AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 en route vers Vladivostock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: en route vers Vladivostock   Lun 05 Fév 2007, 14:06

alors bon, voila, je suis en train de faire mon visa aupres de l'ambassade de russie a Pekin pour aller faire un saut d'un mois en Siberie dans un bled denomme Abakan que si quelqu'un pourrait me montrer u ca se trouve sur une carte, ca m'arrangerait bien !


je partirai normalement samedi prochain, de Pekin vers Vladivostock ou je passerai une journee en transit avant de prendre le coucou qui m'amenerat a destination finale ou se crashera comme tout Tupolev ou Illiouchine qui se respecte

une question, pour quand je serais a me balader sur les quais de vladivostock, comment ont dit en Russe "je veut prendre en photo le croiseur la bas ??"



pis mon contact a l'arrive est ENCORE un british

je les Hais



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6658
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Lun 05 Fév 2007, 18:07

Les aventure de 'Bill' alias Michel Strogoff en Sibérie.



A mon avis n'essaye pas de photographier un croiseur sinon ils vont te mettre au gnouf....... lol! lol!

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Tiens, V'là Di Vostock?   Lun 05 Fév 2007, 20:00

Surtout, Bill, n'oublie pas ton maillot de bain!
X Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mar 06 Fév 2007, 08:58

de pire en pire, le bled ou je vais est la capitale de la republique du Khakassie


ca ne s'invente pas !!!!

http://www6.gencat.net/llengcat/noves/hm02primavera/internacional/Map_2.pdf

le pays du Khaka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mar 06 Fév 2007, 09:52

Ouais, ca put ton histoire.

N'essayes pas d'apporter un appareil photo, ils tirent a vue.
Meme si a Vlad, il ne doit pas y avoir plus que des carcasses rouillees et radio-actives.
Par contre, un dosimetre peut-etre utile.
Il va pas te sauver la vie, mais au moins tu sauras si tu peux t'approcher...

Tu sais, il y plein de russes a Tokyo, dans un quartier appele Roppongi (le quartier des putes). Elles y sont toutes, a moitie a poil dans la rue. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mar 06 Fév 2007, 15:12

je viens de lire "la maison doree de Samarkand" d'hugo Pratt, une histoire de Corto Maltese

il est aussi partis se foutre dans le khaka en cherchant le grand or d'alexandre le grand

pour Vlad, bah, ont verrat !

j'emmene quelques bouquin avec moi:

le Crabe tambour
le petit monde de Don Camillo
La dramatique histoire des sous marins nucleaires sovietiques
Corto maltese en Siberie
le baron Fou

passerai le temps, en tous cas sur Google earth, il y a un bel aeroport a Abakan (ca veut dire Etron-ville en russe non ???)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mar 06 Fév 2007, 21:11

Tu vas dans un des coins les plus pourris de Russie a part la Sibérie (si ça peut te rassurer....)

Et euh un conseil.... La bas c'est pas "levez les mains " etc... C'est coup de semonce qui te laisse 2 secondes pour obtempérer... Après bah.. euh.. bobo...

Sauf si tu arrive à soudoyer les mecs avec un paquet de clope, ça se fait aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Starshiy
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3377
Age : 67
Ville : Dans le grand sud de l'Europe !!!
Emploi : Repos et sac
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mar 06 Fév 2007, 21:22

Merde en russe : gavno
Si ça peut te servir.

Mais attention, ne t'y mets pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soumarsov.eu
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Ven 09 Fév 2007, 03:33

a y est, j'ai mon visa et mon billet pour Abakan

sont speciaux a l'embassade russie Mr. Green

dernieres nouvelles, mon voyage ne s'arrete pas a Abakan, mais a 80km plus au sud

parait qu'il y en a pour deux heures de route pour y aller

euh Francois, t'as l'air de bien connaitre le quartier russe remplis de putes, t'est un habitue ? sont a combien les tarifs ?


gavno!


Dernière édition par Bill le Mar 04 Juin 2013, 06:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Ven 09 Fév 2007, 09:11

Non je ne connais pas.
La derniere fois que j'y ai mis les pieds, c'est pour voir la coupe du monde (la finale, quand on gagne a un coup de boule a zero).

Sinon, c'est le quartier des etrangers en general.
Je n'y vais guere... il y a trop a faire dans les autres quartier lol!
Et puis, a Tokyo, le mec qui paie pour coucher avec un nenette, il est vraiment debile. Surtotu si il est etranger, blanc ou black!

Ici tu les ramasses avec une eponge, par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Ven 09 Fév 2007, 09:37

cote de ma famille chinoise, ma femme a une cousine qui a 25 ans

sa grand mere, recement a la derniere extremite sur son lit d'hopital a demande que la cousine se trouve un epoux francais, meme de 10 ans plus age que la fille car il lui faut quelqu'un de bien, que si mon epouse ou moi meme pouvont trouver quelqu'un ce serait bien

il faut savoir qu'il y a 6 ans, quand la famille chinoise aprenait que leur fille cherie allait se marier avec un francais (moi!), il y a eut des crises de larmes sur ce mauvais sort qui les frappaient !

parait qu'ont se comporte mieux que des Chinois..... bon, c'est pas dur non plus
lol!

Franz au japon, les mec qui paient son les japonais non ??

Je part demain sur Air Vladivostock What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Ven 09 Fév 2007, 09:53

Ouais, ce sont les japonais qui paient. Les vieux plein de fric.
Faut vraiment etre con pour se taper une ruskof ici scratch
J'suis juste de retour de chez ANA, et en chemin, je me suis fait draguer par deux p'tites nenettes.
- Euh les filles, j'ai presque 40 piges et j'suis marrie!
- daijobu, daijobu (c'est ok, pas grave)

Bon, il passe par Haneda ton avion?
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mer 14 Fév 2007, 07:21

Samedi 9 février 2007

Me voilà arrive en Russie, a Vladivostok

Déja au départ de Pékin quand je faisais la queue pour enregistrer les bagages je voyait bien que c’etait pas Air China, mais du russes.
Le Tupolev 204 pour Vladivostok etait pas mal, même mieux que pas mal de vieux Airbus ou de Boeing pourris d’air China, puis les hôtesses etais sympas, même si le steward avait l’amabilités d’un ours polaire

Atterrissage un peu rude a l’aéroport international de Vladivostok, pas de satellites d’embarquement, l’avion se gare dans un coin, un escalier est amenés et tous le monde descend. L’avion a peine stoppe les capots des moteurs sont ouvert par les rampants qui commencent a tripote dedans. De vieux radar de l’armés sont sur le cote de la piste

Je prends mon temps, descend et essaye d’embarquer dans le vieux bus bondes mais il faut l’intervention d’un gus pour que ca se pousse un peu la dedans. 2 filles blonde me regarde en rigolant, c’est des étudiantes qui ont bien cernes que je ne suis pas russe.
Le bus part, arrive dans un bâtiment dans lesquels tous le monde se précipite !? c’est la douane. Quand ont est tous dedans, ils ferment les portes avec un cadenas derrière nous, ont est enfermes ?! un costaud en costar cravate veut sortir fumer sa cigarette en attendant que les douaniers se manifestent a leurs postes car pour le moment, le rideau de fer est baisses. Des bidasses braillent avec le fumeur qui braille aussi car il ne peut sortir.
J’ai compris un mot au vol, « rapport » comme en français, le fumeur vas devoir s’expliquer pour son tapage.
Il a un début de malaise avec son nez, mais il a un ami qui lui prend fortement les narines entre ses doigt et lui dit un truc. Le gars se met a souffler par le nez le plus fort qu’il peut et un truc immonde finit dans la main de son copain !!! après il vas mieux et demande qu’ont lui lâche le pif malgré que son copain insiste pour une deuxième giclée
Je prend mes distance de ces deux la, on ne sait jamais, parfois les éclats peuvent aller loin.

On attend, attend attend…… au bout d’une demi heure, les rideau se lève et les douaniers prennent leurs place, doucement, il faut encore 10 minutes pour regarder le premier passeport. Au passage, mon œil de voyageur expérimentes voit au mur un panneau expliquant que les étrangers doivent remplir un papier avec présenter des modèles sur la manières de les remplir. Bon ca c’est pour moi.
A la table sous ces panneaux je trouve 4 ou 5 exemplaires de ce que je dois remplir, doit pas y avoir souvent d’étranger qui arrivent par la ?
Puis les papiers que je trouve ne sont pas du même modèle présentes au mur et son entièrement en Russe, rien en Anglais !!
Je fais comment la ?????????
Je me démerde comme je peut avec un russkof que je baptise Boris et qui baragouine l’anglais. Mais quand j’essaye de lui parler en chinois, son visage s’éclaire car il le parle parfaitement, alors nous remplissons ces foutus papier en discutant moitie en Anglais et moitié en Chinois.
Au bout du heure, mon tour arrive, j’ai encore quelque trucs encore a remplir et la douanière s’empare de mon passeport…. Je n’en comprend pas la raison, mais il y a comme un problème, la douanière discute avec mon russkof sinisant qui essayent de m’expliquer le truc.
Au bout d’un moment je comprends quand même qu’il y a un problème avec le visa. Le numéro de mon passeport qui est marque dessus n’est pas bon, il manque deux lettres dedans, ce qui fais que le visa ne colle pas au passeport, ce sont ces cons de l’ambassade de Russie a Pékin qui ont mal recopies et je ne m’en etait pas rendus comptes….. ca vas finir comment ca ??

La douanière n’est pas contente et braille avec Boris qui n’y peut rien, elle appelé un capitaine qui se penche sur les faits et sur mon passeport, je suis assez inquiet, car ma photo se décolle un peu depuis un moment dans le passeport, pas qu’il croient en plus que je l’ai trafique. Je ne dis rien, j’attends.
Boris me dis de ne pas m’en faire, que si la douanière et le capitaine ne sont pas content, ce n’est pas après moi, mais après les types de l’ambassade de Pékin qui font souvent ce genre d’erreur, l’idée qu’un français chercherais a immigre illégalement en Sibérie ne leur a jamais traverses l’esprit tellement que ca semble loufoque

La, nous sommes d’accord !!!

Le Sort et le capitaine finissent par décider que je pouvait entre en Russie, et j’avance d’un pas sur vers mon destin

Je ne vais d’ailleurs pas loin, tous les passager de l’avion sont la a attendre les bagages….. mais ca fait 2heures et demi qu’ont est arrives !!!!! Et il n’y a QU’UN SEUL avion a l’arrives !!!!!
Il y a les deux étudiantes blondes avec leurs copains qui discutent avec moi, elles parlent bien l’anglais et rigolent de mon air ahuris « bienvenue en Russie, c’est comme ca ici » qu’elle me disent.
Bon, on attend encore un bon bout de temps et j’apprends pas mal de choses sur Vladivostok. Que c’est a 40 bornes de l’aéroport, que si je continue sur Abakan demain vaut mieux que je reste a l’hôtel en face de l’aéroport, ont peut sans doute y payer avec la visa, car a l’aéroport International de Vladivostok il n’y a PAS de banque ou de guichet automatique ni même de bureau de change.
Peut être qu’il y a une chance de changer au bureau de l’Intourist, mais il n’est ouvert que le matin….. c’est sans doute pour ca que les vols internationaux arrivent l’après midi… je vais faire comment moi ????

Tiens, il y a du bruit de ferraille cote convoyeur a bagages, de l’agitation aussi, mais pas de bagages, on attend…
On attend, et miracle, un a un, bien espaces sans doute pour éviter les chocs, les bagages arrivent, ca tient du miracle. Il y en a même qui applaudissent !
Je récupère ma valise, une employée d’air Vladivostok vérifie le ticket, je passe la douane ou ils sont en train de roupiller devant l’écran du rayon X, et n’ayant rien a déclarer (préférant garder mes pensées pour moi-même) je sort a travers une foule dense
Faut quand même dire que je n’ai jamais vu un aéroport international si petit…. Ah si a Nouadhibou en Mauritanie, mais ils y etait plus rapide la bas.

Plein de chauffeurs de taxi, je m’approche d’un bureau et essayent de faire du change, mais ce n’est pas possible avec eux, ils m’appellent un chauffeur de taxi qui me propose de me donner des roubles a un taux qui me confirme l’existence de la mafia Russe.
Puis il me redonne encore une confirmation supplémentaire en me proposant de me conduire a Vladivostok pour 150 dollars US, le prix normal est de 700 a 1000 roubles soit 20-30 Euros, d’après mes deux étudiantes !!

Allez, je m’en fiche et je traverse le troupeau, dehors il y aura de l’air frais, puis de la neige et de la glace aussi

Une fois dehors, une illumination m’éblouit il y a un bâtiment propret et tout neuf sur lequel il y a marque en Français « Hotel Restaurant Vis a Vis » Joie, un peu de douceur dans ce monde de brute ! Il y a aussi marque «Venice » et même si ce n’est pas en français et pas en France, je ne leurs en veut pas. Il faut savoir être bon.

Au comptoir une jolie brune parlant bien l’anglais et répondant au prénom de Tatiana. Je prend une chambre a un tarif me faisant plus penser au hôtels français que chinois, mais vu que je n’ai pas trop le choix et qu’il prennent la carte Visa, je ne vais pas courir l’aventure pour une nuit avec 35 kilos de bagages, surtout sans argent et au prix ou sont les taxis locaux
Allez, je pose le passeport, il est copies, ainsi que le visa, et le papier que m’a donne la douane. Je dois répondre a quelques questions, ou je suis nés …une chance que ce soit Haguenau et pas Merkwiller-Pechelbronn, car Tatiana a besoin de trouvez une prononciation russe du nom pour ses fichiers ! quel travail !
Puis des questions sur mon métier que je fais, comme quoi je ne suis pas le seul a m’en poser, et depuis combien de temps je le fais, les raisons de mon passages….. je continue en lui disant que j’ai un frère, deux sœurs, que je suis maries et père d’un gamin de un an et demi…. Elle rigole et me dit que ca ira comme ca.
Il faut que j’attende un peu pour pas changer, car il n’ont pas finis de préparer les chambres, évidement, il est a peine 5 heures de l’après midi. Je peut poser mes sacs et aller au bar.
C’est ce que je fais après avoir déposer mes sacs et ma veste dans un local, il y a un type dont l’unique activités a l’air de lire le journal et de dévisager les clients, puis d’ouvrir le local, mais pas de prendre mes bagages ou quoi que ce soit pour les y mettres…. Bah, s’il veut en savoir plus sur la vie de Bill, en Chine, dans la marine, en Mauritanie ou Dieu sait ou, il n’a qu’a me demander….. il risque d’être servit !!

La bière russe est un peu acide, les serveuses jolies, en fait je me croirais presque en Allemagne, un de ces hôtels sortis de terres ou tout est toujours pareil.
La chambre est petite mais propre avec une grande baignoire et de l’eau couleur d’urine.
Comme il est tard, je ne vais pas a Vladivostock ce soir, pas la peine juste pour un aller retour et pour trouver une banque fermer et un port dans la nuit. Je vais quand même aller me balader dehors, avec les gants, le bonnet la veste et le damart .
Sortis de l’aéroport, il y a un chemin de glace et de neige qui part sur la droite, sur la gauche, c’est l’autoroute.
Je prends a droite en faisant attentions de ne pas glisser, la neige est propre, ca sent un peu le vieux petrole, je vois pas loin les réservoirs d’essence de Air Vladivostok. D’ailleurs, après 100 mètres, je ne sent plus rien, j’ai passes la zone.
Il y a des boulots et des frênes, pas de voitures, le grillage qui ceinture l’aéroport a droite. Je continue et tombe en plein sur la partie militaire de l’aérodrome, il y a une dizaine d’helicos, des Mi 8 pour autant que je puisse en juger, dont quelques un équipes de rails lance roquettes, sans les roquettes. Il y a aussi deux Hélix de la marine et deux ou trois avions bi moteurs de transports. Pas un chat a l’horizon, ca a l’air plutôt abandonnes tout ca. Je passe devant un poste de garde ou il n’y a personnes et continue mon chemin. Quelques vieux camions kakis encore plus loin, toujours pas un chats. Puis quelques Isbas qui mériteraient un coup de peinture. Ca a l’air aussi un peu délabres.
Mais bon, en y pensant, c’est sur que je suis dans un trou paumes, et je ne vais pas commencer a compares Vladivostok a Pékin, surtout pas l’aéroport d’ailleurs, c’est Nouadhibou sous la neige !
Mais si je compare les Isbas russes au petit villages équivalent en Chine, les Isbas ont quand même l’ai plus jolies et confortable a mon goût, ca ressemble a des maisons, pas a des cubes. Mais c’est sur, ce n’est pas Byzance. Il y a une Isba en construction c’est entièrement en bois, que des poutres empiles un peu a la canadienne
Je rentre vers l’aéroport, faire une reconnaissance au hall des départ pour voir ou ca se passe. Quelques policiers qui discutent, des chauffeurs de taxi qui joue au dominos et surprise je trouve un guichet automatique qui clignote. Qui clignote bien d’ailleurs, tout clignote, même l’écran, hors de question de faire avaler ma carte par ce juke-box. Il y a un bureau marque « information » ou la dame parle anglais !!!!!
Elle me confirme encore qu’il n’y a pas de possibilités de change et essaye de m’aider pour trouver un change au black avec un taxi, ou de me faire conduire en ville a une banque. Au départ, le tarif est de 700 rouble aller retour, allez, pourquoi pas, mais quand il voit que c’est pour moi, c’est 150 dollars, les salauds.
J’en ais assez vue je rentre a l’hôtel, j’ai faim, et Tatiana m’arrangera bien un taxi normal a 700 roubles, plus une dépose au port de Vladivostok, j’ai envie de voir le musée naval et les bateaux qui se trouvent sur les quais.
J’ai un journal russe dans ma piaule « le canard de Vladi », avec une grande photo du port en couverture, ont y voit distinctement deux destroyers types Sovremeny, et ce qui a l’air d’être un Udaloy. On verrat demain.

Le repas n’est pas mauvais du tout, les deux serveuses blondes aussi m’ont mit MTV et se tienne derrière le bar au garde a vous, toujours a la même place, regardant devant elle, en me jetant de temps en temps un coup d’œil pour voir si j’ai finit mon assiette. Même quand le type qui lit le journal se ramène et discute, elle ne bouge pas.

Enfin, j’ai bien mange, bien but, la journée a été…. Intéressante et demain je vais découvrir Vladivostok et son port avant de finir dans le Khaka le soir
Je demande Tatiana de m’arranger un taxi honnête pour demain matin 8heures pétantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mer 14 Fév 2007, 07:29

Dimanche 11 février

J’ai pas bien dormi, le bruit du chauffage a pulser, l’air sec, sais pas. Bah je descend vers 8h moins 20 non pas prendre un café, mais me heurter a une porte fermes sur laquelle est un panneau indiquant que le petit dej peut se prendre a partir de 8 heures
J’insiste pas et remonte dans ma piaule prendre un sachet de café chinois et une barre de chocolat russe, 8 heures pétantes, le taxi est la et Tatiana m’appelle
Allez, en avant vers le port de Vladivostok, le taxi a le volant du mauvais cote, soit a droite, encore une de ces bagnoles importes du japon ou ont roule a gauche, encore une île, comme les anglais !!
Ca ne me choque pas, jusqu'à que je me rende compte que quand il veut doubler, le chauffeur ne voit que dalle du fait qu’il est du mauvais cote !! j’ai quelques sueur, pourtant il faut le dire, les conducteurs russes sont meilleurs que les chinois, ils ont quand même tendance a ralentir a même a s’arrenter quand il voit un piéton, et ils ne klaxonne pas comme des demeures

Ont roule, ont roule, le chauffeur n’a toujours pas dit un mot, ca fait quand même une demi heure qu’ont est partis allez savoir ou et pour combien ?! Ils sont taciturne en Russie !!
Je commence a m’inquiéter, ont vas ou comme ca, ca n’en finit pas, des Datchas et des montagnes, pas d’immeubles annonçant une ville ??
Tiens, la mer…. Enfin, c’est blanc plat et gelés, mais c’est la mer , j’imagine qu’ont vas bien vers le port.
Ont finit par arriver en Ville, j’agite mon bout de papier imprimer en russe et en Chinois et montre le mot « bank » mon chauffeur comprend et incline de la tete, pas un mot.
Les 2 premières banques sont fermes, ont arrive dans un centre commercial, en fait l’embarcadère des ferry qui viennent du Japon débarquer des voitures et des Pelleteuses.
La Banque y est aussi fermes, elle ouvrirait vers 10 heures, mais ont est dimanche ! zut, je tente ma chance dans un distributeur bancaire qui ne clignote pas et réussis enfin a me procurez un peu d’argent et a payer mon très honnête chauffeur qui ne me demande que 850 roubles après m’avoir trimballes jusqu’ici. J’en remercie Saint Vladimir pour l’occasion !
Je me sens mieux, et alors que j’etais limite de retourner me barricader a l’hôtel, je reste et fais comprendre a mon gars qu’il faut qu’il revienne a 13 heures, pas de soucis, j’ai 4 heures devant moi, ainsi que 4 croiseurs type Udaloy énorme, magnifique et puissant, fraîchement repeint
Bah, s’il les colles devant un centre commercial et touristique, ca ne doit déranger personnes de les prendre en photos et je ne m’en prive pas.

Je vais me promenez de ce cote la, les prendre sur différents point de vue, ainsi que la statue de Lénine, celle de la révolution d’octobre le sous marin C56,qui fait partie du mémorial de la seconde guerre mondiale.
Les bâtiments sont pas mal aux alentours, ils ont du style il y a un musée des théâtres, de la culture, pas comme les chinois qui sont juste capable de démolir les vieux bâtiments pour les remplacer par des cubes en béton et supprimer les musées qui ne peuvent pas être remplis de touristes payant le prix fort.

J’essaye de trouver un magasin de modélisme et je galère un peu, bon sang un port et personne qui aime les bateaux, j’ai bien trouver le magasin RYM qui se prononce GOUM en russe et qui a quelques bricoles, mais rien de fantastique.
Jusqu'à qu’un type m’indique une boutique ou le cœur battant a l’idée de trouve un Udaloy au 1/100 je me précipite
Le type a pas du bien comprendre mon papier écrit en russe, allez donc traduire un truc sur internet.
Comme magasin de jouet, c’est une armurerie…
Bon, je dit pas, une bonne armurerie, bien fournie, Beretta, Benelli, Browning…. Puis du russe quand même, mais pas en fusil de chasse, plutôt en fusil d’assaut
La bonne vielle Kalachnikov a 3050 roubles, soit moins de 100 euros, puis des automatique nettement plus récents en fibre de carbones, jusqu'à 30000 rouble, moins de 1000 euros. J’ai même vu un fusil mitrailleur avec un chargeur camembert de 90 cartouches pas cher et en soldes.

Il y a de l’espoir !! pas de lance grenades et pas de lance flammes et même un gamin qui pleurent car sa mère refuse de lui acheter un banal feux d’artifice.

Note pour plus tard : Ne pas casser les pieds au russes et toujours toquer avant d’entrer, ont ne sait jamais !

J’essaye de rentrer dans ce qui a l’air d’être un musée de la marine, dans le hall, une grande statue de Lénine et un petit vieux qui braille Zadruce zadruce et me montre la porte.
Vous savez, ca ne fais pas 48 heures que je suis en Russie, mais c’est un mot qui revient souvent, ca veut dire « fermer »
Un peu marre a la fin de tourner en rond comme ca, je vais aller me chercher un restos, mais c’est zadruce aussi, même dans la magnifique gare, terminus du TransSiberien, c’est zadruce, il ne reste que les snak.
Je vois un noir au coin de la rue, (un africain, pas un type bourre), et me dit que comme moi il ne doit pas être du coin.
En fait, il est déjà bien russifie, quand j’approche, il pince ses narines et se met a souffler en projetant tout ce qui peut devant moi.
Puis il renifle et me tend la main avec un grand sourire tellement qu’il est content de croiser un étranger.

Notes pour plus tard : toujours porter des gants et trouver comment se prononce désinfectant en Russe.

Mon taxi est arrive, je rentre a l’hôtel, une envie de prendre une douche, sais pas pourquoi
Le soir, j’ai mon Iliouchine pour Abakan, 4 heures de Vol, faut traverser la moitie de la Sibérie
Je passe les détails de l’aéroport, un cirque, mais ont finit par décoller.
J’arrive a 1 heures du matin a Abakan, je sort de l’aéroport comme je sortirai d’une gare, c’est a dire que vous sortez du véhicule et qu’il y a la sortie par le cote du batiment, dehors
Un gars me propose son taxi, il a l’air de m’attendre et veut partir tout de suite, doucement mon gars, d’abord ma valise a récupérer. Je fais tous le tour de l’aéroport avant de trouver un porte ouverte et vas dans le hall, je finit par trouver ma valise… et mon chauffeur attitre envoyé par mon entreprise, il braille Alstom Alstom Alstom. Je croyais d’abord que c’etait du russe car je ne travaille pas pour Alstom, mais il agite un petit bout de papier sur lequel mon œil aiguises et expérimentes reconnaît ce qui a l’air d’être la version russifie de mon Nom, en fait c’est lui mon Chauffeur
Je braille « Thales », il me fait « Da Da Da, Alstom Alstom, Fransouskaiya, da da »
Il y a des moments, il ne faut pas chercher a comprendre, même a 1 heures du matin au fond de la Sibérie devant un petit vieux a moitie débile.
Allez, Fransouskaiya, da, da ,da, Fransouskaiya.
Je suis le gars, derrière le pare brise de sa camionnette il y a enfin en grands une feuille avec marquer en grand le nom de ma boite, Thales, du coût, je suis bien sur que le Petit Pere des Peuples Alstom m’attendait.
Ont embarque et en avant vers l’hôtel, j’ai compris qu’Abakan est pas trop loin…. mais au bout d’une heures de route, au milieu de nulle part, et il faut se rendre compte que le nulle part dont je parle est réellement un nulle part !!!
Par contre, le ciel est remplis d’étoile et pur comme je ne l’ai jamais vus, en tous cas pas depuis que j’etais dans la marine et que nous étions en pleine mer loin de toute pollution.

2 heures du matin, une petite route en Siberie, un petit vieux qui me répond de temps en temps Da ou Fransouskaiya suivant ce qui lui passe par la tête, des arbres de la glace, de la neige des étoiles
J’ai un métier, mais c’est dans des moment comme ca que je l’aime !

Des arbres de la glace, tiens, un lac sur le cote ? ont arriverait ?

En effet, ont quitte la route et moutons un chemin verglaces qui serpente, l’hôtel !! joie !!!
Sortons les bagages, zut, la porte est fermes, bon, il est 2 ou 3 heures du matin, ca peut se comprendre !
Le chauffeur sonne plusieurs fois et réveille la concierge, qui ouvre la porte a distance.
Je rentre dans l’hôtel, il fait chaud, c’est propre, il y a un ours empaille de 2.4 mètres de haut, puis 2 autres dans un autre coin de la salle…. Il sont du coin ceux la ???

Une voie féminine résonne « bonjour, bienvenue » ….. la dame blonde derrière le bureau…elle est russe…… elle parle français !!!!! Olga, c’est son nom !

Les bras m’en tombent, littéralement, je bégaye… « vous parlez français ??? »
« da, mais pas très bien j’ai accent »
Un accent ?? mais elle est parfaitement compréhensible !!!! Merci a Saint Vladimir, la il a fait fort !!

Allez une chambre, mais je reste a discuter un peu, des ours énorme qui sont dans la salle et qui sont bien du coin, c’est le proprio de l’hôtel qui les a descendus, d’ailleurs il peut m’organiser une chasse a l’ours si je veut c’est la saison, avec une dépose en helico, sinon il y a des cerfs qui doivent avoisiner la tonne vu les photos qu’Olga me montre.
Je lui montre quelque photos de mon gamin et de mon épouse, elle est a moitie en pâmoison, et me demande d’ou je viens en France ?
Je lui dit
-d’Alsace
– Ou en alsace ??
_ un village du nord de Strasbourg
_ Ah c’est bien, ou ca ?
je ne rentre pas dans les détails et lui dit
_Wissembourg
_ Ah je connais Wissembourg,c’est très jolie petit ville cote Allemagne

La, Saint Vladimir a dut abuser de la Vodkha, car au fin fond de la Khakassie, a 2 heures du matin dans un bled situe je ne sais ou je tombe sur des ours et sur une Olga qui parle Français et connais Wissembourg…. Je dois VRAIMENT être crevés la. Ca devient n’importe quoi !

Je l’apprendrais le lendemain, Mademoiselle Olga est engages avec un de mes collègue de travail originaire de Lorraine, Ils ont déjà fait un voyage en France l’année passée, et effectivement ils sont partis visiter Wissembourg, a peu près au même moment ou j’y etais moi même avec mon épouse chinoise mon gamin et mes beau parents !

Cherchez pas a comprendre, mais Saint Vladimir et Bouddha ont fait fort pour ne pas me laisser dans le khaka tout seul !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mer 14 Fév 2007, 08:59

hé ben Shocked quel periple Rolling Eyes tout ca pour finir a parler Français avec des russes qui chasse l'Ours dans la siberie profonde lol!

heureux! de ta bonne arrivèe la bas thumleft au moins on est sur et certains que si tu reviens pas , c'ets que soit tu t'es fait manger par un OURS sibérien , soit le mari jalou qui a essayer sa carabine lol lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mer 14 Fév 2007, 09:35

Quelle plume Bill! ton recit et passionnant et cocasse a la fois study . J adore.. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: vlad'   Mer 14 Fév 2007, 09:50

Bill, c'est Tintin reporter! et pourtant, un Français marié avec une chinoise, ça ressemble plutôt à Tanguy? un vrai personnage de roman, ce Bill!
Continue! Nous suivons tous tes aventures dans le grand froid (brrr)
X thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6658
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Mer 14 Fév 2007, 17:30


_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Jeu 15 Fév 2007, 02:52

Euh, Bill, ne t'enrole pas, et fais gaffe quand meme:

Citation :
Russian soldiers 'used for sex'

Russia's military has been tarnished by a series of scandals
The Russian military is reported to be investigating claims that army conscripts were forced to work as male prostitutes in St Petersburg.
The command of the interior ministry unit denied the claims made by the Soldiers' Mothers human rights group.

The group says it was contacted by a parent of a conscript who had been forced to work as a male prostitute.

Last year, an 18-year-old soldier was so badly beaten that he had to have his legs and genitals amputated.

The BBC's James Rodgers in Moscow says the latest claims follow a series of scandals which have damaged the Russian army's reputation.

A spokeswoman for the Soldiers' Mothers, Ella Polyakova, told the BBC that in St Petersburg there was "a network of clients" who would pay for sex with soldiers.

Older servicemen are said to have forced younger conscripts into prostitution and then taken the money for themselves.

Brutality
The Sychev bullying case drew worldwide attention to Russian army abuses.

Private Andrei Sychev was forced to squat for several hours by fellow soldiers and then tied to a chair and brutally beaten up last year.

As a result he developed gangrene in his legs and genitals, which had to be amputated.

Now permanently disabled, Pte Sychev has just announced that he is to write a book about his ordeal.

Such cases have highlighted the appalling conditions suffered by some Russian service personnel at a time when Russia is seeking a greater role on the world stage, our correspondent says.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/6356707.stm?ls
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4201
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Jeu 15 Fév 2007, 07:53

bon, j'irais pas m'engager chez les russes.....

ah, Olga m'a relancer pour une chasse a l'ours, ou au loup ou a l'ecureuil si je veut.

Une depose en Helicoptere est include ils ont un Kamov ou un Mi qui est capable de ramener la bestiole.

j'ai demander si l'ours a ete tue loin de l'hotel::

Da da tres loin, 10 km

.....note pour plus tard: pas se balader en montagne par ici, meme avec un Laguiole dans la poche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Jeu 15 Fév 2007, 09:10

Olga, elle t'a pas propose la chasse au minou?
Fais gaffe quand meme!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Ven 16 Fév 2007, 18:40

Notre ami Bill est repartir dans les contrées lointaines, inexplorées à ce que je vois lol!

Je t'envoie un peu de
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Ven 16 Fév 2007, 19:20

La belle Erika est de retour ! comment ça va ?

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Ven 16 Fév 2007, 21:21

clausewitz a écrit:
La belle Erika est de retour ! comment ça va ?

Je vais bien.
Impatiente de revenir en France (c'est la 1ère fois que cela m'arrive) Wink
Je vais avoir du mal à me réhabituer aux habitudes françaises lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   Sam 17 Fév 2007, 09:13

très drole ton histoire, Bill. Je ne pensais pas que la Russie était dans tel état. Bonne chance quand même. cheers
Bonjour Erika, vivement que nous te retrouvions salut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: en route vers Vladivostock   

Revenir en haut Aller en bas
 
en route vers Vladivostock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» en route vers Vladivostock
» En route vers la Californie
» La route vers le Paradis [+1 image 20-7-15]
» En route vers le paradis...
» Le mordor en route vers la montagne de feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: La Cambuse-
Sauter vers: