AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 DRONE dans la ROYALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: DRONE dans la ROYALE   Ven 01 Déc 2006, 18:38

il ne me semble pas avoir entendu parler de drone dans la royale dans le forum.
Voici un article de M&M sur les projets de drone qui équiperont les FREMM, BPC vers 2015.

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=103166

Que pensez vous de ces équipements pour notre marine et sont-ils déjà utilisé et pour quelles missions à l'étranger ?

( Les ricains doivent en avoir ou vont en avoir d'apres l'article ? )


Dernière édition par le Sam 02 Déc 2006, 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jefgte
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1488
Age : 61
Ville : France
Emploi : Dessinateur Projeteur
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Sam 02 Déc 2006, 00:52

2015!!! affraid

eh bien rien ne presse Boulet

remarque, ils ont bien mis 20 ans pour faire un porte avions Boulet

Cela doit être des Corses qui font l'étude et la construction





Cela me rappelle la construction des cuirasses pré dreadnought il y a 100 ans.


Jef salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Mer 06 Déc 2006, 18:13

Les drones sont, aujourd'hui, en plein exploitation de l'autre côté de l'Atlantique (et chez leur clients !!!) et en plein conception de ce coté.
Les drones répondent à 3 impératifs à mon sens :
- absence d'engagement de vie humaine dans un environnement hostile
- permanence dans la 3ème dimension
- furtivité si besoin
Les deux premiers points les distinguent des autres aéronefs.

Le soucis c'est qu'il faut un panel de drones pour couvrir toutes les missions : il leur faut plus ou moins d'endurance, plus ou moins de capacité d'emportet enfin un altitude de croisière variable.
Au vue des budget des défenses européennes, c'est mal barré. Mais bon, la coopération s'est emparé de cette question, et peut etre...un jour...sait on jamais...verra t'on un drone estampillé UE. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4203
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Sam 04 Sep 2010, 14:27

du neuf en drones


http://www.lepoint.fr/societe/ulm-la-recette-d-un-succes-04-09-2010-1232333_23.php



Aucune administration, aucune association n'est en mesure de dire combien d'ULM volent dans le ciel français © JULLIAN Dominique/SUD OUEST/MAXPPP

Vos outils
Imprimez Réagissez

Combien d'ULM volent dans le ciel français ? Aucune administration, aucune association n'est en mesure de répondre précisément à cette question, la liberté de construire ou d'assembler un kit puis de voler étant la règle d'or de cette activité. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) recense plus de 12.000 cartes d'identification ULM, mais il est vraisemblable que de nombreux autres ne sont pas immatriculés (para-moteurs, ballons, etc.).

Certaines caractéristiques principales des ULM sont à l'origine de son succès. Son poids, avant tout : il est limité à 450 kg. Si les plans de l'aéronef doivent être visés par l'administration, celui-ci n'est pas obligé ensuite à un suivi de la maintenance dans un atelier agréé, ce qui plombe les coûts d'utilisation des avions classiques. Autre particularité, cette fois du pilote ULM, celui-ci doit être en bonne santé mais n'est pas astreint à une visite médicale bisannuelle, voire annuelle, souvent jugée tatillonne, alors que l'accidentologie liée à des défaillances physiques est de l'ordre de 2 % des sinistres.

Un chassé-croisé avec l'aviation classique

Avec le prix moyen d'un ULM à 40.000 euros, le chiffre d'affaires annuel de cette industrie reste certes très inférieur aux 50 millions d'euros du prix de vente d'un seul petit Airbus. La Direction générale de l'aviation civile recense 26 constructeurs nationaux d'aéronefs et on estime à une centaine le nombre d'importateurs d'appareils essentiellement venus des pays de l'Est. Les 600.000 heures de vol annuelles effectuées par les 15.000 pilotes et élèves génèrent 35 millions d'euros, selon la DGAC, avec un nombre d'emplois modeste, le bénévolat restant aussi une règle de base. On compte 60.000 licences de pilotes privés ULM dont environ 2.000 nouvelles délivrées par an. À elle seule, la Fédération française de planeur ultraléger motorisé compte 12.582 adhérents.

"Ce secteur de l'aviation déréglementée est en expansion car elle a permis à de nouveaux pratiquants de découvrir le parapente et à d'autres de piloter l'ULM, moins coûteux que l'avion", constate René Coulon, éditeur de la revue Vol Moteur. "Et on assiste depuis trente ans à un chassé-croisé avec des pilotes d'ULM qui passent à l'avion et, inversement, des déçus de l'aviation classique qui apprécient la liberté de l'ultraléger."

De nombreux débouchés

L'ULM séduit également au-delà des "aviateurs du dimanche". La PME Dyn'Aero, créée il y a dix-sept ans à Dijon-Darois par Christophe Robin, qui a vendu près de six cents aéronefs et prépare un nouveau bimoteur, a vu son savoir-faire technologique reconnu par EADS. Ce groupe l'a sollicitée pour le développement d'un drone militaire à partir d'un appareil MCR4S construit tout en carbone. La masse très légère de la structure permet d'embarquer d'autant plus d'équipements d'observation, de détection ou de transmission.
lol! lol! ils vont nous le refacturer a 4444000000 euros et des poussieres lol! lol!

De nombreux autres débouchés existent dans le domaine de la surveillance des frontières, des feux de forêt, des pipelines, etc. L'ULM a déjà chassé du ciel l'avion pour le tractage de banderoles, notamment au-dessus de nos plages, grâce à un deuxième atout : sa faible vitesse favorise la lisibilité du message publicitaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Sam 04 Sep 2010, 15:38

Pourquoi c'est dans la corbeille, ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6724
Age : 46
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Mar 14 Sep 2010, 22:07

vieux sujet n'ayant pas eu d'actualité depuis longtemps, remis en section France.....;

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9359
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Mer 22 Sep 2010, 14:17

L'Inspector en essais dans la rade de Toulon

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=114006&u=152

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Jeu 23 Sep 2010, 11:13

En ce qui concerne les drones de la Marine Nationale, ils seront le produit de... notre chère DGA donc chers ne remplissant pas les missions que notre Marine remplit... Une fois de plus le besoin de faire travailler certaines branches a prévalu pour des raisons "d'indépendance nationale"...
Il existe pourtant d'excellents produits sur étagères en particulier le Scan Eagle fabriqué par un constructeur aéronautique américain bien connu et dont la Marine a disposé ponctuellement pour des missions (en particulier dans la corne de l'Afrique...) Le pragmatisme et les économies ne sontune fois de plus au RDV... Il semble que le futur modèle de drone soit un SDTI "navalisé"...
Revenir en haut Aller en bas
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Jeu 23 Sep 2010, 13:13

C'est toujours la DGA qui suppertise les achats d'armements, c'est sa fonction première, même quand il s'agit d'acheter sur étagère.
Il faut faire attention avec les économies quand on parle d'achat à l'étranger, dans beaucoups de cas, l'Etat y perderait en emplois et autres plus que la différence de prix , donc au final, cela reviendrait plus cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Mar 28 Sep 2010, 22:12

En ces périodes d'économie, il faut savoir ce que l'on veut obtenir des systèmes d'armes remplissant parfaitement leur rôle ou acheter des systèmes qui ne sont dans le meilleur des cas qu'n partie fonctionnel, combien de fois avons nous souffert sur nos différentes passerelles de ce genre d'usines à gaz.... A raison d'indépendance nationale nous avons payé le prix fort... La nation aujourd'hui en tête de la construction des drones est Israel qui a développé un sacré arsenal... On ne peut que regretter qu'à l'époque où ne disposions pas de drones compétitifs on en est pas profité pour en acheter ne fut ce que quelques exemplaires au pays quel qu'il soit qui en avait fonctionnels et disponibles immédiatement...
Revenir en haut Aller en bas
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Jeu 30 Sep 2010, 07:42

Oui et non.
C'est pas parce que c'est français que le matos est plus cher, mais parce que il y avait une très mauvaise gestion de l'industrie de défense, en particulier quand celle-ci était nationale Boulet

On a trop souvent eu l'impression que les intérêts des syndicats de DCN passaient avant les intérêts des militaires, la caricature étant la construction du CdG Evil or Very Mad Sad

Après la mauvaise estimation financière des FREMM et le prix demandé pour le PA2, l'Etat c'est enfin décidé à remettre du bonne ordre dans le secteur. C'est une condition indispensable pour pouvoir exporter de nos jours de toutes façons Rolling Eyes

Il s'agit de trouver un bon équilibre entre ce qu'il est interessant d'importer et ce qu'il est indispensable d'avoir une bonne maitrise du projet.
La production nationale protège aussi le budget, un gouv qui importe ses systèmes d'armes sera plus tenter par faire des économies sur les équipements militaires que si ces mêmes réductions budgétaires détruisent des emplois dans son pays Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Mer 27 Oct 2010, 09:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Sam 30 Oct 2010, 09:51

Qu'est ce qu'on attend pour passer commande d'une version terrestre pour l'armée de l'air et d'une version navalisée pour la marine. Le système existe, est français (en très grande partie) et correspond à nos besoins pour les missions de reconnaissance ou de surveillance là où on est engagé (Afghanistan, surveillance maritime, etc). Au besoin ca ne devrait pas être trop difficile ou trop cher de le cabler pour qu'il puisse emporter une paire de missile Hellfire ou d'AASM (j'avais lu quelque part qu'une version de 115kg avait été mise au point). Pas la peine d'attendre 7 ans le développement du Mantis, ou de commander des MQ-9 Reaper américains, même si ceux-là sont plus performants le Patroller répond à nos besoins actuels (et nous permettrait au moins de faire la transition).

Question, est ce qu'il est possible/envisagé d'en faire une version catapultée pour utilisation depuis un porte-avion (perso je n'ai rien trouvé là dessus)?
Revenir en haut Aller en bas
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5427
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Sam 30 Oct 2010, 10:25

Eagle_Eye a écrit:

Question, est ce qu'il est possible/envisagé d'en faire une version catapultée pour utilisation depuis un porte-avion (perso je n'ai rien trouvé là dessus)?
Vu l'appareil, je ne suis pas certain qu'il ait besoin d'une catapulte... Les Alizée pouvaient comme les avions de la seconde guerre mondiale décollaient sans l'aide de la vapeur. Ce n'est arrivé que à la fin de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Dim 12 Déc 2010, 11:27

L'un des meilleurs drones sur le marche dont la Mrine a pu se servir est le Scan Eagle...Las il est fabrique par Boing donc concurrent direct d'EADS... La France ne s'en est pas dote grace a certains rapports emanant de soi disant specialistes de l'EMM... Une fois de plus on peut noter deux visions celles des etats major centraux et celle des premiers concernes les vrais utilisateurs...
Les missions anti piraterie qui furent initiees en leur temps en CTF 150 et qui sont reprises aujourd'hui dans le cadre d'ATALANTA prouvent l'utilite des drones... et leur cruel defaut au sein de notre flotte...
Revenir en haut Aller en bas
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Dim 12 Déc 2010, 12:48

Mouais, le système de récupération m'a pas l'air d'être très adapté à une frégate en haute mer Rolling Eyes

Perso, ma préférence irait plutot vers le Eagle Eye de Bell Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Dim 12 Déc 2010, 15:49

Effectivement, le système de récupération du Scan Eagle me parait un peu foireux, surtout si la mer est un peu agitée. Personnellement ma préférence va au Camcopter S100, VTOL, européen, disponible immédiatement et pas trop cher (tout de même 4 millions d'euros pièce). Sinon y'a le MQ-8 Fire Scout qui est pas mal non plus, mais c'est pas la même catégorie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Lun 13 Déc 2010, 11:04

La recuperation du drone se fait tres facilement, la Marine americaine dispose de fregates dediees drones le USS Laboon par exemple. En tous cas en Ocean Indien il n y a que lors de la renverse pour la mousson que la mer est si agitee qu'il est delicat de recuperer l'engin mais il n y a quasiment pas d attaques de pirates a ce moment la...
Ce materiel est eprouve et lorsque l on voit la qualite des optiques c'est un bonheur pour les IP...
Et pour repondre a ceux qui preconisent des econpmies sur fond d independance nationale, la nation qui est en pointe de ce domaine est un petit etat cree artificiellement en 1948 et qui assure de plus en plus sa securite grace a ses engins...
Je prefere pour ma part acheter sur etagere un produit non francais au lieu d attendre que nous prenions le train en marche, donc avec du retard et que probablement il faudra attendre au moins dix ans avant de disposer d'engins similaires...
Mais il est vrai que le renseignement n'est toujours pas une tache assez noble pour les bordaches... et donc aucun effort n'est fait dans cette direction ou alors lorsque l autorite politique tape du point sur la table...
Revenir en haut Aller en bas
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Lun 13 Déc 2010, 11:27

Il n'y a pas que les pirates dans la vie, les drones devront quand même pouvoir assurer un bon spectre de mission, le Eagle eye ou le Camcopter S100 doivent pouvoir assurer jusqu'à mer 5, la récup du Scan Eagle par mer 5, je demande à voir, les USA ont peut-être un budget qui permet d'en perdre de temps en temps, la France, non Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Lun 13 Déc 2010, 18:27

E
Citation :
t pour repondre a ceux qui preconisent des econpmies sur fond d independance nationale, la nation qui est en pointe de ce domaine est un petit etat cree artificiellement en 1948 et qui assure de plus en plus sa securite grace a ses engins...

Et qui bénéficie quand même de plusieurs milliards de dollars annuels d'aide militaire de son oncle Sam.

Sinon sur le fond, je ne suis pas contre l'achat sur étagère (même si je préfère acheter français chaque fois que c'est possible à un coût raisonable), d'ailleurs justement là on a un drone (autrichien certes, mais l'Autriche fait partie de l'Europe, d'ailleurs je suis à fond pour tout ce qui peut encourager une coopération européenne sur la fabrication d'armements) pas trop cher, déjà en service chez quelques pays et disponible immédiatement (ou rapidement) sur étagère. Alors certes les performances ne sont peut être pas celles des derniers modèles israélo-américains, mais qui pour faire de la surveillance de zone, de l'observation et de la lutte anti-piraterie est largement suffisant. Et puis personnellement je préfère 10 Camcopter que 3-4 Fire Scout, quels que soient les usages.

Citation :
Perso, ma préférence irait plutot vers le Eagle Eye de Bell

Je crois que le projet a été annulé scratch , puis bon un convertible c'est peut être un peu trop complexe, mieux vaut un truc plus classique.
Revenir en haut Aller en bas
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   Lun 13 Déc 2010, 19:10

Eagle_Eye a écrit:
Je crois que le projet a été annulé scratch , puis bon un convertible c'est peut être un peu trop complexe, mieux vaut un truc plus classique.

C'est aussi ce que j'ai cru comprendre pour l'annulation, niveau complexité, ça l'est moins que ces grands frères, on n'a qu'un seul moteur, là. Avec un avantage de vitesse, voir d'endurance (voilure fixe) par rapport à un hélico Wink

Bon c'est sûr que si je devais miser de l'argent sur le drone tactique qui sera "un jour" choisi pour la marine, je le ferais sur le Camcopter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DRONE dans la ROYALE   

Revenir en haut Aller en bas
 
DRONE dans la ROYALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DRONE dans la ROYALE
» Casino Royale
» Bataille royale
» Entre aide pour la fabrication de drone terrestre rc
» HyTAQ : le drone aussi agile dans l’air que sur terre ! Plus aucun moyen de se cacher !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: