AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Jeu 29 Mar 2007, 21:28

pffff!!!! enfoirés d'iraniens!!!! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Jeu 29 Mar 2007, 22:16

Citation :
jeudi 29 mars 2007, 17h26

Londres mobilise ses alliés pour ses 15 marins détenus en Iran

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne se tourne vers l'Onu et l'Union européenne dans le cadre de ses efforts pour obtenir la libération de quinze marins britanniques détenus depuis près d'une semaine en Iran.

A Téhéran, un responsable militaire a annoncé que la libération du matelot Faye Turney - seule femme du groupe en captivité - était "suspendue". Mercredi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, avait annoncé qu'elle serait libérée "le plus tôt possible".

"La libération de la femme soldat britannique a été suspendue", écrit l'agence Mehr qui cite le commandant Alireza Afshar. "Le comportement erroné de ceux qui vivent à Londres en est à l'origine", a ajouté ce dernier.

"Nous sommes surpris que le gouvernement britannique, au lieu d'enquêter sur cette affaire d'un point de vue technique et juridique, ait fait de cet incident un événement médiatique", avait dit un peu plus tôt dans la journée Ali Larijani, secrétaire du Conseil national suprême de sécurité.

Le "comportement erroné" que Téhéran reproche à Londres vise les efforts menés par le gouvernement Blair pour "internationaliser" l'affaire.

Au ministère britannique des Affaires étrangères, on espère que les quinze membres du Conseil de sécurité des Nations unies signeront dans la journée une déclaration déplorant la captivité des marins et fusiliers-marins détenus depuis le 23 mars.

De sources gouvernementales, on précise que les autorités britanniques évoqueront également des mesures concrètes de soutien lors du conseil des ministres européens des Affaires étrangères, qui s'ouvre vendredi à Brême.

La capture des quinze militaires britanniques coïncide avec une augmentation des tensions entre l'Iran et les pays occidentaux liées au contentieux sur les ambitions nucléaires de Téhéran.

L'adoption de nouvelles sanctions par le Conseil de sécurité de l'Onu à laquelle s'ajoutent, outre la crise des marins britanniques, la présence dans le Golfe de bâtiments de la marine américaine, dont deux porte-avions, font craindre une escalade dans la région. Ce contexte de tensions s'illustre dans la hausse des prix du pétrole, à leur plus haut sur les six mois écoulés.

"AUCUNE RÉPONSE CLAIRE"

Les autorités britanniques ont gelé toutes les relations avec l'Iran et se trouvent en première ligne dans le dossier du nucléaire iranien. Mais elles affirment qu'elles ne cherchent pas la confrontation avec Téhéran mais qu'elles veulent trouver le plus rapidement possible une solution à la crise.

Leur ambassadeur à Téhéran, Geoffrey Adams, s'est entretenu dans la journée avec un haut fonctionnaire du ministère iranien des Affaires étrangères. Il s'agit de sa sixième rencontre de ce type depuis le début de la crise.

"Les Iraniens ne sont toujours pas en mesure de fournir des réponses claires à nos questions. Il n'y a toujours pas un mot sur un accès aux détenus, sur leur libération ou même sur le lieu où ils se trouvent. C'est extrêmement décevant", a dit à Reuters un diplomate britannique à l'issue de cette rencontre.

Dès mercredi, le gouvernement britannique a interdit les visas et suspendu toute forme d'assistance aux transactions commerciales et aux relations d'affaire avec des entreprises iraniennes. Ses partenaires occidentaux n'ont pas embrayé, mais Washington et l'UE ont affiché un soutien clair à Londres.

Pour Mark Fitzpatrick, chercheur à l'Institute for Strategic Studies de Londres, le gouvernement britannique va tenter dans un premier temps d'amener ses partenaires à prendre des mesures similaires. "Cela ne requerrait pas de leur part qu'ils interrompent leurs relations commerciales avec l'Iran ni qu'ils prennent d'autres mesures qui affecteraient leurs relations économiques. Stopper les contacts officiels en solidarité avec la Grande-Bretagne serait simple", ajoute-t-il.

Le ministère britannique de la Défense a rendu publics mercredi les relevés de positionnement satellite démontrant selon lui que les marins britanniques se trouvaient dans les eaux territoriales irakiennes au moment de leur capture, dans le Chatt el Arab.

Téhéran, qui affirme pour sa part qu'ils se trouvaient dans les eaux iraniennes, a dit être en possession de documents et de vidéo prouvant que les Britanniques ont pénétré "en six endroits" dans les eaux iraniennes.

Source: Reuters
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Jeu 29 Mar 2007, 22:17

Citation :
jeudi 29 mars 2007, 19h24

Marins britanniques: la crise s'envenime entre Londres et Téhéran

TEHERAN (AP) - L'Iran, qui souffle le chaud et le froid dans l'affaire des marins britanniques capturés, est revenu jeudi sur sa promesse de libérer dans un bref délai la seule femme du groupe, Londres ayant menacé d'en référer au Conseil de sécurité de l'ONU et de geler toutes ses relations avec Téhéran.

La veille, le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki avait annoncé que Faye Turney, 26 ans, serait libérée "dès que possible", ce qui avait suscité l'espoir d'une remise en liberté de la jeune femme dès jeudi, moins d'une semaine après l'arrestation des 15 marins près des côtes iraniennes.

Or, jeudi, le négociateur iranien Ali Larijani a douché ce maigre espoir en affirmant sur les ondes de la radio officielle iranienne que "les dirigeants britanniques avaient fait de mauvais calculs sur cette question". Selon lui, si Londres maintient ses menaces, "ce dossier risque de s'engager sur une voie judiciaire", autrement dit sur la traduction en justice des Britanniques accusés par Téhéran d'être entrés dans les eaux territoriales iraniennes.

Autre haut responsable iranien à s'exprimer jeudi sur cette affaire, le général Ali Reza Afshar, commandant en chef de l'armée iranienne, a précisé à l'agence Mehr que la "libération de la militaire britannique avait été suspendue", en raison du "comportement erroné" des autorités britanniques.

Dans ce contexte, le Premier ministre britannique Tony Blair, qui maintient que les marins se trouvaient vendredi dans les eaux irakiennes au moment de leur arrestation, a annoncé le gel des relations avec l'Iran et demandé aux Nations unies et à l'Union européenne de soutenir la demande de libération des militaires détenus.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a rencontré jeudi le chef de la diplomatie iranienne en marge du sommet arabe de Riyad (Arabie saoudite). La question des marins a été évoquée lors de leur entretien, a confirmé le porte-parole de M. Ban sans autre détail.

Dans le même temps, le haut représentant de l'UE Javier Solana a appelé Téhéran à remettre en liberté les marins britanniques pour ne pas bloquer l'amélioration des relations irano-européennes, tandis que l'ambassadeur d'Iran en France, Ali Ahani, était convoqué au Quai d'Orsay.

Ces intercessions sont intervenues alors que Téhéran semblait vouloir adoucir sa position, réclamant simplement à Londres de reconnaître que ses militaires avaient pénétré par erreur dans ses eaux territoriales, afin de permettre une sortie de crise. Mais Londres a rejeté catégoriquement cette condition.

"Admettre l'erreur facilitera la résolution de ce problème", a affirmé M. Mottaki à l'Associated Press, assurant que les appareils GPS présents sur les bateaux saisis montraient que les marins britanniques se trouvaient en territoire iranien.

Mais, à Londres, le Foreign Office campait sur ses positions, au lendemain des affirmations du commandement militaire britannique selon lesquelles les deux embarcations britanniques se trouvaient à 1,7 mille nautique à l'intérieur des eaux irakiennes, et non iraniennes.

Le gouvernement britannique a également très mal réagi à la diffusion mercredi par Téhéran d'une vidéo montrant les marins détenus. Sur cet enregistrement, la seule femme déclare qu'elle et ses collègues ont effectivement "empiété" dans les eaux iraniennes. Une lettre manuscrite de la jeune femme, censée comporter ses "aveux", a aussi été rendue publique.

"Personne ne devrait être mis dans cette position. C'est une position impossible", a déploré un porte-parole du Premier ministre britannique. "C'est mal au regard des conventions d'usage. C'est mal au regard de la simple humanité."

L'ambassadeur de Grande-Bretagne à Téhéran a émis une protestation officielle contre la diffusion de ces images à la télévision iranienne.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Jeu 29 Mar 2007, 22:22

Citation :
jeudi 29 mars 2007, 20h49

L'Iran diffuse une nouvelle lettre de Faye Turney

LONDRES (AP) - L'Iran a diffusé jeudi une nouvelle lettre de Faye Turney, la seule femme du groupe de 15 marins britanniques capturés vendredi dernier au large des côtes iraniennes, dans laquelle elle réclame le retrait des troupes britanniques d'Irak, selon la chaîne britannique Sky News, qui a reçu les images iraniennes.

L'authenticité de cette lettre n'a pu être confirmée dans l'immédiat. Dans ce courrier, qui aurait été adressé aux parlementaires britanniques, la jeune femme répète que "malheureusement, nous avons pénétré dans les eaux iraniennes".

"Je demande aux députés de la Chambre des Communes, après que le gouvernement a promis que ce genre d'incident ne se reproduira plus, pourquoi ont-ils laissé cela se produire et pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas été interrogé à ce sujet?", peut-on lire dans cette lettre lue sur Sky News. "N'est-il pas temps de commencer à retirer nos forces d'Irak et de laisser (les Irakiens) décider de leur propre avenir?"

Cette nouvelle lettre semble être le prolongement de la première, diffusée mercredi et qualifiée de progagande par les autorités britanniques.

L'auteur du courrier ajoute qu'"en dépit de nos erreurs, ils nous ont traité convenablement et avec humanité".

La diffusion de la première lettre, dans laquelle Faye Turney reconnaissait que son groupe avait effectivement "empiété" dans les eaux iraniennes, avait été condamnée par le Premier ministre britannique Tony Blair, ainsi que par le Foreign Office et le ministère de la Défense.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Jeu 29 Mar 2007, 22:23

Citation :
jeudi 29 mars 2007, 21h55

La ministre britannique des Affaires étrangères condamne l'utilisation de Faye Turney à des fins de propagande

LONDRES (AP) - La ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett a condamné jeudi soir l'utilisation faite par l'Iran de la femme marin Faye Turney, qualifiant cette propagande de "scandaleuse et cruelle".

Mme Beckett a précisé que le Foreign Office n'avait pas encore vu la deuxième lettre diffusée par la télévision iranienne et attribuée à la seule femme parmi les 15 marins britanniques arrêtés vendredi dernier et accusés par Téhéran d'avoir pénétré les eaux territoriales iraniennes.

La secrétaire au Foreign Office a cependant fait état de "graves préoccupations quant aux circonstances dans lesquelles (cette lettre) a été préparée et diffusée".

"Cette tentative flagrante d'utilisation du marin de 1e classe Turney à des fins de propagande est scandaleuse et cruelle", a-t-elle ajouté.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Jeu 29 Mar 2007, 22:36

ça sent de plus en plus mauvais cette histoire pour les iranniens
l'intervention des SAS pointe petit à petit le bout de sont nez j'ai l'impressions
enfin je peut toujours me tromper
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4203
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 02:14

Jefgte a écrit:
Li bé rez les Bri tish

Li be rez les Bri tish

Li be rez les Bri tish



Je crois que Bill est dans la manif...



Jef salut


oui mais en face avec une matraque un casque et des bombes lacrymo

bon serieux, je serais content que les mariins rentre chez eux.

mais je me pose quand meme quelques questions sur le fond.
1- ce n'est pas la premiere fois que des roosbeefs se fond ramasser du mauvais cote de la frontierer et ont passe notre temps a survoler l'Iran avec des avions de reconnaissance et a les regarder de pres, ca ne m'etonnerait meme pas qu'il y ais deja du personnel infiltres dans certaines montagnes d'iran.... ils en ont sans doute un peu marre et ont piquer une crise de colere

2- des histoires de frontieres floues ne sont pas ce qui manque, j' en connais quelques une entre l'alsace et la france ou l'allemagne qui pourtant sont des pays civilises !
alors la frontiere entre l'Irak et l'Iran a ete decide par qui, ou, comment est ce que l'iran a ete d'accord......apres avoir ete en guerre froide ou chaude avec l'irak et les USA pendant 30 ans
ca m'etonnerait qu'ils soient d'accord avec la frontiere, surtout si celle ci depend du parcours d'une riviere qui forme des ilots de sable baladeur tout le long de l'estuaire, si la frontiere suis le cours majeur, ca ne m'etonnerait pas que certain ilots soit amenes a changer de nationalite.
l'ilots s'en fiche, mais pas les imbeciles de tout bord autour.

questions bete: le Mont saint michel est en bretagne ou en Normandie ???? bon, maintenant colle le dans le Chatt el Rabat et pose vous la question si la mosquee Saint Michel est Irakienne ou Iranienne

3- les british braille que les marins sont restes du bon cote de la ligne.... ils ont aussi brailles qu'ils sont partis liberes l'Irak pour sauver le peuple Irakien d'un dictateur qui les martirisait et disposait d'armes de destruction massive capable de ravager la planete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 04:10



ton discours est plus endormans que mes cous de philo!!! non, je blague!! tu soulève des points très intéressant! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 06:32

l'Iran pense probablement être dans son bon droit au sujet de la frontière, qui est probablement assez "floue" (cf: la frontière terrestre entre la Syrie et la Turquie n'est pas la même sur les cartes Syriennes et Turques, par exemple...). Celà n'excuse en rien le fait de détenir 15 militaires Anglais, et de s'en servir pour détourner une fois de plus l'attention sur les problèmes d'uranium enrichi, en espérant avoir le temps de faire sauter une bombe N ....avant que les USA ou Israel ne se décident à frapper leurs installations.
X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 08:17

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 0h34

Marins britanniques en Iran: l'ONU adopte une déclaration très édulcorée

NEW YORK (AFP) - Une semaine après la capture de 15 marins britanniques par l'Iran, le blocage demeure entre Londres et Téhéran alors qu'à l'ONU, le Conseil de sécurité a adopté une déclaration édulcorée appelant à "une prompte résolution" de la crise.

Les membres du Conseil "expriment leur profonde préoccupation à la suite de la capture par les Gardiens de la révolution iraniens de 15 marins britanniques et de la poursuite de leur détention", a déclaré à la presse l'ambassadeur d'Afrique du Sud, Dumisani Kumalo.

Les Quinze "appellent le gouvernement iranien à permettre un accès consulaire aux quinze marins". Ils "soutiennent les appels déjà faits, y compris par le secrétaire général de l'ONU (Ban Ki-moon), à une prompte résolution du problème, qui inclut la libération de ces personnels", conclut le texte.

La déclaration a largement été édulcorée à la demande de la Russie, opposée à une mention de la localisation du lieu de la capture, point de contentieux entre Londres et Téhéran, et à un appel à la libération "immédiate" des marins.

L'Iran affirme que les marins capturés le 23 mars dans le Golfe se trouvaient dans ses eaux territoriales, Londres assurant qu'ils se trouvaient dans les eaux irakiennes.

Téhéran a exigé jeudi soir que la Grande-Bretagne reconnaisse une violation de ses eaux territoriales par les quinze militaires. Les dirigeants britanniques "doivent accepter que cette violation s'est produite, cela aidera à régler l'affaire", a déclaré le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki à la télévision d'Etat.

Pour la première fois, un militaire iranien, le général Setareh a présenté jeudi à la télévision des cartes maritimes et un appareil GPS pour prouver selon lui que les marins étaient bien entrés dans les eaux iraniennes.

L'agence iranienne Irna a publié le même jour ce qu'elle a présenté comme une deuxième lettre de l'otage Faye Turney, dans laquelle la jeune femme affirme qu'il est temps que les troupes britanniques quittent l'Irak.

"Le temps n'est-il pas arrivé pour que nos forces quittent l'Irak et permettent aux Irakiens de décider de leur sort", demande Mme Turney dans la missive qui lui est attribuée.

La crise entre l'Iran et la Grande-Bretagne était encore montée d'un cran jeudi avec la rupture des relations bilatérales par Londres, puis le changement d'avis de Téhéran revenu sur sa promesse de libérer Faye Turney, 26 ans, mettant en cause l'attitude "incorrecte" de Londres, qui a appelé à faire pression sur l'Iran.

"L'attitude de Londres constitue une fuite en avant", a accusé Ali Larijani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien.

"Au lieu d'envoyer une équipe technique pour examiner le problème, ils ont fait du tapage médiatique, annoncé le gel des relations, parlé du Conseil de sécurité", a affirmé M. Larijani.

La veille, le ministère des Affaires étrangères avait annoncé que Faye Turney serait relâchée "d'ici un ou deux jours", après la diffusion par une télévision iranienne des premières images des marins depuis leur capture.

Dans ces images, Faye Turney, coiffée d'un voile, admettait, dans une déclaration en anglais et dans une première lettre à sa famille qui lui était attribuée par la TV, que les marins avaient pénétré dans les eaux iraniennes.

Le Premier ministre britannique Tony Blair a répliqué en s'engageant à "accentuer la pression" sur l'Iran, affirmant disposer "de toute une série de mesures", et a dénoncé comme une "honte" la diffusion d'images de la jeune femme.

Un début d'ouverture pourrait venir de la Turquie avec une demande d'Ankara en faveur de la libération de la jeune femme, que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s'est dit prêt à examiner avec un "regard positif", selon la télévision d'Etat iranienne.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 08:26

wielingen a écrit:
Téhéran a exigé jeudi soir que la Grande-Bretagne reconnaisse une violation de ses eaux territoriales par les quinze militaires. Les dirigeants britanniques "doivent accepter que cette violation s'est produite, cela aidera à régler l'affaire", a déclaré le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki à la télévision d'Etat.
Ca, c'est completement debile!
Faut pas accepter ca!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 10:03

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 8h22

Londres veut accroître la pression internationale sur l'Iran

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne va chercher à accroître la pression internationale exercée sur l'Iran pour qu'il relâche 15 marins et fusiliers-marins capturés il y a une semaine, et a annoncé qu'elle répondrait bientôt à un message du gouvernement iranien sur cette crise.

A l'issue d'une journée qui a vu un fort accroissement des tensions entre Londres et Téhéran, responsable d'une hausse du prix du pétrole, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une déclaration - au contenu fortement édulcoré - exprimant sa "profonde préoccupation" face à la situation et appelant à la libération des marins.

Londres, qui espérait un texte plus musclé, va exhorter l'Union européenne à l'aider à isoler l'Iran lors d'une réunion de deux jours des ministres des Affaires étrangères du bloc qui débute vendredi.

Une porte-parole du Foreign Office a déclaré que la Grande-Bretagne était en train de préparer une réponse à un message qui lui a été adressé par le gouvernement iranien.

"(...) Nous considérons avec sérieux ce message et bientôt nous répondrons officiellement au gouvernement iranien", a-t-elle dit sans fournir de précisions.

UNE DÉCLARATION ÉDULCORÉE

L'agence de presse iranienne IRNA rapporte que le ministère des Affaires étrangères iranien a envoyé à l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran un message demandant les "garanties indispensables que la violation des eaux iraniennes ne se répètera pas".

Londres et Téhéran divergent sur le lieu précis où les 15 militaires britanniques ont été capturés: dans les eaux irakiennes ou iraniennes, selon l'un et l'autre respectivement.

Selon la Grande-Bretagne, des données de positionnement par satellite montrent que l'incident s'est produit dans les eaux irakiennes, mais Téhéran dispose d'un enregistrement vidéo et de cartes prouvant selon lui qu'il s'est produit dans les eaux iraniennes.

Faisant monter encore d'un cran la tension, l'Iran a publié jeudi une deuxième lettre censée avoir été rédigée par la seule femme du groupe de militaires détenus, Faye Turney, dans laquelle elle réitère que son groupe a "pénétré dans les eaux iraniennes". La secrétaire au Foreign Office, Margaret Beckett, a jugé la publication de cette lettre "scandaleuse et cruelle".

Les deux lettres attribuées à Turney sont écrites dans un anglais bancal, et certains linguistes en ont extrapolé que le texte avait peut-être été écrit en farsi puis traduit en anglais.

Londres souhaitait que le Conseil de sécurité adopte jeudi une déclaration dure à l'égard de l'Iran mais à l'issue de plusieurs heures de négociations sur ces quelques phrases la Russie s'est opposée à un texte qui aurait exigé une libération immédiate des militaires. Le résultat final est nettement édulcoré.

Londres compte à présent évoquer la question lors de la réunion des ministres européens des Affaires étrangères organisée vendredi et samedi à Brême, en Allemagne.

INTERCESSION DE LA TURQUIE

La Grande-Bretagne, qui a gelé ses échanges diplomatiques avec l'Iran hors discussions sur le sort des militaires, va demander au reste de l'UE de l'imiter en adoptant des mesures de fermeté vis-à-vis de Téhéran, a-t-on appris de sources gouvernementales.

L'Iran a estimé pour sa part que son différend avec la Grande-Bretagne devait être réglé par des canaux bilatéraux.

"La tentative du gouvernement britannique d'impliquer dans cette affaire des tierces parties, dont le Conseil de sécurité, est mal avisée", a déclaré la mission de l'Iran à l'Onu dans un communiqué.

La porte-parole du Foreign Office a fait savoir que l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran avait reçu un message officiel du gouvernement iranien mais elle a dit ne pas pouvoir préciser quand. "Ce type d'échanges est toujours confidentiel, donc nous ne pouvons divulguer aucun détail", a-t-elle dit.

Par ailleurs, jeudi, la télévision iranienne a rapporté que le président Mahmoud Ahmadinejad étudierait une demande de libération de Turney formulée par la Turquie. Elle a précisé que le Premier ministre turc Tayyip Erdogan avait demandé à Ahmadinejad de la libérer, lors d'un entretien téléphonique.

Il existe des précédents. En 2004, l'Iran avait détenu pendant trois jours huit militaires britanniques, à une période où les tensions avec les pays occidentaux étaient moindres.

En 1979, au moment de la révolution islamique, des étudiants iraniens ont pris le contrôle de l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran, prenant en otages 90 personnes, dont 52 ont été maintenues en captivité pendant 444 jours.

Source: Reuters
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 10:04

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 8h32

La crise irano-britannique fait flamber les cours du pétrole

SINGAPOUR (AP) - Les cours du pétrole ont continué à flamber vendredi tandis que l'impasse entre la Grande-Bretagne et l'Iran dans l'affaire des marins capturés a été portée devant les Nations unies et que les marchés, nerveux, redoutent un impact négatif de la crise sur les exportations de brut.

Après s'être hissé jeudi à son point culminant depuis six mois, le cours à terme du brut léger a encore augmenté de 43 cents à 66,46 dollars le baril au cours de la cotation électronique en Asie en milieu de matinée sur la Bourse des matières premières de New York.

Le baril s'échangeait jeudi à 66,03 dollars à la Bourse des matières premières -soit le taux le plus haut depuis le 8 septembre 2006, quand le brut avait fini à 66,25 dollars.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 12:31

Une chance que j'ai remplis ma cuve lol lol! debut de semaine lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 12:45

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 12h23

Crise Iran-GB: la télé iranienne diffuse l'interview d'un autre marin britannique

TEHERAN (AFP) - La télévision iranienne en langue arabe a diffusé vendredi l'interview d'un marin parmi les 15 militaires britanniques capturés le 23 mars dans le Golfe, qui reconnaît que son équipe était entrée dans les eaux iraniennes.

La télévision officielle Al-Alam a diffusé les images d'un marin s'exprimant en anglais et déclarant "regretter profondément être entré dans (les) eaux" iraniennes.

Une semaine après la capture de 15 marins britanniques par l'Iran, le blocage demeure entre Londres et Téhéran alors qu'à l'ONU, le Conseil de sécurité a adopté une déclaration édulcorée appelant à "une prompte résolution" de la crise. Les membres du Conseil "expriment leur profonde préoccupation à la suite de la capture par les Gardiens de la révolution iraniens de 15 marins britanniques et de la poursuite de leur détention", a déclaré à la presse l'ambassadeur d'Afrique du Sud, Dumisani Kumalo.

Les Quinze "appellent le gouvernement iranien à permettre un accès consulaire aux quinze marins". Ils "soutiennent les appels déjà faits, y compris par le secrétaire général de l'ONU (Ban Ki-moon), à une prompte résolution du problème, qui inclut la libération de ces personnels", conclut le texte.

La déclaration a largement été édulcorée à la demande de la Russie, opposée à une mention de la localisation du lieu de la capture, point de contentieux entre Londres et Téhéran, et à un appel à la libération "immédiate" des marins.

Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, la Grande-Bretagne s'est déclaré satisfaite du texte adopté par la Conseil de sécurité. Une porte-parole du Foreign Office a souligné qu'il représentait ce à quoi "avait travailler" le Royaume Uni, se félicitant de l'unanimité obtenu au sein du Conseil et faisant valoir qu'il fallait maintenant "aller de l'avant". "Notre position est claire, nous voulons leur libération immédiate (des 15 prisonniers)", a toutefois rappelé la porte-parole.

L'Iran affirme que les marins capturés le 23 mars dans le Golfe se trouvaient dans ses eaux territoriales, Londres assurant qu'ils se trouvaient dans les eaux irakiennes.

Téhéran a exigé jeudi soir que la Grande-Bretagne reconnaisse une violation de ses eaux territoriales par les quinze militaires. Les dirigeants britanniques "doivent accepter que cette violation s'est produite, cela aidera à régler l'affaire", a déclaré le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki à la télévision d'Etat.

Pour la première fois, un militaire iranien, le général Setareh a présenté jeudi à la télévision des cartes maritimes et un appareil GPS pour prouver selon lui que les marins étaient bien entrés dans les eaux iraniennes.

L'agence iranienne Irna a publié le même jour ce qu'elle a présenté comme une deuxième lettre de l'otage Faye Turney, dans laquelle la jeune femme affirme qu'il est temps que les troupes britanniques quittent l'Irak.

"Le temps n'est-il pas arrivé pour que nos forces quittent l'Irak et permettent aux Irakiens de décider de leur sort", demande Mme Turney dans la missive qui lui est attribuée.

La crise entre l'Iran et la Grande-Bretagne était encore montée d'un cran jeudi avec la rupture des relations bilatérales par Londres, puis le changement d'avis de Téhéran revenu sur sa promesse de libérer Faye Turney, 26 ans, mettant en cause l'attitude "incorrecte" de Londres, qui a appelé à faire pression sur l'Iran.

"L'attitude de Londres constitue une fuite en avant", a accusé Ali Larijani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien.

"Au lieu d'envoyer une équipe technique pour examiner le problème, ils ont fait du tapage médiatique, annoncé le gel des relations, parlé du Conseil de sécurité", a affirmé M. Larijani.

La veille, le ministère des Affaires étrangères avait annoncé que Faye Turney serait relâchée "d'ici un ou deux jours", après la diffusion par une télévision iranienne des premières images des marins depuis leur capture.

Dans ces images, Faye Turney, coiffée d'un voile, admettait, dans une déclaration en anglais et dans une première lettre à sa famille qui lui était attribuée par la TV, que les marins avaient pénétré dans les eaux iraniennes.

Le Premier ministre britannique Tony Blair a répliqué en s'engageant à "accentuer la pression" sur l'Iran, affirmant disposer "de toute une série de mesures", et a dénoncé comme une "honte" la diffusion d'images de la jeune femme.

Un début d'ouverture pourrait venir de la Turquie avec une demande d'Ankara en faveur de la libération de la jeune femme, que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s'est dit prêt à examiner avec un "regard positif", selon la télévision d'Etat iranienne.


Cature vidéo de Nathan Thomas Summers l'un des marins britanniques capturé en Iran le 30 mars 2007. (AFP/AL-ALAM TV)

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 13:44

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 12h33

L'un des marins britanniques capturés par Téhéran présente des excuses à la télévision iranienne

TEHERAN (AP) - Un marin britannique est apparu vendredi sur une chaîne d'Etat iranienne en langue arabe pour y présenter des excuses pour avoir pénétré dans les eaux iraniennes "sans autorisation".

Ce militaire, dont le nom a été donné en farsi comme étant Nighton Thomas Summers, a déclaré être conscient du fait que cet incident au cours duquel il a été capturé en compagnie de 14 marins et Marines britanniques dont une femme est le second impliquant du personne militaire britannique dans les eaux iraniennes.

"Une fois encore, je présente les excuses les plus plates pour avoir pénétré dans vos eaux", a souligné Summers.

Les images diffusées par Al-Alam montre Summers assis sur fond de rideau fleuri au côté d'un autre marin et de la femme marin Faye Turney. Les deux hommes portaient des treillis aux couleurs de camouflage arborant un insigne sur la poitrine sur lequel on pouvait lire "Royal Navy" ainsi qu'un petit drapeau britannique sur leur manche gauche.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 16:13

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 13h37

Marins britanniques à la TV iranienne: "un scandale" pour Londres

LONDRES (AFP) - La nouvelle présentation à la télévision iranienne d'un marin britannique détenu est "scandaleuse" et relève de la "propagande", a déclaré vendredi le ministère britannique des Affaires étrangères.

Dans le même temps, l'Iran a dénoncé "un acte illégal", mais sans formuler de demande d'excuses de la Grande-Bretagne dans sa "note diplomatique formelle" remise jeudi, et rendue publique vendredi par l'ambassade d'Iran à Londres.

"Utiliser notre personnel militaire à de telles fins de propagande est scandaleux", a déclaré un porte-parole du Foreign Office, en réaction à la diffusion par la télévision iranienne en langue arabe Al-Alam de l'interview d'un 2e marin faisant partie du groupe de 15 militaires britanniques capturés le 23 mars dans le Golfe.

Le marin, qui s'identifie comme Nathan Thomas Sommers, dit "regretter profondément être entré dans (les) eaux" iraniennes.

Mercredi, Al-Alam avait diffusé les premières images des marins. La seule femme du groupe, Faye Turney, 26 ans, portant un voile noir, y reconnaissait aussi avoir "pénétré" dans les eaux iraniennes.

La "note diplomatique formelle" réaffirme la position de Téhéran selon laquelle les marins britanniques capturés le 23 mars ont "pénétré dans les eaux territoriales iraniennes" et relève que "des actes similaires ont eu lieu dans le passé et des avertissements ont été lancés".

En conséquence, le gouvernement iranien "proteste fermement contre cet acte illégal", insiste sur le "respect des règles et principes des lois internationales concernant la souveraineté et l'intégrité territoriale des Etats", souligne la "responsabilité du gouvernement britannique dans les conséquences de telles violations" et demande des "garanties pour éviter la récurrence de tels actes".

Cette note transmise jeudi soir à l'ambassade du Royaume-Uni à Téhéran apparait être d'une tonalité plus modérée que les propos vendredi matin du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui a déclaré que la Grande-Bretagne devait présenter ses excuses à l'Iran en vue de résoudre cette crise.

"Au cours des dernières années, les forces britanniques ont violé le droit international et franchi les frontières iraniennes, la Grande-Bretagne devrait présenter des excuses à l'Iran", a dit le président dans une conversation téléphonique avec le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, selon la télévision iranienne.

Jeudi le général Alireza Afshar, membre de l'état-major des forces armées, avait également exigé des excuses et le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki avait demandé que Londres reconnaisse une violation des eaux territoriales iraniennes.

Si l'Iran affirme que les marins capturés dans le Golfe se trouvaient dans ses eaux territoriales, Londres assure qu'ils se trouvaient dans les eaux irakiennes.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 16:13

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 14h31

Un deuxième Britannique admet à la TV être entré dans les eaux iraniennes

Par Pierre CELERIER

TEHERAN (AFP) - La télévision iranienne a pour la seconde fois diffusé vendredi des images d'un des 15 marins britanniques capturés dans le Golfe reconnaissant qu'ils sont entrés dans les eaux iraniennes, une violation pour laquelle le président Mahmoud Ahmadinejad a exigé les excuses de Londres.

La Grande-Bretagne a jugé "scandaleuse" la nouvelle présentation d'un marin détenu à la télévision et la ministre des Affaires étrangères Margaret Beckett a déclaré ne voir "aucun signe" que l'Iran cherche à résoudre la crise diplomatique majeure entre les deux pays, entrée dans sa deuxième semaine.

"Je voudrais présenter mes excuses pour être entré dans vos eaux sans permission", déclare le marin lors d'une "interview" diffusée par la télévision officielle iranienne en langue arabe Al-Alam, immédiatement dénoncée par Londres.

Se présentant comme Nathan Thomas Sommers, il ajoute que les autorités iraniennes se sont montrées "très amicales" et se dit "très reconnaissant qu'aucun mal ne (leur) ait été fait", dans cet entretien également diffusé par d'autres médias iraniens.

Al-Alam, qui avait diffusé mercredi les premières images des captifs, montre le marin assis à côté d'un autre militaire non identifié et de la seule femme membre de l'équipe, Faye Turner, 26 ans.

Cette dernière avait également reconnu mercredi avoir pénétré dans les eaux iraniennes le 23 mars, contrairement à ce que soutient Londres qui dit que son équipage se trouvait dans les eaux irakiennes au moment de sa capture.

"Utiliser notre personnel militaire à de telles fins de propagande est scandaleux", s'est insurgé un porte-parole du Foreign Office.

Les Britanniques n'ont pas oublié comment huit de leurs soldats avaient été capturés en juin 2004 dans les eaux iraniennes et relâchés trois jours plus tard après avoir subi un simulacre d'exécution.

M. Ahmadinejad a exigé les excuses de la Grande-Bretagne. "Ces dernières années, les forces britanniques ont violé le droit international et franchi les frontières iraniennes, la Grande-Bretagne devrait présenter des excuses à l'Iran", a-t-il dit dans un entretien téléphonique avec le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Ankara a annoncé que Téhéran avait promis de reconsidérer une demande turque pour libérer Faye Turney.

Dans une "note diplomatique formelle" remise par Téhéran à l'ambassade de Grande-Bretagne, l'Iran a toutefois adopté un ton plus modéré, dénonçant un "acte illégal" et demandant des "garanties pour éviter la récurrence de tels actes" mais ne formulant pas de demande d'excuses.

L'Union européenne, dont les ministres des Affaires étrangères sont réunis en Allemagne, vont "envoyer un message de solidarité" avec la Grande-Bretagne, selon l'Allemand Frank-Walter Steinmeier, dont le pays préside l'UE.

Londres a déjà reçu la veille le soutien, bien qu'édulcoré à la demande de la Russie, du Conseil de sécurité de l'ONU, dont les membres ont appelé à une "prompte résolution" de la crise et exprimé "leur profonde préoccupation".

Le texte, qui ne mentionne pas la localisation du lieu de la capture, point de contentieux entre Londres et Téhéran et n'appelle pas à une libération "immédiate" des marins, a cependant été critiqué par Téhéran.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 16:14

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 15h30

Téhéran diffuse une troisième prétendue lettre de Faye Turney

LONDRES (AP) - L'ambassade d'Iran à Londres a rendu publique vendredi une troisième lettre censée avoir été écrite par Faye Turney, seule femme parmi les 15 marins britanniques détenus depuis une semaine par les autorités iraniennes, dénonçant la politique des gouvernement britannique et américain.

Cette prétendue lettre de Faye Turney, adressée au peuple britannique, renouvelle l'appel à un retrait des forces britanniques d'Irak.

"Je vous écris en tant que militaire britannique qui a été envoyé en Irak, sacrifié en raison des politiques interventionnistes des gouvernements Bush et Blair", déclare le texte. "Je crois que pour que nos pays avancent, nous devons commencer à retirer nos forces d'Irak et laisser le peuple d'Irak commencer à reconstruire leurs vies".

La lettre, datée de mercredi, ajoute que Faye Turney est bien traité contrairement "à ce nous entendons et voyons dans les journaux sur la façon dont les prisonniers ont été traités" dans la prison d'Abou Ghraib à Bagdad, où des prisonniers irakiens avaient subi des sévices de la part de soldats américains.

Comme les précédentes lettres attribuées à Faye Turney par Téhéran, la missive a été envoyé aux agences de presse par e-mail par l'ambassade d'Iran à Londres. Son authenticité ne pouvait être vérifiée.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 16:38

Citation :
vendredi 30 mars 2007, 15h33

Image vidéo prise le 30 mars 2007 sur la télévision Al-Alam TV: (GàD) des britanniques Nathan Thomas Summers, Faye Turney et un marin non identifié

La télévision iranienne a pour la seconde fois diffusé vendredi des images d'un des 15 marins britanniques capturés dans le Golfe reconnaissant qu'ils sont entrés dans les eaux iraniennes, une violation pour laquelle le président Mahmoud Ahmadinejad a exigé les excuses de Londres.


(AFP/AL-ALAM TV)

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
MM 40
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1234
Age : 40
Ville : Lyon
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 18:02

Cà montre bien que les démocrassouilles européennes n'ont pas de c*******, si c'était du personnel américain, il y a longtemps que les iraniens auraient ramasser leur paquet de bombes sur la g*****... Et si c'était des russes, il y aurait sûrement quelques gardiens de la Révolution qu'on aurait retrouvé morts dans des circonstances bizarres...


Dernière édition par le Ven 30 Mar 2007, 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: 15 hommes de la royal navy enlevés par l'Iran dans le golfe   Ven 30 Mar 2007, 18:39

a la la
faudrait qu'on aprenne à être un peu plus virulents vis à vis de ça mais bon en espèrant qu'on soit comme les vieux diésel: lent au démmarage mais une fois lancé (mon prof d'anglais dulycée, réserviste de la marine le sortait parfois en cours^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 19:49

je me demande comment réagirez les iraniens si une opération commando devait être effectué et que par hasard , nos amis anglais disparaissaient.....
euh c'est pas un James Bond ah bon ????lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 20:51

Thony a écrit:
je me demande comment réagirez les iraniens si une opération commando devait être effectué et que par hasard , nos amis anglais disparaissaient.....
euh c'est pas un James Bond ah bon ????lol!
Les américains ont déjà essayé une opération commando de sauvetage d'otages en Iran, il y a une vingtaine d'années, et ca a été un fiasco !
L'Iran c'est pas l'Irak et on n'y entre pas aussi facilement mais les européens feraient bien d'être solidaire avec le Royaume Uni dans cette affaire parceque ce qui est arrivé aux britanniques pourrait très bien arriver à d'autres nations qui ont des bâtiments militaires en opération dans la région, comme la France par exemple !
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 30 Mar 2007, 21:32

pour l'opération Eagle Claw, il semble que son echec soit du à la fois à la torp grande complexité de l'opération mais également à une notre grande confiance en soit du personnel americain et l'absence d'équipement adapté

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   

Revenir en haut Aller en bas
 
15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petit bouton d'uniforme Royal Navy XXe, siècle
» LA ROYAL NAVY EN 2015
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HERMES
» militaire - Anglais Royal Navy pour officiers 1891 - 1901
» ROYAL NAVY DESTROYER D'ESCORTES CLASSE HUNT II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Afrique et Moyen Orient :: Pays du golfe persique-
Sauter vers: