AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Ven 23 Mar 2007, 22:05

Citation :
vendredi 23 mars 2007, 20h45

Quinze hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe

BASSORAH, Irak (Reuters) - A la veille de l'examen par le Conseil de sécurité de l'Onu de nouvelles sanctions contre l'Iran pour ses activités nucléaires, l'Iran a provoqué vendredi un grave incident diplomatique avec Londres en enlevant dans le Golfe 15 marins et fusiliers-marins de la Royal Navy.

La Grande-Bretagne a aussitôt réagi en convoquant au Foreign Office l'ambassadeur d'Iran, Rasoul Movahedian, pour exiger la libération immédiate de ses militaires, capturés alors qu'ils procédaient, en vertu d'un mandat de l'Onu, à "un contrôle de routine" sur un navire marchand dans les eaux irakiennes.

L'Iran a répliqué en convoquant le chargé d'affaires britannique à Téhéran au ministère des Affaires étrangères qui, selon la télévision nationale, "a fait part de ses graves objections à la suite de l'entrée illégale de forces militaires britanniques dans les eaux territoriales de notre pays".

L'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran a confirmé l'entretien, sans faire de commentaire.

L'agence officielle Irna, citant de son côté un porte-parole de l'ambassade d'Iran à Londres, a précisé que l'ambassadeur s'était entretenu en outre avec le secrétaire d'Etat au Foreign Office Peter Ricketts "des derniers développements du dossier nucléaire iranien et des efforts britanniques au Conseil de sécurité pour faire passer une nouvelle résolution pour des sanctions contre l'Iran".

La secrétaire au Foreign Office Margaret Beckett s'est dit "extrêmement contrariée" par cette affaire et a reçu le soutien du département d'Etat américain.

"Il se peut que ce soit une méprise. C'est en tout cas comme cela que nous le prenons à l'heure actuelle. Nous attendons que cette erreur soit rectifiée", assure-t-on de source autorisée à Londres.

L'incident, qui a fait grimper de plus de 60 cents les cours du brut, s'est produit en milieu de matinée au large de la péninsule de Fao, dans le Chatt al Arab, le confluent du Tigre et de l'Euphrate qui marque la frontière entre l'Irak et l'Iran.

La veille, l'Iran avait entamé une semaine de manoeuvres navales tout le long de ses côtes, y compris dans cette partie stratégique du Golfe qui jouxte les immenses gisements pétroliers de l'Irak, de l'Iran et du Koweït.

Les marins britanniques "venaient d'achever sans encombre une inspection du navire marchand lorsqu'ils se sont retrouvés avec leurs deux embarcations encerclés par des bâtiments iraniens et escortés vers les eaux territoriales iraniennes", a précisé le ministre de la Défense, à Londres.

AUCUN ENGAMENT ARME

Il n'a pas précisé la nationalité du navire contrôlé par la Royal Navy, qui patrouille régulièrement dans cette zone, mais un pêcheur irakien qui a assisté à la scène a précisé sous le sceau de l'anonymat qu'il battait pavillon iranien et que l'incident s'était déroulé sans violence.

"Espérons que c'est d'une erreur qu'il s'agit, que nous obtiendrons rapidement des éclaircissements et que mes hommes seront vite libérés", a déclaré le contre-amiral Nick Lambert, commandant de la flotte britannique dans le Golfe.

Lors d'une interview accordée à une chaîne de télévision de son navire-amiral, le HMS Cornwall, il a confirmé que cet incident avait été "parfaitement pacifique" et n'avait donné lieu à "aucun engagement armé ou quoi que ce soit de ce genre".

L'officier a précisé avoir reçu l'assurance, par le biais des "maigres échanges de communications" qu'il maintient avec les autorités iraniennes pour des motifs purement techniques, que les 15 marins enlevés "étaient en sûreté entre leurs mains".

Le personnel de la Royal Navy qui procède aux inspections du contenu des navires dans les eaux irakiennes est composé à la fois de marins et de fusiliers-marins. Les militaires américains participent aussi à ces missions, mais l'US Navy a précisé qu'aucun de ses hommes n'était impliqué dans l'incident de vendredi.

Un incident analogue s'était produit en juin 2004, lorsque des Gardiens de la révolution iraniens s'étaient emparés dans le Chatt al Arab de huit militaires britanniques, qui avaient passé trois nuits aux mains de leurs ravisseurs avant de retrouver la liberté.

L'Iran les avait accusés d'avoir pénétré dans ses eaux territoires, ce que les autorités britanniques avaient démenti.

Contrairement aux Etats-Unis, la Grande-Bretagne maintient des relations diplomatiques avec l'Iran, mais elle soutient les efforts de Washington pour imposer des sanctions internationales à Téhéran en raison de ses activités nucléaires sensibles.

La Grande-Bretagne et les Etats-Unis sont en outre tous les deux persuadés que le régime islamiste chiite de Téhéran alimente les violences en Irak, ce que Téhéran nie.



Source: Reuters
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 24 Mar 2007, 01:09

eh bien!!! enfoiré d'iraniens Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 24 Mar 2007, 10:59

Il faut qu'ils les libèrent immédiatement!
C'est un acte totalement inadmissible!
X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 38
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 24 Mar 2007, 12:20

Méfions nous tout de même, la date de cet incident n'est pas innocente à mon sens... Shit

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Sam 24 Mar 2007, 20:36

Jusqu'ici, je n'ai passé que des posts de déconne sur ce forum.
Par contre, le sujet actuel ne donne pas envie de déconner mais soulève de nombreuses questions auxquelles certains pourront répondre.
1- où était la frégate anglaise quand les iraniens ont attaqué les zodiac?
2- la navy fut très forte face à l'argentine, que sera-t-elle face à l'iran?
en quelque sorte, "where's Mrs Thatcher?", avait-elle plus de c....... ?
3- accepter le principe de la fission nucléaire est-il compatible avec le coran?
4- si ce c.. de GWB n'avait pas foutu le merdier en irak, aurait-il plus de moyens pour mettre la pression sur la perse?
5- comment aurait fait la marine nationale, je veux dire à quelle distance se tient la frégate quand les zodiac interviennent? 2 boutres et 2 sambouks face à des zodiac ça peut le faire, face à une frégate?
6- et si ça arrivait à des marins français, faudrait-il qu'ils comptent sur douste?
Allez y! Il y a là des sujets pour le bac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 25 Mar 2007, 09:49

Citation :
samedi 24 mars 2007, 15h40

Les marins britanniques capturés à Fao seraient passés aux aveux

TEHERAN (Reuters) - Les 15 militaires britanniques capturés la veille par les forces iraniennes ont avoué samedi être entrés illégalement dans les eaux territoriales de la République islamique, fait savoir l'armée iranienne.

Londres a, pour sa part, maintenu qu'ils se trouvaient dans les eaux irakiennes du Chatt el Arab, qui délimite la frontière entre l'Irak et l'Iran, au confluent du Tigre et de l'Euphrate.

L'incident, survenu alors que le Conseil de sécurité des Nations unies s'apprête à sanctionner la poursuite des activités nucléaires sensibles de Téhéran, s'est produit au large de la péninsule de Fao.

Les 15 militaires britanniques, parmi lesquels se trouveraient plusieurs femmes, ont été transférés à Téhéran pour y répondre de leur "action agressive", rapporte l'agence de presse iranienne officieuse Fars. L'information n'a pas été confirmée de source officielle.

"Ces individus font l'objet d'une enquête et ont avoué avoir violé les eaux territoriales de la République islamique d'Iran", a affirmé Alireza Afshar, chef d'état-major adjoint de l'armée iranienne, cité par l'agence estudiantine Isna.

"L'enquête se poursuit; ils sont en bonne santé et il n'y a aucun problème", a précisé l'officier au micro de la radio publique, ajoutant que l'opération avait été menée par une unité navale des Gardiens de la Révolution ("pasdaran", bras armé de la Révolution de 19779).

"Nous maintenons qu'ils se trouvaient dans les eaux irakiennes lorsqu'ils ont été pris", a rétorqué un diplomate britannique en poste à Téhéran, qui n'a pas été en mesure de confirmé leur transfert dans la capitale.

"ACTE SUSPECT"

Selon les autorités britanniques, qui n'ont pas révélé les identités des soldats capturés, les marins et fusiliers-marins mandatés par les Nations unies venaient d'achever sans encombre l'inspection d'un navire marchand dans les eaux irakiennes, lorsque leurs deux embarcations ont été encerclés par des bâtiments iraniens puis escortés vers la République islamique.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a dénoncé un "acte suspect contraire au droit international", selon l'Irna.

La marine de guerre iranienne avait entamé la veille une semaine de manoeuvres le long des côtes iraniennes, y compris dans cette partie stratégique du Golfe, qui jouxte les immenses gisements pétroliers de l'Irak, de l'Iran et du Koweït.

Sur les marchés financiers, le pétrole, qui progresse de plus de 1%, a atteint vendredi son cours le plus haut depuis trois mois.

Rasoul Movahedian, ambassadeur d'Iran en Grande-Bretagne, a été convoqué samedi pour la deuxième fois au Foreign Office. Le numéro deux du ministère britannique des Affaires étrangères, David Triesman, va exiger à nouveau auprès de son interlocuteur "la libération immédiate" des militaires, a précisé un porte-parole.

La présidence allemande de l'Union européenne, par la voix du ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, a fait savoir qu'elle ferait de même dans la journée.

Le chargé d'affaires britannique à Téhéran avait, lui aussi, été convoqué la veille au ministère iranien des Affaires étrangères.

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit voter dans la journée, sauf surprise de dernière minute, de nouvelles sanctions contre Téhéran, qui refuse de geler ses activités d'enrichissement d'uranium et que l'Occident soupçonne de vouloir se doter de l'arme nucléaire.

Source: Reuters
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 25 Mar 2007, 10:07

Les marins britanniques capturés à Fao seraient passés aux aveux

n'importe quoi.....avouer quoi, qu'ils faisaient leur boulot?
le problème est que les eaux territoriales doivent se chevaucher, compte tenu de la guerre entre l'Irak et l'iran dans les années 80, ils ne doivent pas être d'accord sur les limites....mais dans ce cas, on considère qu'il s'agit d'un no man's land....prendre en otage une équipe d'inspection de la RN, on est bien dans la même veine que la prise d'otages de l'ambassade des USA pendant la révolution... pas de respect des conventions internationales
X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 25 Mar 2007, 11:56

pour l'instant tout ce que j'ai à dire c'est que les anglais la joue plutôt profil bas:cascoserio:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 25 Mar 2007, 16:51

Citation :
dimanche 25 mars 2007, 14h24

Inquiétude à Londres, sans nouvelle des marins capturés par l'Iran

Par Brigitte DUSSEAU

LONDRES (AFP) - Les Britanniques, de plus en plus inquiets, ont affirmé dimanche ne pas savoir où se trouvaient leurs 15 marins capturés par l'Iran, dans le contexte tendu créé par les nouvelles sanctions de l'ONU imposées à Téhéran pour son programme nucléaire.

"C'est une situation très grave, (source) d'une immense inquiétude. Et c'est pour cela que nous poursuivons toutes les options, dans les négociations, pour essayer de les ramener", a déclaré le ministre à l'Irlande du Nord Peter Hain.

L'ambassadeur britannique à Téhéran Geoffrey Adams a rencontré dans la matinée des responsables du ministère iranien des Affaires étrangères.

Il leur a demandé à pouvoir recontrer les 15 marins, dont une femme, capturés vendredi dans le Golfe, à l'embouchure du Chatt al-Arab, le fleuve frontalier entre l'Irak et l'Iran. Il a également insisté, selon des sources britanniques, sur leur libération immédiate.

"Nous ne savons pas où ils sont, nous aimerions le savoir", a déclaré peu après le secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères David Triesman sur Sky News.

"Nous demandons à savoir s'ils sont déplacés en Iran", a-t-il ajouté.

Les quinze marins avaient achevé une mission d'inspection de routine à bord d'un navire marchand soupçonné de contrebande, lorsqu'ils ont été capturés avec leurs deux bateaux dans les eaux territoriales irakiennes, selon Londres.

Téhéran affirme à l'inverse que ces marins de la frégate HMS Cornwall ont été capturés par la marine des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime, dans les eaux territoriales iraniennes.

"Nous pensons que ce n'est pas vrai. Nous avons dit très clairement que les marins n'entrent jamais intentionnellement dans les eaux iraniennes. Ils n'ont aucune raison de le faire, et les gens devraient accepter que cette assertion est de bonne foi", a affirmé Lord Triesman, en disant espérer "un bon dénouement".

Mais l'heure ne semblait pas dimanche au dénouement.

Téhéran avait affirmé samedi que les 15 marins avaient "avoué" être entrés illégalement dans les eaux territoriales iraniennes. Et selon le Sunday Times dimanche, un site internet associé au président iranien président Mahmoud Ahmadinejad a affirmé que "s'il est prouvé qu'ils ont délibérément pénétré en territoire iranien, ils seront inculpés d'espionnage".

Leur capture ne pouvait pas arriver à un moment plus sensible.

Samedi, le conseil de sécurité de l'ONU - dont le Royaume-Uni est membre permanent - a infligé de nouvelles sanctions à l'Iran, pour son refus de suspendre son enrichissement d'uranium. Téhéran a dénoncé une résolution "inacceptable et inapplicable".

Lord Triesman s'est cependant refusé à faire le lien, expliquant qu'il avait reçu l'"assurance" que le groupe n'était pas retenu otage pour des raisons politiques.

"Notre point de vue, c'est que ces choses ne sont pas liées", a-t-il dit.

Dimanche, le Sunday Telegraph affirmait pour sa part que la CIA aurait averti les Britanniques que les Iraniens pourraient chercher à se venger, après l'arrestation en Irak en janvier par les Américains de cinq responsables présumés du renseignement iranien.

Et l'Independent on Sunday, dont une journaliste se trouvait à bord de la frégate vendredi, a raconté que déjà la veille, une patrouille britannique avait été attirée "vers les eaux iraniennes" par une barge qui venait de charger des voitures de contrebande.

Après être montés à bord, les marins "avaient ordonné à la barge de faire demi-tour" et avaient ensuite pu rejoindre leur canots pneumatiques, sous les rires des contrebandiers, a raconté la journaliste.

Selon elle, le vendredi, ils ont à nouveau inspecté le même navire se livrant à la contrebande de voitures, et c'est là qu'ils sont "tombés dans une embuscade (...) rapidement entourés par 15 à 20 bateaux".

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 25 Mar 2007, 19:09

moi, les barges qui transportent des voitures de contrebande dans le Chatt el Arab, je ne les inspecte pas, je les coule.... comme ça les contrebandiers, ils ne rigolent plus, ils nagent....
heureusemenrt que je ne suis pas militaire....Douste Blazy aurait du boulot, après...
X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Dim 25 Mar 2007, 23:02

Faudrait pas que les iraniens fassent les malins car si cela continue ils vont subir le même sort que l'Argentine qui à su à ses dépends que même assoupit, le lion britannique possède encore des crocs acérés Evil or Very Mad Evil or Very Mad

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 26 Mar 2007, 11:59

Citation :
lundi 26 mars 2007, 0h59

Tony Blair assurent que les marins britanniques détenus par Téhéran n'étaient pas dans les eaux iraniennes

BERLIN (AP) - Le Premier ministre britannique Tony Blair a assuré dimanche à Berlin que les 15 marins et Marines britanniques arrêtés par Téhéran ne se trouvaient pas dans les eaux territoriales iraniennes au moment de leur arrestation et a averti que Londres considérait leur sort comme une question "fondamentale".

"Il est tout simplement faux de dire qu'ils sont allés dans les eaux territoriales de l'Iran", a souligné M. Blair devant la presse, à l'issue du conseil européen informel qui marquait le 50e anniversaire de la signature du Traité de Rome.

"Je souhaite que cette affaire puisse être résolue d'une manière aussi facile et diplomatique que possible", a-t-il ajouté, appelant à la libération immédiate des 15 militaires.

Qualifiant la situation de "très grave", il a déclaré espérer que les Iraniens "comprennent combien cette question est fondamentale pour le gouvernement britannique".

De son côté, la ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett s'est entretenue tard dimanche au téléphone avec son homologue iranien Manouchehr Mottaki, réitérant la position de Londres selon laquelle les marins et Marines se trouvaient en eaux irakiennes.

Elle a également demandé à M. Mottaki de permettre à des diplomates britanniques de rencontrer les soldats détenus, et exigé leur libération, a fait savoir le Foreign Office.

Le président français Jacques Chirac, qui participait dimanche à son dernier sommet européen, a apporté son soutien à la position britannique. "Nous avons tous affirmé notre totale solidarité avec la Grande-Bretagne", a-t-il dit au cours de sa conférence de presse de clôture. "Il apparaît évident que ces soldats ne se trouvaient pas en zone iranienne au moment des faits."

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, en déplacement à Jérusalem, a également tenu à soutenir la Grande-Bretagne, demandant la libération des soldats.

Source: AP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 26 Mar 2007, 17:21

Citation :
lundi 26 mars 2007, 15h42

Marins britanniques capturés: Téhéran accuse Londres de violation des eaux iraniennes

TEHERAN (AFP) - Les 15 marins britanniques capturés vendredi dans le nord du Golfe sont actuellement "interrogés" et devront "répondre" de violation des eaux territoriales iraniennes, a déclaré lundi un haut diplomate iranien, alors que Londres restait sans nouvelle de ses militaires.

"Le dossier des Britanniques qui ont violé les eaux territoriales iraniennes suit son cours légal et ils doivent répondre de violation", a affirmé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Mehdi Mostafavi, cité par la télévision.

L'ambassadeur britannique à Téhéran a de nouveau rencontré lundi des responsables du ministère iranien des Affaires étrangères, qui lui ont assuré que les 15 marins étaient "en bonne forme", selon un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères.

Lors de ces entretiens initiés par Londres, l'ambassadeur Geoffrey Adams "a insisté pour savoir où se trouvent détenus les (marins), pour avoir un accès consulaire, et pour savoir quels sont les plans iraniens pour leur libération", a précisé ce porte-parole.

"Le ministère iranien des Affaires étrangères nous a assurés que le groupe était en bonne forme et se trouvait en Iran", a encore déclaré ce porte-parole.

"Les marins britanniques sont actuellement interrogés et on doit déterminer s'ils sont entrés volontairement ou par erreur dans les eaux territoriales iraniennes. Lorsque cela sera clair, une décision sera prise" en ce qui les concerne, a ajouté M. Mostafavi.

Les 15 marins, dont une femme, capturés près du Chatt-Al-Arab, le fleuve frontalier entre l'Irak et l'Iran, en étaient lundi à leur quatrième jour de détention.

Aucune photo ou vidéo n'a été diffusée.

L'agence semi-officielle iranienne Fars a affirmé samedi qu'ils avaient été transférés à Téhéran. Mais les autorités iraniennes n'ont pas confirmé ce transfert.

A Bagdad, le ministre irakien des Affaires étrangères Hoshyar Zebari, prenant position pour la première fois dans cette affaire, a déclaré lundi que les marins avaient été capturés dans les eaux irakiennes, comme l'affirme Londres, rejetant la version de Téhéran selon laquelle, ils ont été capturés dans les eaux iraniennes.

Mais, selon Téhéran, ils auraient "avoué" avoir pénétré illégalement dans les eaux iraniennes et "ont reconnu leur erreur".

M. Mostafavi a également démenti les informations selon lesquelles l'Iran "veut échanger les marins britanniques contre les diplomates iraniens arrêtés" à Erbil (nord de l'Irak) par les forces américaines en janvier.

La tension croissante entre Londres et Téhéran, dans le contexte des nouvelles sanctions imposées samedi par l'ONU à l'Iran pour son programme nucléaire, a contribué lundi à une forte hausse des cours du pétrole.

Le brut a atteint son plus haut niveau de l'année, frôlant les 64 dollars à Londres et les 63 dollars à New York.

Dimanche soir, le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki avait réaffirmé que les marins étaient accusés d'avoir pénétré "illégalement" dans les eaux territoriales iraniennes. Et il avait laissé entendre qu'une inculpation était possible, en ajoutant que "l'affaire est en train d'être examinée d'un point de vue légal".

Peu avant, le Premier ministre Tony Blair avait jugé "fondamental" que les Britanniques soient libérés au plus tôt, en dénonçant une capture "injustifiée".

La ministre des Affaires étrangères Margaret Beckett a ensuite dans une conversation téléphonique avec M. Mottaki demandé un "accès consulaire" aux marins capturés, réaffirmant "très clairement" qu'ils se trouvaient dans les eaux irakiennes au moment de leur capture.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 26 Mar 2007, 17:35

attention ça va péter si ça continue
si les iraniens ne rende pas les marins
ils vont se faire couler
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 26 Mar 2007, 18:09

Je serais pas etonné que l'aviation anglaise et americaine ne lance des frappes contre les navires de la marine iranienne

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Lun 26 Mar 2007, 23:20

Citation :
lundi 26 mars 2007, 22h11

Les 15 marins britanniques capturés interrogés en Iran

TEHERAN (AFP) - Les 15 marins britanniques capturés dans le Golfe sont actuellement interrogés en Iran et devront "répondre" de violation des eaux territoriales iraniennes, ont déclaré lundi les autorités de Téhéran.

Entretemps, la chef de la diplomatie britannique Margaret Beckett a de nouveau exhorté Téhéran à autoriser des responsables de son pays à rencontrer les militaires arrêtés vendredi, alors que l'ambassadeur d'Iran à Londres Rasoul Movahedian a été convoqué pour la troisième fois au Foreign Office.

Londres affirme que ses militaires ont été capturés dans les eaux irakiennes.

"Le dossier des Britanniques qui ont violé les eaux territoriales iraniennes suit son cours légal et ils doivent répondre de violation", a affirmé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Mehdi Mostafavi, cité par la télévision.

"Les marins sont actuellement interrogés et on doit déterminer s'ils sont entrés volontairement ou par erreur dans les eaux territoriales iraniennes. Lorsque cela sera clair, une décision sera prise", a-t-il ajouté.

Aucune photo ou vidéo n'a été diffusée des 15 marins, dont une femme, capturés alors qu'ils effectuaient à bord de deux bateaux une patrouille de routine à l'embouchure du Chatt al-Arab, fleuve frontalier entre l'Irak et l'Iran.

L'agence semi-officielle iranienne Fars a dit samedi qu'ils avaient été transférés à Téhéran. Mais les autorités n'ont pas confirmé.

L'ambassadeur de Grande-Bretagne à Téhéran Geoffrey Adams a de nouveau rencontré des responsables des Affaires étrangères iraniennes, qui lui ont assuré que les 15 marins étaient "en bonne forme", selon le Foreign Office à Londres.

M. Adams "a insisté pour savoir où sont détenus les (marins), pour avoir un accès consulaire et savoir quels sont les plans iraniens pour leur libération", a-t-il précisé.

"Nous voulons voir sur place si nos marins sont en bonne forme ou pas, s'ils sont en bonne santé", a déclaré Mme Beckett à son arrivée à Ankara, alors que son collègue à la Défense Des Browne a assuré devant le Parlement que son gouvernement mettait tout en oeuvre pour obtenir leur libération.

A Londres, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Lord David Triesman a répété devant l'ambassadeur iranien "les demandes du gouvernement" britannique.

Appuyant la version de Londres, le ministre irakien des Affaires étrangères Hoshyar Zebari, prenant position pour la première fois, a déclaré que les marins avaient été capturés dans les eaux irakiennes.

Mais, selon Téhéran, les militaires ont "avoué" avoir pénétré illégalement dans les eaux iraniennes et "ont reconnu leur erreur".

M. Mostafavi a démenti les informations selon lesquelles l'Iran "veut échanger les marins britanniques contre les diplomates iraniens arrêtés" en janvier à Erbil, dans le nord de l'Irak, par les forces américaines.

La tension croissante entre Londres et Téhéran, dans le contexte des nouvelles sanctions imposées par l'ONU à l'Iran pour son programme nucléaire controversé, a contribué à une forte hausse des cours du pétrole. Le brut a atteint son plus haut niveau de l'année, frôlant les 64 dollars à Londres et les 63 USD à New York.

Dimanche, le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki, réaffirmant que les marins étaient accusés d'avoir pénétré "illégalement" dans les eaux iraniennes, a laissé entendre qu'une inculpation était possible.

Avant lui, le Premier ministre Tony Blair a jugé "fondamental" que les Britanniques soient libérés au plus tôt, dénonçant une capture "injustifiée".

La Maison Blanche a dit soutenir fermement M. Blair dans la crise et partager "son inquiétude et son indignation", en assimilant cette capture à une "prise d'otages".

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Mar 27 Mar 2007, 12:51

Citation :
mardi 27 mars 2007, 12h24

Marins britanniques détenus en Iran: Tony Blair met en garde l'Iran

Par Djallal MALTI

LONDRES (AFP) - Le Premier ministre britannique Tony Blair a haussé le ton mardi à propos des quinze marins britanniques capturés par l'Iran dans le Golfe, prévenant qu'on entrerait dans une "nouvelle phase" en cas d'échec des efforts diplomatiques pour leur libération.

"Ce que nous essayons de faire pour le moment c'est de poursuivre cela par des canaux diplomatiques et faire comprendre au gouvernement iranien que ces gens doivent être relâchés et qu'il n'y a absolument aucune justification à leur détention", a déclaré M. Blair sur GMTV.

"J'espère que nous parviendrons à leur faire réaliser qu'ils doivent les libérer", a-t-il ajouté. Mais dans la négative, "cela va aller vers une nouvelle phase", a prévenu le Premier ministre britannique.

M. Blair a refusé d'en préciser la nature. "Nous allons voir", s'est-il contenté d'indiquer.

"Mais ce qu'ils (les autorités iraniennes) devraient comprendre c'est que l'on ne peut avoir une situation où nos hommes et femmes sont appréhendés alors qu'ils se trouvent dans les eaux territoriales irakiennes dans le cadre d'un mandat de l'ONU, patrouillant parfaitement justement et en accord avec ce mandat, puis qu'ils soient effectivement capturés et emmenés en Iran", a déclaré M. Blair.

Londres réclame la libération immédiate des quinze marins, capturés vendredi dernier alors qu'ils patrouillaient à bord de deux bateaux à l'embouchure du Chatt al-Arab dans les eaux irakiennes, selon les autorités britanniques.

L'Iran affirme au contraire que les militaires, 8 marins et 7 Royal marines, se trouvaient dans les eaux territoriales iraniennes. Selon Téhéran, ils ont "avoué" être y entrés illégalement.

Téhéran a précisé lundi que les quinze militaires, dont une femme, avaient été "interrogés" et qu'ils devraient "répondre" de la violation des eaux territoriales iraniennes.

La version britannique des faits est appuyée par Bagdad, dont le ministre des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, a affirmé qu'ils avaient été capturés dans les eaux irakiennes.

Selon la BBC, les marins britanniques sont actuellement interrogés par les Gardiens de la révolution à Téhéran, le bras militaire idéologique du régime islamique. Citant une source iranienne haut placée, la BBC a précisé que le groupe était interrogé pour savoir s'il effectuait une mission liée à la collecte de renseignements et indiqué que les interrogatoires pourraient se prolonger pendant plusieurs jours.

Londres a obtenu l'appui de Washington, qui a indiqué lundi partager "l'inquiétude et l'indignation du Premier ministre Blair". "Nous soutenons fermement le message que Tony Blair a adressé hier, le message fort qualifiant la prise d'otages d'injustifiée et d'incorrecte", a déclaré une porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino.

"La seule chose qui soit claire, c'est qu'ils (les Iraniens) ont capturé ces personnes en violation du droit international et qu'elles devraient être libérées", a dit de son côté un responsable du département d'Etat américain sous couvert de l'anonymat.

En Grande-Bretagne, la famille de la seule femme du groupe, Faye Turney, 26 ans, a indiqué mardi traverser "une période très angoissante", dans un communiqué diffusé par le ministère britannique de la Défense.

En visite à Ankara depuis lundi, la ministre britannique des Affaires étrangères, Margarett Beckett, a exhorté Téhéran d'accorder un accès consulaire aux marins, afin de s'assurer de leur bon état de santé.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: 15 hommes de la royal navy enlevés par l'Iran dans le golfe   Mar 27 Mar 2007, 13:20

apparrament c'est en train de partir en cacahuète on dirait
reste à savoir vers qu'elle cacahuète on se dirige
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Mar 27 Mar 2007, 13:21

quelques raids des SAS/SBS et quelques frappes aériennes, en gros de belles cacahuètes Mr. Green Mr.Red

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Mar 27 Mar 2007, 13:51

je trouve celà innadmissible

des agissements de se type sont indigne d'un pays .

longitude , latitude les iraniens devraient reprendre des cours

pol
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Mar 27 Mar 2007, 14:06

d'accord avec toi
PS : si tu pouvais eviter d'écrire en gras, merci d'avance

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Mar 27 Mar 2007, 21:35

Dés que l'Iran a un problème, ils capturent des otages. Réaction habituelle:pirate:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Mar 27 Mar 2007, 23:53

en effet, c'est totalement inadmissible!!!!

clausewitz a écrit:
d'accord avec toi
PS : si tu pouvais eviter d'écrire en gras, merci d'avance

j'avoue que c'est assé inhabituelle mais ca te dérange en quoi??? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Mer 28 Mar 2007, 14:27

Citation :
mercredi 28 mars 2007, 13h30

Marins britanniques: la frégate était dans les eaux irakiennes, affirme Londres

LONDRES (AFP) - Documents à l'appui, le ministère britannique de la Défense a affirmé mercredi que les 15 marins britanniques capturés vendredi dernier par l'Iran se trouvaient selon lui à près d'1,7 mille nautique (3,15 km) à l'intérieur des eaux territoriales irakiennes.

Le ministère a publié lors d'une conférence de presse les données satellite prouvant selon lui la position des 15 marins britanniques dans les eaux territoriales irakiennes de l'embouchure du fleuve Chatt al-Arab, frontalier entre l'Iran et l'Irak.

"La position était de 29 degrés 50,36 minutes Nord / 48 degrés 43,08 minutes Est. Cela place (le navire) à 1,7 mille nautique à l'intérieur des eaux territoriales irakiennes. Ce fait a été confirmé par le ministère des Affaires étrangères irakien", a déclaré l'amiral Charles Style, chef d'état-major adjoint.

Les marins ont été pris "en embuscade" par la marine iranienne et leur détention "est injustifiée et incorrecte", a souligné l'amiral.

L'amiral a précisé que les Iraniens avaient donné deux positions différentes pour le principal bâtiment de la Royal Navy, le Corwall, la première étant à l'intérieur des eaux irakiennes.

L'ambassade iranienne à Londres a aussitôt répliqué mercredi en affirmant dans un communiqué cité par la chaîne Sky News que les marins britanniques capturés se trouvaient dans ses eaux territoriales, tout en se disant "confiante" que Londres et Téhéran puissent "résoudre" cette affaire "par la coopération".

Les marins ont été appréhendés "à 0,5 km" à l'intérieur des eaux iraniennes, selon l'ambassade.

Par conséquent, les marins "sont entrés illégalement dans les eaux territoriales le 23 mars. C'était une violation des frontières internationales", a-t-elle dit.

"Nous comprenons l'inquiétude des familles. Soyez assurés qu'ils vont bien. Nous sommes confiants que les deux gouvernements sont capables de résoudre cette affaire de sécurité à travers leurs contacts et coopération", a ajouté le communiqué.

Téhéran a indiqué précédemment que les marins avaient "avoué" y être entrés illégalement.

Le Premier ministre britannique Tony Blair avait prévenu mardi que si les marins n'étaient pas libérés rapidement, la crise pourrait entrer dans "une nouvelle phase".

La ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett a écourté un voyage en Turquie pour revenir à Londres. Elle doit s'exprimer devant les députés en milieu de journée.

Les 8 marins et 7 Royal marines ont été capturés vendredi dernier alors qu'ils patrouillaient à bord de deux bateaux à l'embouchure du fleuve frontalier Chatt al-Arab.

La délimitation de cette frontière entre l'Iran et l'Irak fait cependant l'objet d'un contentieux en droit international et cette frontière évolue d'autre part en fonction de la direction que prennent les eaux qui sortent du fleuve.


Photo de la frégate HMS Cornwall en station dans le Golfe, diffusée par le ministère britannique de la Défense le 26 mars 2007. (AFP/MOD)



Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   Mer 28 Mar 2007, 14:37

Citation :
mercredi 28 mars 2007, 14h11

Marins britanniques: Londres annonce le gel de ses liens avec l'Iran

LONDRES (AFP) - La ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett a annoncé mercredi le gel des liens bilatéraux avec Téhéran, jusqu'à la résolution de la crise des marins capturés dans le Golfe.

"Nous sommes dans une nouvelle phase. (...) Nous devons concentrer tous nos efforts (...) durant cette phase pour résoudre ce dossier", a-t-elle déclaré.

"Nous allons donc imposer un gel de toutes les affaires officielles bilatérales avec l'Iran, jusqu'à la résolution de cette situation", a poursuivi la ministre devant les députés.

"Personne ne doit douter du sérieux avec lequel nous traitons ces événements", a-t-elle ajouté.

Documents à l'appui, le ministère britannique de la Défense avait auparavant affirmé que les 15 marins britanniques capturés vendredi dernier par l'Iran se trouvaient selon lui à près d'1,7 mille nautique (3,15 km) à l'intérieur des eaux territoriales irakiennes.

Le ministère a publié lors d'une conférence de presse les données satellite prouvant selon lui la position des 15 marins britanniques dans les eaux territoriales irakiennes de l'embouchure du fleuve Chatt al-Arab, frontalier entre l'Iran et l'Irak.

"La position était de 29 degrés 50,36 minutes Nord / 48 degrés 43,08 minutes Est. Cela place (le navire) à 1,7 mille nautique à l'intérieur des eaux territoriales irakiennes. Ce fait a été confirmé par le ministère des Affaires étrangères irakien", a déclaré l'amiral Charles Style, chef d'état-major adjoint.

Les marins ont été pris "en embuscade" par la marine iranienne et leur détention "est injustifiée et incorrecte", a souligné l'amiral.

L'amiral a précisé que les Iraniens avaient donné deux positions différentes pour le principal bâtiment de la Royal Navy, le Corwall, la première étant à l'intérieur des eaux irakiennes.

L'ambassade iranienne à Londres a aussitôt répliqué mercredi en affirmant dans un communiqué cité par la chaîne Sky News que les marins britanniques capturés se trouvaient dans ses eaux territoriales, tout en se disant "confiante" que Londres et Téhéran puissent "résoudre" cette affaire "par la coopération".

Les marins ont été appréhendés "à 0,5 km" à l'intérieur des eaux iraniennes, selon l'ambassade.

Par conséquent, les marins "sont entrés illégalement dans les eaux territoriales le 23 mars. C'était une violation des frontières internationales", a-t-elle dit.

"Nous comprenons l'inquiétude des familles. Soyez assurés qu'ils vont bien. Nous sommes confiants que les deux gouvernements sont capables de résoudre cette affaire de sécurité à travers leurs contacts et coopération", a ajouté le communiqué.

Téhéran a indiqué précédemment que les marins avaient "avoué" y être entrés illégalement.

Le Premier ministre britannique Tony Blair avait prévenu mardi que si les marins n'étaient pas libérés rapidement, la crise pourrait entrer dans "une nouvelle phase".

La ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett a écourté un voyage en Turquie pour revenir à Londres. Elle doit s'exprimer devant les députés en milieu de journée.

Les 8 marins et 7 Royal marines ont été capturés vendredi dernier alors qu'ils patrouillaient à bord de deux bateaux à l'embouchure du fleuve frontalier Chatt al-Arab.

La délimitation de cette frontière entre l'Iran et l'Irak fait cependant l'objet d'un contentieux en droit international et cette frontière évolue d'autre part en fonction de la direction que prennent les eaux qui sortent du fleuve.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe   

Revenir en haut Aller en bas
 
15 hommes de la Royal Navy enlevés par l'Iran dans le Golfe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petit bouton d'uniforme Royal Navy XXe, siècle
» LA ROYAL NAVY EN 2015
» ROYAL NAVY PORTE AVIONS HERMES
» militaire - Anglais Royal Navy pour officiers 1891 - 1901
» ROYAL NAVY DESTROYER D'ESCORTES CLASSE HUNT II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Afrique et Moyen Orient :: Pays du golfe persique-
Sauter vers: