AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LES DESTROYERS DE LA CLASSE L

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 23 Mai 2007, 17:00

LES DESTROYERS DE LA CLASSE L









En 1937 confronté aux grands destroyers encours de construction : les ASASHIO japonais, les GRIDLEY américains et les RODER allemands, la Royal Navy se retrouve fort dépourvu dans ce domaine, avec la construction des MOGADOR le déséquilibre va encore plus s’accentuer.



Conscient de ce problème, le troisième Lord de l’Amirauté l’amiral Henderson décide alors de lancer un programme de ‘super-destroyer’. Plusieurs projets sont donc étudiés avec un déplacement atteignant 2 750 tonnes.



Le coût estimé de ces navires est de 1 150 000 £, un dizaine d’exemplaires étant prévu.



Mais ce programme va se heurter à l’opposition des CEC Home Fleet et Mediterranean Fleet. Ceux-ci avance les raisons suivantes :


1 – ils estiment que ce programme n’est pas adapté aux besoins opérationnels de la flotte ;

2 – pour eux les modèles encours de construction supportent très bien la comparaison avec leurs contemporain étrangers,

3 – ils veulent plus de destroyer soit une commande de 14 Tribals supplémentaires, soit de nouveaux Js



Le 14 octobre 1937 le programme ‘super-destroyer’ est abandonné et une variante plus petite est proposée. Par rapport à la classe ‘J’ les modifications sont les suivantes :



1- un déplacement accrut de 140 tonnes pour le Leader et de 125 tonnes pour les autres.

2- La largeur est augmenté

3- La puissance des machines est augmenté de 8 000 CV

4- La vitesse est augmenté de 1,5 nœuds en déplacement standard et de 1 nœud en pleine charge

5- Adoption du nouvel affût waterproof pour l’artillerie principale

6- Pour compenser le poids des nouveaux affût, retour aux lance-torpille quadruples pour les torpilles.



Le coût de ces unités est estimé à 715 000 £ contre 590 00 £ pour les ‘J’ et 367 500 £ pour les ‘I’




Le 8 décembre 1937 le projet L 48 C est retenu, son dessin final sera accepté le 1er avril 1938 par l’Amiral Henderson et par le Board le 7 avril 1938. Les navires de la classe ‘L’ sont commandés le 31 mars 1938 et confirmés le 10 août 1938.



LOOKOUT Camouflage type Méditerranée


CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


Déplacement : 1920 tonnes (standard), 1 935 tonnes (standard pour le Leader), 2 630 tonnes à pleine charge.

Longueur : 110,49 m

Largeur : 11,20 m

Tirant d’eau : 3,05 m

Propulsions : 2 chaudières Admirality à 3 tambours, 2 turbines à réduction par engrenages Parsons (48 000 CV)

Soutes à mazout : 567 tonnes, rayon d’action 5 500/4 000 milles nautiques à 15/20 noeuds

Vitesse : 37 nœuds aux essais, 32 nœuds standard,

Artillerie : 3 X 2 pièces de 120 mm Mk XX, un pom-pom quadruple Mk VIII; 2 X 20 mm AA, 12 pièces de 12,7 mm AA, 8 torpilles de 533 mm (2X 4 ) Mk IX.




Legion

LES NAVIRES AA


Après le lancement du LEGION le 28 décembre 1939, il devient rapidement apparent que plusieurs navires vont voir leurs achèvement sérieusement retardé compte tenu des retards prévu dans la livraison de leur artillerie principale.



Le 28 février 1940, le responsable des constructions navales à l’Amirauté demande à la section destroyer d’envisager un nouvel armement pou une partie de la classe ‘L’.



Après discussion , décision est prise le 29 mars 1940 de modifier quatre navire de la class ‘L’ de la manière suivantes :



4 tourelles doubles de 102 mm HA/LA Mk XIX avec des canons Mk XVI

1 quadruple pom-pom

2 mitrailleuse de 12,7mm

2 affûts quadruples de torpilles.

110 charges ASM

Equipage : 217 officiers et matelots



Le chantier Hawthorn Leslie est chargé de l’élaboration des plans.



Les navires sélectionnés sont les suivants : LANCE, LARNE, LIVELY et LEGION.



MODIFICATIONS


1- A la mi 1941 l’affût lance-torpilles arrières fut débarqué et remplacé par une pièce simple de 102 mm AA. Cette pièce sera couplée à la direction de tires des pièces de 120 mm afin de permettre de faire des tires de barrages. Le bénéfice résultant de ce système sera médiocre. (Concerne ceux armés avec les tourelles de 120 mm)

2- Deux pièces de 20 mm seront ajoutées à côté des projecteurs, deux autres vont remplacer les pièces de 12,7 mm.

3- En décembre 1942 compte tenu du peu d’utilité de la pièce de 102 mm celle-ci est débarquée, on réinstalle l’affût lance torpilles.

4- Plus tard des pièces doubles de 20 mm remplaceront les pièces simples.Des radars seront installés (AW 286 M RDF, AR 285, SW 271 RDF, SW 272 RDF, GW 293) ainsi que le système HD/DF

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.


Dernière édition par LE BRETON le Dim 11 Mai 2008, 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 30 Mai 2007, 21:19

HMS LAFOREY






Commandé le 31 mars 1938 au chantier Yarrow de Scotstoun, mis sur cale le 1er mars 1939, lancé le 15 février 1941 et mis en service le 26 août 1941



Le LAFOREY avait commencé son entraînement à Scapa quand il fut envoyé escorter un convois à destination de Gibraltar. Arrivé à Gibraltar il participe à l’opération ‘HALBRED’ un convois à destination de Malte (26-30 septembre 1941). Il est ensuite renvoyé à Scapa afin de finir son entraînement du 6 au 16 octobre 1941. Il prend ensuite l’escorte du cuirassé MALAYA qui fait route vers la Clyde dans des conditions climatiques très difficile. Suite aux dommages subis pendant cette tempête il est en réparation et entretien au chantier Barclay Curle jusqu’au 1er novembre 1941.


Le LAFOREY est renvoyé à Gibraltar où il va rejoindre la Force ‘H’ pour un période de six mois. Il est immédiatement en action et fait partie de l’escorte des porte—avions ARGUS et ARK ROYAL lors de l’opération ‘PERPETUAL’ (transfert d’avions vers Malte). Le 13 novembre 1941 l’ARK ROYAL est torpillé par le sous-marin U.81 et va couler le lendemain. Le LAFOREY va venir à couple du port-avions afin de lui fournier de l’électricité et fournir des hommes pour le sauvetage du porte-avions. Finalement il va recueillir une partie de l’équipage. Le LAFOREY sera aussi l’un des escorteurs des porte-avions ARGUS et EAGLE, du cuIrassé MALAYA et croiseur HERMIONE lors d’une tentative avorté visant à transférer des avions à Malte (27.28.02.1942). Il va aussi participer à l’opération ‘SPOTTER’ du 6 au 8 mars 1942. Il sera engagé dans une tentative avorté du 20 au 23 mars 1942, suivie d’une opération réussie réussie du 27 au 30 mars 1942 quand 16 chasseurs rejoindront Malte.


En avril 1942 le LAFOREY est détaché pour participer à l’opération ‘IRONCLAD’, l’invasion de Madagascar et l’occupation de Diego Suarez. Il va ensuite rester dans l’océan Indien comme membre de l’Eastern Fleet. Il va ainsi escorter des convois entre les Seychelles, Addu, Colombo et Kilindini avant d’arriver le 17 juillet 1942 à Capetown . Là il va prendre en charge un convois qui la ramener à Gibraltar via Freetown. Le LAFORET est basé à Gibraltar d’août à septembre 1942 et va prendre part au convois ‘PEDESTAL’. Lors de cette opération il va secourir les survivants de l’EAGLE le 11 août 1942. Le LAFOREY va ensuite retourner en Grande Bretagne et arrive le 16 septembre1942 au chantier Thornycroft de Southampton pour une refonte qui va durer jusqu’au 20 novembre 1942. Après une remise en conditions à Scapa du 23 novembre 1942 au 7 décembre 1942 le LAFOREY est renvoyé à Gibraltar où il arrive le 20 décembre 1942. IL est tout de suite en action car dès le lendemain il va essayer de prendre en remorque le paquebot STRATHALLAN torpillé au nord d’Oran et va secourir les survivants.



Le LAFOREY va ensuite rejoindre la 19 DF à Alger et entreprendre des mission de patrouilles au large de l’Algérie et plus tard de la Tunisie. Le 7 aril 1943 il va rencontrer six S-boats, lors de l’engagement qui s’en suit un S-boat et coulé et deux autres endommagés. Le LAFOREY est légèrement endommagé dans ce combat et son commandant écrira ‘we were very fortunate’


Le LAFOREY va ensuite participer au blocus du cap Bon, étant endommagé par un tir de batterie côtière au large de Sidi Baud le 9 mai 1943 à 17.27. Il rejoint Malte le lendemain pour réparation et débarquer trois blessés. Il est ensuite engagé dans le bombardement et la capture de l’île de Pantellaria du 11 au 18 juin 1943. Le LAFOREY va ensuite opérer à partir de Malte de juin à décembre 1943 avec une période à Naples en octobre 1943.


L’invasion de la Sicile va être la prochaine opération importante à laquelle va participer le LAFOREY, au départ il fait partie de la Support Force East. Ensuite après avoir transporté le Général Alexander à Augusta le 15 juillet, il va en compagnie du NUBIAN escorté les croiseurs ORION et UGANDA en route pour relever le NEWFOUNDLAND endommagé le 16 juillet 1946. Le 23 juillet 1943 avec le ECLIPSE il va couler le sous-marin italien ASCIANGHI. Le 8 septembre 1943 alors qu’il supportait le débarquement de Salerne il est touché à cinq reprise par une batterie de 88 mm. Une chaudière est mise temporairement hors service et il y a des dégâts au niveau des superstructures. Il y a un mort et deux blessés à bord. Le 13 octobre 1943 en compagnie du LOOKOUT et du FLORES il bombarde des positions allemandes au nord de la rivière Volturno et le 18 février 1944 en compagnie du MAURITIUS il bombarde Formia dans le cadre du débarquement d’Anzio.




Le 30 mars 1944 le LAFOREY est torpille et coulé par le U.233 au nord-est de Palerme, le Captain H.T. Armstrong DSO, DSC, neuf autre officiers et 167 membres d’équipages sont tués ou portés disparut. Le LAFOREY est immédiatement vengé par les TUMULT, HAMBLEDON, et BLENCATHRA qui vont couler immédiatement le U.223. Celui-ci un type VII commandé par l’oblt Z.S. Peter Gerlach perdra 23 membres d’équipages tués et le reste sera capturé par les anglais.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Dim 03 Juin 2007, 21:01

HMS LANCE





Mis sur cale le 1er mars 1939 au chantier Yarrow de Scotstoun, lancé le 28 novembre 1940 et mis en service le 13 mai 1941.


Marque de coque : G 87



La carrière opérationnel du LANCE va durer a peu près 9 neufs mois. Il venait de commencer son entraînement à Scapa quand le 22 mai 1941 il est envoyé faire partie de l’escorter du KING GEORGE V, du VICTORIOUS et quatre croiseurs engagés dans la chasse du BISMARCK. Le LANCE victime d’avaries de mer devra retourner à Scap au bout de quelques heures. Après réparations et achèvement de son entraînement, il est affecté brièvement au Western Approaches avant d’escorter le FURIOUS à Gibraltar en compagnie du LEGION. IL est ensuite affecté à l’escorte des convois Gibraltar-Grande Bretagne pour une période de deux mois. Il est ensuite affecté à la Force ‘H’ et la 4 DF pour une période de six mois.


Durant cette période avec la Force ‘H’ le LANCE va participer à de nombreuses missions : l’opération ‘STATUS’ en septembre 1941 (transfert d’avions à Malte, l’opération ‘HALBERD’ (convois à destinations de Malte 24-30 septembre 1941). Après une maintenance à Malte du 1er au 19 octobre 1941, les LANCE et LIVELY vont escorter les croiseurs AURORA et PENELOPE à Malte où ils arrivent le 21 octobre 1941 devenant ainsi la Force ‘K’. Le 8 novembre 1941 sur la base d’information ‘ULTRA’ la force ‘K’ va intercepter le convois italien BETA parti de Naples à destination de Tripoli. Cinq transports vont être coulés (DUISBERG, SAN MARCO, MARIA SAGITTA, RINA CORRADO), deux tankers (CONTE DI MISURATA et MINATITLAN) ainsi que le destroyer FULMINE. Quinez jours après la force ‘K’ va intercepter un autre convois et les transports MARITZA et PROCUDA sont coulés malgré la belle défense de leurs défenseurs les torpilleurs LUPO et CASSIOPEA.


Le 17 décembre 1941 la force ‘K’ va rencontrer la force ‘B’ venant d’Alexandrie et va escorter le transport BRECONSHIRE à Malte le 18 décembre 1941. Le même jour la force ‘K’ maintenant constitué des croiseurs AURORA, NEPTUNE et ARETHUSA ainsi que des destroyers HAVOCK, KANDAHAR, LANCE et LIVELY est envoys intercepté un convois italien. Malheureusement ces navires vont entrer dans un champ de mines au large de Tunis, le NEPTUNE et le KANDAHAR vont être perdu avec d’importantes pertes en vie humaines, tandis que les AURORA et PENELOPE sont endommagés. Le LANCE et les autres destroyers vont secourir les survivants et escorter les croiseurs endommagés vers Malte. Du 6 au 8 janvier les LANCE, LIVELY, JAGUAR et HAVOCK ont rendez-vous avec la flotte de la Méditerranée pour une échange de navire, le BRECONSHIRE et le HAVOCK étant échangé contre le GLENGYLE et le SIKH. Ils sont de retour à Malte le 8 janvier 1942. Durant une autre opération la force ‘K’ va escorter les destroyers LEGION et MAORI contre le AJGUAR et va escorter les transports AJAX, CITY OF CALCUTTA et CLAN FERGUSON vers Malte le 19 janvier 1942. Une opération du même type est mené du 25 au 27 janvier 1942, les transports GLENGYLE et ROWALLAN CASTER étant échangé contre le BRACONSHIRE, Le LANCE étant échangé à cette occasion avec le KINGSTON.

Le 12 février 1942 le LANCE appareille comme membre de l’escorte rapproché du convois MW 9 A, durant le trajet le CLAN CHATTAN est coulé et le CLAN CAMPBELL pris en remorque et ramené à Tobrouk. Le LANCE est ensuite reversé à la Force ‘K’ tandis que les ZULU, SIKH et LIVELY sont renvoyés à Malte. La force ‘K’ est composé à ce moment du PENELOPE, du LANCE et du LEGION. Le LANCE est affecté à la 22 DF.

Le LANCE est à ce moment très usés et ne peut plus être considérés comme une unité opérationnelle, il est donc rentré à l’arsenal de Malte pour réparation, sa remise en service est prévue pour 25 avril 1942. Malheureusement il est bombardé le 5 avril 1942 alors qu’il est au bassin, le dock est inondé et le LANCE partiellement submergé. Il est de nouveau endommagé quatre jours plus tard.

Les opérations de sauvetage vont s’étaler de 1942 à 1943, le LANCE est remis droit, sorti du bassin et ramené en Grande Bretagne à l’arsenal de Chatham. Là il est déclaré perte totale après inspection. Il est alors conduit au chantier de démolition TW Ward à Grays en juin 1944.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Jeu 07 Juin 2007, 21:20

HMS LARNE/HMS GURKHA II






Je remercie Bernard pour la photo, si d'autres personnes ont de belles photos de destroyers anglais, pensez à moi.

Mis sur cale le 18 octobre 1938 au chantier Cammell Laird de Birkenhead, lancé le 8 juillet 1940 et mis en service le 18 février 1941.

Marque de coque : G 63




A la suite de la perte du premier GURKHA, les régiments de Gurkha demandèrent à ce qu’un nouveau navire reprenne le flambeau. En conséquence le LARNE fur rebaptisé. Après sa mise en condition, il fut affecté au Western Approaches, tout d’abord au 11th Escort Group, puis ensuite au 9 EG.

Le 26 mars 1941, il fut endommagé dans une collision, les dégâts son importants et le navire est envoyé à Rosyth pour des réparation qui vont durer jusqu’au 24 juin 1941. Il va ensuite escorter des convois, notamment le WS 10 lors de la première partie de son voyage vers le Moyen-Orient en juillet 1941. Du 20 au 23 août 1941 le GURKHA et le LEGION vont aller aider le convois HG 71. Celui-ci va perdre le destroyer BATH, la corvette ZINNIA et 9 navires marchants.

Entre le 24 et le 30 septembre 1941 le GURKHA va participer à l’escorte du convois ‘HALBERD’ et avec le LEGION il va couler le sou-marin italien ADUA au large des côtes Algériennes le 30 septembre 1941. Le GURKHA est à cette période affecté à la 4 DF dépendant de la Force ‘H’.

Le GURKHA va ensuite retourner à Plymouth en novembre 1941 pour réparation. IL est de retour à Gibraltar le 13 décembre 1941. Le GURKHA et le NESTOR vont escorter le DIDIO à Malte où ils arrivent le 24 décembre 1941. Il va ensuite prendre l’escorte du convois ME 8 à destination d’Alexandrie, ils rejoignent ce port le 29 décembre 1941. Le GURKHA est alors versé à la Flotte de la Méditerranée, mais il n’est pas affecté à une flottille.

Le 5 janvier 1942 il quitte Alexandrie, il fait partie de la Force B chargé d’escorter le transport GLENGYLE et va rentrer à Alexandrie avec le BRECONSHIRE le 8 janvier 1942. Le 16 janvier 1942 lors de l’opération MF 3, le GURKHA quitte Alexandrie comme membre de l’escorte rapproché du convois MW 8B (transports CITY OF CALCUTTA et CLAN FERGUSON) avec le LEGION, le MAORI et l4ISAAC SWEERS. Le lendemain il est torpillé au large de Sidi Barrani par le U.133. L’ISAAC SWEERS va remorquer le GURKHA hors d’une mer de flamme et secourir les survivants qui seront débarqués à Tobrouk. Les pertes du GURKHA sont de cinq officiers et 4 matelots.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Ven 22 Juin 2007, 21:03

HMS LEGION



Mis sur cale le 1er novembre 1938 au chantier Hawthorn Leslie de Hebburn, lancé le 26 décembre 1939 et mis en service le 19 décembre 1940.

Marque de coque : G 74




Après sa mise en service, le LEGION rejoint Greenock où du 21 décembre 1940 au 2 janvier 1941 il répare des défauts de fabrication avant de commencer son entraînement à Scapa du 5 au 29 janvier 1941.Il va rester en Grande Bretagne et sera le premier destroyer à avoir un radar de recherche. Il est engagé dans l’opération ‘CLAYMORE’ le raid sur les îles Lofoten (3/4 avril 1941). Le LEGION va être affecté au 14th Escort Group affecté au Western Approaches d’avril à juillet 1941. Avant d’être transféré au Greencok Special Escort Group jusqu’en octobre 1941.


Durant cette période il va recueillir 277 survivants du croiseur auxiliaire RAJPUTNA coulé par un U-boat et participer à la chasse du Bismarck. Il va en compagnie du LANCE escorté le FURIOUS jusqu'à Gibraltar, arrivant le 25 juin 1941 dans ce port. Il va participer à l’escorte des convois faisant la navette entre Gibraltar et la Grande Bretagne. Il va ainsi renforcer l’escorte du convoi OG 71 le 20 août 1941. Le LEGION est ensuite engagé dans l’opération ‘HALBERD’ (un convoi à destination de Malte, du 24 au 30 septembre1941) ; et dans le dernier jour de cette opération, il va avec l’aide du GURKHA couler le sous-marin ADUA au larges des côtes algériennes.

En octobre 1941, le LEGION est versé à la 4 DF, elle-même rattachée à la force ‘K’. Il va y rester pendant trois mois. Entre le 22 et 29 octobre 1941, le LEGION avec les COSSACK (perdu le 26 octobre1941), LAMERTON, DUNCAN et VIDETTE forment un support group chargé de protéger le convois HG 75 lors de son passage vers la Grande Bretagne. Le mois suivant le LEGION est l’un des escorteurs des porte-avions ARGUS et ARK ROYAL lors de l’opération ‘PERPETUAL’ (un transfert d’avions vers Malte). Lors du retour le LEIGION est manque par une salve de torpilles tirés par l’U.205. Après que l’ARK ROYAL fut torpillé le LEGION lui porta assistance et recueilli 1 800 membres d’équipages qui furent débarqués à Gibraltar .


Le LEGION fut ensuite transférés en Méditerranée et lors de son transfert en compagnie des SIKH, MAORI et ISAAC SWEERS, sur la base d’interception ULTRA il contribua à la destruction des croiseurs légers italiens ALBERICA DA BARBIANO et ALBERTO DI GUISSANO au large du cap Bon le 13 décembre 1941. Ensuite le LEGION va participer à la première bataille du Golfe de Sirte le 19 décembre 1941. Il va ensuite escorter les convois MF 3 (16-20 janvier 1942) et MF 4 (25-27 janvier 1942). Il va ensuite rejoindre la Force ‘K’ à Malte. Lors de l’escorte du convois MF 4 il fut endommagé par l’aviation de l’axe et il passa au bassin à Malte du 27 janvier au 13 février 1942. Après achèvement de ses réparations, le LEGION fut envoyé avec le PENELOPE et cinq autres destroyers escortés les transports AJAX, BRECONSHIRE, CLAN FERGUSON et CITY OF CALCUTTA qui avaient rendez-vous avec la flotte de la Méditerranée. Malheureusement le PENELOPE, le LANCE et le LEGION rentrèrent à Malte sans les transports destinés pour l’île ceux-ci ayant été coulés en chemin.


En février 1942, le LEGION fut versé à la 22 DF. Le 20 mars 1942 le PENELOPE et le LEGION quittèrent Malte pour un rendez-vous avec le MW 10 le 22 mars 1942. La flotte italienne fit une sortie pour intercepter le convois ce qui amena à la deuxième bataille du Golfe de Sirte. Le convois fut ensuite victime d’attaques aériennes incessantes et les transports CLAN CAMPBELL et BRECONSHIRE furent perdus tandis que le PAMPAS et le TALBOT réussissaient à gagner Malte avant d’être détruit dans le port de la Valette par l’aviation de l’Axe. Le LEGION endommagé lors de la deuxième bataille du golfe de Sirte subit de nouvelles avaries lors d’un bombardement aérien le 24 mars alors qu’il se trouvait à La Valette pour réparation. Il dut être échoué à Grand Harbour et fut détruit deux jours plus tard par une autre attaque aérienne.


Brisé en deux , il fut renfloués plus tard et sabordé en eau profondes

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Dim 08 Juil 2007, 20:27

HMS LIGHTNING





Mis sur cale le 15 novembre 1938 au chantier Hawthorn Leslie de Hebburn, lancé le 22 avril 1940 et mis en service le 28 mai 1941.

Marque de coque : G 55



Le LIGHTNING fut l’un des navires dont la construction fut ralentie du fait des retards accumulés dans la livraison de son artillerie principale. Il s’entraîne avec la Home Fleet à Scapa du 29 mai au 11 juillet 1941 avant d’être détaché pour le convois ‘SUBSTANCE’ à destination de Malte du 21 au 27 juillet 1941. Il va opérer pendant une courte période avec la Force H, escortant notamment les ARRETHUSA et ABDIEL transportant 1 750 hommes de l’Armée et la RAF vers Malte lors de l’opération ‘STYLE’ (31.07/04.08). Le LIGHTNING va ensuite rentrer en Grande Bretagne où il rejoint la Home Fleet pour deux mois. Il va escorter le sous-marin RUBIS en avarie à Scapa. Il retourne ensuite au sein de la Force ‘H’ pour l’opération ‘HALBERD’, un autre convois à destiantion de Malte. Après cela il est affecté au Wester Approaches Specail Escort Group.

Le LIGHTING est affecté brièvement à Gibraltar du 27 octobre à décembre 1941. Avant de rejoindre les USA, il fait escale à Punta Delgada du 15 au 16 décembre 1941, les Bermudes qu’il quitte le 29 décembre 1941 avant de rejoindre Norfolk le 31 décembre 1941. IL retourne en Grande Bretagne via St John’s (16-18 janvier 1942)), il arrive dans la Clyde le 25 janvier1942. Il réintègre la Force ‘H’ du 4 février 1942 au 1er avril 1942, étant indisponible suite à une avarie du gouvernail du 18 au 24 mars 1942. Durant cette période au sein de la Force ‘H , il va participer à une tentative avorté de transfert d’avions vers Malte, mené par les EAGLE et ARGUS (27/28.02.1942). Cette opération fut annulé à cause de problèmes rencontrés avec les réservoirs supplémentaires montés sur les avions. Du 6 au 8 mars 1942 une nouvelle opération verra le transfert de 15 spitfires vers Malte avec les mêmes porte-avions.

En avril 1942 le LIGHTNING fut détaché pour participer à l’invasion de Madagascar. Il rejoint Durban, la base de cette opération le 22 avril 1942. Il couvre le débarquement dans la baie de Courier le 5 mai 1942 puis le débarquement à Diego Suarez le 25 mai 1942. Il est ensuite versé à l’Eastern Fleet pour une période de deux mois.

Le LIGHTNING quitte Capetown le 17 juillet et après une escale à Freetown le 28 juillet arrive à Gibraltar à temps pour participer à l’opération ‘PEDESTAL’ (10-15 août 1942). Il fait partie de la force de couverture. Il regagne ensuite la Grande Bretagne pour y subir une refonte à l’arsenal de Chatham du 2 septembre au 18 novembre 1942. Après cela il à Scap pour entraînement du 19 novembre au 7 décembre 1942 avant de retourner à Gibraltar et rejoindre la Force ‘H’. Il est basé à Alger du 23 décembre 1942 au 12 janvier 1943 où il participe à des mission d’escortes et patrouilles entre Bône et Alger. Le 18 janvier 1943 en compagnie du LOYAL il coule un navire marchand au sud de la Sardaigne.

Deux mois plus tard le 12 mars 1943 alors qu’il était en patrouille au nord d’Alger le LIGHTNING est torpillé et coulé par une vedette MAS au large de Bizerte.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Lun 16 Juil 2007, 20:32

HMS LIVELY







Mis sur cale le 20 décembre 1938 au chantier Cammell Laird de Birkenhead, lancé le le 28 janvier 1941 et mis en service le 20 juillet 1941.



Après sa mise en service le LIVELY va effectuer des essais de radar dans la Clyde avant de commencer son entraînement à Scap Flow du 1er au 28 août 1941. Le service actif du LIVELY va durer neuf mois mais sa contribution pendant cette période va être immense. Durant son entraînement il va prendre l’escorte du sous-marin FNFL Rubis endommagé lors d’un torpillage et va l’escorter jusqu'à Scapa. Le LIVELY va ensuite escorter un convois de troupes jusqu’au Açores avant de rejoindre Gibraltar le 7 septembre 1941 et d’intégrer. A son arrivé le LIVELY est versé à la 4 DF. Il va escorter des convois de troupes pendant les six semaines suivantes perfectionnant ainsi son entraînement. Pedant cette période il va aussi participer au convois ‘HALBERD’.

Le 21 octobre 1941 il arrive à Malte où il va rester quatre mois au sein de la Force ‘K’. Le LIVELY va être impliqué dans de nombreuses actions., notamment la destruction d’un convois composé de sept navires marchands et d’un des escorteurs (Le FULMINE) le 8 novembre 1941. Le 23 novembre 1941 il va participer à la destruction des transports allemands MARITZA et PROCIDA 100 miles dans l’ouest de la Crête. Une semaine plus tard le LIVELY et la Force ‘K’ vont couler le ravitailleur italien ADRIATICO. Il faisait partie de la Force ‘K’ quand celle-ci va perdre le NEPTUNE et le KANDAHAR victime de mines au large de Tripoli. Il va continuer ses opérations avec la Force ‘K’ et va escorter le convois MF 2 quand le transport BRECONSHIRE retourna à Alexandrie et le GLENGYLE quand celui-ci fit le chemin inverse du 6 au 8 janvier 1942.

Il prend part ensuite à l’opération MF 3, l’escorte par le Force ‘K’ des transports AJAX, CITY OF CALCUTTA et CLAN FERGUSON. L’opération suivante MF 4 verra le retour à Alexandrie des transports GLENGYLE et ROWALLAN CASTLE et l’arrivé à Malte du BRECONSHIRE. Entre le 7 et 8 février 1942 le LIVELY et le ZULU vont intercepter et couler des transports de l’axe qui faisaient route indépendamment. La dernière opération du LIVELY avec la Force ‘K’ a lieu du 13 au 16 février 1942 avec l’escorte des transports AJAX, BRECONSHIRE, CLAN FERGUSON et CITY OF CALUCTTA lors de leur retour vers alexandrie. Le LIVELY va alors être transféré à 22 DF basé à Alexandrie.

Le 20 mars 1942, le convoi MW 10 de quatre navires, escortés par la 22 DF est intercepté par le cuirassé LITTORIO lors de la 2ème bataille du Golfe de Sirte. Le LIVELY sera endommagé par des éclats lors de cet engagement. Il sera réparé à Alexandrie.

A 1645 le 11 mai 1942, le LIVELY faisait partie d’une force de quatre destroyers engagés dans la recherche d’un convois italien quand il fut touché par plusieurs bombes. Il coula entraînant avec lui un officier et 64 membres d’équipages. Deux des destroyers qui l’accompagnait furent coulés aussi et le JERVIS rentra à Alexandrie surchargés de survivants.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 18 Juil 2007, 23:01

HMS LOOKOUT





Mis sur cale le 23 novembre 1938 au chantier Scotts de Greenock, lancé le 4 novembre 1940 et mis en service le 30 janvier 1942.

Marque de coque : G 32



Lors de sa mise en service le LOOKOUT fut équipé d’un Direction Finding Equipement et d’un radar type 290. Il s’entraîne à Scapa Flow . Du 4 mars au 11 mars 1942 il participe à une recherche infructueuse du TIRPITZ au large des côtes de la Norvège.

Il répare quelques défauts de fabrication dans la Clyde avant de prendre l’escorte du convois WS 17, il arrive à Freetownle 6 avril 1942. Il est alors affecté à la force ‘F’ chargé de la capture de Diego Suarez, il quitte Freetown le 9 avril 1942 et arrive à Durban le 22 avril 1942. Il fait partie de l’écran du RAMILLIES chargé de couvrir l’invasion de Diego Suarez du 25 avril au 8 mai 1942. Après la capture de l’île, reste dans le secteur pendant un mois avant d’être rattaché à l’Eastern Fleet. Il va ensuite retourner à Gibraltar via Le Cap (l a été affecté depuis mars 1942 à la 19 DF). il ainsi opérer avec la Force ‘H’ du 10 août au 30 septembre 1942. Le LOOKOUT va participer au convois ‘PEDESTAL’ et quand le porte-avions EAGLE fut torpillé, il va en compagnie du remorqueur JAUNTY recueillir 927 survivants, les déposant à Malte. Il va ensuite escorter le NELSON vers Gibraltar. Le LOOKOUT va ensuite assurer pendant le reste de son service à Gibraltar un service d’escorte de la Flotte et de convois. Cela va inclure l’escorte du MALAYA vers le Royaume-Uni et son retour vers Gibraltar en escortant le RODNEY. Arrivant à Gibraltar le 29 octobre 1942. LE LOOKOUT va ensuite participer à l’opération ‘TORCH’.

Les affectations du LOOKOUT pour les mois à venir vont être les suivantes : 19 DF jusqu’en mars 1944, 14 DF de mars 1944 à janvier 1945, 3 DF jusqu’en septembre 1945. Il va continuer à assurer des missions d’escortes pendant le premier trimestre de 1943. Et le 6 février 1943 il va secourir 3 officiers et 57 membres d’équipages de la corvette canadienne LOUISBERG coulé par une torpille aérienne au large d’Oran.

Le LOOKOUT est à Gibraltar pour réparations au niveau de ses machines du 23 mai au 5 avril 1943, il prend ensuite part à l ‘occupation de l’île de Pantellaria du 8 au 11 juin 1943, le débarquement de Sicile le 10 juillet 1943 et le débarquement de Salerne le 9 septembre 1943. Il effectue des missions de bombardement jusqu’au 15 septembre et de nouveau après le 25 septembre. Le 13 octobre 1943 Le LOOKOUT en compagnie du LAFOREY et de la canonnière néerlandaise FLORES effectuait une mission bombardement côtier au nord de la rivière Volturno quand ils furent attaqués par 8 chasseur-bombardier et le LOOKOUT fut légèrement endommagés par des éclats.

Le LOOKOUT fut basé à Malte de mai à septembre 1943 et à Naples jusqu’en novembre 1943.

Le 13 novembre 1943 le LOOKOUT est pris en charge par l’arsenal de Tarente pour un refonte qui va durer jusqu’au 24 juillet 1944 à cause de grave avaries au niveau de la propulsion. Après un court entraînement le LOKKOUT participe à l’opération ‘DRAGON’, participant ensuite à des missions de soutien. Le 25 août 1944 il tire 411 obus de 120 mm sur la péninsule de St Mandrier.

Le LOOKOUT va ensuite supporter les opérations de la 8ème Armée le long des côtes de l’Adriatique : bombardement de Rimini le 17-18 septembre 1944, le 20 septembre 1944 et le 24 septembre 1944. Du 11 au 12 octobre 1944 le LOOKOUT et le LOYAL vont bombarder des cibles dans la région de Cesantico et quand le LOYAL fut victime d’une mine le LOKKOUT le prit en remorque et le ramena au port.

Le LOOKOUT opéra ensuite en Méditerranée centrale pour le restant de la guerre, effectuant une mission de bombardement de la région de San Remi le 15 janvier 1945 et le long de la frontière Franco-Italiennes le 18-19 janvier 1945. Le 18 mars 1945 , lors d’un patrouille au large de la Corse en compagnie du METEOR il intercepta les torpilleurs de la 10ème flotille (TA24, TA 29 et TA32) engagés dans une mission de mouillage de mines dans la mer Ligurienne. Le LOOKOUT et le METEOR vont couler les TA 29 et TA 24 et recueillir 244 survivants. Du 24 au 25 avril 1945 le LOOKOUT en compagnie des MONTCALM et DUGAY-TROUIN va bombarder des base allemands sur la rivière Riviera



Après la fin de la guerre, le LOOKOUT va visiter des ports autour de la Méditerranée avant de quitter Gibraltar le 19 octobre 1945 pour Plymouth pour être désarmé. Il est versé dans la réserve B le 18 décembre 1945. Le 31 octobre 1947 il est rayé et le 9 mars 1948 il pris en charge par BISCO et démolis par John Cashmore à Newport.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 01 Aoû 2007, 21:00

HMS LOYAL





Mis sur cale le 23 novembre 1938, lancé le 8 octobre 1941 et mis en service le 31 octobre 1942.

Marque de coque : G 15.


Sa construction fut retardé par le bombardement de son chantier. Le LOYAL entrepris son entraînement à Scapa du 11 novembre au 15 décembre 1942. S’en suivit une période de maintenance à Greenock d’une durée de 10 jours. Il appareille le 26 décembre 1942 pour Gibraltar. Il va opérer avec la 19 DF pendant toute sa carrière. Il va être baser dans les bases d’Afrique du Nord pendant six mois. Il va être rapidement en action, coulant un dragueur de mines au sud de la Sardaigne avec le LIGHTNING le 18 janvier 1943. Il va recueillir 170 survivants de celui-ci quand il sera coulé le 12 mars 1943. Le LOYAL va effectuer des missions d’escortes et de patrouilles, du 9 au 13 mai 1943 il va participer au blocus du Cap Bon.


Le mois suivant, le LOYAL est engagé dans le bombardement et l’occupation de l’île de Pantelleria du 8 au 11 juin 1943. Il va être ensuite engagée dans l’invasion de la Sicile, (membre de l’Eastern Support Force). Le 2 septembre 1943 lors de l’invasion de l’Italie, il bombarde Reggio Calabria et Pessaro.


Il va être basé à Malte de juin à septembre 1943 avec des détachement à Palerme et augusta. Le 9 septembre 1943 alors qu’il patrouillait au nord de Messine en compagnie de l’ORION il est attaqué par des HE III. Il s’en sors sans dommages. Il va ensuite exécuter des mission de bombardements dans la région de Salerne. Le 14 septembre1943 alors qu’il est engagé dans des actions de support de l’armée, il est légèrement endommagé par des éclats après une attaque effectuée par des missiles FX1200 et HS293.. Le LOYAL va passer l’hiver 43/44 basé à Tarente.



Le 9 février 1944 il est endommagé au large d’Anzio et les réparation nécessaires sont effectués du 16 février au 23 mars 1944 à Tarente. Il retourne ensuite à ses missions d’escortes et de bombardement, étant basé à Malte jusqu’à sa prochaine refonte. Celle-ci à lieu à Malte du 27 juin au 18 août 1944. Il est ensuite basé à Ancône et il va effectuer des missions de bombardement dans la région de Rimini du 1er au 13 septembre 1944 en compagnie des UNDINE, URCHIN et KIMBERLEY. Il va ensuite au larges de côtes italiennes jusqu’au 13 octobre 1944 quand il fut victime d’une mine dans la Mer Tyrrhénienne. Sévèrement endommagé il est pris en remorque et ramené à Tarente. Où il arrive le 24 octobre 1944. Le 30 octobre 1944 il est pris en charge par l’arsenal de Tarente, compte de tenu de l’importance des dommages, des réparations temporaires sont effectués pour permettre son remorquage vers la Grande Bretagne. Le 17 novembre le CEC Méditerranée signale que le navires est prêt à être remorqué. Mais rien va se passer et le navire va rester à Tarente pendant un an. Le 5 janvier 1946 il est décidé de le remorque à Malte où il va servir d’accommodation ship. Il est alors transféré à Malte et des réparation sont effectués du 4 au 23 juillet 1946. Il va rester à Malte pendant deux ans . Le 17 décembre 1947 CEC Méditerranée ordonne que le LOYAL soit renvoyé en Grande Bretagne. Il quitte finalement Malte le 15 juillet 1948 à la remorque de l’EARNER. Il arrive à Gibraltar le 21 juillet 1948 puis rejoint Milfor Haven le 31 juillet 1948 pour être démolis par T.W. Ward.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11503
Age : 69
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 25 Mai 2011, 11:11

bonjour
passionnant; merci. la classe "L" est celle qui subit le plus de pertes durant la guerre: cinq bâtiments coulés et deux irréparables; soit sept navires sur huit ! seul le Loyal a survécu au conflit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5054
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 25 Mai 2011, 18:23

J'aime bcp les 4 Lively avec leur 4 affuts doubles de 102 AA de sacré clients en DCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11503
Age : 69
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 25 Mai 2011, 19:04

un de plus. ils sont pour moi, les premiers destroyers modernes de la RN. les premiers équipés de canons DP. ces 102 semblent, de plus, avoir été plus fiables que les 132/133 ? (5,25") prévus pour cet usage sur les cuirassés et croiseurs. les 127 US me paraissent avoir été la référence sur ce plan là; de plus, ils furent standardisés, du destroyer aux cuirassés et porte-avions en passant par les croiseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6512
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 25 Mai 2011, 22:36

Le calibre 114 mm donna aussi de très bon résultat tands que le 133 fut décevant..... study

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11503
Age : 69
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Mer 25 Mai 2011, 22:59

bonsoir
c'est bien ce qu'il me semblait; j'avais cru comprendre que les porte-avions, les Queen Elisabeth, Valiant, et Renown s'étaient révélés plus performant, sur le plan AA, que les cuirassés de la classe King George V, ou les croiseurs des classes Dido et Bellona.
au fait; 132 ou 133 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5054
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   Jeu 26 Mai 2011, 08:10

5.25 pouces soit 133.35 mm

Le 4.5 pouces (114.3 mm) en tourelles automatiques des PA, Valiant and co avait une excellement réputation.
Il fut égallement installé sur les claa Scylla et Charybdis en ratrappage car les 5.25 n'étaient pas livrées assez vite. Le Scylla passe pour avoir été le meilleur des Dido avec son "petit" armement qui le fit surnommer le "toothless tiger"

la tourelle de 5.25 était réputée complexe et trop lente en AA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES DESTROYERS DE LA CLASSE L   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES DESTROYERS DE LA CLASSE L
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE TRIBAL 1935-1949
» USN DESTROYERS D'ESCORTE CLASSE DEALEY
» ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE K
» LES DESTROYERS DE LA CLASSE L
» ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Royaume uni-
Sauter vers: