AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Dim 23 Déc 2007, 18:19

Le coeur de l'AWF sera composé de deux classes de navire complementaires, les NAM et les PHI. Les NAM ou Navires Amphibies Medians seront de type Rotterdam néerlandais et construits aux chantiers Royal De Schelde de Flessingue. Ce sont des navires type LPD tandis que les PHI ou Porte-Hélicoptère d'Intervention seront une adaptation du concept français BPC (Bâtiment de Projection et de Commandement) et appartiendront à la catégorie LHA/D. Ces deux classes de navires (Classe Mare Adriaticum _ Mare Adriaticum et Mare Atlanticum _ pour les NAM Classe Sarajevo _ Sarajevo et Zagreb _ pour les PHI) combinent radier et palte-forme hélicoptère, transporteront des troupes nombreuses (1500 à 2000 hommes pour les PHI, 800 hommes pour les NAM) avec leurs véhicules (environ une centaine de véhicules medians pour les PHI et l'équivalent de 40MBT pour les NAM). Ils disposeront aussi de capacités sanitaires (blocs opératoires, lits dont certains en quarantaine, caisson de décompression). Comme mentioné plus haut, ces deux classes de navires disposent d'un radier (NAM : 75m de long 4 LCM ou 6 LCU ou 2 LCAC PHI : 90m de long 10 LCM 4 LCU 3 LCAC) et d'une plate forme ou d'un pont hélicoptère (NAM : plate-forme de 65 sur 31m plus hangar pour 4 EH101 ou 6 TTH90
PHI : pont d'envol continu de 232m de long sur 36m de large soit une surface de 8352 m² avec 8 spots d'appontage et pourra acceuillir jusqu'à 36 hélicoptères). Au niveau de l'armement, les PHI et les NAM disposeront d'une puissante DCA avec pour les NAM une tourelle double de 35mm DPG, des missiles Matra Mica VL (16), de deux lanceurs Sadral et de 4 à 8 mitrailleuses de 12.7mm tandis que les PHI disposeront de deux tourelles doubles de 35mm DPG, de deux lanceurs Sadral et de 32 missiles Matra Mica VL en deux groupes de 16 cellules Sylver A43 sans oublier 6 mitrailleuses de 12.7mm.
Les PHI et les NAM pourront agir soit seuls soit en coopération, les NAM pourraient dans ce dernier cas être utilisés en position avancée à 5 à 10km des côtes, utilisant ici d'avantage leur battelerie que leurs hélicoptères et si ces derniers sont utilisés, ils serviront soit à sécuriser la zone du débarquement en héliportant commandos et forces spéciales ou si des Tigre HAD sont embarqués à la place des TTH90 et des EH101, ils escorteront la battelerie et neutraliseront les points de resistance et appuieront les troupes debarquées tandis que les PHI présents à 30 ou 40km des côtes (voir plus) pourrai(en)t lancer ses hélicoptères de manoeuvre appuyés par des hélicoptères de combat, sa battelerie pouvant servir à débarquer les véhicules puis la logistique. On peut aussi imaginer un autre scénario, les PHI lanceraient leurs hélicoptères de manoeuvre appuyés par les hélicoptères de combat pour neutraliser les points de resistance ennemis, prendra le contrôle des lieux stratégiques (gué, rivière, hauteur, tout ce qui peut être utile pour repousser une offensive) tandis que les NAM debarqueront leurs troupes avec leurs battelerie pour renforcer les positions des troupes héliportés et exploiter la percée par un raid motorisé pour s'emparer d'un port ou d'un aéroport pour accélerer l'arrivée de renfort, des renforts le plus souvent issus de la Heavy Force de l'armée de terre ( 1st 3rd 5th and 7th Armoured Brigade à 120 chars Leclerc ou encore les 2nd 4th 6th and 8th Mecanized Infatry Brigade à 60 chars Leclerc) et détail à noter, les Marines cherchent depuis plusieurs années à se doter d'une composante blindée avec des Leclerc adaptés mais sans succès jusqu'à présent. Les PHI pourront aussi assurer des missions de commandement et de contrôle (PC opérations modulaire de 1200m² avec précablage) de soutien santé (hôpital de 750 m² avec deux blocs opératoires et 69 lits, ces capacités peuvent être etendues par l'utilisation du garage à véhicule et des locaux-vie destinés en temps normal aux troupes embarquées) des opérations aéromobiles (par exemple en embarquant des Tigre HAD en grand nombre pour servir de base mobile d'appui feu à une opérations blindée-mecanisée mais aussi avec un groupe mixte Tigre HAD/TTH90 ou EH101 debarquant de petites unités de Marines ou de la Light Force chargé de missions de flanc garde, de débordement de positions ennemies bloquant une colonne blindée, obligeant les troupes ennemies au repli si elles ne veulent pas être privées de ravitaillement et d'appui) de soutien aux opérations spéciales (soit dans le cadre d'une campagne globale soit pour amenuiser le dispositif ennemi en attendant l'offensive) de transport rapide (3 à 4000 hs en recupérant les emplacements pour le fret et les véhicules ainsi que le radier qui recevrait des conteneurs sanitaires et/ou de logement cela pourrait être le cas pour évacuer des ressortissants). Les NAM pourront également mener des missions de transport rapide (1600 à 2000 hommes en recupérant le parc à véhicule, à fret et le radier) du soutien logistique (la plate-forme hélico pourrait recevoir des shelters ateliers tandis que le radier pourrait servir de forme de radoub pour des navires légers même si il s'agira essentiellement de réparer la battelerie des navires amphibies, le radier pouvant également servir de soute à fret) du soutien sanitaire (hôpital d'une quarantaine de lits, 4 blocs opératoires, installations extensibles dans le radier avec un hôpital de campagne en conteneurs) et de commandement et de contrôle (zone de 400m² pour un état major tactique, zone extensible dans le radier).
Les NAM et les PHI n'opéreront bien sur pas seuls, ils navigueront et combattront en étroite coopération avec les destroyers et les frégates multimissions. Les navires classe Battle assureront à la fois la défense antaérienne et antimissiles de l'Amphibious Ready Group (ARG) mais aussi la projection de puissance vers la terre (canons de 127 puis de 155mm, missiles antinavires à capacité antiterre, missiles de croisière) pour décapiter le commandement politique et militaire ennemi mais aussi amoindrir les défenses littorales ennemies tandis que les frégates classe European County assureront principalement l'appui feu direct (bien qu'elles soient armées de missiles de croisière) à l'aide de leur canon de 127mm, de leurs RBS 15 à capacité antiterre et du LRM navalisé (le lanceur se composera de 16 tubes avec 16 roquettes en position de tir et 16 en reserve, le rechargement se faisant automatiquement, dès le départ de la dernière roquette, le lanceur prend une hausse 90° puis grâce à un élévateur électrique ou manuel, les roquettes sont hissées dans le lanceur pour une nouvelle salve. Le rechargement se fait grâce à une grue depuis un ravitailleur, deux paniers sont transferés, le premier est placé en reserve, le second en position de tir) mais aussi le contrôle océanique avec l'aide eventuelle de corvettes multimissions. Les frégates ASM de classe Lena assureront naturellement la protection contre les submersibles ennemis tandis que les SMD de classe Aragorn pourront participer au contrôle de zone mais aussi tirer des RBS15 et des missiles de croisière sans parler de leur mission de renseignement, de soutien aux forces spéciales et de protection de l'ARG.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par le Jeu 31 Jan 2008, 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Dim 23 Déc 2007, 18:21

La projection de puissance vers la terre pourra également se faire hors du cadre des opérations amphibies. Elles pourra s'inscrire dans le cadre d'un blocus, d'actions de represailles ou d'appui à des opérations à terre : offensive ou maintien/retablissement de la paix et pour cela les avions, les sous marins et les navires de surface vont être engagés.
-En ce qui concerne les avions, il s'agit des appareils embarqués sur les porte-avions (Rafale M) et sur les eventuels PAC (F35B). Ils seront armés de bombes guidés modulaires AASM, de bombe à guidage laser/GPS Paveway IV et JDAM, de missiles de croisière Scalp EG, de missiles air-sol Brimstone et antiradar Alarm, un canon interne (30mm pour le Rafale) ou en pod (30mm également pour les F35B) pourra également servir pour la frappe air-sol. La projection de puissance aérienne vers la terre peut s'inscrire dans moults contextes tactiques : frappes de precision pour preparer et accompagner une invasion terrestre, les objectifs etant les centres de commandement militaires et politiques ennemis, les ponts et les infrastructures de transport de transport; l'appui des troupes au sol, la lutte antiradar et la suppression des défenses antiaériennes ennmies, les F35B devant assurer essentiellement des missions d'appui tactique et d'appui rapproché au profit des Marines.
-Les sous marins participent à la projection de puissance vers la terre grâce à des missiles de croisière et des RBS 15mk3 à capacité antiterre, le premier pour les cibles strategiques (et souvent en complément des missiles semblables equipant les navires de surface et des bombardements aériens) et le second pour les cibles tactiques dans la bande littorale (base navale ennemie, batteries d'artillerie et de missiles de défense côtière, blockaus de commandement........)
-Les navires de surface seront les principaux responsables de la projection de puissance vers la terre et parmi eux, les frégates AVT/AS de classe European County qui seront particulièrement bien equipés avec un canon de 127mm (à noter que l'arceau de la tourelle peut supporter une tourelle de 155mm) Oto Melara LW tirant à 15km des obus classiques mais avec les obus Vulcano, son tir pourrait porter jusqu'à 70 (Vulcano I) ou 116 km (Vulcano II), le canon de 76mm pourrait également participer à des missions de frappe contre la terre mais ce n'est pas son rôle dominant; des missiles surface-surface à capacité antiterre littorale RBS 15mk3 (portée : 200km) à raison de deux batteries quadruples, orientée l'une à babord et l'autre à tribord entre le bloc passerelle et le bloc «hangar-plate forme helico», derrière des masques qui ne devoilent les lanceurs qu'au moment du tir. Dans cette zone, diverses mesures conservatoires ont été prises pour améliorer et augmenter la puissance de feu de la frégate avec la possibilité de remplacer les lanceurs RBS 15 actuels par des lanceurs verticaux mais aussi d'ajouter une batterie supplementaire pour porter à 16 le nombre de missiles lancés par ces frégates sur un emplacement qui pourrait aussi acceuillir 16 cellules verticales de lancement pour des Brahmos ou des Aster 30 (ces derniers seraient guidés via une liaison de données par un destroyer) voir un module lance-roquettes. Ce module se compose donc de 16 tubes de 227mm, tirant des roquettes à guidage GPS, charge unique voir à terme double (un programme commun avec l'armée prevoit la mise au point d'une roquettes avec deux charges autoguidés IR) ou à sous-munitions, 16 roquettes étant en position de tir et 16 autres en reserve. La portée de ce système d'armes est de 60km mais la MRS travaille sur des roquettes de 90 ou 100km de portée. Ce système sera idéal pour à la fois frapper avec précision un objectif tactique mais aussi saturer une zone ou frapper un objectif etendu comme un aérodrome, un camp terroriste ou des concentrations de force. Il n'est pas sur que ces modules soient embarqués en permanence.
Les frégates AVT/AS disposeront également de 16 missiles de croisière pour des frappes lointaines contre des cibles stratégiques : postes de commandement, centres de décision du pouvoir politique, aérodrome et aéroports, ports. C'est en 2009 que la MRS fera son choix entre le Scalp Naval et le Tactical Tomahawk. Avec cette arme, la montée en puissance du dispositif pourra être très progressive. En cas de crise mettant en jeu nos interêts, la simple présence d'une frégate AVT/AS avec des missiles de croisière rendra notre diplomatie bien plus credible.
Enfin, ces frégates assureront l'appui des forces spéciales qui participent directement ou indirectement à la projection de puissance vers la terre. Les European County embarquent ainsi en permanence un NH90NTT (Naval Tactical Transport) qui peut embarquer 20 commandos, le plus souvent des commandos marine et des plongeurs de combat. Il pourra assurer leur infiltration, leur appui grâce à une panoplie d'armes allant de la mitrailleuse au missile antichar en passant par la roquettes ou la minigun et enfin leur exfiltration. Si un seul hélicoptère est embarqué en permanence c'est pour permettre l'embarquement d'un autre hélicoptère, lui spécialement dedié aux opérations spéciales que ce soit le TTH90 SOC (Special Operations Capable) ou le EH101 MRH (Multirôle Helicoptère). Un radier sous la plate-forme hélicoptère permet l'embarquement d'EPV (Embarcation de Poursuite et de Visite) et d'EDOS (Embarcations d'Opérations Spéciales).
Les destroyers multimissions participeront également à la projection de puissance vers la terre grâce à leur tourelle de 127mm puis celle de 155mm, leurs 16 missiles RBS 15 mk3 qui sont repartis en deux groupes de deux batteries quadruples (A noter que 8 missiles supplementaires peuvent être installés portant le total à 24 missiles) et bien entendu des missiles de croisière. Enfin, les Battle peuvent embarquer entre 30 et 40 menbres des forces spéciales qui pourront utiliser les deux NH90NFH du bord pour se déployer, ces hélicoptères transportant chacun 16 personnes contre 20 pour les NTT mais peuvent utiliser toutes les armes du NH90NTT.

A SUIVRE : LES OPERATIONS SPECIALES NAVALES

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:04

F-LES OPERATIONS SPECIALES NAVALES

Un autre chapitre devant parler des commandos marine et des plongeurs de combat, je ne vais pas detailler réellement leur composition et leur equipement. Les forces spéciales slaviennes sont à un tournant de leur (courte) existence. En effet au 1er janvier 2009, le Commandement des Forces Spéciales (CFS ou Special Forces Command SFC) sera totalement opérationnel. Ayant le rang d'armée (son commandant en chef sera un général quatre etoiles de même rang que le chef d'état major de l'armée de terre, de l'armée de l'air, de l'amiral de la flotte et du corps des marines), le CFS controlera totalement les forces spéciales que ce soit sur les plans adminstratifs que sur le plan opérationnel. Cependant, il continuera de dépendre des autres armées pour son recrutement et pour certains modes d'infiltration en particulier par voie maritime (au niveau de la voie aérienne, le CFS disposera de ses propres hélicoptères et de quelques avions adaptés, probablement des A400M bien que le transfert de C130J au CFS et leur adaptation pour leurs besoins propres n'est pas à exclure) sans parler de leur appui pusque engager les forces spéciales seules et sans stratégie d'ensemble est un non sens militaire, un gaspillage de temps, d'argent et de forces. La création de ce CFS n'à pas été simple et devant le risque que le projet ne capote, le ministère de la défense à du accepter un compromis permettant aux gradés des différentes armées de ne pas perdre la face : au 1er janvier 2007, le CFS à été activé mais ne possedait la capacité de contrôler les forces spéciales que lors des ITEX devant attendre le 1er janvier 2009 pour contrôler totalement les forces spéciales slaviennes. Et encore, ce contrôle ne sera que partiel car certaines unités à «destination spéciale» resteront sous le contrôle des différentes armées même si leur met à disposition du CFS pour les opérations est probable. C'est ainsi que les Marines Recon resteront sous le contrôle du corps des Marines (Slavian Marines Corps SMC) tout comme les Coastal Rangers de la MRS (qui sont loin d'être de simples gardes de bases mais peuvent être considérés comme des unités capables de mener des missions hors de portée d'unités conventionnelles), le SAF-Regiment de la Slavian Air Force (là aussi le SAF-Regiment _ qui pourrait devenir une brigade_ n'ait pas un simple regiment de gardes de base) et si la brigade commando et ses regiments de Ranger vont rejoindre le CFS, le fait que les regiments d'infanterie légère aient reçu l'appelation de Rangers fait que l'armée de terre peut estimer qu'elle conserve des unités proche des forces spéciales.

Les forces spéciales navales ont un grand rôle à jouer dans notre strategie navale mondiale (World Naval Policy). Ce sont nos instruments de dissuasion au sens premier du mot. Comme la Slavie n'à pas l'intention de se doter de l'arme nucléaire (la classe politique slavienne est unanime sur ce point, outre le fait de ne pas être mis au banc de la communauté internationale, cela coute très cher et nous preferons investir dans les armes conventionnelles, seul l'existence averée d'un programme nucléaire en Albanie ou en Serbie pourrait pousser la Slavie de se doter d'un programme nucléaire militaire et des vecteurs qui vont avec comme les sous marins nucléaires mais surtout les missiles air-sol et sol-sol), les forces spéciales sont notre meilleure dissuasion contre un ennemi cherchant à s'en prendre à nos interêts. Les forces spéciales navales slaviennes ( 4 unités de commandos marine : les 1st et 3rd Special Naval Unit basées à Rijeka et les 5th et 7th Special Naval Unit basées à Kotor Tivat; 2 unités de plongeurs de combat, les 2nd et 4th Special Naval Unit basées à Budva et La 6th Special Naval Unit à Split est une unité hors rang chargée des essais preliminaires d'équipements mais aussi à la mise au point de nouvelles tactiques ou à la réalisation de what if) participe donc à des missions de protection d'installations sensibles (en liaison avec la 7th Coastal Ranger Brigade qui sera un reservoir de force pour des détachements de sécurité embarqués [Naval Security Team NST] mais qui pourra renforcer si necessaire la protection des bases extérieures), de frappes preventives en liaison avec le 9ième GSO qui depend du Service de Renseignement et d'Action Exterieure (SRAE) et de la Direction Générale du Renseignement et de l'Action Clandestine (DGRAC) contre des menaces averées, à la fois pour eviter à deployer la flotte mais aussi pour montrer ce qu'il en coute d'attaquer les interêts slaviens.

Les forces spéciales navales slaviennes participent également aux soutien des unités conventionnelles en particulier celles de la Marine et du Corps des Marines. Ainsi les commandos marine et les plongeurs de combat participent à la préparation de l'engagement des unités de Marines en particulier lors des raids amphibies, reconnaissant les plages, assurant un deminage tactique, balisant les plages voir même les itineraires de transit pour sortir des plages. Les commandos marine en particulier la 5th SNU basée à Kotor Tivat pourront assurer les contrôle aérien avancé au profit des marines même si les Marines Recon sont également formés à cette mission. Les forces spéciales navales ne sont pas rivées à la plage, elles peuvent aussi être engagées loin à l'intérieur des terres pour des actions de reconnaissance et d'appui/destruction, naturellement leurs capacités de combat en milieu aquatique les rendant precieux en cas de guerre dans un fleuve, un lac ou un milieu lagunaire.

Les forces spéciales navales slaviennes peuvent aussi être engagées «seules» pour mener leurs propres missions mais naturellement toujours dans un plan d'ensemble mélant navires, aéronefs et unités terrestres. Par exemple imaginons que la Slavie decide de débarasser l'Océan Indien de ses pirates, particulièrement nombreux dans le détroit de Malacca mais surtout en Somalie, les forces spéciales navales slaviennes participeront à ce plan en liaison avec les navires de surface, les sous marins et les aéronefs. Les aéronefs meneraient une surveillance renforcée de zones precises, guidant les navires de surface sur d'eventuels pirates pour les dissuader d'attaquer ou les neutraliser tandis que les forces spéciales seraient soit à bord des navires de surface pour lutter contre les pirates, à bord de navires-pièges pour tendre des souricières à des gangs de pirates ou attaquer à terre un port de pécheurs masquant une base de pirates.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:06

G-LA GUERRE DES MINES

La guerre des mines n'à rien perdu de son interêt. Bien au contraire, elle est plus que jamais d'actualité car pour un pays possédant peu de moyens militaires, la mine à un remarquable rapport qualité/prix, un engin de quelques milliers de dollars peut endommager ou mettre hors de combat des navires de plusieurs centaines de millions d'euros (quand on ne compte pas en milliards). Voilà pourquoi, la MRS à decidé de ne pas négliger d'autant qu'une marine crédible doit posséder de bonnes capacités dans tous les domaines.
-Dans le domaine du mouillage de mines, il peut s'inscrire dans un contexte offensif ou defensif avec souvent des vecteurs différents. Le mouillage defensif peut être assuré par des navires de surface comme par des avions, c'est ainsi que des navires de soutien côtier (NSC ou Coastal Support Vessel [CSV]) vont être construits pour mener entre autres des missions de mouillage de mines même si ils pourront également assurer l'entretien des filets detecteurs des bases (pour repérer en particulier l'intrusion de nageurs de combat ou de sous marins de poche) des lignes de capteurs ASM dans des points de passage obligés, de bâtiment-base de plongeurs-demineurs, de navires de commandement et de contrôle et bien d'autres missions encore dans les limbes. D'autres navires pourront assurer des missions de mouillage de mines littorales par exemple les LCM yougoslaves type 21 et 22 desarmés en 2003 et placés en reserve (même si en raison de la dégradation de leur coque, leur démolition ne saurait tarder) mais aussi les patrouilleurs lance-missiles du programme SNP15 qui en perdant les RBS15 et la tourelle de 35mm pourront se transformer en mouilleurs de mines rapide avec deux rails et 16 mines. Les corvettes lance-missiles disposent de deux rails de mouillage situés sous la plate-forme hélicoptère encadrant la rampe EPV avec un totale de 32 mines. Pour ce qui concerne les aéronefs, les EH101 devraient embarquer jusqu'à 8 mines qui largueront depuis la rampe arrière tandis que les Casa C295 devraient embarquer une dizaine de mines dans la soute ou 24 dans la configuration transport avec largage par la rampe arrière.

En haute mer, le mouillage des mines pourra être assuré par des navires de surface, les sous marins et les aéronefs. Dans la catégorie navires de surface, on trouve les corvettes multimissions mais surtout les navires multimissions du programme SNP14. Ces quatre bâtiments meneront des missions de soutien aux plongeurs demineurs, le commandement d'opérations de déminage, la lutte antipollution mais aussi le mouillage de mines grâce à quatre rails situés sous la plage arrière avec und dotation complète de 400 mines de différents types, de deux grues de 15t pour le mouillage de mines sous marines autopropulsées et un portique de 20t à l'arrière pour le mouillage de barrages antipollution, de filets detecteurs et de filets defensifs. La plate-forme de ses navires pourra recevoir un EH101 dont l'une des missions sera le déminage en eaux peu profondes.
Les sous marins de classe Aragorn seront les principaux vecteurs du mouillage de mines en haute mer, un mouillage qui aura ici une vocation offensive, un sous marin pouvant mouiller des mines prêt d'une base ennemies de manière bien plus discrète qu'un aéronefs et un navire de surface (même si le recours de navires marchands peut être aussi un camouflage quasiment parfait). Les Aragorn peuvent en théorie embarquer 36 mines (deux mines pour une torpille) mais en général ce chiffre est plutôt proche de 24, le SMD gardant toujours 4 ou 6 torpilles pour son autodéfense.
En ce qui concerne les aéronefs, outre les EH101 et les C295 déjà cités, les A400M et A400MP de l'armée de l'air et de la MRS pourront également mouiller des mines en haute mer, 24 à 48 engins pourraient être embarqués. Le mouillage de mines offensif pourrait dans le cas slavien concerner un conflit avec l'Albanie, cette campagne sera menée en liaison avec un embargo ou un blocus pour contraindre le pouvoir civil albanais de faire preuve de retenue et d'éviter de déclencher un conflit.

-Le déminage s'inscrira à la fois dans la destructions des mines classiques mais aussi des capteurs espions et des bombes et projectiles variés. L'arme principale dans ce domaine sera le chasseur de mines classe Warrior (16 exemplaires, d'autres pourraient equiper la réserve) type Seguros espagnol, lui même derivé du type Sandown britannique. Ces navires disposeront d'un sonar de chasse aux mines et deux poissons Minesniper. Ils pourraient à terme recevoir une drague mangeto-acoustique. Les Warrior ne sont pas monovalents, leur imposant armement pour un chasseur de mines (tourelle double de 35mm DPG, deux mitrailleuses de 7,62mm et d'un lanceur Tetral pour 4 missiles Mistral 3) permettront leur utilisation en patrouilleur côtier mais aussi en escorteurs ASM de caboteurs et de convois côtiers puisqu'en débarquant les systèmes antimines de la plage arrière, on pourra installer un système sonar remorqué et des lanceurs de grenades ASM. Un système de conteneurs permettra également de les utiliser comme bâtiment de commandement pour les opérations antimines, de lutte antipollution, de recherche et de sauvetage, de soutien de plongeurs demineurs (bien qu'ils peuvent déjà le faire en temps normal).

Les chasseurs de mines seront appuyés par quatre bâtiments multirôles de guerre des mines. Ces navires pourront être utilisés comme mouilleurs de mines, bâtiments de commandement d'opérations antimines, de mouilleurs de filets, de lutte antipollution, de transport mais surtout comme bâtiments base de plongeurs demineurs. Ces navires pourront également remorquer un système antimines comme le Seakeeper de DCNS tout en guidant sur zone des plongeurs démineurs. En cas d'utlisation d'hélicoptères antimines, ces navires pourront acceuillir un EH101 , la plate-forme étant pourvue d'un hangar telescopique. Le caractère multimission sera assuré par un système de conteneurs avec six emplacements dont deux au débouché des rails de mouillage de mines ce qui empechera de mener la dite mission. A tour de rôle, les quatre navires seront affectés à l'Ecole de Plongée de Budva pour former les plongeurs de bord, les plongeurs de combat et les plongeurs demineurs (sans parler des plongeurs des autres armées et des forces de sécurité).

Pour le déminage et la chasse aux mines, les navires déjà cités seront utilisés pour la sécurité antimine des eaux côtières et des itinéraires de transit; l'ouverture d'itinéraires antimines dans les eaux littorales ou dans le cadre d'opérations amphibies, la sécurité des groupes de surface, les plongeurs demineurs pourront être embarqués sur les chasseurs de mines et détruire les contacts sonar mais aussi assurer la sécurisation d'installations portuaires nouvellement conquises ainsi que de réaliser un périmètre autour de navires sensibles.

La MRS envisage l'acquisition d'autre systèmes pour disposer d'une capacité certaine en matière de déminages. C'est ainsi qu'elle étudie l'acquisition de drones de déminage ainsi que l'utlisation d'hélicoptères pour le déminage littoral comme les EH101 ou les NH90. Ils pourront être basés à terre en Slavie ou à l'étranger ou bien sur les bâtiments multirôles de guerre des mines ou sur des navires amphibies.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:08

H-LE SOUTIEN LOGISTIQUE

Le théoricien americain Alfred Mahan disait au début du vingtième siècle qu'une marine sans ailes c'est à dire sans base appartenait au passé. Qui dit bases dit aussi soutien logistique. Sa prediction s'est amplement verifiée durant la seconde guerre mondiale et en particulier dans le Pacifique, à tel point que les americains durent amenager de nouvelles bases, Midway, San Diego et Pearl Harbor se trouvant trop eloignées du théâtre d'opérations et même les nouvelles bases comme celle d'Ulithi aux Mariannes n'était pas suffisant ce qui à obligé l'US Navy à mettre sur pied un véritable train d'escadre avec des centaines de pétroliers, cargos et navires ateliers pour ravitailler et réparer les divisions de destroyer ou les groupes de porte-avions. C'est de cette époque que le ravitaillement à la mer est devenu indispensable à toute expedition navale moderne, toutes les marines s'y sont mis que ce soit la France (essais avant guerre avec le croiseur lourd Algérie, présence de plusieurs pétroliers et de navires auxiliaires comme le Jules Verne, un bâtiment base de sous marin) l'Allemagne qui utilisa pour augmenter le rayond'action de ses U-Boot, des sous marins ravitailleurs type XIV surnomés les «Vaches à lait» ainsi que des pétroliers ravitailleurs l'un d'eux le Dithmarschen devenu le Conecuh sous pavillon americain et inspirera les modèles de ravitailleurs americains d'après guerre.
Même durant la guerre froide, les principales marines occidentales se sont dotées de puissants moyens de ravitaillement à la mer pour durer le plus possible en mer et aller le plus loin possible sans avoir à faire relache dans un port pour ravitailler.
La fin de celle-ci à multiplié les possibilités d'intervention à longue distance ce qui necessite de maintenir ou d'acquerir une bonne capacité de ravitaillement et de soutien logistique à la mer si on veux se maintenir ou accéder aux concert des marines respectables. La marine allemande qui se sent pousser des ailes depuis la fin de la guerre froide s'est dotée de deux ravitailleurs polyvalents de type Berlin et envisage d'en acquerir d'autres; l'Italie et la Grèce se sont equipés de pétroliers type Etna, les Etats Unis renouvellent leur flotte logistique avec un seul bâtiment polyvalent, les Lewis and Clark, la France avec son PA2 à propulsion classique va devoir renouveler sa flotte de soutien logistique avec des navires plus gros que les Durance. D'autres pays se dotent de grands navires logistiques pour augmenter leur capacité d'action outre-mer (Japon Corée du Sud, Venezuela Pays Bas...........). Naturellement, l'ambition de la Marine de la République Slavienne étant de devenir une marine océanique, elle va posséder d'importantes capacités de soutien logistique

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:10

-Les navires de soutien logistique «militaires» :

Les NMS (Navires multirôles de soutien) sont issus du programme SNP17 et sont destinés à compléter les grands navires de soutien logistique (programme SNP6). Ces NMS seront soient integrés aux unités de combat ou prépositionnés dans les bases extérieures. Dans la première catégorie, nous trouvons les NMS «ravitailleurs de flottille» et les NMS «bâtiments-base de flottille». Les ravitailleurs de flottille integreront les divisions de patrouilleurs lance-missiles, de chasseurs de mines et de sous marins à raison d'un navire pour 3 à 6 bâtiments. Comme il est pour l'instant prévu 16 patrouilleurs lance-missiles, 16 chasseurs de mines et 16 sous marins, la MRS devrait disposer d'une dizaine de NMS de ce type. Ces navires ravitailleront les navires soutenus à couple pour leur fournir de l'eau, des vivres, des munitions, des pièces detachées et des fournitures diverses pour leur permettre de durer sur zone. Ils devraient disposer également d'une vaste plate-forme et d'un hangar pour assurer le ravitaillement vertical en particulier pour les sous marins qui pourraient ainsi d'être ravitaillés de manière bien plus discrète. Ces navires pourraient voir leurs capcités augmenter par un système de conteneurs EVP et pouyrront également si necessaire servir de bâtiments de commandement. Leur armement devrait se limiter à une puissance DCA avec un lanceur Sadral pour six missiles Mistral 3, une tourelle double de 35mm, deux canons de 27mm Mauser MLG27 et 4 mitrailleuses de 12,7mm. Les bâtiments base de flottille seront eux aussi integrés aux unités de patrouilleurs lance-missiles, de chasseurs de mines et de sous marins. Ils fourniront un soutien hôtelier et sanitaire et eventuellement logistique et technique aux navires soutenus. Le plus souvent, ils s'installent à quai ou au mouillage dans une base ou un port allié, les navires soutenus s'installant à couple. Une plate-forme et un hangar seront également installés pour le transport, le ravitaillement rapide, les liaisons et les EVASAN mais comme sur les ravitailleurs de flottille, ces installations pourront acceuillir à la place des equipements conteneurisés et des conteneurs EVP. En fonction de l'unité où ils sont affectés, les bâtiments-base disposeront d'un module specifique. C'est ainsi que les bâtiments-base de chasseurs de mines seront equipés d'un système de contrôle de signature (acoustique et magnétique), les bâtiments-base de sous marins seront equipés d'un caisson de décompression pour traiter les accidents de plongée tandis que les bâtiments-base de patrouilleurs lance-missiles disposeront d'un module pour réparations d'avaries de combat, essentiellement pour permettre à un navire assez serieusement endommagé de pouvoir être reparé dans une base ou au mouillage par un navire atelier.

Dans la seconde catégorie, nous trouvons les NMS prepositionnés dans les bases extérieures. C'est ainsi que chaque base possède un NMS de soutien sanitaire pour renfocer les installations à terre (fixe et mobiles) en cas d'augmentation massive des effectifs stationnés; d'assister les populations locales par des opérations psychologiques, d'intervenir lors des catastrophes naturelles pour sécourir les blessés mais aussi neutraliser preventivement les eventuels foyer de contagions (en particulier de choléra et de dysentrie). Ces navires disposeront de plusieurs blocs opératoires, de lits pour convalescents, de lits pour malades contagieux et pour grands brulés, d'infirmeries pour les soins d'urgence et la médecine de guerre, d'une zone de décontamination, d'une pharmacie et d'un labo. Les 4 NMS version sanitaire seront equipés d'un système de télémedecine. Les capacités de ces navires pourront être renforcés par l'utilisation de près de 400m² de zone blanche ainsi que du hangar à hélicoptère, la plate-forme restant toujours disponible pour les EVASAN. A terme, un ou deux grands navires hôpitaux doivent être acquis. Régulièrement activés pour les grands exercices, ils interviendront pour assurer le soutien sanitaire lors des grosses opérations et pour les catastrophes naturelles ou technologies, dans ce cas les NMS sanitaires devraient être en zone avancée pour faire le tri parmi les bleséss, soigner les plus légers et les renvoyer à terre, stabiliser les plus graves puis les envoyés sur les grands navires hôpitaux.
Autre type de navires prepositionnés, les NMS version atelier qui assure le soutien technique aux navires qui y sont basés avec l'aide de la battelerie portuaire. En cas de grosse opération, ils devraient relayer et appuyer les deux grands navires ateliers par exemple en assurant l'entretien courant des navires pendant que leurs «grand frères» assurent la réparation des avaries de combat à moins que les NMS assurent les réparations sur les petites unités de combat laissant aux navires-ateliers les unités de combat principales comme les frégates et les destroyers. Les Navires Ateliers Légers (NAL) disposeront d'ateliers spécialisés (coque et structure, armement, electronique, mécanique) de puissants moyens de levage, des stocks abondants de pièces detachées (et quelques stocks de vivres, de munitions, d'eau) des capacités supérieures à un navire normal de production d'eau douce et d'électricité. Les NAL disposeront d'une plate-forme hélicoptère qui sera installé à la place du hangar sur les autres NMS, la place habituellement occupée par la dite plate-forme le sera par une grue de 45 tonnes.
D'autres NMS vont être construits comme une version transport de troupes avec d'importantes capacités hôtellières mais peu de place pour d'autres véhicules que des véhicules légers, ces navires pouvant également servir de navires sanitaires et de bâtiments-base. Ces navires equipés d'une plate-forme et d'un hangar hélicoptère seront basés en Slavie et prêt à appareiller. Les deux NMS BBH (Bâtiments Base d'Hélicoptères) serviront principalement à l'entrainement des pilotes d'hélicoptères, les plate-forme modulaires et un système de postionement dynamique permettant de simuler les différentes conditions d'appontage (taille de plate-forme, roulis, tangage, vitesse du navire.......). Ils pourront aussi assurer la maintenance des hélicoptères grâce à des ateliers modulaires et d'importantes capacités de levage (5 à 25t) et l'embarquement de pièces detachées. Enfin, ils serviront lors des opérations amphibies de bases avancées pour les hélicoptères en particulier les hélicoptères d'attaque pour assurer leur recomplement en carburant, munitions, en assurant un soutien technique pour les machines, hôtelier et sanitaire pour les equipages. Ainsi les hélicoptères pourront effectuer plus de sorties et appuyer plus efficacement les troupes au sol. A noter que ces navires pourront être les maillons avancés dans les chaines logistiques et sanitaires.
Enfin, les deux derniers NMS seront des bâtiments hydro-océanographiques qui réaliseront des relevés océanographiques, la cartographie des fonds marins et des côtes, les conditions de navigation pour de futures interventions, des recherches scientifiques (par la mise à disposition du navire et de son equipage à un organisme de recherche public slavien ou étranger voir une fondation étrangère). Ces navires (un devrait être en service et l'autre en reserve) pourraient aussi servir de bâtiments base pour plongées profondes et de bâtiment de soutien pour des mini-sous marins qui pourraient être mis à l'eau grâce à un portique basculant. Ces navires disposeront également d'une plate-forme pour un hélicoptère léger ou médian pour des missions de transport urgent, de liaison et d'EVASAN. Tous les NMS disposeront du même armement, destiné à la défense antiaérienne avec une tourelle double de 35mm, de deux canons de 27mm Mauser MLG, de 4 mitrailleuses de 12.7mm et d'un lanceur Sadral pour missiles Mistral. Au niveau de l'électronique, ils devraient disposer d'un radar de navigation, de CME (detecteur et lance-leurres, bruiteur remorqué), de radios et d'un système de communication par satellite Immarsat. Les hélicoptères embarqués seront des NH90 ou des EH 101

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:10

Le coeur de la force de soutien logistique naval slavienne sera composé de grands navires qui partageront la même coque, le même appareil propulsif, la même électronique et le même armement même si leurs structures internes et leurs superstructures externes sont totalement différentes. Dans le cadre du programme SNP6, il est prévu 8 pétroliers ravitailleurs, 8 grands ravitailleurs polyvalents rapides, 2 navires ateliers, 2 bâtiments base et 1 bâtiment-base de sous marins.
-Les pétroliers ravitailleurs seront le plus osuvent integrés aux forces et groupes de combat comme les SAOCG, CSG, ASG et ARG pour les ravitailler tous les trois à cinq jours en carburant, vivres, pièces detachées, munitions, eau. Ces navires pourront ravitailleur deux navires à couple et un en flèche. De plus avec leur plate-forme et leur hangar à hélicoptères, ils pourront assurer un ravitaillement vertical pour les unités éloignées ou pour le ravitaillement d'urgence. Ces navires pourront aussi servir de navires de commandement pour une force navale ou une opération à terre.
-Les grands ravitailleurs polyvalents rapides pourront être integrés aux grands groupes de combat mais le plus souvent, ils seront deployés de manière indépendante et escortés par des corvettes multimissions. Ces navires pourront certes embarquer du combustible mais leur chargement principal sera composé de vivres, de pièces detachées, de medicaments, de munitions, bref du vrac solide qui sera transferé à couple. Le ravitaillement des sous marins se fera bord à bord,le plus souvent stoppé dans un plan d'eau abrité grâce aux grues du bord. Une plate-forme et un hangar permettra l'utilisation d'hélicoptères pour le ravitaillement en urgence. Ces navires pourront aussi êtres utilisés pour le ravitaillement d'une tête de pont en particulier si la zone est trop dangereuse pour les navires auxiliaires.
-Les deux navires ateliers assureront la maintenance des navires de combat et de soutien. Grâce à de multiples ateliers spécialisés, ils pourront reparer les coques, les superstructures, la mecanique, l'armement, l'électronique et les transmissions. Ils renforceront les moyens présents sue zone en particulier les NAL. Ils disposeront de puissants moyens de levage (deux grues de 15t et 4 de 8t), de capacités sanitaires (blocs opératoires, lits de convalescents, lits pour maladies infectieuses, radio, caisson de décompression) et de stocks limités de carburant, vivres, munitions et vrac divers. Ces dernières capacités pourraient être utilisés pour soutenir les equipages blessés des navires et pour recompleter les stocks des navires réparer pour leur permettre de gagner une base pour une remise en état complète (via un passage en forme de radoub ou sur un dock flottant). La présence d'une plate-forme hélicoptères et d'un hangar permettra l'utilisation de voilures tournantes pour le ravitaillenet, les liaisons et l'EVASAN. Outre l'entretien de navires en mer ou dans un mouillage, ils pourront aussi armer une base temporairte à terre en matière de soutien technique. Ils disposeront également de deux LCVP pour les réparations et les liaisons.
-Les deux bâtiments-base seront implantés soit dans une base extérieure pour augmenter ses capacités hotelières et sanitaires ou dans un port allié ne disposant pas de moyens hoteliers suffisants ou en cas d'insécurité chronique. Ces navires pourront aussi transporter un peu de fret et produiront de l'eau douce et de l'électricité pour les besoins du bord mais aussi pour soutenir une base à terre ou un camp de refugiés. Ces navires disposent d'importants moyens de levage, d'une battelerie non negligeable (LCVP,EVP, pontons) et d'une plate-forme et hangar à hélicoptères pour les transports, les liaisons et les EVASAN.
-Le bâtiment-base de sous marins aura de plus faibles capacités hotellières et de stockage au profit de systèmes d'aide à la plongée, de capacités sanitaires plus importantes. Comme pour les deux navires juste au dessu, il assurera le soutien des sous marins à couple et de plongeurs.
Au niveau de l'armement, Les grands bâtiments de soutien logistique seront armés pour leur
autodéfense de deux tourelles doubles de 35mm, de 4 mitrailleuses de 12.7mm et de deux lanceurs sextuples Sadral. Au niveau de l'électronique, ils devraient disposer d'un radar de navigation, de CME (detecteur et lance-leurres, bruiteur remorqué), de radios et d'un système de communication par satellite Immarsat. Les hélicoptères embarqués seront des NH90 ou des EH 101.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:12

-Les navire de soutien logistique «auxiliaires»

Pour compléter les navires de soutien logistique «militaires», la MRS va se doter de navires de soutien logistique «auxiliaires», des navires de commerce ou de construction civile, des pétroliers, des navires-citerne, des rouliers, des porte-conteneurs, des cabliers et des navires hôpitaux dont l'une des taches essentielle sera de recompléter les stocks des bases extérieures depuis lesquelles les navires de combat et les navires de soutien logistique «militaires» recomplèteront leurs approvisionements. Ils pourront également participer au transport de matériel et de véhicules sur un théâtre d'opérations.
-Les pétroliers seront des navires de 200000 tonnes de port en lourd munis d'une double coque. Ils ravitailleront les bases extérieures en gazole pour les navires de surface et les sous marins, le kérosène pour les aéronefs tandis qu'au retour, ils transporteront les déchets pétroliers stockés dans la base (dechets issus de la vidange des cuves des navires lors des entretiens) en direction de la Slavie où ils seront retraités
-Des navires-citerne plus petits transporteront les lubrifiants, des produits spéciaux mais aussi de l'eau tandis qu'au retour, ils transporteront les déchets liquides et pétroliers ainsi que les déchets toxiques (qui doivent être rapatriés en Slavie, au plus tard 5 ans après leur dépôt dans la base extérieure, c'est l'une des conditions imposées par les pays qui acceuille ces bases)
-La MRS prévoit également l'acquisition de plusieurs cargos rouliers/transport de véhicules. Ces navires qui pourraient être similaires dans leur conception aux Bob Hope et Watson americains pourraient transporter sur plusieurs niveaux et sur le pont principal des véhicules mais aussi des conteneurs. Ils disposeront d'une importante capacité de levage (grues et élevateurs internes/externes) et d'installations aéronautiques non négligeables (plate-forme et hangar pour deux hélicoptères lourds type CH53 bien que la Slavie ne dispose pas de ce type d'hélicoptère et une plate-forme à la proue sans hangar qui devrait plus servir pour les liaisons et d'aire de treuillage, au maximum un EH101 peut utiliser cette plate-forme). Ces navires transporteront les véhicules entre la Slavie et les bases extérieures pour les relèves (les troupes envoyées en tournantes à l'extérieur restent six mois sur place mais les véhicules peuvent rester jusqu'à 2 ans voir plus) ou les ITEX. Ces navires pourront également transporter du matériel lourd et des conteneurs mais aussi servir de bâtiments-base pour navires légers (avec des quais amovibles, les elevateurs lateraux d'une puissance de 250t peuvent sans problème soulever un chaland de débarquement ou des vedettes rapides) de navire hôpital (utilisation des entreponts avec un hôpital de campagne conteneurisé) de navire atelier mais aussi de navire de maintenance aéronautique (des plaques d'acier sont installés sur le pont principal sauf au pied du château pour ne pas bloquer l'élevateur, les hélicoptères seraient soit reparés directement sur le pont principal ou descendus dans les entre-ponts pour des réparations plus poussées)
-Les porte-conteneurs serviront au transport de vivres, de pièces detachées et de munitions entre la métropole et les bases extérieures que ce soit pour le transport routinier ou dans le cadre des ITEX. Ces navires de 4500 EVP disposeront de puissants moyens de levage, d'une battelerie (4LCM, chaque embarcation de ce type pouvant transporter un EVP) pour le ravitaillement sur rade et d'une plate-forme et d'un hangar pour 2 EH101.
-Un ou deux cabliers pourraient être acquis ou loués pour 5 à 15 ans pour assurer la maintenance des cables de communication sous marin et des filets de détection ASM. Ces navires pourraient également servir de bâtiments-base pour les missions hydrographiques ainsi que de navire anti-pollution.
-En ce qui concerne les navires hôpitaux, le projet est encore à l'étude. Plusieurs solutions sont à l'étude : transformation d'un navire d'occasion ou construction d'un navire neuf soit un navire de type paquebot ou une nouvelle declinaison des navires de soutien logistique lourd

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:13

-La battelerie et les navires portuaires

Chaque base qu'elle soit nationale ou extérieure dispose d'une imposante battelerie pour le soutien des navires. Dans le cadre du programme SNP21, la MRS va s'équiper de navires et d'embarcations pour armer ses différentes bases.
-Elle va d'abord s'équiper de plusieurs remorqueurs de haute mer qui en liaison avec les navires similaires des Garde-Côtes assureront l'assistance aux navires civils et militaires en haute mer pour le remorquage et le sauvetage. Ils pourront aussi assurer des missions de ravitaillement, de lutte anti-pollution, de lutte anti-incendie, de soutien aux travaux offshores et aux plongées
-Les remorqueurs côtiers seront construits en France. Ils seront derivés des remorqueurs Esterel et Luberon construits pour le porte-avions Charles De Gaulle. Ils seront destinés à faciliter les acostages et les appareillages de navires militaires sans parler des autres missions qui peuvent lui être attribué comme la police de rade, la lutte anti-incendie et la lutte anti-pollution. Ils seront assistés par des pousseurs en particulier pour les manoeuvres portuaires
-Les navires de lutte anti-incendie assureront la sureté incendie des bases nationales et extérieures en coopération avec les deux navires similaires des Garde-Côtes (basés sur la coque des OPV type Le Vigilant, ces navires auront en particulier fort à faire avec le complexe pétrolier de Kotor-Tivat). Ces navires pourront intervenir rapidement sur les navires mais aussi les bâtiments à terre. Ces navires equipés de vastes soutes, de puissantes pompes et de moyens de levage (grues, echelles, rampes) pourront aussi intervenir sur les navires victimes de voies d'eau ou pour mener des missions de lutte anti-pollution en particulier grâce à des soutes qui pourront acceuillir aussi bien de l'eau, de la mousse, du retardant que des dispersants. De plus, sa plage arrière sera suffisament vaste pour servir d'aire de treuillage pour hélicoptère mais aussi pour acceuillir des systèmes de boudins pour contenir la nappe, de pompes avec écremeur et de soutes modulaires.
-Pour ce qui concerne les vedettes de servitude, le modèle est en cours de sélection. Ces navires devraient mesurer 15 à 20m et serviront pour des rôles et des missions très divers : surveillance et police des sites, pilotage, servitude et transport de personnel, supports de plongeurs (travaux côtiers et sur rade) repecheurs de torpilles, vedettes d'autorité, remorquage de pontons et de barges.........
Pour toute la battelerie portuaire, sa construction aura lieu dans les Arsenaux de Split et de Budva.
-Les chalands automoteurs de transport seront destinés au transport de matériel et d'équipementssur des plans d'eau relativement abrités par exemple des moteurs, des sous-ensemble de navires desarmés ou en cours de refonte entre les bassins des arsenaux et les ateliers à terre
-Les chalands automoteurs de travaux vont également être construits. Ces navires derivés des précédents disposeront d'une vaste cuve, d'une grue et d'un bras hydraulique multi-fonctions pour assurer les travaux de maintenance des balises, des coffres, des quais mais aussi des travaux de terrassement, de construction et d'aménagement
-Les pontons grues serviront au sein des Arsenaux pour les travaux de construction, de montage et de démontage des navires en entretien et en refonte. Ils pourront aussi participer à des travaux de construction à terre, de transfert de colis lourds. Ils pourront être loués aux chantiers privés tout comme l'ensemble de la battelerie.
-Les pontons-caserne serviront à loger les equipages des navires en construction ou en refonte en Slavie. Ils assureront un soutien hotellier et sanitaire au noyau d'équipage ou à l'équipage complet; ces pontons disposant de logements (cabines simples pour les officiers supérieurs, cabines doubles ou quadruples pour les officiers mariniers, dortoirs de 24 ou 48 lits pour les matelots) des commodités (toilettes, douches et lavabos), plusieurs caféterias, bar et salle de repos, une salle de sport, des salles de reunion pour le travial théorique. Ces pontons disposeront de quelques installations sanitaires (un bloc opératoire, une vingtaine de lits, une infirmerie et une pharmacie). Un armement pourra si necessaire être installé (mitrailleuses et canons légers essentiellement) tandis qu'au niveau des installations aéronautiques, nous trouverons une plate-forme pour hélicoptère léger et une aire de treuillage pour hélicoptère lourd et au niveau de la battelerie, deux LCVP et 4 EPV permettront les liaisons avec la terre si le ponton-caserne est installé sur coffre en rade
-Les bâtiments-caserne assurent le même rôle que les pontons caserne mais à l'étranger. C'est ainsi que de septembre 1999 à octobre 2005, un navire-caserne (il s'agissait d'un navire construit dans les années 1980 mais profondément modernisé et qui prefigure les navires decrits ici)à été ancré à Hambourg où ont été construites les huits premières corvettes multimissions.
-Les barges non motorisées seront utilisées pour transporter des colis lourds et encombrants et seront remorqués par les vedettes de servitude, les pousseurs et les remorqueurs.
-Les allèges seront en réalité des barges couvertes et equipées de grues. Elles seront utilisées principalement dans le cadre des refontes pour récupérer munition et matériel avant l'entrée du navire au bassin et comme les barges, elles seront remorquées par les vedettes de servitude, les pousseurs et les remorqueurs.
-Les chalands automoteurs de transport de véhicules serviront au transport de véhicules intra-rade ou en cabotage (maximum un ou deux jours de mer et par mer calme). Ils auront une forme de bac avec rampe avant et arrière, une grue de 25 tonnes et une propulsion par hydrojets et si ils ne sont pas armés en temps normal, des selettes permettent l'installation de mitrailleuses de 7.62 et de 12.7mm. Ils sont propulsés par hydrojets ce qui leur confère une grande maniabilité. Une aire d'hélitreuillage sera installée derrière l'ilôt pour les EVASAN et la dépose de colis légers (des colis lourds et des EVP pourront être deposés dans la cuve)
-Des barges citernes ou de transport de polluants seront utilisées pour les transferts de polluants entre les cuves et les usines de retaitement mais aussi pour la vidange des navires à quai. Ces barges seront motorisées (deux moteurs diesels, deux hydrojets) et seront equipés d'une grue de 5t, de pompes et de cuves. Ces navires pourront aussi servir à la lutte antipollution
-Les barges de production d'électricité seront elles depourvues de propulsion. Elles serviront essentiellement à fournir du courant pour recharger les batteries des sous marins, des navires en travaux ou des installations à terre.
-Les barges de production d'eau douce fourniront de l'eau potable à des installations sanitaires à terre, des navires anti-incendie, aux pontons caserne. Ils serviront au nettoyage des coques en fournissant de l'eau dessalée aux formes de radoub et aux docks flottants, leur remplissage se faisant avec de l'eau de mer
-Les pontons de renflouement seront pourvus de bigues et de systèmes de hissage pour assister les navires engagés dans le reflouement qui pourraient être des navires affretés bien que certains navires de la MRS comme le bâtiment-base de sous marins ou les remorqueurs de haute mer. Ces pontons pourront aussi assurer des travaux sur rade ou un plan d'eau abrité.
-Les citernes à eau et à carburant serviront à la fois au stockage de carburant et d'eau pour le ravitaillement des navires mouillant sur coffre en rade mais aussi pour décharger un pétrolier ou un navire-citerne qui ne peut accoster, evacuer le carburant d'un navire endommagé pour eviter une pollution, receuil des eaux usées et des déchets pétroliers.
-Les pontons-ateliers relayeront les NMS-NAL présents sur zone mais aussi les ateliers à terre, en particulier si de nombreux navires sont à réparer ou à entretenir ou mieux encore quand le NMS est en refont ou en entretien périodique. Ces pontons seront equipés de moyens de levage et de lutte contre les incendies (pompes, tuyaux souples)
-Les docks flottants dependront des arsenaux. Ils seront utilisés pour renforcer les formes de radoub à terre. Leur modularité leur permettra de réparer tous type de navire y compris si necessaire un porte-avions. Ils disposeront de moyens de levage (grues et portiques) de lutte contre les voies d'eau et les incendies (pompes et tuyaux souples essentiellement)

Les différents bases qu'elles soient métropolitaines ou extérieures disposent d'un stock de six mois pour une utilisation normale. Malgré ça, les bases sont régulièrement ravitaillées par les navires auxiliaires qui chargent depuis la base navale de Budva (pour le matériel stocké à Plevjia) ou depuis les dépôts pour le carburant et les munitions. Les bases extérieures tout comme les Arsenaux voient leurs installations gerées au quotidien par un consortium privé, un joint venture entre Tivat SeaWorld Company (TSWC qui possède entre-autres les chantiers navals de Kotor Tivat, une participation dans ceux de Budva et des chantiers en Algérie, Egypte, Turquie et bientôt Argentine et Vietnam), le Groupe Bourbon et Bae. Ces entreprises contrôlent le consortium Atlantide à hauteur respectivement de 45, 20 et 35 %. Le contrat à été signé en 1997 pour une durée de 20 ans, un nouvel appel d'offre sera lancé en 2015 pour cette fois-ci les bases métropolitaines (lot 1) et les bases extérieures (lot2). La MRS fixe en début d'année civile un calendrier precis des entretiens prevus ainsi que des refontes tout en sachant qu'ANR se doit de pouvoir réparer un navire en urgence. Si les installations ne sont pas libres hors calendrier fixé (ANR est libre d'utiliser les formes de radoub et les docks flottant pour d'autres réparations, c'est ainsi que récement deux frégates grecques de type Korteaner sont venues caréner à Budva), ANR doit trouvé d'autres installations sous peine de lourdes pénalités. En 2015, un nouvel appel d'offres sera lancé avec un lot 1 concernant les Arsenaux et un lot 2 pour les installations des bases extérieures et il n'est pas dit cette fois-ci qu'une même entreprise remporte les deux lots.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par le Ven 08 Fév 2008, 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:15

-Vie et mort d'un navire

Un navire comme tout chose, s'use et vieilli. C'est pour cela qu'il doit être régulièrement entretenu pour être au maximum de ses capacités opérationnelles durant les 25 à 40 années de sa vie opérationnelle (voir 50 ans pour les porte-aéronefs).
-La construction d'un navire débute officiellement par un un décret de mise en chantier signé par le Ministre de la Défense, ce décret débloque les fonds necessaires, rappelle les caracteristiques du projet et baptise le navire. Pour ce qui concerne, les noms, l'amiral de la flotte propose au ministre trois noms et le ministre fait son choix. Il y à parfois des exceptions. En 2005, le ministre de la défense Ivan Slobovitch, ferveur admirateur de Napoleon, ulceré par le choix discutable de la France d'envoyer le Charles de Gaulle commémorer la bataille de Trafalgar et refuser de commémorer la bataille d'Austerlitz, decide de rebaptiser le troisième destroyer de classe Battle que son predecesseur avait denomé «Dogger Bank» «Austerlitz». En cours de construction, l'amiral de la flotte designe lui même le premier commandant du navire qui commence alors à suivre la construction. L'équipage se constitue peu à peu et est complet au moment des essais précédant la mise en service. Un nouveau decret valide la mise en service du navire et son inscription sur la liste des navires militaires slaviens.
-L'entretien courant est réalisé à quai ou au mouillage par l'équipage, si necessaire assisté par le personnel ANR.
-L'entretien periodique à lieu tous les cinq ans ce qui signifie par exemple que le destroyer D700 Battle mis en service en mai 2006 devra subir son ENPER (Entretien PERiodique) en 2011. Au cours d'un ENPER, le système propulsif est entièrement revisé (moteurs de propulsion, lignes d'arbres, helices, moteurs-alternateurs mais aussi systèmes de climatisation et de chauffage, système NBC) les circuits électriques et de fluides divers sont revisés voir changés, les systèmes électriques et électroniques sont mis à jour, l'armement peut être modifié (par exemple c'est probablement au cours des ENPER que les destroyers de classe Battle recevront la tourelle M.4 de 155mm à la place de leur tourelle de 127mm) les locaux-vie refondus, les soutes et les cuves curées, la coque est grattée, sablée et peinte. A l'issu d'un ENPER, l'équipage est en général largement renouvelé et après six mois de travaux, une remise en condition est necessaire. C'est ainsi que le navire subit un mois d'entrainement de base puis en fonction de son importance et de la complexité de sa mission, 4 à 6 semaines de remise en condition au Complexe Naval de l'Adriatique (CNA), cela signifie donc qu'un navire en ENPER est indisponible 9 mois. Les travaux sont menés par l'entreprise ANR, les sous-traitants et l'équipage par bordée d'un tiers (chaque semaine une bordée est au travail sur le navire, une autre est en formation théorique ou evaluation _ par exemple pour les officiers mariniers qui veulent devenir officiers _ et une autre au repos en famille)
-En général au bout de 15 à 20 ans, les navires subissent une refonte à mi-vie ou EXEVO (Extension de la Vie Operationnelle) pour leur permettre de rester en service pendant encore 10 à 20 ans. Cette refonte à lieu normalement en Slavie et le navire est desarmé pour 1é à 24 mois. Il s'agit d'une refonte complète du navire voir parfois une veritable reconstruction surtout si sa mission à evolué ( par exemple les Tribal canadiens étaient à l'origine des frégates ASM et sont devenus des destroyers antiaériens). Les travaux sont essentiellement menés par ANR et des entreprises sous-traitantes. A l'issu de ces travaux, le navire réarmé avec un equipage largement renouvelé subit un mois de test pour vérifier l'éfficacité de la refonte puis huit semaines d'entrainement intensif au CNA avec l'aide d'autres navires (par exemple de sous marins pour une frégate ASM) d'aéronefs mais aussi de l'armée de terre, de l'armée de l'air mais aussi d'armées étrangères.
-En ce qui concerne le désarmement, la décision est prise par l'amiral de la flotte après avoir consulté la D3 (Logistique) responsable de l'entretien, la D8 (prospective) pour savoir si le navire est encore utile dans la stratégie actuelle ou future et la D11 (Doctrine). Une fois la decision prise, le ministre de la Défense signe un decret de fin de vie opérationnelle (FVO). Le navire au retour de sa dernière mission connait un enterrement de grande classe avec une dernière sortie en mer avec tous ses anciens commandants avec des tirs d'artillerie et de missiles. Le lendemain à lieu la dernière cérémonie des couleurs, le pavillon slavien et le pavillon de la marine sont hissés au son de l'hymne national et de la marche navale slavien «En avant Cadets !» puis abaissés. Ils sont symboliquements remis au representant de l'amiral de la flotte ou à l'amiral de la flotte lui même puis envoyés au musée de la marine à Split. Le navire est alors classé «indisponible» en attendant son desarmement qui commence dès le lendemain avec le debarquement des munitions à quai ou sur des allèges ainsi que la vidange des soutes par des barges citernes (eaux usées, carburant residuel, produits dangereux) A l'issu de la semaine trois, on connait officiellement son sort : mise en reserve, transformation en navire-école ou navire auxiliaires ou desarmement définitif et immédiat suivi de sa transformation en ponton ou sa démolition. Le navire quitte son poste et rejoint l'Arsenal soit la zone de mouillage (mise en reserve, attente de transformation en navire-école ou navire-auxiliaire) soit la zone de démolition pour les autres cas de figure. Le navire est dans le deuxième cas une coque, son numéro change avec un Q suivi d'un chiffre proche de celui de sa carrière opérationnelle. Là, il est privé de son appareil propulsif (les élements sont demontés et stockés puis en fonction de leur état envoyés à la casse ou stockés pour les autres navires utilisant ce même modèle), ses capteurs et son armement sont également demontés et stockés; les cables, les tuyaux, tout ce qui peut être recupéré est demonté avant démolition. Réduit à une masse de métal, il est soigneusement depollué et ensuite soit envoyé à la démolition à Zadar ou maintenu à flot dans l'Arsenal pour servir de cible.
En cas de transformation en navire-école ou navire-auxiliaire, le Ministre de la Défense prend un décret de réaffectation où lui est attribué un nouveau numéro et un nouveau nom (surtout si ce nom est prestigieux), les transformations sont alors réalisées par l'Arsenal de la base où le navire est desarmé.
Pour son placement en reserve, le navire garde son nom et son numéro. En reserve A, le navire peut être réactivé après cinq à trente jours de travaux, celai passant de 30 à 90 jours en reserve B même si cette reserve est souvent l'antichambre du désarmement.
En cas de transformation en ponton, le navire desarmé est privé de ses senseurs et de son armement ainsi que de son système propulsif, les superstructures sont soit arrasées si il doit servir de quai de substitution ou maintenues et amenagées si il doit servie de ponton école ou de brise lame.
Le cas d'eventuels navires musées est en cours d'étude. Un encadrement legislatif devrait voir le jour d'ici à 2009.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mer 02 Jan 2008, 14:16

-Les projets

En ce qui concerne le soutien logistique, la marine slavienne n'est pas depourvue de projet. C'est ainsi qu'elle envisage dans le cadre du programme SNP 23, l'acquisition de catamarans de transport, similaires aux Incat 60 de conception australienne et dont certains ont été affretés par la marine australienne mais aussi par l'Us Navy. Ces navires qui devraient disposer d'installations aéronautiques et d'une battelerie (LCVP et EPV ? ) seraient chargés des transports intra-théâtres d'hommes, de matériel et de véhicules. C'est en réalité le seul projet réellement abouti qui n'attend que l'accord du Parlement qui doit voter les credits necessaires, les autres projets sont plus des pistes de reflexion que de véritables projets :
-Transformation d'un ou plusieurs porte-conteneurs en batiment base d'opérations aéronavales. Ce ou ces navires disposeraient d'une importante capacité d'acceuil et de soutien d'hélicoptères, de véhicules, de troupes et de materiel mais pourraient aussi acceuillir des navires et assurer leur soutien. Les catamarans pourraient faire le lien entre cette ou ces base(s) mobiles(s).
-Acquisition de plusieurs gros rouliers supplementaires pour servir de navires de prépositionement avec véhicules, materiels et munitions à disposition. Ces navires seraient soient en alerte en Slavie prêt à charger et à appareiller sous 48h (voir 24h) ou basés dans des ports étrangers pour compléter les bases extérieures. Ce projet très critiqué par certains amiraux et encensé par d'autres pourrait voir un commencement de réalisation aux Phillipines, cela pourrait être l'ébauche d'une future sixième flotte couvrant l'Asie du Sud-Est et les confins du Pacifique
-Acquisition d'un ou deux paquebots et leur transformation en transport de troupes/navire-hôpital.
-Acquisition de petits caboteurs pour le transport côtier de materiel et de munitions

En ce qui concerne les navires appelés à soutenir le CNA (4 pétroliers de moyen tonnage à double coque,4 navires citerne, 4 cargos rouliers, 2 porte-conteneurs et peut être à terme des cabliers et des transport de troupes pour les liaisons du personnel), la MRS à racheté des navires sur le marché de l'occasion. Il s'agit d'une solution transitoire en attendant la construction de navires neufs à partir de 2010 au Portugal (4 petits pétroliers), en Allemagne (4 navires citernes et 2 petits porte-conteneurs) et en Irlande du Nord (4 rouliers commandés à Harland & Wolf) .

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par le Ven 08 Fév 2008, 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: CATAMARANS   Mer 02 Jan 2008, 18:08

bonne idee, les Catamaran de Transport sont des unites tres utiles et se pretent a toute tache. Quelle pitie qu'a part en emergency notre Marine (Australie ) n'en a pas commande.
La mode etait avec l'ancien Gouvernement, si ca ne vient pas des US, c'est pas bon.
Apropos rapport de beaucoup d'ennui avec les nouvrlle Fregates.
Certain refusent d'embarquer. (Yeasterday on TV news
RF
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Sam 12 Jan 2008, 15:41

6°) LES ARMES

A-ARTILLERIE

Pour des raisons de clarté et pour eviter les redites, les mitrailleuses seront traitées dans la partie consacrée aux armes individuelles et aux armes légères. Parallèlement aux mitrailleuses des forces terrestres de la marine, le cas des mitrailleuses sur les navires de guerre sera precisé

-Canon de 27mm Mauser MLG (Mauser Leicht Geschutz)



Cet affût télécommandé utilisant le calibre inhabituel de 27mm (le canon de 27mm Mauser à été devellopé à l'origine pour le Panavia Tornado) à été choisi par la marine slavienne pour compléter ses armes de défenses ultimes (35mm DPG, missiles Mistral en affût Sadral et peut être à terme des Goalkeeper) mais aussi pour lutter contre les menaces asymétriques en particulier les embarcations terroristes. Selon le tonnage du navire, ce canon est soi l'armement principal ou un armement secondaire. Pour le premier cas, nous avons ou nous aurons les vedettes Super Dvora mk3 et Stringsvan 90H qui recevront un ou deux exemplaires de ce puissant canon, largement suffisant pour les cibles qu'elles auront à traiter (embarcations terroristes, zodiacs, hors-bord). Pour le second cas, nous avons aussi bien des navires de combat que des navires logistiques. C'est ainsi que les patrouilleurs océaniques de classe Le Vigilant, les frégates multimissions, les destroyers multimissions, le Main Training Ship et les deux Main Training Vessel ainsi que les NMS embarqueront deux canons de ce type, généralement installés au niveau de la passerelle. Un total de 150 canons de ce type à été commandé pour equiper les 8 patrouilleurs océaniques, les 28 frégates classe Lena et European County (respectivement 16 et 12) les 12 destroyers multimissions, les 24 navires multirôles et les trois navires d'entrainement plus un lot de 24 exemplaires pour l'entrainement, l'instruction à terre et le volant de rechanges
CARACTERISTIQUES : Affût simple télécommandé (Poids de l'affût : 850 kg) . Cadence : 1700 coups/minute; Elevation : -15° à +60° Vitesse intiale : 1150 m/s Portée : 2500m en tir antiaérien et 4000 m en tir à but surface.

-Canon de 35mm DPG

Cette tourelle double de conception sud-africaine à été selectionnée par la marine slavienne pour equiper la totalité (ou peu s'en faut) des navires de combat et de soutien de la marine slavienne. Sur certains navires, c'est l'arme principale comme pour les chasseurs des mines qui pourront ainsi pretendre à jouer un rôle d'escorteur ASM côtier mais pour la plupart (en particulier les navires de combat), c'est l'arme de défense ultime contre l'aviation et les missiles en liaison avec les missiles Mistral. Les navires suivants vont être equipés de cette tourelle (à raison d'une à quatre tourelles)
-Les 16 chasseurs de mines de classe Warrior seront equipés d'une tourelle qui installée sur la plage avant servira aussi bien à la défense antiaérienne et antimissiles de ces navires (qui sont des proies souvent faciles pour l'aviation ennemie), le combat antisurface (en particulier contre les embarcations rapides dans le cas de missions d'escorte et de patrouilles) mais aussi à la destruction des mines derivantes ainsi que des objets dangereux pour la navigation.
-Les 16 patrouilleurs lance-missiles disposeront également d'une tourelle installée sur la plage arrière. Cette tourelle servira à la défense antiaérienne rapprochée (la défense antiaérienne principale étant du ressort de la tourelle de 57mm implantée sur la plage avant) et au combat antisurface lors de missions de patrouilles et d'escorte.
-Les 6 frégates légères de combat de classe Russian Town disposeront également d'une tourelle double de 35mm, implantée sur le toit du hangar hélicoptère pour la défense antiaérienne rapprochée (la défense antiaérienne rapprochée étant du ressort du canon de 76mm implantée sur la plage avant. A ce sujet, certains ont trouvé étonant que les FLC soient equipés de canons de 76mm alors que les navires soutenus sont equipés de canons de 57mm. Une reflexion est en cours à ce sujet, certains preconisent l'abandon du 57mm au profit du 76mm ou le remplacement du 76mm des FLC par du 57mm) et le combat antisurface (embarcations terroristes, de pirates)
-Les 8 patrouilleurs océaniques disposeront de deux tourelles implantées de part et d'autre du hangar hélicoptère pour des missions de défense antiaérienne (en liaison avec le canon de 57mm implantée sur la plage avant), de combat antisurface (embarcations terroristes pirates) mais aussi de frappe contre terre (face à des miliciens peu formés, quelques straffes au canon de 35mm devraient calmer quelques esprits echauffés) en particulier pour protéger l'évacuation de ressortissants.
-Les corvettes multimissions disposeront d'une tourelle double de 35mm implantée comme pour les FLC sur le toît du hangar hélicoptère pour assurer avec les lanceurs Tetral, la défense antaérienne rapprochée (la défense antiaérienne principale étant assurée par la tourelle de 76mm implantée sur la plage avant) mais aussi le combat antisurface contre essentiellement les embarcations terroristes et de pirates.
-Les 28 frégates multimissions disposeront de deux tourelles doubles de 35mm implantées de part et d'autre du hangar hélicoptère en compagnie des lanceurs Sadral. Ces tourelles assureront la défense antiaérienne rapprochée ainsi que la défense antimissile (la défense antiaérienne principale sera assurée par la tourelle de 76 mm implantée une fois n'est pas coutume sur le toit du hangar hélicoptère, la tourelle de 127mm implantée sur la plage avant ne pouvant assurer que la frappe à but surface et contre terre) mais aussi le combat antisurface toujours contre les cibles légères (embarcations kamikazes, de pirates..........)
-Les 12 destroyers multimissions sont les navires les mieux armés puisqu'ils disposeront de quatre tourelles doubles de 35mm DPG. Deux sont implantées juste en arrière de la passerelle et des cheminées et deux autres sont installées de part et d'autre du hangar hélicoptère. Elles assurent la défense antimissiles et la défense antiaérienne rapprochée avec les deux lanceurs Sadral (la défense antiaérienne principale est assurée par les trois tourelles de 76mm _ deux sur la plage avant et une sur le toit du hangar hélicoptère_, la tourelle de 127mm ne pouvant assurer que des tirs antisurface et antiterre ce qui sera aussi le cas de la future tourelle de 155mm M.4) et le combat antisurface
-Les TMRV disposeront d'une seule tourelle, implantée sur le toit du hangar hélicoptère. Elle fera partie de l'armement fixe de ces navires multirôles pour assurer la défense antiaérienne (il n'est pas certain encore que le canon de 127mm implantés sur ses quatre navires soit depourvu de capacité antiaérienne), le combat antisurface et la tir contre terre (surtout quand le navire mène une opération d'évacuation de ressortissants, dans un port à peine sécurisé où il est necessaire de tirer pour se faire respecter et faire baisser quelques têtes)
-Les NAM disposeront également d'une tourelle, installée à l'avant pour assurer la défense antiaérienne du navire, le combat antisurface rapproché (sachant que ce navire est toujours escorté par un ou plusieurs navires de combat) et parfois le tir contre terre en particulier si le navire doit mettre à l'eau ses chalands prêt des côtes ou si il debarque ses forces dans un port non sécurisé.
-Les PHI disposeront eux de deux tourelles doubles de 35mm, une à babord avant et une autre à tribord arrière, les emplacements babord arrière et tribord avant étant occupés par des lanceurs Sadral.
-Les deux porte-avions slaviens recevront trois tourelles doubles de 35mm dont l'emplacement n'est pas totalement arrêté même si il est probable qu'au moins une tourelle couvrira le navire à babord et l'autre à tribord, la troisième pourrait être installé sur ou à proximité de l'ilôt pour assurer la protection rapprochée de cette partie vitale du navire. Ces trois tourelles assureront la défense antiaérienne et antimissiles rapprochée du navire, la protection du navire au mouillage voir dans les eaux resserées (canal de Suez, détroits..........)
-Les deux porte-aeronefs dont la construction n'est pas assurée pourraient disposer de deux tourelles dont la disposition n'est pas encore arrêtée mais qui pourrait s'inspirer des PHI. Ces deux tourelles assureront la défense antiaérienne et antimissiles rapprochée du navire, la protection du navire au mouillage voir dans les eaux resserées (canal de Suez, détroits..........)
-Les grands navires de soutien (pétroliers ravitailleurs, grands ravitailleurs polyvalents rapides, navires-ateliers, bâtiments-base et bâtiments base de sous-marin) seront armées de deux tourelles doubles dont la disposition variera puisque les superstructures varieront mais il est probable qu'une tourelle couvrira le secteur avant et une seconde, le secteur arrière.
-Les NMS disposeront d'une tourelle de 35mm qui devraient être la plupart du temps implantée sur la plage avant pour assurer la défense antiaérienne rapprochée (il y aura toujours un navire de guerre dans le secteur pour protéger ces navires de soutien si importants dans la guerre navale moderne), le combat antisurface en mer ou au mouillage ou la protection contre la terre en particulier lors de mission humanitaires ou de retablissement de la paix.
-Le Main Training Ship (MTS) equivalant du croiseur français Jeanne d'Arc disposera de deux tourelles doubles de 35mm pour assurer aussi bien l'instruction des élèves lors de campagnes de tir au CNA ou à l'étranger mais aussi pour assurer la défense antiaérienne du bâtiment, le combat antisurface rapprochée lors des missions de combat
-Les 4 Special Training Vessel (STV) basés sur la coque des patrouilleurs océaniques disposeront d'une tourelle de 35mm sur la plage avant qui servira à l'instruction des élèves et aux eventuelles missions de combat qu'il pourrait assurer.
CARACTERISTIQUES : Elévation : -10 à +85° Cadence de tir : 100 coups/minute Portée : 6000 m en tir surface 4000 en tir antiaérien

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Sam 12 Jan 2008, 15:45

-Système Goalkeeper

Ce système d'armes n'équipe pas la marine slavienne mais si la defense antiaérienne des destroyers doit être renforcée, l'achat d'un tel système est envisagé serieusement par la marine slavienne. C'est ainsi qu'un emplacement est déjà reservé sur les D2M, juste au dessus de la passerelle.

-Canon de 57mm Bofors SAK Mk2

Cette tourelle de conception et de fabrication suedoise à été selectionnée par la marine slavienne pour equiper les 8 patrouilleurs océaniques classe Le Vigilant, les 16 patrouilleurs lance-missiles classe Animals et les 4 navires multirôles de guerre des mines. Cette tourelle pourrait aussi equiper les deux croiseurs lance-missiles (si ces derniers sont construits) et remplacer les tourelles de 76mm des 6 fregates légères de combat pour harmoniser l'artillerie moyenne au sein des LAD. Sur les deux classes de patrouilleurs, la tourelle est installée à l'avant et assure principalement des missions de défense aérienne du bâtiment, de combat antisurface mais aussi de tir contre la terre en particulier si les patrouilleurs lance-missiles participent à des opérations de blocus (peu probable car cela gacherait la vitesse et le panache de ces levriers des mers). Ce serait plus probable pour les Vigilant qui dans leurs missions de présence seront amenés à participer à des opérations d'évacuation de ressortissants et donc de sécuriser un port et une plage et dans ce cas là, quelques obus de 57mm seraient particulièrement efficaces contre des unités de miliciens qui tenteraient de perturber l'opération. En ce qui concerne les 4 navires multirôles de guerre des mines, la tourelle de 57mm servira à la fois au combat antisurface, à la défense antiaérienne rapprochée (une force de guerre des mines est toujours couverte par un navire de guerre : corvette, frégate ou destroyer) mais aussi à la destruction des mines en surface et des obstacles genants pour la navigation.
CARACTERISTIQUES : Poids de la tourelle sans munitions : 6t Elévation : -10° à +75° Vitesse en circulaire 55°/s Vitesse en élevation : 20°/s Cadence de tir théorique : 220 coups/minute Magasins : trois de 20 coups rechargement automatique Portée : 15km

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Sam 12 Jan 2008, 15:56

-Canon de 76mm Oto Melara
Citation :

La tourelle de 76mm Oto melara conpact en version furtive ici sur un patrouilleur norvégien type Skjold
Cette tourelle de conception et de fabrication italienne va armer de nombreux navires de combat slavien tant pour l'armement principal que pour l'armement secondaire. Les navires suivants vont être equipés de cette tourelle :
-Les 6 frégates légères de combat seront equipés d'une tourelle sur la plage avant. Elle servira pour la défense antiaérienne (en liaison avec les missiles Aster 15 ou Matra Mica VL, le choix serait fait en 2008, la tourelle de 35mm et les lanceurs Tetral) le combat antisurface voir la frappe contre terre si ces navires sont engagées dans des missions de blocus.
-Les 16 corvettes multimissions seront equipés d'une tourelle sur la plage avant pour assurer les mêmes missions que les tourelles des FLC : défense antiaérienne (en liaison avec les Matra Mica VL, la tourelle de 35mm et les lanceurs Tetral), combat antisurface et frappe contre terre (blocus, évacuation de ressortissant, soutien aux opérations spéciales)
-Les 28 frégates multimissions seront equipés d'une tourelle de 76mm installée non pas sur la plage avant mais sur le toit du hangar helicoptère pour assurer la défense antiaérienne et antimissiles du bâtiment (en liaison avec les deux tourelles de 35mm, les lanceurs Sadral et les Aster 15), le combat antisurface rapproché voir exceptionellement des missions de frappe contre la terre.
-Les 12 destroyers multimissions seront equipés de trois tourelles de 76mm. Deux seront installées sur la plage avant juste devant le bloc-passerelle tandis que le troisième sera installée sur le toit du hangar helicoptère. Elles assureront la défense antiaérienne et antimissiles du bâtiment (en liaison avec les Aster 15 et 30, les lanceurs Sadral, les tourelles de 35mm voir un ou plusieurs systèmes Goalkeeper) le combat antisurface rapproché (après les hélicoptères, les RBS15 et le canon de 127 puis de 155mm) et eventuellement des frappes contre la terre.
-Les 2 Main Training Vessel seront equipés d'une tourelle de 76mm sur la plage avant à la fois pour des missions d'instruction à la mer mais aussi pour lui permettre de participer à des missions de combat.
CARACTERISTIQUES : Matériel simple antaérien automatique, entièrement télécommandé , à frein de bouche et système de refroidissement
Poids : 5.5t Longueur : 62 calibres Vitesse initiale : 925m/seconde Elévation : -15° à +85°
Portée maximum en tir surface : 17km Portée maximum en tir antaérien : 5km Cadence de tir théorique : 85 coups/minutes


-Canon de 127mm Oto Melara

Cette tourelle de conception et de fabrication italienne à été choisie pour être le canon principal de la marine slavienne pour ses navires de guerre de premier rang. Ce sera le canon le plus puissant en attendant l'installation sur les destroyers de la tourelle de 155mm de conception slavienne. Les navires suivants vont êtres equipés d'une tourelle Oto Melara de 127 mm
-Les 28 frégates multimissions disposeront d'une tourelle de ce type implantée sur la plage avant pour des tirs à but surface et des tirs contre terre, l'absence de radar de poursuite rendant inapte cette pièce au tir antiaérien (d'où la présence d'un canon de 76mm à l'arrière)
-Les 12 destroyers multimissions disposeront d'une tourelle implantée sur la plage avant pour des tirs à but surface et des tirs contre terre, l'absence de radar de poursuite rendant inapte cette pièce au tir antiaérien (d'où la présence de trois canons de 76mm pour compenser). En 2011, le destroyer Battle, premier navire de cette classe entré en service en 2006 devrait recevoir au cours de son premier ENPER (Entretien Periodique), la tourelle de 155mm M.4 à la place de la tourelle de 127mm. Ce sera la même chose pour les quatre destroyers suivants tandis que les sept dernières unités dont la mise en service doit en théorie s'echelonner jusqu'en 2023 devraient recevoir cette tourelle dès leur construction. Les tourelles de 127mm retirées seront stockées et serviront de reserve pour les tourelles des frégates multimissions
CARACTERISTIQUES : Poids : 22t Longueur : 64 calibres VO : 807m/sec Cadence : 35 coups/minute Elevation : -15° à +70°
Portée maximale pratique en tir surface : 15km Portée maximale pratique en tir contre-avions : 7km

-Canon de 155mm M.4
Citation :

La tourelle de 155mm slavienne pourrait ressembler à la tourelle concçue par BAe pour les destroyers Daring

Malgré l'efficacité connue du canon de 127mm dans les tirs contre la terre, la marine slavienne à cherché dès le début à se doter d'un canon plus puissant, si possible de conception nationale pour acquerir une certaine autonomie industrielle. Après avoir envisagé de transformer de vieux canons de 180mm S23 soviétiques en pièce navale, elle à decidé de partir d'une arme éprouvée, le système de 155mm PzH2000 allemand qui equipait déjà l'armée de terre et à partir de là de develloper un système d'armes plus léger que l'AGS americain. La priorité était d'équiper les destroyers multimissions et ensuite les croiseurs lance-missiles dont la marine slavienne rêve depuis des années. C'est pour cela que trois tourelles ont été devellopées : la tourelle simple M.4, la tourelle double M.8 et la tourelle triple M.12. Avec le gel du programme du Slavian Strike Cruiser (SSC) qui devait recevoir deux M.8 ou deux M.12, il semble que seule la tourelle M.4 est un avenir.
La tourelle M.4 ne va equiper que les destroyers multimissions au cours de leur première ENPER ou dès leur construction pour les unités les plus récentes.
CARACTERISTIQUES : Poids de la tourelle : 55t Longueur : 64 calibres Elevation : -5° à +75° Cadence : 15 coups/minutes (190 coups prêts à tirer)
Vo/sec : 750 m/sec Portée : 45km (obus classiques) 150km (obus guidés) Poids de la tourelle : 55t

A SUIVRE : LES MISSILES ANTIAERIENS ET ANTIMISSILES

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par le Jeu 31 Jan 2008, 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mar 15 Jan 2008, 17:29

B-LES MISSILES ANTIAERIENS ET ANTIMISSILES

-Missile surface-air très courte portée Mistral


Le missile de base de la marine slavienne pour la défense antiaérienne est ce missile de conception française. Il est utilisé sur un grand nombre de navires de combat et de soutien sur trois type de lanceurs :
-Le Simbad (Système Integré Mistral Bi-munitions pour l'Auto-Défense) un lanceur double
-Le Tetral, un lanceur quadruple
-Le Sadral (Système d'Autodéfense Rapprochée Antiaérienne Léger) un lanceur sextuple
A noter que les lanceurs individuels de la marine et de l'armée de terre pourront être utilisés à bord des navires auxiliaires ou des chalands de debarquement, essentiellement les LCU et les LCM. Les Coastal Ranger disposeront aussi de missiles Mistral montés sur véhicules.

Citation :
Photos ici des différents lanceurs :
-le lanceur individuel (ici entre les mains de militaires belges)

-le lanceur Simbad

-le lanceur Tetral

-le lanceur Sadral

Les navires suivants sont armés de missiles Mistral. En fonction de leur tonnage, ces missiles assurent soi la défense antiaérienne et antimissiles rapprochée ou la défense antiaérienne principale.
-Les vedettes de défense côtière type Super Dvora mk3 ou Strigsvan 90H pourraient eventuellement être armées d'un Simbad à la place des missiles Spike normalement embarqués
-Les Special Training Vessel (navires d'entrainement spécialisés construits sur la coque des patrouilleurs océaniques) disposeront en permanence d'un lanceur Simbad qui s'il pourra servir à l'instruction sera aussi la marque que ces navires sont des bâtiments militaires
-Les chasseurs de mines disposeront à l'arrière de leurs superstructures d'un lanceur Tetral pour assurer leur protection rapprochée lors des opérations de déminage en zone de guerre mais aussi de leur permettre de servir de patrouilleur/escorteur côtier.
-Les patrouilleurs lance-missiles recevront un lanceur Tetral juste en arrière de leur bloc passerelle pour assurer leur défense antiaérienne en liaison avec la tourelle de 35mm et la tourelle de 57mm
-les corvettes multimissions recevront elles, deux lanceurs Tetral implantés de part et d'autre du hangar hélicoptère pour compléter la défense antiaérienne avec la tourelle de 35mm et la tourelle de 76mm. Ce sera la même chose pour les frégates légères de combat.
-Les patrouilleurs océaniques disposeront d'un lanceur Sadral qui assurera leur défense antiaérienne en compagnie de leurs deux tourelles de 35mm et de leur tourelle de 57mm
-Les frégates et les destroyers multimissions disposeront de deux lanceurs Sadral implantés avec les tourelles de 35mm de part et d'autre du hangar hélicoptère pour assurer la défense antiaérienne rapprochée
-Les Navires Amphibies Medians de type San Antonio disposeront de deux lanceurs Sadral, un pour couvrir le secteur avant et l'autre pour couvrir le secteur arrière.
-Les Porte-Helicoptères d'Intervention de type Mistral modifié disposeront de deux lanceurs Sadral, aux emplacements babord arrière et tribord avant, les emplacements babord avant et tribord arrière étant occupés par des tourelles de 35mm
-Les deux Porte-avions et les eventuels Porte-Aeronefs de Combat disposeront également de deux lanceurs Sadral qui seront probablement installés à proximité des tourelles de 35mm.
-Les grands bâtiments de soutien logistique disposeront de deux lanceurs Sadral avec probablement la même disposition que sur les NAM : un lanceur pour couvrir le secteur avant et un deuxième pour couvrir le secteur arrière. Les NMS quand eux ne disposeront que d'un lanceur Sadral dont l'emplacement variera en fonction de l'architecture des superstructures.
-Le Main Training Ship et les deux Main Training Vessel disposeront d'un lanceur Sadral pour l'instruction mais aussi pour participer à des missions de combat
CARACTERISTIQUES : Longueur : 1m80 Diamètre : 0.09m Envergure : 0,19m Poids : 18kg Charge militaire : 3kg
Vitesse : Mach 2.5 Portée : 6km.
Les différents lanceurs disposent de capteurs IR/TV pour l'acquisition de cibles.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mar 15 Jan 2008, 17:38

-Missile surface-air courte portée Matra Mica VL
Citation :

The Mica missile is available with radio frequency seeker (on the left) or infrared seeker (on the right).
Pour armer des navires qui meritent ou qui ont besoin d'un missile antiaérien plus puissant que le Mistral mais qui ne peuvent ou qui n'ont pas besoin d'un missile aussi puissant et perfectionné que l'Aster 15, la marine slavienne à selectionné ce missile surface-air et antimissiles derivé du missile air-air du même nom. Ce missile à lancement vertical va equiper les navires suivants :
-En cas de conflit de haut intensité, les patrouilleurs océaniques de type Vigilant pourront recevoir sur la plage arrière, 16 missiles Matra Mica VL en cellules Sylver A43 (en plus des 8 missiles surface-surface RBS15 mk3)
-Les corvettes multimissions disposeront de 32 missiles Matra Mica VL en cellules Sylver A43 sur la plage avant entre la tourelle de 76mm et la passerelle
-les TMRV embarqueront derrière leur canon de 127mm, 16 missiles Matra Mica VL en cellules Sylver A43
-Les NAM embarqueront également à l'avant 16 Matra Mica VL en cellules Sylver A43
-Les PHI disposeront de deux groupes de 16 cellules Sylver A43 pour des Matra Mica VL, ces groupes seront positionnés devant et derrière l'ilôt
-Enfin les sous marins Scorpène devraient être equipés de missiles Matra Mica à changement de milieu
CARACTERISTIQUES : Longueur : 3.10m Diamètre : 0.16m Poids : 112 kg Charge militaire : 12kg Vitesse : Mach 4 Portée : 12 km

-Missiles surface-air et antimissiles moyenne/longue portée Aster 15 et 30


ci-dessus l'Aster 15

ci-dessus l'Aster 30

L'élement majeur de la défense antiaérienne à la mer de la marine slavienne est constitué du duo Aster 15/30. Ce système à été choisi de préférence au système Aegis et au SM2 en raison du refus du congrès americain d'exporter la version standard de l'Aegis. Les Aster vont assurer à la fois la défense antiaérienne rapprochée des navires de combat spécialisés ou non dans la lutte antiaérienne et antimissiles (Aster 15), la protection des navires de soutien et auxiliaires (par exemple protéger une force de guerre des mines en action ou des navires de transport au mouillage) mais aussi pour le cas des Aster 30, la protection d'une force navale et d'une tête de pont. Les navires suivants vont êtres armés de ces missiles :
-Les frégates légères de combat de classe Russian Town disposeront de 16 Aster 15 en cellules Sylver A43 implantés sur la plage avant entre la tourelle de 76mm et la passerelle. Avec ces missiles, elles assureront la protection des patrouilleurs lance-missiles contre les missiles lancés par les batteries côtières ainsi que contre l'aviation de patrouille maritime mais surtout de chasse.
-Les frégates multimissions disposeront de 32 Aster 15 implantés sur la plage avant entre la tourelle de 127mm et le bloc passerelle. Ces missiles serviront le plus souvent à l'autodéfense de navires engagés dans la lutte ASM, le combat antisurface ou la projection de puissance vers la terre mais pourront permettre à ces navires d'escorter des navires auxiliaires, des navires de soutien, proteger une tête de pont ou une force de guerre des mines en opération.
-Les destroyers multimissions seront les seuls navires de la marine slavienne à être armés d'Aster 30 pour assurer la défense antiaérienne et antimissiles d'une force navale ou d'une tête de pont dans un rayon de 100km. Ces navires qui disposent de 96 cellules Sylver A50 et A43 embarqueront normalement 48 Aster 30 (cellules A50) et 16 Aster 15 (cellules A43), ces derniers à la fois pour leur autodéfense mais aussi au cas où un Aster 30 aurait manqué sa cible.
-Les porte-avions et les porte-aeronefs seront armés pour assurer leur propre défense de 32 missiles Aster 15 en deux groupes de 16 cellules A43

Pour les Aster 15, la marine slavienne utilise le radar Arabel tandis que pour les Aster 30, elle à choisit le radar Sampson, radar plus apte à la défense antimissiles balistique que l'Empar franco-italien.
CARACTERISTIQUES : -Aster 15 : longueur : 4m Diamètre : 0.18m Envergure : 0.36m Poids : 300kg Charge Militaire : 15kg Vitesse : 1000 m/s Portée : 30km Volume d'interception : 13000 m
Missile à deux étages avec autodirecteur actif AD4 de ESD. Ils sont lancés par des Sylver A43 groupés en modules de 8 missiles
-Radar Arabel multifonctions : veille, confirmation, poursuite des cibles ainsi qu'une liaison montante vers les missiles en vol (portée : 100km bande X). Peut suivre une centaine de cibles et en engager 12 simultanément

-Aster 30 : missiles à deux étages disposant du même vecteur terminal mais un propulseur plus puissant lui donnant une portée accrue. Longueur : 4.80m diamètre : 0.18m Poids : 445kg Charge militaire : 15kg Vitesse : 1400m/sec Portée : 100km Volume d'interception : jusqu'à 20000 mètres
Lanceur verticaux Sylver A50
radar de veille tridimensionnelle S1850
radar Sampson

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Ven 22 Fév 2008, 16:29

C-LES MISSILES ET ARMES ANTINAVIRES

-Le Saab Bofors Dynamics RBS 15



C'est le missile antinavire standard dans la marine de la république slavienne. Déjà utilisé par la marine yougoslave communiste et la marine croate, il est aujourd'hui utilisé par la MRS aussi bien dans ses versions surface-surface, air-surface, sol-surface et à changement de milieu, cette version un temps menacé à d'ailleurs été entièrement financé par la Slavie avec l'aide de MBDA pour la réalisation de la capsule étanche. A noter que ce missile à servi de base pour la réalisation du missile ASM Dolphin, le propulseur et le système de guidage du missile ont été conservé et la charge militaire remplacé par une torpille MU90.
Le RBS 15 est donc employé d'abord à terre par des batteries côtières, des camions 8X8 avec un lanceur quadruple accompagnés de véhicules similaires pour la conduite de tir, le commandement et le contrôle ainsi que le ravitaillement. Ces véhicules sont stockés dans des bases souterraines et se mettent en position pour des exercices ou bien sur en cas de conflit (plus de détails dans la partie consacrée à la défense côtière)
Le missile est aussi employé par l'aviation slavienne. Deux à quatre missiles sur les différents aéronefs basés à terre ou embarqués. C'est ainsi que les hélicoptères NH90 et EH101 peuvent en théorie embarquer deux missiles tout comme les C295 de patrouille maritime alors que les Rafale M peuvent embarquer jusqu'à 4 missiles tout comme les A400MP.
En ce qui concerne les navires, la quasi-totalité des navires de combat peuvent embarquer des RBS15.
-Les patrouilleurs lance-missiles classe Animals peuvent embarquer 8 missiles en deux lanceurs quadruples qui n'emérge qu'au moment du tir pour preserver la furtivité du navire. Ces deux groupes sont situés juste en arrière du bloc passerelle et sont suivis par la tourelle de 35mm DPG.
-Les patrouilleurs océaniques de classe Vigilant pourront en cas de guerre embarquer jusqu'à 8 missiles RBS15 sur la plage avant juste en arrière de la tourelle de 57mm.
-Les corvettes lance-missiles de classe Deus embarqueront également 8 missiles antinavires en deux lanceurs quadruples juste en arrière du bloc-passerelle. Même chose pour les frégates légères de combat de classe Russian Town.
-Les frégates multimissions de classe Lena (ASM) embarquent une batterie de 8 missiles plus 8 missiles en reserve mais peuvent également recevoir une autre batterie sur un emplacement pour un système d'armes supplementaire qui sur les fregates de classe European County (AVT/AS) embarquent une lance-roquettes multiple.
-Les destroyers multimissions de classe Battle embarquent deux batteries de 8 missiles, l'une sur la plage avant et l'autre sur la plage arrière. L'emplacement pour un système d'armes supplementaire (qui à terme pourrait être occupé par des SM3) pourrait ainsi recevoir une batterie supplementaire de 8 missiles portant le nombre à 24 soit une puissance de feu dissuasive.
-Les TMRV pourraient recevoir si necessaire sur l'un de leurs emplacements 8 missiles antinavires RBS15.
-Les sous marins de classe Aragorn embarqueront la version à changement de milieu du RBS 15. Le missile sera enfermé dans une capsule étanche qui sera lancée comme une torpille puis emergera à la surface des flots, allumera son moteur principal et filera vers sa cible.
CARACTERISTIQUES : longueur : 4.33m diamètre : 0.50m Envergure : 1.4m Poids : 800kg dont 200kg pour la charge militaire Portée : 200km (90km pour la version à changement de milieu)


-La torpille IF 21 Black Shark

Cette torpille lourde filoguidée par fibre optique, de conception franco-italienne et déjà en service au sein de la marine chilienne à été selectionnée par la marine slavienne pour equiper ses 16 sous marins de type Scorpène. Chaque sous marin pourra en théorie embarquer 18 torpilles même si la présence d'autres armes dans leur arsenal (missile RBS 15 missile de croisière mines) fait que leur nombre sera sans doute plus proche de 10/12.
CARACTERISTIQUES : longueur : 6m poids : 1,5t diamètre : 533mm vitesse : 50 noeuds
portée : 50km guidage par fibre optique

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Ven 22 Fév 2008, 16:37

D-LES MISSILES ET ARMES ANTI-SOUS-MARINES

Grenades ASM et charges de profondeur
Bien que la mode soit aux armes anti-sous-marines guidées, la marine slavienne tiens à disposer d'armes ASM rustiques car dépourvues de toute forme de système de guidage. Elle à ainsi décidé de selectionner le système suedois ALECTO, un système combinant 4 grenadeurs orientables à 6 tubes. Ce système va finalement equiper les chasseurs de sous marins et les chasseurs de mines si ils mènent des missions de patrouille et d'escorte côtière. Ce système conteneurisable pourrait aussi equiper certaines navires de la force de reserve.
CARACTERISTIQUES : diamètre : 127mm poids : 16kg portée : 1200m

-Torpille légère MU90

Cette torpille légère de conception et de fabrication franco-italienne à été selectionnée par la marine slavienne pour equiper ses navires de surface et ses aéronefs ASM d'une torpille moderne, fiable et puissante pour lutter contre tous les types de submersibles. Preuve de son efficacité, elle à été adoptée par la France l'Italie, l'Allemagne, le Danemark, la Pologne et l'Australie. A noter que cette torpille est la charge militaire du missile Dolphin.
La MU 90 va ainsi equiper les navires et les aéronefs suivants :
-les corvettes multimissions de classe Deus disposeront de six tubes lance-torpilles de 324mm internes avec 12 à 18 projectiles embarqués (incluses les torpilles dans les lanceurs)
-les frégates multimissions version ASM (Classe Lena) disposeront elles aussi de six tubes lance-torpilles en deux plate-forme triples avec 18 à 24 projectiles (dont 6 embarqués).
-les frégates multimissions version AVTAS (classe European Cpounty) disposeront pour leur autodéfense ou pour une mission temporaire de chasse ASM de 4 tubes lance-torpilles et de 8 projectiles
-les destroyers multimissions de classe Battle disposeront de six tubes lance-torpilles de 324mm et de 24 torpilles MU90
-Les frégates lègères de combat de classe Russian Town embarqueront 6 tubes lance-torpilles ASM de 324mm et 12 torpilles MU90
-Les patrouilleurs lance-missiles ne devraient pas embarquer de torpilles MU90 en version ASF mais dans une eventuelle mission de lutte anti-sous-marine côtière, des plate-forme triples de tubes lance-torpilles de 324mm avec leur lot de MU90 pourraient être installés.

Missile ASM Dolphin
Ce missile est le premier missile de conception et de fabrication slavienne même si il fait appel à des composants étrangers : le corps du missile RBS 15 made in sweden et la torpille MU90 franco-italienne. Comme ses predecesseurs l'Asroc et le Milas, ce missile est destiné à frapper les submersibles ennemis à grande distance, avant qu'ils ne soient en mesure de menacer la force navale. L'importance dotée à la lutte ASM par la marine slavienne est telle que plusieurs versions de ce missile ont été devellopées :
-La version de base ou Dolphin Block 1 VL (Vertical Launching) est destinée aux navires de surface. Elle sera utilisée par les frégates ASM de classe Lena avec 16 missiles et les destroyers multimissions de classe Battle avec un nombre très variable de missile, le plus souvent dans une fourchette de 8 à 16 exemplaires
-le Dolphin Block 2 ou Dolphin SLU (Submarine Launched Udapte) sera comme son nom l'indique une version adaptée pour être lancée depuis le sous marin dans une capsule étanche. Normalement 2 à 4 missiles devraient être embarqués souvent au détriment des RBS 15 ou des missiles de croisière
-Le Dolphin Block 3 ou Dolphin ALU (Air Launched Udapte) sera comme son nom l'indique la variante aéroportée du Dolphin. Normalement un A400MP devrait pouvoir embarquer 4 sous les ailes ou dans un barillet rotatif en soute tandis que les C295 devraient en embarquer 2
-Le Dolphin Block 4 ou Dolphin GLU (Ground Launched Udapte) est une version destinée à être lancée depuis le sol pour la défense côtière mais sa mise en production n'à toujours pas été decidé.
Une fois le contact reperé par le navire porteur ou un autre capteur et les calculs effectués, le missile est lancé jusqu'à la zone du contact. Une fois arrivé sur zone, la torpille munie d'un parachute est larguée et elle termine toute seule sa course avec son propre système de guidage.

Cette première génération de Dolphin ne peut embarquer que la MU90 mais les ingenieurs slaviens travaillent sur la génération suivante du missile à savoir le Dolphin 2. Ce missile aurait toujours pour base le RBS 15 mais pourrait embarquer une grande variété de charge : la torpille MU90, une charge de profondeur, une charge militaire classique pour servir de missile surface-sol de substitution mais aussi des capteurs abandonnés submersibles ou flottants voir des «sangsues», des capteurs qui se fixeraient aux sous marins pour qu'un navire ou un sous marin slavien le suive. Au début 2008 à commencé les travaux preliminaires pour la version Dolphin 3 qui aurait une portée plus importante (150 à 200km) et qui surtout pourrait orbiter au dessus d'une zone pour attendre le moment le plus propice où larguer sa charge.
CARACTERISTIQUES : Longueur : 5m80 diamètre : 46cm (53 pour la version SLU) Envergure : 1.40m poids total : 900kg (torpille incluse) Portée : 120km

A SUIVRE : LES ARMES DE L'AERONAVALE

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Sam 23 Fév 2008, 19:32

E-LES ARMES DE L'AERONAVALE

-L'ASL (Antisurface Léger)

La lutte antinavire et le contrôle océanique ont montré le besoin de posséder un missile antisurface léger pour compléter les missiles lourds type Exocet, Harpoon ou RBS15 et utilisable depuis l'hélicoptère. La Slavie à dans un premier temps decidé d'utiliser le missile antichar Dandy filoguidé d'une portée de 8km. Malgré ses qualités, sa portée était jugée trop juste et sa tête militaire mal adaptée a contrario de son mode de guidage dual (filoguidage ou tire et oublie) qui en faisait un precieux capteur de renseignement mais aussi une sécurité precieuse en mode littoral. La marine slavienne, Fotona (le grand électronicien slavien) et Rafael ont donc signé un partenariat au printemps 2003 pour le devellopement d'un missile antinavire léger basé sur le Dandy. Ce missile devait être plus resistant à la corrosion marine, plus gros avec une charge militaire plus puissante et une portée largement augmentée pour mettre hors de portée l'hélicoptère tireur des missiles et armes antiaériennes des cibles. Les premiers missiles ont été tirés en juin 2005 au CNA (Complexe Naval de l'Adriatique) avec un taux de réussite de 97%. Ce missile à été declaré opérationnel en septembre 2006 et la marine slavienne à aussitôt passé commande d'une centaine de missiles (le chiffre exact est confidentiel) pour equiper ses AB139 LAH-N mais aussi ses NH90 et EH 101 à raison respectivement de 2,4 et 4 missiles. Ce missile va aussi exister d'ici 2009 en version surface-surface pour equiper les navires légers de défense côtière (2 missiles par exemple sur les Super Dvora mk3) mais aussi pourquoi pas les patrouilleurs lance-missiles qui pourraient troquer les 8 RBS15 contre 16 ASL. D'autres projets sont à l'étude comme une version à changement de milieu pour une eventuelle classe de sous marins côtiers (on travaille même sur un sous marin côtier modulable comme le Sea Dagger suedois avec un module comprenant deux tubes lance-torpilles et 4 torpilles donc deux en position de tir plus 4 ASL en silos ou une version terrestre du missile, l'armée de terre étant interessé par un missile air-sol léger de destruction pour equiper ses Tigre HAD mais aussi ses avions légers Tucano.
CARACTERISTIQUES : longueur : 2.95m diamètre : 0.22m Poids total : 150kg
Charge militaire : 55kg Vitesse : Mach 0.9 Portée : 40km

-Le missile Dandy

Ce missile antichar de conception et de construction slavienne à d'abord été selectionné par l'armée de terre pour equiper ses Tigre HAD ou ses AB139LAH. Il à ensuite interessé la marine qui cherchait un missile léger et compact pour armer ses AB 139 LAH-N, amenés à lutter contre la piraterie et le terrorisme maritime et qui confrontés à des adversaires de mieux en mieux armés. La marine l'à commandé et l'à utilisé avec efficacité contre des vedettes rapides (ce qui ne l'à pas empeché de develloper l'ASL). Quand il était le seul utilisé par la marine, le Dandy était embarqué à raison de deux à quatre exemplaires sur chaque AB139 avec deux Mistral en plus du canon en tourelleau et de la mitrailleuse de cabine. Aujourd'hui encore, la marine utilise le Dandy, des exemplaires sont toujours embarqués sur différents navires slaviens principalement sur les patrouilleurs océaniques ou les corvettes multimissions
CARACTERISTIQUES : longueur (dans son tube) 167cm diamètre (dans son tube) : 17cm
Poids : 33kg Portée : 8km

-Canon de 20mm en tourelleau THL20

Toujours dans l'optique de renforcer sa capacité de frappe antisurface légère, la marine slavienne à commandé une étude début 2004 sur la faisabilité de l'installation du tourelleau Nexter THL20 sur ses AB 139 LAH-N pour en faire de véritables hélicoptères de combat. Cette étude ayant débouché sur des resultats positifs, les appareils au fur et à mesure de leur immobilisation reçoivent ce tourelleau léger sous le nez. Cela renforce leur puissance de feu en mission de patrouille où ils embarquent déjà deux missiles Mistral et une mitrailleuse en cabine (une FN Mag ou une Minigun GA-U 134) et les rends mieux à même de riposter à une attaque qu'elle soit aérienne ou navale.
CARACTERISTIQUES (canon de 20mm) : longueur : 2.207m poids : (canon) 47kg (obus) 0.255 kg cadence de tir : 800 coups/minute portée : 1200 à 2000 m

-Minigun M 134 de 7.62mm

En 2003, un petit lot de Minigun à été commandé par les forces spéciales slaviennes pour renforcer leur puissance de feu lors des missions d'infiltration et de récupération. Parmi elles (les FS slaviennes) se trouvaient des commandos marine qui ont equipé certains de leur Mil Mi 14 antédeluviens de ces puissantes mitrailleuses pour nettoyer une LZ. La marine slavienne à decidé d'en commander pour en equiper ses unités conventionnels en particulier les AB 139 LAH-N. Cette Minigun à d'abord equipé ces hélicos avec une arme en cabine avant que certaines n'en reçoivent une deuxième et les déplaçant de la cabine aux supports extérieurs en compagnie des roquettes de 68mm Thales TDA et des missiles Mistral. Aujourd'hui, l'installation d'un canon de 20mm sous le nez rend moins urgent l'installation de ce genre de mitrailleuse mais il n'est pas exclu que certains hélicos continuent de sortir avec ce formidable arsenal (déjà observé dans l'Océan Indien) : tourelleau de 20mm, deux Minigun, deux missiles Dandy, deux paniers de roquettes de 68mm et deux missiles Mistral.
CARACTERISTIQUES : inconnues

-Roquettes de 68mm Thales TDA

Cette arme à été choisie en 2004 pour compléter sur les AB 139LAH-N les Minigun et maintenant les canons de 20mm. Cette arme pourrait certes être utilisé contre des embarcations de pirates ou de terroristes mais son utilisation principale devrait être l'attaque et l'appui au sol lors des opérations de maintien de la paix ou d'évacuation de ressortissants. Les AB 139LAH-N devraient en embarquer deux paniers de 18 roquettes en pods extérieurs.
CARACTERISTIQUES : inconnues

Note : l'achat eventuel de Tigre HAD par la Marine pour appuyer ses forces de défense côtière implique que les armes choisies par l'armée de terre seront utilisés sur les Tigre de la MRS à savoir le canon de 30mm en tourelleau THL30, les roquettes de 68mm TDA, les missiles Dandy et les missiles Mistral.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Sam 23 Fév 2008, 19:35

-Torpille ASM légère MU90

Comme vu précédement, la MU90 franco-italienne est principale arme ASM aéroportée de la marine slavienne. Elle va equiper les NH90 et les EH101 à raison de 2 ou 4 torpilles mais aussi les
C295 et les A400MP à raison de 4 à 8 torpilles
CARACTERISTIQUES : calibre : 324mm longueur : 2.96m poids : 295kg portée : 14km
vitesse : 55 noeuds immersion : 1000 m

-Charge de profondeur M.17

Charge de profondeur en cours de mise au point. Inspirée de la charge de profondeur Bae Mk11mod3, cette arme pourrait equiper les NH90 et les EH101 à la place de leurs torpillesMU90 mais surtout les avions de patrouille maritime C295 et A400MP (4 et Cool
CARACTERISTIQUES :

-Missile ASM Dolphin Block 3 (Dolphin ALU Airborne Launch Udapte)

Ce missile est la version aéroportée du Dolphin Block 1VL. Il destiné aux avions de patrouilles maritimes C295 et A400MP qui devraient en embarquer deux, un sous chaque aile ou dans la soute.
CARACTERISTIQUES : Longueur : 5m80 diamètre : 46cm (53 pour la version SLU) Envergure : 1.40m poids total : 900kg (torpille incluse) Portée : 120km

-Missile RBS15A

C'est la version aéroportée (A = Aircraft) du RBS 15 selon la nomenclature slavienne. Il à les mêmes caracteristiques que la version surface-surface (RBS15N N = Navy) à changement de milieu
(RBS 15S S = Submarine) ou la version de défense côtière (RBS15C Coastal). L'EH101 pourrait en théorie en embarquer deux mais l'ASL sera preferé pour les hélicoptères. Les C295 pourront en embarquer deux sous les ailes tandis que l'A400MP pourrait en embarquer jusqu'à 4. Les Rafale M que ce soit ceux embarqués ou ceux basés à terre en embarqueront normalement deux mais un maximum de quatre missiles pourra être embarqué.
CARACTERISTIQUES : longueur : 4.33m diamètre : 0.50m Envergure : 1.4m Poids : 800kg dont 200kg pour la charge militaire Portée : 200km

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Sam 23 Fév 2008, 19:46

-Missile de croisière Scalp EG

En concurrence avec le Taurus et le JASW, le Scalp EG à été choisit pour être la principale arme de haute precision des Rafale M (mais aussi des Rafale B et C ainsi que des F16E et F). Les Rafale M devraient embarquer deux missiles à chaque mission. Ce missile ne sera utilisé que sur des cibles à très haute valeur ajoutée.
CARACTERISTIQUES : poids : 1300kg longueur : 5.10m Envergure : 2.85m Vitesse : 1000 km/h Portée : 400km charge militaire : 400kg


-Missile air-sol Brimstone


Ce missile de conception et de fabrication britannique est derivé de l'Hellfire américain. Il à été choisit par la marine et l'armée de l'air slavienne avant même la mise au point de l'ASL ce qui semble indiquer que si une version air-sol de l'ASL (nouvelle charge militaire, autre système de guidage) est devellopée, pas d'autre commande de Brimstone sera passée. Les Brimstone peuvent être utilisés par les C295, les A400MP mais surtout les Rafale M à raison de 4, 4 ou 12 missiles.
CARACTERISTIQUES : longueur : 1.80m Diamètre : 178mm Masse : 50kg portée 12kg

-Missile antiradar Alarm

Ce missile de conception et de fabrication britanique est destiné à la destruction des radars ennemis dans le cadre des missions SAED (Suppression of Air Ennemy Defense), le tout en liaison avec des brouilleurs et des capteurs de renseignement électronique. En missions SAED, un Rafale M embarque en général une nacelle de détection et de brouillage et jusqu'à 4 missiles Alarm.
CARACTERISTIQUES : longueur : 4.24m Diamètre : 0,23m Envergure : 0.730m portée : 93km

-bombes guidées

La marine et l'armée de l'air slavienne utilisent deux types de bombes guidées pour l'attaque et l'appui au sol.
La Paveway IV est une bombe de 250, 500 ou 1000 kg avec guidage laser et GPS permettant de compenser les problèmes de guidage laser par mauvais temps ou en présence de fumée. En général un Rafale M embarque 2 bombes de 1000 kg mais jusqu'à 4 ou 6 bombes de 250 ou 500kg
L'AASM (Armement Air-Sol Modulaire) est comme son nom l'indique modulaire. Il s'agit en réalité d'un kit de guidage monté sur des corps de bombes classiques pour des bombes de 125, 250,500 et 1000 kg.
CARACTERISTIQUES : AASM (bombe de 250kg) longueur : 3.10m masse : 340kg
version à precision décamétrique : inertiel/GPS précision métrique : inertiel/GPS/imageur infrarouge portée : de 15km en très basse altitude à 50km en haute altitude

-Missile Mistral 3

A l'origine missile sol-air très courte portée terrestre, le Mistral à aussi été decliné en version navale mais aussi en version air-air. L'armée de terre l'à selectionné en premier pour equiper essentiellement ses AB 139LAH et LUH ou ses Tigre HAD suivie par l'armée de l'air pour ses Tucano avant la marine pour equiper aussi bien ses AB 139LAH-N que ses NH90 et ses EH101 à raison de 2 à 4 missiles.
CARACTERISTIQUES : Longueur : 1m80 Diamètre : 0.09m Envergure : 0,19m Poids : 18kg Charge militaire : 3kg Vitesse : Mach 2.5 Portée : 6km.

-Missile air-air Matra Mica

Ce missile de conception et de fabrication française existe en deux versions : à guidage infra-rouge (Mica IR) et à guidage radar (Mica EM). Ce missile sera le missile standard des avions de combat slavien aussi bien pour l'escorte des avions d'assaut, l'interception ou leur autodéfense. Il equipera même les avions de patrouille maritime généralement par paire.
CARACTERISTIQUES : longueur : 3.1m diamètre : 16cl envergure : 48cm poids : 112kg charge militaire : 12kg vitesse : supérieure à Mach 3 portée : 60km

-Missile air-air Meteor

Ce missile air-air longue portée de conception et de fabrication européenne (France angleterre Allemagne Italie Espagne et Suède) sera utilisé par les Rafale M pour des missions d'interception et de défense de la flotte à longue portée. Généralement un Rafale M en embarquera deux et embarquera également 4 à 6 Matra Mica ER et IR.
CARACTERISTIQUES : longueur : 3.657m diamètre : 0,178m Vitesse : supérieure à Mach 4
portée : 120km

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mar 26 Fév 2008, 18:27

F-MISSILES DE CROISIERE ET LRM

-La problématique du missile de croisière

Dès son origine, la Marine de la Republique Slavienne à voulu se doter de missiles de croisière pour frapper vite, fort et loin à l'intérieur des terres depuis une plate-forme navale. Cette acquisition s'inscrivait dans l'optique de posséder une importante capacité de projection de puissance vers la terre : artillerie mais aussi aviation embarquée, missile antinavire à capacité littorale. La marine slavienne à ainsi lancé un appel d'offres en 2006 pour la fourniture d'un premier lot de 416 missiles de croisière d'une portée comprise entre 500 et 2000 km (384 pour les destroyers et les frégates, 32 pour les sous marins). Le choix doit être fait en mai 2008 mais d'après les dernières informations, le Tactical Tomahawk,déjà disponible contrairement au Scalp Naval, serait choisit. L'emploi de ce missile ne se ferait pas n'importe comment, une liste d'objectifs sera régulièrement mise à jour et l'emploi de ce missile dependra de l'autorisation du président de la république (ce qui à convaincu certains que ces missiles allaient être le prémice à la constitution d'une force de dissuasion nucléaire ce que le president de la république à fermement démenti).

-Le lance-roquettes multiples naval (LRM-N)

Toujours dans l'optique de la projection de puissance vers la terre, la marine slavienne à cherché un vecteur intermediaire entre l'artillerie et les missiles de croisière. Elle s'est donc tournée vers la roquette. L'utilisation de la roquette par la marine n'est pas nouvelle puisque durant la seconde guerre mondiale, elle à été utilisé pour anéantir les défenses côtières pour les différents débarquements de la seconde guerre mondiale. Seulement aujourd'hui, la précision est une donnée essentielle en particulier pour éviter les dommages collatéraux. La roquette jadis arme de saturation est devenue une arme de precision avec l'emploi du GPS. La marine slavienne suivant l'exemple de la marine allemande (pour ses frégates F 125 même si le projet à été abandonné) à decidé de navaliser le système MLRS en service aux Etats Unis et à Bahrein, au Danemark, en France, en Allemagne, en Grèce, en Israel, en Italie, au Japon, en Corée du Sud, en Finlande (d'occasion des Pays Bas), en Norvège, en Turquie et en Grande Bretagne pour equiper ses douze fregates de classe European County. Le lanceur disposera de 16 roquettes en position de tir et de 16 autres en reserve sous le lanceur. Quand le premier lanceur est vide, il se place en position 90° et le panier de reserve remonte pour permettre le tir d'une nouvelle salve (le mode d'emploi tactique n'est pas encore arrêté mais il est probable que les roquettes seront tirés par salves de deux ou trois). Une fois les deux lanceurs vide, le rechargement doit se faire au port ou auprès d'un ravitailleur qui dépose deux paniers de seize roquettes, le premier en réserve et le second en position de tir.
CARACTERISTIQUES : Calibre : 227mm Longueur : 4.06m Poids : 308kg Portée : 60km
Charge militaire : tête unitaire mais d'autre charge sont encore de mise au point comme une roquette munie de deux charges à guidage IR.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mar 26 Fév 2008, 18:41

G-LES ARMES DE POING ET LES ARMES LEGERES

-Armes portatives


Pistolet Automatique Glock 17 : Ce pistolet de conception et de fabrication autrichienne à été selectionné en 1998 comme pistolet automatique standard des forces armées et de la police slavienne. Plusieurs milliers de ces pistolets ont été commandés pour equiper l'armée de terre, l'armée de l'air, la marine, la garde nationale, les garde-frontières, les garde-côtes, les douaniers mais aussi la police fédérale et certaines polices locales (le choix de l'armement des polices locale est libre à condition que les calibres soit le 9mm et le 11.43mm). Au sein de la marine, il equipe les unités de combat comme les Coastal Ranger mais aussi les forces spéciales (bien que celles-ci aient une préférence pour les pistolets en .45) et est présent à bord des navires de combat et de soutien dans l'armurerie avec normalement un pistolet par menbre d'équipage. Cependant seuls les officiers sont autorisés si ils le desire à le porter en permanence.
CARACTERISTIQUES : Longueur : 18.6cm (canon : 11.04cm) Poids : 0.625kg (non chargé) 0.865 kg (chargé) capacité : 17 coups


Pistolet Automatique Heckler & Koch USP : Ce pistolet de conception et de fabrication allemande à été choisi par certains Coastal Rangers et surtout par les forces spéciales navales qui apprecient le pouvoir d'arrêt de la cartouche .45 ACP (11.43mm)
CARACTERISTIQUES : Longueur : 19.4 cm (canon : 13.6cm) Poids : 0.802kg (non chargé) 0.982kg (chargé) Capacité : 10 coups


Pistolet Mitrailleur Heckler & Koch UMP 9 : Ce pistolet mitrailleur de conception et de fabrication allemande est le successeur du célébrissime MP5. Ce pistolet mitrailleur à été choisi par la marine slavienne pour equiper les armureries des navires mais aussi les troupes au sol que ce soit les forces spéciales mais aussi les Coastal Rangers en particulier pour des missions de sécurité et de protection des VIP. A noter que la version en .45 ACP va être commandée par les forces spéciales et peut être par les Coastal Ranger
CARACTERISTIQUES : Longueur : 450mm (crosse repliée) 690mm (crosse depliée) 200mm (canon) Masse : 2.2kg Portée pratique : 100m Cadence de tir : 600 coups/minute Capacité : chargeur de 30 coups (25 pour en calibre .45 ACP)


Pistolet Mitrailleur Heckler & Koch MP7 : Pour equiper les servants des armes lourdes et tous les marins n'ayant pas besoin de fusil d'assaut, la marine slavienne à commandé le MP7, un pistolet mitrailleur type PDW (Personnal Defense Weapon).
CARACTERISTIQUES : Longueur : 340mm (crosse rentrée) 540mm (crosse sortie)
(canon) 180mm Poids : 1.5kg (à vide) Portée : 150 à 200m Chargeur : 20 ou 40 cartouches

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   Mar 26 Fév 2008, 18:54


Fusil d'assaut Heckler & Koch G36 : Le G36 est le fusil d'assaut standard de l'armée slavienne, choisi en 1997 face au M16A2, au Steyr AUG et au FN Herstal FNC. La marine slavienne l'à commandé pour equiper l'armurerie de ces navires mais aussi ces troupes au sol en particulier les Coastal Rangers puisque les forces spéciales ont choisi en plus du G36, d'autres fusils d'assaut.
CARACTERISTIQUES : Longueur : (crosse deployée) 99,8 cm (crosse repliée) 75,8 cm
Longueur du canon : 48cm Poids (non chargé) 3.6kg Cadence de tir : 750 coups/minute
Capacité : chargeurs de 30 cartouches
Les forces spéciales emploient le G36 standard en particulier quand elles sont déployées avec des unités conventionelles mais aussi le G36K, la version courte en particulier pour le combat en milieu clos, ses caracteristiques sont les suivantes : (longueur : 86 cm / 61,5 cm longueur du canon : 32cm Poids non chargé : 3.3kg Cadence de tir : 750 coups/minute Capacité : chargeurs de 30 cartouches)



Fusil d'assaut Steyr AUG : En 2000, un petit lot de ce fusil d'assaut autrichien à été acquis par les commandos marine. Il est essentiellement utilisé pour des missions de contre-terrorisme maritime et de combat en milieu clos.
CARACTERISTIQUES : Longueur (totale) 805mm (canon) 508mm Poids (à vide) 3.583kg (chargé) 4.091kg Cadence de tir : 650 coups/minute Capacité : chargeurs de 30 cartouches Portée efficace : 500m


Fusil d'assaut Armalite M4 Carbine : Fusil d'assaut derivé du M16 americain, il à été choisit pour sa compacité en 2001 et pour compléter le Steyr AUG. Il est essentiellement utilisé par les forces spéciales slaviennes dans des missions de protection et de soutien.
CARACTERISTIQUES : Longueur (totale) 85.09cm (canon) 35.08cm Poids (vide) 2.94kg (chargé) 3.4kg Cadence de tir : 700/950 coups par minute Capacité : chargeurs de 30 cartouches Portée effective : 360m


Fusil de precision Accuracy Warfare Magnum (.338 Lapua Magnum) : Cet fusil de precision de conception et de fabrication anglaise est utilisé par les Coastal Ranger à terre mais aussi en mer ainsi que par les forces spéciales slaviennes.
CARACTERISTIQUES : Longueur : 1270mm Poids à vide : 6.8kg Portée : 800 à 1100m
Capacité : chargeur de 5 cartouches.


Fusil de precision lourd Barret M82A4 : Ce fusil de precision lourd calibre 12.7mm est utilisé par les forces spéciales slaviennes pour le contre-sniping en particulier en milieu urbain pour neutraliser un tireur de precision adverse (qui ne se souvient pas des sinistres tireurs de la Sniper Alley de Sarajevo) mais aussi pour détruire des radars, des points d'appui, des mortiers et des lance-missiles antichars voir même pour le déminage. Un petit lot à été commandé par les Coastal Ranger mais n'est pas d'usage courant.
CARACTERISTIQUES : Longueur : 1448mm (canon : 737mm) Poids (à vide) 12.9kg Portée maximale effective : 1800m Capacité : chargeur de 10 cartouches

A noter que les forces spéciales slaviennes envisagent de commander un nouveau fusil de precision mais cette fois semi-automatique pour des missions où il est parfois necessaire de répeter rapidement un tir (par exemple dans la couverture d'une opération de contre-terrorisme maritime) ce qu'un fusil à repetition manuel comme l'Accuracy est incapable de faire. D'après certaines informations, la Slavie pourrait choisir le Heckler & Koch HK417.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» MARINE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE (MRS) [Terminée]
» Bouton (reproduction) Officiers de marine 3ème République 1870-1914
» [FIL INFO] ARMEE DE LA REPUBLIQUE SLAVIENNE
» Vrosh Tattersoul : Aspirant champion space marine du chaos (GW +/- 1/56) Terminé voir galerie.
» Moto d'assaut Space Marine (Game worshop +/- 1/56) 90% terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: