AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marine imaginaire du duché de Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Mar 05 Fév 2008, 12:43

MM 40 a écrit:
Salut,

si vous lisez bien le premier post, le Duché de Bretagne a pour capitale Rennes et comporte les quatre départements actuels de la Région Bretagne (Finistère, Côtes d'Armor, Morbihan et Ille-et-Vilaine) plus un morceau de l'actuelle Loire-Atlantique correspondant à la partie située au nord de la Loire moins la ville de Nantes restée française au traité de 1722.

Embarassed Oups, je dois avouer que je n'avais pas fait attention Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Mar 05 Fév 2008, 13:41

Re,

pour préciser le contexte, je poste dès maintenant la suite prévue pour demain.

Partie 8 : Le Duché de Bretagne aujourd'hui.

Aujourd’hui, le Duché de Bretagne compte environ 30000 km² et presque 4 millions habitants dont 3,6 de nationaux. Administrativement, il est toujours divisé en neuf « pays » correspondants grossièrement aux anciens évêchés et dotés d’un chef-lieu : Bro Kerne (Quimper), Bro Sant Malou (St Malo), Bro Léon (Morlaix), Bro Sant Brieg (St Brieuc), Bro Zol (Dol), Bro Dreger (Guingamp), Bro Gwened (Vannes), Bro Roazhon (Rennes) et Bro Naoned (St Nazaire). Ce dernier constitue un cas paradoxal puisqu’il tire son nom de la ville de Nantes, restée française.

Les langues officielles sont le breton (académique) et le français, qui reste la langue la plus courante. Le gallo, tombé en désuétude, n’a plus le statut de langue officielle. Le drapeau national est le Gwen-ha-Du qui a remplacé depuis 1932 la croix noire sur fond blanc.

La religion largement majoritaire est le catholicisme romain, le protestantisme luthérien et calviniste, le judaïsme et l’islam n’étant pratiqués que par une frange très faible de la population. A titre anecdotique, on enregistre depuis une trentaine d’années un retour, marginal mais bien présent, de la religion druidique (néo-paganisme tourné vers la terre et la nature).

Membre du « marché commun » (devenu CEE puis UE) depuis 1981, son économie est principalement tournée vers l’agriculture (céréales, élevage, pêche, aquaculture), le tourisme, les technologies de pointes, en particulier dans le domaine des télécoms, les échanges commerciaux (surtout le port de St Nazaire) et les constructions navales (Brest et St Nazaire pour les navires de commerce et de combat, Lorient et St Malo pour la pêche et la plaisance). Le pays est également exportateur d’énergie électrique grâce à la construction de deux centrales nucléaires dans les années 70 et l’implantation massive d’éoliennes dans les cinq dernières années. L’adhésion à l’espace Schengen et l’adoption de l’Euro dès février 2002 ont considérablement aidé à l’amélioration des échanges avec les principaux partenaires économiques que sont la France, l’Espagne et L’Irlande.

La vie politique actuelle est dominée par le parti conservateur « Bretagne Unie », souvent majoritaire aux Etats Généraux, et le Parti Social-Démocrate, placé au centre-gauche. Les deux partis d’extrème-gauche (Parti Communiste Breton et Armée Révolutionnaire Bretonne) ainsi que le parti d’extrème-droite (Breizh Atao) sont très minoritaires. On note également l’émergence depuis les années 90 du mouvement « Emgan glaz », obscur parti écologiste fondé dans les années 70, qui reflète les inquiétudes actuelles des populations au sujet de la pollution des eaux. Le souverain est le duc Arthur VIII, qui a succédé à sa mère à son abdication en 1997.


A suivre : les forces armées (ODB Marine et présentation des armées de terre et de l'air).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Mer 06 Fév 2008, 16:03

Bonjour,

le post du jour est arrivé!

Partie 9 : Les forces armées du Duché de Bretagne aujourd'hui

A l’instar des autres armées européennes, le décennie 1985-95 se traduisit par la fin progressive de la conscription, au profit de la professionnalisation des forces, la réduction des effectifs et l’ouverture aux femmes des derniers postes réservés jusque là aux hommes. La langue de commandement est le français. Le matériel est principalement d’origine française et israélienne (le fusil d’assaut Galil à calibre OTAN est l’arme de base de toutes les branches des forces armées).

Le recrutement se fait sur une base de cinq années de service, renouvelable, pour les hommes de troupes et les sous-officiers et de huit ans pour les officiers, quelque soit la branche choisie. A l’issue de leur service, et sur la base du volontariat, les ex-militaires peuvent devenir réservistes en rejoignant la milice (héritière de la levée nationale) terrestre, aérienne ou maritime. Ils effectuent un week-end d’entraînement par mois ainsi qu’une période de service en unité de trois semaines par an. Ils ont alors payés par l’état sur la base de leur salaire mensuel. Des volontaires venant directement du civil peuvent postuler à la milice. Ils reçoivent une formation de base de six mois avant d’être soumis aux même régime que les réservistes d’origine militaire. Depuis 2002, la milice est ouverte aux citoyens européens résidant depuis plus de cinq ans sur le territoire du Duché.

Les officiers sont formés dans les écoles militaires françaises de Coëtquidan (située sur le territoire breton, pour l’armée de terre), La Rochelle (Ecole Navale) et Salon-de-Provence (Ecole de l’Air). Les écoles de spécialisation (infanterie, cavalerie, artillerie, chasse, transport...) sont également ouvertes au officiers et sous-officiers bretons.


Aujourd’hui, la marine, forte d’environ 1800 officiers et marins (et 1300 miliciens), compte :

- deux avisos A 69 datant de 1983 et 84 modernisés (1200 tonnes, 1 x 100 mm, 2 x 20 mm, un lanceur Simbad, 4 x MM 40 et 2 x 2 tubes lance-torpilles). Bien que vieillissants, ils représentent une valeur sûre dans la défense du littoral et sont parfois utilisés dans le cadre de missions de l’ONU. Portant les noms de « Porzmoguer » et « Conan V », ils sont tous les deux basés à Brest.

- huit « Hauk » (140 tonnes, 1 x 40mm, 1x Simbad, 2 tubes lance-torpilles, 2 à 4 Penguin SSM). Désignés « navire anti-invasion », ils sont les « bonnes à tout faire » de la flotte, passant du rôle de patrouilleur à celui de torpilleur ou lance-missile très rapidement et à moindre coût. L’état-major en conserve en permanence six actifs, tandis que deux autres sont placés à tout de rôle en réserve ou maintenance. Ils sont baptisés du nom de leurs villes marraines : « Kemper/Quimper », « Roazhon/Rennes », « Konk Kerne/Concarneau », «Sant Malou/Saint Malo », «Gwened/Vannes », «Sant Brieg/Saint Brieuc », « Felger/Fougères » et « Pondi/Pontivy ». Deux sont basés à St Nazaire et les quatre autres, ainsi que les navires de réserve, à Brest.

- trois chasseurs de mines Tripartites rachetés d’occasion à la Belgique, portant les noms d’ « Enez ar Guerveur/Belle-Île en Mer», « Enez Groe/Île de Groix » et « Enez Eussa/Île d’Ouessant » . Tous basés à Brest, ils sont souvent appelés à représenter la Bretagne dans les festivités navales européennes ou les groupes de guerre des mines de l’OTAN. Deux sont maintenu actifs, le troisième étant en réserve ou en maintenance.

- deux EDIC, numérotés 9001 « Armor » et 9002 « Argoat » cédés par la France à la fin des années 80,

- six « Super-Dvora », acquis en 2005 et livrés les deux années suivantes, servent dans plusieurs rôles distincts. Les quatre premiers (P 201 à 204) portent les marquages AEM (bandes blanches et noires) ainsi que le marquage européen d’assistance à la pêche. Ils sont basés à St Nazaire, Concarneau, Morlaix et St Malo et leur mission principale est le contrôle des pêches, la surveillance et l’assistance aux plaisanciers et la lutte contre la contrebande. Deux ont été financés par l’UE. Ceux basés à Concarneau et à Morlaix sont armés non par les équipages de la marine d’active, mais par les réservistes de la « milice maritime ». Les deux autres (P 205 et 206), nominalement basés à Brest, sont surtout déployés dans le cadres de missions OTAN ou ONU à travers le monde. Tous sont armés de deux canons de 20 mm et peuvent embarquer des mitrailleuses légères.

- Deux compagnies de fusiliers-marins dont une à vocation de débarquement et de sécurisation des plages et l’autre de défense des bases. Une troisième est constitué en temps de guerre par des volontaires de la milice.

A titre anecdotique, on mentionnera l’existence de huit patrouilleurs Rodman 55 armés par la section maritime de la Maréchaussée Ducale (dans le cadre des même missions que les Super-Dvora), qui utilise également deux petites vedettes fluviales pour contrôler nombreux plaisanciers sur le canal de Nantes à Brest.


L’armée de l’air (1200 personnels actifs et 1100 miliciens) est de petite taille, mais affiche une excellente disponibilité. Elle n’entretient pas de base purement militaire mais opère à partir d’aéroports civils.

Elle est constituée :

- d’une escadrille de combat, basée à Brest-Guipavas, composée de six chasseur-bombardiers Kfir C-2, dont un bi-place, (rachetés d’occasion en Israël en 1998 en remplacement des derniers F-5) ainsi que de huit Pilatus PC-9 (entraînement et appui feu),

- d’une escadrille de transport et d’appui, basée à Morlaix, dotée de deux Casa 212 (transport/patrouille maritime/largage parachutistes) et de cinq Eurocopter Super-Puma (transport et secours en mer),

- d’une escadrille SURMAR avec deux Casa 235 ravitaillables en vol (financés par l’UE), basés à Lorient-Lann-Bihoué,

- d’une escadrille d’hélicoptères utilisant une dizaine de BO-105 multi-rôles (liaison, appui-feu avec mitrailleuses et/ou roquettes, anti-char avec missiles HOT, anti-aérien avec missiles Mistral). Ils sont basés sur un aérodrome proche de Rennes. A noter que cette escadrille est jumelée avec le 3ème Régiment d’Hélicoptère de Combat de l’Alat française.

L’équipage du Falcon 50 gouvernemental est également membre de l’armée de l’air bien que l’appareil dispose d’une immatriculation civile.

Un autre BO-105 et un neuvième PC-9 sont stockés au titre de l’attrition. L’entretien des Casa 235, 212 et du Falcon est sous-traité à l’industrie privée.

S’y rajoutent une batterie AA (Mistral et bi-tubes Oerlikon de 35 mm) et une compagnie de fusiliers-commandos entraînés au CSAR.

La « milice aérienne » met en œuvre deux Pilatus PC-6 et deux bimoteurs Reims-Cessna 406 pour les liaisons, la surveillance du littoral (pollution, accidents) et l’entraînement des paras ainsi qu’une compagnie de défense des bases. La plupart des miliciens sont dispatchés au cours de leur période annuelle dans les équipes de maintenance, de logistique ou administratives, selon leur qualification.

A noter également qu’un détachement de deux Atlantique II de la Marine Nationale française opère à partir de Lorient – Lann-Bihoué en collaboration avec les Casa-235 locaux.


L’armée de terre, réduite à 6500 militaires après professionnalisation (et 7200 miliciens), est constituée de deux brigades (Quartiers Généraux respectifs à Vannes et Châteaulin) comprenant chacune :
- trois bataillons d’infanterie (dont un breveté parachutiste),
- un escadron blindé (ERC-90 Sagaie et VBL Panhard),
- un bataillon de génie,
- une batterie d’artillerie (155 mm long et mortiers de 120 mm),
- une batterie AA (Crotale, Mistral et 35 mm)
- un bataillon de logistique.
- une compagnie de police militaire.

On compte en plus une batterie indépendante de LRM (lance-roquettes multiples), le service de santé, des carburants, l’intendance et les services annexes.

En cas de mobilisation, chaque brigade reçoit en renfort de la milice deux bataillons d’infanterie, un escadron blindé et deux batteries d’artillerie (une terrestre et une anti-aérienne) et voit les effectifs des autres armes (génie, logistique, santé…) augmentés.

A noter que la Garde Ducale (150 hommes chargés de la protection du duc et de sa famille) n’est plus rattachée à l’armée de terre depuis 1950 mais à la Maréchaussée Ducale, dépendant du secrétariat aux affaires intérieures.


A suivre : Les projets pour l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Mer 06 Fév 2008, 16:58

Excellente présentation MM40 thumright

Par contre, des super-Dvora dans les eaux bretonnes? Ils vont souvent boire la tasse tes marins!

Curieux d'utiliser des Kfir C2, ça reste des vieux machins aux qualités aériennes moyennes. Pourquoi pas des mirages F1C ex-armée de l'air?
Pour les BO105, en raison de la complexité du système ceux qui sont équipés antichar (missiles HOT) devront l'être en permanence : c'est très long de monter et démonter ces équipements (viseurs, interfaces, etc...).

Est-ce qu'il est prévu de présenter également la Maréchaussée ducale?
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Mer 06 Fév 2008, 17:46

Salut,

Citation :
Par contre, des super-Dvora dans les eaux bretonnes? Ils vont souvent boire la tasse tes marins!

Pourtant, c'est une plate-forme considérée comme relativement stable. Mais effectivement, elles purront difficilement sortir par très gros temps.

Citation :
Curieux d'utiliser des Kfir C2, ça reste des vieux machins aux qualités aériennes moyennes. Pourquoi pas des mirages F1C ex-armée de l'air?

En fait, ce sont des appareils permettant une défense aérienne de base, en l'absence de réelle menace, et ce pour un coût réduit. La Slovénie s'était montrée intéressée avant d'y renoncer. Les Mirage F1-C me paraissent plus coûteux et nécessitant un personnel plus qualifié. Néanmoins, l'hypothèse est crédible et pertinente.

Citation :
Pour les BO105, en raison de la complexité du système ceux qui sont équipés antichar (missiles HOT) devront l'être en permanence : c'est très long de monter et démonter ces équipements (viseurs, interfaces, etc...).

J'ignorais ce détail. on peut tabler sur six anti-chars et quatre autres. Des Gazelles auraient aussi pu faire l'affaire.

Citation :
Est-ce qu'il est prévu de présenter également la Maréchaussée ducale?

Je ne l'avais pas prévu, mais je pourrais le faire à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Jeu 07 Fév 2008, 08:40

Belle présentation (surtout l'historique, super thumright)

La république du Belka reconnait officiellement le duché de Bretagne et est ouverte à toute coopération civile ou militaire avec lui.

Sinon pour tes hélicoptères, je verrais bien des Lynx. Ca doit pas être trop cher, c'est très polyvalent (lutte anti-char, transport, reconnaissance) et c'est plus moderne qu'une gazelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Jeu 07 Fév 2008, 09:48

Au sujet de l'aviation (en vrac) :
- si tu forme tes pilotes en France tu n'aura pas besoin de PC9,
- si tes F5 sont des F5E/F, il sera plus économique de les rétrofiter et ils seront toujours plus performants que des Kfir C2 (de vrais sabots à ce qu'il paraît). Sinon, une escadrille de 6 mirages F1CT et 2 mirages F1B ne me semble pas si dispendieuse car tu va pouvoir jouer sur la communauté avec l'armée de l'air française,
- pourquoi disperser tes avions de transport : au lieu de 2 Casa 212 et 2 Casa 235 MPA pourquoi ne pas avoir une escadrille avec 4 Casa 235 dont 2 MPA ?

Sur la marine :
- avec le rail d'Ouessant tu n'a aucun navire de service public, 2 ou 3 remorqueurs AHTS type UT512 ou autres de chez Aker marine ne seront pas de trop, ainsi que des vedettes de sauvetage (j'aime bien les 47 pieds de l'USCG bien conçus pour le gros temps),
- de même avec une ZEE aussi immense, tu manque d'OPV ; cela peut se corriger en modifiantr légèrement ton historique : au lieu d'escorteurs d'escadre, fait construire des avisos-escorteurs type "Commandant Rivière" (en les renommant frégates), puis modernise les à la fin des années soixante-dix (missiles MM38 à la place du mortier ASM, plateforme et hangar pour un hélico de 5t à la place des 2 tourelles arrières) pour enfin les remplacer par 2 ou 3 frégates de surveillance type Floréal au début des années 90.
Elles pourraient être complétées par 2 ou 3 OPV (type Espadon 50 ou OPV54/64/74)
- pour les patrouilleurs côtiers, je pense que des navires plus marins produits par les chantiers bretons ou par un chantier français (CMN, Simonneau Marine, Leroux&Lotz, etc...) pourront faire l'affaire,
- quant aux EDICs, ils sont peut-être un peu légers pour naviguer en permanence dans les eaux bretonnes, les LCT norvégiens me semblent plus adaptés,
- enfin, pour un pays aussi marin il manque un navire hydrographique et océanographique.

A+
fanaPHIB
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Jeu 07 Fév 2008, 16:27

Salut,

Citation :
La république du Belka reconnait officiellement le duché de Bretagne et est ouverte à toute coopération civile ou militaire avec lui.

Le Duché de Bretagne envoie dès aujourd'hui un ambassadeur auprès de la République du Belka.

Citation :
Sinon pour tes hélicoptères, je verrais bien des Lynx. Ca doit pas être trop cher, c'est très polyvalent (lutte anti-char, transport, reconnaissance) et c'est plus moderne qu'une gazelle.

Oui, c'est vrai, c'est une bonne idée.

Citation :
si tu forme tes pilotes en France tu n'aura pas besoin de PC9

Les PC9 servent au maintien du niveau des pilotes (pas assez de chasseurs et coût d'exploitation très inférieur). En plus, ils ont de bonnes capacité d'appui-feu (moins cher que des hélicos de combat) et peuvent assister les appareils civils en difficultés ce que ne peut pas faire facilement un chasseur "delta" comme le Kfir ou le mirage (pb de décrochage). De toute façon, le remplacement des PC9 est prévu (voir prochain post).

Citation :
si tes F5 sont des F5E/F, il sera plus économique de les rétrofiter et ils seront toujours plus performants que des Kfir C2 (de vrais sabots à ce qu'il paraît). Sinon, une escadrille de 6 mirages F1CT et 2 mirages F1B ne me semble pas si dispendieuse car tu va pouvoir jouer sur la communauté avec l'armée de l'air française,

Tout à fait réaliste et envisageable, mais je voulais un peu d'exotisme!

Citation :
pourquoi disperser tes avions de transport : au lieu de 2 Casa 212 et 2 Casa 235 MPA pourquoi ne pas avoir une escadrille avec 4 Casa 235 dont 2 MPA ?

Les achats se sont étalés sur plusieurs années et les Casa 21 était sur le marché avant les 235, il me semble. Les 235 sont équipés SURMAR avec des appareils fixes et ne peuvent donc pas servir d'appareil de transport.

Citation :
avec le rail d'Ouessant tu n'a aucun navire de service public, 2 ou 3 remorqueurs AHTS type UT512 ou autres de chez Aker marine ne seront pas de trop, ainsi que des vedettes de sauvetage (j'aime bien les 47 pieds de l'USCG bien conçus pour le gros temps),

J'y ait pensé mais je comptait les attribuer au secteur civil, en collaboration avec la France.

Citation :
de même avec une ZEE aussi immense, tu manque d'OPV

Exact, mais il n'y a pas de pétrole! Wink

Citation :
de même avec une ZEE aussi immense, tu manque d'OPV ; cela peut se corriger en modifiantr légèrement ton historique : au lieu d'escorteurs d'escadre, fait construire des avisos-escorteurs type "Commandant Rivière" (en les renommant frégates), puis modernise les à la fin des années soixante-dix (missiles MM38 à la place du mortier ASM, plateforme et hangar pour un hélico de 5t à la place des 2 tourelles arrières) pour enfin les remplacer par 2 ou 3 frégates de surveillance type Floréal au début des années 90.

C'est une alternative possible, mais je voulais garder les A 69 pour leur puissance de feu plus impressionnante qu'un "Commandant Rivière", même modifié, et surtout qu'un Floréal.

Citation :
pour les patrouilleurs côtiers, je pense que des navires plus marins produits par les chantiers bretons ou par un chantier français (CMN, Simonneau Marine, Leroux&Lotz, etc...) pourront faire l'affaire,

Encore une idée intéressante.

Citation :
quant aux EDICs, ils sont peut-être un peu légers pour naviguer en permanence dans les eaux bretonnes, les LCT norvégiens me semblent plus adaptés

Cà me semble suffisant, le Duché de Bretagne n'ayant pas vocation à des projections massives de forces.

Citation :
enfin, pour un pays aussi marin il manque un navire hydrographique et océanographique

Les "Tripartites" peuvent s'en charger et sinon, on peut sous-traîter au privé, çà coûte moins cher de payer une campagne annuelle que d'entretenir un bateau en permanence. un partenariat avec la France ou l'Irlande ou encore la Grande-Bretagne pourrait être trouvé.

Le Duché de Bretagne est une nation pacifique, soumises aux même aléas économiques que le reste de l'UE. Il est donc normal qu'il ne soit pas doté d'une armées trop importante. 1 à 1,5 % du PIB doivent suffirent à l'entretien des forces et à leur renouvellement progessif au fil du temps. Je me suis basé sur les forces des pays équivalents en terme de surface, de polpulation et de finances (avec quelques ajustements parfois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Jeu 07 Fév 2008, 16:29

Partie 10 : les projets d'avenir.

La modernisation des armées, fait actuellement l’objet d’un âpre débat entre le Parti Social Démocrate, partisan du statut-quo et de la stagnation des budgets et le parti Bretagne Unie qui souhaite, au contraire une hausse des dépenses quitte à rogner sur d’autres postes.

Parmi les pistes envisagées pour la marine, on peut citer :

- le remplacement des A 69 par des Gowind neuves ou des Saar 4.5 d’occasion ,
- l’acquisition possible d’une licence de production pour deux « Andrasta » (SMX-23), renouant ainsi avec la tradition sous-marine,
- L’intégration de deux OPV hauturiers modernes type « Flamant », idéale pour compléter le parc trop réduit de « Super-Dvora » (qui manquent également d’autonomie),
- Le remplacement des EDIC par trois ou quatre LCP « Trossbat » suédois pouvant également servir de mouilleurs de mines.

Mais ce sont les finances qui dicteront les choix dans les années à venir, d’autant que malgré des modernisations successives de la propulsion, de l’armement et des systèmes de combat, les « Hauk » commencent à accuser leur âge et devront également être remplacés à moyen terme. La seule acquisition majeure faite par le Secrétariat ducal à la Défense concerne un ravitailleur type « Rhein » allemand. Ce navire pouvant soutenir un groupe de patrouilleur ou de guerre des mines, ou encore de déployer un état-major est attendu depuis longtemps par les dirigeants de la Marine. Il portera le nom de « Anna Breizh/Duchesse Anne ». Sa mise en service est prévue pour 2010. A titre anecdotique, un budget a également été accordé en 2007 pour équiper les deux « Super-Dvora » brestois, souvent affectés aux missions onusiennes, de missiles américains à courte portée Hellfire.

L’armée de l’air est un peu mieux lotie puisque le remplacement des neuf PC-9 (en cours de revente au Mexique) par onze Embraer Super-Tucano (dix plus un pour l’attrition) est d’ores et déjà acquis avec livraison prévue entre mars 2008 et janvier 2009. Ces avions, extrêmement versatiles et performants permettront d’assurer toute une gamme de missions : appui-feu, lutte anti-char, défense aérienne basique avec missiles air-air (en particulier contre des menaces assymétriques), assistance aux appareils de tourisme… Ils seront en outre équipés pour tirer la version air-mer du Penguin norvégien. Le passage à une dizaine d’appareils permettra d’en déployer éventuellement une paire dans le cadre de missions de l’ONU. En revanche, l’acquisition, un temps envisagée, de quelques chasseurs supplémentaires Kfir de seconde main auprès d’IAI semble définitivement tombée aux oubliettes.

En ce qui concerne l’armée de terre, le matériel relativement moderne et performant acquis dans les années 1990-95 permet de limiter les dépenses actuelles et par contrecoup l’achat du « Duchesse Anne » et des Super-Tucano. Seule l’acquisition d’une batterie supplémentaire de Crotale est actuellement envisagée.


Dernière édition par le Jeu 07 Fév 2008, 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Jeu 07 Fév 2008, 17:54

passage très interessant mais il y à une petite erreur, le SMX 23 est un sous marin côtier
http://forummarine.forumactif.com/france-f1/prosternez-vous-devant-andrasta-t3063.htm

alors que le Marlin est la version francisée du Scorpène depuis la brouille entre DCNS et Navantia qui à devellopé le S80 avec une electronique americaine

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Jeu 07 Fév 2008, 18:26

Salut,

c'était bien de soums côtiers dont je voulais parler. merci de ton post, j'ai réparé l'erreur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Ven 08 Fév 2008, 09:58

Citation :
En revanche, l’acquisition, un temps envisagée,
de quelques chasseurs supplémentaires Kfir de seconde main auprès d’IAI
semble définitivement tombée aux oubliettes.

Donc inutile, je pense, d'envisager l'achat de Mirages 2000 d'occasion Sad

Les forces aériennes du Belka souhaitent louer des installations dans les pays alliés pour permettre aux pilotes belkans de s'entrainer dans des zones plus vastes que celles à leur disposition au Belka (un peu comme Singapour). Si le Duché de Bretagne est d'accord, les forces aériennes du Belka souhaitent déployer un détachement de F/A-18 Hornet à Landivisiau (six monoplaces et deux biplaces). En échange du droit d'utiliser les installations bretonnes et de la possibilité de s'entrainer avec les pilotes bretons et français, les Hornet belkans sont mis à la disposition du Duché de Bretagne pour completer ses Kfir.
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Ven 08 Fév 2008, 17:45

Bonjour,

Du Secrétaire Ducal à la Défense de Son Altesse Arthur VIII, par la grâce de Dieu souverain de Bretagne, à Son Excellence l'Ambassadeur de République du Belka à Rennes.

Excellence,

J'ai l'honneur de vous informer que le projet de détachement de huit chasseurs Hornet souhaîté par le ministère de la défense de votre nation a reçu un accueil favorable au sein de notre état-major et a reçu l'aval, par l'intermédiaire d'un vote, des Etats Généraux du Duché.

En conséquence, je prie l'état-major de vos forces aériennes de se mettre en relation avec nos services pour étudier le plus rapidement possible les modalités d'un tel déploiement.

En ce qui concerne la localisation géographique, le projet de construction d'une base aérienne à Landivisiau étant ajourné sine-die, le Duché de Bretagne propose de mettre à votre disposition les infrastructures des bases de Brest-Guipavas ou de Lorient - Lann-Bihoué, à votre convenance.

Dans l'attente de votre réponse, je prie Votre Excellence d'assurer le peuple belkan de la plus sincère amitié de la nation bretonne toute entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Ven 08 Fév 2008, 20:06

Du général Alexander Karsyn, chef d'état major des forces de défense aériennes du Belka, à Son Altesse Arthur VIII, par la grace de Dieu souverain de Bretagne.

Je tiens à remercier personnellement votre Majesté pour le soutien apporté à notre projet de déploiement de chasseurs Hornet sur votre territoire national. Nos services ont dores et déjà entrepris les démarches nécessaires pour l'installation de notre détachement sur votre base de Lorient Lann-Bihoué, installation qui devrait être effective dans le courant du moi de mars. Mes pilotes sont à la disposition de Votre Majesté, et se réjouissent par avance de pouvoir tester leurs matériels et leurs tactiques face à des opposant de première catégorie.

En espérant que ce déploiement marque le début d'une longue collaboration entre nos forces armées, je prie Votre Majesté d'accepter les remerciements chaleureux des forces armées belkannes, et de notre pays tout entier.


(PS: comme ca j'intégrerai le détachement basé en bretagne dans la présentation des forces de défense aériennes du Belka, que je posterai peut être ici)
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Sam 09 Fév 2008, 10:06

Salut,

une petite précision, en ce qui concerne les PC-9. D'après plusieurs sources internet, les pilotes slovènes ont virtuellement abattu deux F-16 (!!!) lors de l'exercice "Adriatic Rescue" et n'ont perdu aucun appareil (même virtuellement). Les Super-Tucano ont des capacités air-air (et air-sol) supérieure aux PC-9 alors entre les Kfir (utilsés commes intercepteurs), les Super-Tucano et le détachement de F-18 belkans, mon espace aérien ne risque pas grand'chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Sam 09 Fév 2008, 10:14

Des F-16 abattus par des PC-9????

C'était un prototype ultramoderne de PC-9??
Ou alors les pilotes des F-16 étaient bourrés? Ou les radars étaient en panne?
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Sam 09 Fév 2008, 10:24

Cà n'est pas si surprenant, les PC-9 manoeuvrent mieux à basse vitesse, peuvent voler plus bas et passer sur les radars pour des avions de tourisme. Le seul handicap, c'est qu'ils doivent être guidés (pas de radar embarqué). Ce n'est pas la première fois que çà se produit. Lors des tests des Tucano avec missiles air-air au Brésil, des chasseurs à réaction F-5 et AMX ont été plusieurs fois (virtuellement) liquidés. Un dernier exemple : lors des exercices avec les "Agresseurs" américains, les vieux Skyhawk (datant des années 60 dans leur conception) envoyaient régulièrement des F-16 et F-18 embrasser (toujours virtuellement!!!) la planète, alors qu'ils ne sont même pas supersoniques! Et pendant le Vietnam, deux Mig du nord ont été abattus par des Skyraiders à moteur à piston.

Le même genre de chose existe pour les menaces maritimes. La vente de China-cat (catamarans de 13 m) armés de 4 à 8 missiles anti-navires à moyenne portée (20 à 25 km) à l'Iran inquiète beacoup les USA. Ces navires bon marchés, semi-furtifs pourraient faire des dégâts à moindre frais à une flotte beaucoup plus lourde et plus moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Sam 09 Fév 2008, 16:33

Pour faire plaisir à FanaPHIB, voici le descriptif de la Maréchaussée Ducale.


Remontant à la restauration du duché en 1722, la Maréchaussée Ducale est à la fois une force paramilitaire de maintien de l’ordre et de protection des personnes et des biens et un service d’investigation criminelle. Elle regroupe au sein de le même entité les rôles dévolus à la Police et à la Gendarmerie Nationale française. Ses 5800 membres portent d’ailleurs le nom de gendarmes. On compte environ un millier d’officiers, trois mille deux cent sous-officiers et mille cinq-cent gendarmes.

Son organisation administrative (service, grades…) et opérationnelle est basée sur un système militaire mais elle dépend du secrétariat ducal aux Affaires Intérieures et son personnel reste sous statut civil. Le recrutement se fait sur concours (épreuves théoriques et physiques) quelque soit le grade. La formation d’une partie des sous-officiers est assurée par l’Ecole de Montluçon (les autres le sont sur place) et celle des officiers par celle de Melun. La totalité des postes est ouverte aux femmes.

La majeure partie du personnel (3800 membres) sert en brigade, dispersées sur les communes du territoire où elles assurent les missions de police (protection des personnes et des biens, recherche et investigation de base).

Trois cent gandarmes sont spécialisés dans les interventions routières (contrôle de vitesse, intervention sur accidents graves). A noter que la plupart des contrôles sont directement effectués par les brigades locales.

Le SICM (Service d’Investigation Criminel de la Maréchaussée) est chargé d’enquêter et d’instruire (sous la direction d’un juge) les crimes et délits graves sur l’ensemble du territoire. Comptant 500 gendarmes (dont une cinquantaine de scientifiques), opérant pour la plupart en civil, ils sont basés à Rennes, Vannes et Quimper.

On compte une unité de maintien de l’ordre, de 400 hommes, équipés de blindés anti-émeute et spécialement entraînés à la guérilla urbaine. Vu le peu de violence des manifestations sur le territoire national, qui n’a plus connu de réelle émeute depuis les mouvements communistes d’après-guerre, sa taille reste réduite et le rôle de ses fonctionnaires tourne plus souvent autour de l’encadrement d’évènements festifs (festival interceltique de Lorient, rassemblements de voiliers à Brest…) qu’autour de la charge de pêcheurs ou d’étudiants en colère.

La Service Maritime compte 350 gendarmes-marins, armant huit Rodman 55 et deux vedettes fluviales (canal de Nantes à Brest) ainsi que des brigades maritimes dans les ports de plaisance et de pêche les plus importants (St Nazaire, La Turballe, La Trinité/Mer, Lorient, Concarneau, le Guilvinec, Le Conquet, Roscoff, Le Légué et St Malo). Leur rôle reste principalement le contrôle des pêches et des plaisanciers et la lutte contre les trafics de toutes natures en collaboration avec les Douanes Ducales et les services français.

Le Service Aérien (50 gendarmes) met en œuvre trois hélicoptères « Ecureuil » pour les recherches et la surveillance du trafic routier. En juillet-août, en raisons des forts mouvements sur les routes et du nombre d’accidents, des hélicoptères civils sont parfois loués en renfort.

La Garde Ducale, comptant 150 hommes et femmes est spécialement affectée à la protection du souverain, de sa famille et de ses hôtes. Considérés comme la crème du service, ils sont spécialement entraînés aux situations de crises (prise d’otages, attaque terroriste) et bien sûr au peu passionnant mais indispensable protocole. Le recrutement se fait uniquement sur la base du volontariat, pour une durée de cinq ans, renouvelable. Les volontaires ne manquent pas bien qu’il doivent renoncer à la moitié de leurs permissions (quatre semaines) tant qu’ils servent dans cette unité. De nombreux éléments, comme le nombre d’hommes qualifiés « snipers » ou le nombre de spécialistes (démineurs, négociateurs…) restent secrets.

Une unité indépendante d’une centaine de musiciens est chargé d’opérer lors des réceptions diplomatiques, des grands évènements nationaux et de représenter le Duché dans les concours musicaux européens. A noter que ces gendarmes reçoivent une formation physique et technique complète avant d’être affecté à cette unité.

Les cent cinquante gendarmes restant sont affectés au CAMD (Corps Administratif de la Maréchaussée Ducale) assurant la gestion de l’ensemble du service (matériel, personnel, comptabilité, formation…). Ils sont aidés dans cette tâche par une centaine de civils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1483
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Dim 10 Fév 2008, 19:04

L'operation contre le Scharnhorst et le Gneisenau en 1941...

Tu retiens l'histoire
tu vas l'écrire...???


Jef salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Dim 10 Fév 2008, 19:41

Salut,

j'essayerai bien quelque chose mais pas pour tout de suite. Si tu veux t'y coller, pas de problème, tu auras toute ma coopération!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Lun 11 Fév 2008, 13:13

Excellente, la présentation de la Maréchaussée ducale MM40 thumright
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Lun 03 Mar 2008, 18:18

Dernières nouvelles




Suite à la victoire du parti conservateur « Bretagne Unie » aux élections législatives du 17 février, la future commission parlementaire a révélé son plan de modernisation des Forces Armées du Duché.



Le budget passera de 0,8 à 1,1 % du PNB (soit 37,5% d’augmentation), ce qui autorise pour les années à venir une accélération du renouvellement des forces navales, aériennes et terrestres.



Parmi les projets retenus, on note pour la Marine :



- Achat immédiat de cinq patrouilleurs Stanflex danois. Ces navires, très adaptés à la guerre littorale pourront intervenir dans le cadre de l’ONU ou de l’OTAN soutenus par le futur ravitailleur « Anna Breizh/Duchesse Anne ». Leur avantage majeur est de pouvoir servir indistinctement comme OPV, patrouilleurs lance-missile ou lance-torpille, ou encore mouilleurs de mines en changeant de rôle à moindre coût. La construction se fera à St Nazaire (trois navires) et St Malo (deux navires) sous licence danoise.



- Désarmement et proposition à la vente de quatre « Hauk » et de trois « Super-Dvora » au fur et à mesure des livraisons des Stanflex. Les quatre « Hauk » subsistants seront employés aux missions extérieures (ONU ou OTAN) et mis en réserve en dehors de leurs périodes d’utilisation. Les deux derniers « Super-Dvora » seront cédés à la Maréchaussée ducale.



- Lancement des études concernant l’achat de quatre « Trossbat » en remplacement des EDIC à court terme et de deux Gowind à plus long terme (remplacement des A69).



- Recrutement d’une centaine d’officiers, officiers-mariniers, quartiers-maîtres et matelots supplémentaires.



Pour l’Armée de l’Air, le passage des Kfir du standard C-2 au standard C-10 devrait être négocié dans l’année avec IAI.



L’achat de la batterie supplémentaire de Crotale pour l’armée de terre est inscrit au plan.



Les partis d’extrême-gauche dénoncent ce plan « militariste » et le parti Social-Démocrate s’inquiète des économies qui pourraient toucher les budget des transports ou de l’éducation en compensation. Ils accusent en outre la majorité de jouer sur l’émotion de la population après les pertes subies au Sénégal. Leurs élus aux Etats-Généraux voteront contre ce plan.

En revanche, les deux députés du parti nationaliste « Breizh Atao » ont fait savoir qu’ils voteraient pour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Ven 04 Avr 2008, 09:15

"Les Super-Tucano donnent entière satisfaction!"

C'est par cette phrase sans ambigüité que le chef d'Etat-Major de notre armée de l'Air a répondu aux journalistes évoquant des retard dans la livraison et la mise au point des appareils. Rappellons que les trois premiers ont déjà été livrés, le quatrième devant être réceptionné dans la deuxième quinzaine d'avril.

De source interne, il semblerait que les pilotes apprécient particulièrement cet avion, comme l'explique le capitaine Soizic Le Guen, qui de retour du Sénégal est en train de se former sur ce nouvel appareil :

"Les performances en vol sont supérieures à celle de nos PC-9, et le système d'arme lus évolué nous permet de contrer les menaces les plus diverses allant jusqu'aux chasseurs à réaction. C'est vraiment une belle évolution pour notre force aérienne!"

Ces nouveaux avions, construits au Brésil remplaceront dans le courant de l'année les PC-9 qui seront cédés au Mexique dans le cadre d'un accord commercial tripartite entre les trois états.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Dim 13 Avr 2008, 15:48

Extrait du Télégramme Breton du 12 avril 2008

Une modernisation de nos forces navales plus rapide que prévue!

Alors que les Etats Généraux viennent de voter le plan de modernisation de nos forces armées, l'Etat Major de la Marine Ducale vient d'annoncer que la construction sous license de deux patrouilleurs Stanflex 300 était d'ores et déjà annulée. En effet, la Marine danoise a décidé de vendre deux de ses patrouilleurs à nos forces navales qui seront commissionnés d'ici la fin 2008. Une troisième unité pourrait suivre.

L'argument avancé par l'Etat-major est l'excellent état général des navires danois, la rapidité de mise à disposition ainsi que le coût diminué de moitié pour chaque unité. Le montant exact de la transaction n'a pas encore été divulgué à ce jour.

Si cette décision fait le bohneur du Secrétariat Ducal à l'Economie et aux Finances, il ne fait pas celui des chantiers navals de St Nazaire, qui se sont déclarés "choqués d'une telle décision et surtout de n'avaoir appris la nouvelle qu'au dernier moment et sans avoir été consultés". Le Syndicat National des Industries Métallurgiques a appelé par ailleurs à une manifestation devant le Secrétariat Ducal à la Défense mercredi prochain.

D'autre part, on apprend que le Sri Lanka se serait montré intéressé par le rachat des patrouilleurs qui seront désarmés à l'entrée en service des Stanflex.


Dernière édition par MM 40 le Dim 13 Avr 2008, 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   Dim 13 Avr 2008, 16:02

NOTE DE SERVICE.

DATE : 16 avril 2008

DIFFUSION : Intégrale (Niveau 1).

EMETTEUR : Colonel Gaël de Kerhontin, attaché auprès du Secrétariat Ducal à la Défense.

URGENT et IMPORTANT

Note de service à l'attention des membres des forces armées.

Le Secrétariat Ducal à la Défense, ayant pris connaissance de la diffusion dans les unités de photos à caractère pornographique mettant en scène des personnels féminins des forces navales belkannes, rappelle à tous les membres des forces armées que ce genre de comportement est en contradiction avec les valeur de respect et de tolérances prônées par nos Forces Armées et de nature à provoquer des tensions avec nos amis et alliés belkans.

En conséquence, tout membre des Forces Armées Ducales pris en possession de ces documents photographiques sous nimporte quelle forme (papier, informatique, fond d'écran de mobiles) sur son lieu de travail sera passible d'une sanction pécunière du montant d'une journée de solde et devra suivre un stage de deux jours (décomptés de ses permissions et congés) sur le harcèlement sexuel et le comportement attendu d'un militaire breton.

Les chefs de sections, maîtres d'armes et policiers militaires sont chargés de l'exécution du présent arrêté.

A Rennes, le 16 avril 2008,

Pour le Secrétaire Ducal à la Défense,

Colonel Gaël de Kerhontin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marine imaginaire du duché de Bretagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marine imaginaire du duché de Bretagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marine imaginaire du duché de Bretagne
» Marine imaginaire d'Epire
» Arrivée d'un Breton
» Féodales: création du "Duché de Bretagne [RESOLU]
» FREGATES ANTI-SOUS-MARINE CLASSE BREMEN (TYPE 122A)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: