AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Brûlots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Brûlots   Jeu 12 Oct 2006, 18:43


Bonsoir,
Qu'elle est la spécificitée du brûlot dans la marine du XVIIème. siècle.
D'avance merci.
Cordialement.
William.
Revenir en haut Aller en bas
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Les Brûlots   Jeu 12 Oct 2006, 21:16

Un peu d'histoire:

Le Brûlot était un navire chargé d'explosifs ou de matériaux inflammables, lancé sur les vaisseaux ennemis pour les incendier. La plupart du temps, il s'agissait d'un vieux bâtiment, de petite taille, ancien navire de guerre ou de commerce, transformé à cet effet.


Coque
Une forte cloison permettra d'isoler l'arrière du reste du navire. Ainsi, l'équipage sera hors de la partie destinée à fournir le brasier.

Dans la partie avant, on installera les dispositifs incendiaires. Ceux-ci sont très variés.

On établira des manches à air sur le pont pour favoriser l'appel d'air.

Les canons, si le navire en dispose, seront chargés. Si possible à double charge, boulet et mitraille[7]. Sous la chaleur de l'incendie, ils finiront par tirer, ajoutant leurs ravages à ceux de l'incendie.

Le chargement
Il s'agit de bourrer le brûlot de substances combustibles et/ou explosives. Les navires étant en bois, les voiles en toile et les cordages en chanvre, on est déjà sûr que le feu se répandra sans obstacles.

Utiliser, par exemple, des « barils ardents ». Barrique « que l'on remplit de poussier, 60kg, de brai sec, 20 kg, de goudron, 7 kg, de suif, 5 kg, de salpêtre, 10 kg; ce mélange est recouvert d'une toile goudronnée qui laisse passage à des saucissons destinés à embraser le baril ». Pour un baril foudroyant, on ajoute des grenades.

On peut aussi utiliser des « pots à feu ». Ce sont des pots de terre chargés de morceaux de roche à feu, de grenades, et de poudre grainée. 2 mèches en croix sont sur le dessus et sortent par le côté; le tout est recouvert d'une peau de mouton.

La roche à feu est une composition incendiaire, solide et qui brûle lentement, même sous l'eau. Elle se compose de soufre fondu (8 kg), de poussier (3 kg), de salpêtre (2kg), de camphre (0,5 kg), de poudre grainée (1 kg). Ces substances sont fondues ensemble et coulées dans des moules pour obtenir des cylindres de différentes grosseurs.

Une cravate est une sorte de serpillère, d'un mètre de longueur, trempée dans un chaudron où l'on a placé 50 litres d'eau, 6 kg de salpêtre, 1 kg d'huile de térébenthine, Ensuite, on les saupoudre de poussier. Enfin, on en lie plusieurs pour les suspendre et les faire sécher.

Les brandons seront placés dans les hunes. On prépare une pâte de soufre (2 kg), de salpêtre (4 kg), de poussier (4kg), de camphre (0,5 kg). On détrempe cette pâte avec de l'huile de lin et l'on en remplit des espèces de gargousses, en toile à voile double, goudronnée, au milieu desquels on place une étoupille. Ces brandons jettent une lumière blanche très intense et brûlent dans l'eau.

Comment diriger le brûlot ?
Au départ, il se manœuvre comme un navire ordinaire, à la voile et au gouvernail. Eventuellement, il sera remorqué par un autre navire ou des canots.

Quand le brûlot sera mis à feu, il deviendra difficile à diriger. Pour cela, on bloquera sa barre à l'aide de cordages. En espérant que le vent ne tourne pas.


Ca repond a ta question ?? ca viens de wikipedia lol!

ICI

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 00:06


Bonsoir,
Merci pour ses renseignements fort interressant, cela devait être dangeureux pour les membres d'équipages.
Cordialement.
William.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 07:42

Après l'exposé scientifique qui vient d'être fait study study , je n'ai plus grand chose à ajouter. Permets-moi seulement de préciser qu'il était l'élément indispensable de toute flotte de guerre au XVII° et qu'il est resté présent dans les escadres bien après l'apparition des galiotes à bombes, aux effets pourtant bien plus dévastateurs (expérimentation au bombardement de Gênes) ;
Ces navires démâtés n'étaient pourtant pas très efficaces, car ils étaient abandonnés par leur équipage dans la dernière partie de leur course (une fois qu'on y avait mis le feu), ce qui faisait dépendre leur efficacité des vents et des courants. Ils pouvaient d'ailleurs s'avérer aussi dangereux pour leur propriétaire que pour l'adversaire (toujours à cause des caprices de la mer).
Pour te donner un exemple, l'escadre Shovel en a utilisé lors des deux sièges de Dunkerque (1695-1696), sans aucun résultat (il faut dire que Saint-Pol s'est jeté avec sa chaloupe sur un brûlot, a forcé son équipage à l'abandonner, et l'a détourné de son but, sauvant ainsi un fort cheers cheers cheers ; il était très en forme tonton).
Dans le même genre d'armes en rapport avec le feu et l'explosion (principale cause de destruction des navires), on trouve aussi le boulet rouge (boulet normal chauffé Mr.Red ), très peu utilisé car presque plus dangereux pour celui qui le lance que pour celui qui le reçoit.
Du fait de son imprécision et de sa fragilité (il se disloquait facilement), le brûlot était principalement lancé contre des cibles fixes (navires au mouillage ou installations portuaires).
Je ne sais pas si je t'ai appris quelque chose que tu ne saches déjà, mais si tu te réfères à l'histoire de la marine française sous Louis XIV d'E. Sue (j'aime bien ce livre), tu en sauras plus sur l'utilisation qui en est faite. Bonne lecture et bon courage dans tes recherches. scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 08:00

lors de la bataille de Lagos Duquesne en a fait usage sur la flotte espagnole avec un certain bonheur semble t il...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 08:05

Tu parles de l'affaire du convoi de Smyrne de 1693 ? Parce que dans ce cas c'était Tourville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 09:17


Bonjour,
Tes réponses me sont trés utiles, surtout pour le néophite que je suis.
Je pense que l'expression "tirer à boulet rouge" viens de là.
Cordialement.
William.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 11:02

tirer a boulet rouge signifie que l on chauffe le boulet a blanc avant de l envoyer ca ne se fesait pas sur les navires meme car trop dangereux. c etait plutot les fort de bords de mer qui utilisaient cette technique. L objectif etant de mettre le feu aux navires touchés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 12:33


Bonjour,
Merci pour ce complément d'information.
Cordialement.
William.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 19:33

Chevalier de Saint-Pol a écrit:
Tu parles de l'affaire du convoi de Smyrne de 1693 ? Parce que dans ce cas c'était Tourville.
Autant pour moi je voulais parler de la bataille de Guetaria le 22 aout 1936 ou la flotte francaise met le feu au navires espagnol a l aide de brulot . Cette flotte est sous les ordres du cardinal de Sourdis . Duquesne et le chevalier Paul sont les acteurs de ce 1er succé de la flotte crée par Richelieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Brûlots   Ven 13 Oct 2006, 19:45

Tu vas croire que je m'acharne, mais c'est le 22 août 1638. Tu as raison, mais n'oublions pas quand même que cette bataille de destruction est une exception. Sourdis a pu faire cet usage de ses brûlots parce que la flotte était au mouillage. Si je ne me trompe pas, je crois que Duquesne a fait pareil à Palerme.
En tout cas, j'espère que william sera content avec tout ça. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Brûlots   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Brûlots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De beaux petits lots
» Avis de marché - Alès (30) - Cathédrale St Jean - Lots 4 et 5 sculptures
» Avis de marché (accord cadre) - Bordeaux - Documents graphiques, parchemins, photographies, maquettes (plusieurs lots)
» Comité des lots oubliés.
» Promo chez T2M: lots Tamiya, Italeri, Dragon, ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LA MARINE A VOILE-
Sauter vers: