AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le croiseur De Grasse dans son état d'origine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Lun 11 Déc 2006, 21:14

Bonjour tout le monde cheers

En cherchant dans les archives du CAA de Châtellereault, j'ai trouvé une perle marine : un set incomplet de plans du croiseur léger De Grasse tel qu'il aurait dû être. Les plans datent de 1938 et sont accompagnés des spécifications : c'est le livre qui liste tout ce que doit avoir le navire. Il est établi à l'intention du constructeur.

Les plans sont très décolorés et difficiles à reproduire. De plus, ils sont incomplets. J'ai entrepris de les redessiner avec ma méthode 100% informatique : je place les originaux scannés en couche de fond dans mon logiciel de DAO vectoriel, puis je décalque littéralement et enfin je mets à l'échelle.

J'ai commencé par le plus rapide : les vues avant et arrière de la (belle) bête. Pour cela, j'ai superposé les décalques de coupes (6 coupes avant, 8 coupes arrière), puis effacé les parties masquées et enfin dessiné les raccords en me basant sur la vue longitudinale.

Après une vingtaine d'heures de dessin et des milliers de clics, voici un premier résultat :

Vue avant :



et vue arrière :



Rappelons que les De Grasse, Chateaurenault et Guichen devaient être l'évolution ultime des croiseurs légers de la classe Georges Leygues. Légèrement plus gros (10,000t) et un peu plus long, ils partagent quasiment la même coque et aménagements internes, avec la teugue rallongée vers l'arrière. Ils sont plus lourds, plus stables, plus rapides.

Dans la lignée de l'Algérie, le tripode avant traditionnel est remplacé par une tour qui ressemble à une réduction de celle du Dunkerque.

La protection est renforcée et l'armement entièrement nouveau : les 152mm triples sont ceux conçus pour les Richelieu, mais dont la hausse maxi est ramenée à 70° (contre 90° pour les cuirassés et 45 pour les Georges Leygues).
L'armement secondaire introduit sur les croiseur l'affût double semi-automatique de 100mm, expérimenté sur les avisos-dragueurs et prévus pour le cuirassé Gascogne.

Les installation d'aviation sont importantes... pour seulement deux avions embarqués, sans hangar (un recul par rapport aux Georges Leygues).
Le complexe système de récupération des hydravions grâce à un "tapis" flottant remorqué est maintenu, ce qui impose un tableau arrière et une deuxième grue, ainsi qu'un chemin de fer pour amener l'avion et son berceau jusqu'à la catapulte bâbord. L'ironie est qu'au même moment, ce système révélait ses limites sur les Georges Leygues et qu'il sera supprimé par la suite.

Quelques caractéristiques tirées du livre des spécifications :
Déplacement:
- Lège: 8 948,320t
- Essais: 10 189,600t
- Pleine charge: 11 430,880t

Dimensions :
Longueur entre pp : 180,4m au déplacement d'essais
largeur: 18,6m
Tirant d'eau: 5,54m milieu (essais), 6,024m milieu (pleine charge)
Machinerie : 2 turbines Rateau Bretagne (110 000CV - 121 000CV max)
Deux lignes d'arbre à 270tr/mn
Vitesse: 34 noeuds @ 110 000CV, 35 noeuds @ 127 460CV

Armement :
9x152mm (3x3)
6x100mm/cal45 M1933 modifiés 1936 (blindage augmenté)
8x37mmAA (4x2)
4x13.2 (2x2)
6x 550TT (2x3)
2 catapultes, 2 avions de 3 300kg

équipage :
38 officiers, 653 hommes

L'histoire de ces plans est curieuse et mouvementée. Ils font partie du Fonds Potsdam. Ces plans ont été saisis par les allemands dans les arsenaux en juin 1940, puis envoyés à Berlin pour être étudiés par les services techniques. En 1945 ils ont été saisis par les soviétiques... qui les ont transmis pour étude à leurs services techniques. Les plans portent, au crayon, des annotations et traductions sommaires en allemand et en russe (phonétique).
Après la chute du Mur de Berlin, les autorités allemandes ont retrouvé ces plans dans les archives de l'ex-Allemagne de l'Est à Potsdam et les ont retournés à la France, où les 143m linéaires d'archives ont été dépouillées, étudiées et classées, avant de terminer, pour les documents techniques, au CAA.

Voilà pour le moment. Je retourne à ma planche à dessin numérique pour d'autres plans de ce beau navire.
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6593
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Lun 11 Déc 2006, 21:34

BRAVO...........

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecourtial
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 622
Age : 32
Ville : Nîmes & Lyon
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Lun 11 Déc 2006, 21:53

Magnifique.... thumright


Les 100mm semi auto améliorés devait aussi équiper le Clemenceau.

Par contre il me semble que la proue du De Grasse a été modifiée après guerre non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dynamic-mess.com/
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 37
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 10:30

Bravo Bgire, et merci de nous faire partager ces plans qui sont exceptionels!

Il me semble que la coque du De Grasse n'était pas achevée à la libération, donc il y a sûrement dû y avoir des modifications avec les enseignements de la guerre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 11:34

11000 t a pleine charge c est plutot a classer dans les croiseur lourds non?
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6593
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 12:28

Pas vraiement, les croiseurs lourds de la classe Baltimore arivaient à 17000 tonnes à pleine charge.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 37
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 13:16

Normalement c'est le déplacement Washington qui fait foi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7795
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: le croiseur de Grasse dans sont état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 15:00

la définition-Washington-de croiseur lourd ou léger(heavy ou light en angais)n'a rien a voir avec le déplacement,mais en fonction de l'armement principal:203 mm pour les lourds et 152mm pour les légers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 16:09

ok mais c etait un croiseur protege il me semble scratch ou ca n a rien a voir? le 203 c l armement maximal autorise pour washinton non? scratch a verifier study
Revenir en haut Aller en bas
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 37
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 16:37

le 203 est le maximum autorisé pour les croiseurs lourds de 10000tW.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 17:28

Donc c est un croiseur lourd cheers
Revenir en haut Aller en bas
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 37
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 17:30

Non car les pièces sont des 152mm. Et le déplacement a prendre en compte est plutôt le lège donc 8000 t.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7795
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: le croiseur de Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 18:21

petit rappel sur les spécifications du traité de Washington:
pour les croiseurs:les "lourds" calibre max 203 et tonnage 10 000tonnes.
les "légers" calibre max 152 et tonnage également 10 000 tonnes(voir les croiseurs US du type Baltimore lourd 10 000 t et 203 et les Cleveland léger 10 000 t et 152....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 37
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 18:26

Merci Bernard. Je précise aussi que le déplacement washington correspond à un navire en tenue de combat sans combustible ni eau pour les machines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7795
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 18:30

kleinst a écrit:
Merci Bernard. Je précise aussi que le déplacement washington correspond à un navire en tenue de combat sans combustible ni eau pour les machines.
tout à fait Amiral!!! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mar 12 Déc 2006, 22:18

Ok tout est devenu tres clair Very Happy merci pour vos eclaicissement c etait pas tres clair pour moi cheers a la votre les gars
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mer 13 Déc 2006, 17:47

Bonjour à tous
Merci pour vos commentaires sur mes tracés.
Intéressante discussion sur les croiseurs lourds et/ou légers.

Pour ajouter quelques données à ce débat :
- le De Grasse est officiellement défini en 1937 comme un "croiseur protégé"
- Voici deux extraits des spécifications qui apparaissent sous la forme d'un tableau comparatif avec l'Emile Bertin et les La Galissonière... ceci, à mon sens, indique qu'il était conçu et considéré comme de la même lignée de croiseurs légers.



et



Quant au degré d'achèvement du croiseur lors de l'invasion de juin 40, j'ai lu quelque part 23% mais je ne sais pas d'où vient ce chiffre. En tout cas, il n'était pas assez avancé pour être "flotté", comme le fut le Clémenceau, pour dégager la forme.

J'en profite pour lancer un appel à toute personne qui pourrait nous fournir des infos, photos, etc (avec sources citées svp) sur le chantier du De Grasse à Lorient pendant l'Occupation.

Lors de sa (re)-construction après guerre, on transforma son tableau arrière en poupe arrondie (très semblable à celle de l'Algérie, d'où, sans doute, une confusion sur sa "lignée"). Le tableau arrière n'était plus nécessaire car le système de récupération des hydravions par tapis flottant avait été abandonné.

Revenir en haut Aller en bas
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 37
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mer 13 Déc 2006, 17:58

Citation :
J'en profite pour lancer un appel à toute personne qui pourrait nous fournir des infos, photos, etc (avec sources citées svp) sur le chantier du De Grasse à Lorient pendant l'Occupation.

Merci d'avoir posé la question Bgire! lol!

Par contre le chiffre de 23% me paraît un peu gros quand on sait que le Clémenceau était avancé à une quinzaine de pour cents et que les allemands ont réussi à le faire flotter.
Toutefois, l'occupant a quand même projeté de le transforrmer en porte-avions, celà veut dire qu'il était assez avancé quand même...

Sans photos on ne peut dire... A moins que l'on puisse spéculer sur la durée de construction avant la défaite... scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7795
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mer 13 Déc 2006, 21:45

2 photos du De Grasse,pas terrible,mais mieux que rien.Il est sans machines ni chaudières.Donc le pourcentage de construction ne concerne que la coque nue.D'où le manque d'intérêts des allemands pour le continuer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6593
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Mer 13 Déc 2006, 22:07


_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Jeu 14 Déc 2006, 08:00

De quelle anne date la foto? car il a deja une poupe arrondie
Revenir en haut Aller en bas
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7795
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: le croiseur de Grasse dans son état d'origine   Jeu 14 Déc 2006, 08:04

c'est écrit dessus,mon bon Ardu!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Jeu 14 Déc 2006, 12:05

Embarassed comme le port salut c ecrit dessus Embarassed desole j avais pas vu et on avait parle du tableau plat au depart non?La modif a eu lieu des la mise en chantier alors scratch
Revenir en haut Aller en bas
kleinst
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 37
Ville : aisne
Emploi : labo
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Jeu 14 Déc 2006, 12:05

C'est comme le Port Salut!!!

Merci beaucoup Bernard! thumleft

Ce sont les premières photos du de grasse en construction pendant la guerre que je vois.

La décision de remplacer la poupe a dû être prise juste avant ou juste après l'Armistice de 1940. Comme les allemands ne s'intéressaient pas au navire, une partie des ouvriers ont continué à travailler sur le De Grasse. Il était plus avancé à la libération qu'en 1940. Toutefois, seule une visite aux archives permettrait de découvrir la date de cette décision.

Moi je dirais qu'il fait bien les 23%. Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7795
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   Jeu 14 Déc 2006, 14:50

kleinst a écrit:
C'est comme le Port Salut!!!

Merci beaucoup Bernard! thumleft

Ce sont les premières photos du de grasse en construction pendant la guerre que je vois.

La décision de remplacer la poupe a dû être prise juste avant ou juste après l'Armistice de 1940. Comme les allemands ne s'intéressaient pas au navire, une partie des ouvriers ont continué à travailler sur le De Grasse. Il était plus avancé à la libération qu'en 1940. Toutefois, seule une visite aux archives permettrait de découvrir la date de cette décision.

Moi je dirais qu'il fait bien les 23%. Very Happy

j'ai 28%.Pour l'arrière rond,aussi je pense que la décision a du être prise l'été 1940,les essais de voiles d'ammérissages n'ayant jamais été concluants study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le croiseur De Grasse dans son état d'origine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le croiseur De Grasse dans son état d'origine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le croiseur De Grasse dans son état d'origine
» croiseur de Grasse
» Croiseur De Grasse
» croiseur De Grasse version 1956
» croiseur de grasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: