AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Sam 09 Déc 2006, 21:29

LES DESTROYERS DE LA CLASSE J




En mars 1936 les tensions politiques inquiètent de plus en plus l’Amirauté. L’année précédente la Grande Bretagne et la France furent à deux doigts de déclarer la guerre à l’Italie quand celle-ci attaqua l’Ethiopie. L’Amirauté se rendit alors compte que les destroyers du type A/F n’étaient pas à leurs avantages face aux contre-torpilleurs italiens de la classe ‘NAVIGATORI’ tandis que les Japonais avaient la classe FUBUKI et les projets allemands semblaient très bien armés. Bien sûr le programme des TRIBALS était encours mais à cette époque ils étaient considérés comme un type spécial et trop cher pour être reproduit en grande série. Le design des classes A/I existait depuis 10 ans et il était maintenant nettement dépassée par rapports aux nouvelles avancées technologiques


La fiche programme de ces destroyers qui va être établie est la suivante :

1- embarquer le plus de torpilles possibles
2- Avoir une artillerie principale capable de :

a- d’engager leurs homologues adverses
b- de se défendre contre l’aviation ennemie
c- d’assurer l’escorte rapprochée des convois et des escadres
d- d’engager les vedettes lance-torpilles adverses

3- Une très grande vitesse n’est un facteur primordial
4- avoir une endurance raisonnable
5- avoir une bonne tenue à la mer
6- Être manœuvrant
7- Avoir le déplacement le plus faible que possible.



Le principale problème est la question de l’artillerie principale. L’Amirauté ayant décidé en mars 1934 que le calibre des destroyers doit être le 120 mm (4,7 inch). Des essais vont être entrepris pour disposer d’une artillerie mixte. Ceux-ci vont échouer et l’industrie britannique va se révéler incapable de fournir ce genre de pièces alors que l’USN et la Marine Japonaise en sont déjà doté à l’époque. Un projet d’affût double à 70° sera abandonné car trop lourd. C’est donc une tourelle double à 40° qui finira par être retenu.(c’est déjà une amélioration par rapport aux A/I qui ont une artillerie à 30°).


Le 10 septembre 1936 il est proposé pour les destroyers du programme de 36 les projets suivants :


JA1 4 x 120 (2 simples à l’avant un affût double à l’arrière) 2 chaudières déplacement 1 561 tonnes
JA3 idem JA1 3 chaudières déplacement 1 591 tonnes
JB1 4 x 120 (en pièces simples) 2 chaudières déplacement 1 553 tonnes
JB3 idem JB1 3 chaudières déplacement 1 588 tonnes
JD1 6 x 120 (3 affûts doubles) 2 chaudières déplacement 1 711 tonnes
JD3 Idem JD1 3 chaudières déplacement 1 737 tonnes

Lors d’une réunion le 24 septembre 1936 ; le DNO va retenir le projet JD 1, il est aussi décidé que le leader ne fera pas l’objet d’un design particulier.

Le 5 octobre 1936 l’Amirauté va télégraphier aux C&C de la Home Fleet et la Méditerranée les derniers développements sur le design retenu. Les discussions qui vont s’en suivre peut être résumé de la manière suivante :

- Le déplacement proposé de 1 650 tonnes est retenu et semble convenir pour une bonne tenue à la mer.
- La vitesse standard à pleine charge sera de 32 nœuds mais le C & C de la Home Fleet aimerait un nœud de plus.
- Les deux C&C veulent une augmentation du rayon d’action prévu ( 5 300 miles) et des vivres et du mazout pour 14 jours.
- Les deux veulent des tubes lance torpilles quintuples et le C & C aimerait avoir une artillerie principale mixte. L’arrangement des machines est accepté (deux chaudières).


Après quelque ajustement le design est arrêté le 7 novembre 1936 et définitivement accepté le 22 février 1937.


[
URL=http://imageshack.us][/URL]


CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Déplacement : 1 690 tonnes et 2 330 tonnes à pleine charge
Dimensions : longueur 108,66 m, largeur : 10,90 m, tirant d’eau 2,74 m
Propulsion : 2 chaudières Amirauté à 3 tambours, 2 turbines à réductions par engrenages 40000 CV.
Vitesse : 36 nœuds, 32 à pleine charge
Autonomie : 5 500 miles à 15 nœuds, 3 700 milles à 20 nœuds, 1 050 miles à 32 noeuds
Artillerie : 3X2 120 mm Mk XII, 1 pom-pom quadruple Mk VII, 8x12,7 mm AA. 10 torpilles de 533 mm (2X5), 20 charges ASM et le système de dragage des mines (TSDS).
Equipage : 208 officiers et matelots (226) pour le JERVIS.


Le 9 décembre 1936 il est décidé que la classe J sera formée de 8 navires au lieu de 9 pour les classes précédentes. Le JUBILANT est alors annulé.


Les chantiers sont invités à faire des offres le 6 mars 1937, elles sont reçues le 15 mars 1937 et le 24 mars 1937 les commandes sont passées. Elles sont confirmées le 16 juillet 1937. Le délais de livraison est estimé à 24 mois.


Ces destroyers vont être construit avec les améliorations suivantes :


1-Introduction du système longitudinal.

Ces destroyers vont être construit en utilisant le système longitudinal qui va améliorer la solidité de ces navires. Et ce malgré l’opposition des chantiers de la Clyde. Si au début les délais de construction vont être augmentés par rapport aux modèles précédents (15 mois pour les ‘J’ et 13 pour les Tribals), les classe suivantes seront construites à un rythme plus rapide (moins de 12 mois pour les ‘N’). Ce système prendra tout son intérêts avec la généralisation de la soudure.

2-La soudure électrique

En effet la Royal Navy vient de faire construire son premier navire entièrement soudé le HMS Seagull. Alors qu’à titre de comparaison l’USN utilise le système longitudinal et la soudure électrique depuis 1931 sur ses nouveaux de destroyers

3- Nouvelles turbines surchauffées.

Enfin les J vont utiliser des nouvelles turbines. Ces turbines vont se révéler être plus lourdes, moins fiables et consomment 25% de plus que leurs équivalents US. Pendant la seconde guerre mondiale les destroyers anglais devront passer très régulièrement des périodes d’entretien pour être pleinement opérationnel. La société Parsons le principal fournisseur de la Royal Navy sera incapable de trouver des solutions aux problèmes de vibrations affectant les turbines. Ce n’est qu’avec les DARING que la Royal Navy arrivera au niveau de l’USN tant au niveau de du système de propulsion, qu’au niveau de la construction et de la soudure




Le Javelin

MODIFICATIONS :

1- A la mi 1941 l’affût lance-torpilles arrières fut débarqué et remplacé par une pièce simple de 102 mm AA. Cette pièce sera couplée à la direction de tires des pièces de 120 mm afin de permettre de faire des tires de barrages. Le bénéfice résultant de ce système sera médiocre.
2- Deux pièces de 20 mm seront ajoutées à côté des projecteurs, deux autres vont remplacer les pièces de 12,7 mm.
3- En décembre 1942 compte tenu du peu d’utilité de la pièce de 102 mm celle-ci est débarquée, on réinstalle l’affût lance torpilles.
4- Plus tard des pièces doubles de 20 mm remplaceront les pièces simples.
5- Pendant la guerre des radars seront installés (AW 286 M RDF, AR 285, SW 271 RDF, SW 272 RDF, GW 293) ainsi que le système HD/DF.




COÛT DES DESTROYERS

CLASSE I : 367 500 £
TRIBALS : 582 500 £
CLASSE J : 521 600 £


En septembre 1938 le JAMAICA est rebaptisé JUNO, en avril 1939 le JAVELIN (Thornycroft) et le KASHMIR (John Brown).vont échanger leurs noms.


A leurs mises en service ils formeront la 7th Destroyer Flotilla.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.


Dernière édition par LE BRETON le Jeu 02 Juil 2009, 22:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 13 Déc 2006, 20:47

HMS JACKAL







Mis sur cale le 24 septembre 1937 au chantier John Brown de Clydebank. Lancé le 25 octobre 1938 et mis en service le 13 avril 1939.


Le JACKAL est du 5 mai au 28 juin 1939 à Portland pour son entraînement avant de rejoindre Plymouth jusqu’au 29 juillet. Du 10 juillet au 15 juillet il à l’arsenal de Devonport pour divers travaux. Il rejoint ensuite la 7 DF et le 12 août 1939 il est basé à Scapa.. Il rejoint la Humber Force le 31 août 1939. Le 6 septembre 1939 en compagnie du JANUS et du JUNO il a rendez-vous avec le SS Batavia qui transporte le personnel de l’ambassade de Grande Bretagne de Berlin. Pris en charge à 4 miles 130° du navire-feu du Maas le Batavia est escorté jusqu’au navire feu de Tongue. Il est ensuite basé à Plymouth pendant le mois de septembre avant de rejoindre le 2nd Cruiser squadron à Rosyth. Le 14 octobre 1939 il est victime d’un collision avec le JANUS à Kirkwall et les réparations ajoutés à une maintenance des machines vont durer du 15 au 224 octobre 1939 à Scapa. Le JACKAL est ensuite envoyé pour une durée de quatre mois sur la côte Est étant basé successivement à Grimsby, Immingham, Harwich et Rosyrh. Il est en refonte au chantier Amos et Smith de Grimsby du 8 au 21 novembre 1939.


Le 27 février 1940 le JACKAL est victime d’une collision avec le navire marchand suédois STORFORS en Mer du Nord mais il va recueillir tous les membres d’équipages. Le JANUS va rejoindre le JACKAL et l’escorter dans la Tyne où il arrive le lendemain. Les dommages de la collision vont être réparé au chantier Blyth Dry Dock et seront achevés le 18 avril 1940. Il va retourner à Scapa et après avoir escorter les St Magnus et St Sunniva d’Aberdeen à Kirkwall du 18 au 19 avril 1940 il opère au large des côtes norvégiennes. Il va escorter le sloop PELICAN d’Andalsnes à Kirkwall le 13 mai 1940.


Il est ensuite envoyé à Harwich où il arrive le 16 mai 1940 et le 1er juin 1940 il est le seul ‘J’ opérationnel après les opérations de Dunkerque. Il va successivement opérer entre l’estuaire de la Humber et Rosyth pendant la plus grande partie de l’été avant de rejoindre la 5 DF à Plymouth où il va rester baser jusqu’en avril 1941. Il va participer à la désastreuse action du 29 novembre 1940. Le JACKAL est en refonte au chantier Humber Graving Dock du 5 décembre au 10 janvier 1941. Il sera aussi démagnétisé à cette occasion.. Ensuite avec le reste de la 5 DF le JACKAL est envoyé en Méditerranée et arrive à Malte le 28 avril 1941. Lors de la perte du JERSEY il va rester coincé dans le port de Malte. Le 11 mai il est encadré à 20 yards de la passerelle par une bombe qui va ne vas pas exploser.


Compte tenu des pertes subis par la 5 DF (JERSEY, KELLY et KASHMIR) ; la flottille est dissoute et le JACKAL et le KIPLING vont rejoindre la 7 DF. Il va opérer au large de la Crête et le 25 mai il va escorter le NUBIAN à Alexandrie. Le 31 mai avec les croiseurs PHOEBE et ABDIEL, les destroyers HOTSPUR et KIMBERLEY, il va secourir 4 000 hommes de Sphakia. Le JACKAL participe ensuite à la campagne de Syrie. Il a un engagement contre les contre-torpilleurs VALMY et GUEPARD le 9 juin 1941. Il sera touché par un obus, sans pertes humaines. Un mois plus tard le 4 juillet il exécute des bombardements côtier avec les croiseurs NAIAD et AJAX et les destroyers NIZAM, KIMBERLEY, HAVOCK et HASTY le long des côtes syriennes . Les trois mois suivants seront passés é effectuer des missions d’escortes en Méditerranée Orientale, quatre à destinations de Chypre et sept vers Tobrouk. Le JACKAL faisait partie de l’escorte du cuirassée BARHAM quand celui-ci sera coulé et fera une contre-attaque infructueuse conte le U.331.


Le 1er décembre 1941 les JACKAL, JERVIS, JAGUAR et KIPLING sont envoyés à Derna pour intercepter un groupe de trois destroyers italiens signalés dans la zone. Seul un navire-hôpital sera reconnu lors de cette sortie. A 12.30 alors que le groupe est à 60 miles au sud de la Crête ils sont attaqués par trois avions torpilleurs. Le JACKAL est touché à l’arrière. Sans gouvernail il va manœuvrer avec ses hélices , rentrant à Alexandrie à 14 nœuds le 2 décembre 1941. Il est réparé à Alexandrie et ne reprend le service que le 2 mai 1942, ayant été transféré en février 1942 à la 14 DF.

Le 10 mai 1942 faisant partie du convois MG 2, JERVIS, JACKAL, KIPLING et LIVELY sont envoyés intercepter un convois italien à destination de Benghazi. A 16h40 le lendemain n’ayant pas trouvé le convois le capitaine D14 décide de faire demi-tour et de rentrer à grande vitesse à Alexandrie sans couverture aériennes . La division est attaqué par des Ju87 basés en Crête. Le LIVELY et le KIPLING sont rapidement coulés. Le JACKAL endommagé est pris en remorque par le JERVIS. Compte tenu de la faible vitesse du remorquage, le risque de se retrouver sans couverture aériennes le lendemain est trop important. LE JERVIS coule donc à 4.55 le 12 le JACKAL. Au total trois navires sont perdus ainsi que 112 hommes. (10 pour le JACKAL).

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.


Dernière édition par le Dim 17 Déc 2006, 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Dim 17 Déc 2006, 21:11

HMS JAGUAR





Mis sur cale le 25 novembre 1937 au chantier Denny de Dumbarton. Lancé le 22 novembre 1938 et mis en service le 12 septembre 1939.

Marque de coque : F 34 (1939) G 34 (1940).



Après un bref entraînement à Portland le JAGUAR rejoint le 7 DF à Grimsby le 26 septembre 1939 et va opérer au large de la côtes est de l’Angleterre durant l’hiver 39-40. Des avaries de machines sont réparés à Leith du 11 octobre au 2 novembre 1939. Et des dégâts subis lors d’un échouage dans le Firth of Forth vont être réparé lors d’une refonte effectués au chantier Caledon SB de Dundee du 15 mars au 1er mai 1940.

Le 20 mai 1940 il fait partie de la force envoyés coupé six câbles sous-marins entre la côte Est et Borkum et Nordeney (opération Quixote). Il va ensuite participer à l’évacuations des troupes anglaises de Dunkerque, débarquant 700 hommes à Douvres avant d’être endommagé le 29 mai 1940 par l’aviation allemande. Il devra être ramené à Douvres à la remorque. Les réparations permanentes vont être effectués du 1er au 23 juin 1940 dans la Humber. Il retourne ensuite au sein de la 7 DF jusqu’en octobre quand il est envoyé en refonte à l’arsenal de Devonport du 14 octobre au 1er novembr 1940. Il sera démagnétisé à cette occasion. Le 23 novembre 1940 il arrive à Gibraltar en ayant escorté le RENOWN. Il va être affecter à la Force ‘H’ jusqu’en janvier 1941 participant le 27 novembre 1940 à la bataille du Cap Spartivento.


Il est ensuite engagé dans l’escorte du convois ‘Excess’ et rejoindra à cette occasion sa nouvelle flottille la 14 DF et la flotte de la Méditerranée le 31 janvier 1941. Le JAGUAR va être basé dans la baie de Suda pour y effectuer des missions de patrouilles et d’escortes. Dans la nuit du 27 au 28 février 1941 il couvre un raid de commando organisé contre l’île de Casteorizio en compagnie des DAINTY, JANUS, JERVIS et MOHAWK. Il aura un bref engagement avec le destroyer CRISPI lors du repli du groupe. Le JAGUAR fera partie de la force D lors de la bataille de Matapan. Le 20 avril 1941 il est du bombardement de Tripoli et avec les JERVIS, JANUS et JUNO il va couler le navire marchand italien EGEO dans le sud de Lampedusa le 24 avril 1941. Il va participer à la campagne de Crête sans subir le moindre dommages. Lors de la campagne de Syrie il aura en engagement contre le GUEPARD le 23 juin 1941 avant de transporter du personnel de la RAF de Chypre (opération ‘Guillotine’) en juillet 1941.


Le JAGUAR est ensuite basé à Alexandrie jusqu’en novembre 1941 et va escorter des convois à destination de Tobrouk (5.8, 14.08, 17.09, 22 .09 et 18.10.1941) Il va ensuite effectuer des missions de bombardement le long des côtes libyennes ainsi que des mission d’escortes vers Chypre. Le 1er décembre 1941 au large des côtes libyennes il est touché au niveau de la passerelle par un obus tiré accidentellement par le JERVIS. Le CO du navire le LT Cmdr J.F.W Hine et un homme sont tués.


Une semaine après, il est basé à Malte. Malheureusement la Force ‘K’ dont le JAGUAR fait partie, subis un grande désastre en entrant dans le champ de mines Italie ‘T’ au nord-est de Tripoli le 19 décembre 1941. Le croiseur NEPTUNE est perdu avec 550 officIers et matelots et le s croiseurs PENELOPE et AURORA endomamgés. Le KANDAHAR est gravement endommagé alors qu’il essayait de secourir des survivants et le 20 décembre il est retrouvé par le JAGUAR qui va recueillir 165 survivants et couler l’épave.




Le JAGUAR va passer les trois premiers mois de l’année 1942 a effectuer des mission d’escortes et à des sweep. Le 19 janvier 1942 il quitte la force ‘K’. Il va ensuite participer à l’escorte du convois MW 9a à destination de Malte (16-19.01.1942). Le 26 mars 1942 et le destroyer grecque QUEEN OLGA escortent le RFA SLAVOL vers Tobrouk quand celui-ci est torpillé par le U.652. Le JAGUAR va aborde le SLAVOL pour récupérer les survivants mais à ce moment là il encaisse deux torpilles du m^me sous-marins et coule immédiatement., brisé en trois morceaux.

8 officiers et 45 matelots seront récupérés par le chalutier KLO mais trois officiers et 190 matelots disparaissent.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 20 Déc 2006, 22:23

HMS JANUS






Mis sur cale le 29 septembre 1937 au chantier Swan Hunter de Wallsend, lancé le 10 novembre 1938 et mis en service le 4 août 1939.

Marque de coque : F 53 (1939), G 53 (1940).


A sa mise en service le JANUS va effectuer des exercices dans la Humber du 12 au 20 août 1939 avant de rejoindre Portland. Le 2 septembre 1939 il est avec la 7 DF affecté à le Humber Force et le 6 septembre 1939 il va escorter le BATAVIA qui ramène le personnel de l’ambassade de Grande-Bretagne de Berlin. Il va ensuite opérer à partir de Plymouth avec pour mission l’escorte de convois jusqu’au 30 septembre 1939 avant de retourner à la Humber Force pour le rester de l’hiver 39-40. Il subit une refonte et une démagnétisation au chantier Brigham et Cowan de Hull. Le 27 février 1940 il recueille les naufragés du cargo suédois STORFORS coulé dans une collision avec son jumeau le JACKAL.Le 19 mars il prendra en remorque le JERVIS victime lui aussi d’une collision avec un navire marchand suédois.


La 7 DF est transféré à la Home Fleet le 18 mars 1940 et le JANUS va escorter la Home Fleet durant les deux mois qui vont suivre. Pendant cette période il va escorter le KELLY le très endommagé KELLY vers la Tyne (9.4.1940), le SUFFOLK endommagé par une attaque aérienne (18.04.1940) et sabordé le sloop BITTERN à Namsos (30.04.1940).

Le 10 mai 1940 le JANUS est placé sous les ordres du C& C Nore et le 13 mai il est envoyé au Hook de Hollande rejoindre le BERSATILE. Celui-ci a été endommagé par une attaque aérienne et le JANUS va recueillir des blessés et des membres des Irish Guards que le VERSATILE avait embarqué au Hook de Hollande. Le jour suivant il va recueillir 28 blessés et 40 réfugiés dont les ambassadeurs de France et de Pologne en Hollande de nouveaux au Hook de Hollande. A son retour il est désigné pour la Méditerranée et la 14 DF. Il quitte Plymouth le 17 mai 1940 arrivant à Alexandrie une semaine après. Il va rester à Alexandrie jusqu’en février 1941. Il va participer pendant cette période aux opérations suivantes : bataille de Calabre (9.7.1940), le renforcement de la flotte de la Méditerranée (opération’HATS’) le bombardement de Solloum et de Sidi Barani (17/18.09.1940) suivi de l’escorte du croiseur KENT vers Alexandrie. D’autres missions de bombardement furent exécutés le 22.09.1940, le 8.12.1940 et le 3.1.1941. Il y aura aussi l’escorte du ILLUSTRIOUS lors du raid du Tarente (11.11.1940) et le 22 décembre 1940 il va achever d’un torpille le HYPERION victime d’une mine dans le détroit de Sicile. Le JANUS va aussi participer aux convois ‘EXCESS (7-13.01.1941) et escorter le très endommagé ILLUSTRIOUS lors de son passage vers Alexandrie le 23 janvier 1941. Le JANUS sera aussi de la bataille du Cap Matapan (28-30.03.1941).


Le JANUS et le reste de la 14 DF va être transféré à Malt le 11 avril 1941. Quatre jours après la Flottille va intercepter un convoi au large de Sfax coulans les cargos ADANA, AEGINA, ARTA, ISERHOLN et SABAUDIA ainsi que l’escorte les destroyers BALENO, LAMPO et TAIGO. Le MOHAWK sera perdu lors de cette action. JE JANUS va ensuite participer au bombardement de Tripoli le 21 avril et au convoi ‘TIGER’ le ravitaillement de Malte et d’Alexandrie. Le JANUS va sortir indemne de l’affaire de Crête et va participer à la destruction d’un convoi de caïques transportant des troupes allemandes le 21 mai 1941. Et va évacuer des troupes anglaises et ANZAC dans la nuit du 29 au 30 mai 1941de Sphakia.


La chance du JANUS va s’arrêter au large de Sidon le 9 juin 1941, alors qu’il supportait des opérations de l’armée contres les troupes Vichystes il intercepte les contre-torpilleurs GUEPARD et VALMY en train de bombarder des troupes australiennes. Dans le bref engagement qui va s’en suivre le JANUS va être touchés à cinq reprises, perdant 12 tués et 12 blessés. Endommagé au niveau de la passerelle, des machines et de la coque il est pris en remorque par le KIMBERLEY qui le ramène à Haïfa où des réparations temporaires sont effectuées. Il arrive à Suez remorqué par le PROTECTOR le 18 juin 1941 et moi après il est Simonstown pour des réparations permanentes.


Pris en main le 21 juillet, les réparations ne sont pas achevés avant mars 1942. Le JANUS rejoint la 14 DF à Alexandrie le 17 avril 1942 et entreprend des mission de routines. Le 4 juin 1942 il est victime d’un mine acoustique. Désarmé à Alexandrie il est pris en charge à Suez pour des réparations. Mais les dommages sont tellement importants que le 11 novembre1942 il est décidé d’envoyer le navire en Grande Bretagne. Le 23 novembre 1942 il quitte Port Saïd pour la Grande Bretagne via le Cape. Il arrive dans la Tyne le 30 janvier 1943 pour des réparations permanentes qui ne seront pas achevés avant août 1943.


Le JANUS s’entraîne deux mois à Scapa et effectue une mission de ravitaillement au SpitzBerg. Après le remplacement de son artillerie à Devonport du 18 au 26 novembre 1943.et l’installation d’un HF/DF toujours à Devonport du 2 au 8 décembre 1943 il quitte Plymouth le 11 décembre 1943 afin de rejoindre la 14 DF à Alexandrie où il arrive le 31 décembre 1943. Le JANUS va participer au bombardement de Pesaro (3-4.01.1944) et va couler trois cargos et endommager deux trains lors du bombardement de Civitanova (6-7.01.1944). Le 18-19 janvier le JANUS est l’un des navires employés dans le support des soldats alliés engagés dans le franchissement de la rivière Gargliano. Il participe ensuite au débarquement Alliés d’Anzio. A 17.46 le 23 janvier le JANUS est touché par un missile Hs293 tiré par un Do 217 au dessus des plages. L’avant explose et à 18.08 il chavire et coule. Son C.O; 4 officiers et 152 matelots sont tués

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Sam 30 Déc 2006, 21:16

HMS JAVELIN






Mis sur cale le 11 octobre 1937 au chantier John Brown de Clydebank, lancé le 21 décembre 1938 et mis en service le 10 juin 1939.

Marque de coque : F 61 (1939), G 61 (1940).


Après son entraînement à Portland de juin à août 1939 il relève le ESK au sein de la 7 DF et va être stationné dans la Humber au début de la guerre, comme membre du Nore Command’s Humber Force. Il va rester dans cette station seulement 19 jours. En effet le 22 septembre 1939 à 21.30 il est victime d’une collision avec le JERSEY alors qu’il effectuait un sweep au large du bateau-phare de Lister. Sa proue sévèrement endommagé il est escorté à Newcastle. Les réparation sont faites au chantier Hawthorn Leslie de Hebburn du 23 septembre au 22 octobre 1939. Le jour de l’achèvement des travaux il est victime d’une collision avec le navire marchand MORDANT et les réparations complémentaires sont effectués au chantier Smith’s Dock de Middlesbrough entre le 22 octobre 1939 et le 3 janvier 1940.

Il retourne ensuite au sein de la 7 DF et le 19 mars 1940 il prend en remorque le JERVIS victime d’une collision avec le cargo suédois TOR au large de la Tyne. Ensuite le JAVELIN va escorter les convois norvégien NP 1 et AP 1. Le 17 mai 1940 il est envoyé escorté le croiseur SUFFOLK gravement endommagé au large de la Norvège. Le 29 avril 1940 en compagnie du JACKAL le JAVELIN va escorter le croiseur GLASGOW qui transport le roi de Norvège et son entourage de Molde à Malangan Fjord ou ces passagers sont débarqués sur un navire norvégien pour la fin du voyage et sa destination finale la ville de Tromso.

Les opération d’escortes de convois vont continuer jusqu’au 16 main quand le JAVELIN va rejoindre la 1st DF du Nore Commande et va immédiatement participer dans des opérations de coupage de câbles au large de Borkum, Nordeney et d’Amsterdam. Le JAVELIN avec les JAGUARet GRENADE quittent Harwich pour couvrir les opérations en cours sur Dunkerque et va patrouiller entres le West Hinder et Kwint buoys. Le lendemain le AJVELIN et les autres destroyers va secourir 33 naufragés du ABUKIR et va ensuite embarquer des soldats à Bray Sands. Les deux jours suivants le JAVELIN va embarquer 1 400 hommes avant d’être retiré du théâtre des opérations comme tous les destroyers des classes H, I et J engagés dans l’opération.


Après une période de maintenance au chantier Brigham et Cowan de Hull du 6 au 16 juin 1940, le JAVELIN va opérer à partir de Harwich avec la 5 DF jusqu’en août 1940. Il va être ensuite temporairement attaché à la Home Fleet et va participer à l’opération ‘SN12’une mission de mouillage de mines au large de Scapa et Cap Wrath. Le 1er septembre 1940 avec les JAGUAR, PUNJABI et TARTAR il va assister le croiseur FIJI torpillé 40 milles au nord-Nord est de Rockall et va l’escorter jusqu’en dans la Clyde. Après une brève période de mission anti-invasion il est basé dans la Humber en septembre 1940 et en compagnie des JAGUAR et KELVIN il est détaché le 1er octobre 1940. au Western Approaches Command à Plymouth. Il est envoy en refonte au chantir Gravin Dock sur la Humber du 16 octobre 1940 au 15 novembre 1940. Il est de retour à Plymouth le 20 novembre 1940 et 9 jours après il va participer à une action qui manquera de peu de causer sa perte. Lors de cet engagement il est le leader de la 5 DF avec D 5 à son bord (Captain Louis Mountbatten).



A 05.40 lors du sweep et après avoir été attiré par des éclats lumineux, les contre-torpilleurs allemands KARL GASTER, RICHARD BEITZEN et HANS LODY sont signalés dans l’ouest et les deux camps ouvrent le feu à ½ mile de distance. Juste après avoir tiré sa première salve le JAVELIN est touché par deux torpilles une à l’avant, l’autre à l’arrière. Le navire reste à flots avec ses salles des machines inondée mais sous contrôle. Un incendie causé par le pétrole sera aussi circonscrit. La formation ennemi va se retirer et le JAVELIN va être pris en remorque par le JACAL. Il arrive à Plymouth le 30 novembre à 4.45. Seule la section centrale du navire est à flots, il mesure 155 feet au lieu de 363 feet. Trois officiers et 43 matelots sont tués ou portés disparut. Tard dans la guerre, le navire n’aurait pas été réparé mais compte tenu du déficit de destroyers à cette période le navire est pris en charge par l’arsenal de Devonport. Les travaux sont achevés le 17 janvier 1942.




Après sa reconstruction, le JAVELIN est à Scapa du 8 février au 7 mars 1942 pour une remise en conditions et va ensuite escorter le convoi WS17 à destination de Freetown. Il est affecté à la force « F » de l’opération ‘IRONCLAD’ et va escorter le convoi WS 17A via Capetown à destination de Diego Suarez où le débarquement se déroule le 5 mai 1942. Le JAVELIN va ensuite rejoindre Alexandrie et la 14 DF le 9 juin 1942. Il est engagé dans l’opération ‘VIGOROUS’, lors de cette opération il devra le 16 juin 1942 saborder le HMAS NESTOR désemparé la veille par une attaque aériennes. Il va recuillir 11 officiers et 229 matelots et les ramener à Alexandrie. Les trois mois qui vont suivre vont être très intenses et le JAVELIN va participer aux bombardement de Mersa Matruh dans la nuit du 19 au 20 juillet et dans la nuit du 22 juillet au 23 juillet, du port de Rhodes dans la nuit du 12 au 13 août 1942 et Daba le 14 septembre 1942.

Le JAVELIN et le reste de la 14 DF vont participer à l’opération ‘STONEAGE’, un convois à destination de Malte et va ensuite escorter l’ARETHUSA après son torpillage par le U.88. Celui-ci devra être ramené à Alexandrie à la remorque du PETARD. La 14 DF en novembre 1942 est stationné à Malte comme membre de la Force K et va intercepter avec succès un convois italien dans l’est des Kerkennah le 3 décembre 1942 coulant à cette occasion le torpilleur LUPO. Le 8 janvier 1943 ce sont trois petit navires marchand qui sont coulés au large de Kuriat. Il va ensuite escorter le convois MER 15 de Malte à Alexandrie et le 16 janvier 1943 en compagnie du PAKENHAM il va couler le transport d’eau italien TANARA dans le golfe de Gabes. Le 19 janvier 1943 il coule un navire marchand côtier et deux chalutiers armés avec le KELVIN. Avant d’enchaîner sur la destruction d’un navire marchand de 2000 tonnes, d’un torpilleur et d’un schooner suivis dans la même nuit de la destruction de deux dragueurs de mines et de trois petits navires toujours en compagnie du KELVIN. Ces deux navires vont couler en tout 11 navires dans la nuit du 19 au 20 janvier 1943. D’autres opérations seront effectués au large des côtes nord-africaines avant que le JAVELIN ne retourne en Grande Bretagne en prenant l’escorte du convois MKF15.




Arrivé à Portsmouth le 15 juin 1943, sa refonte va s’achever le 10 février 1944. Après un entraînement à Scapa Flow, il est rattaché temporairement à la Home Fleet avant d’être affecté à la 10 DF à Plymouth pour l’opération ‘Neptune‘. Le 9 juin 1944 la 10 DF est engagé contre trois destroyers allemands, les Z 32, Z 24 et ZH 1 et un torpilleur le T 24 qui partis de Brest tentaientt de rallier Cherbourg. Dans l’engagement qui s’ensuit le ZH 1 est coulé et le Z 32 est contraint de s’échouer à la côte. Le 2 juillet 1944 lors d’une retour de mission le JAVELIN et l’ESKIMO vont entrer en collision, les deux sont sérieusement endommagés. Le JAVELIN sera capable de rentrer à Plymouth par ses propres moyes tandis que l’ESKIMO sera ramené à la remorque par le HURON. Le JAVELIN perdra trois hommes dans cet accident. Le JAVELIN sera réparé au chantier Harland & Wollf de Belfast du 24 juillet au 31 décembre 1944. Après une période d’entraînement à Scapa Flow le JAVELIN va rejoindre la 14 DF à Alexandrie le 19 février1945. Il ne va pas rester longtemps opérationnels puisque ses chaudières vont être retubés à Alexandrie du 9 mars au 8 mai 1945.


La guerre en Europe étant terminé, le JAVELIN va effectuer les missions habituelles du temps de paix. Le 17 septembre 1945 alors qu’il est à Rhodes un officier-marinier et dix-neuf matelots vont refuser de servir et seront envoyés en court martial. En décembre 1945 il participe à une croisière incluant des escales à Tripoli, Bizerte, Bône et Palerme. Le JAVELIN va assurer la direction des opération de sauvetage du navire marchand italien GRADISCA. Il va opérer brièvement au large de la Palestine avant d’être rappeler en Grande Bretagne. Il quitte Malte le 9 mai 1946 et arrive à Portsmouth huit jours après. Il versé dans la catégorie B le 31 juillet 1946 d’abord à Portsmouth puis à Harwich.. La radiation du JAVELIN est approuvé le 31 octobre 1947, il est d’abord versé au Ships Trials Committee le 21 février 1948 et entreprend des essais de chocs dans le Gareloch et le loch Striven avant d’être pris en charge par le BISCO et d’être démolis à partir de novembre 1948 au chantier West of Scotland Shipbreaking Co Ltd.


_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Dim 31 Déc 2006, 11:57

Claus........J'ai pris exemple sur toi........... lol! lol!

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Dim 31 Déc 2006, 19:03

LE BRETON a écrit:
Claus........J'ai pris exemple sur toi........... lol! lol!

tu m'en voit ravi lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Lun 01 Jan 2007, 07:04

lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Ven 05 Jan 2007, 22:06

HMS JERSEY







Mis sur cale le 20 septembre 1937 au chantier White de Cowes, lancé le 26 septembre 1938 et mis en service le 28 avril 1939.

Marque de coque : F 72 (1939, G 72 (1940)



Après s’être entraîné à Portland du 22 mai au 7 juillet 1939, il effectue une visite de courtoisie à Jersey du 10 juillet au 15 juillet 1939 et après une brève période à Portsmouth, il rejoint la 7 DF à Scapa. Il est détaché dans la Humber le 1er septembre 1939. Le 5 septembre 1939 il va intercepter le cargo allemand JOHANNES MOLKENBUH qui va se saborder. Les 42 membres d’équipages et passagers seront débarqués à Kirkwall le 6 septembre 1939.

A 7.30 le 22 septembre 1939 alors qu’il effectuait un sweep dans le Skagerrak, il entre en collision avec le JAVELIN. L’opération est annulés et le JERSEY est escorté vers Leith où les réparations sont effectués du 14 au 16 octobre 1939. Il va ensuite rejoindre JERVIS, COSSACK et MAORI afin d’escorter le croiseur de bataille REPULSE pour une mission anti-raider dans l’Atlantique nord le 18 octobre 1939. Le 23 octobre 1939 il perd un homme alors qu’il engagé dans les recherches entreprises pour retrouver le cargo US CITY OF FLINTqui vient d’être capturé par les allemands. Le JERSEY retourne ensuite a ses mission d’escortes et de patrouilles, étant basé à Immingham du 27 octobre au 7 décembre1939. Dans la nuit du 6 au 7 décembre 1939 les destroyers allemands ERICH GIESE et HANS LODY vont mouiller un champ de mines près du bateau phare de Haisborough. Les navires allemands sont interceptés sur le chemin du retour à 2.00 le 7 décembre 1939 par les JESEY et JUNO au larges des côtes du Norfolk. Les navires allemands vont tirer leurs torpilles et le JERSEY est touché par l’une d’entre elles qui va quasiment le casser en deux. Les deux navires allemands vont s’échapper et le JERSEY est remorqué par le JUNO à Immingham le 9 décembre 1939. Il y a 10 morts à bord et 13 blessés. Après des réparations temporaires à Immingham jusqu’au 9 janvier 1940. Il va recevoir des réparations temporaires au chantier Amos et smith de Hull du 9 janvier au 24 septembre 1940.

Le JERSEY va effectuer ses essais dans la Humber jusqu’au 10 octobre 1940 et quitte Sheerness le lendemain pour Plymouth. A 17.41 ce même jour il est victime d’un mine qui va exploser à 35 yards de la passerelle du côté tribord. Endommagé il doit passer au bassin à Londres du 13 au 28 octobre 1940 avant de rejoindre la 5 DF à Plymouth.


Le JERSEY va participer à la désastreuse mission du 24 novembre 1940 où son jumeau le JAVELIN sera mis hors de combat par les destroyers HANS LODY, KARL GASTER et ERICH STEINBRICH. Le capitaine D 5 sera très critiqué après cette action. Il va ensuite rejoindre la Force H à Gibraltar pour le bombardement de Gênes le 9 février 1941. Le JERSEY est à Portsmouth du 3 mars au 6 avril 1941 pour réparation des gouvernails.




Le 21 avril 1941 la 5 DF est transféré en Méditerranée et arrive à Malte une semaine après. A 7.00 le 2 mai le JERSEY quatrième dans la ligne après KELLY, JACKAL et KELVIN est miné à l’entré du port de la Valette. Deux officiers et 33 matelots sont tués dans l’explosion. Complètement perdu le navire bloque l’entré du port. Le GLASGOW et les KASHMIR et KIPLING doivent retourner à Gibraltar. L’arrière du JERSEY sera plus tard explosé pour libérer un passage. Pendant ce temps les KELLY, JACKAL et KELVIN resteront coincés dans le port

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Dim 07 Jan 2007, 20:27

Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 10 Jan 2007, 20:53

HMS JERVIS


Mis sur cale le 26 août 1937 au chantier Hawthorn Leslie de Hebburn, lancé le 9 septembre 1938 et mis en service le 12 mai 1939.

Marque de coque : F 00 (1939), G 00 (1940)





Le JERVIS va avoir une carrière remplie de succès mais il est moins connu que son jumeaux le KELLYalors que celui-ci aura une activité à la mer des plus réduites. Une légère collision va retarder les essais du JERVIS et les réparations nécessaires seront faites à Chatham du 30 mai au 7 juin 1939. Après s’être entraîné à Portland et être passé par l’arsenal de Sheerness du 10 au 20 juillet 1939 le JERVIS rejoint Rosyth pour prendre en charge la 7 DF. Le 3 septembre 1939 il est basé à Immingham et va opérer au larges des côtes Est de l’Angleterre durant trois mois. Le 4 septembre 1939 le JERSEY va intercepter le cargo allemand JOHANNES MOLKENBUHR, celui-ci a se sabordé et l’équipage sera recueilli par le JERVIS. Le 9 septembre il va intercepter les navires marchands allemands BONDE et GUSTAF REUTER au large des côtes norvégiennes, ceux-ci avec un équipage de prise à bord vont être envoyés à Kirkwall. Il va ensuite effectuer en compagnie du JERSEY une mission de recherche du cargo US CITY OF FLINT capturé par les allemands. IL passe ensuite en refonte au chantier Brigham & Cowan de Hull du 23 novembre au 7 décembre avant de retourner en opération pour le reste de l’hiver 39-40.


Le 19 mars 1940 lors d’une liaison entre Immingham et Rosyth, il est victime d’une collision avec le navire marchand suédois TOR. Abordé à bâbord au niveau de la 1ère chaudière le JERVIS va perdre 9 hommes et 6 disparut dans cette collision. Remorqué par le JAVELIN dans la Tyne, les réparation et une refont sont effectués au chantier Swan Hunter du 19 mars au 9 juin 1940. Après une courte remise en condition le JERVIS est envoyé en Méditerranée, le 29 juin 1940 il arrive à Malte et va prendre la tête de la 14 DF et ce pour une durée de deux ans.


Pour le reste de l’année 1940 le JERVIS va effectuer des missions de patrouilles et d’escortes. On va relever l’escorte d’un convois vers Malte (29-8/2-9), le bombardement de Sidi Barrani le 22 septembre 1939 et de nouveau dans la nuit du 8/9 décembre 1940 et l’action du cap Spartivento. Et enfin il va escorter le COVENTRY à Alexandrie après que ceLui-ci ait été torpillé par le sous-marin NAIADE. L’année 1941 va être une année très chargée pour le JERVIS et les membres de la 14 DF. Il va participer à la bataille du Cap Matapan coulant avec le MOHAWK le ZARA après que l’équipage de celui-ci ait été recueilli . Le 10 avril 1941 les JERVIS, JANUS, NUBIAN et MOHAWK sont envoyés à Malte. Le 16 avril 1941 un convois est intercepté aux larges des Kerkennah, le convois et sont escorte sont coulés tandis que le MOHAWK est perdu dans cette action. Un autre convois est intercepté à 0030 le 24 avril et le JERVIS va couler un navire auxiliaire italien.


Le JERVIS va traverser les campagnes de Grèce et de Crête sans subir le moindre dommages. Pendant la campagne de Syrie il va apporter son soutier à l’Armée lors des opérations menées au Liban en bombardant des objectifs terrestre. Le 19 juin 1941 le JERVIS sera chanceux car une torpille va passer en dessous de sa coque. D’autres mission de bombardement vont être mené, l’aéroport de Scarpento le 21 mai, El Atiqua le 19 juin et Bardia dans la nuit du 21 au 22 octobre. Il va aussi escorter six convois à destination de Tobrouk (août-septembre). Le JERVIS et le JACKAL vont poursuivre sans succès le U.331 après que celui-ci ait torpillé le BARHAM le 25 novembre 1941. Le 19 décembre1941 lors de l’attaque du port d’Alexandrie par les italiens, le JERVIS verra sa proue endommagé après que le pétrolier SAGONA ait été victime d’une explosion. Il n’y a pas de victime à bord et les réparation sont effectués au chantier Gabbari jusqu’en janvier 1942.


L’année 1942 va être une année très dure pour le JERVIS qui commence à souffrir du fait qu’il n’a eu de vrais carénage depuis 1940. Le 11 mars 1942 le JERVIS, LIVELY et KIPLING vont secourir l’amiral Vian et les 542 officiers et matelots du NAIAD coulé par le U 565. Le 22 mai 1942 pendant la deuxième bataille de Sirte le JERVIS va mener la 14 DF dans la défense du convois. Durant le mois d’avril 1942 il va escorter le VALIANT vers Port Saïd. et va ensuite escorter des convois à destination de Chypre.


Le 10 mai 1942 les JERVIS, KACKAL, KIPLING et LIVELY quittent Alexandrie avec pour mission d’intercepter un convoi au large de Benghazi. Le lendemain les destroyers sont repérés par des avions ennemis et font demi-tour. Lors de la première attaque le LIVELY est coulé. A 20.07 les KIPLING et JACKAL sont touchés, le KIPLING coule immédiatement et le JERVIS prend en remorque le JACKAL. Sur ordre le JERVIS saborde le JACKAL et rentre à Alexandrie avec les 630 survivants des trois destroyers coulés.


En juin 1942 participe au convoi ‘VIGOROUS’ et à la fin du mois il escorte des convois entre le Liban et Alexandrie quand celui-ci était menacé par l’Afrika Korps. Le JERVIS passe au bassin du 26 juillet au 3 août 1942 à Port Tewfik. Le 20 août 1942 en compagnie du HERO il recueille les survivants du transport de troupes PRINCESS MARGUERITE torpillé et coulé lors d’un transit en Alexandrie et Chypre. 9 jours après il escorte le très endommagé ERIDGE vers Alexandrie. Mersa Matruh est bombardé dans la nuit du 13 au 14 septembre. Une refonte ne peut plus être retardé et cela est effectué à Alexandrie du 4 octobre au 12 novembre. LE JERVIS retourne immédiatement dans l’action et va participé à l’opération ‘STONEAGE’ un convois à destination de Malte le 18 novembre 1942. Le lendemain en compagnie du JAVELIN il est détaché pour escorter le croiseur ARETHUSA torpillé par un Ju 88 et pris en remorque par le PETARD.


Le JERVIS est détaché à Malte le 27 novembre 1942 afin d’intégrer la nouvelle force ‘C’ chargé d’intercepter le trafic italien. Avant d’effectuer ce genre de mission il va escorter un convoi à destination de Malte (opération ‘PORTCULLIS’), ce convois arrive à Malte le 1er décembre 1942. Trois jours après il coule le torpilleur LUPO qui a défendu avec succès son convoi dans le golfe de Gabès. Un autre engagement couronné de succès aura lieu dans la nuit du 20 au 21 décembre quand le JERVIS et le NUBIAN vont couler le cargo italien DORA au large de Djerba. Ces deux destroyers vont couler ensuite deux petits navires au large Sfax le 21 janvier 1943. Le 30 janvier 1943 le JERVIS retourne à Alexandrie et va passer les neufs prochains mois a effectuer des missions de patrouilles et d’escortes entre Alexandrie, Malte et Tripoli. Il va aider par le destroyer PALADIN et un avion de la SAAF couler le U 205, 50 milles dans l’ouest de Derna le 15 février1943.


Le JERVIS va ensuite opérer aux larges de tunisienne afin d’intercepter les navires ennemis qui tentent de s‘échapper, le 19 mai il intercepte un navire allemand qui se prétend navire hôpital 30 miles au nord de Pantellaria. Ce navire est envoyé à Malte pour inspection et des forces spéciales allemands seront capturés. Le JERVIS va bombardé Pantellaria (8-6) Lampedusa (11-6) et Vibo Valentia (14 août). Il va ensuite participer aux débarquement de Sicile et de Salerne. Il va opérer à partir d’Alger (juillet 1943), Bizerte (août 1943) et de divers ports italiens avant de retourner à Alexandrie pour une refonte du 23 octobre au 12 novembre 1943.Sa dernière mission de l’année 43 va être en compagnie du PENN d’escorter le très endommagé destroyer grecque ADRIAS pris en charge par le remorquer BRIGAND dans le port de Limassol. le 8 décembre 1943. Il va ensuite rejoindre les eaux italiennes et avec le JANUS va bombarder Pesaro dans la nuit du 3 au 4 janvier 1944. Quatre nuits plus tard les même navires vont couler 3 petits vapeurs, endommagé deux trains et bombardé Civita Nova. Le 23 janvier 1944 le JERVIS et le JANUS sont en mission anti- S-boat au large d’Anzio quand à 17h.46 des avions sont signalés, ceux-ci vont tirés missiles H 293 qui vont toucher le JERVIS au niveau de la proue et couler le JANUS.


La proue du navire est détruite et la partie avant du navire fortement avarié. Le JERVIS va rentrer à petite vitesse à Naples où des réparations temporaires sont effectués avant de rejoindre Gibraltar le 5 février 1944. Les réparations permanentes y sont effectué et elles vont durer jusqu’au 17 avril 1944. Le JERVIS va ensuite rejoindre la Grande Bretagne et va être rattaché à la 25 DF Home Fleet pour des missions de bombardement entre le 6 juin et 5 septembre 1944. Le 19 juin 1944 il avarie sa proue au large d’Arromanches lors d’une collision avec un Liberty ship.




Un grande refonte est effectué au chantier Harland & Wolff de Belfast du 8 septembre 1944 jusqu’en mai 1945. Il appareille aussitôt pour la Méditerranée et rejoint la 14 DF le 22 juin 1945. Il va servir en Méditerranée pendant un an, participant aux opération menées au large de la Palestine. Le 13 mai 1946 il va intercepter le SMYRNI et ayant mis à bord une équipe, il va le ramener à Haïfa avec ses 1 760 passagers qui vont être confié à la police. Le JERVIS va entamer son voyage de retour le 25 mai 1946 et passera dans la réserve B le 28 août 1946 ,il est attribué au Sea Cadet Training dans le Gareloch. Il est versé dans la catégorie B 2 le 15 janvier 1947 et sa radiation est proposé le 31 octobre 1947. Il est versé au BISCO le 14 mars 1948 et arrive au chantier W.H. Arnott Young and Co Ltd de Troon le 3 janvier 1949 pour démolition.

Le JERVIS va gagner 13 ‘battlle honours ‘durant la deuxième guerre mondiale égalant le NUBIAN et l’ORION et n’étant dépassé que par le WARSPITE.

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 10 Jan 2007, 21:03

Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Jeu 11 Jan 2007, 10:45

Le Breton tu trouve où ses photos parce que je cherche un site avec de bonnes images de navires de la WWII

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Jeu 11 Jan 2007, 17:38

Pour la Royal Navy je vais là

http://www.navyphotos.co.uk/

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Lun 15 Jan 2007, 21:34

HMS JUNO





Mis sur cale le 5 octobre 1937 au chantier Fairfield de Govan, lancé le 8 décembre 1938 et mis en service le 25 août 1939.

Marque de coque : F 46 (1939); G 46 (1940).


Après une rapide mise en condition à Portland le JUNO va rejoindre les JACKAL et JANUS le 2 septembre 1939 afin escorter le BATAVIA qui ramène le personnel diplomatique de l’ambassade de Grande Bretagne évacué de Berlin. Il est ensuite basé à Plymouth, passant au bassin du 30 septembre au 16 octobre 1939. Il va ensuite opérer aux larges des côtes Est de l’Angleterre jusqu’en mai 1940, étant affecté à la 7 DF basée dans la Humber. Durant cette période il est, avec le JERSEY engagé dans un affrontement avec les destroyer allemands ERICH GIEISE et HANS LODY dans la nuit du 6 au 7 novembre 1939. Le JUNO sera contraint de ramener à la remorque le JERSEY jusqu’à Immingham.


Le 17 décembre 1939 le JUNO est victime d’une avarie de machine à Sullom Voe et reste indisponible pendant deux jours. Les J et les K utilisés intensément pendant l’hiver 39-40 seront régulièrement victimes d’avaries matérielles. Le JUNO est refondu au chantier Brigham et Cowan de Hull du 5 février au 2 mars 1940. Il rejoint ensuite la Home Fleet du 21 mars au 13 mai 1940 et participe ainsi au début de la campagne de Norvège. Il est ensuite sélectionné pour aller renforcer le flotte de la Méditerranée. Il quitte Plymouth le 18 mai et rejoint la 14 DF à Alexandrie. Il est détaché dans la baie de Suda du 8 au 21 janvier 1941 et du 25 janvier au 20 février 1941 à Aden lors des opérations en Mer Rouge.


Le JUNO va participer au premier sweep organisé par la flotte de la Méditerranée contre le trafic italien au large de la Libye, lors de cette opération le croiseur CALYPSO est coulé par un sous-marin italien et le Flotte retourne à Alexandrie le 12 juin 1940. Le 23 août 1940 Le JUNO avec les destroyers STUART et ILEX effectue un raid dans le golfe de Bomba, suivit par le bombardement de Sidi Barani le 17 septembre 1940 en compagnie du JANUS et la cannonière LADYBIRD; Il bombarde à nouveau Sidi Barani le 22 septembre en compagnie des JERVIS, JANUS et MOHAWK. Lors du retour de première mission de bombardement effectué sur Sidi Barrani, il va escorter le KENT très sévèrement endommagé par un avion torpilleur italien au large de Bardia. Du 25 au 28 octobre 1940 le JUNO avec le JERVIS va escorter les croiseurs ORION et SYDNEY engagés dans une mission anti-contrebande dans la région des Dardanelles. Le JUNO va aussi participer à raid infructueux dans le détroit d’Otrante en compagnie des AJAX, ORION, SYDNEY, JANUS et JERVIS du 18 au 19 décembre 1940.


Le JUNO va escorter un convois à destination de Malte (MW 3) du 4 au 14 novembre 1940, à l’opération ‘EXCESS du 8 au 13 janvier 1941 et à l’opération ‘TIGER’ du 5 au 12 mai 1941. Il va être aussi basé à Suda durant le mois de janvier 1941 et fera partie de la ‘Malta Strike Force’ lors de du combat de Lampedusa le 23 avril 1941. Lors de cette action le JUNO va couler le croiseur auxiliaire EGEO.


Un mois après le 21 mai 1941 alors qu’il se trouve dans le détroit de Kaso il est attaqué par 5 Cant Z1007 bis du 50ème groupe de Bombardement. A 12.49 le JUNO est touché par 3 bombes largués à haute altitude. Le navire va se casser en deux derrière le bloc passerelle et couler en 97 secondes. Les pertes sont sévères puisque 5 officiers, 105 membres d’équipages, 4 maltais, 1 australien et un NAAFI sont portés disparut.


_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Lun 15 Jan 2007, 22:29

LE BRETON a écrit:
Pour la Royal Navy je vais là

http://www.navyphotos.co.uk/

merci beaucoup

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 17 Jan 2007, 21:48

HMS JUPITER






Mis sur cale le 28 septembre 1937 au chantier Yarrow de Scotstoun, lancé le 27 octobre 1938 et mis en service le 25 juin 1939.

Marque de coque : F 85 (1939), G 85 (1940)



La carrière du JUPITER sera contrarié par de récurrents problèmes mécaniques notamment au niveau de ses turbines ainsi que par des problèmes de rivetages. Ses essais commencés à Portland le 27 juin 1939 vont être interrompu par des problèmes de turbines qui seront réparé à Devonport du 7 juillet au 23 août 1939. Ses essais à la mer terminé le 1er septembre 1939 à Portland. Il rejoint la 7 DF et se retrouve basé à Grimsby. Il va passer les premiers six mois de la guerre a effectuer des missions d’escortes et de patrouilles avec sa flottille. Il va être endommagé légèrement dans une collision avec le JERVIS le 30 septembre 1939 à Rosyth. Puis le 8 octobre 1939, victime d’une avarie de propulsion en Mer du Nord, il pris en remorque par le JERVIS. Mais il va réussir à remettre une partie de sa propulsion en fonction avant de renter à Scapa. Entre-temps il aura escorter le JAVELIN après sa collision avec le JERSEY le 22 septembre 1939. Une ceinture de démagnétisation est installé lors d’un passage au chantier Graving Dock du 14 février au 19 mars 1940. Ses problèmes mécaniques récurrents vont l’envoyer au bassin du 16 décembre 1939 au 4 janvier 1940 avant de repasser au chantier pour une longue refonte dans un chantier de la Tyne du 27 avril au 15 juin 1940.

Le JUPITER va être stationné dans l Humber dans l’attente de l’invasion jusqu’au 29 septembre 1940. Il est transféré à la 5 DF . Il est basé à Plymouth jusqu’en mai 1941. Durant cette période il va être impliqué dans un engagement contre les destroyers allemands KARL GASTER , RICHARD BEITZEN et HANS LODY dans la nuit du 24 au 25 novembre. Combat au cours duquel son jumeau le JAVELIN sera très sérieusement endommagé. Son état matériel se dégradant il est réparé à Gibraltar du 11 au 23 février 1941, suivit d’une refonte à Plymouth du 4 mars au 24 mai 1941. Le 18 mai une commission d’enquête est crée afin d’enquêter sur un éventuel sabotage de la propulsion du JUPITER.





Il est à Scapa Flow du 30 mai au 25 juin 1941 pour une remise en condition et le lendemain il est transféré à la flotte de la Méditerranée mais avant il va passer le mois de juillet au chantier Scotts de Greencok où des canons Oerlikons sont montés à bord et réparations d’avaries de machines et de coque au niveau de la tourelle A. Il quitte finalement la Clyde le 1er août 1941 et va escorter un convoi au Cap avant d’arriver à Alexandrie le 24 septembre 1941 et de rejoindre la 14 DF. Il va passer de nouveau au bassin à Durban pour des avaries de structures et de coque du 5 au 12 septembre 1941.

Le 13 novembre 1941 l Commandant en Chef de la Flotte de la Méditerranée indique le JUPITER est victime de malfaçons ayant eu lieu lors de sa construction et que ces malfaçons sont la cause de ses multiples avaries. Le JUPITER ne va pas rester longtemps en Méditerranée étant envoyés rejoindre la Eastern Fleet afin de former l’escorte des PRINCE OF WALES et REPULSE.


Après leurs destructions le 10 décembre 1941, il est utilisé pour l’escorte locale dans les parages de Singapour. Le 17 janvier 1942 alors qu’il escortait un convois de troupes à destination de Singapour le JUPITER va coulé dans le détroit de Sunda le sous-marin japonais I 60. Lors de cette action un des canons de 120 du destroyer sera endommagé par un obus du sous-marin japonais. Il rejoint ensuite l’escadre de l’amiral Karl Doorman. Cette escadre est en partie détruite le 27 février dans la mer de Java. Le JUPITER disparaissant quatre heures après fin de la bataille victime d’un mine hollandaises au large de Sourabaya.



_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 17 Jan 2007, 21:56

superbes articles thumright thumright

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 17 Jan 2007, 22:32

Merci........mais je travaille moins vite que toi. lol!

Vu que je suis absents les deux prochains WK

Faudra attendre une peu pour les suivants : les destroyers de la classe K.......... Very Happy

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Jeu 18 Jan 2007, 07:28

Superbes articles thumleft

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Jeu 18 Jan 2007, 11:51

LE BRETON a écrit:
Merci........mais je travaille moins vite que toi. lol!

Vu que je suis absents les deux prochains WK

Faudra attendre une peu pour les suivants : les destroyers de la classe K.......... Very Happy

Ya pas de soucis, je peux attendre

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11741
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 18 Mai 2011, 12:09

bonjour
je "déterre" pour une question: j'aimerais comprendre en quoi consiste le mode de construction adopté à partit de la classe J; et en quoi il diffère de celui précédemment employé. merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 18 Mai 2011, 22:40

warburton a écrit:
bonjour
je "déterre" pour une question: j'aimerais comprendre en quoi consiste le mode de construction adopté à partit de la classe J; et en quoi il diffère de celui précédemment employé. merci d'avance.

bonne question à laquelle je n'ai pas la réponse, faudrait trouver un mec pointu en construction navale

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5195
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Mer 18 Mai 2011, 23:43

La classe J,K, N est due à l'ingénieur du génie maritime AP Cole. Les destroyers britanniques précédnts et notamment les Tribal étaient d'une conception transversale. Dans cette conception les couples transversaux étaient nombreux et les lisses longitudinales étaient cantonnées aux fonds et dotées d'une section assez large.
Avec le système longitudinal dit Isherwood employé dans la construction des pétroliers les lisses longitudinales de section moins importante voyaient leur nombre notablement accru et ce de la quille jusqu'au livet de pont en contre partie les couples étaient eux espacés.
Cette disposition techniquement contraignante (membrures de plus grande longueur à installer en nombre plus important) renforçait considérablement la résistance des coques aux contraintes de navigation et aux explosions sous marines.

Ce système devint la règle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11741
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   Jeu 19 Mai 2011, 02:13

bonsoir
merci; je me suis encore instruit. cela faisait un moment que je m'interrogeais à ce sujet, faute de savoir à qui poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE J
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE 'M'
» ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE TRIBAL 1935-1949
» ROYAL NAVY DESTROYER D'ESCORTES CLASSE HUNT II
» ROYAL NAVY DESTROYERS D'ESCORTES DE LA CLASSE HUNT I
» ROYAL NAVY DESTROYERS DE LA CLASSE K

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: