AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ARA V1 INDEPENDENCIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: ARA V1 INDEPENDENCIA   Sam 16 Sep 2006, 19:00



ARA INDEPENDENCIA ( ex-Warrior ). Argentina.
1958-1971

Le porte-avions ARA Independencia est l’ancien HMS Warrior, acheté à la Grande Bretagne en juin 1958, en partie avec les fonds provenant de la vente des cuirassés Moreno, Rivadavia et du croideur Pueyrredon. Il opéra au sein de l’Armada Argentina pendant les années 60. Il embarqua au début de sa carrière différents types de F4U Corsairs comme chasseurs bombardiers, des avions d’entraînement T6 Texan) puis des S2A Trackers de lutte ASM, mais les chasseurs à réaction F9F Panthers et Cougars biplaces ne furent jamais utilisés de manière opérationnelle. Il fut remplacé par le 25 de Mayo en 1969 et désarmé en 1970.


CARACTERISTIQUES

Chantier : Harland et Wolff, Belfast. Cale: 12/12/1942. Lancement: 20/05/1944. Service : 24/01/1946
Classe: CVL porte-avions léger selon la terminologie OTAN.
Déplacement: 19 600 tpc. tl.
Vitesse: 25
Dimensions: 211,8 m (f) x m ( 24,4 f) x m (7,1 max)
Machines: 42000ch. kW.
Distance Franchissable : 12 000milles à nœuds.
Equipage : off + h = 1300
Armement: AA: 28/40 mm.
SS : néant ASM: néant
Aviation : 22 avions. 6 S2A Tracker, 14 Corsair puis T28P Fennec. 2 hélicoptères.
Installations aéronautiques : piste oblique à 5°, 1 catapulte hydraulique BH3 de 30 mètres, 2 ascenseurs axiaux.
Equipement Electronique : Radars : 1/SPS6. 1/293Q. 1/277. 1/281Q.
Sonars: néant
CM: IFF: Trans: TACAN:

HISTOIRE 1958-1971


1958
L’Independencia était l’ancien HMS Warrior mis sur cale le 12 décembre 1942 chez Harland et Wolff, à Belfast. En 1952-53, les superstructures de l’îlot furent modifiées et un mât quadripode fut installé pour recevoir des antennes radar dont un SPS6C de veille aérienne d’origine Américaine. Au cours d’une nouvelle refonte, en 1955-56, un pont d’envol angulaire à 5,5°, renforcé, fut installé, ainsi qu’un miroir d’appontage mais il conserva sa catapulte hydraulique. Il fut mis en vente en mars 1958. Le 4 juillet 1958, il fut vendu à l’Argentine, prit le nom d’Indépendencia le 6 août, hissa pour la première fois les couleurs le 11 novembre à Portsmouth. Il partit pour Buenos Aeres le 10 décembre et entra en service le 26 janvier 1959. Le premier appareil Argentin apponta le 8 juin 1959. Il fut opérationnel le 8 juillet 1959, avec des F4U Corsairs et des AT6 Texans à son bord. Au mois d’avril 1962, l’Independencia se rendit à Norfolk pour embarquer les 6 S2A Trackers acquis par l’Aviacion Naval. Il fut de retour à Buenos Aires le 24 mai 1962. Ces appareils effectuèrent leur premier exercice UNITAS III la même année. Le premier chasseur à réaction, un F9F Panther Argentin, apponta le 21 juillet 1963, mais ne fut pas embarqué par la suite.


1965 : Tensions avec le Chili
Après l’échec de la tentative d’embarquement opérationnel du F9F, le navire conserva ses Corsair et ses Tracker. Il participa à des opérations frontalières contre le Chili en novembre 1965, au cours de laquelle il perdit un Corsair. Les F4U furent peu après retirés, en décembre 1965, et remplacés par des T28 construits sous licence en France à partir de juillet 1966. Le 30 mai 1968, un premier T28P Fennec apponta sur le porte-avions, et 10 autres décollages et appontages furent effectués dans la journée. En 1968, lors d’un exercice conjoint avec la Marine Nationale, des S2A embarquèrent (ou effectuèrent des touch and go?)sur le porte-avions Clémenceau. Le 11 décembre 1968, l’Independencia catapulta pour la dernière fois un S2A. En 1970, les huit canons de 40 mm furent débarqués. L’Argentine proposa de le vendre au Pérou, mais cette proposition ne fut pas finalisée. L’Armada envisagea un moment de le convertir en commando carrier, mais il fut finalement rayé le 17 mars 1971.


COQUE, PROPULSION ET INSTALLATIONS AERONAUTIQUES
Au cours de la refonte de 1955-56, les ascenseurs furent renforcés pour pouvoir utiliser des S2 Trackers, et l’air conditionné fut installé partiellement. La piste oblique, inclinée de 5,5° seulement, a été réalisée sans élargissement excessif de la coque, mais elle empiétait largement sur la surface du pont, et ne permettait pas l’utilisation simultanée de l’ascenseur avant. Le pont d’envol mesurait 210,3 mètres sur 24,4. Les places de parking étaient situées uniquement en avant de l’îlot. Le hangar mesurait 135,6 mètres sur 15,9 sur 5,3, il était desservi par deux ascenseurs axiaux. La catapulte hydraulique initiale fut conservée, une BH3 de 30 mètres. Malgré ces modifications, et surtout du fait de l'absence de catapulte à vapeur, l’Indépendencia ne sera pas jugé suffisamment adapté à l’emploi des chasseurs à réactions acquis par l’Aviacion Naval. Les F9F ne feront que quelques essais en juillet 1963, dont un seul appontage, et le navire continuera à utiliser les F4U Corsairs jusqu’à leur retrait de service en 1965, et leur remplacement par des T28P Fennecs. Les appareils embarqués, y compris les S2A Trackers, utilisaient soit la catapulte, soit la piste partant de l’ascenseur arrière et parallèle à la catapulte, en roulant, pour décoller. Contrairement à l’Arromanches, il semble que les Corsairs aient adopté la piste oblique pour l’appontage.



AVIATION EMBARQUEE
Le navire était capable de transporter 24 appareils. Les avions embarqués ont été des chasseurs à hélice F4U Corsairs utilisés par la 2nda Escadrilla de Caza y Ataque, tout d’abord dans la version F4U5, puis F4U5N et SNL équipés de radar. Ces chasseurs ont été embarqués jusqu’en 1965
20 jets F9F2 Panthers ont ensuite été acquis en provenance des surplus de l’US Navy en 1958 pour équiper la 1era Escadrilla de Caza y Ataque. Ils n’ont pas été embarqués à bord de l’Independencia, malgré des essais en juillet 1963, puis ils ont été remplacés en 1971 par des A4Q Skyhawk. Quelques biplaces TF9J Cougars ont également été utilisés. A noter que les monoplaces présentaient une livrée grise et les biplaces une livrée bleue marine. L’Argentine est le seul pays en dehors des USA qui ait jamais utilisé ce type d’appareil embarqué. A partir de 1962, six S2A Trackers de lutte ASM ont également été achetés pour équiper la 2nda Escadrilla Antisubmarina. Jusqu’à 14 T28 Trojans ou Fennecs d’entraînement et d’attaque légère ont été utilisés pour remplacer les Corsairs, de 1968 jusqu’à la radiation.




TYPE NOMBRE UNITES ANNEES
Grumman S2A Tracker 7 S2A. 2EAS 1962/1968
North American AT6 Texan 30 AT6 SNJ 1959/1970
Sikorsky S55 UH19 12 1959/1870
Sikorsky HSS Seabat 1 1959/1961
Sud T28P Fennec 20 T28P 2EAA 1968/1970
Vought F4U Corsair 12F4U5N 10F4U5NL 2EAA 1959/1966

SYSTEMES D’ARMES ET EQUIPEMENT ELECTRONIQUE
L’armement d’origine fut réduit à 28 tubes Bofors de 40 mm, dont 12 en quatre affûts triples, un en avant de l’îlot, deux sur des passerelles avant et un bâbord arrière. Les seize autres étaient répartis en affût simple autour du pont. Il fut transféré avec un armement réduit à 12 pièces puis rapidement à huit après son entrée en service. A la fin de son service actif, toutes les pièces avaient été démontées.
L’équipement électronique installé en 1953 comportait un radar de type 293Q, un 277 et un 281BQ avec IFF. Le SPS6C a été installé lors de la refonte du pont d’envol en 1955.


Dernière édition par X07 le Mar 23 Sep 2014, 15:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ARA V1 INDEPENDENCIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Argentine , Brésil, Chili-
Sauter vers: