AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Rhin/HMS Fidelity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grand Draconnaire
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Age : 43
Ville : Port au Prince, Haiti
Emploi : Directeur adjoint d'une entreprise d'import-export
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Le Rhin/HMS Fidelity   Sam 19 Mai 2007, 20:35

Salut à tous je recherche des infos sur le bateau piège "Le Rhin"
Quel était son équipement, quelle fut son activité sous pavillon français puis anglais pendant la seconde guerre mondiale et qui étaient les fameux "commandos" qui étaient à son bord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rhin/HMS Fidelity   Dim 20 Mai 2007, 13:21

BONJOUR GRAND DRACONNAIRE

Je te transmets les éléments que j'ai trouvé sur "Des noms sur la mer" excellent bouquin édité par l'ACORAM.

"Bien que ce navire ne fût jamais armé par la Marine, il n'est pas sans intérêt de mentionner ici le petit cargo de 2455 tonnes, le Rhin, de la compagnie Paquet qui fût affrété au cours de la campagne 39-40 par les services spéciaux du ministère des colonies et se signala par plusirus exploits.
Le 9 mai 1940, à Las Palmas (Canaries), une équipe de 2 hommes-l'officier radiotélégraphiste Peri et un mécanicien venu du Rhin-disposait une charge de plastic sur les flancs du vapeur allemand Corrientes qui subit de sérieux dégats.
Le 26 juin 1940, à Gibraltar, malgré l'opposition de la plus grande partie de l'équipage, Péri s'empara du navire et se rallia à l'amiral Muselier. Cependant le Rhin ne servit pas dans les forces navales de la France libre. Il fût offert à la Royal Navy qui le transforma en "special boomvessel"sous le nom de HMS Fidelity et en laissa le commandement à Peri devenu le lieutenant- commander Langlais R.N.
En 1941, la fidelity effectua 2 missions spéciales en Méditerranée: débarquement d'agents sur les côtes de France et d'Algérie.
En 1942, le bâtiment subit en Angleterre des travaux importants (renforcement de la DCA, embarquement de 2 hydravions, d'une vedette rapide, etc...), en vue du transport d'un commando de 200 hommes, pour executer semble-t-il des coups de main en Indochine.
HMS Fidelity quitta la Grande Bretagne en décembre 1942 avec un convoi, qui, le 26 décembre, dans les parages des Canaries, fut attaqué par 2 groupes de sous-marins et perdit 13 bâtiments.Après avoir reçu 2 torpilles de sousmarins différents, elle fut coulée le 30 décembre par l'U435; Peri dit l'anglais et environ 400 hommes (équipage, commandos et rescapés des navires coulés préédemment) disparurent avec le bâtiment. Voilà ce que je peux te donner sur cette petite unité qui n'est pas restée dans les annales, mais qui a contribué elle-aussi à porter haut les couleurs à une époque où il était sûrement plus simple de rentrer au chaud après la capitualtion de juin 40.
En tant qu'ancien du Rhin (le bâtiment de soutien mobile), je suis preneur de photo de ce modeste et glorieux ainé de ma dernière unité.
A plus et bon courage dans tes recherches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le Rhin   Dim 20 Mai 2007, 13:54

Il s'agit d'un cargo de la Cie de Navigation Paquet.
Construit en Angleterre en 1920, 2460 tonnes, L=83m, l=12.5, v=12 noeuds
Succintement (car c'est une véritable épopée...) en mai 1940 il se prépare à partir vers la Côte d'Afrique, sous le commandement du CLC Cannebotin.
Avant le départ un nouvel officier radio embarque avec une jeune femme. Il s'agit en fait de l'EV1 Péri et Mlle Bayard, alias Berkley, des services secrets français. Ils ont dans leurs bagages des "joujoux" à ventouses garnis d'un nouveau produit : le plastic (ces bijoux leur avaient été remis par le Cdt Raoul Salan...).
La prochaine escale est Las Palmas où des navires allemands sont mouillés et servent de ravitailleurs aux sous-marins ennemis. Après l'escale et reconnaissance des lieux le Rhin fait un faux départ et revient subrepticement de nuit. L'EV1 Péri et un officier mécanicien du bord, qu'il a "enrôlé" durant la traversée, vont à la nage poser leurs mines sur la coque du Corrientes. Elles exploseront 2 heures après, le Rhin ayant pris le large.
Les Allemands pensent à un bombardement par du 150mm. Le Corrientes est gravement endommagé, il sera vendu à l'Espagne en 1942.

En juin 1940, le Rhin est réfugié à Gibraltar avec toujours à bord le duo Cannebotin - Péri. Ils décident, avec une partie de l'équipage, de continuer la lutte. Ce sera le 1er bâtiment français dans les FNFL. Pour peu de temps car ils envoyent sur les roses l'émissaire de de Gaulle qui veut les utiliser comme cargo.
Et c'est ainsi qu'ils offrent leurs services à l'Amirauté et qu'il devient le 21 juillet le HMS Fidelity avec un complément d'équipage belge et d'autres volontaires français. Cannebotin et Péri sont promus au grade de Lieutenant Commander et changent de noms. Le navire est affecté à des missions spéciales.
Il est transformé en 1941 en bateau-piège avec 3x102mm ( 2avant, 1 arrière), 2x75mm, 1x37mm AA, 3x25mm et 1x20mm (trop fort n'a jamais manqué...). Il se travestira en divers cargos pour assurer ses missions en Méditerranée. Généralement de la récupération ou du lâcher d'agent secret. Cette tâche sera ensuite assurée par des sous-marins.
En 1942 il reçoit un nouvel armement : 4x102mm; 4 tubes lance-torpilles, 2 hydravions Chance-Vought, 1 vedette lance-torpille, 1 ASDIC, 1 radar, mortier et grenades sous-marines et pour faire bonne mesure 150 commandos.
Il doit allé jouer les bateaux-piège contre les sous-marins dans l'Océan Indien. Il part en décembre.
Le convoi dont il fait partie tombe sur une meute d'une vingtaine de sous-marins. C'est un carnage. Les corvettes de protection sont débordées et vite surchargées de survivants. Le mauvais temps qui s'installe n'arrange rien. Le Fidelity, qui accuse son âge, est devenu navire de sauvetage. Mais sa machine tombe en panne. C'est sa vedette qui va assurer le rôle d'escorte et de protection. Elle tentera même une attaque sur un sous-marin. Elle ira ensuite à la recherche des rescapés du navire du Commodore du convoi. Mais le Fidelity, réparé, doit faire route vers les Açores à petite vitesse.
L'équipage de la vedette sera récupéré par un destroyer.
Il n'y aura plus aucune nouvelle du Fidelity qui disparaît dans la nuit du 31 décembre 1942.
D'après les allemands il aurait été torpillé par le U435, après attaque par les U225 et U615 à 260m au N de San Jorge.
Il y eu 400 disparus dont les 150 commandos, Mlle Bayard et de nombreux rescapés du convois.

Ceci est extrait, fort résumé, du très beau livre "l'Histoire de la Compagnie de Navigation Paquet" de Bd Bernadac et P. Gallocher aux Editions Tacussel en 1991.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: le Rhin   Dim 20 Mai 2007, 13:57

Je n'avais pas vu la réponse du Chouf pendant que je tapais mon pensum.

Je vais essayer de vous mettre une photo si mon scaner veut se montrer performant...
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6725
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Le Rhin/HMS Fidelity   Dim 20 Mai 2007, 14:09

Un site sur le HMS FIDELITY

http://www.gordonmumford.com/ons154-3.htm

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Le Rhin   Dim 20 Mai 2007, 14:30

Voici mais de piètre qualité; quelqu'un qui aurait le livre pourrait peut être faire mieux...

http://www.servimg.com/image_preview.php?i=22&u=11091029

http://www.servimg.com/image_preview.php?i=23&u=11091029
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rhin/HMS Fidelity   Dim 20 Mai 2007, 19:34

VOUS LES GARS JE SAIS PAS MAIS MOI JE NOUS TROUVE FORMIDABLES:thumright
REPONDRE DE MANIERE AUSSI RAPIDE ET PRECISE JE SUIS EPOUSTOUFLE.
BRAVO MAZZO ET LE BRETON POUR LES RENSEIGNEMENTS ET LES PHOTOS.salut C'EST DINGUE LES CONNAISSANCES QU'IL Y A SUR CE SITE!study
Revenir en haut Aller en bas
Grand Draconnaire
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Age : 43
Ville : Port au Prince, Haiti
Emploi : Directeur adjoint d'une entreprise d'import-export
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Le Rhin/HMS Fidelity   Lun 21 Mai 2007, 22:14

bonjour, C'est vrai les gars vous êtes formidables, je vous l'accorde lol! lol! lol!
Je suis comblé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Draconnaire
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Age : 43
Ville : Port au Prince, Haiti
Emploi : Directeur adjoint d'une entreprise d'import-export
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Le Rhin/HMS Fidelity   Jeu 26 Juil 2007, 20:22

Un truc me travaille, quel était l'armement d'origine, enfin celui de 39.
Logiquement il doit consister en une ou deux pièces d'artillerie (75m ou 90mm) et 1 ou 2 mitrailleuses (8mm ou 13,2mm). mais je n'ai pas de confirmation.
Quelqu'un pourra t'il m'aider ?
Merci d'avance
salut salut salut

GD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Rhin/HMS Fidelity   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rhin/HMS Fidelity
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Rhin/HMS Fidelity
» Inauguration du bac de Seltz sur le Rhin
» 11ème BCA - 13 aout 1914 - Col du Calvaire (Haut Rhin)
» Coeur hivernal de Rouge de Rhin
» 62ème BCA - Pierre dressée à la Tête des Faux (Haut Rhin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Votre Forum :: Quid de Marine Forum-
Sauter vers: