake, camouflage noir, nez peint en blanc. Emblème : serpent noir avec la gueule ouverte sur fond rouge.
- 4ème et 5ème Escadrons de Chasse : Crazy Mermaid et Three Sisters, livrée grisée type OTAN. Emblèmes : trois bustes de jeunes filles, couronne de fleurs en dessous en forme de croissant; sirène grimaçante équipée d'une AK-47.
- Patrouille Aérienne : Yellow Cats, fuselage jaune, bouts d'ailes et nez peints en noir. Emblème : chat jaune.

Implantations :

Services administratifs :

Etat-Major Général de l'Armée de l'Air Balte : Riga
Ecole de l'Air : Tukums

Bases aériennes :

Talinn-Amari :

Base rénovée avec l'aide financière et technique de l'OTAN. Elle abrite les appareils chargés de la défense du nord de l'espace aérien balte. Elle est aussi utilisée par des appareils de la Flotte Balte. L'Armée de l'Air y a récemment installé un radar de surveillance aérienne de fabrication états-unienne, qui permet aussi de surveiller le golfe de Finlande.

- 4ème Escadron de Chasse Crazy Mermaid : 12 Aero L-159
- Escadron de Transport Albatros : 4 Iliouchine Il-112V
- 1er Escadron de Transport Héliporté : 6 Mil Mi-17, 3 Kamov Ka-60
- 3ème Détachement Aéronaval ( Flotte ) : 4 PZL M-28, 2 W-3RM

Tukums :

Base rénovée avec l'aide financière russe, récemment rouverte. Elle est destinée à assurer la défense du centre de l'espace aérien balte, notamment de la capitale, Riga, et des ports de Liepaja et Ventspils. Elle abrite aussi l'Ecole de l'Air, ainsi que la Patrouille Aérienne Balte, issue du mythique 2ème Escadron de Chasse des Yellow Cats. Enfin, Tukums s'est spécialisée dans les missions de liaison et de transport, civiles et militaires.

- 3ème Escadron de Chasse Angry Snake : 16 MIG-29SBM
- 1er Escadron Léger : 12 PZL-130
- 2ème Escadron Léger : 12 PZL-130
- Escadron de Transport Courlande : 2 appareils de transport tactique, 5 Antonov An-74-300
- 2ème Escadron de Transport Héliporté : 6 Mil Mi-17, 3 Kamov Ka-60, 1 Mil Mi-26
- Escadron de Liaison : 8 PZL-104, 6 PZL SW-4
- Unité de Transport Spécial : 2 EC-525, 2 jets d'affaires, 1 Embraer 170 VIP, 1 Yakovlev Yak-42
- Patrouille Aérienne Balte Yellow Cats : 10 Aero L-39
- Unité de stockage : essentiellement des An-2/An-3, ainsi que des An-26 et des Let-410

Siauliai :

Base aérienne assurant la défense du sud de l'espace aérien balte, notamment de la frontière avec la Biélorussie. Ses chasseurs se sont retrouvés en première ligne lors des derniers incidents de frontière avec Minsk. Elle accueille aussi des appareils de l'OTAN en transit, ainsi que les seuls hélicoptères d'attaque de la Confédération. En cas de conflit avec la Biélorussie, Siauliai serait destinée à jouer un grand rôle défensif mais aussi offensif.

- 1er Escadron de Chasse White Wyvern : 16 MIG-29SMT
- 5ème Escadron de Chasse Three Sisters : 12 Aero L-159
- Escadron de Transport Dolphin : 4 Iliouchine Il-112V
- 3ème Escadron de Transport Héliporté: 6 Mil Mi-17, 3 Kamov Ka-60
- Escadron d'Attaque : 12 Mil Mi-35BM

Liepaja et Parnü :

Anciennes bases aériennes soviétiques, réaffectées à l'Aéronavale, donc à la Flotte. Chaque base dispose de 2 W-3RM, destinés au sauvetage en mer. L'aéroport de Parnü accueille en plus 2 Antonov An-72P de patrouille maritime au sein du 1er Détachement Aéronaval. Les deux bases sont surtout utilisées par l'Aéronavale, mais servent aussi occasionnellement à des unités de l'Armée de l'Air, notamment des unités de liaison et d'entraînement.

- 1er Détachement Aéronaval : 2 Antonov An-72P, 2 W-3RM
- 2ème Détachement Aéronaval : 2 W-3RM
Unité sans terrain : Escadron de Transport Tactique réparti sur tous les aérodromes ( An-2/An-3 )

Matériels en ligne :

Chasseurs-bombardiers :

16 MIG-29SMT ( dont 4 biplaces )
16 MIG-29SBM ( dont 4 biplaces )
24 Aero L-159 ( dont 8 biplaces )

Appareils d'entraînement avancé :

24 PZL-130 Orlik

Appareils de liaison :

8 PZL-104 Wilka
6 PZL SW-4

Appareils de transport :

2 appareils de transport tactique ( Il-76MF ou C-130J )
5 Antonov An-74-300
8 Iliouchine Il-112V
16 Antonov An-2/An-3
2 jets d'affaires ( Hawker 400XP, IAI Galaxy ? )
1 Embraer 170 VIP
1 Yakovlev Yak-42

Hélicoptères de transport :

18 Mil Mi-17
9 Kamov Ka-60
2 EC-525
1 Mil Mi-26

Hélicoptères d'assaut :

12 Mil Mi-35MB

Inventaire :

123 avions
48 hélicoptères
Soit 173 appareils.

Autres appareils en service :

Flotte :

Appareils de patrouille maritime : 2 Antonov An-72P, 4 PZL M-28
Hélicoptères embarqués : 14 Kamov Ka-28
Hélicoptères SAR : 6 PZL W-3RM, 2 hélicoptères moyens ( AW119, AW139, Mil Mi-171, Panther ? )
Hélicoptères de servitude : 4 Kamov Ka-32

Forces Spéciales :

Avions de transport : 2 Let L-410 Turbolet, 1 Antonov An-74-200
Hélicoptères de transport et d'assaut : 4 Eurocopter AS-532 CSAR, 2 Mil Mi-17ZH

Paramilitaires :

Cf. autre fiche.

Let L-410 à remplacer : An-140 ?

Caractéristiques spéciales :

- MIG-29SBM : modernisation locale du MIG-29S. Standard intermédiaire entre le MIG-29AS slovaque, le MIG-29BM biélorusse et le MIG-29SMT russe. Cockpit rénové ( écrans électroniques à cristaux liquides, mini-manche et manette de gaz associés ), armement amélioré ( missiles air-air R-27E, bombes guidées ), pod de désignation laser ( à déterminer : Litening ? ). Essentiellement destiné à des missions de supériorité aérienne, avec quelques capacités air-sol.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Dim 05 Oct 2008, 21:36

Citation :

Armée de Terre Balte :

Implantations :

Etat-Major Général de l'Armée de Terre Balte : Jelgava
Académie militaire : Kaunas
Ecole Spéciale : Talinn

Ordre de bataille :

Deux brigades mécanisées, comportant chacune 3 bataillons d'infanterie mécanisées, 1 bataillon d'artillerie, 1 bataillon du génie, 1 bataillon de soutien et 1 compagnie d'Etat-Major.
Trois escadrons blindés.

Un bataillon de Forces Spéciales.

Composition par brigade :
. 3 bataillons d'infanterie, comprenant chacun : 2 compagnies d'infanterie motorisée, 1 compagnie antichar, 1 compagnie de reconnaissance ( 100 hommes ).
. 1 bataillon d'artillerie : 1 compagnie d'obusiers automoteurs, 1 compagnie de défense antiaérienne, 2 compagnies d'artillerie tractée
. 1 bataillon de soutien : 1 compagnie de maintenance du matériel, 2 compagnies de soutien logistique, 1 compagnie de circulation routière ( ou 1 compagnie médicale ).
. 1 bataillon du génie : 1 compagnie de franchissement, 1 compagnie de déminage, 2 compagnies de terrassement.

Brigade Black Eagle :

Quartier général : Tartu
Bataillons d'infanterie mécanisée : Cesis, Kambja, Tapa
Bataillon d'artillerie : Tapa
Bataillon du génie : Talinn
Bataillon de soutien : Tartu

Brigade Iron Wolf :

Quartier général : Kaunas
Bataillons d'infanterie mécanisée : Daugavpils, Lentvaris, Panevezys
Bataillon d'artillerie : Jonava
Bataillon du génie : Tauragé
Bataillon de soutien : Kaunas

Escadrons blindés :

Gostini
Ukmergé
Valga

Forces Spéciales :

Quartier général : Jurmala
Compagnies de fusiliers marins : Liepaja
Compagnie de commandos de choc : Jurmala
Unité de Guerre Electronique : Jurmala
Unité de Plongeurs : Liepaja

Inventaire :

Chars d'assaut :

84 Leopard 2A5, dont :
- 72 chars d'assaut
- 6 chars de commandement
- 6 chars de dépannage

Véhicules de transport de troupes :

222 BTR-90, dont :
- 126 transporteurs
- 54 véhicules de commandement
- 42 transporteurs armés d'un canon de 100 mm

118 BMP-2, dont :
- 72 transporteurs
- 28 véhicules de commandement
- 12 véhicules de contrôle de tir
- 6 plate-formes de défense antiaérienne

18 Marder

Artillerie autopropulsée :

28 M1974
12 Flakpanzer Gepard

Véhicules du génie :

Bulldozers
Lance-ponts
Véhicules de déminage

Organisation :

- Compagnie d'Etat-Major :

- 2 pelotons de 3 BMP-2 de commandement
- véhicules radio
- équipements de transmission

Total : 2 compagnies de 100 hommes chacune, soit 200 hommes

- Escadron blindé :

- 24 chars d'assaut Leopard 2A5
- 2 chars de commandement Leopard 2A5
- 2 chars de dépannage Leopard 2A5

Total : 3 escadrons de 200 hommes chacun, soit 600 hommes

- Compagnie d'infanterie motorisée :

- 3 pelotons de 3 BTR-90 de transport de troupes, soit 9 véhicules BTR-90
- 1 peloton de 3 BTR-90M d'appui-feu, soit 3 BTR-90M
- 3 véhicules de commandement BTR-90

Total : 12 compagnies de 150 hommes chacune, soit 1800 hommes

- Compagnie d'artillerie tractée :

- 1 batterie de 8 canons FH-77A de 155 mm
- 1 BMP-2 de contrôle de tir
- 3 véhicules de commandement BTR-90

Total : 4 compagnies de 150 hommes chacune, soit 600 hommes

- Compagnie de reconnaissance :

- 2 pelotons de 3 BMP-2
- 2 véhicules de commandement BMP-2

Total : 6 compagnies de 100 hommes chacune, soit 600 hommes

- Compagnie antichar :

- équipes de fantassins porteurs de missiles courte portée ACCP Eryx
- équipes de fantassins équipés de RPG-29 Vampyr
- 2 pelotons de 3 BMP-2, équipés d'un AGS-17 en tourelle

Total : 6 compagnies antichar de 100 hommes chacune, soit 600 hommes

- Compagnie d'obusiers automoteurs :

- 2 pelotons de 6 obusiers M1974
- 2 véhicules de commandement sur chassis M1974
- 1 peloton de 3 BMP-2
- 1 BMP-2 de contrôle de tir

Total : 2 compagnies de 100 hommes chacune, soit 200 hommes

- Compagnie de défense antiaérienne :

- 6 Flakpanzer Gepard
- 3 BMP-2 porteurs d'un lance-missiles antiaérien courte portée Mistral
- 2 BMP-2 de contrôle de tir
- 2 BMP-2 de commandement
- équipes de fantassins équipés de missiles antiaériens courte portée Mistral

Total : 2 compagnies de 150 hommes chacune, soit 300 hommes.

Autres :

- Génie :

4 compagnies de terrassement : 600 hommes
2 compagnies de déminage : 300 hommes
2 compagnies de franchissement : 300 hommes

Total : 1200 hommes

- Soutien :

4 compagnies de soutien logistique : 600 hommes
2 compagnies de maintenance du matériel : 300 hommes
1 compagnie de circulation routière : 150 hommes
1 compagnie médicale : 150 hommes

Total : 1200 hommes

- Forces Spéciales :

- Compagnie de fusiliers marins :

- 3 pelotons de 3 BTR-90 de transport de troupes
- 1 peloton de 3 BTR-90M d'appui-feu
- 3 BTR-90 de commandement
- 1 batterie de 8 canons Light Gun de 105 mm
- 1 BMP-2 de contrôle de tir

Total : 2 compagnies de 200 hommes chacune, soit 400 hommes

Autres :

1 compagnie de commandos de choc : 100 hommes
1 compagnie de guerre électronique : 50 hommes
1 unité de plongeurs commandos : 50 hommes
1 Etat-Major : 35 hommes

Moyens aériens :

4 Eurocopter AS532 CSAR
2 Let L-410 Turbolet
2 Mil Mi-17ZH ( Guerre Electronique )
1 Antonov An-74-200

Total : 635 hommes

Matériels par type d'unité :

Bataillon d'Infanterie Mécanisée : 18 BTR-90, 6 BTR-90M, 6 BTR-90 de commandement, 6 BMP-2 standard, 6 BMP-2 lance-grenades, 2 BMP-2 de commandement

Bataillon d'Artillerie : 16 canons FH-77 de 155 mm, 12 obusiers automoteurs M1974, 6 Flakpanzer Gepard, 3 BMP-2, 3 BMP-2 de défense antiaérienne à courte portée, 3 BMP-2 de contrôle de tir, 3 BTR-90 de commandement, 2 BMP-2 de commandement, 2 véhicules de commandement M1974

Forces Spéciales : 18 BTR-90, 18 Marder, 16 canons Light Gun de 105 mm, 6 BTR-90M, 6 BTR de commandement, 2 BMP-2 de contrôle de tir

Total :

Effectifs totaux :

Armée de Terre : 8135 hommes
- Forces Spéciales : 635 hommes

Flotte : 2825 hommes
- Défense Côtière : 1425 hommes
- Flotte et Aéronavale : 1400 hommes

Armée de l'Air : 1000 hommes

Garde Baltique : 150 hommes

Forces paramilitaires : 7000 hommes
- Gardes Frontières : 6000 hommes
- Garde-Côtes : 1000 hommes

Réserves : 24000 hommes

Total : 13010 hommes en première ligne, 31000 hommes en seconde ligne

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Dim 05 Oct 2008, 21:38

Citation :

Forces paramilitaires :

Implantations :

Quartier Général : ministère de l'Intérieur, à Riga.

Sous-directions locales des Garde-Côtes :
- Talinn
- Kuressaare
- Ainazi
- Liepaja
- Riga
- Ventspils
- Klaipeda

Sous-directions locales des Garde-Frontières :
- Nord : Narva, Tartu
- Centre : Daugavpils, Rezekne, Valga
- Sud : Vilnius, Utena, Druzkininkai

Services :

Garde-Côtes :

20 patrouilleurs légers classe Alpha-A ( 28 mètres de long, 1 mitrailleuse de 7,62 mm et 1 lance-fusées éclairantes )
11 patrouilleurs lourds classe Alpha-C ( 39 mètres de long, 1 canon polyvalent de 30 mm avant, 2 mitrailleuses de 12,7 mm )
6 patrouilleurs lourds classe Storm ( 1 canon de 76 mm, 1 canon antiaérien AK640 de 30 mm et 1 mitrailleuse de 12,7 mm )
5 chalutiers confisqués désarmés
4 patrouilleurs classe NS395 ( 1 affut bitube ZSU 23.2 et 2 mitrailleuses de 12,7 mm )
2 hydrofoils classe Turya
1 bâtiment-base classe Kondor II ( 1 affut bitube ZSU 23-2, 2 mitrailleuses de 7,62 mm ) [ affecté à l'Ecole Navale de Paldiski ]

>> Alpha-C prévus pour remplacer les Turya et, à terme, les Storm.

Total à terme : 41 bâtiments

Effectifs : 1200 hommes

Garde Frontières :

Efectifs : 6000 hommes, répartis en brigades le long des frontières terrestres. Renforcement récent en effectifs et en matériels sur la frontière biélorusse.

Equipement :

Armement :

Mini-UZI, AK4 et Glock 17 en dotation standard.

Véhicules :

Véhicules légers Land Rover Defender et UAZ et camions moyens MAN.
Les Garde-Frontières disposent en outre de mitrailleuses MG3 embarquées, de lunettes de vision infrarouge et nocturne et de mortiers éclairants Lyran.

Moyens aériens des Paramilitaires :

Appareils de transport : 4 Let L-410 Turbolet

Appareils spécifiquement affectés aux Garde-Côtes : 3 hélicoptères ( Kamov Ka-32, PZL W-3A, Panther ? )

Appareils spécifiquement affectés aux Garde-Frontières : 5 hélicoptères ( Kamov Ka-32A2, Kamov Ka-60, Agusta-Bell AW119, Agusta-Bell AW139, Eurocopter EC135... )

Appareils dédiés au maintien de l'ordre : 8 hélicoptères ( Eurocopter EC135 P2i, Kamov Ka-32A2, PZL W-3A Law Enforcement... )

Appareils de servitude : 4 Kamov Ka-60, 1 Mil Mi-8

Total : 4 appareils de transport, 21 hélicoptères


Concernant la flotte, j'ai simplement remplacé le porte-hélicoptères par le Ivan Rogov, que les Russes mettent actuellement aux enchères.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Dim 05 Oct 2008, 23:17

Une Force impressionnante et bien balancee
Congrats
RF
Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Lun 06 Oct 2008, 22:03

Ca m'embête, j'ai l'impression d'arriver au bout. De ne plus svaoir que faire avec cette marine. Déjà qu'en termes de réalité, il faudrait bien deux ans encore pour recevoir tous les matériels.

Je ne sais plus. Ai-je atteint un seuil ? Vais-je devoir créer un autre pays pour avancer ? Ou alors envoyer la Confédération dans une guerre pour la faire vivre ?

Au secours !

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mar 07 Oct 2008, 08:44

A la guerre !
Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mar 07 Oct 2008, 17:55

Je vais peut-être en créer un autre tiens, un Cuba à la sauce capitaliste.

Une guerre ? Mais à chaque fois, Claus il dit que c'est pas bien et le Belka il veut pas non plus. C'est vraiment po zusteuh.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mar 07 Oct 2008, 22:05

Dans le monde 1/1250, Cuba a vu une election et vote pour un nouveau Regime. Ce regime a ete renverse par une revolte financee par L'Union des Republique Americaine et supporte par les syndicats de drogue.
Le regime present a reduit Cuba a un vaste" Brothel"
Le vice et la corrruption reigne
Cubains apprecierai une intervention
Nortlansaise Intelligence peut devoiler la situation militaire.
Admiral Von Lukner CD FNN
Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mar 07 Oct 2008, 22:13

Si Cuba a déjà une histoire sur ton forum Robert, je vais peut-être le laisser tranquille. J'avais pensé en remplacement de Cuba à une fédération indochinoise, ou à quelquechose entre Belka et Slavinie ( une Grande Bulgarie ? ).

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mer 08 Oct 2008, 14:56

Citation :
Ca
m'embête, j'ai l'impression d'arriver au bout. De ne plus svaoir que
faire avec cette marine. Déjà qu'en termes de réalité, il faudrait bien
deux ans encore pour recevoir tous les matériels.

Je sais ce que c'est, il m'arrive le même problème avec le Belka. En plus quand je le relis ca ne me plait plus du tout (déjà que j'avais eu un mal fou à pondre quelque chose qui me paraisse correct). Résultat je suis en train de réinventer totalement le Belka (dans une version assez proche de l'actuelle, et une autre d'un Belka ex-soviétique, encore à l'état d'ébauche). Je me demande d'ailleurs si je vais pas supprimer l'actuel pour le remplacer par un nouveau. Repartir à zéro...peut être...

Sinon je cherche où placer un nouveau pays (problème c'est que concernant l'emplacement, je suis assez content du Belka).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mer 08 Oct 2008, 17:30

Bon je constate que vous vous trouvez face a un problème légitime quand on a pas une communauté et surtout quand on a développé, dans son pays que l'armée. Je vais faire de la pub pour la crèmerie donc, puisque je constate que vous avez de l'imagination:
J'appartient a une communauté qui se nomme Alliance. Cette communauté est composé uniquement d'imagination (pas de nation virtuelle car un joueur a 1 pays voir 2, 6 dans le cas de Big Brother, le surnom que je donne au responsable de la surveillance technologique et au passage co fondateur du jeux). Chaque joueur doit avoir un site. L'idée est de développer un pays dans sa totalité (industrie, histoire, armée,...) bref de faire comme un vrai pays.
L'avantage est qu'il y a une communauté (qui s'est réduite suite a une réforme du jeux) qui communique entre elle sur une sorte de forum (un Yahoogroupe). On annonce l'actualité de son pays, tout les jours pour certains, tout les mois pour d'autre (dont moi), les pays interagissent, il y a des crises internationales et on peut évidement écrire des histoires toute simple (par exemple raconter une rencontre entre 2 chef d'état).
Enfin pour mieux comprendre je vous invite a visiter le site de alliance:
http://alliance.bondurand.com/
Cherchez dessus pour vous renseigner (surtout pour les règles) et évidement je suis ouvert a toute question.
Ah oui je précise que les règles sont assez dure sur le papier, nettement moins dans la réalité (notament les conditions d'admission) pour une simple raison: éviter les petit rigolo qui viendrait juste pour quelques semaines et foutre une petit peu le bord..
Bon je préviens au passage: les règles technologique sont très particulière et basé sur le fait que aucun alliage a partir du fer n'est possible. Ainsi il y a des ordinateur mais a côté de ça les gens se déplacent a cheval.
Aussi ne comptez pas sur des frégates lance missile et des missile balistique nucléaire (l'énergie nucléaire n'existe pas d'ailleurs) mais plutot sur des 74 canons et des canons type gribeauval. En fait tout est possible mais sans l'acier. Ca limite donc la plupart des développement militaire. Evidement l'aspect technologique n'est qu'une partie du jeux, la diplomatie est très importante, les sports aussi.
Moi mon plaisir c'est d'essayer de contourner les règles technologique navale (en gros faire tendre ma marine vers une flotte type 1900) tout en respectant les règles technologique.

Quelques site pour vous montrer qu'il y a de tout:
En premier le mien:
http://pagesperso-orange.fr/JG-site/syldavie-accueil.html
Le site du pays d'après moi le plus développé du responsable technologique:
http://vherelle.club.fr/M_Index.htm
Le site du Saint empire Alneae qui est tout simplement gigantesque
http://www.alneae.org/
Le plus beau site de tout alliance (ne riez pas du mien SVP)
http://empireuni.free.fr/index.htm

Voila un petit aperçu. Pour herberger un site: la plupart des fournisseurs internet (Orange, AOL, Free au moins) propose a leurs abonnés d'herberger un site gratuitement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mer 08 Oct 2008, 20:59

Tres interesant,immaginatif! a suivre avec interet
Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Mer 08 Oct 2008, 21:54

Mouais, mais des frégates 74 canons, c'est plus pour le Chevalier. Cool

Merci pour ton offre, mais je crois que j'ai trouvé un exhutoire. Après la gentille petite démocratie balte et ses 80 chars, je vais ( sans doute ) passer à plus gros. Je travaille actuellement ( vaguement hein ? ) sur un projet de Fédération indochinoise ( en gros : Viet-Nam + Cambodge + Laos ), donc Etat communiste. Evidemment, ce serait T-55 et frégates Petya en cascade, plutôt que Patria et Arleigh Burke. Mais ça me reposera l'esprit et si en plus je peux envahir le Siam ou bombarder leur porte-aéronefs à coups de MIG-21... Very Happy

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Jeu 09 Oct 2008, 08:31

Oh tu fait comme tu veux. De toute manière si sur ta candidature le Boss sent que tu fais ce pays juste pour faire une armée (ce qui n'a aucun interet sur alliance puisque les guerres sont impossible, sauf si les 2 joueurs la mette au point avant, en gros la guerre c'est juste un scénario) et que tu n'as pas d'autre idée derrière ta candidature risque d'être refusé (si il est dans un mauvais jours oui).
L'armée est donc très très secondaire (certains pays n'en ont pas et vivent très bien). C'est l'aspect politique du jeux qui est important.
Moi j'ai juste proposé.
Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Jeu 09 Oct 2008, 19:27

Ca n'est pas que pour faire la guerre. Si c'était ça, je lancerais un wargame Bélarus versus Confédération Baltique, avec combats anti-char dans les ruines de la banlieue de Vilnius.

Non, c'est plutôt parce que quand on n'a pas le talent de Claus pour disséquer chaque bureau du Ministère de la Défense de son pays, eh bien une fois finie la description de l'économie, le listing des partis politiques au Parlement et la liste des achats pour les quinze prochaines années... D'une part, on a le sentiment de toucher au but. D'autre part, d'avoir touché le mur et de se dire qu'on n'a pas la foreuse qui donne envie de percer ce mur.

Créer un nouveau pays, c'est peut-être abandonner quelquetemps le premier, mais c'est aussi trouver la porte qui vous permettra de franchir le mur et de retrouver, pour quelques mois au moins, l'envie de créer un truc qui tienne la route. Là, je songe fortement à l'Indochine. Un autre horizon : là où la Confédération est une petite démocratie parlementaire, je rentre à pieds joints dans le Soviet Suprême et la Marine populaire ( je ne sais plus qui disait cela, mais en gros, pour faire communiste en ex-RDA, tous les noms d'institutions commençaient systématiquement par le préfixe - volk - ^^ ). Je rentre dans le monde des brigades de T-55 anémiés et des patrouilleurs Komar. J'accrois aussi mon champ d'action militaire ( une marine fluviale entre autre ) et géographique ( surveiller les Chinois, jouer avec les Thailandais pour ces quelques arpents de terres cambodgiennes qui les font se tirer dessus régulièrement avec ces mêmes Cambodgiens, allez titiller les pirates du détroit de Malacca avec mes lance-torpilles P6 )... Ce genre de choses.

Et puis, ça n'a rien de déshonorant de passer à l'Est. Non ? Mr. Green

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Ven 10 Oct 2008, 13:58

Intéressant Poirot, faut que je regarde ca de plus près. Sinon j'ai commencé à travailler sur une version ex-soviétique du Belka. Je passe à l'est moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Ven 10 Oct 2008, 15:57

Tu vas faire quoi au juste : un autre Belka, dans une temporalité différente ( pro-soviétique ) ou alors l'ancien Belka, dans le prolongement de celui que tu as actuellement ?

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Ven 10 Oct 2008, 16:31

Un autre Belka dans une temporalité différente, dans laquelle il aurait été annexé par l'URSS avant de retrouver son indépendance à l'éclatement de celles ci. A la réflexion un Belka ex-soviétique me parait plus "réaliste" historiquement que la version actuelle (dont l'histoire me servait surtout de justificatif pour lui donner un niveau de vie assez élevé et équiper son armée de matériel moderne occidental). J'en profiterai également pour essayer de développer d'avantage les autres aspects du pays (politique, économique, culturels, etc).
Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Ven 10 Oct 2008, 16:44

Annexé ou peut-être membre du Pacte de Varsovie comme " république-soeur ". Tu peux aussi tenter de jouer la carte roumaine ou yougoslave ( communiste mais pas trop inféodé à Moscou ).

Citation :
A la réflexion un Belka ex-soviétique me parait plus "réaliste" historiquement que la version actuelle (dont l'histoire me servait surtout de justificatif pour lui donner un niveau de vie assez élevé et équiper son armée de matériel moderne occidental).

Ca va te changer, quand je vois l'état actuel des armées vietnamienne, cambodgienne et laotienne... Ca va être très drôle comparé aux forces ultra-modernes de la Corée ou de la Slavinie. Mais ça change. En plus, mes forces armées indochinoises aligneront aussi du matériel occidental, ce qui renforcera la singularité de l'ensemble ( en gros, les matériels sud-vietnamiens capturés : chars M-48, VTT M-113, LST... ). Tu peux aussi faire la même chose : la Yougoslavie et la Roumanie avaient du matériel occidental ( résultat du prêt-bail ou fabrication sous licence ), sans parler des armements conçus et fabriqués sur place.

Par contre, que vas-tu faire du Belka " capitaliste " ?

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   Ven 10 Oct 2008, 18:44

Personellement je suis un peu bloqué niveau Slavie, ma marine n'avance pas c'est plus un manque de motivation que d'imagination. J'ai prévu après la marine de faire une armée de terre une armée de l'air, un corps de marines, des forces paramilitaires (garde-côtes garde-frontières garde nationale) mais aussi une constitution, de parler d'économie, de transport et d'universités mais avec le CAPES et AFN je pense que pour le moment c'est du domaine de la SF

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La confédération baltique ( projet )   

Revenir en haut Aller en bas
 
La confédération baltique ( projet )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La confédération baltique ( projet )
» Les Bouffons de la Confédération à la trappe
» PAISA "anonyme" de la Confédération Marathe
» La Fin de la Confédération : Appomatox (1865)
» Alerte de la Confédération sur les radios et TV actuellement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: