AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 22:00

il semble que l'UE soit plus décidé que l'ONU

citation:


Les 27 pays membres de l'Union européenne ont demandé, vendredi 30 mars,
à Téhéran de libérer immédiatement les marins britanniques, faute de
quoi l'Union européenne (UE) pourrait prendre "des mesures appropriées"."L'UE répète son appel à une libération immédiate et inconditionnelle" des
soldats britanniques, indiquent dans leur déclaration les ministres
européens des affaires étrangères réunis pour deux jours à Brême
(Allemagne).


"Toutes les preuves indiquent clairement qu'au moment de leur
arrestation, les marins britanniques effectuaient une mission de
contrôle de routine dans les eaux irakiennes
, ajoutent-ils. Leur capture par les forces iraniennes constitue donc une claire violation du droit international."L'Union
européenne envoie un message plus ferme que celui adopté jeudi par le
Conseil de sécurité de l'ONU. Le texte onusien exprimait "sa profonde préoccupation" et soutenait les appels à une "prompte résolution du problème".

Le monde/Reuters
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 22:04

Eagle Claw fut fait dans la hate , avec du materiel Neuf et pas du tout prevus pour les assauts...

les Ch-53 de l'epoque n'etait pas du tout prevu pour un ravaitaillement aerien comme les nouveaux des missions speciales...

qui plus est les unites voulaient 2 mois de test avant de et l'EM a decide d'y aller au plus vite:?

du coup , pas prevu les tempetes de sable, la navigation en temps couvert, ni même les manoeuvre d'helico là ou ils se sont pasé et crashes d'ailleurs ...Confused

il fallait 6 hélicos pour mener l'operation completement et arrivé au point de ravitaillement il en manquait deja 2 sur les 8 du depart => déjà court... et en plus un endommagé par tempete de sable a ce moment là Confused

Ensuite la zone d'atterrissage, même pas bien analysee , car une route frequetee passait par là Boulet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 22:36

JollyRogers a écrit:
Eagle Claw fut fait dans la hate , avec du materiel Neuf et pas du tout prevus pour les assauts...
Oui peut-être mais c'est quand même la 1e armée au monde (avec le plus gos budget, les plus gros moyens, la technologie, etc...) et donc si même eux ce sont vautrés (pour ne pas dire ridiculisés) je vois mal les britanniques, avec leurs moyens limités, aller rechercher leurs hommes en Iran !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 08:49

Citation :
samedi 31 mars 2007, 4h58

Marins britannique: l'Australie avertit l'Iran que la situation peut devenir "de plus en plus sérieuse"

CANBERRA (AP) - L'Australie a averti l'Iran que la détention de 15 marins et Marines britanniques pourrait devenir une affaire "de plus en plus sérieuse" s'ils n'étaient pas libérés immédiatement, a fait savoir samedi le ministre australien des Affaires étrangères Alexander Downer.

Le chef de la diplomatie australienne a déclaré qu'il avait eu jeudi soir un entretien téléphonique avec son homologue iranien Manouchehr Mottaki concernant la capture des soldats, que Téhéran accuse d'avoir navigué en eaux territoriales iraniennes.

"Son argument est que les Britanniques doivent admettre leur culpabilité -avoir transgressé en eaux territoriales iraniennes- avant qu'une quelconque négociation sur la libération ne puisse avoir lieu", a déclaré M. Downer à la radio ABC.

"Je lui ai fait la remarque que sans se soucier d'où se trouvaient les marins (...), cette sorte de saisie des marins, et les avoir emmenés en Iran et les avoir mis à la télévision, et ainsi de suite, était une réponse complètement disproportionnée et risque d'isoler encore l'Iran de la plus grande partie de la communauté internationale", a déclaré le ministre australien.

Selon M. Downer, qui aurait préféré des protestations diplomatiques de la part de Téhéran, "cette sorte d'incident (...), comme je l'ai dit au ministre des Affaires étrangères iraniennes, peut grandir (et devenir) une chose de plus en plus sérieuse".

Réunis à Brême en Allemagne pour une rencontre informelle, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont également appelé vendredi à la libération immédiate et sans condition des 15 marins, capturés il y a une semaine, et préviennent que l'UE prendra les "mesures appropriées" en cas de refus de Téhéran.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 10:40

Citation :
samedi 31 mars 2007, 4h58

Marins britannique: l'Australie avertit l'Iran que la situation peut devenir "de plus en plus sérieuse"

CANBERRA (AP) - L'Australie a averti l'Iran que la détention de 15 marins et Marines britanniques pourrait devenir une affaire "de plus en plus sérieuse" s'ils n'étaient pas libérés immédiatement, a fait savoir samedi le ministre australien des Affaires étrangères Alexander Downer.

Le chef de la diplomatie australienne a déclaré qu'il avait eu jeudi soir un entretien téléphonique avec son homologue iranien Manouchehr Mottaki concernant la capture des soldats, que Téhéran accuse d'avoir navigué en eaux territoriales iraniennes.

"Son argument est que les Britanniques doivent admettre leur culpabilité -avoir transgressé en eaux territoriales iraniennes- avant qu'une quelconque négociation sur la libération ne puisse avoir lieu", a déclaré M. Downer à la radio ABC.

"Je lui ai fait la remarque que sans se soucier d'où se trouvaient les marins (...), cette sorte de saisie des marins, et les avoir emmenés en Iran et les avoir mis à la télévision, et ainsi de suite, était une réponse complètement disproportionnée et risque d'isoler encore l'Iran de la plus grande partie de la communauté internationale", a déclaré le ministre australien.

Selon M. Downer, qui aurait préféré des protestations diplomatiques de la part de Téhéran, "cette sorte d'incident (...), comme je l'ai dit au ministre des Affaires étrangères iraniennes, peut grandir (et devenir) une chose de plus en plus sérieuse".

Réunis à Brême en Allemagne pour une rencontre informelle, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont également appelé vendredi à la libération immédiate et sans condition des 15 marins, capturés il y a une semaine, et préviennent que l'UE prendra les "mesures appropriées" en cas de refus de Téhéran.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 10:40

Citation :
samedi 31 mars 2007, 10h05

Capture vidéo des marins britanniques capturés en Iran le 28 mars 2007

La diffusion des images des marins britanniques capturés en Iran soulève des questions sur le risque de manipulation des médias démocratiques qui, malgré des précautions, ne prennent pas toujours le recul nécessaire, sur fond de course à l'information, estiment les experts.


(AFP/AL-ALAM TV)

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 10:42

Citation :
samedi 31 mars 2007, 10h07

Vidéo : L'Iran n'entend pas céder sur les quinze marins britanniques

Par EuroNews

La télévision iranienne diffuse sans modération les images de trois des marins britanniques capturés le 23 mars par des unités navales des Gardiens de la révolution

Les 15 soldats ont été interpellés alors qu'ils avaient pénétré illégalement dans les eaux iraniennes, signe et persiste l'Iran. Ils naviguaient en territoire irakien, proteste le gouvernement britannique. Les Etats-Unis soutiennent leur allié britannique. "Les allégations de l'Iran ne sont pas crédibles", a dit en substance le général Michael Barbero, qui dirige les opérations régionales au Pentagone. Tandis que l'Iran présentait une troisième lettre manuscrite de la soldate Faye Turner, dans laquelle cette dernière s'adresse au peuple britannique et appelle au retrait des forces britanniques d'Irak. A Téhéran, un haut dignitaire religieux, Ahmed Khatami, a lancé un avertissement au gouvernement britannique : "si vous continuez dans cette voie, le prix à payer sera très élevé"...

cliquer ici pour voir la vidéo

.
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 10:50

Salut,

je parie que de toute façon, le RU et l'UE finiront d'une manière ou d'une autre par baisser leur froc dans cette affaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 13:34

Citation :
samedi 31 mars 2007, 12h42

Marins britanniques : pas d'issue en vue malgré les efforts diplomatiques

LONDRES (AFP) - Aucun signe ne laissait entrevoir une issue rapide à la crise entre Londres et Téhéran samedi, huit jours après la capture de 15 marins britanniques par les Gardiens de la révolution iraniens à l'embouchure du fleuve Chatt Al-Arab.

Londres "poursuit une discussion formelle" avec Téhéran, a indiqué une porte-parole du Foreign office, alors que Washington et l'Union européenne ont apporté la veille leur soutien au gouvernement britannique.

Téhéran avait transmis une note diplomatique jeudi soir à l'ambassade britannique d'Iran, au sujet de laquelle la ministre des affaires étrangères britannique Margaret Beckett a déploré ne voir aucun "signe" de la volonté des Iraniens de vouloir résoudre cette crise.

"Les dirigeants britanniques doivent éviter le tapage médiatique et la politisation pour empêcher une complication de l'affaire", a déclaré samedi le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki.

A Moscou, l'ambassadeur d'Iran Gholamreza Ansari a indiqué qu'une procédure judiciaire avait commencé à l'encontre des 15 marins, accusés par l'Iran d'avoir violé ses frontières.

"Aucune forme d'excuses n'a été reçue de la part de la Grande-Bretagne et le cas devient donc judiciaire", a déclaré l'ambassadeur à la télévision russe Vesti.

"Si leur culpabilité est démontrée, naturellement cela sera suivi d'une condamnation, a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont rejeté vendredi toute possibilité d'échange entre les quinze marins britanniques et cinq Iraniens détenus depuis janvier par les forces de la coalition en Irak dont la libération est demandée par Téhéran.

"Nous rejetons toute suggestion (...) qu'il puisse y avoir un lien entre ces deux affaires", a indiqué Sean McCormack, le porte-parole du département d'Etat.

Washington a gardé un ton prudent, réfutant la perspective d'une escalade militaire.

"Tout le monde pense qu'on peut résoudre cela de manière diplomatique", a dit Dana Perino, une porte-parole de la Maison Blanche tout en observant que la diffusion par l'Iran d'images des prisonniers ou de ce qui serait leurs confessions était "évidemment un motif d'inquiétude".

La télévision iranienne a diffusé vendredi le "témoignage" d'un deuxième marin britannique capturé dans le Golfe dans lequel il affirme que son navire avait pénétré dans les eaux iraniennes.

L'Iran affirme que les 15 marins britanniques capturés le 23 mars par les Gardiens de la révolution se trouvaient dans ses eaux territoriales lorsqu'ils ont été arrêtés alors que la Grande-Bretagne dit qu'ils étaient dans les eaux irakiennes.

Téhéran a également publié une nouvelle lettre de la seule femme du groupe qui affirme avoir été "sacrifiée aux politiques américaine et britannique".

"Nous devons commencer à retirer nos forces d'Irak", affirme cette lettre datée du 27 mars et adressée au peuple britannique.

"Utiliser notre personnel militaire à de telles fins de propagande est scandaleux", s'est insurgé un porte-parole du Foreign Office.

Le Premier ministre Tony Blair a affirmé sa détermination à isoler l'Iran tout en appelant à la patience.

Londres a reçu vendredi un soutien de l'UE plus marqué que celui apporté par le Conseil de sécurité de l'ONU qui s'était contenté d'exprimer dans une résolution sa "profonde préoccupation" dans une résolution jeudi.

Les ministres européens des Affaires étrangères ont demandé "la libération immédiate et inconditionnelle" des marins, dont la capture le 23 mars constitue "une violation claire du droit international".

Le cours du baril de Brent a atteint un plus haut depuis sept mois à 69,14 dollars vendredi à Londres, stimulé par l'escalade des tensions avec l'Iran, quatrième producteur mondial d'or noir.


(AFP Infographie)

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 15:18

Tout ce matos a evolué Wieliengen ...

Les unites d'assauts sont bien mieux preparees et les pilotes d'helicopteres sont formes rien que pour cela ... (eagle claw fut pour cela le declencheur de preparations des pilotes helico pour les missions speciales)thumleft

ensuite les unites Britaniques n'ont rien a envier a d'autres ...Confused

Et pour finir , y a assez de matériel dans la region pour les demonter 150 fois d'affilee ... lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 15:30

Citation :
samedi 31 mars 2007, 13h47

Vidéo : L'Iran entame une procédure judiciaire contre les 15 marins britanniques

Par EuroNews

Un procès et une condamnation pour les 15 marins britanniques capturés par l'Iran

C'est le sort qui leur est peut-être réservé d'après un diplomate iranien. Au lendemain de la diffusion par la télévision iranienne de nouvelles images des marins, l'ambassadeur d'Iran à Moscou a déclaré hier soir qu'il "était possible que les militaires britanniques soient jugés pour avoir mené une action illégale en entrant dans les eaux iraniennes". La procédure judiciaire, a commencé a-t-il ajouté. La crise monte encore d'un cran. Londres qui martèle que ses marins ont été enlevés dans les eaux irakiennes veut leur libération. L'Union européenne et les Etats-Unis ont apporté leur soutien à Londres. Hier, Moscou a invité l'Onu à préparer un rapport indépendant notamment sur l'endroit où se trouvaient les britanniques au moment de leur arrestation.

cliquer ici pour voir la vidéo

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 15:33

JollyRogers a écrit:
ensuite les unites Britaniques n'ont rien a envier a d'autres ...Confused
C'est vrai, quand je parlais deS moyens limités des Britaniques je parlais du matériel mais pas des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 31 Mar 2007, 21:11

Citation :
samedi 31 mars 2007, 19h42

Marins britanniques: Londres appelle à une résolution pacifique de la crise

Forte de la solidarité manifestée par ses partenaires européens, la ministre britannique des Affaires étrangères a exhorté samedi Téhéran à trouver une issue pacifique à la crise liée à l'arrestation de 15 marins britanniques. Dans le même temps, un diplomate iranien précisait que le dossier était entré dans une phase judiciaire.

"Nous encourageons l'Iran à régler cette question pacifiquement", a déclaré Margaret Beckett en marge de la réunion informelle des chefs de la diplomatie de l'Union européenne à Brême, en Allemagne. "Nous continuons à exprimer notre volonté" d'ouvrir un "dialogue et des discussions avec l'Iran", a ajouté la ministre en se disant "préoccupée".

Un peu plus tôt, l'agence officielle iranienne IRNA avait en effet rapporté que l'ambassadeur d'Iran à Moscou Gholam-Reza Ansari avait déclaré que le dossier des 15 militaires britanniques détenus depuis le 23 mars par Téhéran "était entré dans une phase judiciaire".

IRNA avait initialement rapporté qu'il avait déclaré que les 15 marins britanniques pourraient être "jugés s'il y avait suffisamment de preuves de leur culpabilité", mais a ensuite diffusé une correction, affirmant que les propos de M. Ansari n'avaient pas été correctement traduits par la télévision russe Vesti-24 à laquelle il s'était adressé vendredi soir.

L'ambassadeur n'était pas le premier responsable iranien à faire référence à de potentielles répercussions judiciaires pour les marins britanniques. Jeudi, Ali Larijani, négociateur en chef de l'Iran à l'international, avait fait état d'une possible "voie judiciaire" concernant ce dossier. Le même jour, le président Mahmoud Ahmadinejad avait déclaré au Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan que l'affaire était entrée dans une phase d'enquête judiciaire, selon la télévision publique.

Lors de l'interview accordée vendredi, Gholam-Reza Ansari a réaffirmé que la crise pouvait être réglée si le gouvernement britannique reconnaissait que les marins avaient pénétré dans les eaux iraniennes. S'il "admet son erreur et présente ses excuses à l'Iran (...), la question peut être facilement réglée", a-t-il jugé. Mais Londres affirme que ses marins ont été arrêtés dans les eaux irakiennes près de l'embouchure du Chatt-el Arab, après avoir bouclé l'inspection d'un navire marchand.

Un porte-parole du Foreign Office a confirmé samedi -sans plus de précisions- que Londres avait répondu à une lettre de l'ambassade iranienne, demandant que le gouvernement admette l'entrée de ses marins dans les eaux iraniennes sans autorisation et assure qu'un tel incident ne se reproduira pas.

Pour Gholam-Reza Ansari, Londres a aggravé la crise en portant l'affaire devant le Conseil de sécurité de l'ONU, plutôt qu'en choisissant de la régler sur une base bilatérale. La Grande-Bretagne a gelé la plupart de ses contacts avec Téhéran et saisi le Conseil de sécurité, qui a exprimé jeudi sa vive "inquiétude".

Samedi, Londres a reçu le soutien de ses partenaires européens qui se sont saisis des questions relatives au programme nucléaire iranien et à la capture des marins britanniques sans signaler de progrès sur chacun des dossiers.

D'après le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier, les ministres européens font bloc avec la Grande-Bretagne dans cette crise. Vendredi, ils avaient réclamé la libération immédiate et sans conditions des marins, mettant en garde contre des "mesures appropriées" si Téhéran ne se pliait pas à leur requête.

Le haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère Javier Solana a déclaré samedi, sans autres détails, que son bureau était en contact avec Téhéran "pour voir si nous pouvons avoir une solution négociée".

A Moscou, Mikhaïl Kamynine, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a exhorté Londres et Téhéran à présenter à l'ONU leurs versions des faits afin que l'organisation puisse mener une enquête indépendante sur l'incident.

Le Britannique Terry Waite, ex-otage au Liban, qui avait participé aux négociations pour la libération d'otages en Iran et en Libye dans les années 1980, a pour sa part proposé samedi de se rendre en Iran pour contribuer à la remise en liberté des marins.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 01 Avr 2007, 12:34

au pire si la situation se dégrade , il y a trois PA dans le Golfe et d'autres forces seront déployé en soutien .Si des mesures "sérieuses" seraient prise , sûr que l'on ne laisserait pas nos alliés anglais dans la m.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 01 Avr 2007, 16:14

Citation :
dimanche 1 avril 2007, 14h27

Iran: Ségolène Royal prône une "grande fermeté" et se dit favorable à des sanctions

PARIS (AP) - Ségolène Royal s'est dite "choquée" dimanche après l'interception par l'Iran de 15 marins britanniques le 23 mars dernier. "Toutes ces affaires prouvent que j'ai raison", a déclaré la candidate socialiste, qui s'est prononcée pour une "très très grande fermeté" à l'égard de Téhéran et s'est dite favorable à des sanctions.

Interrogée lors de l'émission "Dimanche+" sur Canal+, Ségolène Royal a jugé qu'"il faut une décision sur cette question-là au niveau européen dans le sens des sanctions". "Il faut commencer par les sanctions économiques. Ensuite, des sanctions diplomatiques et en tout cas faire preuve d'une très très grande fermeté à l'égard de ce qui vient de se passer pour obtenir la libération immédiate de ces otages", a insisté Ségolène Royal.

"Je suis tout à fait solidaire du gouvernement britannique et des Britanniques sur cette question-là", a-t-elle déclaré. "Cette violence n'a aucune raison d'être".

Lors des débats internes à la primaire socialiste, Ségolène Royal s'était démarquée de ses deux concurrents en se prononçant pour interdire à l'Iran d'accéder au nucléaire civil.

"Il faut être ferme à l'égard du régime iranien. Vous connaissez mes positions à ce sujet sur le nucléaire civil", a martelé la candidate qui s'est dite "choquée" par l'attitude de l'Iran. "Toutes ces affaires prouvent que j'ai raison. Je crois qu'il n'y a aucune faiblesse à avoir à l'égard de cet Etat aujourd'hui".

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 01 Avr 2007, 16:15

Citation :
dimanche 1 avril 2007, 15h47

Iran: incidents devant l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran

Par Farhad POULADI

TEHERAN (AFP) - Des incidents ont éclaté dimanche devant l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran, où environ 200 étudiants islamistes se sont rassemblés, jetant des pierres et des pétards, en accusant les marins britanniques capturés d'être entrés dans les eaux iraniennes.

Des pétards ont éclaté à l'intérieur du complexe de l'ambassade, placé sous haute sécurité par plusieurs dizaines de policiers anti-émeutes et par des barricades qui tenaient les manifestants à distance.

Les étudiants, membres de la milice islamiste Bassidj, réclamaient un procès et une sentence pour les 15 marins britanniques capturés le 23 mars par les forces iraniennes dans le nord du Golfe.

"Mort à la Grande-Bretagne, mort à l'Amérique, mort à Israël", criaient les manifestants.

En dépit de l'escalade verbale des derniers jours et de nouvelles accusations lancées samedi par le président Mahmoud Ahmadinejad, l'Iran et la Grande-Bretagne gardaient ouverte dimanche la voie diplomatique pour tenter de sortir de la crise.

Londres, selon l'hebdomadaire britannique Sunday Telegraph, recherche actuellement un compromis susceptible de permettre la libération de ses marins et espère pouvoir envoyer dans ce pays un haut responsable de la marine afin de négocier.

Une solution diplomatique, selon un sondage publié par le journal, semble d'ailleurs avoir la faveur des Britanniques.

40 pour cent des personnes interrogées approuvent l'attitude du gouvernement privilégiant une issue diplomatique, sans présenter d'excuses, alors que 26 pour cent estiment que Londres devrait formuler des excuses.

Le président Ahmadinejad avait renouvelé samedi ses exigences "d'excuses" de la part de Londres et dénoncé "l'arrogance" de la Grande-Bretagne, avant de se rendre dimanche sur le front de la guerre Iran-Irak (1980-88), pour l'anniversaire de la fondation de la République islamique en 1979.

Et en pleine crise, l'Iran a formellement protesté contre une "fusillade" déclenchée selon lui le 29 mars par des soldats britanniques autour de son consulat à Bassorah, dans le sud de l'Irak. L'armée britannique avait démenti ces accusations.

Sortant pour la première fois de sa réserve, le président américain George W. Bush a lui jugé "inexcusable" la capture des marins, qu'il a qualifiés "d'otages", tout en plaidant pour une solution "pacifique".

L'Union européenne, en réclamant la "libération immédiate et inconditionnelle" des marins, ainsi que Washington ont apporté leur soutien à la Grande-Bretagne dans le bras de fer qui l'oppose à Téhéran depuis la capture des marins à l'embouchure du Chatt al-Arab par des Gardiens de la Révolution iraniens.

L'Iran soutient que les marins britanniques se trouvaient alors dans ses eaux territoriales. La Grande-Bretagne assure au contraire qu'ils effectuaient une mission de routine dans les eaux irakiennes.

La diplomatie cependant suivait son cours. Le ministère iranien des Affaires étrangères a ainsi affirmé samedi que "plusieurs points" d'une note diplomatique transmise par la Grande-Bretagne "pouvaient être examinés", tout en maintenant ses exigences d'un "changement de comportement" de la part de Londres.

Dans ce contexte, le Sunday Telegraph a évoqué un plan, élaboré lors d'une réunion de crise samedi à Londres, selon lequel le gouvernement britannique s'engagerait auprès de Téhéran à ce que la marine royale n'entre jamais dans les eaux iraniennes sans autorisation.

Un responsable britannique de la Défense, cité par le journal, a déclaré que ce plan suscitait quelque espoir.

"Nous sommes prêts à accorder aux Iraniens la garantie que nous n'entrerons jamais dans leurs eaux territoriales sans leur autorisation, ni maintenant ni dans l'avenir", a-t-il indiqué.

La crise s'était envenimée la semaine dernière après la diffusion par la télévision iranienne de "témoignages" de deux des marins dans lesquels ils reconnaissent être entrés dans les eaux iraniennes, ainsi que de trois lettres de la seule femme du groupe, Faye Turney.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 01 Avr 2007, 17:56

Bien entendu cette manifestation est totalement spontanée lol! lol!

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 01 Avr 2007, 21:59

Citation :
dimanche 1 avril 2007, 19h53

Marins britanniques: Londres examine les possibilités de dialogue avec Téhéran

LONDRES (AP) - Neuf jours après l'arrestation de 15 militaires britanniques par les autorités iraniennes dans le Golfe arabo-persique, Londres a annoncé dimanche avoir des contacts directs avec l'Iran et explorer les diverses possibilités de dialogue alors que dans la journée, l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran a été la cible d'une violente manifestation.

En visite en Afghanistan, le ministre britannique de la Défense Des Browne a annoncé que son gouvernement était "en communication bilatérale, directe avec les Iraniens". D'après une porte-parole de son ministère, M. Browne faisait référence aux lettres et autres contacts entre diplomates, plutôt qu'à tout nouvel entretien en face-à-face.

Le ministre de la Défense a précisé que Londres avait "le soutien de la quasi-totalité de la communauté internationale" en appelant à la libération de son personnel, arrêté le 23 mars près de l'embouchure du Chatt el-Arab.

De son côté, le ministre britannique des Transports Douglas Alexander a souligné que Londres explorait les différentes "possibilités de dialogue avec les Iraniens", tandis qu'une commission de crise s'est réunie pour discuter des derniers développements, selon les autorités. M. Alexander a souligné à la BBC la nécessité de poursuivre le "travail diplomatique, souvent sans éclat, mais important" pour obtenir la remise en liberté des militaires.

Si Téhéran affirme que l'équipage est entré dans ses eaux territoriales, Londres assure qu'il se trouvait dans les eaux irakiennes.

Dimanche, le gouvernement et les autorités militaires britanniques ont refusé de commenter des informations de presse selon lesquelles un capitaine de vaisseau ou un contre-amiral de la Royal Navy serait envoyé à Téhéran en tant qu'émissaire spécial pour négocier la libération des 15 marins et fusiliers marins.

Selon le "Sunday Telegraph", l'émissaire devrait assurer que les forces navales britanniques n'entreront jamais délibérément dans les eaux iraniennes sans autorisation.

De son côté, la télévision iranienne par satellite Al-Alam a annoncé la diffusion prochaine des "confessions" de deux des 15 militaires capturés. Cette chaîne publique a également affirmé, sans citer nommément de responsables, que deux avions américains avaient violé l'espace aérien iranien. Un porte-parole militaire américain, le colonel Mike Pierson, a cependant affirmé qu'aucune violation de l'espace aérien iranien par un appareil américain n'avait été signalée.

Ces informations ont été diffusées alors que l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran a été la cible dimanche de jets de pierres et de pétards, lancés par quelque 200 étudiants. Scandant "A mort la Grande-Bretagne" et "A mort l'Amérique", les protestataires ont réclamé l'expulsion de l'ambassadeur Geoffrey Adams. Selon le Foreign Office, cette action n'a fait ni blessé ni dégâts.

Dans cette crise, Malcolm Rifkind, ancien ministre britannique du Parti conservateur, a appelé le gouvernement de Tony Blair à durcir sa position. "Nous avons besoin de pression", a-t-il dit à la BBC, appelant les partenaires européens de la Grande-Bretagne à la soutenir si elle choisissait de brandir la menace de sanctions contre Téhéran.

En France, la candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a prôné une "très très grande fermeté à l'égard de ce qui vient de se passer pour obtenir la libération immédiate de ces otages", et a jugé sur Canal+ qu'il fallait "une décision sur cette question-là au niveau européen dans le sens des sanctions".

La veille, le président américain George W. Bush avait appelé à la libération de l'équipage britannique, fustigeant le "comportement inexcusable" de Téhéran et employant le mot "otages" pour parler des militaires -un mot évité par Londres.

Insistant sur le fait que les Britanniques étaient entrés dans les eaux iraniennes sans autorisation, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a dénoncé l'arrogance de puissances qui ne présentent pas leurs excuses.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 02 Avr 2007, 09:16

Citation :
lundi 2 avril 2007, 7h19

La TV iranienne annonce les "aveux" de deux marins britanniques

DOUBAI (Reuters) - La télévision iranienne en langue arabe Al Alam a diffusé dimanche des images de deux des 15 militaires britanniques détenus en Iran, en affirmant qu'ils avaient reconnu avoir été capturés après être entrés dans les eaux iraniennes.

La chaîne nationale a montré les deux hommes en uniformes kaki, debout devant une grande carte du Golfe qu'ils pointent du doigt tout en parlant.

La carte montre les positions de différents navires près de l'embouchure du Chatt el Arab, qui marque la frontière sud entre l'Iran et l'Irak. Cette carte navale signale aussi les endroits où peuvent se trouver des mines.

Sur la carte est signalé, en anglais, l'"endroit où les bateaux intrus ont été interceptés". "Dans ces images, les deux hommes ont avoué que leur unité avait pénétré illégalement dans les eaux iraniennes", rapporte la chaîne, affirmant qu'ils ont fait un récit détaillé de leur mission d'inspection.

"Les deux soldats ont dit (...) qu'ils avaient reçu un traitement bon et humain", affirme la chaîne de télévision.

Le premier Britannique qui apparaisse à l'écran, le capitaine Chris Air, déclare que d'après des données de positionnement par satellite ils se trouvaient dans les eaux iraniennes au moment de leur interception.

"Vers 10h00 du matin nous avons été capturés (...) à cet endroit, là (...) où le GPS a montré, que c'était dans les eaux territoriales iraniennes (...).

LONDRES JUGE LA DIFFUSION "INACCEPTABLE"

"Jusqu'ici nous avons été très bien traités par tout le monde. Ils se sont occupés de nous et ont fait en sorte (...) (qu'on) nous donne assez de nourriture et nous avons très bien été traités donc nous vous en remercions."

Le deuxième Britannique a déclaré: "Mon nom est lieutenant Felix Carmen (orthographe à confirmer). J'opère à partir de la frégate Foxtrot Nine Nine en utilisant deux canots qui ressemblent à ça, appelés des Pacifics, et nous avons été arrêtés à cet endroit, là (...).

"Oui, j'aimerais dire au peuple iranien, je peux comprendre pourquoi vous êtes tellement en colère concernant notre intrusion dans vos eaux (...)."

L'Iran a arrêté les 15 marins et fusiliers-marins britanniques le 23 mars, affirmant qu'ils se trouvaient dans les eaux iraniennes, dans le nord du Golfe. La Grande-Bretagne soutient que les militaires se trouvaient dans les eaux irakiennes, ce qui est autorisé.

A Londres, une porte-parole du Foreign Office a déclaré: "J'aimerais juste réitérer qu'il est inacceptable que ces images soient diffusées étant donné l'effet perturbant qu'elles peuvent avoir pour les familles."

"Il n'y a aucun doute quant à l'endroit où se trouvaient nos soldats. Ils étaient dans les eaux territoriales irakiennes", a-t-elle ajouté.

Elle a dit que Londres n'avait eu aujourd'hui aucun contact diplomatique avec les Iraniens et qu'il attendait une réponse à un message diplomatique envoyé à l'Iran. La Grande-Bretagne n'a toujours pas obtenu d'accès consulaire aux marins, a-t-elle précisé.


Nouvelles images de la télévision iranienne des marins britanniques capturé en Iran le 30 mars 2007. (Image diffusée le 1er avril 2007/REUTERS TV/Al-Alam)

Source: Reuters
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 02 Avr 2007, 10:28

Mon cher Wielingen, je respecte tout à fait ton travail et le suivi que tu fais sur cette affaire, mais ne pourrais tu pas préciser que les articles sur les aveux des marins britanniques ne sont que de la

PROPAGANDE IRANIENNE


et que ce pays n'a aucune excuse de détenir illégalement des militaires britanniques sur son sol: si ils avaient l'impression que le zodiac des Brits se dirigeait vers leurs eaux, ils n'avaient qu'à les prévenir et les virer! mais ils ont préférer les prendre en otage, et les exhiber à la télé, en essayant de faire croire à l'opinion qu'ils sont dans leur droit! c'est de la provocation!
il n'y a pas d'autre possibilité diplomatique que la libération sans condition des marins. Les "aveux" de ces hommes et cette femme n'ont aucune valeur, on connait les méthodes utilisées....
X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 02 Avr 2007, 10:52

C'est vrai, mais même si c'est facile à dire confortablement installé devant son PC Embarassed , un militaire prisonnier n'a qu'à fermer sa gueule (pour reprendre l'expression de Willsdorf dans "Le Crabe Tambour")... Le risque est présent lors d'opérations de guerre, çà fait partie du "job".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 02 Avr 2007, 10:59

MM 40 a écrit:
C'est vrai, mais même si c'est facile à dire confortablement installé devant son PC Embarassed , un militaire prisonnier n'a qu'à fermer sa gueule (pour reprendre l'expression de Willsdorf dans "Le Crabe Tambour")... Le risque est présent lors d'opérations de guerre, çà fait partie du "job".

je ne jette absolument pas la pierre aux marins, bien au contraire, je les soutiens totalement, et je n'aimerai pas être à leur place, mais chacun sait que toutes les déclarations qui leurs sont allouées sont fausses et proviennent en droite ligne du service de propagande Iranienne, on ne doit donc pas en tenir compte
X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 02 Avr 2007, 13:00



Dernière édition par le Lun 02 Avr 2007, 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 02 Avr 2007, 13:05

X07 a écrit:
Mon cher Wielingen, je respecte tout à fait ton travail et le suivi que tu fais sur cette affaire, mais ne pourrais tu pas préciser que les articles sur les aveux des marins britanniques ne sont que de la

PROPAGANDE IRANIENNE


et que ce pays n'a aucune excuse de détenir illégalement des militaires britanniques sur son sol: si ils avaient l'impression que le zodiac des Brits se dirigeait vers leurs eaux, ils n'avaient qu'à les prévenir et les virer! mais ils ont préférer les prendre en otage, et les exhiber à la télé, en essayant de faire croire à l'opinion qu'ils sont dans leur droit! c'est de la provocation!
il n'y a pas d'autre possibilité diplomatique que la libération sans condition des marins. Les "aveux" de ces hommes et cette femme n'ont aucune valeur, on connait les méthodes utilisées....
X
Mon cher X07, je ne fait que relater au fur et à mesure ce que l'on trouve dans la presse sur internet à ce sujet.
Il est bien évident que l'Iran fait de la propagande en se servant des marins captifs et il serait bien que les européens soient solidaires dans cette affaire parceque ce qui est arrivé aux 15 marins britanniques aurait très bien pu arriver avec des marins français, allemands, italiens,...
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 02 Avr 2007, 13:56

Cher ami, je le sais bien, et je ne m'en offusque pas... mais la façon dont sont relatés les évènements par la presse, sous couvert d'une impartialité, fait parfois écho à de la pure propagande, malheureusement
X Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   

Revenir en haut Aller en bas
 
15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petit bouton d'uniforme Royal Navy XXe, siècle
» LA ROYAL NAVY EN 2015
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HERMES
» militaire - Anglais Royal Navy pour officiers 1891 - 1901
» ROYAL NAVY DESTROYER D'ESCORTES CLASSE HUNT II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Afrique et Moyen Orient :: Pays du golfe persique-
Sauter vers: